The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
WE'VE CHANGED OUR NAME
is now
 
To celebrate, we’ve enhanced our site with
larger images and browsing by category to help
you easily find what you’re passionate about.
Remember to update your bookmarks.
Get Started »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 1: Gasparo CERATI (1690-1769) prêtre oratorien et littérateur italien, recteur de l'Université de Pise. L.A.S., [fin septembre-début octobre 1733], à MONTESQUIEU ; 3 pages in-4 (qqs lég. fentes et mouill.). [CM 377]

Succession Lally-Tollendal et à divers amateurs

by Le Brech & Associés

December 18, 2012

Paris, France

Live Auction
Sold
Looking for the realized and estimated price?

Description: Gasparo CERATI (1690-1769) prêtre oratorien et littérateur italien, recteur de l'Université de Pise. L.A.S., [fin septembre-début octobre 1733], à Montesquieu ; 3 pages in-4 (qqs lég. fentes et mouill.). [CM 377]
[C'est lors de son voyage en Italie en 1728-1729 que Montesquieu avait fait la connaissance, à Rome, chez le cardinal de Polignac, du père Cerati, qui deviendra un de ses fidèles correspondants.]
Il est très sensible aux marques de bonté de Montesquieu : « si pour en etre digne, il suffit de vous estimer, de vous aimer, et de vous respecter, je suis bien sûr, que aucun ne me surpassera jamais dans ce genre de mérite. Vous me ferez un plaisir extrême de me faire parvenir au plutôt qu'il sera possible, votre ouvrage sur les Romains [Considérations sur les causes de la grandeur des Romains...]. Je ne doute pas, qu'il ne soit rempli de réflexions profondes, fines, et sublimes, en un mot dignes de votre esprit, qui joint à une très grande penetration une égale solidité ». Il a une très grande envie de venir en France, « mais jusqu'à cette heure toutes les ouvertures me sont bouchées par la Providence », mais il rêve d'avoir « le plaisir d'être avec vous quelque tems, et de jouir des agremens de votre aimable conversation ». Il a appris la langue anglaise, et aimerait que Montesquieu lui dresse une « liste des livres, qui ont gagné plus que les autres votre estime pendant votre séjour à Londres ». Il incite Montesquieu à « déterminer notre illustre cardinal [de Polignac] à profiter de son loisir pour donner au public son divin Anti-Lucrèce, vous gagneriez auprès de l'univers savant une gloire immortelle. Associez-vous tous les beaux esprits de Paris, et donnez un assaut à cette place : si vous la réduisez à se rendre à discretion, ou au moins à capituler, votre nom deviendra plus illustre que celui de Achilles, ou d'Epaminondas ».
Puis il évoque « les bruits de la guerre par la déclaration du Roy de Sardaigne contre l'Empereur. Il est à souhaiter que la France, et ses Alliez réussissent dans le dessein d'enlever l'Italie aux Allemans, parce qu'autrement cette Province seroit detruite de fond en comble par cette nation extremement avide. La guerre, qu'on commance à présent, sera un époque mémorable dans les siècles à venir, parce que selon toutes les apparences elle enfantera un nouveau système de Gouvernement dans l'Europe, et l'Italie, et l'Allemagne seront le théâtre des grands changements »...

Bid Now on Items for Sale

(view more)
View more items for sale »