The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
WE'VE CHANGED OUR NAME
is now
 
To celebrate, we’ve enhanced our site with
larger images and browsing by category to help
you easily find what you’re passionate about.
Remember to update your bookmarks.
Get Started »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Collection Michel Wittock. De Bonaparte à Napoléon III

by Alde Maison de Ventes

Platinum House

125 lots | 120 with images

October 24, 2013

Live Auction

Place André Malraux

Paris, 75001 France

Phone: 00 33 (0)1 45 49 0924

Email: contact@alde.fr

125 Lots
Sort by:
Lots with images first
Next »
Per page:
BEMBO (P.). Gli Asolani di Messer Pietro Bembo. Venise, Alde, 1515, in-8° de 130 ff ., sign. a-p8 et q10, veau vert d'eau, réseau losangé poussé à froid sur les plats, serti d'une roulette d'annelets et d'un filet dorés, dos à nerfs orné, petite

Lot 1: BEMBO (P.). Gli Asolani di Messer Pietro Bembo. Venise, Alde, 1515, in-8° de 130 ff ., sign. a-p8 et q10, veau vert d'eau, réseau losangé poussé à froid sur les plats, serti d'une roulette d'annelets et d'un filet dorés, dos à nerfs orné, petite

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BEMBO (P.). Gli Asolani di Messer Pietro Bembo. Venise, Alde, 1515, in-8° de 130 ff ., sign. a-p8 et q10, veau vert d'eau, réseau losangé poussé à froid sur les plats, serti d'une roulette d'annelets et d'un filet dorés, dos à nerfs orné, petite grecque intérieure, tranches dorées (Rel. P. Bozerian Jeune). Seconde édition aldine. Elle est due à Aldo Romano et Andrea Asolano, qui la reprirent sur celle publiée par Aldo Manuce en 1505. Toutes deux furent dédiées à Lucrèce Borgia, mais rares sont les exemplaires de 1505 à n'avoir pas été expurgés des feuillets de dédicace. Pietro Bembo (1470-1547), érudit, secrétaire de Léon X... Issu d'une famille patricienne de Venise et élève de Constantin Lascaris (1434-1501), l'un des rénovateurs des lettres grecques en Occident, Bembo jouit d'un grand prestige auprès des cours de Ferrare et de Florence ainsi qu'auprès des papes Léon X puis Clément VII. Ami de Giorgione et de Raphaël, historiographe de Venise et collectionneur d'antiques et d'éditions rares, il fut fait cardinal en 1539. ... et poète, amant de Lucrèce Borgia (1480-1519). Deuxième aeuvre de Pietro Bembo, Gli Asolani furent écrits en italien entre 1497 et 1502, à Asolo. L'auteur dédia ces dialogues sur l'amour, dans une préface fameuse, à la duchesse de Ferrare, Lucrèce Borgia, dont la tradition veut qu'il était alors l'amant. Œuvre majeure de la poésie italienne, Les Azolains - tels que les traduisit en français l'humaniste Jean Martin en 1545 - connurent une quarantaine d'éditions, italiennes et françaises, au XVIe siècle. Bembo, qui publia aussi des propos sur la langue italienne, exerça une influence considérable sur des auteurs tels que l'Arioste, Baldassare Castiglione et Le Tasse. Exemplaire relié par François Bozerian. Dimensions : 143 x 87 mm. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°171, avec reproduction. Renouard (A.-A.), Annales de l'imprimerie des Alde, Renouard, 1834, p. 48, n°1 et p. 72, n°5 ; Barker (N.), A Catalogue of the Ahmanson-Murphy Aldine Collection at UCLA, fasc. I, p. 100, n°72 et fasc. II, p. 6, n°116.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PLAUTE. Ex Plautu comoediis. XX. quarum carmina magna en parte in mensum suum restituta sunt MDXXII. Venise, Alde, 1522, in-8° de 14 ff. n. ch. sign. *6, **8, et 284 ff. sign. a-z8, A-M8, N4, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats,

Lot 2: PLAUTE. Ex Plautu comoediis. XX. quarum carmina magna en parte in mensum suum restituta sunt MDXXII. Venise, Alde, 1522, in-8° de 14 ff. n. ch. sign. *6, **8, et 284 ff. sign. a-z8, A-M8, N4, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PLAUTE. Ex Plautu comoediis. XX. quarum carmina magna en parte in mensum suum restituta sunt MDXXII. Venise, Alde, 1522, in-8° de 14 ff. n. ch. sign. *6, **8, et 284 ff. sign. a-z8, A-M8, N4, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette sertie d'un double filet, l'ensemble doré, dos à nerfs orné d'un décor à fond criblé, roulette intérieure dorée, tranches dorées ([François Bozerian]). Première édition aldine établie par François d'Asola sur un exemplaire corrigé par Alde l'Ancien et par Érasme. Reliure attribuée par Paul Culot à François Bozerian, dit le Jeune, qui exerça de 1805 à 1820. Exemplaire de qualité, à belles marges, très bien conservé. Dimensions : 214 x 131 mm. Provenances : Charles J. Crawford, avec son ex-libris ; Baron Charles Jacob Stuart, avec son ex-libris ; Sir Robert Abdy (Cat. I, 11 juin 1975, n°269, « Superbe exemplaire dans une très jolie reliure de maroquin que l'on peut attribuer à Bozerian. »)avec son ex-libris. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°73, avec reproduction. Renouard (A.-A.), Annales de l'imprimerie des Alde, Renouard, 1834, p. 94, n°2 ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bruxelles, Bibliotheca Wittockiana, 2000, n°73 (pour l'attribution de la reliure).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CELSUS (A. C.) - SERENUS (Q.). In hoc volumine haec continentur Aurelii Cornelii Celsi, medicinae Libri VIII quam emendatissimi... Quinti Sereni Liber de medicina... Venise, Alde, 1528, in-8° de 8 ff. n. ch. sign. *8 et de 164 ff. sign. a-s8, t4,

Lot 3: CELSUS (A. C.) - SERENUS (Q.). In hoc volumine haec continentur Aurelii Cornelii Celsi, medicinae Libri VIII quam emendatissimi... Quinti Sereni Liber de medicina... Venise, Alde, 1528, in-8° de 8 ff. n. ch. sign. *8 et de 164 ff. sign. a-s8, t4,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CELSUS (A. C.) - SERENUS (Q.). In hoc volumine haec continentur Aurelii Cornelii Celsi, medicinae Libri VIII quam emendatissimi... Quinti Sereni Liber de medicina... Venise, Alde, 1528, in-8° de 8 ff. n. ch. sign. *8 et de 164 ff. sign. a-s8, t4, u-x8, maroquin rouge à grains longs, autour des plats, roulette aux entrelacs de feuillage sertie de filets dorés, dos à nerfs orné d'un décor à fond criblé, petite grecque intérieure dorée, doublure et gardes de tabis bleu céleste, tranches dorées (Rel. P. Bozerian Jeune). Première édition aldine donnée par Giovanni Baptista Cipelli (1473-1553), dit Egnazio, d'après un manuscrit ancien. L'imprimerie des Alde était alors dirigée par Andrea d'Asola, qui mourut le 21 octobre de la même année. Un an plus tard, elle ferma ses portes et il fallut attendre Paul Manuce (1512-1574) pour que l'activité redémarre en mars 1533. Les deux visages de la médecine ancienne : une science selon Hippocrate et les pratiques de médecine populaire. Aulus Cornelius Celsus, dit Celse, est un médecin latin ayant vécu sous le règne d'Auguste et surnommé le Cicéron de la médecine. Son De Medicina est le seul de ses traités de médecine qui nous soit parvenu ; il y récapitule toutes les connaissances médicinales accumulées depuis Hippocrate. Il s'agit du premier livre de médecine à être imprimé en caractères mobiles, en 1478. Quant à Quintus Serenus, il vécut à la fin du IIe siècle, sous le règne de Septime Sévère. Poète et érudit, il composa un remarquable poème en hexamètres qui recueille de nombreux remèdes populaires aussi bien issus des auteurs anciens que des pratiques de magie curative. Exemplaire de Rudolf August Witthaus (1846-1915). Professeur américain en toxicologie, Rudolf August Witthaus, après avoir fait ses études aux États-Unis et en France, enseigna dans les universités Vermont et Cornell de New York. Il a contribué à la résolution de plusieurs cas criminels fameux. Exemplaire à belles marges relié par François Bozerian, dit le Jeune, qui exerça à Paris entre 1801 et 1820. Dimensions : 210 x 130 mm. Provenances : Heath ; Rudolf August Witthaus (nous n'avons pas pu consulter le catalogue de sa vente qui s'est tenue à New York, le 6 oct. 1897), avec son ex-libris ; Sir Robert Abdy (Cat. II, Paris, 29-30 avril 1976, n°40), avec son ex-libris. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°98, avec reproduction. Renouard (A.-A.), Annales de l'imprimerie des Alde, Renouard, 1834, p. 105, n°1 et p. 107.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CLAUDIEN. Cl. Claudiani opera quam diligentissime castigata, quorum indicem in sequenti pagina reperies. Venise, Alde, 1523, in-18 de 176 ff. sign. a-i8, K8, l-y8, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, roulette au feuillage sertie de

Lot 4: CLAUDIEN. Cl. Claudiani opera quam diligentissime castigata, quorum indicem in sequenti pagina reperies. Venise, Alde, 1523, in-18 de 176 ff. sign. a-i8, K8, l-y8, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, roulette au feuillage sertie de

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CLAUDIEN. Cl. Claudiani opera quam diligentissime castigata, quorum indicem in sequenti pagina reperies. Venise, Alde, 1523, in-18 de 176 ff. sign. a-i8, K8, l-y8, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, roulette au feuillage sertie de double filets dorés, dos à nerfs orné d'un décor à fond criblé, doublure et gardes de tabis abricot serties de roulettes dorées, gardes de vélin, tranches dorées (Rel. P. Bozerian Jeune). Première édition aldine. Poète de cour, certainement né à Alexandrie, Claudien (ca. 370-ca. 408) composa l'essentiel de son aeuvre en latin. D'un style vigoureux, imprégné par la rhétorique, et adversaire résolu de la nouvelle foi, il est avec Prudence (348-ca. 405), l'un des derniers grands poètes latins de l'Empire romain. Exemplaire d'Antoine-Augustin Renouard (1765-1853) relié par François Bozerian, dit Bozerian Jeune, qui exerça à Paris de 1801 à 1820. Il possède les gardes de vélin qui distinguent les ouvrages reliés à la demande de cet érudit, libraire et bibliographe qui consacra de précieuses études aux éditions aldines. Dimensions : 164 x 97 mm. Provenances : Antoine-Augustin Renouard ; Lord Vernon ; Sir George Holford (Cat. II, 5-9 déc. 1927, n°214, « fine copy »), avec l'habituel feuillet descriptif manuscrit, contrecollé sur une garde ; Librairie Bernard Quaritch (Cat., 1929, A most important collection of publication of the Aldine press, pp.36) ;Sir Robert Abdy (Cat. II, Paris, 29-30 avril 1976, n°52), avec son ex-libris. Expositions : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°89, avec reproduction ; [...],Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, pp. 70-71 (notice sur Renouard, avec reproduction). Renouard (A.-A.), Annales de l'imprimerie des Alde, Renouard, 1834, p. 96, n°1 ; Renouard (A.-A.) Catalogue de la bibliothèque d'un amateur, II, 1819, p. 300, « in-8. mar. bl. moire, dent. » ; Seymour de Ricci, English Collectors of Books..., Cambridge University Press, 1930, pp. 115-116.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BIZZARUS (P.). Petri Bizzari varia opuscula, quorum indicem sequens pagina demonstrabit. Venise, Alde, 1565, 4 parties en un vol. in-18 de 156 ff. sign. A-T8, V4, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, roulettes de postes et de

Lot 5: BIZZARUS (P.). Petri Bizzari varia opuscula, quorum indicem sequens pagina demonstrabit. Venise, Alde, 1565, 4 parties en un vol. in-18 de 156 ff. sign. A-T8, V4, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, roulettes de postes et de

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BIZZARUS (P.). Petri Bizzari varia opuscula, quorum indicem sequens pagina demonstrabit. Venise, Alde, 1565, 4 parties en un vol. in-18 de 156 ff. sign. A-T8, V4, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, roulettes de postes et de fleurettes serties de filets dorés, dos à nerfs ornés d'un décor à fond criblé, doublure et gardes de moire jonquille, sertie d'une roulette dorée, gardes de vélin, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). ÉDITION ORIGINALE, très rare. Poète et historien italien, on doit à Pierre Bizzari (1525-ca. 1586) des relations de l'histoire de Venise et des guerres contre les Turcs, ainsi que ce volume de pièces en prose et en vers, dont la première est dédiée à la reine Elisabeth Ire, reine d'Angleterre, tandis que la deuxième l'est à Marie, reine d'Écosse. Exemplaire d'Antoine-Augustin Renouard (1765-1853) relié par Jean-Claude Bozerian (1762-1840), son praticien préféré. Comme nombre d'ouvrages de sa bibliothèque, il s'ouvre et se ferme sur des gardes de vélin. Il est très bien conservé. Dimensions : 157 x 104 mm. Provenances : Antoine-Auguste Renouard ; Richard Heber ; Librairie Bernard Quaritch (Cat., 1929, A most important collection of publication of the Aldine press, pp.66-67) ; Hélis (mention manuscrite) ; Sir Robert Abdy (Cat. II, 29-30 avril 1976, n°24). Expositions : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°80, avec reproduction ; [...],Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, pp. 70-71 (notice sur Renouard, avec reproduction). Renouard (A.-A.), Catalogue de la bibliothèque d'un amateur, III, p. 283, « in-8. mar. bl. moire, dent. De première reliure et comme broché » ; Renouard (A.-A.), Annales de l'imprimerie des Alde, Renouard, 1834, pp. 198-199, n°15 ; Jammes (A.), Les Didot, Paris, 1998, p. 41 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, n°19, avec reproduction, motifs n°9, 12, 35 et 39 (pl. I, II et IV).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
MORNAY (Philippe de..., sieur du Plessis-Marly). De la vérité de la religion chrétienne. Contre les athées, épicuriens, païens, juifs, mahumédistes, et autres infidèles. À Paris, Chez Jean Richer, 1583, in-8° de 16 ff. n. ch. sign. a8, e8 et 304 ff.

Lot 6: MORNAY (Philippe de..., sieur du Plessis-Marly). De la vérité de la religion chrétienne. Contre les athées, épicuriens, païens, juifs, mahumédistes, et autres infidèles. À Paris, Chez Jean Richer, 1583, in-8° de 16 ff. n. ch. sign. a8, e8 et 304 ff.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: MORNAY (Philippe de..., sieur du Plessis-Marly). De la vérité de la religion chrétienne. Contre les athées, épicuriens, païens, juifs, mahumédistes, et autres infidèles. À Paris, Chez Jean Richer, 1583, in-8° de 16 ff. n. ch. sign. a8, e8 et 304 ff. sign. a-z8, Aa-Oo8, Pp7, maroquin prune, double filet autour des plats, chiffre entrelacé [CϕC] avec fermesses, répété en angle, armes au centre, dos à nerfs orné du même chiffre, plusieurs fois répété, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Hardy-Mennil). Deuxième édition parisienne, elle a été revue par l'auteur. L'originale a paru à Anvers, chez Plantin en 1581. L'une des figures protestantes les plus importantes de la seconde moitié du XVIe siècle. Homme d'action autant que d'une grande érudition, Philippe de Mornay (1549-1623) fut un proche conseiller d'Henri III de Navarre (1553-1610), le futur roi Henri IV, pour lequel il effectua de nombreuses et importantes missions diplomatiques en France et à l'étranger. Si le roi se détacha progressivement de lui après son abjuration, Mornay contribua néanmoins activement à la préparation de l'Édit de Nantes (1593). Fin négociateur politique, il n'en fut pas moins l'un des plus virulents opposants au dogme catholique, qu'il attaqua dans de nombreux ouvrages et conférences. Son traité, De la vérité de la religion chrétienne, décrit les principaux fondements de la foi chrétienne en conformité avec les préceptes protestants. Exemplaire relié par Hardy-Mennil aux armes du comte Pierre de Mornay-Soult de Dalmatie (1837-1905). Petit-fils du maréchal Soult par sa mère, Joséphine-Louise-Hortense Soult (1804-1862), le comte Pierre de Mornay, puis marquis de Mornay-Montchevreuil, fit carrière dans la cavalerie. Il avait constitué une bibliothèque essentiellement consacrée à l'art militaire, l'équitation et les tournois, l'héraldique... Les ouvrages étaient le plus souvent reliés en maroquin à ses armes. L'ensemble fut dispersé aux enchères en février 1874. Il était un parent de l'auteur de La Vérité de la religion chrétienne. Hardy-Mennil fut relieur à Paris entre 1850 et 1880. Il n'a pas conservé le dernier feuillet blanc (Pp8). Dimensions : 162 x 102 mm. Provenances : Charles Jean François Hénault d'Armorezan (1685-1770), dit « le Président Hénault » (Cat., Paris 13 mai 1771, n°67), avec son ex-libris ; comte Pierre de Mornay-Soult de Dalmatie. Haag (E. & É.), La France protestante, VII, 1857, pp. 512-542 ; [...], Catalogue de la bibliothèque de feu M. Ernest Stroehlin, III, Paris, 1912, n°1559 (édition Plantin de 1582, « ouvrage plein d'érudition et l'un des meilleurs de ce célèbre protestant ») .

