WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 59: Vierge à l’Enfant en ivoire sculpté en rondebosse avec des rehauts de polychromie et de dorure

Haute Epoque

by Piasa

December 9, 2016

Paris, France

Live Auction
Sold
  • Vierge à l’Enfant en ivoire sculpté en rondebosse avec des rehauts de polychromie et de dorure
  • Vierge à l’Enfant en ivoire sculpté en rondebosse avec des rehauts de polychromie et de dorure
  • Vierge à l’Enfant en ivoire sculpté en rondebosse avec des rehauts de polychromie et de dorure
  • Vierge à l’Enfant en ivoire sculpté en rondebosse avec des rehauts de polychromie et de dorure
  • Vierge à l’Enfant en ivoire sculpté en rondebosse avec des rehauts de polychromie et de dorure
   
Looking for the realized and estimated price?

Description: Vierge à l''Enfant en ivoire sculpté en rondebosse avec des rehauts de polychromie et de
dorure. Elle porte l''Enfant assis sur son bras
droit ; elle est revêtue d''une robe ceinturée
et d''un manteau dont un pan revient sur le
devant en tablier ; ces vêtements présentent de
nombreux plis, verticaux sur la robe et dans
le dos, en V cassés superposés sous le ventre ;
sa longue chevelure, retenue par un bandeau
fluri s''apparentant à une ferronnière, en partie
cachée par un voile posé à l''arrière de la tête,
tombe dans le dos en épaisses mèches ondulées ;
l''Enfant Jésus, un collier de perles de corail
autour du cou, tient dans sa main droite un
panier en osier. Socle composé d''un anneau à
pans et de deux épaisses plaques moulurées aux
angles abattus ornées chacune de quatre rosaces
marquetées, une des plaques formant la base,
l''autre la terrasse, le tout autour d''un noyau de
bois. On observe de nombreuses gravures de
striches sur les parties du socle et sous la base de
la Vierge qui permettaient l''accroche d''une colle
afi de solidariser tous ces éléments.
Limbourg ?, fi du XVe siècle/début du XVIe
siècle
H 28,4 cm
(quelques manques dont la main gauche de
la Vierge et le bras gauche de l''Enfant ainsi
qu''aux rosaces marquetées, désolidarisation
des éléments du socle et de la statuette avec son
socle)
A la suite du déclin qu''a connu le travail de l''ivoire vers la fi du XIVème siècle en Europe, il nous reste peu d''œuvres témoignant de l''art des ivoiriers de la fi du
Moyen Age et du début de la Renaissance. Il n''est ainsi pas très aisé de situer l''origine géographique de telle ou telle sculpture par manque de pièces comparatives.
Cette Vierge à l''Enfant, taillée dans un beau morceau d''ivoire, en est un exemple. Faute de pouvoir se tourner vers d''autres statuettes réalisées dans ce matériau,
on peut toutefois établir des parallèles avec la sculpture sur bois de la fi du XVe siècle et du début du XVIe siècle notamment celle du Limbourg. On retrouve ainsi
certains caractères de cette Vierge sur plusieurs œuvres de l''artiste Jan van Steffswert, actif entre 1480 et 1530 à Maastricht. Le bandeau fluri ornant le front, la
ceinture en écharpe, l''amas volumineux des plis du manteau sur le ventre ou encore la chevelure tombant en mèches épaisses sont des détails que l''on peut observer
sur sa statuaire féminine comme la sainte Femme du Bonnefanten Museum et la sainte Cécile de l''église Saint-Matthias de Maastricht ainsi que sur la sainte Odile
des musées royaux d''Art et d''Histoire de Bruxelles. Le collier de corail ornant le cou de l''Enfant Jésus s''observe quant à lui sur des représentations mariales de
peintres flmands comme van Orley, van Kleve ou Metsys, ce qui rattache cette statuette à la sphère des Pays-Bas méridionaux. C''est d''ailleurs dans cette même
région que des ivoiriers ont utilisé dès le XVe siècle des décors marquetés sur des coffets ou des boîtes à jeux à l''image des petites flurettes du socle. Pour ce qui
est de l''emploi de striches, visibles sur ce dernier ainsi que sous la base et servant à la prise d''une matière adhésive aujourd''hui disparue, il s''agit d''un procédé très
commun dans les pays germaniques.
Une des rares œuvres en ivoire avec laquelle on peut cependant établir une comparaison est une Vierge à l''Enfant assise, d''une facture plus luxueuse et raffie,
appartenant aux collections du musée du Louvre (Inv. OA 2747). Traduisant cette diffilté de cerner ces ivoires post-médiévaux, Philippe Malgouyres, après l''avoir
donnée comme vraisemblablement flmande, premier tiers du XVIe siècle, l''a placée quelques années plus tard en Allemagne au début du XVIIe siècle en tant que
création néo-Renaissance réalisée dans le courant du «Dürer revival». Il paraît par contre ici légitime de rattacher cette belle Vierge, avec ses rehauts de dorure et de
polychromie, aux productions du gothique fiissant ; elle pourrait être issue d''un atelier du Limbourg, dans cette région où diverses inflences, celles des Pays-Bas
du nord, du sud ainsi que germaniques se sont exercées.
Ouvrages consultés : A. Huysmans, La sculpture des Pays-Bas méridionaux et de la Principauté de Liège XVe et XVIe siècles, Musée royaux d''Art et d''Histoire, Bruxelles,
1999 ; P. Williamson, Netherlandish Sculpture 1450-1550, Victor and Albert Museum, Londres, 2002 ; P. Malgouyres, Ivoires du musée du Louvre 1480-1850 – Une
collection inédite, Paris-Dieppe, 2005 ; P. Malgouyres, Ivoires de la Renaissance et des Temps modernes – La collection du musée du Louvre, Paris, 2010 ; P. Willliamson et
G. Davies, Medieval Ivory Carvings 1200-1550, T I, Londres, 2014.


Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)