The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options
Auction Description for Artcurial: Furniture & Decorative Objects
Auction Description:
Furniture & Decorative Objects
Viewing Notes:
9-13 December, 11am-7pm
14 December, 11am-12am by appointment

Hôtel Marcel Dassault
7 rond-point des Champs-Élysées
75008 Paris
Sale Notes:
Sale: 2091
Location: Hôtel Marcel Dassault
Date: 14 Dec 2011 14:30
Comments
Auctioneer: Isabelle Bresset

Furniture & Decorative Objects

(83 Lots)

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

Platinum House

83 lots | 82 with images

December 14, 2011

Live Auction

Hôtel Marcel Dassault

7 rond-point des Champs-Élysées

Paris, 75008 France

Phone: +33 (0)1.42.99.20.20

Fax: +33 (0)1.42.99.20.21

Email: bids@artcurial.com

Sort by:  
Lots with images first
Per page:  
DEUX LEGUMIERS RONDS, LEUR COUVERCLE ET LEUR PLATEAU EN ARGENT, XVIIIEME SIECLE PAR JACQUES ANTOINE BONHOMME

Lot 1: DEUX LEGUMIERS RONDS, LEUR COUVERCLE ET LEUR PLATEAU EN ARGENT, XVIIIEME SIECLE PAR JACQUES ANTOINE BONHOMME

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: DEUX LEGUMIERS RONDS, LEUR COUVERCLE ET LEUR PLATEAU EN ARGENT, XVIIIEME SIECLE PAR JACQUES ANTOINE BONHOMME A moulures torsadées, chacun à bord fort encadré de filets forts, à fond plat et épaulé de deux anses nouées à attaches feuillagées, le second à large doucine et plan, ce dernier à frétel figurant une pomme de pin dans une corolle sur une terrasse rayonnante de grains et feuillage, postérieurement gravés GM ; anciennement repolis, poinçons pas lisibles sur tous les éléments Poinçon du Maître Orfèvre Jacques Antoine Bonhomme, reçu en 1777. Paris 1787 (millésime). Hauteur de l'ensemble : 16 cm. (6 1/4 in.), Diamètre du plateau : 24,7 cm. (9 3/4 in.), Poids : 2 kg 660. TWO SILVER VEGETABLE DISHES AND COVERS, 18TH CENTURY, BY JACQUES ANTOINE BONHOMME

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
No Image Available

Lot 2: BOITE A THE, CANTON, CHINE, XIXEME SIECLE

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BOITE A THE, CANTON, CHINE, XIXEME SIECLE En laque à décor de scènes de genre inscrites dans des réserves à fond argent, le couvercle bombé à côtes, flanqué de poignées, l'intérieur garni de deux boîtes à thé en métal gravé Hauteur : 15 cm. (5 3/4 in.), Largeur : 30 cm. (11 3/4 in.), Profondeur : 22 cm. (8 3/4 in.) A CHINESE LACQUER TEA CADDY, CANTON, 19TH CENTURY

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
ECRITOIRE EN ARGENT DU XIXEME SIECLE PAR LOUIS JOSEPH MILLERAUD-BOUTY, PARIS 1798-1809

Lot 3: ECRITOIRE EN ARGENT DU XIXEME SIECLE PAR LOUIS JOSEPH MILLERAUD-BOUTY, PARIS 1798-1809

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: ECRITOIRE EN ARGENT DU XIXEME SIECLE PAR LOUIS JOSEPH MILLERAUD-BOUTY, PARIS 1798-1809 A moulure de palmettes bordées sur fond rayé, formé d'un plateau ovale à galerie repercée d'arceaux, pose sur quatre pieds à griffes, les attaches en panaches feuillagés, il supporte deux coupes en forme de vase Médicis et deux godets à section carrée, gravés de branches feuillagées ; accidents et manques, aucun poinçon dans le couvercle Poinçon de l'orfèvre Louis Joseph Bouty, dit Milleraud Bouty, reçu en 1779. Paris 1798/1809. Longueur : 32,5 cm. (12 3/4 in.), Profondeur : 21,3 cm. (8 1/4 in.), Poids : 1 kg 265 A SILVER INKSTAND, BY LOUIS JOSEPH MILLERAUD-BOUTY, PARIS 1798-1809

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
SUITE DE SIX ASSIETTES EN PORCELAINE DE PARIS, DE LA MANUFACTURE DE LA REINE RUE THIROUX, VERS 1785-90

Lot 4: SUITE DE SIX ASSIETTES EN PORCELAINE DE PARIS, DE LA MANUFACTURE DE LA REINE RUE THIROUX, VERS 1785-90

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: SUITE DE SIX ASSIETTES EN PORCELAINE DE PARIS, DE LA MANUFACTURE DE LA REINE RUE THIROUX, VERS 1785-90 A bord contourné à décor polychrome au centre du monogramme CT formé de guirlandes de roses et guirlandes de barbeaux sous une couronne royale fermée ornée de fleurs de lys dans un médaillon circulaire cerné d'un rang de perles or et de semis de barbeaux, l'aile décorée de six pensées dans des médaillons cernées de rangs de perles or et de semis de barbeaux entre deux guirlandes de feuillage or. Marquées : A couronnée en rouge ; deux assiettes avec un éclat et quelques usures d'or dans le semis de barbeaux au centre Diamètre : 24,3 cm. (9 3/4 in.) A SET OF SIX PARIS PORCELAIN PLATE CIRCA 1785-90 PAINTED WITH MONOGRAM CT UNDER A GILDED ROYAL CROWN La présence d'une couronne royale fermée ornée de fleurs de lys placée au-dessus du monogramme semble désigner un membre de la famille royale. Il pourrait s'agir des initiales de Marie Thérèse Clothilde, madame Royale, fille de Louis XVI et Marie-Antoinette, née en décembre 1778. La Reine Marie-Antoinette a elle-même, commandé des porcelaines à la manufacture de la rue Thiroux pour la laiterie à Trianon, parmi lesquelles trois jattes sont aujourd'hui conservées à Versailles et un nécessaire de voyage aujourd'hui conservé au musée du Louvre.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
DEUX FLAMBEAUX FORMANT PAIRE ET DEUX BOBECHES EN ARGENT, XVIIIEME SIECLE PAR EDME FRANÇOIS BALZAC

Lot 5: DEUX FLAMBEAUX FORMANT PAIRE ET DEUX BOBECHES EN ARGENT, XVIIIEME SIECLE PAR EDME FRANÇOIS BALZAC

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: DEUX FLAMBEAUX FORMANT PAIRE ET DEUX BOBECHES EN ARGENT, XVIIIEME SIECLE PAR EDME FRANÇOIS BALZAC Chacun pose sur un pied rond à contours, doucines et gorges, l'ombilic gravé d'une ceinture médiane, entre deux renflements triangulaires à pans, surmonté du fût tronconique également à pans, alternativement unis ou ornés de spatules soulignées de coquilles, le binet cylindrique, les bobèches à contours et moulures de filets. Postérieurement gravés d'armoiries d'alliances surmontées d'une couronne de comte. Poinçon du Maître Orfèvre Edme François Balzac, reçu en 1769 Paris 1773. Hauteur : 26,2 cm. (10 1/4 in.), Poids 1 kg 265 Une bobèche du même orfèvre, de la même année, pour la seconde d'un orfèvre différent de Paris 1787 Hauteur : environ 27 cm. (10 1/2 in.), Poids de l'ensemble : 1 kg 360. A MATCHED PAIR OF SILVER CANDLESTICKS, BY EDME FRANÇOIS BALZAC, PARIS, 1773

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CALICE ET PROBABLEMENT SA PATENE EN ARGENT, XVIIEME SIECLE

Lot 6: CALICE ET PROBABLEMENT SA PATENE EN ARGENT, XVIIEME SIECLE

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CALICE ET PROBABLEMENT SA PATENE EN ARGENT, XVIIEME SIECLE L'intérieur du gobelet et de la patène en vermeil, le pied rond à encadrement perlé souligné d'une bordure en doucine repercée et ciselée de feuilles, l'ombilic uni gravé d'une croix fléchée, entre deux bagues perlées le nœud piriforme à décor en relief de têtes d'angelots ailés, feuilles imbriquées et godrons, le gobelet uni ; restaurations Poinçon du Maître difficile à attribuer, peut être celui de Ferry Prevost, reçu en 1627 Paris 1664 Hauteur : 28,2 cm. (11 in.), Diamètre de la patène : 16,3 cm. (6 14 in.), Poids : 797 g. A SILVER CHALICE AND PROBABLY ITS PATEN, 17TH CENTURY Voir l'ouvrage " Les orfèvres de l'orfèvrerie de Paris au XVIIème siècle "par Michèle Bimbenet Privat, tome I, pages 72 et 482.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
TABLE D'EPOQUE LOUIS XIV RESTAUREE AVANT 1845

Lot 7: TABLE D'EPOQUE LOUIS XIV RESTAUREE AVANT 1845

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: TABLE D'EPOQUE LOUIS XIV RESTAUREE AVANT 1845 En marqueterie d'ébène et laiton, le plateau rectangulaire gainé de cuir vert, la ceinture ouvrant par deux tiroirs latéraux, à décor de rinceaux feuillagés, reposant sur quatre pieds en gaine réunis par une traverse à entrelacs et terminés par des toupies, le revers du plateau avec une inscription refete en entier par Dubour née le 8 mai 1845 […] ; restaurations Hauteur : 68,5 cm. (27 in.), Largeur : 81,5 cm. (32 in.), Profondeur : 49,5 cm. (19 1/2 in.) A LOUIS XIV EBONY AND BRASS INLAID WRITING TABLE, RESTORED BEFORE 1845

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
ECUELLE ET SON COUVERCLE EN ARGENT, XVIIIEME SIECLE PAR JACQUES JOSEPH MOILLET, PARIS, 1745

