The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
WE'VE CHANGED OUR NAME
is now
 
To celebrate, we’ve enhanced our site with
larger images and browsing by category to help
you easily find what you’re passionate about.
Remember to update your bookmarks.
Get Started »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 4: Charles de Secondat, baron de La Brède et de MONTESQUIEU. L.A. (minute), Paris 17 juin 1734, [au comte François de BULKELEY] ; 1 page in-4. [CM 394]

Succession Lally-Tollendal et à divers amateurs

by Le Brech & Associés

December 18, 2012

Paris, France

Live Auction
Sold
Looking for the realized and estimated price?

Description: Charles de Secondat, baron de La Brède et de MONTESQUIEU. L.A. (minute), Paris 17 juin 1734, [au comte François de Bulkeley] ; 1 page in-4. [CM 394]
Belle lettre sur la mort du maréchal de Berwick. [James Fitz-James, duc de Berwick (1670-1734), fils naturel du roi d'Angleterre Jacques II Stuart, maréchal de France, commandait l'armée française du Rhin dans la guerre de Succession de Pologne, et eut la tête emportée par un boulet lors du siège de Philipsbourg (12 juin 1734) ; il était, ainsi que son beau-frère Bulkeley, un ami fidèle de Montesquieu.]
« Je ne pourrois vous dire milord a quel point jay esté penetré de la mort de mr le marechal. Quand je naurois pas eu lhonneur de le conoitre je le regreterois pour lestat et je sentirois tout de meme combien cette perte est irreparable. Jamais je nay vu le peuple frapé dun evenement autant que de celui la et cela fait un bien grand eloge. Je suis bien touché milord de votre douleur et plus elle est juste plus elle lui est due plus je sens que je my interesse. Je vous demenderois lhonneur de votre amitié si le chagrin ou je suis me permettoit de demander pour moy aucune grace quelque prætieuse quelle me fut »...

Bid Now on Items for Sale

(view more)
View more items for sale »