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BOUCHET (G.). Serees de Guillaume Bouchet, juge et consul des marchands à Poictiers. Livre premier [deuxième et troisième]. À Rouen, Chez Louys et Daniel Loudet - Chez Louys Loudet, 1635 - 1634 - 1635, 3 vol. in-12, maroquin saumon, sur les plats,

Lot 7: BOUCHET (G.). Serees de Guillaume Bouchet, juge et consul des marchands à Poictiers. Livre premier [deuxième et troisième]. À Rouen, Chez Louys et Daniel Loudet - Chez Louys Loudet, 1635 - 1634 - 1635, 3 vol. in-12, maroquin saumon, sur les plats,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BOUCHET (G.). Serees de Guillaume Bouchet, juge et consul des marchands à Poictiers. Livre premier [deuxième et troisième]. À Rouen, Chez Louys et Daniel Loudet - Chez Louys Loudet, 1635 - 1634 - 1635, 3 vol. in-12, maroquin saumon, sur les plats, encadrement à la Duseuil, médaillon central, dos à nerfs ornés d'un décor au pointillé, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Ex opificina Jos. Thouvenin). Édition rouennaise de ce texte, dont le premier livre parut en originale en 1584 et les deux autres, de manière posthume, en 1597 et 1598. Un panorama de la société où souffle l'esprit curieux et facétieux du siècle de Rabelais. Les Sérées (soirées) du libraire et imprimeur poitevin, Guillaume Bouchet (ca. 1513-1594) s'inscrivent dans un genre littéraire très en vogue au XVIe siècle. À la manière des Propos rustiques (1547) de Noël du Fail (chez les paysans), de L'Esté (1583) de Bénigne Poissenot (chez les étudiants) ou du Moyen de parvenir (1617) de Béroalde de Verville, l'auteur compose un recueil de dialogues censés être le reflet des conversations et des propos tenus dans le milieu de la bourgeoisie poitevine. Écrit sur un ton très vivant, le texte mêle soigneusement, autour de thèmes choisis (le vin, les femmes et les filles, les accouchées, les cocus et les cornards, les avocats, les médecins, les Mores, les décapités ou les pendus...), des anecdotes pittoresques, des traits satiriques voire obscènes et des citations érudites ou pseudo-érudites issues des nombreuses lectures de l'auteur. Véritable panorama satirique de la société composé par un bourgeois poitevin, ce recueil est aussi une mine philologique que Charles Nodier et Eugène Viollet-le-Duc regardèrent comme l'un des répertoires de bons mots et de facéties les plus curieux et les plus complets jamais publiés. On doit aussi à Guillaume Bouchet une Complainte du cerf à M. du Fouilloux, paru dans La Vénerie de celui-ci en 1561, et un Recueil de tous les oiseaux de proye qui servent à la vollerie et fauconnerie, paru dans La Fauconnerie de Jean de Franchières, en 1567. Les reliures « aux écussons » exécutées par Joseph Thouvenin pour Charles Nodier (1780-1844) : une complicité bibliophilique. Conteur lui-même, l'auteur de Trilby (1822) et de La Fée aux miettes (1832) fut un érudit passionnément épris de tout ce qui touchait aussi bien à la langue qu'au livre. Amateur d'éditions anciennes et rares, il contribua à la création du Bulletin des bibliophiles pour le libraire Jacques-Joseph Techener (1802-1870). Quant aux exemplaires qu'il acquérait pour sa propre bibliothèque, ceux-ci manifestent un goût et des exigences de qualité qui préfigurent la bibliophilie moderne. Joseph Thouvenin, qui avait été l'élève de François Bozerian, fut l'un des plus importants relieurs de la première moitié du XIXe siècle. Cependant, il pratiquait aussi la reliure courante de qualité à tarif fixe, et Nodier, dont la fortune était modeste, lui confia le soin de vêtir ses livres. Bientôt, de leur estime mutuelle naquit une solide amitié et l'habituelle relation client-praticien devint une réelle collaboration. Thouvenin réalisa alors à la demande de Nodier des reliures qui se démarquent autant par leur aspect novateur que par leur référence au passé, telles les reliures dites « à la fanfare », « à la Duseuil »... Parmi les fruits de leur complicité, les reliures « aux écussons » sont un cas à part. Inspirées d'éléments anciens recombinés, elles portent respectivement, dans des médaillons qui se répondent d'un plat à l'autre, les inscriptions latines « Ex Musæo Caroli Nodier » et « Ex Opificina Jos. Thouvenin ». Il s'agit là du seul exemple connu d'association des noms du commanditaire et du relieur, « en miroir », sur la reliure : une manière très originale pour le collectionneur de dire la reconnaissance qu'il voue à son praticien pour l'excellence de son travail et son amitié. En 1982, Pascal Ract-Madoux établit une liste de 61 reliures dites « aux écussons » réalisées par Thouvenin pour Charles Nodier et propose de dater leur exécution entre 1830 et 1834. Exemplaire cité par Tchemerzine. Mors restaurés. Dimensions : 159 x 99 mm. Provenances : Charles Nodier ; Armand Bertin (Cat., Paris, 4-20 mai 1854, n°1273), avec son ex-libris ; Baron Léopold Double (Cat., Paris, 24-27 mars 1863, n°216), avec son ex-libris ; E. Huillard (Cat., Paris, 14-19 févr. 1870, n°766 bis) ; Alphonse Willems (Cat., Paris, 4-7 mai 1914, n°422) ; Général Jacques Willems (note manuscrite) ; Librairie Pierre Berès (Cat., n°69 [1977], n°59, avec reproduction). Expositions : [...], Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, p. 78-79 (notice sur Charles Nodier, avec reproduction) ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France à l'époque romantique, Bibliotheca Wittockiana, 7 oct. 1995-20 janv. 1996, Bruxelles, n°165, avec reproduction. Tchemerzine-Scheler, I, 936-937 ; Nodier (C.), Description raisonnée d'une jolie collection de livres, 1844, p. 386, n°926, « la meilleure édition » ; Coulet (H.), Le Roman jusqu'à la Révolution, Armand Colin, 2009, p. 121-124 ; [...], Des livres rares depuis l'invention de l'imprimerie, BNF, pp. 158-159 ; Devauchelle (R.), Joseph Thouvenin et la reliure romantique, Blaizot, 1987, pp. 137-140 et 152-157 ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France à l'époque romantique, Bibliotheca Wittockiana, 1995, pp. 560-561 (notice sur Joseph Thouvenin) ; Ract-Madoux (P.), « Les Reliures aux écussons de Charles Nodier », dans Bulletin du bibliophile, 1982, III, pp. 381-391, n°*58-(926), cet exemplaire.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
SEYSSEL (Cl. de). Histoire du roy Loys douziesme, père du peuple. Paris, Chez Jacques Dupuis, 1587, in-8° de 8 ff. n. ch. sign. a8, et 74 ff. sign. A-H8, I10, maroquin prune à grains longs, autour des plats, roulette aux annelets sertie d'un double

Lot 8: SEYSSEL (Cl. de). Histoire du roy Loys douziesme, père du peuple. Paris, Chez Jacques Dupuis, 1587, in-8° de 8 ff. n. ch. sign. a8, et 74 ff. sign. A-H8, I10, maroquin prune à grains longs, autour des plats, roulette aux annelets sertie d'un double

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: SEYSSEL (Cl. de). Histoire du roy Loys douziesme, père du peuple. Paris, Chez Jacques Dupuis, 1587, in-8° de 8 ff. n. ch. sign. a8, et 74 ff. sign. A-H8, I10, maroquin prune à grains longs, autour des plats, roulette aux annelets sertie d'un double filet doré, dos lisse orné d'un décor à la feuille de vigne, petite grecque intérieure dorée, doublure et gardes de tabis parme, tranches dorées (Courteval, Relieur). Une histoire du règne de Louis XII (1462-1515) qui contribua à créer la légende de ce roi, incarnation de la monarchie modérée. De noblesse savoyarde, Claude de Seyssel (1450-1520) fut, après des études de droit à Pavie, enseignant à Turin, puis successivement évêque de Marseille et archevêque de Turin. Il occupa la charge de conseiller et de maître des requêtes auprès du roi Louis XII qui lui témoigna de l'estime. Auteur de nombreuses traductions de textes grecs, parmi les premières données en français, il rédigea également plusieurs ouvrages de théologie, en particulier sur l'hérésie vaudoise. Toutefois, c'est par Les Louenges du roy Louys XIIe de ce nom (1508) et La Grande Monarchie de France (1519) que le nom de Seyssel reste attaché à l'histoire de France. Dédiés à la gloire de Louis XII, ces textes lui confèrent un rôle fondateur dans la formation de la légende de ce monarque modéré, dit le père de son peuple. Les Louenges furent, au cours du XVIe siècle, souvent rééditées sous ce titre ou sous celui d'Histoire du roy Loys douziesme, dès l'édition de Gilles Corrozet, en 1558. Exemplaire relié par Pierre Courteval (1763 ?-1835), ayant appartenu à William Thomas Beckford (1760-1844). Romancier anglais et amateur d'art fortuné, William Beckford rassembla dans son palais de Fonthill Abbey une prestigieuse collection d'aeuvres de la Renaissance, parmi lesquelles figuraient les plus grands artistes italiens. En 1782, il avait publié Vathek, une chronique orientaliste considérée comme l'un des romans gothiques majeurs, qu'il avait écrit en français (Stéphane Mallarmé en préfaça la réédition de 1876). Toutes ses collections, ainsi que ses bibliothèques, furent dispersées à Londres à partir de 1882. Cette vente est connue pour avoir été l'une des plus remarquables du XIXe siècle. Pierre Courteval exerça certainement à partir de 1798. Son étiquette à l'adresse de la rue des Carmes, n° 5 (le chiffre 5 venant surcharger à l'encre un « 1 » imprimé) est apposée au verso de la garde antérieure. Dimensions : 161 x 99 mm. Provenances : William Thomas Beckford (Cat. The Hamilton Palace Librairies, III, Londres, 2-14 juil. 1883, n°1883) ; Archibald, 5th Earl of Rosebery (Cat., Londres, 27-28 oct. 1975, n°377), avec son ex-libris ; Bruno Monnier, avec son ex-libris. Expositions : [...], Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, p. 73 (reproduction) ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°69, avec reproduction. Brunet, V, 329 ; Hauser, Les Sources de l'histoire de France, I, pp. 128-129, n°370 ; Ramsden (C.), French Bookbinders, 1789-1848, Lund Humphries, 1950, p. 59 « one of the greatest binders of his day. »

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
[...]. L'Eschole de Salerne en vers burlesques & duo poemata macaronica, de bello huguenotico. Et de gestis magnanimi & prudentissimi baldi. Sur la copie imprimée à Paris [Leyde, Elzevier], 1651, petit in-12, maroquin bleu nuit à grains longs, autour

Lot 9: [...]. L'Eschole de Salerne en vers burlesques & duo poemata macaronica, de bello huguenotico. Et de gestis magnanimi & prudentissimi baldi. Sur la copie imprimée à Paris [Leyde, Elzevier], 1651, petit in-12, maroquin bleu nuit à grains longs, autour

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: [...]. L'Eschole de Salerne en vers burlesques & duo poemata macaronica, de bello huguenotico. Et de gestis magnanimi & prudentissimi baldi. Sur la copie imprimée à Paris [Leyde, Elzevier], 1651, petit in-12, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, roulette aux palmettes sertie d'un double filet doré, dos à nerfs orné de feuillages dorés, doublure et gardes de tabis rose, chaînette intérieure dorée, tranches dorées (Relié par Simier). Première édition elzévirienne, rare, de ce recueil de pièces burlesques. Cette édition est considérée comme l'une des plus élégantes impressions de Bonaventure et Abraham Elzevier à Leyde. Elle fut établie, sur l'édition parisienne de Jean Hénault, par le Français Simon Moynet, qui travailla pour eux à peu près entre 1648 et 1665. Un étonnant recueil de vers parodiques et burlesques. La dernière pièce, Baldus, est due à Teofilo Folengo (1491-1544), dit Merlin Coccaïe, qui la rédigea au début du XVIe siècle dans une langue macaronique qu'il créa pour l'occasion en mêlant latin, italien et toscan, au gré de sa fantaisie. Cette « macaronée » allait faire de nombreux émules. Ainsi, en tête du volume, se trouve une parodie des fameux préceptes de santé de l'École de Salerne que composa Louis Martin. Tandis que le poète de la Pléiade, Rémy Belleau (1528-1577), compagnon de Ronsard et de Du Bellay, se laissa à son tour séduire par le genre, et chante les guerres huguenotes en vers macaroniques. Le volume est dédié par Moynet, au nom des Elzevier, au médecin et épistolier Guy Patin (1601-1672). Cette dédicace est d'autant plus à propos qu'on disait de Patin, dont la verve pouvait aller jusqu'à la satire, qu'il avait « l'esprit et le caractère de Rabelais », quand la tradition veut que l'aeuvre de Merlin Coccaïe ait été de quelque inspiration pour l'auteur de Gargantua. Exemplaire de William Thomas Beckford (1760-1844) relié par René Simier, qui fut actif entre 1800 et 1826. Dimensions : 123 x 70 mm. Provenances : William Thomas Beckford (Cat. The Hamilton Palace Librairies, III, Londres, 2-14 juil. 1883, n°2263), mention manuscrite en anglais « from Hamilton Palace » ; Laurent Currie, avec son ex-libris ; Sir Robert Abdy (Cat. II, 29-30 avril 1976, n°79). Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°122, avec reproduction. Willems, n° 693 et pp. CXII-CXVI ; Nodier (C.), Description raisonnée d'une jolie collection de livres, Techener, 1844, n°59, « C'est de tous les petits livres burlesques, authentiquement imprimés par les Elzevier, celui qui mérite le mieux le bon accueil des amateurs [...] pour l'excellent choix des poésies macaroniques... » ; Vicaire (G.), Bibliographie gastronomique, Rouquette, 1890, 334-336, « excessivement rare » ; [...], Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana-Éditions Faton, 2008, p. 73 (notice sur William Beckford).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
ESTIENNE (H.). Apologie pour Hérodote. Ou traité de la conformité des merveilles anciennes avec les modernes... La Haye, Henri Scheurleer, 1735, 2 tomes en 3 vol. in-12, maroquin vert Empire à grains longs, autour des plats, filet azuré, roulette aux

Lot 10: ESTIENNE (H.). Apologie pour Hérodote. Ou traité de la conformité des merveilles anciennes avec les modernes... La Haye, Henri Scheurleer, 1735, 2 tomes en 3 vol. in-12, maroquin vert Empire à grains longs, autour des plats, filet azuré, roulette aux

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: ESTIENNE (H.). Apologie pour Hérodote. Ou traité de la conformité des merveilles anciennes avec les modernes... La Haye, Henri Scheurleer, 1735, 2 tomes en 3 vol. in-12, maroquin vert Empire à grains longs, autour des plats, filet azuré, roulette aux palmettes sertie de double filets, fleuron en angle, l'ensemble doré, dos lisses ornés de résilles d'annelets entrelacés, doublures et gardes de tabis jonquille, gardes de vélin ivoire, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). Édition - « la seule complète » - du livre le plus populaire de l'humaniste et imprimeur Henri Estienne (1528-1598). Henri Estienne est le fils de Robert Estienne (1503-1559), l'imprimeur de François Ier. Philologue, on lui doit le fameux Thesaurus Græcae Linguae, paru en 1572, et de très nombreuses traductions des auteurs anciens. Mais il fut aussi un ardent défenseur de la langue française contre la prédominance du latin et l'invasion des italianismes, dont le Traité de la conformité du langage françois avec le grec, qui fut publié en 1569. Dans son Apologie pour Hérodote, Estienne tente de réhabiliter le sérieux et la crédibilité de l'historien d'Halicarnasse. Mais, prenant prétexte du texte de l'auteur de L'Histoire, il y fait aussi aeuvre de satiriste, mêlant à profusion et au gré de ses humeurs des anecdotes, parfois « cyniques et amères », sur son siècle, et n'hésitant pas, en particulier, à porter de virulentes attaques contre le catholicisme et les gens d'Église, dont sa famille, partisane de la Réforme, eut à subir les menées. L'auteur fut blâmé par le conseil de Genève pour son texte et contraint de modifier certains passages. Malgré cela, la tradition veut que ce livre, qui peut être considéré comme un chef-d'aeuvre de la littérature satirique du XVIe siècle, ait valu à son auteur d'être brûlé en effigie à Paris, sur la place de Grève. S'y trouve l'une des premières critiques des aeuvres de Rabelais. Montaigne fait un long emprunt à cet ouvrage dans le livre I des Essais. 3 frontispices allégoriques gravés, non signés, dénonçant les errements du XVIe siècle. Exemplaire relié par Jean-Claude Bozerian pour le libraire et érudit Antoine-Augustin Renouard (1765-1853). Ce dernier consacra aux Estienne une importante étude. Y traitant de ce texte, il écrit notamment que cette édition de 1735 en est « la seule complète », qui recueille « diligemment » les « passages et toutes les différences des douze à quinze éditions anciennes de cet ouvrage ». Les volumes comportent les gardes de vélin ivoire qui caractérisent en partie les livres de ce collectionneur. Dimensions : 159 x 96 mm. Provenances : Antoine-Augustin Renouard (Cat., 20 nov. 1854 et jours suivants, n°2279), avec son ex-libris ; J. Debonne, avec son ex-libris, sa signature manuscrite et une mention précisant qu'il acquit l'ouvrage à la « vente Renouard à Paris 1854 » ; Laurent Veydt, à Bruxelles, avec son timbre sec. Expositions : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°117, avec reproduction ; [...],Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, pp. 70-71 (notice sur Renouard, avec reproduction). Cohen, I, 364 ; Schreiber (F.), The Estiennes, Hanes Foundation, 1982, pp. 145-146, «Henri Estienne's most popular book» ; Renouard (A.-A.), Annales de l'imprimerie des Estienne, New York, Burt Franklin, 1972, pp. 126-128 ; Renouard (A.-A.), Catalogue de la bibliothèque d'un amateur..., III, Renouard, 1819, p. 255, « 3 vol. in-8. mar. vert. moire, dent. » ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, motifs n°9 et 34 (pl. I et IV), 2, 6 et 14 (pl. X).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
[DES LAURIERS]. Les Pensées facecieuses et les bons mots du fameux Bruscambille, comédien original. Cologne, Chez Charles Savoret, 1741, petit in-8°, maroquin bleu nuit à grains longs, filet doré autour des plats, armes au centre, dos à nerfs orné

Lot 11: [DES LAURIERS]. Les Pensées facecieuses et les bons mots du fameux Bruscambille, comédien original. Cologne, Chez Charles Savoret, 1741, petit in-8°, maroquin bleu nuit à grains longs, filet doré autour des plats, armes au centre, dos à nerfs orné

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: [DES LAURIERS]. Les Pensées facecieuses et les bons mots du fameux Bruscambille, comédien original. Cologne, Chez Charles Savoret, 1741, petit in-8°, maroquin bleu nuit à grains longs, filet doré autour des plats, armes au centre, dos à nerfs orné d'une palmette dorée plusieurs fois répétée, roulette dorée intérieure, non rogné (Relié par Antne Chaumont, Relieur de l'Institut de France). Le comédien Deslauriers, surnommé Bruscambille, exerça à l'Hôtel de Bourgogne, l'un des principaux lieux de représentations théâtrales du XVIIe siècle. Il était fameux pour les propos souvent paradoxaux, inintelligibles ou dénués de sens dont il ponctuait les discours d'ouverture et de clôture du théâtre, comme il était d'usage alors. Les Pensées facecieuses sont l'un des deux recueils, avec Les Œuvres de Bruscambille, dans lesquels ces bouffonneries furent rassemblées. Exemplaire aux armes du bibliophile anglais Ralph Sneyd (1793-1870), dans une reliure exécutée par Antoine Chaumont, avec son étiquette à l'adresse de la rue du Foin-Saint-Jacques, n°18. Après avoir émigré à Londres pendant la Révolution, Antoine Chaumont revint à Paris, où il exerça approximativement entre 1798 et 1821. Relié sur brochure, l'exemplaire répond aux critères du goût anglo-saxon de la bibliophilie qui privilégie la condition originelle. Ainsi, il n'a été ni lavé, ni pressé. Nous avons trouvé, sous le n°572 du catalogue des livres provenant de la bibliothèque de Charles Nodier, dispersés à Paris le 28 janvier 1830, un exemplaire de cette édition des Pensées facétieuses décrit ainsi : « in-12°, mar. bl. fil. Chaumont ». Serait-ce celui acquis par Ralph Sneyd, qui y aurait alors fait frapper ses armes ? Discrètes traces d'usure au mors supérieur. Dimensions : 181 x 101 mm. Provenances : Colonel Ralph Sneyd, frère du révérend Walter Sneyd (1809-1888), bibliophile fameux dont la bibliothèque fut dispersée à Londres, le 16 décembre 1903 ; Lytton Strachey (1880-1932), écrivain et critique littéraire anglais, qui fut, avec Virginia Woolf, Leonard Woolf et Clive Bell, l'un des fondateurs du cercle d'intellectuels connu sous le nom de Bloomsbury Group. Son ex-libris est collé sur le premier contre-plat. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°3, avec reproduction. Tchémerzine, II, p. 148 ; Brunet, I, 1305 (annonce 216 pp.) ; Viollet-Leduc (E.), Bibliographie des chansons, fabliaux..., Paris, Claudin, 1859, p. 158, « Ses Pensées facétieuses sont des paradoxes, en très grande partie, comme l'Éloge du mensonge et de la laideur. » ; Berès (P.), Livres rares. Six siècles de reliure, Paris, 2004, n°141 ; Ramsden (C.), French Bookbinders, 1789-1848, Lund Humphries, 1950, pp. 52-53, «One of the most important of the 1800-20 binders.».