Lot 8: ECUELLE ET SON COUVERCLE EN ARGENT, XVIIIEME SIECLE PAR JACQUES JOSEPH MOILLET, PARIS, 1745

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: ECUELLE ET SON COUVERCLE EN ARGENT, XVIIIEME SIECLE PAR JACQUES JOSEPH MOILLET, PARIS, 1745 La première, unie flanquée de deux oreillons à contours ciselés de rinceaux et rocaille, le second à moulure de godrons, doucine et ombilic, ce dernier à frétel figurant un chou fleur stylisé ; probablement restaurée, repolie Poinçon du Maître Orfèvre Jacques Joseph Moillet, reçu en 1742. Paris 1745 Diamètre : 18,1 cm. (7 1/4 in.), Hauteur : 13,5 cm. (5 1/4 in.), Poids : 980 g. A LOUIS XV SILVER ECUELLE AND COVER BY JACQUES JOSEPH MOILLET, PARIS, 1745

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
GOBELET EN VERMEIL, NUREMBERG, FIN DU XVIIEME SIECLE PAR HIERONYMUS PELLER

Lot 9: GOBELET EN VERMEIL, NUREMBERG, FIN DU XVIIEME SIECLE PAR HIERONYMUS PELLER

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: GOBELET EN VERMEIL, NUREMBERG, FIN DU XVIIEME SIECLE PAR HIERONYMUS PELLER Au repoussé, ciselé de branches fleuries, pose sur trois boules ; restaurations, accidents Poinçon du Maître Orfèvre Hieronymus Peller Hauteur : 6,6 cm. (2 1/2 in.), Poids : 67,60 g. A SILVER GILT BEAKER, BY HIERONYMUS PELLER, NUREMBERG, LATE 17TH CENTURY

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
COMMODE D'EPOQUE LOUIS XIV

Lot 10: COMMODE D'EPOQUE LOUIS XIV

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: COMMODE D'EPOQUE LOUIS XIV En placage de bois noirci, filets de laiton, ornementation de bronze ciselé et doré, le plateau à décor de réserves, la façade en arbalète ouvrant par cinq tiroirs sur quatre rangs bordés d'une frise de feuilles d'acanthe, les entrées de serrure au centre en forme de masque de Bacchus, flanquée de montants galbés en partie basse et terminés par des sabots feuillagés Hauteur : 79 cm. (31 in.), Largeur : 135 cm. (53 in.), Profondeur : 66,5 cm. (25 3/4 in.) A LOUIS XIV ORMOLU-MOUNTED AND BRASS INLAID EBONISED COMMODE

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BERGERE A LA REINE D'EPOQUE LOUIS XV VERS 1730

Lot 11: BERGERE A LA REINE D'EPOQUE LOUIS XV VERS 1730

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BERGERE A LA REINE D'EPOQUE LOUIS XV VERS 1730 En hêtre mouluré et sculpté, le haut dossier surmonté d'une agrafe de feuillage, la ceinture ornée d'un cartouche asymétrique, reposant sur des pieds galbés, garniture de velours gaufré gris et or Hauteur : 104 cm. (41 in.), Largeur : 72 cm. (28 1/4 in.) A LOUIS XV BEECHWOOD BERGERE, CIRCA 1730

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CADRE D'EPOQUE LOUIS XIV

Lot 12: CADRE D'EPOQUE LOUIS XIV

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CADRE D'EPOQUE LOUIS XIV En noyer sculpté, orné de bouquets de fleurs et de rinceaux ; monté en miroir à une époque postérieurre Hauteur : 101,5 cm. (40 in.), Largeur : 63,5 cm. (25 in.) A LOUIS XIV CARVED WOOD FRAME

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
MIROIR D'EPOQUE LOUIS XIV

Lot 13: MIROIR D'EPOQUE LOUIS XIV

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: MIROIR D'EPOQUE LOUIS XIV En bois sculpté et doré, le fronton à décor de panier fleuri sous un baldaquin, flanqué de rinceaux de feuillage et griffons, le cadre à décor de rinceaux Hauteur : 155 cm. (61 in.), Largeur : 91 cm. (35 3/4 in.) A LOUIS XIV GILTWOOD MIRROR

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
TRUMEAU D'EPOQUE LOUIS XV

Lot 14: TRUMEAU D'EPOQUE LOUIS XV

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: TRUMEAU D'EPOQUE LOUIS XV En bois sculpté peint en gris et doré, surmonté d'une huile sur toile représentant une scène galante inscrite dans un cartouche, surmontée d'une palmette, le miroir orné d'agrafes de feuillage ; miroir remplacé Hauteur : 154 cm. (60 1/2 in.), Largeur : 130 cm. (51 in.) A LOUIS XV GREY PAINTED AND PARCEL GILT PIER GLASS

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
COMMODE D'EPOQUE LOUIS XIV ATTRIBUEE A RENAUD GAUDRON, PARIS 1700-1710

