The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
WE'VE CHANGED OUR NAME
is now
 
To celebrate, we’ve enhanced our site with
larger images and browsing by category to help
you easily find what you’re passionate about.
Remember to update your bookmarks.
Get Started »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 169: JEAN-BAPTISTE-EDOUARD DETAILLE (PARIS 1848 - 1912) « l'Empereur Napoléon 1er en uniforme de chasseur à cheval de la garde » Signé en bas à gauche « Edouard Detaille» Huile sur toile Important cadre en bois et stuc doré 45,5cm par 35 cm. Les grands

L'Empire à Fontainebleau

Platinum House

by Osenat

June 15, 2014

Fontainebleau, France

Live Auction

Edouard Detaille (1848-1912) Please Register/Login to access your Invaluable Alerts

Sold
Looking for the realized and estimated price?

Description: JEAN-BAPTISTE-EDOUARD DETAILLE (PARIS 1848 - 1912) « l'Empereur Napoléon 1er en uniforme de chasseur à cheval de la garde » Signé en bas à gauche « Edouard Detaille» Huile sur toile Important cadre en bois et stuc doré 45,5cm par 35 cm. Les grands tableaux d'Edouard DETAILLE représentant l'Empereur Napoléon 1er à cheval durant la campagne de France sont de la plus grande rareté en main privée. La plus grande partie de ses aeuvres ayant été léguée au Musée de l'Armée à son décès. Biographie : Jean Baptiste Édouard DETAILLE, né à Paris le 5 octobre 1848 et mort à Paris le 23 décembre 1912, est un peintre académique français. Il vécut à Ville-d'Avray. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (66e division) Issu d'une famille proche des milieux militaires - son grand-père était intendant de la Grande Armée, sa grand-tante avait épousé l'amiral Villeneuve - Édouard Detaille voulait être peintre et étudier avec Alexandre Cabanel. En définitive, il fut formé dans l'atelier de Meissonier, qui lui fournit le sujet de la première toile qu'il exposa en 1867. Mais dès l'année suivante, il exposait un tableau militaire de son temps, La halte des tambours. Cette aeuvre marqua le début d'une longue et brillante carrière de peintre d'histoire, avec une prédilection pour les scènes militaires. La peinture de Detaille se rattache au réalisme et au naturalisme. Detaille peignait lentement et de manière méthodique, de façon à produire des aeuvres aussi réalistes et précises que possible. Lorsqu'éclata la guerre de 1870, Detaille s'engagea au 8e bataillon d'infanterie mobile et, en novembre 1870, se trouva attaché à l'état-major du général Ducrot et participa aux combats aux environs de Paris. Il put observer les régiments dans le feu de l'action sur la Marne. Cette expérience devait le marquer profondément et inspirer certaines de ses meilleures toiles comme Salut aux Blessés (1877), La défense de Champigny (1879), Le soir de Rezonville. Avec Alphonse de Neuville, il produisit deux grands panoramas des batailles de Champigny et de Rezonville. En 1872, il dut retirer du Salon deux scènes de batailles qui auraient pu offenser l'Allemagne. De même en 1877 et sur la demande du directeur des Beaux-Arts, Charles Blanc, l'aeuvre Salut aux Blessés! qui dépeint le salut d'officiers allemands envers une colonne de prisonniers français blessés « avait dû subir quelques modifications toujours à cause des susceptibilités diplomatiques » Désormais célèbre, il voyagea en Europe entre 1879 et 1884, visitant également la Tunisie avec les troupes expéditionnaires françaises. En Angleterre, il peignit une revue des troupes britanniques par le Prince de Galles et une scène montrant les Scotts Guards à Hyde Park. Mais il approfondit surtout sa connaissance de l'armée française et exécuta les 390 dessins et aquarelles de Types et uniformes de l'Armée française de Jules Richard Dans les années 1890, Detaille peignit de plus en plus de toiles inspirées de l'épopée napoléonienne, en particulier des scènes de bataille et des charges de cavalerie. Il utilisait des uniformes et des accessoires d'époque pour parfaire l'exactitude de ses tableaux. Son rêve était de peindre un portrait équestre de Napoléon I avec le cheval qu'il avait déjà peint sous un ancêtre de la famille de Paul Meeûs, consul de Belgique à Versailles. De 1902 à 1905 il peint le triptyque dans l'abside du Panthéon de Paris : Vers la gloire que l'on a qualifié d'hymne pictural à la République. Édouard VII demande à la comtesse Greffulhe de l'inviter à dîner en 1910 chez elle dans son hôtel de la rue d'Astorg pour faire la connaissance du peintre que ses experts qualifiaient de « plus grand peintre français vivant. » Il fut élu membre de l'Académie des beaux-Arts en 1892, président de la Société des artistes français en 1895 et contribua à la création du Musée de l'Armée à Paris.

Title
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)