The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
WE'VE CHANGED OUR NAME
is now
 
To celebrate, we’ve enhanced our site with
larger images and browsing by category to help
you easily find what you’re passionate about.
Remember to update your bookmarks.
Get Started »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 162: Martin DROLLING (1752-1817) Ecole de « Portrait en buste de Napoléon 1er en uniforme des chasseurs à cheval de la Garde impériale » Fin 1803 début 1804 Huile sur toile (Petites craquelures et repeint sur la grande plaque de la Légion d'Honneur) 60 x

L'EMPIRE À FONTAINEBLEAU

Platinum House

by Osenat

March 23, 2014

Fontainebleau, France

Live Auction

Martin Drolling (1752-1817) Please Register/Login to access your Invaluable Alerts

Sold
Looking for the realized and estimated price?

Description: Martin DROLLING (1752-1817) Ecole de
« Portrait en buste de Napoléon 1er en uniforme des chasseurs à cheval de la Garde impériale »
Fin 1803 début 1804
Huile sur toile
(Petites craquelures et repeint sur la grande plaque de la Légion d'Honneur)
60 x 50 cm
Très beau cadre en bois et stuc doré à palmettes et couronnes de laurier dans les écoinçons.

Biographie :
Martin Drolling, né le 19 septembre 1752 à Bergheim, alors appelé Oberbergheim, et mort à Paris le 16 avril 1817, est un peintre français de portraits et de scènes de genre. D'origine alsacienne, Martin DROLLING naît dans une famille nombreuse dont le père, Martin Drölling, clerc du tabellion local, a épousé Catherine Schobler. Il découvre la peinture par hasard et décide d'en faire l'apprentissage. Malgré quelques réticences son père signe le contrat pour quatre années avec un peintre local. Un conflit éclate bientôt entre le maître et l'élève qui n'a plus rien à apprendre de son patron. Il le quitte pour poursuivre son apprentissage à Strasbourg où il partage l'atelier avec le peintre Maratti. Il s'installe à Paris, où il entre à l'école des beaux-arts le 4 juin 1779. Il obtient un contrat chez un marchand qui lui offre 30 sous par tableaux. Lorsqu'il achève sa formation artistique vers 1780, il épouse Madeleine Welker, qui meurt peu après. Il se remarie le 4 mai 1785 avec Louise Elisabeth Belot, fille d'un marchand de couleurs pour peintres, avec laquelle il a trois enfants. L'aîné, Michel Martin Drolling, naît en 1789 et sera également peintre. Le deuxième, Marius, naît le 27 février 1794, et sa benjamine, Louise-Adéone Drölling, dite « Madame Joubert », naît en 1797. Le couple emménage rue de Seine. Il reçoit les conseils d'Élisabeth Vigée Le Brun qui l'emploie comme assistant pour la peinture d'objets dans ses toiles. Elle le présente à Jean-Baptiste Greuze. Il montre de l'habileté pour les scènes d'intérieur, les copies et les portraits. Il commence par travailler à la Manufacture de Dilh et Guérhard, associés de la Manufacture du duc d'Angoulême, au 22 rue de Bondy à Paris 10e arrondissement, dans l'ancien Hôtel de la marquise de Ferrières. C'est là qu'il rencontre Alexandre Brongniart, qui fut nommé directeur de la Manufacture nationale de Sèvres en 1800. De 1802 à 1813, il aeuvre en qualité de peintre-décorateur à la Manufacture nationale de Sèvres. Il lutte toute sa vie contre la pauvreté. En 1816, il met un tableau en loterie pour payer son logeur. Il meurt à Paris le 16 avril 1817, à quelques jours de l'ouverture du Salon qui verra la foule se presser - enfin ! - devant ses tableaux.

Title
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)