Lot 15: COMMODE D'EPOQUE LOUIS XIV ATTRIBUEE A RENAUD GAUDRON, PARIS 1700-1710

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: COMMODE D'EPOQUE LOUIS XIV ATTRIBUEE A RENAUD GAUDRON, PARIS 1700-1710 En placage d'ébène, marqueterie florale de différentes essences de bois de rapport, incrustations d'ivoire et os, ornementation de bronze ciselé et doré, le plateaux aux angles arrondis ceint d'une astragale, ouvrant en façade par quatre tiroirs disposés en trois rangs à traverses, légèrement bombés suggérant un mouvement en arbalète et dissimulant un tiroir secret à l'intérieur, les poignées à rosettes, les entrées de serrure ornées de mascarons, de protomés de lion, munie aux angles de montants droits, formant consoles dégagées en leur partie inférieure, reposant sur des pieds garnis de sabots en forme de pieds de biche feuillagés Hauteur : 81 cm. (31 3/4 in.), Largeur : 118,5 cm. (46 3/4 in.), Profondeur : 63,5 cm. (25 in.) Renaud Gaudron (mort en 1727), ébéniste de la Couronne à partir de 1686 A LOUIS XIV ORMOLU-MOUNTED FLORAL MARQUETRY COMMODE, ATTRIBUTED TO RENAUD GAUDRON, PARIS, CIRCA 1700-1710 Provenance : Acquise auprès du marché parisien dans les années 1970 puis par descendance jusqu'au propriétaire actuel Ce meuble appartient à un groupe de quatre commodes exécutées entre 1700 et 1710, qui peuvent être rattachées avec beaucoup de vraisemblance à la création de Renaud Gaudron (v.1653-1727), ébéniste du Garde Meuble de la Couronne et son principal pourvoyeur en meubles recouvertes de marqueterie de bois de rapport, à partir de 1686 et jusqu'en 1713. D'un aspect très similaire et avec peu de variations dans leur décor, dont certains motifs reviennent de manière récurrente, elles trahissent l'appartenance à la production d'un même atelier d'ébéniste. A l'instar de cette commode, deux d'entre elles présentent trois rangs de tiroirs en façade (1), tandis que les deux autres sont dotées de quatre rangées de tiroirs (2) à traverses et légèrement bombés. Toutes sont munies de montants droits, disposés à 45°, finissant en consoles en leurs parties inférieures, de plateaux aux angles arrondis ou coupés et les deux commodes à trois rangées de tiroirs sont ornées de tabliers en façade. Les plateaux sont invariablement décorés en leur milieu d'un vase de fleurs posé sur un entablement, en dessous duquel se trouve une tête de mascaron feuillagé, le tout entouré par un motif foisonnant de volutes et de rinceaux d'acanthe dont les enroulements vers les extrémités laissent jaillir deux autres petites vases fleuris en forme de bulbe. Contrairement aux quatre autres pièces, sur lesquelles l'entablement supportant le vase repose directement sur les volutes d'acanthe, sur cette commode il se dresse sur un soubassement orné de mosaïques, qui renferme la tête de mascaron et prend appui sur deux consoles finissant en termes masculins. Grâce à ce motif assez complexe, on peut relier notre commode à plusieurs autres meubles, notamment à une commode à trois rangs de tiroirs et à montants arrondis, exécutée également avant 1710 et provenant du Musée de Cluny (3) , sur laquelle il est repris à l'identique, mais aussi à un groupe plus ancien de bureaux brisés à caissons, datant du dernier quart du XVIIe siècle, tous ornés sur le plateau de vases de fleurs d'un aspect très similaire, posés sur des entablements supportés également par des termes masculins. Le plus ancien de ces bureaux, sur lequel le mascaron est identique à celui présent sur notre commode, fait partie des collections du National museum de Stockholm (4) ; à la différence de la commode, les petits vases en forme de bulbe disposés vers les extrémités du plateau ont été remplacés sur celui-ci par des vases cornets. Ce type de vases figure aussi sur le plateau d'un autre bureau conservé à Paris, dans les réserves du Mobilier national (5), bien que dans ce cas le mascaron soit un peu différent ; alors qu'on retrouve les termes masculins sur le plateau d'un troisième bureau, dépourvu cependant de masque feuillagé sous l'entablement et sur lequel, les vases ont été substitués par de simples volutes d'acanthe laissant jaillir des fleurs (6) . Tout aussi intéressant est le décor marqueté sur les panneaux latéraux de cette commode, avec son ample rosace d'acanthe d'où émerge un grand fleuron laissant jaillir un bouquet de fleurs, disposées symétriquement face à une tige de fritillaire impériale, qui se dresse au milieu. On reconnaît cette disposition ainsi que la même plante, avec ses fleurs campanulées et sa corole de feuilles lancéolées, dans la composition des panneaux latéraux ornant la commode à quatre rangs de tiroirs et l'une de celles à trois rangées déjà mentionnées, faisant partie du même groupe ; alors que le motif représentant la grande rosace surmonté d'un fleuron d'acanthe servant de support pour un bouquet de fleurs est commun aux panneaux latéraux d'une paire de commodes à peine plus anciennes, exécutées pour Louis, Grand Dauphin de France et portant son monogramme, provenant du mobilier du roi Philippe V d'Espagne (7), ainsi qu'à ceux d'une autre commode des années 1700-1710, d'un modèle différent avec sa façade simulant neuf tiroirs disposés en trois rangées et avec ses montants arrondis (8). ATTRIBUTION Toutes les commodes évoquées jusqu'ici sont parées de bronzes assez similaires, dont certains ne sont pas sans évoquer l'influence des modèles boulliens. Par ailleurs, le rappel de certains motifs employés par André-Charles Boulle pour ses marqueteries de bois de rapport se fait ressentir, notamment lorsqu'il s'agit du mascaron feuillagé, couronné tantôt de plumes à l'indienne, tantôt d'une coquille à larges cannelures, ou d'une palmette (9). Cependant, les motifs et la composition du décor utilisés sur ce groupe de commodes, ainsi que sur l'ensemble de pièces mentionnées jusqu'ici, restent assez différents par rapport aux marqueteries de fleurs employées par André-Charles Boulle sur des meubles indubitablement sortis de son atelier ; et ce, bien qu'on ait parfois tenté de suggérer le rapprochement entre cette production et celle de cet ébéniste. On a également essayé d'attribuer à Pierre Gole quelques unes de ces pièces, tel le bureau de Stockholm (10), ou plus souvent à Aubertin Gaudron, lequel, selon certains auteurs, aurait été l'ébéniste du Garde Meuble de la Couronne à partir de 1686. Pourtant, Aubertin Gaudron n'a jamais livré cette administration, car décédé deux ans auparavant, comme l'atteste son inventaire après décès, en date du 6 mars 1684 (11) et il aurait pu être encore moins l'auteur de quelconque commode, puisque l'apparition de ce type de meuble est bien plus tardive, se situant vers la fin du XVIIe siècle. Ainsi, la première commode fut enregistrée au Garde Meuble de la Couronne le 28 octobre 1695, livrée par Gaudron pour le service du château de Marly et entra dans l'Inventaire général sous le numéro 487 (12). Mais, en fait, il s'agit de Renaud Gaudron, qui devint le principal fournisseur de meubles pour les maisons royales dès le 8 juin 1686, en remplaçant Pierre Gole, décédé lui aussi en 1684. RENAUD GAUDRON (mort en 1727) Fils d'Aubertin Gaudron, maître ébéniste à Paris et ébéniste ordinaire de la duchesse Palatine, et de Suzanne Valet, Renaud, dit aussi Gaudron le Jeune, naquit vers 1653, étant le dernier garçon d'une fratrie de onze enfants. Avec son aîné Nicolas (vers 1651-1702), il paracheva sa formation d'ébéniste dans l'atelier paternel, devint maître avant 1684 et remplaça cette année son père à la charge d'ébéniste ordinaire d'Elisabeth-Charlotte de Bavière, duchesse d'Orléans, puis entra au service du Garde Meuble royal, associant parfois à ses travaux son frère établi à Versailles. Il s'était fait une spécialité des meubles recouverts de marqueterie de bois de rapport et le Journal du Garde Meuble consigne ses nombreuses livraisons de tables, de bureaux et de commodes dont les plateaux sont souvent ornés de vases de fleurs posés sur une table ou sur une campane, d'oiseaux, de papillons, de petits personnages grotesques ou de sphinges, motifs qui ont permis de lui attribuer un certain nombre de meubles encore conservés (Demetrescu, 2000). Il livra, entre autres, l'une des deux armoires monumentales exécutées pour le Roi à Marly (13), l'autre étant réalisé plus tard par André-Charles Boulle. Renaud Gaudron est sans doute l'auteur de la paire de commodes provenant de l'ameublement du Grand Dauphin citée, faisant partie des collections royales espagnoles, et l'on peut aussi lui attribuer la commode du musée de Cluny, toutes présentant certaines similitudes de décor avec notre commode. Par ailleurs, plusieurs de ces motifs se retrouvent sur d'autres pièces attribuées à Renaud Gaudron et évoquent la composition du plateau d'une commode, de dimensions à peine plus grandes et à trois tiroirs, livrée par l'ébéniste en 1713 pour le château de Compiègne : elle était recouverte de marqueterie de bois de plusieurs couleurs fond d'ébène, ornée au milieu d'un vaze remply de fleurs posé sur un bout de table et un masque grotesque au dessous ; le reste remply de rainceaux, fleurs, oiseaux et papillons au naturel, le tout enfermé par trois filets de bois blanc, etc. (14) (1) Anc. coll. Wildenstein, Christie's, Londres, 14-15 décembre 2005, n°115 et vente à Paris, Mes Beaussant-Lefèvre, 14 mars 2007, n°228. (2) Vente à Paris, Hôtel George V, Mes Ader-Picard-Tajan, 9 décembre 1981, n°316 ; Christie's, Londres, 9 décembre 1993, n°156, succession Earl Amherst. (3) Inv. Cluny 11762, en dépôt au Musée des Arts décoratifs, Paris. (4) Inv. W 116 D 70. (5) Inv. GME 5563. (6) Vente à Paris, Mes Néret-Minet, Coutau-Bégarie, 6 décembre 1990, n°83. (7) Madrid, Collections royales espagnoles ; les commodes publiées par J.J. Junquera y Mato, " Muebles franceses en los palacios reales ", Reales Sitios, XIIe année, 43, 1975, p. 12-24 ; voir aussi S. Castelluccio, " Le partage de la prestigieuse collection du Grand Dauphin. La part de Philippe V d'Espagne ", L'Estampille-l'Objet d'Art, 347, mai 2000, p. 56-73. (8) Anc. coll. Ogden Phipps, Sotheby's, New York, 19 octobre 2002, n°115, puis Christie's, New York, 23 novembre 2010, n°330. (9) On retrouve ce type de mascaron sur des meubles très éloignés stylistiquement des créations de Boulle, comme par exemple sur un grand bureau plat à caissons et à huit pieds galbés en marqueterie de fleurs de rapport, exécuté vers 1710, Phillips, New York, 11 juin 2002, n°26. (10) Th. H. Lunsing Scheurleer, Pierre Gole, ébéniste de Louis XIV, Dijon, Eds. Faton, 2005, p.258. (11) C. Demetrescu, " Les Gaudron, ébénistes du temps de Louis XIV ", B.S.H.A.F., (année 1999), 2000, p.33-61. (12) D. Alcouffe, " Le règne de Louis XIV ", Le Mobilier français de la Renaissance au style Louis XIV, coll. Antiquités & Objets d'art, Eds. Fabbri, Paris, 1991, p.39. (13) Arch. nat., O1* 3306, f°100, livraison du 10 juillet 1688, inscrite à l'Inventaire général au n°438. (14) Arch. nat., O1* 3308, f°137 r.-v., livraison des 29 juillet et 7 août 1713, inscrite à l'Inventaire général au n°563.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
GRAND ET TRES RARE VASE DE JARDIN POUR ORANGER EN FAÏENCE DE NEVERS DU XVIIEME SIECLE, VERS 1670-1700 EXECUTE POUR UNE RESIDENCE DE...

Lot 16: GRAND ET TRES RARE VASE DE JARDIN POUR ORANGER EN FAÏENCE DE NEVERS DU XVIIEME SIECLE, VERS 1670-1700 EXECUTE POUR UNE RESIDENCE DE...

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: GRAND ET TRES RARE VASE DE JARDIN POUR ORANGER EN FAÏENCE DE NEVERS DU XVIIEME SIECLE, VERS 1670-1700 EXECUTE POUR UNE RESIDENCE DE LOUIS XIV De forme balustre à piédouche, à deux anses latérales en forme de volute à feuilles d'acanthe en relief et terminées par un masque d'homme, le bord supérieur orné d'un ruban entourant une baguette en relief, l'épaulement à décor en relief d'une guirlande de feuillage entourée d'un ruban, la face portant un large écu orné des armes de France et cerné de motifs de cuir découpé, décor en camaïeu bleu sur chaque face de Chinois dans des paysages, sur le col de petits paysages dans des réserves ovales sur fond bleu et encadrées de feuillage et fleurs, la base à godrons simulés et fleurs, le pied à lambrequins et galon fleuri. Le fond percé de trois trous d'origine ; les trois fleurs de lis dans l'écu ont été grattées, probablement à la fin de l'Ancien Régime, quelques sautes d'émail, défauts de cuisson Hauteur : 82 cm. (32 1/4 in.), Largeur avec les anses : 72 cm. (28 1/4 in.), Diamètre sans les anses : 67 cm. (26 1/2 in.) A NEVERS FAÏENCE BALUSTER VASE, 17TH CENTURY, CIRCA 1670-1700, FOR A ROYAL RESIDENCE PROBABLY VERSAILLES Provenance : Exécuté pour une résidence royale de Louis XIV, probablement Versailles Famille aristocratique européenne La présence des armes de France sur un grand vase à oranger en faïence décoré de chinoiseries en bleu blanc et datant du dernier tiers du XVIIème siècle fait naturellement songer aux nombreux vases présents dans les jardins des résidences royales sous le règne de Louis XIV et notamment à Versailles et au Trianon de Porcelaine. Ce petit Palais d'une construction extraordinaire, et commode pour passer quelques heures du jour pendant le chaud de l'Esté (Félibien, Description sommaire du château de Versailles, 1674) est conçu par Le Vau et construit en 1670 et détruit en 1687. Il comprenait cinq pavillons décorés de chinoiseries et tient son nom des porcelaines, faïences et imitation de ces matières présentes dans les bâtiments et les jardins. Les comptes des Bâtiments du Roi mentionnent de nombreuses livraisons dans le dernier tiers du XVIIème siècle de vases de faïences pour les différentes résidences royales et en particulier pour Trianon et Versailles. Ils sont parfois décrits façon de porcelaine, signifiant peints en bleu et blanc. Bernd H. Dams et Andrew Zega ont en 1997 réalisé une aquarelle représentant la façade du Pavillon de porcelaine du côté jardin où l'on voit le toit recouvert de vases bleu et blanc. Cette représentation s'appuie notamment sur le récit poétique de Claude Denis décrivant ainsi le Trianon : Considérons un peu ce château de plaisance Voyez-vous comme il est tout couvert de faïence, D'urnes de porcelaine et de vases divers Qui le font éclater aux yeux de l'univers. (M Raynal , le manuscrit de C. Denis, fontainier de Louis XIV à Versailles¸1971, n° 43, p. 14). Il est admis aujourd'hui que ces vases n'étaient pas en faïence mais en plomb ou cuivre peint. Les difficultés rencontrées lors de la cuisson de ce vase limite la lecture de son décor et par conséquent son attribution à Rouen ou à Paris. Les Chinois peints semblent être coiffés de ces drôles de chapeaux à oreilles présents sur la faïence de Rouen de la fin du XVIIème siècle (voir par exemple le plat conservé au musée de Rouen et reproduit dans le catalogue de l'exposition Peintures et sculpture de faïence, Rouen, 1999, p. 17, fig.7). Un grand nombre de similitudes existent cependant entre le décor de notre vase et celui d'un plat conservé à la Cité de la céramique à Sèvres et aujourd'hui attribué à Paris (reproduit dans le catalogue de l'exposition La Faïence européenne au XVIIème siècle, novembre 2003-février 2004, n° 225, p. 261). BIBLIOGRAPHIE B. H. Dams et A. Zega, " La Ménagerie de Versailles et le Trianon de Porcelaine, un passé restitué ", Versalia, 1999, n° 2, pp. 66-73, E. Auscher, " La céramique au château de Versaille pendant le règne de Louis XIV ", Revue de l'Histoire de Versailles, 1903, pp. 85-97, A. Heitzmann, " Trianon et Versailles, les vases de jardin ", Châteaux de faïence, XIV-XVIIIème siècle, catalogue d'exposition, Louveciennes, 1993, pp .20 22.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
COMMODE D'EPOQUE LOUIS XIV ATTRIBUEE A NICOLAS SAGEOT (1666-1731), PARIS, VERS 1700-1710

