The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
WE'VE CHANGED OUR NAME
is now
 
To celebrate, we’ve enhanced our site with
larger images and browsing by category to help
you easily find what you’re passionate about.
Remember to update your bookmarks.
Get Started »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 166: Paul Delaroche (Paris 1797 - 1856) UNE TÊTE DE PROFIL, DANS UN CADRE À VUE RECTANGULAIRE (RAPHAËL) UN CORPS DANS UN CADRE À VUE HEXA...

Tableaux Anciens

Platinum House

by Tajan

April 10, 2013

Paris, France

Paul Delaroche (1797-1856) Please Register/Login to access your Invaluable Alerts

Sold
Looking for the realized and estimated price?

Description: Paul Delaroche (Paris 1797 - 1856)
UNE TÊTE DE PROFIL, DANS UN CADRE À VUE RECTANGULAIRE (RAPHAËL)
UN CORPS DANS UN CADRE À VUE HEXAGONAL (RAPHAËL)
UNE MAIN DE PROFIL, DANS UN CADRE À VUE RECTANGULAIRE (GIORGIONE)
Ensemble de trois toiles
13 X 11, 5 RECTANGULAIRE, MANQUE LE COIN
SUPÉRIEUR GAUCHE
9 X 8, 5 CM
19 X 13 RECTANGULAIRE, MANQUE DANS LA PARTIE
SUPÉRIEURE (1 X 8 CM)

Notes: Provenance :
D'après diverses étiquettes au revers, probablement vente à Paris, Hôtel Drouot, 27 et 28 janvier 1873 ;
Oeuvres en rapport :
- l'hémicycle, in situ, 3,90 x 24,70 m, Paris, Ecole Nationale Supérieure
Des Beaux-Arts ;
- Jeune homme en pied en costume de la Renaissance (Raphaël) à rapprocher de l'étude pour le corps (estompe, mine de plomb sur papier, 29,7 x 19,5 cm, Paris, musée du Louvre).

Nos trois esquisses sont des études pour le décor de l'hémicycle de l'Ecole des Beaux-Arts à Paris auquel s'est attelé Paul Delaroche entre 1836 et 1841 (3,90 X 24,70 m).

Ce décor tenait place au coeur de l'Ecole des Beaux-Arts, dans la salle où étaient distribuées aux jeunes lauréats les récompenses officielles dont le très prestigieux prix de Rome. Dans la tribune, en face, était placée la composition d'Ingres, Romulus, vainqueur d'Acron portant les dépouilles opimes au temple de Jupiter (toile, 265 x 530 cm) aujourd'hui en dépôt au musée du Louvre.

Cette commande fait suite à un événement tout particulier dans la carrière de Delaroche alors au faîte de sa gloire : triomphateur du Salon de 1831 avec Cromwell ouvrant le cercueil de Charles Ier (toile, 230 x 300 cm, Nîmes, musée des Beaux-Arts) et les Enfants d'Edouard (toile, 181 x 215 cm, Paris, musée du Louvre), il est commissionné tout naturellement en 1833 pour les décors de l'église de la Madeleine. Pour mettre en oeuvre ce chantier, Delaroche part alors aux sources, en Italie jusqu'à Rome où il épouse Louise Vernet à Saint-Louis-Des-Français. De retour en 1835, c'est lui qui prononce l'oraison funèbre sur le cercueil de Gros. Néanmoins, le ministre de l'intérieur, Thiers vient de décider de confier une grande partie du chantier de la Madeleine à Jules Ziegler.
Profondément vexé, Delaroche renonce totalement au chantier. La commande pour l'Ecole des Beaux-Arts s'inscrit alors dans cette crise à l'égard du célèbre peintre. Delaroche repart en Italie pour approfondir les maîtres puis s'attelle à la gigantesque composition qui devient le symbole de l'art Officiel du xixème siècle : « Parmi tant de compositions qui ont eu, depuis trente ans, le privilège de passionner le beau monde dans toute l'Europe, il n'en est pas de plus vaste et de plus célèbre que l'Hémicycle » commente Charles Blanc1 . Si deux de nos études se rapportent à la figure du peintre Raphaël avec de nombreuses variantes pour le costume et la position du bras à droite qui se replie dans la version finale, l'étude de la main est sans doute à rapprocher de la main de Giorgione. Cette attention si précise aux personnages illustre parfaitement la célèbre réflexion de Louis Blanc : « Au lieu de représenter l'art, il a représenté les artistes »2.
1 Charles Blanc, « L'Hémicycle de Paul Delaroche, gravé par Henriquel-Dupont », Gazette des Beaux-Arts, 15 décembre 1860, t. II, p. 354.
2 Op. Cit., p. 355.

Title
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)