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
[CARACCIOLI (L. A.)]. Lettres intéressantes du pape Clément XIV, (Ganganelli). À Paris, Chez Lottin le Jeune, 1776 - 1777, 4 vol. in-12, veau poli fauve, triple filet doré autour des plats, dos à nerfs ornés d'un chiffre [HS] couronné, roulette

Lot 12: [CARACCIOLI (L. A.)]. Lettres intéressantes du pape Clément XIV, (Ganganelli). À Paris, Chez Lottin le Jeune, 1776 - 1777, 4 vol. in-12, veau poli fauve, triple filet doré autour des plats, dos à nerfs ornés d'un chiffre [HS] couronné, roulette

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: [CARACCIOLI (L. A.)]. Lettres intéressantes du pape Clément XIV, (Ganganelli). À Paris, Chez Lottin le Jeune, 1776 - 1777, 4 vol. in-12, veau poli fauve, triple filet doré autour des plats, dos à nerfs ornés d'un chiffre [HS] couronné, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Simier R. du Roi). ÉDITION ORIGINALE. Une supercherie littéraire pour un best-seller européen : les lettres apocryphes du pape qui interdit l'ordre des Jésuites. Auteur fécond et conversationniste recherché des princes et de la bonne société, Louis-Antoine Caraccioli (1721-1803) ne vécut que par et pour les lettres. Il voyagea en Allemagne, en Pologne... En Italie, il fut l'hôte des papes Benoît XIV et Clément XII. Les Lettres de Clément XIV sont de ses nombreux écrits le seul dont la notoriété a traversé les siècles. Elles se présentent comme une sélection de lettres, prétendument traduites de l'italien et du latin, écrites par Lorenzo Ganganelli (1705-1774). Élu pape en 1769 sous le nom de Clément XIV, celui-ci, sous l'influence des souverains européens, avait dû se résoudre à interdire l'ordre des Jésuites (1773). Publiées anonymement, elles connurent un immense succès, tant pour leur style que pour leur enseignement au confluent de la morale chrétienne et de la philosophie des Lumières. Un frontispice, Le Temps ayant brisé sa faux sur le cénotaphe de Clément XIV, gravé par J. H. Billé. Exemplaire relié au chiffre du sportsman anglais Lord Henry Seymour (1805-1859) par Alphonse Simier. Fils du comte Casimir de Montrond (1768-1843), qui avait été l'intime de Talleyrand, Henry Seymour, connu à tort sous le nom de « Milord l'Arsouille » et que son père avait interdit de sol anglais, passa sa vie à Paris, où il fut l'une des figures de dandy les plus en vue et les plus facétieuses du Boulevard. Il introduisit en France les pratiques sportives importées d'Angleterre, telles l'escrime, la boxe, et plus encore, l'équitation. Dans son hôtel particulier, situé sur le Boulevard et au rez-de-chaussée duquel était logé le célèbre Café de Paris, la fine fleur de l'aristocratie parisienne, sous prétexte de séances de boxe et d'escrime, venait goûter le luxe et le raffinement de leur hôte. Cavalier passionné - son écurie était fameuse - et parieur invétéré, il consacra une partie de sa fortune à la fondation du champ de courses d'Auteuil ainsi qu'à celle du Jokey-Club, haut lieu de l'élégance aristocratique « à l'anglaise », dont il fut le premier président. Il légua l'essentiel de sa fortune à des aeuvres de charité et à... ses chevaux ! Balzac s'inspira de Lord Seymour pour créer son personnage d'Henri de Marsay, amant des filles du Père Goriot dans le roman du même nom. Alphonse Simier fut vraisemblablement l'un des relieurs attitrés de Lord Seymour. Dimensions : 190 x 95 mm. Provenances : Abbé Rauchon, « chapelain ordre du Roi et de Mad. La Comtsse d'Artois », annotation manuscrite, datée de Versailles, au faux-titre du premier tome ; Lord Henry Seymour. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France à l'époque romantique, Bibliotheca Wittockiana, 7 oct. 1995-20 janv. 1996, Bruxelles, n°168, avec reproduction. Barbier (A.-A.), Ouvrages anonymes et pseudonymes, II, Barrois, 1823, p. 293, n°10304 ; Hoefer (J.-C.-F.), Nouvelle Biographie générale, VIII, Firmin-Didot, 1854, 653 ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France à l'époque romantique, Bibliotheca Wittockiana, 1995, pp. 548-549 (notice sur Alphonse Simier).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CAZOTTE (J.). Ollivier, poème. Par ordre de Mgr le Comte d'Artois. À Paris, De l'imprimerie de Didot l'Aîné, 1780, 2 vol. in-18, maroquin aubergine, autour des plats, roulette aux pampres de vigne, sertie de doubles filets, encadrant un semé au petit

Lot 13: CAZOTTE (J.). Ollivier, poème. Par ordre de Mgr le Comte d'Artois. À Paris, De l'imprimerie de Didot l'Aîné, 1780, 2 vol. in-18, maroquin aubergine, autour des plats, roulette aux pampres de vigne, sertie de doubles filets, encadrant un semé au petit

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CAZOTTE (J.). Ollivier, poème. Par ordre de Mgr le Comte d'Artois. À Paris, De l'imprimerie de Didot l'Aîné, 1780, 2 vol. in-18, maroquin aubergine, autour des plats, roulette aux pampres de vigne, sertie de doubles filets, encadrant un semé au petit fer enserré dans un réseau de filets azurés, dos lisses ornés d'un décor aux mille points, roulettes intérieures dorées, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). Un poème méconnu de l'auteur du Diable amoureux. Après avoir été en poste en Martinique pour l'administration de la Marine, Jacques Cazotte (1719-1792) revint en France et se consacra désormais aux lettres. En 1772, il publia Le Diable amoureux, roman fameux qui fait de lui l'un des précurseurs de la littérature fantastique. Proche du courant philosophique des Illuministes (Swedenborg, Pasqually...), il s'opposa au matérialisme des Lumières, et fut un adversaire résolu de la Révolution. Il fut guillotiné en septembre 1792. Ollivier parut en 1763 sous le titre des Prouesses inimitables d'Ollivier, marquis d'Edesse, peu de temps après le retour de Cazotte des Antilles. Poème en 12 chants en prose, l'auteur y met en aeuvre un surnaturel qu'il tient des Mille et une nuits et qui annonce le caractère fantastique de son chef-d'aeuvre. Une petite bibliothèque d'auteurs français éditée pour le comte d'Artois (1757-1836), le futur roi Charles X. Quelques années avant que Louis XVI ne fasse imprimer par François-Ambroise Didot (1730-1804) la fameuse Collection des auteurs classiques français et latins pour l'éducation du Dauphin, son jeune frère le comte d'Artois avait manifesté son goût pour les lettres en constituant à ses frais sa propre collection. Celle-ci rassemblait, en 64 volumes au format in-18, 34 aeuvres en vers ou prose d'auteurs classiques français, parmi lesquelles Les Fables de La Fontaine, La Princesse de Clèves, Manon Lescaut, Les Aventures de Télémaque... La tradition veut que le tirage total de chaque titre ne s'élevât à guère plus d'une centaine d'exemplaires, 60 imprimés sur vélin fin pour le comte d'Artois, avec ses armes figurant au titre, comme c'est le cas ici, et quelques exemplaires sur papier ordinaire pour le compte de l'éditeur. Ont été ajoutées : 12 figures dessinées par Lefebvre et gravées par Godefroy pour l'édition de Pierre Didot, de 1798, ici tirées avant la lettre. Fines et élégantes reliures de Jean-Claude Bozerian (1762-1840). Porté au crayon sur l'un des feuillets de faux-titre, le nom de Greppe, suivi de la date de 1889. Il existe bien un catalogue de 1898 au nom de ce collectionneur, mais l'exemplaire qui y est décrit sous le n°549 est en maroquin vert, non signé. Dimensions : 131 x 77 mm. Provenances : Sir Robert Abdy (Cat. II, Paris, 29-30 avril 1976, n°39), avec son ex-libris ; Robert de Belder. Expositions : [...], Reflets de la bibliophilie en Belgique, III, n°45 ; [...], Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, p. 69, n°56 (longue notice biographique sur Jean-Claude Bozerian, avec reproduction) ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°175, avec reproduction. Brunet, II, 137-138 ; Cohen, 213 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, Bruxelles, 1979, n°5, avec reproductions, motifs n°9 et 51 (pl. I et VI), et 11 (pl. X).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
DAUCOURT (Claude Godard d'Aucour, dit). Le Berceau de la France. Par ordre de Mgr le Comte d'Artois. À Paris, De l'imprimerie de Didot l'Aîné, 1780, 2 vol. in-18, maroquin bleu nuit, autour des plats, roulette aux pampres de vigne, sertie de doubles

Lot 14: DAUCOURT (Claude Godard d'Aucour, dit). Le Berceau de la France. Par ordre de Mgr le Comte d'Artois. À Paris, De l'imprimerie de Didot l'Aîné, 1780, 2 vol. in-18, maroquin bleu nuit, autour des plats, roulette aux pampres de vigne, sertie de doubles

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: DAUCOURT (Claude Godard d'Aucour, dit). Le Berceau de la France. Par ordre de Mgr le Comte d'Artois. À Paris, De l'imprimerie de Didot l'Aîné, 1780, 2 vol. in-18, maroquin bleu nuit, autour des plats, roulette aux pampres de vigne, sertie de doubles filets, encadrant un semé au petit fer enserré dans un réseau de filets azurés, dos lisses ornés d'un décor à la rose sur fond criblé, doublure et gardes de tabis parme, sertie d'une roulette aux pampres dorées, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). Les origines de la France vues par l'auteur de Thémidore. Claude Godard d'Aucourt (1716-1795) mena une carrière dans l'administration des finances. Parallèlement, il consacra tous ses loisirs à la chose littéraire. Son aeuvre la plus connue, Thémidore, qu'il publia en 1748, dissimule sous des dehors galants, une satire qui valut à son auteur d'être poursuivi lors de sa parution. Le Berceau de la France, paru pour la première fois en 1744, raconte l'histoire de l'Égypte, telle qu'elle pouvait être imaginée au XVIIIe siècle, et où Godard d'Aucour voyait l'origine de la civilisation française. Pour la collection d'auteurs français éditée pour le comte d'Artois, voir la notice de Cazotte. La tradition veut que le tirage total de chaque titre ne s'élevât guère à plus d'une centaine d'exemplaires, 60 imprimés sur vélin fin pour le comte d'Artois, avec ses armes figurant au titre, comme c'est le cas ici, et quelques exemplaires sur papier ordinaire pour le compte de l'éditeur. Fines reliures de Jean-Claude Bozerian (1762-1840), au dos frappé de roses. Dimensions : 132 x 78 mm. Aucune marque de provenance. Expositions : [...], Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, p. 69, n°56 (longue notice biographique sur Jean-Claude Bozerian, avec reproduction) ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°174, avec reproduction. Hoefer (J.-C.-F.), Nouvelle Biographie générale, XX, Firmin-Didot, 1857, 879-880 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, Bruxelles, 1979, motifs n°9 et 51 (pl. I et VI), et 11 (pl. X).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LE TASSE (Torquato Tasso, dit). La Gerusalemme liberata ; stampata d'ordine di Monsieur. Parigi, Presso Franc. Ambr. Didot l'Aîné, 1784-1786, 2 vol. in-4°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette au rinceau sertie de

Lot 15: LE TASSE (Torquato Tasso, dit). La Gerusalemme liberata ; stampata d'ordine di Monsieur. Parigi, Presso Franc. Ambr. Didot l'Aîné, 1784-1786, 2 vol. in-4°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette au rinceau sertie de

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LE TASSE (Torquato Tasso, dit). La Gerusalemme liberata ; stampata d'ordine di Monsieur. Parigi, Presso Franc. Ambr. Didot l'Aîné, 1784-1786, 2 vol. in-4°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette au rinceau sertie de roulettes de feuillage et de filets dorés, au centre, grand losange à fond criblé serti d'un décor au petit fer et écoinçons selon la même technique, dos à nerfs ornés d'un décor à fond criblé, doublure et gardes de tabis vert d'eau, sertie d'une roulette dorée, tranches dorées (Rel. par Bozerian Jeune). Luxueuse édition réalisée par François-Ambroise Didot (1730-1804) sur ordre du comte de Provence, frère de Louis XVI. François-Ambroise Didot est l'un des principaux rénovateurs de l'imprimerie à la fin de XVIIIe siècle. Il perfectionne les presses d'imprimerie, fait graver par Jacques-Louis Vaflard un nouveau caractère qui « inaugure une ère nouvelle dans l'histoire de l'art de la lettre » et introduit en France, avec le concours de Benjamin Franklin (1706-1790), la technique de fabrication importée d'Angleterre du papier vélin. Cette édition, à l'instar de celles qu'il donne pour sa Collection des auteurs classiques français et latins, met en aeuvre ces améliorations tant techniques qu'esthétiques. Un frontispice et 40 figures gravées d'après Charles-Nicolas Cochin (1715-1790), ici en PREMIER TIRAGE. Le comte de Provence (1755-1824) commanda pour cette édition 82 dessins au peintre dessinateur Charles-Nicolas Cochin, mais seuls 41 furent gravés. L'artiste, considéré comme l'un des plus importants illustrateurs du XVIIIe siècle, contribua à de nombreux ouvrages collectifs et donna les illustrations d'un Orlando furioso de l'Arioste (1775-1782) ou encore des Œuvres de Jean-Jacques Rousseau, dont les dessins furent exécutés, semble-t-il, vers 1780-1782. D'un tirage total à 200 exemplaires sur grand papier vélin, une note manuscrite ancienne, au premier tome, indique que seuls les 30 exemplaires souscrits par le comte de Provence contiendraient les figures en deux états, avant et avec la lettre, comme c'est le cas ici. L'ouvrage donnera lieu à une seconde édition en 1785-1786. Exceptionnelles reliures de François Bozerian. François Bozerian, dit Bozerian Jeune, dont l'activité s'étend entre 1789 et 1819, a réalisé ici un décor particulièrement fastueux qui rivalise avec les grands décors aux petits fers du XVIIe siècle. Elles ont conservé toute leur fraîcheur et leur éclat. De la prestigieuse bibliothèque du collectionneur Henri Béraldi (1849-1931). Figure majeure de la bibliophilie du tournant du XXe siècle, Henri Béraldi était connu pour son exigence dans le choix de ses reliures et de ses éditions illustrées du XVIIIe siècle. Lui-même éditeur d'ouvrages illustrés par les grands graveurs de son temps (Lepère, Jouas...), il consacra plusieurs études à l'histoire des arts du livre, parmi lesquelles La Reliure au XIXe siècle (1895-1897), Les Graveurs du XIXe siècle (1885-1891) et, en collaboration avec Roger de Portalis, Les Graveurs du XVIIIe siècle (1880-1882). Dimensions : 310 x 231 mm. Provenance : Henri Béraldi (Cat. II, Paris, 29 mai-6 juin 1934, n°255, « Superbe exemplaire. »), avec son ex-libris. Expositions : [...], Reflets de la bibliophilie, IV, Bruxelles, 1979, n°52, pl. 11 ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°169, avec reproduction. Brunet, V, 667 ; Béraldi (H.), Estampes et livres, 1872-1892, n°104 (reproduction) ; Cohen, II, 977 ; Ray (G.), The Art of the French Illustrated Books, 1700 to 1914, Dover, 1986, pp. 25-30 (deuxième édition).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
FÉNELON (F.). Les Aventures de Télémaque... Paris, Imprimerie de Didot l'Aîné, 1784, 2 vol. grand in-8°, maroquin bleu à grains longs, sur les plats, roulette à froid sertie de filets dorés, cadre intérieur selon la même technique, dos à nerfs ornés

Lot 16: FÉNELON (F.). Les Aventures de Télémaque... Paris, Imprimerie de Didot l'Aîné, 1784, 2 vol. grand in-8°, maroquin bleu à grains longs, sur les plats, roulette à froid sertie de filets dorés, cadre intérieur selon la même technique, dos à nerfs ornés

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: FÉNELON (F.). Les Aventures de Télémaque... Paris, Imprimerie de Didot l'Aîné, 1784, 2 vol. grand in-8°, maroquin bleu à grains longs, sur les plats, roulette à froid sertie de filets dorés, cadre intérieur selon la même technique, dos à nerfs ornés d'un décor aux mille points, doublure et gardes de tabis rouge, gardes de vélin, roulette intérieure dorée, non rogné (Rel. P. Bozerian Jeune). De la Collection des auteurs classiques français et latins imprimée par ordre du roi pour l'éducation du dauphin. Impression avec les nouveaux caractères de la fonderie de Didot l'Aîné. Édition limitée à 350 exemplaires sur « papier-vélin de la manufacture de Mrs. Matthieu Johannot père et fils, d'Annonai ». Exemplaire enrichi : - d'une suite de 26 figures de Moreau, en double état (eau-forte pure et avant la lettre). Certaines sont en triple état. Ce cycle iconographique a été commandé par Renouard, en 1809. - d'une suite de 25 figures de Lefèvre, de format in-12, en double état (eau-forte pure et avant la lettre). - de 5 portraits représentant l'auteur ou Télémaque. L'un est en double état. Luxueuses reliures de François Bozerian, frère cadet de Jean-Claude Bozerian. Comme le Claudien (n°4), provenant également de la bibliothèque d'Antoine-Augustin Renouard, un petit papillon de papier a été contre-collé sur un feuillet de garde, il est couvert d'un texte manuscrit de Sir George Holford donnant la description de nos volumes. Dimensions : 199 x 120 mm. Provenances : Antoine-Augustin Renouard ; Lord Vernon ; Sir George Holford (Cat. II, 5-9 déc. 1927, n°301, « a very fine copy, from the collections of Renouard and Lord Vernon »; Laurent Meeûs, avec son ex-libris. Expositions : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°155 (avec reproduction) ; [...],Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, pp. 70-71 (notice sur Renouard, avec reproduction). Brunet, II, 1215 ; Renouard (A.-A.), Catalogue de la bibliothèque d'un amateur, III, pp. 208-209 (« papier Vél. mar. bleu, moire, dent. » ; Cohen, I, 389-390.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CHARRON (P.). De la sagesse, trois livres... Paris, Chez Barrois, 1789, 3 vol. in-12, maroquin rouge, encadrement à la Duseuil autour des plats, dos à nerfs ornés aux petits fers, doublure et gardes de tabis bleu, non rogné (Thouvenin).