Lot 17: COMMODE D'EPOQUE LOUIS XIV ATTRIBUEE A NICOLAS SAGEOT (1666-1731), PARIS, VERS 1700-1710

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: COMMODE D'EPOQUE LOUIS XIV ATTRIBUEE A NICOLAS SAGEOT (1666-1731), PARIS, VERS 1700-1710 En marqueterie en première partie et contrepartie de cuivre et écaille rouge, placage de bois noirci, ornementation de bronze ciselé et doré, ornée de motifs à la Bérain, le plateau rectangulaire aux angles arrondis à l'avant, ceint par un quart-de-rond de cuivre, la façade en arbalète ouvrant par quatre tiroirs à traverses, flanqué de montants en pans coupés formant consoles en leur partie inférieure et de petits refends en partie haute, reposant sur quatre pieds à sabots en forme de pieds de biche feuillagés ; restaurations aux pieds Hauteur : 81 cm. (32 in.), Largeur : 108 cm. (42 1/2 in.) Profondeur : 59 cm. (23 1/4 in.) A LOUIS XIV ORMOLU-MOUNTED EBONISED, TORTOISESHELL AND BRASS MARQUETRY COMMODE ATTRIBUTED TO NICOLAS SAGEOT (1666-1731), PARIS, CIRCA 1700-1710 Provenance: Vente Tajan, le 24 mars 1997, Paris, Hôtel Georges V, lot 86. Deux autres pièces de mobilier estampillées du fer de Nicolas Sageot et présentant des similitudes très importantes avec notre commode rendent certaine son attribution à la production de cet ébéniste. Il s'agit notamment d'une commode exécutée probablement à la même époque : à peine plus grande et d'une composition identique, à quatre rangs de tiroirs en arbalète, elle est aussi recouverte de marqueterie en partie et contrepartie en cuivre et écaille rouge et porte la marque de Sageot (1). Comme sur notre commode, les tiroirs sont ornés de motifs identiques et on retrouve sur son plateau le même type d'encadrement, ainsi que les deux réserves latérales cintrées, avec les personnages vêtus dans des costumes de la commedia dell'arte (2). Seule l'absence du tablier, ainsi que le modèle de la réserve médiane du plateau et le décor des panneaux latéraux constituent les quelques différences entre la commode exécutée par Sageot et celle-ci. En revanche, sur un bureau plus ancien, à caissons et huit pieds en consoles, conservé dans les Collections royales de Suède (3) et estampillé par Nicolas Sageot, la composition du plateau est pratiquement identique à celle de notre commode, à l'exception du motif renfermé dans la réserve médiane : le personnage assis jouant d'une guitare et entouré par deux amours ailés qu'on voit sur le bureau, a été remplacé dans notre cas par une figure allégorique assise sur un char tiré par quatre chevaux. Sorte de personnification de la Victoire ou peut-être bien de la Prudence, car elle porte à la main gauche un miroir dans lequel se reflète un serpent, cette dernière est inspirée comme souvent dans le cas de ce type de décors marquetés, par les projets d'ornements de Jean Ier Berain, sans reproduire toutefois exactement l'un d'entre eux. On retrouve ainsi dans plusieurs compositions de Berain tantôt le personnage féminin assis, avec ou sans écharpe à effet de vent, tantôt les quatre chevaux, aussi bien que le personnage qu'on aperçoit sur les réserves latérales, mais différemment costumé, etc. (voir. Ills. ci-dessous). Cette manière de concevoir le décor en marqueterie de cuivre et d'écaille, qui forme le revêtement des meubles de Sageot, caractérise plus généralement une grande partie de l'ébénisterie parisienne datant du dernier quart du XVIIe siècle et des premières deux décennies du XVIIIe. Elle trouve son origine dans l'activité de différents ateliers de marqueteurs qui utilisaient les modèles inspirés par Berain, tout en les adaptant aux exigences imposées par les commandes précises des ébénistes, soit qu'il s'agissait de bureaux, de commodes, d'armoires ou de bibliothèques, etc. Ainsi, la collaboration entre Sageot et le marqueteur Toussaint Devoy (†1753) - mise en évidence par l'article de M. Pierre Grand sur " Le mobilier Boulle et les ateliers de l'époque " (4) - est révélatrice dans ce sens. Il n'est pas surprenant donc que des décors très similaires avec ceux du revêtement de notre commode se trouvent sur plusieurs meubles qui peuvent être rattachés à l'atelier de Nicolas Sageot, soit qu'il s'agisse des motifs des tiroirs (5) , soit, en grande partie, de ceux ornant le plateau (6). Relativement abondante, cette production conservée, estampillée ou attribuée à Sageot, laisse présumer de l'ampleur de son atelier et du rôle important joué par cet ébéniste sur le marché du mobilier parisien pendant les dernières années du règne de Louis XIV. Bien qu'on ne dispose d'un inventaire de l'atelier du faubourg Saint-Antoine, cette supposition se voit confirmée par les deux ventes de son fonds de commerce conclues par Sageot en 1720, lorsqu'il céda pour 12 000 livres de bois d'ébénisterie au marchand Claude-François Mainguet et pour 16 000 livres de meubles au marchand joaillier Léonard Prieur (7). Parmi ces derniers figuraient entre autres, quatre commodes de trois pieds huit pouces [119,10 cm] de long aussi de marqueterie de cuivre et d'écaille et pareillement garnies de bronzes valant mil livres, deux autres corps de commodes aussi de marqueterie de trois pieds huit pouces garnis de bronze pour le prix et somme de quatre cent livres, etc. (1) Vente à Paris, Hôtel George V, Me Tajan, 20 décembre 1994, n°35. (2) La même composition générale se retrouve également sur une autre commode, non estampillée mais exécutée certainement par Sageot, vendue par Sotheby's, Monaco, le 22 juin 1986 et illustrée dans Pierre Grand, " Le mobilier Boulle et les ateliers de l'époque ", L'Estampille-l'Objet d'Art, 266, février 1993, p.58, fig.14-15. (3) Stockholm, Kungl. Husgeradskammaren, inv. H.G.K. 215, également reproduit dans Pierre Grand, ibid., p.50, fig.2-3. (4) L'Estampille-l'Objet d'Art, 266, février 1993, p.58, fig.48-70. (5) Sur plusieurs commodes, anc. coll. du baron Meyer Amschel de Rothschild au Mentmore Towers, puis Earl of Rosebery, Sotheby's, 18-20 mai 1977, n°135 ; Christie's, Londres, 7 décembre 1978, n°82 ; Christie's, Londres, 3 mars 1994, n°162 ; Christie's, Londres, 7 décembre 1995, n°37, portant l'estampille de Severin, qui était le gendre de Toussaint Devoy ; Christie's, Londres, 2 décembre 1998, n°80 ; Paris, Espace Tajan, 28 mars 2000, n°138 ; Sotheby's, Londres, 12 décembre 2001, n°30 , etc. (6) Comme par exemple sur une commode avec une composition identique avec le plateau du bureau des coll. royales de Suède, mais avec un motif central différent, Sotheby's, New York, 27 octobre 1990, n°54 ; Christie's, New York, 21 octobre 1997, n°25 ; Paris, Espace Tajan, 15 décembre 1998, n°67, celle-ci avec le même personnage jouant de la guitare que sur le bureau de Sotckholm ; Christie's, Londres, 19 novembre 2010, n°525, etc. (7) Arc. nat., Min. cent., XIX, 636, vente à Prieur du 26 juillet 1720 et ibid., XIX, 637, vente à Mainguet, du 26 août 1720.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE LOUIS XVI

Lot 18: PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE LOUIS XVI

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE LOUIS XVI En bronze ciselé et doré, le fût à motif de rang de piastres, surmonté de volutes, la base à décor compartimenté de pots à feu et chutes de feuillage, frises d'acanthe et de godrons ; la base anciennement percée Hauteur : 31 cm. (12 1/4 in.) A PAIR OF LOUIS XVI GILT BRONZE CANDLESTICKS

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE GROUPES PRESSE PAPIERS D'EPOQUE NEOCLASSIQUE, ANGLETERRE, VERS 1800

Lot 19: PAIRE DE GROUPES PRESSE PAPIERS D'EPOQUE NEOCLASSIQUE, ANGLETERRE, VERS 1800

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE GROUPES PRESSE PAPIERS D'EPOQUE NEOCLASSIQUE, ANGLETERRE, VERS 1800 En bronze ciselé, doré et patiné, représentant un bouc et une chèvre assis, reposant sur une base à décor de guirlande de laurier et frise géométrique Hauteur : 21,5 cm. (8 1/2 in.) et 20 cm. (8 in.), Largeur : 23 cm. (9 in.) A PAIR OF NEOCLASSICAL ORMOLU-MOUNTED PATINATED GROUPS, ENGLAND, CIRCA 1800

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE FAUTEUILS EN CABRIOLET D'EPOQUE LOUIS XV ATTRIBUEE A PIERRE NOGARET

