WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 129: CORBEILLE À FRUITS D''ÉPOQUE LOUIS PHILIPPE Par Jean-François Denière (1774-1866) d''après Aime Chenavard (1798-1838) et Jean-Baptiste.

Furniture & Works of Art

by Artcurial

December 12, 2016

Paris, IDF, France

Live Auction

Aime Chenavard (1798-1838) Please Register/Login to access your Invaluable Alerts

Sold
  • CORBEILLE À FRUITS D''ÉPOQUE LOUIS PHILIPPE Par Jean-François Denière (1774-1866) d''après Aime Chenavard (1798-1838) et Jean-Baptiste.
  • CORBEILLE À FRUITS D''ÉPOQUE LOUIS PHILIPPE Par Jean-François Denière (1774-1866) d''après Aime Chenavard (1798-1838) et Jean-Baptiste.
Looking for the realized and estimated price?

Description: CORBEILLE À FRUITS D''ÉPOQUE LOUIS PHILIPPE Par Jean-François Denière (1774-1866) d''après Aime Chenavard (1798-1838) et Jean-Baptiste-Jules Klagmann (1810-1867) provenant du service de dessert du duc d''Orléans
En bronze doré, argent niellé, et pierres dures, la corbeille ajourée flanquée d''anses à volutes animées d''un putto et d''une chimère, soutenu par un pied architecturé de style Renaissance flanqué de figures assises et d''enfants dans une niche, la base ovale ornée de cuirs découpés et cabochons; la coupe en cristal manquante
H. : 43 cm (17 in.)

A French silver and hardstone-mounted ormolu table centerpiece by Jean-Francois Denière (1774-1866), from a design by Aime Chenavard (1798-1838) and Jean-Baptiste Klagmann (1810-1867), Paris, circa 1840-1842

Provenance:
Service de dessert commandé par Ferdinand-Philippe, duc d''Orléans (1810-1842) en 1840 et livré en 1842.
Vente duchesse d''Orléans, Paris, 18-20 janvier 1853.

Bibliographie comparative :
Catalogue d''exposition, "Un âge d''or des arts décoratifs", Galeries Nationales du Grand Palais, 10 octobre-30 décembre 1991, pp. 332-333, cat.178.

Cette spectaculaire corbeille à fruits faisait partie d''un groupe de douze que comprenait le service de dessert commandé par le duc d''Orléans au bronzier Jean-Francois Denière en 1840. A ces douze corbeilles ovales s''ajoutaient "douze assiettes montées à deux rangs (...) et vingt quatre compotiers et tambours". Denière présenta à l''exposition des Produits de l''industrie de 1844 une partie de ce service, sans doute emprunté pour l''occasion à la duchesse d''Orléans.

Somptueux et destiné à une table princière, il est le témoin éloquent du goût historiciste de l''aristocratie européenne de cette époque.

Empruntant le vocabulaire décoratif de la Renaissance tels que rinceaux, cuirs découpés, et grotesques appliqué à une forme architecturale, reprenant des techniques de cette période, comme le nielle remis au goût du jour ou les incrustations de pierres dures, l''artisan s''appuie sur le passé pour tenter de le dépasser par son inventivité et sa virtuosité. Il ne s''agit pas de reproduire mais de réinterpréter avec magnificence.

Le duc d''Orléans, fils aîné du roi Louis-Philippe, fit preuve d''un goût très prononcé pour les arts décoratifs. Ses collections s''étendaient sans son vaste appartement du Palais des Tuileries et témoignaient de choix très éclectiques. Amateur de curiosités, il acheta auprès des marchands d''antiquités, mais s''adressa aussi et surtout aux ébénistes contemporains, aux artisans et artistes les plus novateurs de son temps.

Aimé Chenavard, peintre et ornemaniste est l''un d''entre eux. Il est l''un des acteurs principaux du courant néo Renaissance qu''il introduisit dans les années 1830. C''est à lui que s''adressa le duc d''Orléans en 1834 pour la création de son grand surtout, réalisé avec les sculpteurs Antoine Louis Barye et Jean-Jacques Feuchère et pour lequel le sculpteur Jean-Baptiste-Jules Klagmann fournira également des modèles. Cette collaboration met en lumière la prédominance de la sculpture dans les arts décoratifs de l''époque. Notre corbeille à fruits en est un parfait exemple.

En 1853, toutes les pièces du service de dessert furent vendues séparément, achetées par Denière, Gambard, Hautpoul, Trévise, Auguyol, Montessier,...

Eparpillées aujourd''hui, citons parmi elles, une corbeille à fruits et une paire de compotiers conservés à Paris au Musée des Arts Décoratifs. Trois pièces de ce service, une corbeille à fruits et une paire de compotiers, ont été vendues par Sotheby''s, New York, le 17 juin 1983, lot 246 puis Christie''s New York, les 19-20 octobre 2011, lot 160.




Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)