WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 461: [RÉCAMIER, Juliette].[Liber amicorum].

Bibliothèque Tissot Dupont - 2nd partie

by Piasa

October 19, 2016

PARIS, France

Live Auction
Sold
  • [RÉCAMIER, Juliette].[Liber amicorum].
  • [RÉCAMIER, Juliette].[Liber amicorum].
  • [RÉCAMIER, Juliette].[Liber amicorum].
Looking for the realized and estimated price?

Description: [RÉCAMIER, Juliette].
[Liber amicorum].
Manuscrit
Paris, Plombières, Rome, 1802-1816-1824

LA GUIRLANDE DE JULIETTE : TRÈS RARE ET PRÉCIEUX LIBER AMICORUM DE JULIETTE RÉCAMIER, RELIÉ AVEC CHARME EN MAROQUIN ROUGE
ET PLACÉ DANS UN ÉTUI À SON CHIFFRE

In-12 (141 x 90mm)
27 pp., encres brunes et noires
Juliette Récamier : trois lignes de noms et d'adresses autographes sur le premier feuillet ; Camille Jordan (1771-1821) : "Aimable Juliette, je me rappelle avec plaisir, c'est moi qui vous donnais l'idée de ce livre"..., 4 pp. 1/2 ; Joseph-Marie, baron de Gérando (1772-1842) : "J'avais vu Juliette célèbre, belle entourée d'hommages, et je m'étais tenu à l'écart, le succès n'a pas besoin de l'amitié"..., signé Pylade, pseudonyme de Gérando, 2 pp., daté "3 décembre 1802" ; Tancrède (?) : "Je ne connaissais Juliette que de nom et je désirais la voir. Je la vis et je distinguai sur ce visage charmant des traits de bonté qui l'embellissent encore à mes yeux"..., 5 pp. in-8 ; anonyme, mais de la main d'un allemand qui n'est pas Auguste de Prusse puisqu'il rencontrera Madame Récamier en 1807 : "Non je ne suis pas l'ami de Juliette. Pourquoi n'oserais-je l'aimer si mes sentiments sont aussi purs que son âme ?"..., 2 pp. 1/2 in-8, "Paris, ce 5 déc." [1802] ; comte Fédor Golowkin (1766-1823) : "Vous me remettez ce livre au moment où je vous quitte"..., 2 pp., Plombières, 14 août 1816 ; anonyme, de la main d'un russe : "S'il est vrai qu'en me permettant de tracer quelques lignes dans son souvenir, l'aimable Juliette a voulu me distinguer de la foule"..., 4 pp. ; anonyme : "Giuletta adorabile ! voi volere"..., 3 pp., Rome 23 mai 1824 ; Constance d'A... : "Combien est pure et douce votre influence, Juliette"..., 2 pp., Plombières, ce 15 août 1816, suivi de deux fleurs séchées
RELIURE DE L'ÉPOQUE. Maroquin rouge à grain long, encadrement de bronze doré autour des plats, dos long, soufflets garnis de soie verte, tranches dorées. Étui de maroquin rouge à grain long, encadrements dorés, chiffre au centre du plat
PROVENANCE : Juliette Récamier (chiffre)
Trace d'étiquette sur le plat supérieur

Durant l'hiver de 1802-1803, le salon de Mme Récamier est au sommet de sa gloire ; elle reçoit le lundi rue du Mont-Blanc. Le luxueux mobilier de sa chambre est conservé au Louvre. Bonaparte, ulcéré par un organe de pouvoir tout féminin, décide, en février 1803, de fermer ce salon contestataire. Camille Jordan, l'un des plus proches amis de Mme Récamier, avait publié en juillet 1802 une brochure qui égratignait le futur empereur. Il ouvre ce liber amicorum. D'autres pages concernent l'été 1816 : Madame Récamier se rend aux eaux de Plombières, tandis que Madame de Staël brille de ses derniers feux à Coppet.

RÉFÉRENCES : exemplaire non cité par les ouvrages de Mme Lenormant, d'Édouard Herriot et de Françoise Wagener


Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)