Lot 20: PAIRE DE FAUTEUILS EN CABRIOLET D'EPOQUE LOUIS XV ATTRIBUEE A PIERRE NOGARET

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE FAUTEUILS EN CABRIOLET D'EPOQUE LOUIS XV ATTRIBUEE A PIERRE NOGARET En noyer mouluré et sculpté, laqué gris et en partie doré, à motif de fleurs, reposant sur des pieds galbés, garniture au petit point à motif floral crème sur fond cramoisi ; restaurations Hauteur : 86 cm. (33 3/4 in.), Largeur : 62 cm. (24 1/4 in.) A PAIR OF LOUIS XV GREY AND PARCEL-GILT FAUTEUILS EN CABRIOLET, ATTRIBUTED TO PIERRE NOGARET Provenance : Ancienne collection Paul Louis Weiller, vente à apris, hôtel drouot, étude Gros et Delettrez, le 6 avril 2011, lot 224. Les œuvres de Pierre Nogaret (1718-1771), maître en 1745 à Lyon, sont réputées pour l'abondance des courbes, les lignes sinueuses des dossiers et des supports d'accotoirs en coup de fouet et l'arrondi parfait du pied rejoignant la ceinture.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
TABLE BOUILLOTTE D'EPOQUE LOUIS XVI

Lot 21: TABLE BOUILLOTTE D'EPOQUE LOUIS XVI

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: TABLE BOUILLOTTE D'EPOQUE LOUIS XVI En placage de bois de rose, dessus de marbre blanc veiné gris, la ceinture munie de deux tiroirs et deux tablettes coulissantes, un damier coulissant logé au-dessous, reposant sur des pieds en gaine terminés par des sabots Hauteur : 70,5 cm. (27 3/4 in.), Diamètre : 65 cm. (25 1/2 in.) A LOUIS XVI TULIPWOOD TABLE BOUILLOTTE

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CANAPE D'ALCÔVE D'EPOQUE LOUIS XV ESTAMPILLE DE CHARLES FRANCOIS NORMAND

Lot 22: CANAPE D'ALCÔVE D'EPOQUE LOUIS XV ESTAMPILLE DE CHARLES FRANCOIS NORMAND

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CANAPE D'ALCÔVE D'EPOQUE LOUIS XV ESTAMPILLE DE CHARLES FRANCOIS NORMAND En bois mouluré et sculpté laqué gris et en partie doré, à décor de fleurs et feuillage, reposant sur cinq pieds galbés, estampillé CF NORMAND sur la traverse arrière, garniture au gros point à décor d'oiseaux parmi des branchages Hauteur : 94 cm. (37 in.), Largeur : 147 cm. (57 3/4 in.) Charles François Normand, reçu maître en 1747. A LOUIS XV GREY AND PARCEL-GILT SOFA STAMPED BY CHARLES FRANCOIS NORMAND La forme de ce canapé laisse supposer qu'il s'adaptait à l'architecture de la pièce à laquelle il était destiné et s'insérant dans un décor de boiseries devait être placé dans une niche. Un mobilier de salon, estampillé de Normand, provenant du château de Millemont, conçu en relation avec le décor sculpté des boiseries a été vendu à Paris, hôtel Drouot, Me Rogeon, le 18 octobre 1993.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CARTEL D'EPOQUE LOUIS XV

Lot 23: CARTEL D'EPOQUE LOUIS XV

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CARTEL D'EPOQUE LOUIS XV En bronze ciselé et doré, le cadran et le mouvement signés J.B.DUTERTRE/A PARIS, surmonté d'un bouquet, flanqué d'agrafes de feuillage, reposant sur un socle à décor ajouré Hauteur : 36 cm. (14. 1/4 in.), Largeur : 27 cm. (10 1/2 in.) Jean-Baptiste Dutertre, reçu maître horloger en 1735 A LOUIS XV ORMOLU MANTEL CLOCK Jean-Baptiste Dutertre collabora avec Jean-Joseph de Saint Germain (1719-1791) dont les modèles s'approchent du présent cartel. Le socle ménageant un espace au centre laisse supposer qu'il devait s'agir à l'origine d'une pendule à musique dont la boîte à musique a disparu.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
TABLE A JEUX D’ÉPOQUE GEORGE III, ANGLETERRE DEUXIEME MOITIE DU XVIIIEME SIECLE A LA MANIERE DE GEORG HAUPT (1741-1784)

Lot 24: TABLE A JEUX D’ÉPOQUE GEORGE III, ANGLETERRE DEUXIEME MOITIE DU XVIIIEME SIECLE A LA MANIERE DE GEORG HAUPT (1741-1784)

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: TABLE A JEUX D'ÉPOQUE GEORGE III, ANGLETERRE DEUXIEME MOITIE DU XVIIIEME SIECLE A LA MANIERE DE GEORG HAUPT (1741-1784) En acajou et placage d'acajou, bois de rose, bois de violette, ébène et bois clair, le plateau orné d'initiales sous couronne inscrites dans une rosace à décor cynégétique, se déployant, l'intérieur garni d'un damier, reposant sur quatre pieds dont un pivotant terminé par un patin Hauteur : 74,5 cm. (29 1/4 in.), Largeur : 58 cm. (23 in.), Profondeur : 29 cm. (11 1/2 in.) A GEORGE III MARQUETRY FOLD-TOP GAMES TABLE, SECOND HALF 18TH CENTURY, IN THE MANNER OF GEORG HAUPT (1741-1784) Georg Haupt (1741-1784), ébéniste suédois, fit son apprentissage entre Paris, où il travailla dans l'atelier de Simon Oeben, et Londres où il séjourna vers 1768-1769 collaborant avec John Linell à la bibliothèque de Osterley Park. En 1769, il retourna à Stockholm, nommé par le roi Adolf Frederik (1751-1771).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE FAUTEUILS A LA REINE A CHASSIS D'EPOQUE LOUIS XV

Lot 25: PAIRE DE FAUTEUILS A LA REINE A CHASSIS D'EPOQUE LOUIS XV

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE FAUTEUILS A LA REINE A CHASSIS D'EPOQUE LOUIS XV En hêtre mouluré et sculpté, à décor de fleurs dans un cartouche et agrafes de feuillage, garniture de tissu rayé crème et taupe ; anciennement laqué rouge Hauteur : 97 cm. (38 in.), Largeur : 73 cm. (28 3/4 in.) A PAIR OF LOUIS XV BEECHWOOD FAUTEUILS A LA REINE 'A CHASSIS'

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
TABLE A TRANSFORMATIONS D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE PIERRE DENIZOT

Lot 26: TABLE A TRANSFORMATIONS D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE PIERRE DENIZOT

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: TABLE A TRANSFORMATIONS D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE PIERRE DENIZOT En placage de bois de rose, amarante, filets de bois clair et d'ébène, ornementation de bronze ciselé et doré, le plateau se déployant, gainé de feutre vert au revers, la ceinture ouvrant par un tiroir muni d'une écritoire, reposant sur quatre pieds fuselés à cannelures simulées dont un pivotant, estampillée deux fois P. DENIZOT et une fois JME sur le côté gauche Hauteur : 74,5 cm. (29 1/4 in.), Largeur : 78 cm. (30 3/4 in.), Profondeur plateau ouvert : 87 cm. (34 1/4 in.), Profondeur plateau fermé : 43 cm. (17 in.) Pierre Denizot, reçu maître en 1760 A LOUIS XVI ORMOLU-MOUNTED TULIPWOOD GAMES TABLE STAMPED BY PIERRE DENIZOT Provenance : Ancienne collection Georges Wildenstein (1892-1963), dans son hôtel particulier de New York. Acquis en 1977 par Akram Ojjeh (1918-1991). Collection Akram Ojjeh, vente Sotheby's Monaco, le 26 juin 1979, lot 175. C'est dans l'intention de meubler le paquebot France qu'Akram Ojjeh fit l'acquisition en 1977 de la collection de mobilier du XVIIIème siècle décorant l'hôtel particulier des Wildenstein à New York. Lorsque le projet de faire du navire un casino fut abandonné, la collection fit l'objet d'une vente retentissante au Sporting de Monaco dont fit partie cette table.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE FAUTEUILS A LA REINE A CHASSIS D'EPOQUE LOUIS XV ESTAMPILLE DE JEAN-BAPTISTE TILLIARD

Lot 27: PAIRE DE FAUTEUILS A LA REINE A CHASSIS D'EPOQUE LOUIS XV ESTAMPILLE DE JEAN-BAPTISTE TILLIARD

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE FAUTEUILS A LA REINE A CHASSIS D'EPOQUE LOUIS XV ESTAMPILLE DE JEAN-BAPTISTE TILLIARD En hêtre mouluré et sculpté, à décor de fleurs dans un cartouche, le dossier et la ceinture ornés au centre d'une fleur dans un cartouche, flanqué de feuillage, reposant sur des pieds galbés surmontés de fleurs, garniture de tapisserie représentant les fables de La Fontaine, les deux estampillés TILLIARD sur la ceinture arrière Hauteur : 101,5 cm. (40 in.), Largeur : 74 cm. (29 in.) A PAIR OF LOUIS XV BEECHWOOD FAUTEUIL A LA REINE A CHASSIS STAMPED BY JEAN-BAPTISTE TILLIARD, CIRCA 1760 Jean-Baptiste I Tilliard (1686-1766), reçu maître en 1717 Jean-Batiste II Tilliard, reçu maître en 1752 Jean-Baptiste II Tilliard reprend l'atelier de son père Jean-Baptiste I en 1764. Il conserve la même estampille rendant difficile l'attribution des sièges sortis de l'atelier au milieu du XVIIIème siècle. Cependant, la répartition du décor délimité au sommet du dossier, au centre de la ceinture et au dessus des pieds, le dessin des moulures généreuses et fluides rattacheraient davantage ce modèle à la génération du fils.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
COMMODE D’EPOQUE TRANSITION, VERS 1770 ESTAMPILLE DE GUILLAUME KEMP