Lot 17: CHARRON (P.). De la sagesse, trois livres... Paris, Chez Barrois, 1789, 3 vol. in-12, maroquin rouge, encadrement à la Duseuil autour des plats, dos à nerfs ornés aux petits fers, doublure et gardes de tabis bleu, non rogné (Thouvenin).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CHARRON (P.). De la sagesse, trois livres... Paris, Chez Barrois, 1789, 3 vol. in-12, maroquin rouge, encadrement à la Duseuil autour des plats, dos à nerfs ornés aux petits fers, doublure et gardes de tabis bleu, non rogné (Thouvenin). Édition imprimée par les Didot, établie sur le texte de l'originale publiée en 1601. Œuvre majeure de Pierre Charron (1541-1603), elle parut deux ans avant sa mort, prolongeant les Essais de Montaigne dont il était le disciple et l'ami. Désavouée par les théologiens de la Sorbonne dès sa parution malgré le soutien de l'évêque de Boulogne, Claude Dormoy, De la sagesse présente un catholicisme orthodoxe et défend la tolérance religieuse. La séparation qui y est faite entre la religon et la morale fit accuser son auteur d'athéisme. Ce traité de philosophie morale est consacré dans sa première partie à la connaissance de soi, tandis que la deuxième livre les règles générales de la sagesse ; la dernière porte sur les quatre vertus morales à acquérir et à conserver : la prudence, la justice, la force et la tempérance. L'un des rares exemplaires sur PEAU DE VÉLIN, il fut relié par Thouvenin à la demande de Charles Nodier (1780-1844). D'après Van Praet, ce tirage confidentiel serait connu à trois exemplaires, ceux de Didot père, aujourd'hui à la BN, et de l'éditeur Barrois l'aîné, le troisième ayant appartenu à Chardin. L'exemplaire Nodier ne peut être identifié à l'un de ceux-là qui sont décrits comme étant en deux volumes. Il vient donc compléter cette liste restreinte. Mors restaurés. Plat supérieur du tome III épidermé. Dimensions : 176 x 102 mm. Provenances : Nodier (Cat., 1830, n°114) ; Jérome Bignon (Cat., 1849, n°437). Tchemerzine, II, p. 264 (édition décrite en deux volumes) ; Van Praet, III, p. 33, n°44 ; [...], Une vie, une collection, Cinq siècles d'art et d'histoire à travers le livre et sa reliure, 10 octobre 2008-28 février 2009, pp. 78-79 (longue notice sur Charles Nodier) ; Devauchelle (R.), Joseph Thouvenin et la reliure romantique, Blaizot, 1987, pp. 137-140 et 152-157 ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France à l'époque romantique, Bibliotheca Wittockiana, 1995, pp. 562 (notice sur Joseph Thouvenin).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
[...]. La Constitution française. Présentée au Roi le 3 septembre 1791... À Paris, De l'Imprimerie nationale [Imprimerie de Baudouin], 1791, in-12, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, filet perlé et chaînette dorés, dos lisse orné

Lot 18: [...]. La Constitution française. Présentée au Roi le 3 septembre 1791... À Paris, De l'Imprimerie nationale [Imprimerie de Baudouin], 1791, in-12, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, filet perlé et chaînette dorés, dos lisse orné

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: [...]. La Constitution française. Présentée au Roi le 3 septembre 1791... À Paris, De l'Imprimerie nationale [Imprimerie de Baudouin], 1791, in-12, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, filet perlé et chaînette dorés, dos lisse orné d'un décor à fond criblé, ombilic de maroquin rouge plusieurs fois répété, doublure et gardes de soie moirée parme, sertie d'une chaînette et d'une dentelle dorées, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). ÉDITION ORIGINALE au format in-12. L'acte constitutionnel qui transféra la souveraineté du roi à la Nation, fondement de la monarchie constitutionnelle. Cette édition de la première constitution française fut imprimée à Paris aux Capucins par Baudouin, député supplémentaire à la Constituante. De nombreux textes administratifs sortirent de ses presses qui reçurent successivement les noms d'Imprimerie de l'Assemblée nationale, d'Imprimerie nationale et enfin d'Imprimerie nationale législative, pour les distinguer de l'Imprimerie du Louvre qui deviendra l'Imprimerie de la République. Achevée le 3 septembre 1791, la Constitution fut acceptée par le roi le 13 du même mois. Le lendemain, il prêta serment et signa l'acte constitutionnel qui fondait la souveraineté nationale. L'un des très rares exemplaires sur peau de vélin, dont le tirage serait de 5 ; Van Praet en répertorie 4. Celui de Renouard était modestement relié en demi-maroquin. Précieux exemplaire, très probablement celui du collectionneur Charles Chardin (ca. 1743-ca. 1820), qui le fit établir par Bozerian. Chardin, à la fois libraire et bibliophile, achetait et vendait, ne gardant que les pièces les plus rares. Il se fit une réputation pour ses impressions sur peau de vélin. L'une de ses ventes proposa plus de 700 manuscrits et imprimés, tous sur ce support. Tranches-files aux couleurs de la Nation. Préservé dans un étui ancien en maroquin vert orné, il nous est parvenu dans un état de conservation exceptionnel. Dimensions : 144 x 90 mm. Provenance : Charles Chardin (Cat., 1823, n°519, « in-12, m. bl. dent. tab. dans un étui de m. ») ; succession Legueltel (Cat. I, 14 nov. 1979, n°32). Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°70, avec reproduction. Van Praet (J.), Catalogue des livres imprimés sur vélin de la bibliothèque du roi, New York, Burt Franklin, t. II, p. 90, n°133 et t. VI (Supplément), p. 58, n°133 ; Cain (J., dir), L'Art du livre à l'Imprimerie nationale, Paris, BN, 1951, pp. 99-100 ; Bernard (A.), Histoire de l'imprimerie royale du Louvre, Imprimerie impériale, 1867, pp. 110-111 ; Monglond (A.), La France révolutionnaire et impériale..., Slatkine, 1976, 90 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, motifs n°3, 10, 15 (pl. I et II), n°11 et 14 (pl. X).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
OWEN (J.). Joannis Audoeni Cambro-brittani epigrammata..., cura Ant. Aug. Renouard, parisini. Parisiis, Typis Petri Didot natu majoris, II. Reipublicae-1794, 2 tomes en un volume, in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats,

Lot 19: OWEN (J.). Joannis Audoeni Cambro-brittani epigrammata..., cura Ant. Aug. Renouard, parisini. Parisiis, Typis Petri Didot natu majoris, II. Reipublicae-1794, 2 tomes en un volume, in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: OWEN (J.). Joannis Audoeni Cambro-brittani epigrammata..., cura Ant. Aug. Renouard, parisini. Parisiis, Typis Petri Didot natu majoris, II. Reipublicae-1794, 2 tomes en un volume, in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette de feuillage stylisé et quadrilobe alternés, sertie de filets azurés, enserrant une roulette aux palmettes dorée et à froid et un jeu de filets à froid, dos lisse orné d'un décor criblé, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Rel. P. Bozerian Jeune). Édition donnée par le libraire et érudit Antoine-Augustin Renouard (1765-1853), plus complète que toutes les précédentes. Le poète anglais John Owen (1560 ?-1622), dit Joannes Audoenus, mena une carrière dans l'enseignement et écrivit en latin de virulentes Épigrammes, imitées de celles, fameuses, du poète latin Martial (40-ca 104), et lancées pour la plupart contre les catholiques et le catholicisme. Les trois premiers livres des Epigrammata parurent à Londres en 1606 ; les nombreuses éditions qui suivirent furent progressivement augmentées de 7 livres, deux furent publiées par les Elzevier en 1628 et 1647. Exemplaire d'Antoine-Augustin Renouard, l'un des quatre exemplaires en grand papier vélin. Il est élégamment relié par François Bozerian (1765-ca 1820). Les catalogues de sa bibliothèque (1819) et de sa vente (1854) décrivent chacun un exemplaire, comme suit : « 2 tomes en 1 vol. in-8. Gd. pap. vél. mar. r. dent. ». En outre, l'ouvrage présente les fameuses gardes de vélin ivoire que Renouard avait l'habitude de faire placer, au moment de la reliure, au début et à la fin du volume. Dimensions : 179 x 115 mm. Provenances : Antoine-Augustin Renouard (Cat., 1854, n°1230, « exemplaire sur grand papier dont il n'a été tiré que quatre ») ; Robert Hoe, avec son ex-libris et son chiffre frappé au bas du contreplat supérieur ; Cortland F. Bishop (Cat. II, New York, 25-27 avril 1938, n°1718), avec son ex-libris ; Sir Robert Abdy (Cat. I, Paris, 10-11 juin 1975, n°253, « un des 12 exemplaires en grand papier vélin, de format in-12 »), avec son ex-libris. Expositions : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°157, avec reproduction ; [...],Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, pp. 70-71 (notice sur Renouard, avec reproduction). Brunet, IV, 302, « ... quatre en très grand format in-8° » ; Hoefer (J.-C.-F.), Nouvelle Biographie générale, XXXVIII, Firmin-Didot, 1862, pp. 1003-1004, « une des plus jolies éditions est celle de Renouard » ; Jammes (A.), Les Didot, Paris, 1998, p. 41 ; Renouard (A.-A.), Catalogue de la bibliothèque d'un amateur, I, 1819, pp. 347-348.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LA FONTAINE (J. de). Contes et nouvelles en vers. Paris, Imprimerie de P. Didot l'Aîné, L'an IIIe de la République, 1795, 2 vol. in-18, maroquin rouge cerise à grains longs, filets droits ou perlés et chaînette dorés autour des plats, dos lisses

Lot 20: LA FONTAINE (J. de). Contes et nouvelles en vers. Paris, Imprimerie de P. Didot l'Aîné, L'an IIIe de la République, 1795, 2 vol. in-18, maroquin rouge cerise à grains longs, filets droits ou perlés et chaînette dorés autour des plats, dos lisses

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LA FONTAINE (J. de). Contes et nouvelles en vers. Paris, Imprimerie de P. Didot l'Aîné, L'an IIIe de la République, 1795, 2 vol. in-18, maroquin rouge cerise à grains longs, filets droits ou perlés et chaînette dorés autour des plats, dos lisses ornés, doublure et gardes de tabis vert, petite grecque intérieure dorée, tranches dorées [Bozerian]. Édition établie, pour le texte, sur celle des Fermiers généraux, et publiée par Jean-Claude Bozerian (1762-1840). Conjointement à son activité de relieur, la seule qui lui valut la postérité, Bozerian se consacra à l'édition de luxe. S'adressant à un public raffiné, il se concentra sur les textes d'auteurs classiques français, dont il confia judicieusement l'impression aux Didot et fit accompagner certains d'entre eux d'illustrations. Il est aisé de penser qu'il en profita pour dessiner des décors de reliures destinées à revêtir ses éditions. Un portrait de La Fontaine, interprété par Jean-Baptiste Michel Dupréel (actif de 1787 à 1828) d'après Hyacinthe Rigault (1659-1743), en vignette de titre. Reliures sorties de l'atelier de Jean-Claude Bozerian. Discrète mouillure dans les fonds du tome II. Dimensions : 132 x 78 mm. Aucune marque de provenance. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°12, avec reproduction. Rochambeau (Cte de), Bibliographie des aeuvres de La Fontaine, Paris, Rouquette, 1911, pp. 532-533 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, Bruxelles, 1979, pp. 10-11 et fers, pl. I, n°4, 6 et 20.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LA FONTAINE (J. de). Les Amours de Psyché et Cupidon, avec le poème d'Adonis. Paris, Imprimerie de Didot le Jeune - Saugrain, L'An troisième [1795], in-4°, maroquin rouge cerise à grains longs, sur les plats, jeu de filets droits et courbes avec fers

Lot 21: LA FONTAINE (J. de). Les Amours de Psyché et Cupidon, avec le poème d'Adonis. Paris, Imprimerie de Didot le Jeune - Saugrain, L'An troisième [1795], in-4°, maroquin rouge cerise à grains longs, sur les plats, jeu de filets droits et courbes avec fers

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LA FONTAINE (J. de). Les Amours de Psyché et Cupidon, avec le poème d'Adonis. Paris, Imprimerie de Didot le Jeune - Saugrain, L'An troisième [1795], in-4°, maroquin rouge cerise à grains longs, sur les plats, jeu de filets droits et courbes avec fers allégoriques dorés, dos à nerfs orné d'un décor à fond criblé or et mosaïqué de maroquin vert, doublure et gardes de tabis bleu céleste, sertie d'une roulette et d'une guirlande feuillagée dorées, tranches dorées (Relié P. Bozerian). Un portrait d'après Hyacinthe Rigaud (1659-1743), gravé par Audouin, et 8 figures par Jean-Michel Moreau (1741-1814), dit Moreau le Jeune, interprétées par Dambrun, Duhamel, Dupréel, de Ghendt, Halbou, Petit et Simonet, dont 6 pour Psyché. Intéressante reliure à décor allégorique de Jean-Claude Bozerian (1762-1840), typique de sa production, où la sobriété du décor des plats s'oppose au luxe du dos au décor complexe de nerfs mosaïqués et d'entre-nerfs à ombilic central entouré d'annelets et fleurettes sur un fond à mille étoiles et points. Une reliure de même facture, avec le même vocabulaire ornemental, signée du même praticien, sur un Térence de 1772 sorti des presses de John Baskerville, est aujourd'hui conservée à la Bibliothèque nationale. Petite mouillure dans le coin inférieur des deux derniers feuillets. Le reliure est bien conservée, la couleur du maroquin est restée vive. Dimensions : 292 x 220 mm. Provenances : vente anonyme (Cat., Zurich, 11-12 mai 1929, n°95, avec reproduction) ; R. Zierer (Cat., 6-7 novembre 1968, n°100), avec son ex-libris. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°18, avec reproduction. Cohen, I, 583 ; Rochambeau (Cte de), Bibliographie des aeuvres de La Fontaine, p. 596 ; Ray (G. N.), The Art of the French Illustrated Books, 1700 to 1914, Dover, 1986, pp. 98-100, 120 et 148, «This handsome quarto, in which the leading illustrator of the day collaborated with the leading printer...» ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, n°4, reproductions (dont la couverture), fers n°1, 3, 12, 13, 18 et 40 ; [...], Des livres rares depuis l'invention de l'imprimerie, BNF, pp. 262-263.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
DIDEROT (D.). Œuvres, publiées sur les manuscrits de l'auteur par Jacques-André Naigeon... À Paris, Chez Desray et Deterville, An VI - 1798, 15 vol. in-8°, maroquin vert Empire à grains longs, autour des plats, roulette aux entrelacs de feuillage

Lot 22: DIDEROT (D.). Œuvres, publiées sur les manuscrits de l'auteur par Jacques-André Naigeon... À Paris, Chez Desray et Deterville, An VI - 1798, 15 vol. in-8°, maroquin vert Empire à grains longs, autour des plats, roulette aux entrelacs de feuillage

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: DIDEROT (D.). Œuvres, publiées sur les manuscrits de l'auteur par Jacques-André Naigeon... À Paris, Chez Desray et Deterville, An VI - 1798, 15 vol. in-8°, maroquin vert Empire à grains longs, autour des plats, roulette aux entrelacs de feuillage sertie de doubles filets dorés, dos à nerf ornés d'un décor à fond criblé, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Rel. par Bozerian Jeune). La première, la meilleure et la plus complète des éditions du XVIIIe siècle des aeuvres de Diderot. En 1773, avant de partir pour la Russie, Denis Diderot (1713-1784) avait confié à Jacques-André Naigeon (1738-1810), auquel il fut très lié et qui fut en quelque sorte son disciple, le soin d'arranger et de revoir ses manuscrits afin de donner une édition de ses aeuvres. À son retour, Diderot ne changea rien à ses dispositions et Naigeon, après la mort de l'auteur, put publier cette édition des Œuvres. Si des textes tels que le Paradoxe sur le comédien (1830) ou Le Neveu de Rameau (1891) n'apparaissent pas dans cette édition, la raison en est probablement que Naigeon se conforma aux souhaits de l'auteur lui-même. Familier du baron d'Holbach, Naigeon relut et recopia également les manuscrits de celui-ci. Il fut chargé de la partie philosophique de l'Encyclopédie méthodique, où il soutint entre autres le matérialisme et l'athéisme. Le succès de cette édition incita à en faire, deux ans plus tard, une réimpression au format in-12, mais celle-ci, que ne revit pas Naigeon, « fourmille de fautes et d'omissions graves, qui, le plus souvent, altèrent le sens et dénaturent la pensée ». Un portrait de Diderot gravé par Gaucher d'après Jean-Baptiste Greuze, 3 figures, 13 planches mathématiques et un tableau dépliant. Bel exemplaire relié par François Bozerian, dit Bozerian Jeune, qui exerça entre 1789 et 1819. Quelques dos très légèrement plus clairs. L'exemplaire Guibert de Pixéricourt fut également confié à Bozerian. Dimensions : 221 x 140 mm. Provenance : signature autographe non identifiée (tome 15). Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°100, avec reproduction. Tchémerzine, II, p. 972 ; Adams, (D.), Bibliographie des aeuvres de Denis Diderot, 1739-1900, I, Ferney-Voltaire, 2000, pp. 98-109.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LONGUS. Gli amori pastorali di Dafni e di Cloe... tradotti dalla lingua greca nella nostra toscana dal commendatore Annibal Caro. Crisopoli [Parme], Impresso co' tipi Bodoniani, [1793], in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats,

Lot 23: LONGUS. Gli amori pastorali di Dafni e di Cloe... tradotti dalla lingua greca nella nostra toscana dal commendatore Annibal Caro. Crisopoli [Parme], Impresso co' tipi Bodoniani, [1793], in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LONGUS. Gli amori pastorali di Dafni e di Cloe... tradotti dalla lingua greca nella nostra toscana dal commendatore Annibal Caro. Crisopoli [Parme], Impresso co' tipi Bodoniani, [1793], in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette aux palmettes sertie de doubles filets, chaînette, semé au petit fer en écoinçon, l'ensemble doré, au centre, chiffre [C] couronné frappé à l'or, dos à nerfs orné d'un décor à fond criblé, doublure et gardes de tabis bleu céleste, sertie d'une roulette aux palmettes dorée, tranches dorées (Rel. P. Bozerian Jeune). Seconde édition de la traduction italienne d'Annibal Caro. Elle fut publiée pour la première fois par Bodoni aux frais du marquis de Brême, en 1786. Son tirage restreint (soit 56 exemplaires) amena l'imprimeur parmesan à donner celle-ci en 1793. Annibal Caro (1507-1566), un poète de l'entourage des Farnese, à Parme. Secrétaire de la famille ducale, Annibal Caro composa une aeuvre poétique et fit de nombreuses traductions d'auteurs anciens. Parmi celles-ci, son Énéide est encore aujourd'hui considérée comme un chef-d'aeuvre. Une impression de Giambattista Bodoni (1740-1813), le rival de Firmin-Didot. Imprimeur et graveur en lettres, Bodoni s'installa à Parme en 1768 pour diriger l'imprimerie ducale. Il y réalisa des éditions d'une grande élégance typographique en utilisant dans un premier temps des caractères inspirés de ceux dessinés par Pierre-Simon Fournier (1712-1768). En 1798, il créa son propre caractère, très contrasté et d'une extrême finesse de ligne, auquel il laissa son nom. Édition limitée à 250 exemplaires. Exemplaire relié par François Bozerian (1765-ca 1820) pour Caroline Murat (1782-1839), reine de Naples. Troisième saeur de Napoléon, Maria-Nunziata-Carolina Bonaparte épousa le général Joachim Murat (1767-1815) en 1800. Elle devint reine de Naples en 1808. D'un caractère énergique et ambitieux, elle exerça une grande influence sur son époux et prit part directement aux affaires du royaume, jusqu'à sa destitution en 1815. Conservé dans sa boîte-étui de l'époque, l'ouvrage nous est parvenu dans un état de fraîcheur exceptionnel. L'ensemble apparaît ainsi comme un délicat bijou de goût féminin. Dimensions : 157 x 104 mm. Provenances : Caroline Murat, née Marie-Caroline Bonaparte ; Prince d'Essling (Cat. vente anonyme, Genève, 2-4 mars 1953, n°364, planche 47). Expositions : [...], Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, p. 61, n°48, (courte notice sur Caroline Murat, avec reproduction) ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°161, avec reproduction. Brooks, Edizioni Bodoniane, Firenze, 1927, p. 101 ; Renouard (A.-A.), Catalogue de la bibliothèque d'un amateur..., III, Renouard, 1819, pp. 188-190 ; Olivier, 2665, fer n°3 (variante) ; Lamort (A.), Reliures impériales, p. 85.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LA FONTAINE (J. de). Fables... avec figures par MM. Simon et Coiny. Paris, Bossange, Masson et Besson, An IV [1796], 6 vol. in-12, maroquin rouge cerise à grains longs, filets azurés droits et roulette torsadée autour des plats, dos lisses ornés,

