WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 75: ¤ CARTEL DE STYLE RÉGENCE " L''AMOUR VAINQUEUR DU TEMPS " D''après le modèle de Charles Cressent

Furniture & Works of Art

by Artcurial

December 12, 2016

Paris, IDF, France

Live Auction
Past Lot
  • ¤ CARTEL DE STYLE RÉGENCE
  • ¤ CARTEL DE STYLE RÉGENCE
  • ¤ CARTEL DE STYLE RÉGENCE
  • ¤ CARTEL DE STYLE RÉGENCE
Looking for the realized and estimated price?

Description: CARTEL DE STYLE RÉGENCE " L''AMOUR VAINQUEUR DU TEMPS " D''après le modèle de Charles Cressent
En bronze ciselé et doré portant des poinçon au C couronné, placage d''écaille et filets de laiton, le cadran signé Ad Breineder Waidthoffen/ an der/ Ibbs, surmonté d''un putto retenant un sablier assis parmi des nuées, ceint d''une frise rocaille et de chutes de fleurs, une figure de Saturne brandissant une faux en partie basse, reposant sur une terrasse rocaille animée d''un escargot et d''où s''échappent des branchages fleuris, portant une signature apochryphe Ch Cressent, au dos une fausse marque au feu du garde-meubles du château de Vernon et Bizy (VB de part et d''autre d''une ancre marine) ; mouvement portant le poinçon de Junghans ''W34'' et numéroté ''138 183/40 sur 32'', mouvement de réveil avec barillet et échappement à ancre, vers 1930
H. : 136 cm (53 1/2 in.)
l. : 70 cm (27 1/2 in.)

Provenance : Christie''s Londres, le 12 décembre 1996, lot 190.

Bibliographie :
M.J.Ballot, "Charles Cressent, Sculpteur, Ebéniste, Collectionneur", Archives de l''Art Français, Nouvelle période, tome X, p. 161, note 4.
A. Pradère, " Charles Cressent ", Editions Faton, Dijon, 2004, p. 186, note 22, p. 245, note 19 et p. 316.

A Regence style gilt-bronze cartel clock "Love defeating time", after the model by Charles Cressent

Cet extraordinaire cartel aux proportions monumentales réalisé à la fin du XIXe-début du XXe siècle, est la réplique du cartel dit " à l''Amour Vainqueur du Temps ", conçu par Charles Cressent vers 1740-1745, l''une des créations les plus abouties du style rocaille.

Ce modèle apparaît dès la première vente de l''ébéniste en 1749 : " N° 25. Une magnifique pendule de bronze, dont la composition est du meilleur goût, il y a sur le haut un amour qui est assis sur des nuages, il appuye son coude sur un sable. Au dessous du cadran, est la figure du Tems tenant sa faulx, & posé sur le cahos du monde, les pieds sont formés par deux grands arbres ; le tout parfaitement sizelé, doré d''or moulu, de quatre pieds trois pouces de haut ". 1910 L.

Quatre cartels de ce type sont aujourd''hui répertoriés : un premier, le mouvement signé " Guiot à Paris, est conservé à la Wallace Collection de Londres (cfr. H.Ottomeyer, P.Proschel et al. "Vergoldete Bronzen", Munich, 1986, Vol.I, p. 110, fig. 2.3.1) ; un deuxième, le cadran signé " GOURDAIN A PARIS " et provenant des anciennes collections royales françaises se trouve aujourd''hui au Musée du Louvre (cfr. D.Alcouffe, A.Dion-Tennenbaum, G.Mabille, " Les Bronzes d''ameublement du Louvre ", Editions Faton, Dijon, 2004, pp. 70-71) ; et un autre est conservé au Metropolitan Museum de New York (cfr. C. Vincent, J. Hendrik Leopold, "European clocks and Watches in the Metropolitan Museum of Art", Yale Univertisty Press, 20115, p. 167) ; un dernier se trouve à l''Hôtel de Ville de Marseille.

La redécouverte de Cressent commence dès la fin du Second Empire et les années 1880-1890 marquent l''apogée du goût pour ses oeuvres. Ce sera la principale période de production de copies d''excellente qualité, tels que le cartel que nous proposons.

Ce dernier présentant une fausse signature de Cressent et une marque du château de Bizy se rattache par ces caractéritstiques à un groupe qu''Alexandre Pradère attribue à la même main entre 1880 et 1920. Il répertorie ainsi une paire de meubles à hauteur d''appui longtemps considérés exécutés par Cressent et portant une fausse marque au feu du Château de Bellevue. Ils se retrouvent successivement dans les collections respectives de Richard Wallace, la famille Rothschild et la comtesse Mona Von Bismarck (cfr. A.Pradère, " Charles Cressent ", Editions Faton, Dijon, 2004, p. 245). Une paire de meubles identique, elle aussi tardive, est passée en vente à Paris, le 4 juin 1997, lot 222 ; elle présente une

Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)