Lot 28: COMMODE D’EPOQUE TRANSITION, VERS 1770 ESTAMPILLE DE GUILLAUME KEMP

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: COMMODE D'EPOQUE TRANSITION, VERS 1770 ESTAMPILLE DE GUILLAUME KEMP En placage d'amarante et bois de rose, à décor de marqueterie florale sur fond de sycomore, ornementation de bronze ciselé et doré, dessus de marbre rouge de Rance, la façade à léger ressaut ouvrant par deux tiroirs, reposant sur des pieds galbés terminés par des griffes, estampillée G. KEMP et JME sur le montant avant gauche ; les chutes rapportées Hauteur : 87 cm. (34 1/4 in.), Largeur : 116 cm. (45 3/4 in.), Profondeur : 57 cm. (22 1/2 in.) Guillaume Kemp, reçu maître en 1764 A TRANSITIONAL AMARANTH TULIPWOOD AND FLORAL MARQUETRY COMMODE STAMPED BY GUILLAUME KEMP, CIRCA 1770 Jean Nicolay en 1956 dans L'art et la manière des ébénistes français du XVIIIème siècle, notait la finesse remarquable et la qualité d'exécution des marqueteries de Guillaume Kemp. C'est le cas ici. La délicatesse du décor apparaît d'autant plus qu'il se déploie sur un fond uni que seules des poignées viennent interrompre. Actif dès les années 1750 dans le faubourg Saint Antoine, il épousa la fille de Brice Peridiez, sœur de Gérard et Louis Peridiez, en 1757, avant de devenir maître en 1764. Sa production s'inscrit dans les styles Transition et Louis XVI. Spécialisé surtout dans les marqueteries, Kemp en fournit à ses confrères. Ces transactions courantes entre ébénistes brouillent cependant les pistes. Ici par exemple le décor n'est pas sans rappeler les œuvres de Charles Topino, reçu maître en 1773, et dont le Journal révèle qu'il exécutait puis fournissait des panneaux de marqueterie à ses confrères marchands-ébénistes. (A. Pradère, Les Ebénistes Français de Louis XIV à la Revolution, Paris, 1989, p.319.).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE CANDELABRES D'EPOQUE LOUIS XVI

Lot 29: PAIRE DE CANDELABRES D'EPOQUE LOUIS XVI

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE CANDELABRES D'EPOQUE LOUIS XVI En marbre blanc sculpté et bronze ciselé et doré, à trois lumières, les bras en forme de branchage fleuri soutenu par un vase flanqué d'anses à motif de feuilles d'acanthe, le piédouche à canaux torses et ceint d'une frise de lierre enrubanné ; anciennement percés pour l'électricité, un pied toupie remplacé, petites restaurations d'usage Hauteur : 52 cm. (20 1/2 in.) A PAIR OF LOUIS XVI ORMOLU AND WHITE MARBLE THREE-BRANCH CANDELABRA Provenance : Ancienne collection Jeanne Lanvin et de sa fille la comtesse Jean de Polignac, vente à Paris, étude Libert, le 5 décembre 2008, lot 147

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
VASE DE STYLE NEOCLASSIQUE

Lot 30: VASE DE STYLE NEOCLASSIQUE

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: VASE DE STYLE NEOCLASSIQUE En albâtre sculpté, de forme Médicis, flanqué de têtes de bélier Hauteur : 32 cm. (12 3/4 in.), Largeur : 30 cm. (11 3/4 in.) A NEOCLASSICAL STYLE ALABASTER VASE

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CANAPE D'EPOQUE LOUIS XVI ATTRIBUE A JEAN-BAPTISTE III LELARGE

Lot 31: CANAPE D'EPOQUE LOUIS XVI ATTRIBUE A JEAN-BAPTISTE III LELARGE

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CANAPE D'EPOQUE LOUIS XVI ATTRIBUE A JEAN-BAPTISTE III LELARGE En bois sculpté et doré, à motif de raies de cœur, les supports d'accotoir détachés en forme de balustre à décor de cannelures torses et feuilles d'acanthe reposant sur un pilastre à canaux, soutenu par huit pieds fuselés et cannelés, estampillé sous la ceinture avant CIYM, garniture de velours vert Hauteur : 101,5 cm. (40 in.), Largeur : 194 cm. (76 1/4 in.) A LOUIS XVI GILTWOOD SOFA ATTRIBUTED TO JEAN-BAPTISTE LELARGE Provenance : Famille aristocratique européenne Ce canapé est à rapprocher d'une bergère estampillée de Lelarge, conservée à New York, Metropolitan Museum, collection Wrightsman, à motif de raies de cœur, munie des mêmes supports d'accotoir et reposant sur de généreux pieds fuselés et cannelés, comme c'est le cas ici (Voir Madeleine Jarry et Pierre Devinoy, Le Siège français, Fribourg, Office du Livre, 1973, p. 227, fig. 221)

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LARGE BERGERE D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE GEORGES JACOB

Lot 32: LARGE BERGERE D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE GEORGES JACOB

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LARGE BERGERE D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE GEORGES JACOB En hêtre mouluré, sculpté, et laqué gris, reposant sur des pieds fuselés, cannelés et rudentés, estampillée I.IACOB sur la ceinture arrière, garniture de velours Hauteur : 89,5 cm. (35 1/4 in.), Largeur : 71 cm. (28 in.) A LOUIS XVI WHITE PAINTED BEECHWOOD LARGE BERGERE STAMPED BY GEORGES JACOB

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
MEUBLE D'APPUI D'EPOQUE LOUIS XVI

Lot 33: MEUBLE D'APPUI D'EPOQUE LOUIS XVI

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: MEUBLE D'APPUI D'EPOQUE LOUIS XVI En acajou et placage d'acajou, ornementation de bronze ciselé et doré, dessus de marbre gris, ouvrant par deux portes flanquées de pans coupés à canaux rudentés Hauteur : 92,5 cm. (36 1/4 in.), Largeur : 99,5 cm. (39 1/4 in.), Profondeur : 46,5 cm. (18 1/4 in.) A LOUIS XVI MAHOGANY MEUBLE D'APPUI

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
TABLE A ECRIRE D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE FIDELYS SCHEY

Lot 34: TABLE A ECRIRE D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE FIDELYS SCHEY

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: TABLE A ECRIRE D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE FIDELYS SCHEY En acajou et placage d'acajou, ornementation de bronze ciselé et doré, le dessus gainé de cuir havane, la ceinture ouvrant par un tiroir, reposant sur des pieds fuselés et cannelés, estampillé F. SCHEY et poinçon de jurande JME sous le côté droit Hauteur : 72 cm. (28 1/4 in.), Largeur : 65 cm. (25 1/2 in.), Profondeur : 45 cm. (17 3/4 in.) Fidelys Schey, reçu maître en 1777 A LOUIS XVI ORMOLU-MOUNTED MAHOGANY WRITING TABLE STAMPED BY FIDELYS SCHEY

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BONHEUR DU JOUR D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE JEAN-FRANÇOIS LELEU

Lot 35: BONHEUR DU JOUR D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE JEAN-FRANÇOIS LELEU

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BONHEUR DU JOUR D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE JEAN-FRANÇOIS LELEU En acajou et placage d'acajou, ornementation de bronze ciselé et doré, dessus de marbre blanc ceint d'une galerie ajourée, la partie supérieure ouvrant par deux volets coulissants, la ceinture ouvrant par deux tiroirs, le premier muni d'une écritoire gainée de cuir vert, reposant sur des pieds fuselés et cannelés terminés par une boule, estampillé JF LELEU sur le montant arrière droit ; on y joint quatre chutes de bronze ciselé et doré anciennement rapporté Hauteur : 104,5 cm. (41 1/4 in.), Largeur : 73 cm. (28 3/4 in.), Profondeur : 38 cm. (15 in.) Jean-François Leleu, reçu maître en 1764 A LOUIS XVI ORMOLU-MOUNTED MAHOGANY BONHEUR DU JOUR STAMPED BY JEAN FRANÇOIS LELEU Provenance : Collection Marcel Arrault au château de Montchemin, Indre et Loire depuis la première moitié du XIXème siècle. Acquis le 6 mars 1936, puis par descendance jusqu'au propriétaire actuel. Ancienne collection de Mlle L, quai de Béthune Exposition : Grands ébénistes et menuisiers du XVIIIème siècle, Musée des Arts Décoratifs, Pavillon de Maisan déc.55-fév 56, reproduit pl.37. Bibliographie : Connaissance des Arts, septembre 57, n°67, p.58 Ce meuble d'un grand raffinement par la noble simplicité du placage d'acajou, souligné par de fines frises de raies de cœur, a fait partie de la même collection que la petite table à écrire d'époque Louis XVI, estampillée de Jean-Henri Riesener et Adam Weisweiler, vendue par Christie's Paris, le 21 juin 2007, lot 220. Sa finesse et son élégance révèlent le goût certain du collectionneur qui réunit ces deux pièces. Choisies pour figurer à l'exposition du Musée des Arts décoratifs qui, en 1955-56, fit date. Ce style épuré est caractéristique de l'œuvre de Jean-François Leleu avec des bronzes peu abondants sur les placages unis, soulignant la structure du meuble, les entrées de serrure réduites à leur plus simple expression et une seule clef permettant de fermer les deux tiroirs de la ceinture. Jean-François Leleu, contemporain de Jean-Henri Riesener, apprenti tout comme lui dans l'atelier de l'ébéniste du Roi, Jean-François Oeben, fut reçu maître en 1764 . Tandis que Riesener prend la succession du maître et devient fournisseur de la Couronne, Leleu bénéficiera d'une clientèle prestigieuse parmi laquelle comptent la comtesse du Barry et le prince de Condé pour le palais Bourbon, le château de Chantilly ou Saint-Maur.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PENDULE D'EPOQUE LOUIS XVI, CIRCA 1775

Lot 36: PENDULE D'EPOQUE LOUIS XVI, CIRCA 1775

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PENDULE D'EPOQUE LOUIS XVI, CIRCA 1775 En bronze ciselé et doré, le mouvement signé Etienne Lenoir à Paris n°473, surmonté d'un vase à cercle tournant indiquant les jours, les anses reposant sur des maques de Bacchus, le corps à décor de nuée reposant sur une colonne ornée d'une guirlande de feuilles de chêne, le cadran remplacé ceint d'une guirlande de laurier noués, flanquée des figures de l'Etude et de l'Astronomie Hauteur : 66 cm. (26 in.), Largeur : 53 cm. (20 3/4 in.), Profondeur : 23 cm. (9 in.) A LOUIS XVI ORMOLU CLOCK THE DIAL SIGNED BY ETIENNE LENOIR, CIRCA 1770 Etienne II Lenoir (1699-1778), reçu maître horloger en 1717 Il travailla en collaboration avec son fils Pierre Etienne, reçu maître en 1743, de 1750 à 1771. Provenance : Famille aristocratique européenne.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
COMMODE D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE JEAN-HENRI RIESENER ET CHARLES ERDMAN RICHTER, VERS 1785

