The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 46: Auteur non identifié PIERRE LOTI DONNE UNE FÊTE SINO-JAPONAISE, À ROCHEFORT LE 11 MAI 1903 Épreuve argentique, montée sur carton 17,...

Photographies Anciennes, Modernes et Contemporaines

Platinum House

by Tajan

November 27, 2012

Paris, France

Live Auction
Past Lot
Looking for the realized and estimated price?

Description: Auteur non identifié
PIERRE LOTI DONNE UNE FÊTE SINO-JAPONAISE, À ROCHEFORT LE 11 MAI 1903
Épreuve argentique, montée sur carton
17,5 x 23 cm
Cadre

Notes: Pierre Loti parallèlement à l'écriture, mena une carrière d'officier de marine notamment pendant la guerre sino-japonaise. Une grande partie de son œuvre est autobiographique et inspirée de ses voyages, mais ce sont eux aussi qui dominent à la décoration de sa maison de Rochefort ou lui inspirent le thème de ses divertissements. Afin d'inaugurer sa nouvelle Salle chinoise, il donne une fête chinoise le 11 mai 1903 qui réunit plus de trois cents invités dont des célébrités chinoises, comme le neveu de l'ambassadeur de Chine en France, M. Shui-Chun-Shao ainsi qu'un jeune lettré de l'Ambassade, M.Liao-Shy-Khong.. L'invitation précisait : « M. et Mme Pierre Loti prient […] de leur faire l'honneur de venir passer la soirée chez eux, [… ]. R.S.V.P. P.-S. : Prière insistante de prendre le costume chinois.Prière aussi d'arriver entre 9 heures et 9 heures 45, Sa Majesté chinoise, la jeune impératrice Ou-Tse-Tien s'étant annoncée à 10 heures précises. » Relatée notamment par Judith Gauthier, on apprend de nombreux détails sur la mise en scène de l'entrée solennelle de la « pseudo- impératrice Ou-Tse-Tien » que l'on voit sur notre photo sous le dais impérial dans la salle de la Renaissance. Aux lueurs du jour, les invités quittant la fête, nous pouvons lire, « les chinois, visiblement émus et tristes », dirent dans un soupir : « Il me semble que je quitte la Chine pour la seconde fois ».

Bibliographie :
Judith Gauthier, Une fête chinoise chez Pierre Loti, in Fémina, n°58 du 15 juin 1903, reproduite p.568 (dans son article, Judith Gauthier date la fête du 4 mai…).
Gaston Mauberger, La Fête Chinoise :1903, in Le Figaro, 13 mai 1903

Title
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)