Lot 24: LA FONTAINE (J. de). Fables... avec figures par MM. Simon et Coiny. Paris, Bossange, Masson et Besson, An IV [1796], 6 vol. in-12, maroquin rouge cerise à grains longs, filets azurés droits et roulette torsadée autour des plats, dos lisses ornés,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LA FONTAINE (J. de). Fables... avec figures par MM. Simon et Coiny. Paris, Bossange, Masson et Besson, An IV [1796], 6 vol. in-12, maroquin rouge cerise à grains longs, filets azurés droits et roulette torsadée autour des plats, dos lisses ornés, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). Édition copiée sur celle de Didot publiée en 1787. Un frontispice et 275 figures dessinées par Vivier, interprétées par Simon et Coiny. À la veille des bouleversements révolutionnaires, Vivier, « premier peintre de S.A. Monseigneur le Prince de Bourbon », donne « une série de figures pour les Fables, gravées avec finesse et soin par Simon Simon et Jacques-Joseph Coiny (1768-1809). La lumière méditerranéenne [...], une rusticité empruntée pour la première fois à la Provence et à l'Italie, une vision précise et «pré-ethnographique» des maeurs et costumes de l'Orient » font tout le charme et l'originalité de cette illustration. Exemplaire de Marie-Annonciade-Caroline Bonaparte (1782-1839), reine de Naples, contenant les 275 figures EN PREMIER TIRAGE (avant les numéros) DE L'ÉDITION DE 1787. Son ex-libris a été collé sur le premier contre-plat de chaque volume. Seul le chiffre [C], au centre de l'écu, le différencie de celui de son époux, Joachim Murat (1767-1815), d'azur ceint du grand collier de la Légion d'honneur, enchâssé dans le manteau d'hermine, reposant sur les bâtons du maréchalat, passés en sautoir, et la double ancre de marine de grand amiral, en pal. La lettre du frontispice est ici différente de celle du tirage de 1787 : la mention « Pr Peintre de S.A.S. Mgr le Duc de Bourbon » a disparu. Les 6 volumes ont été placés dans un luxueux coffret à compartiments de maroquin rouge doublé de soie moirée pourpre. Le chiffre [C] couronné (couronne comtale) a été frappé sur l'une des faces de ce coffret. En 1815, après avoir été destituée du trône de Naples, Caroline Murat prit le titre de comtesse de Lipona (anagramme de Napoli). Le relieur Jean-Claude Bozerian n'a pas jugé nécessaire de conserver le faux-titre du tome I. Dimensions : 135 x 80 mm. Provenances : Caroline Murat (avec son ex-libris dans chaque volume ; celui du tome I porte le chiffre manuscrit 17) ; Louise-Marie Rasponi (une inscription, au premier tome, précise qu'il lui fut donné le 1er janvier 1871 par sa grand-mère la comtesse Louise Rasponi-Murat (1805-1889), deuxième fille de Caroline et Joachim Murat). Expositions : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°33, avec reproduction ; [...],Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, pp. 61 (notice sur Caroline Murat, avec reproduction). Cohen, 553-554 ; Rochambeau, Bibliographie des aeuvres de La Fontaine, 1911, pp. 48 (édition de 1787) et 54-55 (édition de 1796) ; Lesage (C., dir.), Jean de La Fontaine, BNF/Seuil, 1995, pp. 154, 157 et 169 ; Ray (G. N.), The Art of the French Illustrated Book, 1700 to 1914, Dover, 1986, pp. 148-149 ; Meyer-Noirel (G.), Exlibris, Picard, 1989, p. 171 (reproduction de l'ex-libris de Joachim Murat) ; Lamort (A.), Reliures impériales, pp. 85, 87-88 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, n°10 et 12 (pl. I et II), 11 (pl. X).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
HOWEL (T.) - CAPPER (J.). Voyage en retour de l'Inde par terre et par une route en partie inconnue jusqu'ici ; suivi d'Observations sur le passage dans l'Inde par l'Égypte et le grand désert par James Capper. À Paris, De l'Imprimerie de la

Lot 25: HOWEL (T.) - CAPPER (J.). Voyage en retour de l'Inde par terre et par une route en partie inconnue jusqu'ici ; suivi d'Observations sur le passage dans l'Inde par l'Égypte et le grand désert par James Capper. À Paris, De l'Imprimerie de la

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: HOWEL (T.) - CAPPER (J.). Voyage en retour de l'Inde par terre et par une route en partie inconnue jusqu'ici ; suivi d'Observations sur le passage dans l'Inde par l'Égypte et le grand désert par James Capper. À Paris, De l'Imprimerie de la République, An V [1796-1797], deux parties en un vol in-4°, veau fauve, roulettes dorées autour des plats, éventail en angle, armes au centre, dos lisse orné, roulette intérieure dorée (reliure de l'époque). ÉDITION ORIGINALE de la traduction française, par Théophile Mandar. Le Moyen-Orient et la vallée du Nil à la veille de l'expédition de Bonaparte en Égypte. La première partie de l'ouvrage comprend la relation par Thomas Howel de son voyage de retour d'Inde en Angleterre en 1787-1788, par le golfe Persique et l'Euphrate, puis, par terre, de Bagdad à Constantinople par le Kurdistan et la Turquie. Son récit est précédé d'observations sur l'Égypte, l'Arabie et le Yémen. Dans la seconde partie, le colonel James Capper (1743-1825) narre sa traversée du désert en caravane, de Lattaquié à Bassorah. Commissaire de la République pendant la Révolution, Michel Philippe Mandar (1759-1823), dit Théophile Mandar, fit plusieurs traductions d'ouvrages politiques anglais ; il en écrivit lui-même quelques-uns. On dit que la lecture de ses ouvrages excita successivement la curiosité de Napoléon et du tsar Alexandre Ier qui demandèrent l'un et l'autre à le rencontrer. 2 cartes dépliantes, Les Routes de Bassora à Constantinople et de Latichae à Bassora et L'Égypte, gravées par Bouclet. Exemplaire aux armes de Joachim Murat (1767-1815), grand-amiral de France et roi de Naples. Cavalier hors pair, Joachim Murat fit une carrière militaire fulgurante pendant la Révolution et dans le sillage de Bonaparte, dont il fut l'aide de camp lors de la campagne d'Italie. Il épouse Maria-Annunziata, dite Caroline Bonaparte (1782-1839), en 1800, et devient maréchal de l'Empire lors de l'avènement de Napoléon, puis prince impérial et grand-amiral de France en 1805. Ses hauts faits d'armes le distinguent sans cesse et Napoléon en 1808 le fait roi de Naples. Mais les deux hommes en fait ne s'apprécient guère et Murat répond bientôt aux brimades de l'Empereur en tentant dans les dernières années de l'Empire de préserver son royaume de la chute de celui-là. En vain : il est fusillé en 1815. Personnage ambitieux et épris de luxe, Murat aménagea avec éclat ses propriétés successives, particulièrement le palais de l'Élysée, sa résidence parisienne, puis le palais royal napolitain. La reliure a probablement été exécutée par un praticien italien. Mors légèrement épidermés. Dimensions : 255 x 187 mm. Provenance : Joachim Murat, avec son ex-libris portant la mention « Bibliothèque de S. M. le Roi ». Exposition : [...], Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, p. 62, n°49 (notice sur Joachim Murat, avec reproduction). Chadenat, 5072 ; Wilson, 101 ; Gay, 2066.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
SAINT-GERMAIN (Cl.-L.-R., comte de). Mémoires... écrits par lui-même. En Suisse, Chez les libraires associés, 1779, in-8°, veau fauve moucheté, double roulette dorée autour des plats, dos lisse orné, chiffre entrelacé [PB] en queue, tranches vertes

Lot 26: SAINT-GERMAIN (Cl.-L.-R., comte de). Mémoires... écrits par lui-même. En Suisse, Chez les libraires associés, 1779, in-8°, veau fauve moucheté, double roulette dorée autour des plats, dos lisse orné, chiffre entrelacé [PB] en queue, tranches vertes

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: SAINT-GERMAIN (Cl.-L.-R., comte de). Mémoires... écrits par lui-même. En Suisse, Chez les libraires associés, 1779, in-8°, veau fauve moucheté, double roulette dorée autour des plats, dos lisse orné, chiffre entrelacé [PB] en queue, tranches vertes (reliure ancienne). Claude-Louis-Robert, comte de Saint-Germain (1707-1778), fit, d'abord au service de divers princes européens, puis en France, une longue carrière militaire qui le mena au portefeuille de ministre de la Guerre sous le règne de Louis XVI. D'un esprit novateur, il fut appelé aux responsabilités sur les recommandations de Turgot et réalisa, entre 1775 et 1777, de vigoureuses réformes. Celles-ci bouleversèrent pour longtemps l'ensemble des institutions militaires françaises, mais la brusquerie de leur application lui valut une vive impopularité qui le contraignit à se retirer. Ses Mémoires furent mis en forme par l'abbé Dubois et publiés la première fois, en 1779, à Amsterdam. Exemplaire de l'impératrice Joséphine (1763-1814), provenant de la Malmaison. Relié vers 1800, l'ouvrage porte le cachet humide « Bibliothèque de la Malmaison » qui fut apposé lors des ventes de mai à juillet 1829, ici sur la page de titre. Orné du chiffre [PB] pour « Pagerie Bonaparte », ce type de reliure réalisé en grand nombre serait, selon Christian Galantaris, de la main de l'un des cinq Bradel, ou, selon Anne Lamort, du relieur Charles-Pierre Bizouard, qui était installé rue des Carmes à Paris. Le caractère succinct et lapidaire de l'Inventaire après décès de l'impératice Joséphine à la Malmaison, établi par Mongie, qui n'est « qu'une sélection des volumes jugés les plus intéressants à l'époque », explique que bon nombre d'ouvrages ayant appartenu à cette dernière n'y figurent pas ; tel est le cas ici. Dimensions : 197 x 122 mm. Provenance : Joséphine Bonaparte ; vente anonyme (Cat., Livres de l'impératrice Joséphine provenant de la Malmaison, Paris, 21 oct. 1985, n°140). Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°28, avec reproduction. Lamort (A.), Reliures impériales, Monelle Hayot, 2004, pp. 48-52 ; Benoit (J., dir.), Livres précieux du musée de Malmaison, RMN, 1992, pp. 51-57, 94 ; Galantaris (C.), Précieux livres provenant de l'impératrice Joséphine à Malmaison, Paris, 21 oct. 1985, p. 21, n°140 ; Granjean (S.), Inventaire après décès de l'impératice Joséphine à la Malmaison, Paris, 1964.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BARTHÉLEMY (J.-J.). Voyage du jeune Anacharsis en Grèce... À Paris, De l'imprimerie de Didot Jeune, An VII [1798-1799], 7 vol. grand in-4° et un atlas in-folio, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, roulette festonnée à l'antique

Lot 27: BARTHÉLEMY (J.-J.). Voyage du jeune Anacharsis en Grèce... À Paris, De l'imprimerie de Didot Jeune, An VII [1798-1799], 7 vol. grand in-4° et un atlas in-folio, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, roulette festonnée à l'antique

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BARTHÉLEMY (J.-J.). Voyage du jeune Anacharsis en Grèce... À Paris, De l'imprimerie de Didot Jeune, An VII [1798-1799], 7 vol. grand in-4° et un atlas in-folio, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, roulette festonnée à l'antique sertie de doubles filets azurés et droits et de roulettes de postes et de feuillage, au centre du plat supérieur, chiffre [VB] entrelacé et couronné, dos à nerfs ornés d'un décor criblé, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Relié par Bozerian). Édition en partie originale, la plus complète et la dernière préparée par l'auteur. Portrait de l'auteur d'après F. L. Gounod, gravé par P. G. Langlois. Un voyage historique imaginaire, véritable somme des connaissances du XVIIIe siècle sur la Grèce antique et qui contribua à en développer le goût en France et en Europe. Archéologue et numismate, chargé du cabinet des médailles de la Bibliothèque du roi, ami du comte de Caylus, Jean-Jacques Barthélemy (1716-1795) publie son Voyage du jeune Anacharsis en Grèce en 1788, après avoir travaillé une trentaine d'années à sa préparation. Texte à destination pédagogique, il devait à l'origine narrer la formation d'un jeune homme faite au cours d'un voyage. Cependant, ayant choisi de situer celui-ci dans la Grèce du IVe siècle av. J.-C., Barthélemy fut amené à composer un vaste panorama de la Grèce d'alors. D'une grande érudition, mais présenté sous la forme d'un roman historique, animé par la présence d'Anacharsis et des interlocuteurs auxquels il s'adresse à chacune de ses étapes, l'ouvrage séduisit la société de l'époque en lui révélant pour la première fois une Antiquité « archéologique » reconstituée et vivante. De nombreuses éditions se succédèrent et contribuèrent à la propagation des connaissances sur la Grèce antique ainsi qu'à la diffusion du goût néoclassique. Le premier tome est tout entier dédié à une longue introduction historique. Barbié du Bocage (1760-1825), un cartographe aux confins des sources historiques et des travaux de la science moderne. Géographe, cartographe, Jean-Denis Barbié, dit Barbié du Bocage, consacra l'essentiel de ses travaux à la cartographie de l'Antiquité. Ses plus belles contributions à l'édition furent l'atlas du Voyage du jeune Anacharsis et les cartes du Voyage pittoresque en Grèce de Choiseul-Gouffier (1782-1824). Nulle part mieux que dans ces deux ouvrages, Barbié du Bocage réussit plus adroitement à concilier l'exploitation des sources textuelles et cartographiques anciennes avec les travaux scientifiques les plus récents, parmi lesquels les relevés sur le terrain effectués par des ingénieurs (tels Jacques Foucherot), les mathématiques, la physique ou encore les rapports d'observations astronomiques... Ainsi, pour le Voyage de Barthélemy, parvint-il à faire bénéficier l'édition de 1799 de notables améliorations issues des avancées faites depuis la première édition de 1788. Toutefois, cette approche scientifique de la cartographie, fût-elle appliquée à l'histoire ancienne, exigeait de longues années pour être menée à bien. C'est la raison pour laquelle « la Carte générale de la Grèce et d'une grande partie de ses colonies..., commencée en 1798, mais terminée seulement en 1809, fait généralement défaut aux exemplaires de l'édition de l'an VII, bien qu'elle s'y rattache ». Pour être plus précis, elle fait défaut aux exemplaires reliés à l'époque comme c'est le cas ici. L'atlas est composé de 39 cartes, plans et vues : 15 cartes dont 12 aux contours coloriés, établies par Barbié du Bocage et gravées par Tardieu l'Estrapade (1757-1822), 15 plans de sites et de batailles, 8 vues ou élévations interprétées par Pillement d'après Bourgeois, et une planche de médailles interprétées par Saint-Aubin. L'ensemble est accompagné de 56 pages d'analyses des cartes et d'une page de description des médailles. Superbe exemplaire luxueusement relié par Jean-Claude Bozerian. Il est enrichi : - de 6 eaux-fortes avant la lettre par A. C. Giraud d'après les dessins de J. M. Moreau (1741-1814), dit Moreau le Jeune, placées dans le tome I. - du portrait de l'auteur d'après F. L. Gounod, gravé par P. G. Langlois, à grandes marges, en regard du titre de l'Atlas. - des eaux-fortes de 8 vues d'après Bourgeois, dans l'Atlas. - d'un portrait dessiné et gravé par Saint-Aubin d'après la médaille de P. S. B. Divivier. Dimensions : 310 x 230 mm, pour les volumes de texte ; 536 x 345 mm, pour l'atlas. Provenances : chiffre entrelacé [V. B.], surmonté d'un couronne nobiliaire germanique (Freiherr), frappé au centre des plats des reliures, avec étiquette de bibliothèque, reprise au premier contreplat de chaque volume, portant un [A] pour les volumes de texte, et un [P] pour l'atlas. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°141, avec reproduction. Brunet, I, 674, « Belle édition plus complète que les trois premières... La grande carte [Carte générale de la Grèce]... n'a été publiée qu'en 1811... » ; Navari, The Blackmer Collection, 83 (édition de 1788) ; Cohen, II, 1048 (édition de 1788) ; Coulet (H.), Le Roman jusqu'à la Révolution, Armand Colin, 2009, p. 418 ; Hofmann (C.), « Un géographe sur les traces du mythe grec... », dans Revue française d'histoire du livre, 1997, n°94-95, pp. 135-154 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, n°32, avec reproduction, motifs n°1, 12, 16, 29 et 49 (pl. I-III et V), 3, 8 et 14 (pl. X), pl. XI.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
GOETHE (J. W. von). Werther. Traduction de l'allemand de Goete par C. Aubry. Nouvelle édition revue et corrigée par le traducteur. À Paris, De l'imprimerie de Didot Jeune, 1797, 2 tomes en un volume in-18, maroquin bleu nuit à grains longs, sur les

Lot 28: GOETHE (J. W. von). Werther. Traduction de l'allemand de Goete par C. Aubry. Nouvelle édition revue et corrigée par le traducteur. À Paris, De l'imprimerie de Didot Jeune, 1797, 2 tomes en un volume in-18, maroquin bleu nuit à grains longs, sur les

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: GOETHE (J. W. von). Werther. Traduction de l'allemand de Goete par C. Aubry. Nouvelle édition revue et corrigée par le traducteur. À Paris, De l'imprimerie de Didot Jeune, 1797, 2 tomes en un volume in-18, maroquin bleu nuit à grains longs, sur les plats, décor à froid et au petit fer serti de filets dorés droits et entrecroisés, dos à nerfs orné de décor à fond criblé, doublure et gardes serties de roulettes aux roses dorées, tranches dorées (R. P. Chilliat). Une aeuvre au parfum de scandale qui révéla le nom de Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) à l'Europe entière. Parue en 1774, Les Souffrances du jeune Werther est l'une des aeuvres-clés du courant esthétique allemand du Sturm und Drang (tempête et passion), qui annonce le romantisme. Werther finissant par se suicider, Goethe fut accusé de faire l'apologie de ce qui était alors un sujet tabou. Malgré ou peut-être à cause de cela, l'ouvrage connut un succès d'édition peu commun à l'époque. Il fut très vite traduit dans de nombreuses langues. Lors de son entrevue avec Goethe à Erfurt, le 2 octobre 1808, Napoléon confia au poète qu'il avait lu sept fois Werther ! Philippe-Charles Aubry (1744-1812), l'un des premiers traducteurs en français de l'aeuvre de Goethe. Après les deux traductions françaises de Georges Deyverdun (Lausanne) et du baron de Seckendorf (Maestricht), parues dès 1776, Aubry, employé au ministère de la Marine, publia une première version de la sienne en 1777. Il la reprit ensuite selon les remaniements que Goethe avait apportés à son propre texte pour l'édition de ses Œuvres complètes en 1787. 4 figures gravées en taille-douce par Jean Duplessis-Bertaux (1747-1819), en PREMIER TIRAGE, d'après les dessins de Berthon (ou Berthoud). Elles seront reprises pour l'édition de 1804. Exemplaire à belles marges, très bien relié par Chilliat, qui exerça à Paris dès le début des années 1810. Il est bien complet des 6 pages du catalogue Didot et présente une interversion des pages 197-198 et 199-200 à la fin du second tome. Dimensions : 146 x 94 mm. Aucune marque de provenance. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°168, avec reproduction. Brunet, 1645 ; Cohen, 442 ; Moncel (H.), Goethe, BN, 1932, pp. 71-80 et 148-151 ; Vaillant (A., dir.), Dictionnaire du romantisme, CNRS éditions, 2012, art. « Suicide » ; Ramsden (C.), French Bookbinders, 1789-1848, Lund Humphries, 1950, p. 55.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
[...]. Département de la Seine. Liste des notables qui ont proposé l'érection d'un monument à la gloire de Bonaparte. [Paris], De l'imprimerie de Pierre Didot l'aîné, An X [1801-1802], in-folio, maroquin rouge à grains longs, autour des plats,

Lot 29: [...]. Département de la Seine. Liste des notables qui ont proposé l'érection d'un monument à la gloire de Bonaparte. [Paris], De l'imprimerie de Pierre Didot l'aîné, An X [1801-1802], in-folio, maroquin rouge à grains longs, autour des plats,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: [...]. Département de la Seine. Liste des notables qui ont proposé l'érection d'un monument à la gloire de Bonaparte. [Paris], De l'imprimerie de Pierre Didot l'aîné, An X [1801-1802], in-folio, maroquin rouge à grains longs, autour des plats, roulette aux anses de panier entrelacées, sertie de filets dorés, au centre, pièce de maroquin bleu frappée du chiffre [B] et encadrée de branches de chêne et d'olivier, dos lisse orné, doublure et gardes de tabis bleu céleste, sertie d'une roulette de palmettes dorées, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). « Un monument [...] pour le héros qui, dans deux ans, a pacifié le monde, assuré la liberté publique, la gloire et la postérité du peuple français. » Datée du 1er brumaire an 10, cette liste rassemble 931 noms de personnalités d'horizons politiques et sociaux très divers du département de la Seine (Paris et alentours). On y relève entre autres ceux de l'avocat Romain Desèze (1748-1828), défenseur de Louis XVI ou celui de Devèze, qui pour sa part avait condamné à mort Marie-Antoinette, de l'écrivain Bernardin de Saint-Pierre, des financiers Étienne Delessert (1735-1816), fondateur de la Caisse d'épargne et Simon et Joseph Mayer, de Jean-Nicolas Corvisart (1755-1821), futur médecin personnel de l'Empereur, de Louis Ripaut (1775-1823), membre de l'expédition d'Égypte et bibliothécaire du premier consul, d'Alexandre Lenoir (1761-1839), fondateur du Musée des monuments français et enfin de Pierre Didot lui-même, qui, peut-être, offrit ses presses pour l'impression de cette pétition... Nous ne savons pas si cette pétition reçut l'agrément du principal intéressé ! Mais, elle nous permet de nous faire une idée de la manière dont Bonaparte parvint à rassembler sur son nom des personnalités aux convictions politiques et intellectuelles fort différentes. En outre, il faut croire que cette idée était dans l'air du temps, puisqu'en 1803, un certain Pagot, d'Orléans, remporta le premier grand prix d'architecture, dont le sujet était « un port destiné à plusieurs canaux de navigations intérieures et dans l'enceinte duquel serait placé un monument à la gloire de Bonaparte, premier consul »... Exemplaire de Bonaparte, premier consul, relié à son chiffre par Jean-Claude Bozerian, parfaitement conservé. Dimensions : 369 x 247 mm. Provenances : Bonaparte, premier consul, avec son chiffre ; baron de Neuflize, avec son ex-libris, la famille Poupart de Neuflize exerça des activités liées au textile, puis également à la banque, Jean Poupart (1850-1829), baron de Neuflize, fut régent de la Banque de France. Expositions : [...], Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, p. 56, n°43 (longue notice sur Napoléon, avec reproduction) ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°74, avec reproduction. Olivier, pl. 2652 (chiffre non décrit) ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, motifs n°2, 9, 26 et 46 (pl. I, III et V), 2 et 12 (pl. X).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
GESSNER (S.). Recueil des lettres de la famille de Salomon Gessner. [Suivi des :] Tableaux de Salomon Gessner. Paris, Chez Levrault, frères, an X-1801-1802, 2 vol. petit in-8°, vélin ivoire, chaînette et filets azurés dorés autour des plats, dos