Lot 37: COMMODE D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE JEAN-HENRI RIESENER ET CHARLES ERDMAN RICHTER, VERS 1785

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: COMMODE D'EPOQUE LOUIS XVI ESTAMPILLE DE JEAN-HENRI RIESENER ET CHARLES ERDMAN RICHTER, VERS 1785 En acajou et placage d'acajou, ornementation de bronze ciselé et doré, dessus de marbre blanc veiné gris, la façade à ressaut ornée de moulures, ouvrant par cinq tiroirs sur trois rangs, les entrées de serrure en forme de cartouche et feuillage sur le rang supérieur, à motif de masque et rinceaux fleuris, les anneaux de tirage en forme de tore de laurier, estampillée deux fois J.H.RIESENER et une fois G.RICHTER Hauteur : 87,5 cm. (34 1/2 in.), Largeur : 115,5 cm. (45 1/2 in.), Profondeur : 53 cm. (20 3/4 in.) Jean-Henri Riesener reçu maître en 1768, fournisseur des meubles d'ébénisterie du Garde-Meuble royal de 1774 à 1784 Charles Erdman Richter reçu maître en 1784 A LOUIS XVI ORMOLU-MOUNTED MAHOGANY COMMODE STAMPED BY JEAN-HENRI RIESENER AND CHARLES ERDMAN RICHTER , CIRCA 1785 Provenance : Acquise à la fin du XIXème ou au début du XXème siècle puis par descendance jusqu'au propriétaire actuel. C'est probablement dans ses œuvres plaquées d'un acajou uni qu'apparaît le plus clairement le sens des proportions et de la ligne que manie avec génie Jean-Henri Riesener. Ici le dessin est souligné par des moulures d'acajou sculptées, donnant toute sa monumentalité au meuble. Jean-Henri Riesener utilisa très tôt l'acajou dont la mode fut lancée dès les années 1760, notamment par Madame Pompadour, qui à son décès en 1764 possédait dix-sept commodes d'acajou, et se répandit dans les années 1770. A titre d'exemple citons une table à écrire, estampillée de Jean-Henri Riesener vendue à Paris, galerie Georges Petit, les 18-19 juin 1917, lot 198 puis Christie's New York le 18 octobre 2002, lot 370. A l'élégante sobriété s'ajoute la préciosité des ornements de bronze doré, s'inscrivant dans le goût précieux de l'époque. Les modèles ici employés sont caractéristiques de ceux du maître et suffiraient à lui attribuer cette commode si cela était nécessaire. Les entrées de serrure en écusson flanqué de feuillage des tiroirs supérieurs sont présentes sur un secrétaire à abattant estampillé de Riesener, vendu par Christie's New York, les 18-19 novembre 1999, lot 550. Les entrées de serrure des tiroirs inférieurs sont elles utilisées sur une commode, vers 1785, portant la marque au feu du Garde-Meuble privé de Marie Antoinette, illustrée dans P. Arizzoli-Clementel, Le Mobilier de Versailles, XVIIème et XVIIIème siècle, Tome 2, Dijon, Editions Faton, 2002, p. 152, n°53 ou sur la paire d'encoignures de 1786 du salon des Nobles de Marie Antoinette à Versailles, illustrées dans Daniel Meyer, Le Mobilier de Versailles, XVIIème et XVIIIème siècle, Tome 1, Dijon, Editions Faton, 2002, p. 82, n° 21. Le motif qui orne le tablier, combinant différents ornements et s'articulant parfaitement entre eux, que l'on retrouve sur plusieurs meubles précieux de Riesener, prend la forme ici d'une fleur dont sont issus des rinceaux d'acanthe et retenant une graine. La commode du Salon des Nobles de Marie-Antoinette à Versailles, datée de 1786, est munie de ce même tablier (illustrée dans ibid. p. 80, n°21) Les bronzes présents sur notre commode permettent de la dater des années 1785. En 1775, Riesener exécuta pour le salon du Roi à la Manufacture de Sèvres une commode plaquée tout d'acajou, ornée de moulures marquant la composition tripartite chère à l'ébéniste, la partie centrale en léger ressaut, et reposant sur des pieds galbés (conservée à Sèvres, Musée céramique, illustrée dans P. Kjellberg, Le Mobilier français du XVIIIème siècle, Paris, Editions de l'Amateur, 1989, p. 694). Cette dernière est ornée de bronzes caractéristiques de la période dite Transition, tels que chutes à mufles de lion, entrées de serrure en forme de médaillon retenu par un nœud de ruban, anneau de tirage en tore de laurier ou pieds en griffes. Vers 1780 la mode de l'acajou bat son plein mais le goût arabesque se fait jour. Les références à l'Antiquité évoluent et ce sont vers les arabesques que les ornemanistes se tournent. Les ornements se font plus naturalistes. Aux masques à l'antique ou aux vases et cartouches se mêlent de fins enroulements de fleurs, fruits et feuillage. Ici, restent les chutes en forme de forte feuille d'acanthe terminées par une chute de feuillage que Riesener utilisa dès la fin des années 1760. La double estampille présente sur cette commode laisse supposer une collaboration. Jean-Henri Riesener dont l'atelier était florissant faisaient souvent appel à par certains de ces confrères pour exécuter ses modèles. Parmi ceux-ci compte Adam Weisweiler. Ici, il s'agit de Charles Erdman Richter, dont la présence en France est attestée en 1781 et qui fut reçu maître en 1784. Une table estampillée de Richter mais qui pourrait bien être un modèle de Jean-Henri Riesener, de la même veine que la présente commode, a été vendue par Christie's Paris, le 8 novembre 2007, lot 507.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PENDULE D'EPOQUE LOUIS XVI ATTRIBUEE A ROBERT OSMOND

Lot 38: PENDULE D'EPOQUE LOUIS XVI ATTRIBUEE A ROBERT OSMOND

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PENDULE D'EPOQUE LOUIS XVI ATTRIBUEE A ROBERT OSMOND En bronze ciselé et doré, et marbre blanc, le cadran signé GILLE L'AINE/ A PARIS, inscrit dans un pilastre, surmonté d'un vase fleuri, flanqué d'un putto assis sur des livres, reposant sur une base oblongue ornée d'une frise de laurier Hauteur : 34,5 cm. (13 1/2 in.) Pierre II Gille l'ainé, reçu maître horloger en 1746 A LOUIS XVI ORMOLU AND WHITE MARBLE MANTEL CLOCK , THE DIAL SIGNED GILLE L'AINÉ, ATTRIBUTED TO ROBERT OSMOND

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
¤ PAIRE D'APPLIQUES D'EPOQUE LOUIS XVI

Lot 39: ¤ PAIRE D'APPLIQUES D'EPOQUE LOUIS XVI

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE D'APPLIQUES D'EPOQUE LOUIS XVI En bronze ciselé et doré, à deux lumières, le fût cannelé soutenu par un ruban noué surmonté d'une rosace dans un cube et terminé par des feuilles d'acanthe et une graine, les bobèches à motif de feuillage et perles, les binets à canaux ; anciennement percées pour l'électricité Hauteur : 49,5 cm. (19 1/2 in.), Largeur : 31,5 cm. (12 3/4 in.) A PAIR OF LOUIS XVI ORMOLU TWIN-BRANCH WALL-LIGHTS

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LUSTRE DE STYLE LOUIS XVI D'APRES UN MODELE DE JEAN-LOUIS PRIEUR ET PIERRE GOUTHIERE

Lot 40: LUSTRE DE STYLE LOUIS XVI D'APRES UN MODELE DE JEAN-LOUIS PRIEUR ET PIERRE GOUTHIERE

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LUSTRE DE STYLE LOUIS XVI D'APRES UN MODELE DE JEAN-LOUIS PRIEUR ET PIERRE GOUTHIERE En bronze ciselé, patiné et doré, à neuf lumières, les bras en enroulement certains animés de colombes, soutenus par un fût orné d'une guirlande de laurier et de têtes de bélier, surmonté d'une pomme de pin nouée d'un ruban et terminé par des feuilles d'acanthe Hauteur : 86 cm. (33 3/4 in.), Diamètre : 54 cm. (21 1/4 in.) A LOUIS XVI STYLE GILT-BRONZE NINE-LIGHT CHANDELIER AFTER THE MODEL BY JEAN-LOUIS PRIEUR AND PIERRE GOUTHIERE Le modèle de ce lustre est à rapprocher d'un dessin conservé à Paris, au Musée des Arts Décoratifs, attribué au sculpteur fondeur Jean Louis Prieur (mort en 1792) orné de colombes symbolisant Vénus, de masques de bacchante et de têtes de bouc issus de bras en enroulement garnis de feuilles d'acanthe (H. Ottomeyer, P. Pröschel, et al., Vergoldete Bronzen, Munich, 1986, p.2241, fig. 4.5.4). Pierre Gouthière réalisa des appliques de ce modèle pour Marie Antoinette au Grand Trianon.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PENDULE SQUELETTE D'EPOQUE LOUIS XVI

Lot 41: PENDULE SQUELETTE D'EPOQUE LOUIS XVI

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PENDULE SQUELETTE D'EPOQUE LOUIS XVI En marbre blanc et bronze ciselé et doré, le cadran signé MERRA A PARIS, inscrit dans une lyre surmontée d'un masque rayonnant, d'une guirlande de fleurs et fruits, et flanquée de feuilles d'acanthe, reposant sur une base ovale en doucine Hauteur : 51 cm. (20 in.) Pierre Martin Merra, reçu maître horloger en 1773 A LOUIS XVI ORMOLU AND WHITE MARBLE SKELETON CLOCK

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE EMPIRE

Lot 42: PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE EMPIRE

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE EMPIRE En bronze ciselé, patiné et doré, le binet à décor de rangs de perles et godrons torses guillochés, le fût balustre et la base circulaire ornée de frises de fleur et de laurier stylisé Hauteur : 16,5 cm. (6 1/2 in.) A PAIR OF PATINATED AND GILT-BRONZE CANDLESTICKS

