WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 3: Mosaïque en pierre et marbre de forme circulaire représentant une menorah, chandelier à sept branches, tesselles de couleur blanche,...

Haute Epoque

by Piasa

December 9, 2016

Paris, France

Live Auction
Past Lot
Looking for the realized and estimated price?

Description: Mosaïque en pierre et marbre de forme
circulaire représentant une menorah, chandelier
à sept branches, tesselles de couleur blanche,
ocre jaune, ocre rouge, noire et grise. Le pied
et les branches arrondies du chandelier sont
formés d''une suite de carrés reliés par leurs
pointes ; dans le champ à gauche, une trompe,
shofar, et à droite, une branche de palmier
stylisée, lulav.
Bassin méditerranéen oriental, Empire
byzantin, VI/VIIe siècle
Ø 51 cm
Présentée encastrée dans un panneau de ciment
Provenance : Ancienne collection Professeur
Walter Löb (Eberfeld 1872 – 1916 Berlin), Bonn
(Allemagne)
Restée chez ses descendants jusqu''en 2015 (une
lettre du Dr Cora Crautzfeldt, petite-file du Pr
Löb, atteste que cette mosaïque a bien appartenu à
sa famille et qu''elle a été cachée lors de la dernière
Guerre mondiale, échappant ainsi à la destruction
et à la dispersion de la collection d''objets d''art
familiale).
Certifiat Art Loss n° S001 12087
La menorah est le chandelier traditionnel de la
religion hébraïque correspondant au Chandelier
d''or à sept branches du Temple de Jérusalem
plusieurs fois décrit dans la Bible (Exode 25:31-
40, Exode 37:17-24, Nombres 8:4 ). Possédant
une forte connotation symbolique, il est un des
emblèmes de la religion juive. A ses côtés sont
souvent fiurés le shofar, corne de bélier qu''on
faisait sonner lors de Rosh Hashanah, et la lulav,
branche de palmier utilisée à la fi de la fête de
Sukkot. Sa plus ancienne représentation date
du 1er siècle avant J.C. et se trouve gravée sur
un pavement de la vieille cité de Jérusalem. On
connaît plusieurs mosaïques fiurant ce chandelier
liturgique découvertes lors de fouilles réalisées en
Israël ou en Cisjordanie, par exemple à Hammath
(V/VIe siècle) ou à Jéricho (VII/VIIIe siècle) (fi. a
et b). Celle présentée ici semble plus tardive et a été
datée par le professeur et docteur Michele Bacci,
titulaire d''une chaire d''Histoire d''art médiéval à
l''Université de Fribourg, vers la fi du VIe et au
début du VIIe siècle.
Ouvrage consulté : Exposition New York,
Byzantium and Islam – Age of transition 7th-9th
Century, The Metropolitan Museum of Art, mars
– juillet 2012, cat. S. Fine, ''Jews and Judaïsm
between Byzantium and Islam'', pp. 102-116.


Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)