Lot 30: GESSNER (S.). Recueil des lettres de la famille de Salomon Gessner. [Suivi des :] Tableaux de Salomon Gessner. Paris, Chez Levrault, frères, an X-1801-1802, 2 vol. petit in-8°, vélin ivoire, chaînette et filets azurés dorés autour des plats, dos

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: GESSNER (S.). Recueil des lettres de la famille de Salomon Gessner. [Suivi des :] Tableaux de Salomon Gessner. Paris, Chez Levrault, frères, an X-1801-1802, 2 vol. petit in-8°, vélin ivoire, chaînette et filets azurés dorés autour des plats, dos lisse orné de filets droits dorés entrecroisés, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). ÉDITION ORIGINALE. Un portrait de Salomon Gessner (1730-1788) interprété par H. Lips d'après Ant. Graff et une vue, Séjour de Salomon Gessner en été au Sihlwald, dessinée par Meyer et gravée par Volmar. Élégantes reliures de vélin, exécutées par Jean-Claude Bozerian (1762-1840). Ce type de reliures fut particulièrement en vogue sous l'Empire. Dimensions : 172 x 101 mm. Provenance : F. Renard, avec son ex-libris annoté au crayon : « n°328, 2 vol. » (Nous n'avons trouvé aucun catalogue de vente à ce nom à la Bibliothèque nationale). Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°24, avec reproduction. Brunet, II, 1568, « Il [manque dans les éditions précédentes] les lettres de Sal. Gessner, publiées dans le Recueil de lettres de la famille Gessner (sic), Berne et Paris, 1801 et 1802, 2 vol. pet. in-8° » ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, fers n°15, 28 (pl. XXXI), 6 et 24 (pl. XXXII).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LA BRUYÈRE (J. de). Les Caractères. Paris, Stéréotype d'Herhan, X - 1802, 3 vol. in-12, vélin ivoire, doubles filets azurés et roulette au rinceau autour des plats, l'ensemble doré, dos lisses ornés d'un décor à l'antique doré, tranches dorées (Rel.

Lot 31: LA BRUYÈRE (J. de). Les Caractères. Paris, Stéréotype d'Herhan, X - 1802, 3 vol. in-12, vélin ivoire, doubles filets azurés et roulette au rinceau autour des plats, l'ensemble doré, dos lisses ornés d'un décor à l'antique doré, tranches dorées (Rel.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LA BRUYÈRE (J. de). Les Caractères. Paris, Stéréotype d'Herhan, X - 1802, 3 vol. in-12, vélin ivoire, doubles filets azurés et roulette au rinceau autour des plats, l'ensemble doré, dos lisses ornés d'un décor à l'antique doré, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). Un portrait de La Bruyère gravé par Augustin de Saint-Aubin (1736-1807) et un portrait de Théophraste d'après l'antique. Édition commandée par le comte de Schlaberndorf (1749-1825) à Jean Geoffroy Schweighaeuser (1776-1844). Le troisième tome donne le texte des Caractères de Théophraste dans la traduction de La Bruyère, augmenté et annoté par l'helléniste et archéologue strasbourgeois. Correspondant de l'Institut, on lui doit également Les Antiquités de l'Alsace, qu'il publia avec M. de Golbéry à Mulhouse, entre 1825 et 1828. Une impression selon le procédé Herhan. La stéréotypie est une technique qui consiste à mouler la forme d'une page composée de caractères mobiles pour obtenir une forme d'un seul bloc, double de la forme originelle. Ce procédé permettant de produire à moindres frais et, par le stockage des fontes, de pouvoir aisément réimprimer, n'était cependant pas satisfaisant quant à la netteté des impressions. C'est Louis-Étienne Herhan (1768-1854) qui, peu après 1800, parvint à résoudre cette difficulté en perfectionnant le mode d'obtention des formes. De nombreuses collections « stéréotypes » virent le jour au cours des vingt premières années du XIXe siècle, parmi lesquelles on peut citer notamment celles de Pierre et Firmin Didot, d'Antoine Augustin Renouard ou encore de Herhan lui-même. Reliures de vélin orné par Jean-Claude Bozerian (1762-1840). L'usage du vélin connaît un renouveau au début du XIXe siècle qui s'inscrit pleinement dans le goût néoclassique de l'époque. Quelques discrètes rousseurs éparses. Dimensions : 155 x 108 mm. Provenance : Succession Legueltel (Cat. I, 14 nov. 1979, n°75). Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°45, avec reproduction. Jammes (A., dir.), Les Didot, 1698-1998, Paris, 1998, pp. 55-56 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, Bruxelles, 1979, motifs n°11, 21 et 39 (pl. I-III), 12 (pl. X) ; Nave (A.), « La Stéréotypie entre innovation technique et produit éditorial », dans Les Trois Révolutions du livre, pp. 283-288.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LABORDE (A., Cte de). Description d'un pavé de mosaïque, découvert dans l'ancienne ville d'Italica, aujourd'hui le village de Santiponce, près de Séville... À Paris, De l'imprimerie de P. Didot l'Aîné, au Louvre, An X - 1802, in-plano, maroquin

Lot 32: LABORDE (A., Cte de). Description d'un pavé de mosaïque, découvert dans l'ancienne ville d'Italica, aujourd'hui le village de Santiponce, près de Séville... À Paris, De l'imprimerie de P. Didot l'Aîné, au Louvre, An X - 1802, in-plano, maroquin

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LABORDE (A., Cte de). Description d'un pavé de mosaïque, découvert dans l'ancienne ville d'Italica, aujourd'hui le village de Santiponce, près de Séville... À Paris, De l'imprimerie de P. Didot l'Aîné, au Louvre, An X - 1802, in-plano, maroquin amarante à grains longs, autour des plats, roulette au rinceau sertie de résilles d'annelets entrelacés et de filets, l'ensemble doré, au centre, pièce de maroquin bleu sertie d'un large filet doré et frappée d'un chiffre [B], encadrés de branches de chêne et d'olivier, dans les angles, aigle aux ailes éployées et pampres de vigne, dos à nerfs doubles soulignés d'une pièce de maroquin bleu, et orné d'un motif d'urne encadré de pampres de vigne, plusieurs fois répété, doublure et gardes de tabis bleu céleste, sertie d'une roulette à spires de feuillage dorée, tranches dorées (Relié par Bozerian). ÉDITION ORIGINALE. Le premier ouvrage d'érudition de l'historien et archéologue Alexandre de Laborde (1773-1842). Après avoir été officier dans les troupes autrichiennes, puis voyagé à travers l'Europe, en 1797, le marquis Alexandre de Laborde obtient d'être rayé de la liste des émigrés et revient en France. Il entre au ministère des Relations extérieures, auprès de Talleyrand. Sous le Consulat, protégé de Lucien Bonaparte, il l'accompagne lors de son ambassade à Madrid. C'est alors qu'il se prend d'intérêt pour les beautés de l'Espagne et pour son histoire. Il rassemble ainsi, avec l'aide de plusieurs artistes, une importante documentation y compris iconographique, dont il fera la matière de son Itinéraire de l'Espagne (1809) - auquel participe son ami Chateaubriand -, et du Voyage pittoresque et historique de l'Espagne (1807-1818). Y ayant consacré une grande partie de sa fortune, et leur publication ayant été compromise par la guerre d'Espagne, il devra accepter d'entrer dans l'administration de l'Empire. En 1808, se rendant en Espagne, Napoléon fait appel à lui, et l'attache ensuite à la délégation qui, sous l'autorité du maréchal Berthier, se rend à Vienne pour demander officiellement la main de l'archiduchesse Marie-Louise. Le marquis de Laborde est fait comte d'Empire, le 9 janvier 1810. L'ouvrage décrit la ville d'Italica, près de Séville, patrie des empereurs romains Trajan, Hadrien et Théodose, en donnant de nouvelles informations sur les cirques romains, les représentations des Muses et, surtout, sur la « peinture en mosaïque, que l'on n'avait pas essayé [jusque-là] d'imiter sur le papier ». Un frontispice, 18 planches, dont une double, et deux vignettes interprétés en couleurs par J. Marchand, 4 planches et 7 vignettes gravées à la manière noire, l'ensemble exécuté d'après les dessins de l'auteur. Magnifiquement illustré, cet ouvrage fait appel au procédé d'impression en 3 couleurs (selon la technique de la mezzotinto) mis au point vers le milieu des années 1730 par l'Allemand Jacob Christoph Le Blon (1667-1741). La tradition veut que les planches aient été terminées au pinceau. Édition limitée à 160 exemplaires, tous sur vélin grand aigle satiné, et justifiés. Prestigieux exemplaire de présent au chiffre de Bonaparte, premier consul. Somptueusement relié par Jean-Claude Bozerian, il est justifié n°1 sur 160 exemplaires. Joint : Prospectus de parution, 2 pp. in-folio. Dimensions : 689 x 520 mm. Provenances : Bonaparte, premier consul, reliure à son chiffre ; Sir Robert Abdy (Cat. I, 10-11 juin 1975, n°180, « ... celui-ci sur grand papier,... »). Expositions : [...], Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, p. 56, n°43 (longue notice sur Napoléon, avec reproduction) ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°106, avec reproduction. RIBA, II, 1708 (édition en espagnol de 1806) ; Cicognara, 3960, «Edizione di massimo lusso» ; Vicaire, IV, 741 ; Palau y Dulcet (A.), Manual del librero hispano americano, VII, Palau, 1954, p. 310 ; Monglond, V, 1801-1803 ; Lowengard (S.), « Jacob Christoph Le Blon's System of Three-Color Printing... », in www.gutenberg-e.org ; Olivier, 2652 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, n°31, avec reproduction. Voir reproduction de la reliure en frontispice.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PARNY (É.). Œuvres diverses. À Paris, Chez Debray, An XI - 1802, 2 vol. in-12, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette à la feuille de vigne, sertie d'un double filet doré, dos lisse orné d'une quintefeuille plusieurs fois

Lot 33: PARNY (É.). Œuvres diverses. À Paris, Chez Debray, An XI - 1802, 2 vol. in-12, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette à la feuille de vigne, sertie d'un double filet doré, dos lisse orné d'une quintefeuille plusieurs fois

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PARNY (É.). Œuvres diverses. À Paris, Chez Debray, An XI - 1802, 2 vol. in-12, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette à la feuille de vigne, sertie d'un double filet doré, dos lisse orné d'une quintefeuille plusieurs fois répétée, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). Portrait d'Évariste Parny gravé par Charles-Étienne Gaucher (1741-1804). Un talent poétique audacieux. Originaire de La Réunion (alors l'île Bourbon), Évariste Désiré de Forges (1753-1814), vicomte de Parny, mena parallèlement à sa carrière militaire, une brillante carrière littéraire. Ses aeuvres, principalement érotiques, manifestent un talent de premier ordre. Elles connurent de nombreuses éditions et un succès considérable. Malheureusement, le XIXe siècle leur imposa une censure rigoureuse, si bien que seules les éditions antérieures au milieu des années 1810 conservent toute leur saveur et leur charme. Est joint, du même auteur, dans une reliure de la même main : La Guerre des dieux, poème en dix chants. Nouvelle édition complète. À Paris, Chez Debray, An VIII [après 1803], un vol. in-12. La Guerre des dieux : l'une des aeuvres les plus poursuivies par la justice du XIXe siècle. La plus fameuse des aeuvres de Parny, La Guerre des dieux, relate avec une irrévérence pleine d'humour et de fraîcheur le banquet au cours duquel les dieux de l'Olympe s'opposèrent gaillardement à la Trinité chrétienne et à ses saints « jaunis par l'abstinence ». Classée parmi les aeuvres antireligieuses, elle fut soumise tout au long du siècle qui suivit aux poursuites d'une censure et d'une justice implacables. Ainsi, la plupart des éditions de ce texte postérieures à 1804 ont-elles également subi des coupes considérables dans ce que ce poème pouvait avoir de scandaleux aux yeux du siècle de M. Prudhomme... L'ensemble, imprimé sur papier vélin, tirage luxueux, a été uniformément relié à l'époque par Jean-Claude Bozerian (1762-1840). Dimensions : 157 x 93 mm. Provenance : Pierre-Louis Duclos, avec son étiquette ex-libris qui précise « homme de lettres, 24, rue Montholon ». Éminent macologue, élève de Lamarck et membre de la Société des sciences naturelles de France, Pierre-Louis Duclos (1783-1853) publia la description de 273 espèces de mollusques inconnues jusqu'alors. Acquise par Henri Lecoq, en 1854, sa collection de plus de 80 000 spécimens est aujourd'hui conservée au Museum Henri-Lecoq de Clermont-Ferrand. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°127, avec reproduction. Brunet, IV, 385-386 ; Apollinaire (G.) et alii, L'Enfer de la Bibliothèque nationale, Mercure, 1913, pp. 224-225 ; [Gay (J.)], Bibliographie des ouvrages relatifs à l'amour..., Lille, S. Bécour, 1899, II, 439-440 et III, 583 ; Dutel (J.-P.), Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement... entre 1650 et 1880, L'Auteur, 2009, pp. 156-157 (annonce 20 gravures (n° A-487*)) ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, n°18, avec reproduction, motifs n°1, 9 et 36 (pl. I et IV).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
[DELCRO]. Notice des livres rares et précieux, provenant de la bibliothèque de M. D[elcro]... Paris, Silvestre, Libraire - Thierry, Commissaire-priseur, An XI - 1802, in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette de

Lot 34: [DELCRO]. Notice des livres rares et précieux, provenant de la bibliothèque de M. D[elcro]... Paris, Silvestre, Libraire - Thierry, Commissaire-priseur, An XI - 1802, in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette de

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: [DELCRO]. Notice des livres rares et précieux, provenant de la bibliothèque de M. D[elcro]... Paris, Silvestre, Libraire - Thierry, Commissaire-priseur, An XI - 1802, in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette de palmettes et feuilles alternées sertie d'un double filet dorés, dos à nerfs orné, roulette intérieure dorée, doublure et gardes de tabis bleu céleste, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). Dans son avertissement, l'expert, Silvestre, insiste sur la qualité des reliures, dont la plupart sont signées Padeloup, Derome, Courteval et Bozerian, d'autres étant de la main de praticiens anglais. Exemplaire de Delcro, luxueusement relié par Jean-Claude Bozerian (1762-1840). En marges des feuillets, ont été soigneusement reportés par le collectionneur, le nom de ses fournisseurs (Silvestre étant le principal), ses prix d'achat, ainsi que les prix d'adjudication. On peut aisément imaginer que, comme le veut l'usage, l'exemplaire personnel du collectionneur ait été imprimé sur grand papier. Dimensions : 226 x 148 mm. Provenance : M. Delcro (annotations à l'encre). Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°91, avec reproduction. Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, n°23, motifs n°12, 43 (pl. II et V), 2 (pl. X).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LE TASSE (Torquato Tasso, dit). Jérusalem délivrée, poëme traduit de l'italien... Paris, Bossange, Masson et Besson, An XI - 1803, 2 vol. in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette à palmettes et feuilles alternées sertie

Lot 35: LE TASSE (Torquato Tasso, dit). Jérusalem délivrée, poëme traduit de l'italien... Paris, Bossange, Masson et Besson, An XI - 1803, 2 vol. in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette à palmettes et feuilles alternées sertie

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LE TASSE (Torquato Tasso, dit). Jérusalem délivrée, poëme traduit de l'italien... Paris, Bossange, Masson et Besson, An XI - 1803, 2 vol. in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette à palmettes et feuilles alternées sertie de doubles filets, l'ensemble doré, chiffre [LB] frappé au centre des plats, dos lisses ornés, doublure et gardes de tabis bleu céleste, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). Une traduction reconnue qui fut attribuée à Jean-Jacques Rousseau. Elle est due à Charles-François Lebrun (1739-1824), juriste qui exerça de hautes responsabilités sous Louis XV, puis sous le Consulat et l'Empire. Il dirigea l'administration des finances, fut élevé à la dignité d'architrésorier de l'Empire dès sa proclamation en 1804 et reçut le titre de duc de Plaisance (1806). En 1810, Napoléon le chargea d'organiser l'annexion de la Hollande. Il en fut gouverneur général jusqu'en 1813. Fin lettré, pratiquant autant les lettres modernes qu'anciennes, il composa successivement des traductions de L'Illiade (1776) et de L'Odyssée (1809), après avoir donné celle de la Jérusalem délivrée en 1774. La légende assure que ce fut dans cette édition que Bonaparte lut le texte du Tasse alors qu'il était pensionnaire au prytanée de Brienne. Ses travaux littéraires valurent à Lebrun d'entrer à l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1803. Sa traduction de la Jérusalem du Tasse fut rééditée en 1810 et 1813. Un portrait du Tasse d'après Chasselat et 20 figures dessinées par Jean-Jacques-François Le Barbier (1738-1826), dit Le Barbier l'Aîné, gravées par Dambrun, Delvaux, Ghendt, Dupréel, Romanet... en PREMIER TIRAGE. Reçu à l'Académie de peinture, en 1785, Le Barbier se distingue avant tout par les nombreuses illustrations qu'il réalisa pour des aeuvres littéraires telles que Les Liaisons dangereuses (1794), La Pucelle de Voltaire (1795), aux côtés de Marillier, d'Orléans ou encore La Religieuse de Diderot (1804)... On lui doit également les dessins d'interprétation qui servirent à éditer les Œuvres de Salomon Gessner (1730-1788). D'après Portalis, sa manière fut l'une des plus originales de son temps. L'un des rares exemplaires sur vélin, avec les planches en double état, dont l'eau-forte pure. Il est bien complet des serpentes imprimées. Exemplaire au chiffre présumé de Lucien Bonaparte (1775-1840), prince de Canino. Il est parfaitement conservé. Dimensions : 218 x 142 mm. Provenances : Lucien Bonaparte (mention manuscrite en fin de tome II : « chiffre de Lucien Bonaparte, Cornuau [libraire], 30 juin 1902, 335 fr. » ; Librairie Maggs Bros (Cat., 1930, A Collection of French XVIIIth Century illustrated books in superb contemporary bindings, n°253, avec reproduction et commentaire «bound for Napoleon's brother, Lucien Bonaparte ») ; Sir Robert Abdy (Cat. I, Paris, 10-11 juin 1975, n°322, exp. Guérin : « Au chiffre L. B., généralement attribué à Lucien Bonaparte »), avec son ex-libris. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°92, avec reproduction ; [...],Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, pp. 70-71 (notice sur Lucien Bonaparte, avec reproduction). Brunet, V, 670 ; Cohen, II, 978, « On recherchera les exemplaires sur papier vélin » ; Tulard (J.), Dictionnaire de l'Empire, Fayard, 1989, pp. 1043-1044 ; Ray (G. N.), The Art of the French Illustrated Book, 1700 to 1914, Dover, 1986, pp. 76-80 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, p. 67, n°24, avec reproduction, motifs n°1, 19, 43 (pl. I, II et V), n°11 (pl. X).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
[...]. Recueil de prières avec les hymnes et prières l'usage de Paris et Lyon. À Lyon, De l'imprimerie de J.-L. Maillet - Chez Ayné, Libraire, 1804, in-16, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette au pampre de vigne sertie