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
MIROIR DE TABLE DE LA DEUXIEME MOITIE DU XIXEME SIECLE PAR ALPHONSE GIROUX

Lot 43: MIROIR DE TABLE DE LA DEUXIEME MOITIE DU XIXEME SIECLE PAR ALPHONSE GIROUX

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: MIROIR DE TABLE DE LA DEUXIEME MOITIE DU XIXEME SIECLE PAR ALPHONSE GIROUX En bronze ciselé et doré, verre églomisé à l'imitation du lapis lazuli, surmonté d'un monogramme inscrit dans un médaillon flanqué de chutes de fleurs nouées, les bords ornés d'une frise de feuillage stylisé, le cadre à canaux ponctués aux angles de rosaces, signé au dos sur le chevalet ALPH.GIROUX PARIS Hauteur : 40 cm. (15 3/4 in.), Largeur : 25 cm. (9. 3/4 in.) A GILT BRONZE AND EGLOMISED GLASS TOILET MIRROR BY ALPHONSE GIROUX, SECOND HALF 19TH CENTURY Le célèbre magasin de tabletterie et d'ébénisterie fondé par François-Simon-Alphonse Giroux sous le Consulat était situé 7, rue du Coq Saint-honoré. Spécialisé dans la fabrication d'objets raffinés, il publiait en 1827 un catalogue de l'exposition d'une variété d'objets utiles et agréables offerts pour les étrennes. En 1838, François-Simon-Alphonse se retire, laissant sa place à ses fils, Alphonse Gustave et André, ce dernier jouant le rôle de directeur artistique. Un album de dessins de la période Second Empire, correspondant à l'époque de notre miroir est conservé à Paris, au Musée des Arts décoratifs et contient plusieurs projets de cadres et miroirs de toilette orné de riches bronzes dorés. Les miroirs de toilette de Giroux de cette qualité passés en vente sont rares, citons un exemple en bronze doré et émail vendu par Sotheby's Londres le 27 février 1998, lot 281.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PENDULE SQUELETTE D'EPOQUE LOUIS XVI VERS 1780

Lot 44: PENDULE SQUELETTE D'EPOQUE LOUIS XVI VERS 1780

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PENDULE SQUELETTE D'EPOQUE LOUIS XVI VERS 1780 En bronze ciselé et doré, le cadran émaillé signé Chopin à Paris, surmonté d'une palmette flanquée de rinceaux de feuillage, supporté par un portique en arc de cercle à décor de palmettes stylisées, reposant sur une base de marbre noir Hauteur : 40 cm. (15 3/4 in.), Largeur : 20,5 cm. (8 1/4 in.) A LOUIS XVI ORMOLU SKELETON CLOCK, CIRCA 1780

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
VASE DELAFOSSE EN PORCELAINE DURE DE SEVRES DE LA FIN DU XIXE SIECLE, DATE 1893

Lot 45: VASE DELAFOSSE EN PORCELAINE DURE DE SEVRES DE LA FIN DU XIXE SIECLE, DATE 1893

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: VASE DELAFOSSE EN PORCELAINE DURE DE SEVRES DE LA FIN DU XIXE SIECLE, DATE 1893 A décor en pâte sur pâte, polychrome et or sur fond gris clair de papillons et frise de feuillage et fleurs, filet or sur les bords Marqué : RF décoré à Sèvres 93 Hauteur : 39 cm. (15 3/4 in.) Provenance: Notre vase est probablement l'un des quatre vases Delafosse fond gris email fleurs décoratives et papillons entrés au magasin de vente de la manufacture de Sèvres en janvier 1896. (Arch. MNS, Vv12 f° 42, n° 29). Deux furent donnés à Emile Loubet, Président de la République, en mars 1904 Un autre est offert au Roi du Portugal à l'occasion de sa visite en France en décembre 1905.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE FLAMBEAUX A L'EGYPTIENNE D'EPOQUE EMPIRE ATTRIBUE A CLAUDE GALLE (1759-1815)

Lot 46: PAIRE DE FLAMBEAUX A L'EGYPTIENNE D'EPOQUE EMPIRE ATTRIBUE A CLAUDE GALLE (1759-1815)

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE FLAMBEAUX A L'EGYPTIENNE D'EPOQUE EMPIRE ATTRIBUE A CLAUDE GALLE (1759-1815) En bronze ciselé, patiné et doré, le fût couronné par trois têtes d'égyptienne supportant le binet à décor de palmettes, la base circulaire ornée d'une frise de feuillage stylisée Hauteur: 21,5 cm. (8 1/2 in.) A PAIR OF EMPIRE PATINATED AND GILT-BRONZE CANDLESTICKS ATTRIBUTED TO CLAUDE GALLE (1759-1815) Provenance: Ancienne collection Fould-Springer Vente à Paris, Palais abbatial de Royaumont, 19-21 septembre 2011, lot 377. Une paire de flambeaux comparable, les têtes d'égyptienne remplacées par des têtes de femme à l'antique, a été vendue à Paris, hôtel Dassault, Artcurial, le 15 décembre 2010, lot 60. Claude Galle livra deux paires de ce modèle en 1804 pour le Palais de Fontainebleau, décrit comme " à trois têtes ". Une paire identique à celle que nous présentons figure dans Marie France Dupuy Baylet, Bronzes d'ameublement du Mobilier National, Paris, 2010, n° 76. Elle provient de la chambre à coucher de l'Empereur du Pavillon du Butard à la Celle Saint-Cloud où elle figurait en 1807, décrite dans l'inventaire " deux flambeaux pied et tige au vert antique, 3 tetes égyptiennes et bobèches dorées ". Un exemplaire a été vendu par Christie's Londres, le 25 janvier 2005, lot 304.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE DIRECTOIRE

Lot 47: PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE DIRECTOIRE

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE DIRECTOIRE En bronze ciselé et doré, et marbre Campan vert, à motif d'égyptienne supportant le binet à décor de palmettes, la base circulaire ornée d'une frise de feuillage stylisé Hauteur : 23,5 cm. (9 1/4 in.) A PAIR OF DIRECTOIRE CAMPAN MARBLE AND GILT-BRONZE CANDLESTICKS

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PENDULE D'EPOQUE LOUIS XVI

Lot 48: PENDULE D'EPOQUE LOUIS XVI

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PENDULE D'EPOQUE LOUIS XVI En marbre bleu Turquin et bronze ciselé et doré à deux tons, le cadran signé Le Comte/ A PARIS inscrit dans un obélisque surmonté d'une sphère armillaire à décor de trophée militaire en partie haute et de lions adossés et draperie en partie basse, reposant sur une base rectangulaire ceintes d'une frise de perles Hauteur : 58,5 cm. (23 in.), Largeur : 24 cm. (9 1/2 in.) A LOUIS XVI ORMOLU-MOUNTED GREY TURQUIN MARBLE OBELISK CLOCK Provenance : Famille aristocratique européenne. L'obélisque, tiré de l'Antiquité, exerce une forte fascination à la fin du XVIIIème siècle. Symbole d'éternité ce thème décoratif est parfaitement adapté à l'horlogerie qui en multiplie l'usage sous la forme de pendules portiques, le cadran soutenu de part et d'autre par des obélisques ou comme ici le cadran inscrit dans l'obélisque même. Des variantes existent selon la symbolique développée, comme sur un exemplaire conservé à Paris, au musée du Louvre (inv. OA 5 308) qui illustre le thème de l'Amour. La pendule en marbre bleu turquin, signée Thiéry à Paris, ornée de deux nymphes surplombant le cadran tandis que la partie basse est garnie d'un bas relief représentant un concert d'amours. Ce modèle est plus fréquent alors que le trophée d'armes est un ornement plus rare.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE EMPIRE D'APRES UN MODELE DE CLAUDE GALLE (1759-1815)

Lot 49: PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE EMPIRE D'APRES UN MODELE DE CLAUDE GALLE (1759-1815)

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE EMPIRE D'APRES UN MODELE DE CLAUDE GALLE (1759-1815) En bronze ciselé et doré, le fut à pans coupés, surmontés d'une bague à motif de lauriers et terminés par des griffes, reposant sur une base circulaire à décor de frise de feuillage stylisé Hauteur : 27 cm. (10 1/2 in.) A PAIR OF EMPIRE ORMOLU CANDLESTICKS AFTER A MODEL BY CLAUDE GALLE (1759-1815) Une paire de flambeaux, exécutés vers 1810 par Claude Galle (1759-1815) est conservée à Versailles, au Grand Trianon, illustrée dans H. Ottomeyer & P. Pröschel et al., Vergoldete Bronzen, Munich, 1986, vol. I., p.327, fig. 5.1.8 Une paire de flambeaux identiques a été vendue à Paris, hôtel Dassault, Artcurial, le 7 avril 2011, lot 257. Une autre paire de même modèle, le fut à patine brune, a été vendue par Christie's Londres, 9 juillet 2009, lot 41.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE EMPIRE PAR ANTOINE ANDRE RAVRIO (1759-1814)

Lot 50: PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE EMPIRE PAR ANTOINE ANDRE RAVRIO (1759-1814)

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE FLAMBEAUX D'EPOQUE EMPIRE PAR ANTOINE ANDRE RAVRIO (1759-1814) En bronze ciselé et doré, le fut à pans coupés, surmontés d'une bague à motif de palmettes, reposant sur une base circulaire à motif de godrons et feuilles d'eau, terminée par une sphère Hauteur : 26 cm. (10 1/4 in.) A PAIR OF EMPIRE ORMOLU CANDLESTICKS BY ANTOINE ANDRE RAVRIO (1759-1814) Ce modèle correspond aux flambeaux livrés par Antoine André Ravrio pour Fontainebleau en 1809 et 1810. Voir J.-P. Samoyault, Pendules et bronzes d'ameublement entrés sous le Premier Empire au château de Fontainebleau, Paris, 1989, P. 196, n°184. Une paire de flambeaux de ce modèle, le fût à pans patiné et non doré, a été vendue à Paris, hôtel Dassault, Artcurial, le 22 juin 2011, lot 304.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Per page:
1
2
Next »