Isidore-Alexandre-Augustin Pils , Paris 1813 - 1875 Douarnenez La figure de la Seine, étude pour l'Opéra Garnier à Paris Isidore Alexandre Augustin Pils ; Study for the figure of the Seine, for the Opera Garnier Paris ; oil on canvas ; posthumous

Lot 30: Isidore-Alexandre-Augustin Pils , Paris 1813 - 1875 Douarnenez La figure de la Seine, étude pour l'Opéra Garnier à Paris Isidore Alexandre Augustin Pils ; Study for the figure of the Seine, for the Opera Garnier Paris ; oil on canvas ; posthumous

Sotheby's

June 25, 2008, 12:00 PM CET
Paris, France
0 saved

More About this Item


Description: Porte le cachet de la vente après décès en bas à droite; au dos cachet de cire rouge de l'atelier. Huile sur toile
Dimensions: 53 x 62 cm ; 21 by 24 1/3 in
Literature: Les peintures de l'Opéra de Paris de Baudry à Chagall, édition Arthena, Paris, 1980, page 165-166 (description des décors de Pils).
Provenance: Vente après décès de Pils, Paris 20,21... mars 1876, n°664, sous le titre Figure de la Seine. Etude pour la ville de Paris (Opéra)
Notes: Isidore Pils, élève de Lethière et de Picot à l'Ecole des Beaux Arts, obtint le prix de Rome en 1838 et exposa au Salon entre 1846 et 1875. Après la Guerre de Crimée à laquelle il participa, il devint peintre militaire, genre dans lequel il montra un grand talent. Parallèlement il recevait des commandes pour des grandes décorations: les églises Sainte Clothilde et Saint Eustache et surtout l'Opéra. Le plafond du grand Escalier de l'Opéra fut sa dernière oeuvre.
Les sujets des quatre panneaux executés par Pils sont les suivants: Le triomphe d'Apollon, Minerve combattant la force brutale devant l'Olympe réuni, Le Charme de la musique et la Ville de Paris recevant le plan du nouvel Opéra, pour lequel notre tableau est une étude.

On peut observer les nombreuses modifications entre notre étude et l'oeuvre finale. En effet, si dans notre étude la Seine est entièrement dévêtue, elle est habillée d'un drapé dans la version définitive. De la même façon, sa posture se trouve métamorphosée entre les deux versions. Adoptant une attitude complexe et dynamique dans notre tableau: assise contre une cruche, le corps tourné vers le spectateur mais détournant la tête, le peintre opte pour une position d'Odalisque, plus traditionnelle, dans la version définitive. Notre étude témoigne donc du travail et des nombreuses hésitations de l'artiste dans la réalisation de ce décor, Pils ayant modifié l'ensemble des panneaux quelque mois seulement avant l'ouverture de l'Opéra de Paris.
Request more information