Lot 36: [...]. Recueil de prières avec les hymnes et prières l'usage de Paris et Lyon. À Lyon, De l'imprimerie de J.-L. Maillet - Chez Ayné, Libraire, 1804, in-16, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette au pampre de vigne sertie

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: [...]. Recueil de prières avec les hymnes et prières l'usage de Paris et Lyon. À Lyon, De l'imprimerie de J.-L. Maillet - Chez Ayné, Libraire, 1804, in-16, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette au pampre de vigne sertie d'un filet doré, chiffre entrelacé [LB] au centre, dos lisse orné d'un décor à la croix sur fond criblé, doublure et gardes de tabis bleu céleste, sertie d'une roulette florale dorée, tranches dorées (Rel. P. Lefebvre). Profil du Christ gravé par Jean-Baptiste Michel Dupréel (1787-1828), en frontispice. Exemplaire relié par Lefebvre, neveu de Jean-Claude Bozerian, au chiffre présumé de Lucien Bonaparte (1775-1840). (voir la notice de la description précédente). Dimensions : 128 x 78 mm. Provenances : Lucien Bonaparte ; Giancarlo Venerosi Pesciolini, avec son timbre humide armorié (Cf. Cat. The Michel Wittock Collection, I, London, 7 juil. 2004, n°34). Expositions : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°130, avec reproduction ; [...],Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, pp. 70-71 (notice sur Lucien Bonaparte, avec reproduction). Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, motifs n°9 et 51 (pl. I et VI).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LE TASSE (Torquato Tasso, dit). Jérusalem délivrée, poëme traduit de l'italien... Paris, Bossange, Masson et Besson, An XI - 1803, 2 vol. in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, décor à l'antique et jeu de filets dorés, dos à

Lot 37: LE TASSE (Torquato Tasso, dit). Jérusalem délivrée, poëme traduit de l'italien... Paris, Bossange, Masson et Besson, An XI - 1803, 2 vol. in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, décor à l'antique et jeu de filets dorés, dos à

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LE TASSE (Torquato Tasso, dit). Jérusalem délivrée, poëme traduit de l'italien... Paris, Bossange, Masson et Besson, An XI - 1803, 2 vol. in-8°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, décor à l'antique et jeu de filets dorés, dos à nerfs ornés, doublure et gardes de tabis bleu céleste, serties d'une élégante chaînette dorée, tranches dorées (reliure de l'époque). Édition décrite au numéro trente-cinq. Un portrait du Tasse d'après Chasselat et 20 figures dessinées par Jean-Jacques-François Le Barbier (1738-1826), dit Le Barbier l'Aîné, gravées par Dambrun, Delvaux, Ghendt, Dupréel, Romanet... Luxueuses reliures d'une exécution très soignée. Elles se distinguent particulièrement par l'extrême richesse de leur vocabulaire ornemental à l'antique : médaillons à la manière de pierres gravées, amours et griffons viennent animer et donner son rythme au décor emblématique des plats. Les serpentes ont été conservées. Dimensions : 202 x 126 mm. Provenance : Jacques Vieillard (Cat., Paris, 12-15 mars 1929, n°391), avec son ex-libris. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°65, avec reproduction. Brunet, V, 670 ; Cohen, II, 978 ; Tulard (J.), Dictionnaire de l'Empire, Fayard, 1989, pp. 1043-1044 ; Hoefer (J.-C.-F.), Nouvelle Biographie générale, XXX, Firmin Didot, 1859, 136-144 ; Portalis (R.), Les Dessinateurs d'illustrations au XVIIIe siècle, Morgand, 1877, pp. 323-337 ; Ray (G. N.), The Art of the French Illustrated Book, 1700 to 1914, Dover, 1986, pp. 76-80.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
[ARNAULT (A.-V.)]. Distribution générale des prix. À Paris, De l'imprimerie de la République, An XI, in-8° de 32 pp., maroquin rouge cerise à grains longs, filets droits et roulettes dorés autour des plats, dos lisse orné de plusieurs fers répétés,

Lot 38: [ARNAULT (A.-V.)]. Distribution générale des prix. À Paris, De l'imprimerie de la République, An XI, in-8° de 32 pp., maroquin rouge cerise à grains longs, filets droits et roulettes dorés autour des plats, dos lisse orné de plusieurs fers répétés,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: [ARNAULT (A.-V.)]. Distribution générale des prix. À Paris, De l'imprimerie de la République, An XI, in-8° de 32 pp., maroquin rouge cerise à grains longs, filets droits et roulettes dorés autour des plats, dos lisse orné de plusieurs fers répétés, dentelle dorée intérieure, tranches dorées (reliure de l'époque). Antoine-Vincent Arnault (1766-1834) mena, parallèlement à une activité d'auteur dramatique, une carrière administrative auprès de Napoléon. Après le 18 brumaire 1799, celui-ci lui confia le poste de chef de division de l'instruction publique au ministère de l'Intérieur. Plaquette sortie des presses de l'Imprimerie de la République. Née de la fusion en 1795 de l'Imprimerie du Louvre et de celle du Bulletin des lois, l'Imprimerie de la République centralisa rapidement les activités d'impression au service de toutes les administrations nationales. Au lendemain de la proclamation de l'Empire, elle devint l'Imprimerie impériale, qui « fut entre les mains de Napoléon Ier un instrument de glorification personnelle et de propagande ». Sont reliés à la suite : 1) [Arnault (A.-V.)]. Distribution des prix. À Paris, De l'imprimerie impériale, An XII, in-8° de 30 pp. 2) [Arnault (A.-V.)]. Ministère de l'Intérieur. Procès-verbal de la distribution des prix aux élèves des écoles spéciales. Paris, Imprimerie impériale, An XIII, in-8° de 23 pp. 3) [Arnault (A.-V.)]. De l'administration des établissements d'instruction publique et de la réorganisation de l'enseignement. Paris, De l'imprimerie d'Hacquart, An IX-1801, in-8° de 22 pp. Exemplaire offert par Arnault au comte de Lacépède (1756-1825), en sa qualité de grand chancelier de l'ordre de la Légion d'honneur : Naturaliste, successeur de Buffon, Bernard Étienne de la Ville-sur-Illon, comte de Lacépède, fit aussi une carrière politique qui le mena à l'Assemblée législative, puis au Sénat conservateur, dont il fut président en 1801. Napoléon, désireux de gagner l'estime du savant, le nomma grand chancelier de la Légion d'honneur, le 3 fructidor an XI (21 août 1803). Ce fut le premier grand chancelier de cette institution fondée en 1802. L'Empereur le fit comte en 1808 puis ministre d'État en 1809. Dimensions : 195 x 120 mm. Provenance : comte de Lacépède. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°39, avec reproduction. Chamonal (R.) & Teissèdre (F.), Napoléon raconté par l'écrit, Préface de Jean Tulard, Paris, 2004, p. 150 ; Cain (J., dir), L'Art du livre à l'Imprimerie nationale, Paris, BN, 1951, pp. 99-112 ; Tulard (J.), Dictionnaire Napoléon, Fayard, 1989, p. 1012 ; Lamort (A.), Reliures impériales, p. 139.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
AGRESTI (M.). Idées sur le perfectionnement de la législation positive. Paris, De l'imprimerie de Gillé, An XIII - 1804, in-4°, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, large roulette à l'antique et petites roulettes de postes et d'oves

Lot 39: AGRESTI (M.). Idées sur le perfectionnement de la législation positive. Paris, De l'imprimerie de Gillé, An XIII - 1804, in-4°, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, large roulette à l'antique et petites roulettes de postes et d'oves

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: AGRESTI (M.). Idées sur le perfectionnement de la législation positive. Paris, De l'imprimerie de Gillé, An XIII - 1804, in-4°, maroquin bleu nuit à grains longs, autour des plats, large roulette à l'antique et petites roulettes de postes et d'oves serties de doubles filets, l'ensemble doré, au centre, chiffre entrelacé [JJRC], dos orné d'un motif de palmette plusieurs fois répété, doublure et gardes de tabis parme, sertie d'une roulette de postes dorée, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). ÉDITION ORIGINALE. « Plein de vénération pour cette Législation Civile, qui déjà règle nos destinées, je viens seulement offrir à ma nouvelle patrie, le moyen d'en perpétuer la durée dans toute sa pureté. » (Extrait de l'avertissement). Nous ne savons rien sur Michel Agresti, si ce n'est qu'il était d'origine napolitaine et fut capitaine d'infanterie, professeur de droit et avocat consultant à Paris, ainsi qu'il l'écrit lui-même en tête de son ouvrage. On lui doit également un Droit romain et droit français, paru en 1802. Exemplaire de dédicace imprimé sur grand papier vélin, offert par Agresti ; il a été relié par Jean-Claude Bozerian (1762-1840) au chiffre de l'archichancelier de l'Empire, Jean-Jacques Régis Cambacérès (1753-1824). Juriste, issu de la noblesse de robe de Montpellier, Cambacérès joue un rôle législatif majeur pendant la Révolution et l'Empire. Rédacteur de nombreuses lois révolutionnaires, en particulier celle dite « des suspects » en septembre 1793, il est nommé ministre de la Justice du Directoire. Il appuie le coup d'État du 18 brumaire et devient en 1800 l'un des trois consuls du Consulat. Archichancelier de l'Empire dès sa proclamation en 1804, il est fait duc de Parme puis prince de l'Empire par Napoléon. En 1804, il parvient, après deux tentatives restées vaines pendant la Révolution, à faire adopter le Code civil, sur lequel il travaillait depuis dix ans. Connu aussi sous le nom de « code Napoléon », ce recueil rassemble l'ensemble de lois qui régissent le statut des personnes, des biens et de relations entre les personnes privées. À ce titre, Cambacérès est l'un des principaux contributeurs à la genèse du droit moderne français. Dimensions : 260 x 220 mm. Provenances : Cambacérès ; Henri Béraldi (Cat. III, Paris, 18-21 déc. 1934, n°1), avec son ex-libris. Expositions : [...], Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, p. 63, n°50 (notice sur Cambacérès, avec reproduction) ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°142, avec reproduction. Monglond, VI, 563 (cite cet exemplaire) ; Jammes (P.), Collection de spécimens de caractères, 1517-2004, Édition des Cendres, 2006, n°56, 57 et 65, « À la mort de J. G. Gillé, en 1827, Balzac et madame de Berny acquirent son imprimerie et sa fonderie de caractères. » ; Olivier, pl. 1374 (chiffre non décrit) ; Lamort (A.), Reliures impériales, pp. 114-119 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, motifs n°9, 12, 19, 41 et 49 (pl. I, II, IV et V), 2 et 11 (pl. X).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
GENLIS (Mme de). Adèle et Théodore, ou lettres sur l'éducation. À Paris, Maradan, 1804, 4 vol. in-12, veau fauve raciné, grecque autour des plats, dos lisses ornés du chiffre [J] couronné, tranches lisses (reliure de l'époque).

Lot 40: GENLIS (Mme de). Adèle et Théodore, ou lettres sur l'éducation. À Paris, Maradan, 1804, 4 vol. in-12, veau fauve raciné, grecque autour des plats, dos lisses ornés du chiffre [J] couronné, tranches lisses (reliure de l'époque).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: GENLIS (Mme de). Adèle et Théodore, ou lettres sur l'éducation. À Paris, Maradan, 1804, 4 vol. in-12, veau fauve raciné, grecque autour des plats, dos lisses ornés du chiffre [J] couronné, tranches lisses (reliure de l'époque). Quatrième édition, revue, corrigée et augmentée, de son roman le plus célèbre. L'originale a paru en 1782. Mme de Genlis, celle que le roi Louis-Philippe appellera son « rude précepteur ». Stéphanie Félicité Ducrest de Saint-Aubin (1746-1830) est présentée très jeune à la cour du roi Louis XV, où ses talents de harpiste lui valent d'être très en faveur. Dotée d'autant d'esprit que d'ambition, en 1772, devenue comtesse de Genlis, elle entre au service de Marie-Adélaïde de Bourbon-Penthièvre (1753-1821), duchesse de Chartres, et devient rapidement la maîtresse de son époux, le duc Louis-Philippe-Joseph d'Orléans (1747-1793), futur Philippe-Égalité, sur lequel elle exerce une certaine influence. En 1779, lui est confiée l'éducation des enfants Orléans, parmi lesquels le futur roi Louis-Philippe (1773-1850). Ses préceptes pédagogiques vont à l'encontre de ceux de son temps : très critique à l'égard des philosophes des Lumières, de Voltaire, elle prône une éducation stricte, pétrie de principes moraux, dans le cadre de la famille, sous les auspices d'une religion généreuse et omniprésente. Elle tient un salon que fréquentent Talleyrand, Bernardin de Saint-Pierre, Mme Récamier... La Terreur, qui envoie Philippe-Égalité à l'échafaud, l'oblige à émigrer. En 1801, son retour en France est autorisé par Bonaparte qui admire une femme dont l'aeuvre, selon lui, s'oppose à celle, trop libérale, de Mme de Staël. Lors des funérailles de Mme de Genlis, sous le règne de Louis-Philippe, qui lui conserva toujours la plus profonde affection, le doyen de la Faculté des Lettres dit en guise d'hommage : « Son plus bel éloge est sur le trône de France ! » Outre Adèle et Théodore, Mme de Genlis a publié de nombreux romans, contes, manuels, essais... qui lui valurent les éloges de Marmontel, d'Alembert... Plus de 140 livres parurent ainsi sous son nom, tous plus ou moins animés par une même volonté pédagogique. Ses Mémoires paraissent en 1825. Exemplaire au chiffre de Joseph Bonaparte (1768-1844), l'une des provenances napoléoniennes les plus rares. L'aîné de la fratrie Bonaparte aura toujours eu aux yeux de son frère Napoléon, par sa position naturelle d'aîné mais aussi en raison de sa sagesse, une place à part. Nommé grâce à son frère commissaire des guerres à l'armée d'Italie, il est, en 1796, élu de la Corse au Conseil des Cinq-Cents. Sous le Directoire et le Consulat, lui sont confiées plusieurs missions diplomatiques, en particulier auprès du Saint-Siège, ce qui l'amène à signer le Concordat au nom de la France, en 1801. En 1806, Napoléon le fait roi de Naples, puis, en 1808, roi d'Espagne. Les Cent-Jours le voient lieutenant-général de l'Empire, après quoi il s'exile aux États-Unis, où, sous le nom de comte de Survilliers, il s'attachera à mener des travaux en agronomie. Revenu en Europe en 1839, il meurt à Florence. En 1822, sa fille, Zénaïde (1801-1854), épousa son cousin, Charles Lucien (1803-1857), fils de Lucien Bonaparte, dont elle eut Joseph Napoléon Bonaparte (1824-1865), prince de Musignano. Celui-ci hérita d'une importante partie de la bibliothèque de son grand-père Joseph. Plats épidermés, petites taches d'encre aux pages 235-236 du tome IV et absence de la première garde au premier tome. Dimensions : 172 x 97 mm. Provenances : Joseph Bonaparte ; Joseph-Napoléon Bonaparte, prince de Musignano, avec son « ex-libris » . Exposition : [...], Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, p. 59, n°46 (notice sur Joseph Bonaparte, avec reproduction). Huguet (F.), Les Livres pour l'enfance et la jeunesse..., Klincksieck, 1997, pp. 167-173 et 389-390 ; Ferriot (D.), « Madame de Genlis ou la passion de la pédagogie », in Madame de Genlis, CNAM, s.d., pp. 7-15 ; Lamort (A.), Reliures impériales, p. 73.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
DELILLE (J.). L'Homme des champs, ou les géorgiques françoises. À Paris, chez Levrault, Schoell et Cie, 1805, in-8°, chevrette rouge maroquinée, autour des plats, roulette de postes et fleurons, au centre, décor rayonnant, dos à nerfs orné, doublure

Lot 41: DELILLE (J.). L'Homme des champs, ou les géorgiques françoises. À Paris, chez Levrault, Schoell et Cie, 1805, in-8°, chevrette rouge maroquinée, autour des plats, roulette de postes et fleurons, au centre, décor rayonnant, dos à nerfs orné, doublure

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: DELILLE (J.). L'Homme des champs, ou les géorgiques françoises. À Paris, chez Levrault, Schoell et Cie, 1805, in-8°, chevrette rouge maroquinée, autour des plats, roulette de postes et fleurons, au centre, décor rayonnant, dos à nerfs orné, doublure et gardes de tabis vert d'eau, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Rel. Par Drian). Nouvelle édition, augmentée, imprimée par Pierre Didot, l'aîné. Une figure hégémonique du Parnasse français à la fin du XVIIIe siècle et sous l'Empire. Jacques Delille (1738-1813) se fit connaître en 1769 par sa traduction en vers français des Géorgiques de Virgile, dont Frédéric II de Prusse aurait dit : « Traduire ainsi, c'est créer ! » Dès lors sa renommée littéraire ne cessa de croître, lui épargnant presque les aléas révolutionnaires, pour s'achever en apothéose, en 1813, avec des funérailles quasi impériales. Après la parution des Jardins, poursuivant la veine bucolique, Delille avait publié, en 1800, L'Homme des champs, poème en 4 chants, sur le thème du bonheur rural, où il évoque les phénomènes de la nature en émule de Buffon. Un frontispice, 4 figures et 8 bandeaux gravés d'après les dessins de Franz-Ludwig Catel (1779-1856). Né à Berlin et élève de Karl Friedrich Schinkel, Catel vécut et travailla essentiellement à Rome, où il arriva en 1811. Peintre de paysages, dont ses voyages lui fournissaient les sujets, il fut l'un de ceux à remettre en faveur la peinture de vedute. Son style dépouillé l'apparente au « réalisme » de l'époque Biedermeier. Il fut le premier à illustrer Hermann et Dorothée de Goethe, qui voyait en lui un grand talent. Exemplaire sur papier vélin, avec les figures avant la lettre. Reliure de Drian, praticien dont on ne sait pas grand-chose, si ce n'est qu'il exerçait rue de Paradis, n°2, à Lyon en 1832. Petite et discrète mouillure en pied des 30 premières pages. Dimensions : 202 x 120 mm. Provenances : Ex-libris armoirié, non identifié ; Maurice Pereire (Cat. I, Paris, 4 juil. 1979, n°86). Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France à l'époque romantique, Bibliotheca Wittockiana, 7 oct. 1995-20 janv. 1996, Bruxelles, n°4, avec reproduction. Cohen, 279 ; [...], Dictionnaire de la peinture, Larousse, art. « Catel » ; Ramsden (C.), French Bookbinders, 1789-1848, Lund Humphries, 1950, p. 74, « Lyon. Worked at Paradis 2 in 1832 » ; Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France à l'époque romantique, Bibliotheca Wittockiana, 1995, p. 496 (notice sur Drian).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Portefeuille au chiffre couronné de l'Empereur. [Vers 1806], grand in-4°, velours de soie bleu nuit, rinceaux sertis de filets autour des plats, aigle couronnée en angle, chiffre [N] entrelacé, encadré de palmes et couronné, au centre, l'ensemble

Lot 42: Portefeuille au chiffre couronné de l'Empereur. [Vers 1806], grand in-4°, velours de soie bleu nuit, rinceaux sertis de filets autour des plats, aigle couronnée en angle, chiffre [N] entrelacé, encadré de palmes et couronné, au centre, l'ensemble

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Portefeuille au chiffre couronné de l'Empereur. [Vers 1806], grand in-4°, velours de soie bleu nuit, rinceaux sertis de filets autour des plats, aigle couronnée en angle, chiffre [N] entrelacé, encadré de palmes et couronné, au centre, l'ensemble brodé de fils, paillettes comptées et canetilles d'or et de couleurs, dos compartimenté, doublure et gardes de tabis bleu céleste. Somptueux portefeuille officiel. Désormais privé des précieux documents officiels (traités, états-civils princiers...) qu'il était destiné à recevoir, il témoigne des fastes que Napoléon tenait à donner aux actes par lesquels se manifestait la puissance de la nation dont il était l'empereur. Dimensions : 389 x 273 mm. Expositions : La Reliure brodée en France, BNF-Arsenal, 1995, n°249 ; [...], Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, p. 56, n°43 (notice sur Napoléon, avec reproduction). Coron (S., dir.), La Reliure brodée en France, BNF, 1995, pp. 106-111 et n°249.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
[...]. Code de procédure civile. Paris, À la librairie stéréotype, chez H. Nicolle, 1806, 2 vol. in-8°, maroquin vert bouteille, roulette torsadée et filet droit dentelé autour des plats, fer floral en angle, sur le premier plat de chaque tome,

Lot 43: [...]. Code de procédure civile. Paris, À la librairie stéréotype, chez H. Nicolle, 1806, 2 vol. in-8°, maroquin vert bouteille, roulette torsadée et filet droit dentelé autour des plats, fer floral en angle, sur le premier plat de chaque tome,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: [...]. Code de procédure civile. Paris, À la librairie stéréotype, chez H. Nicolle, 1806, 2 vol. in-8°, maroquin vert bouteille, roulette torsadée et filet droit dentelé autour des plats, fer floral en angle, sur le premier plat de chaque tome, mention frappée en lettres dorées « Legendre. Avocat. », dos lisses ornés, tranches dorées (Gendre). Édition publiée la même année que l'originale sortie des presses de l'Imprimerie impériale. De format in-8°, elle est imprimée au moyen de matrices mobiles en cuivre, selon le procédé d'Herhan. Superbe exemplaire, dans de très fraîches reliures de Gendre. Sur le contreplat du tome I, l'étiquette du relieur nous apprend qu'il exerce depuis 1791 dans la ville d'Agen, et que chacune de ses productions est marquée au dos des lettres G.R. en petits caractères. Nos volumes sont reproduits dans l'ouvrage de Seymour de Ricci consacré aux reliures françaises signées. Préservés depuis le début du XXe siècle dans des chemises-étuis à dos de maroquin prune, ils ont ainsi pu conserver leur couleur et leur état originels. Dimensions : 195 x 120 mm. Provenances : Legendre. Avocat ; Mortimer L. Schiff (Cat. II, Londres, 5-7 juillet 1938, n°719) avec son ex-libris ; John Roland Abbey (Cat. III, Londres, 19-21 juin 1967, n°1766) avec son ex-libris. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°42, avec reproduction. Monglond (A.), La France révolutionnaire et impériale, VII, Slatkine, 1987, p. 36 ; Seymour de Ricci, French Signed Bindings in the Mortimer L. Schiff Collection, III, New York, 1950, p. 422-423 (notre exemplaire) ; Ramsden (C.), French Bookbinders, 1789-1848, Lund Humphries, 1950, p. 92.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (J.-H.). Paul et Virginie. À Paris, De l'Imprimerie de Pierre Didot l'Aîné, 1806, in-4°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette de quatre-feuilles et annelets sur fond criblé, dos à nerfs orné d'un

Lot 44: BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (J.-H.). Paul et Virginie. À Paris, De l'Imprimerie de Pierre Didot l'Aîné, 1806, in-4°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette de quatre-feuilles et annelets sur fond criblé, dos à nerfs orné d'un

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (J.-H.). Paul et Virginie. À Paris, De l'Imprimerie de Pierre Didot l'Aîné, 1806, in-4°, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette de quatre-feuilles et annelets sur fond criblé, dos à nerfs orné d'un décor criblé, ombilic de maroquin vert répété, doublure et gardes de tabis vert d'eau, sertie d'une roulette de feuilles d'acanthes et de feuilles de vignes et grappes de raisins alternées, tranches dorées (Rel. P. Bozerian et Lefebvre). Dernière édition publiée du vivant de l'auteur de ce succès de la littérature pastorale, fondateur du roman exotique. Après des débuts aventureux et des projets littéraires incertains, Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre (1737-1814) accède d'un coup à la notoriété avec la publication en 1784 de ses Études de la nature. Il y dépeint cette dernière d'un trait idyllique comme l'expression d'un dessein divin harmonieux, où la science n'a que faire et où tout n'est que sentiment. Ainsi, il y développe déjà les thèmes qui seront au caeur de Paul et Virginie, l'ouvrage qui le rendra célèbre. Paul et Virginie constitue d'ailleurs initialement le quatrième volume de l'édition de 1788 des Études. Le succès est immédiat, qui ne se démentira pas tout au long du XIXe siècle et les éditions séparées, très souvent contrefaites, se succèderont. Un intéressant « livre de peintre » aux sources du romantisme, conçu par Pierre Didot et Bernardin de Saint-Pierre. Désireux de réaliser une édition de son texte agréable à ses enfants, mais aussi, par sa qualité, qui rende impossible toute contrefaçon, Bernardin de Saint-Pierre décide avec l'éditeur Pierre Didot de faire appel « aux plus habiles artistes en tout genre ». C'est ainsi qu'outre les meilleurs typographes, imprimeurs et graveurs, les peintres Pierre-Paul Prud'hon (1758-1823), François Gérard (1770-1837), Anne-Louis Girodet-Trioson (1767-1824), Jean-Baptiste Isabey (1767-1855) et les dessinateurs Louis Lafitte (1770-1828) et Moreau le Jeune (1741-1814) contribuèrent à ce qui demeure certainement la meilleure et la plus belle des éditions de ce texte. Prud'hon, ayant choisi de représenter le moment même du naufrage où la jeune Virginie va disparaître entraînée par les flots, parvint à donner à son dessin une intensité dramatique telle que celui-ci deviendra emblématique du texte même tout en acquerrant également le statut d'aeuvre à part entière. Un portrait de l'auteur et 6 figures d'après les dessins de Prud'hon, Girodet, Gérard, Isabey, Lafitte et Moreau le Jeune interprétés sur cuivre par Ribault, Bourgeois de la Richardière, Mecou, Prot, Roger et Bovinet. Une reliure strictement contemporaine réalisée à deux mains par Bozerian et Lefebvre, l'oncle et le neveu. Lorsque Jean-Claude Bozerian cessera définitivement son activité vers 1810, son neveu, Lefebvre, reprendra l'atelier. Pendant les quelques années qui précédèrent, le nom de Lefebvre fut associé sur les reliures à la signature de Bozerian. Dimensions : 314 x 232 mm. Provenance : Probable prix codé, d'une écriture ancienne, porté en fin de volume (zxb - fzu). Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°97, avec reproduction. Cohen, 933, « Les figures sont très belles. [...] la dramatique figure du Naufrage de Virginie de Prud'hon [rend] ce volume très intéressant... » ; Tchémerzine, V, pp. 648-650, « Superbe édition, la dernière revue par l'auteur, donnant le texte définitif » ; Coulet (H.), Le Roman jusqu'à la Révolution, Armand Colin, 2009, pp. 420-428 ; Jammes (A.), Les Didot..., Paris, 1998, p. 48, n°98 ; Laveissière (S.), Prud'hon, ou le rêve du bonheur, RMN, 1997, pp. 117-135, n°82 ; Ray (G. N.), The Art of the French Illustrated Book, 1700 to 1914, Dover, 1986, pp. 126-127 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, n°28, avec reproductions, motifs n°1, 2, 36, 42 et 46 (pl. I, IV et V), n°32 (pl. VIII), n° 10, 12 et 15 (pl. X).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BOILEAU-DESPRÉAUX (N.). L'Arte poetica di Boileau Despreaux recata in versi italiani da Antonio Buttura, veronese. Parigi, Nella tipographia di P. Didot, 1806, in-8°, cuir de Russie vert Empire, autour des plats, roulettes de postes et de fleurettes

Lot 45: BOILEAU-DESPRÉAUX (N.). L'Arte poetica di Boileau Despreaux recata in versi italiani da Antonio Buttura, veronese. Parigi, Nella tipographia di P. Didot, 1806, in-8°, cuir de Russie vert Empire, autour des plats, roulettes de postes et de fleurettes

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BOILEAU-DESPRÉAUX (N.). L'Arte poetica di Boileau Despreaux recata in versi italiani da Antonio Buttura, veronese. Parigi, Nella tipographia di P. Didot, 1806, in-8°, cuir de Russie vert Empire, autour des plats, roulettes de postes et de fleurettes serties de filets dorés, au centre du plat supérieur, attributs à l'antique accompagnés des initiales F. M., au centre du plat inférieur, couronne à l'antique sommée d'une étoile, dos lisse orné d'un décor rappelant les attributs des plats, doublure et gardes de tabis amarante, sertie d'une roulette dorée, tranches dorées (Rel. P. Bozerian). ÉDITION ORIGINALE dédiée au comte Ferdinando Marescalchi (1754-1816). Le poète italien Antonio Buttura (1771-1832), originaire de la région de Vérone, fut dès la chute de la République de Venise, un ardent partisan des Français qui occupaient alors l'Italie. Il ne cessera jamais de vouer à Napoléon une vive admiration et lui attachera ses services ; il aeuvrera à la promotion des lettres françaises en Italie. Outre cette traduction en vers italiens de L'Art Poétique de Boileau, on lui doit diverses poésies lyriques et un Dictionnaire italien-français et français-italien. Exemplaire de dédicace relié pour le comte Marescalchi par Jean-Claude Bozerian (1762-1840). Issu d'une famille noble de Vicence, Marescalchi se déclare lui aussi ouvertement pour les Français lors des campagnes d'Italie du général Bonaparte. En 1802, il soutient fermement la nomination du premier consul à la présidence de la République italienne. Napoléon lui accorde toute sa confiance et l'associe étroitement au gouvernement de ce qui va devenir le royaume d'Italie. À l'abdication de l'Empereur, il fut chargé par Marie-Louise de gouverner le grand duché de Parme et de Plaisance. Nous connaissons un exemplaire de ce texte relié aux armes de Joachim Murat, roi de Naples. Il a figuré dans la vente Du Temple de Rougemont (Cat., Paris, 6 déc. 2006, n°35). Dimensions : 201 x 122 mm. Provenances : Comte Ferdinando Marescalchi ; comte Renzo Carrobio di Carrobio (Cat., Milan, 1999, n°9, avec reproduction, p. 31). Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°81, avec reproduction. Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l'ornement dans la reliure en France, fers n°12, 37, 9, 35..., signature n°1.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
[PALLOY (P.-F.)]. Gaieté militaire ou les bulletins en vaudeville. S.l., Imprimerie de Gueffier, [1806], in-8°, veau marbré, double chaînette dorée autour des plats, dos lisse orné d'une étoile répétée, bordure intérieure à semé d'étoiles, tranches

Lot 46: [PALLOY (P.-F.)]. Gaieté militaire ou les bulletins en vaudeville. S.l., Imprimerie de Gueffier, [1806], in-8°, veau marbré, double chaînette dorée autour des plats, dos lisse orné d'une étoile répétée, bordure intérieure à semé d'étoiles, tranches

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: [PALLOY (P.-F.)]. Gaieté militaire ou les bulletins en vaudeville. S.l., Imprimerie de Gueffier, [1806], in-8°, veau marbré, double chaînette dorée autour des plats, dos lisse orné d'une étoile répétée, bordure intérieure à semé d'étoiles, tranches dorées (Relié par la Ve Gueffier). ÉDITION ORIGINALE (?). L'entrepreneur de démolition du « tombeau des vivants ». En tête de son ouvrage, Pierre-François Palloy (1755-1835), dit le Patriote, écrit qu'il « [est] architecte et non poète, [et se croit] meilleur maçon que rimeur ». De fait, si nous connaissons de lui plusieurs pièces de vers dédiées aux armées de la Révolution et de l'Empire, cet entrepreneur de travaux publics, personnage singulier des années révolutionnaires, est connu avant tout pour avoir, de son propre chef, fait procéder dès le lendemain du 14 juillet 1789 à la démolition de la Bastille. Il promut lui-même, avec un infatigable allant, cet événement en éditant de nombreux « souvenirs » qu'il fit exécuter dans cette « corne d'abondance inépuisable » que furent les débris de la fameuse prison (tabatières, médailles... et jusqu'à des tables de jeu révolutionnaires réalisées avec les portes des cellules !). Une importante collection de ces « souvenirs patriotiques de Palloy » est conservée au musée Carnavalet à Paris. Un frontispice gravé, à la gloire de l'Empereur, et une carte dépliante coloriée de la bataille d'Austerlitz où, le 2 décembre 1805, Napoléon défit avec éclat les armées coalisées de l'empereur d'Autriche François II, et du tsar Alexandre. Exemplaire relié par la veuve Gueffier, qui exerça entre 1788 et 1812, avec son étiquette à l'adresse de la rue Galande, n°61. Dimensions : 190 x 114 mm. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°26, avec reproduction. WorldCat, n°20787181 (collation identique) ; [...], La Bastille ou « l'enfer des vivants », BNF, 2010, pp. 15, 56, 136, 151 et 188 ; Ramsden (C.), French Bookbinders, 1789-1848, Lund Humphries, 1950, p. 99.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BERTHIER (L.-A.). Relation de la bataille de Marengo. Paris, Imprimerie impériale, 1806, in-4°, veau vert, roulette au feuillage de laurier autour des plats, étoiles aux angles, armes au centre, dos lisse orné, tranches dorées (reliure de l'époque).

Lot 47: BERTHIER (L.-A.). Relation de la bataille de Marengo. Paris, Imprimerie impériale, 1806, in-4°, veau vert, roulette au feuillage de laurier autour des plats, étoiles aux angles, armes au centre, dos lisse orné, tranches dorées (reliure de l'époque).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BERTHIER (L.-A.). Relation de la bataille de Marengo. Paris, Imprimerie impériale, 1806, in-4°, veau vert, roulette au feuillage de laurier autour des plats, étoiles aux angles, armes au centre, dos lisse orné, tranches dorées (reliure de l'époque). Un instrument de communication politique. Rédigé par Louis-Alexandre Berthier (1753-1815), futur maréchal de France, alors ministre de la Guerre, l'ouvrage est une relation fidèle et technique de la bataille du 14 juin 1800, qui vit la victoire de Bonaparte sur les Autrichiens du général Mélas. Au cours de cet engagement, le général Louis Desaix (1768-1800) trouva la mort. Il parut dans différents formats : in-plano, pour les dignitaires du régime, in-quarto, pour les fonctionnaires et les relais d'opinion, et enfin, in-8°, à plusieurs milliers d'exemplaires pour être largement diffusé dans le pays. Une intéressante iconographie. Un frontispice de Carle Vernet (1758-1835), interprété par Pauquet, figurant Berthier remettant la Relation à Napoléon, une carte générale de la campagne de l'armée de réserve en Italie, en l'an VIII, gravée par Barrière, 4 planches sur la bataille elle-même interprétées par Rousseau, une « Vue de la bataille de Marengo au moment de la victoire », d'après Bagetti par Coiny. Un tableau replié « Situation de l'armée de réserve, le 25 prairial an VIII ». Exemplaire aux armes de Napoléon Ier. La reliure et son vocabulaire ornemental rappellent les productions créées par Jean-Claude Bozerian et Lefebvre pour ce livre, notamment les cinq attributs, dont l'aigle impérial, qui ornent le dos. Quelques restaurations. Des rousseurs. Dimensions : 290 x 233 mm. Aucune mention de provenance. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°139, avec reproduction. Monglond, V, p. 574 ; Chamonal (R.) & Teissèdre (F.), Napoléon raconté par l'écrit, Préface de Jean Tulard, Paris, 2004, n°10.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LUCAS (J. A. H.). Tableau méthodique des espèces minérales... Paris, D'Hautel, 1806-1813, 2 tomes en un vol. in-8°, veau fauve poli, roulette à l'antique autour des plats sertie de filets dorés, chiffre [G] avec de part et d'autre couronne étoilée et

Lot 48: LUCAS (J. A. H.). Tableau méthodique des espèces minérales... Paris, D'Hautel, 1806-1813, 2 tomes en un vol. in-8°, veau fauve poli, roulette à l'antique autour des plats sertie de filets dorés, chiffre [G] avec de part et d'autre couronne étoilée et

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LUCAS (J. A. H.). Tableau méthodique des espèces minérales... Paris, D'Hautel, 1806-1813, 2 tomes en un vol. in-8°, veau fauve poli, roulette à l'antique autour des plats sertie de filets dorés, chiffre [G] avec de part et d'autre couronne étoilée et branches de laurier, dos lisse fleurdelisé, tranches dorées (Relié par Antne Chaumont, Relieur de l'Institut de France). Première édition. Un naturaliste français, Jean-Antoine-Henri Lucas (1780-1825). Attaché plus particulièrement aux études minéralogiques, il visita les régions volcaniques de l'Italie (Etna et Vésuve), desquelles il rapporta de précieuses collections. Son Tableau méthodique des espèces minérales est un extrait du traité de René-Just Haüy (1743-1822), augmenté de nouvelles observations. Un portrait de René-Just Haüy d'après F. Massard interprété par R. Delvaux et un tableau des formes primitives des espèces minérales déterminées par Haüy. Exemplaire portant un envoi autographe de l'auteur : Hommage respectueux de l'auteur. Le titre de la première partie est au nom d'Hautel. Une reliure de transition entre l'Empire et la Restauration. Elle fut exécutée par Antoine Chaumont pour un propriétaire non identifié. Son décor la rend intéressante par l'association d'un semé de fleurs de lys, symbole associé à la royauté, frappé au dos, à un vocabulaire ornemental néo-classique, typique de l'Empire, décorant les plats. Dimensions : 201 x 121 mm. Provenances : G, initiale dorée de l'époque, non identifiée ; Presbytère de Saint-Sulpice à Paris (?), avec son étiquette. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°147, avec reproduction. Hoover, 548 (Issue B) ; Schuh, 3166 (Issue A), 3167 (Issue B) ; Ward & Carozzi, 1403, « First vol. only » ; issue A) ; Ramsden (C.), French Bookbinders, 1789-1848, Lund Humphries, 1950, pp. 52-53 («One of the most important of the 1800-20 binders.») Reliures au vernis sans odeur, dit « vernis Martin » Le terme de « vernis Martin » est impropre pour désigner ces reliures. Il est pourtant couramment employé en référence au procédé de vernis inventé en 1730 par les frères Martin pour imiter la laque orientale décorant les meubles et les objets d'art et qui fut utilisé jusqu'au XIXe siècle. Leur « secret » consistait à coller des feuilles de papier, à les passer au four pour les durcir, à les peindre de couleurs, à les vernir de copal et à les glacer à la gomme arabique. Ce type de reliure demeure peu commun et l'on a trace de deux seules manufactures au XIXe siècle. Ces reliures portent généralement une étiquette avec ces inscriptions : Brevet d'invention. Reliures au vernis sans odeur établies au Grand Châtelet, quai de la Mégisserie, vis-à-vis le quai aux fleurs, ainsi qu'un timbre sec rond du brevet d'invention. Albert Ehrman a dressé une liste de ces reliures au vernis sans odeur, publiée dans le Book Collector, en 1965. Il en a identifié 18, la plupart de format in-12 ; les deux de la collection Wittock ont échappé à ce recensement. Léon Gruel, dans son Manuel (1887, p. 155), puis dans le Bulletin du bibliophile (1910, p. 192), dit ne pas connaître « le nom du fabricant ou du relieur », propriétaire de ce brevet-ci. Il cite un autre procédé du même type, breveté par Théodore-Pierre Bertin en 1811, réservé aux « reliures en carton vernis » : ce brevet « n'était pas établi pour servir de renouvellement au brevet primitif du XVIIIe siècle, [et] pouvait constituer non pas positivement une concurrence mais cependant un profit que son auteur entendait tirer de connaissances qui émanaient d'une invention antérieure à son propre brevet ».

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
GRESSET (J.-B.). Œuvres choisies. Paris, Imprimerie des Frères Mame, 1808, in-12, épais carton vernissé, plats peints sur fond vert, au centre des plats, muses assises sur fond bucolique, l'ensemble serti d'une large guirlande de roses peintes à l'or

Lot 49: GRESSET (J.-B.). Œuvres choisies. Paris, Imprimerie des Frères Mame, 1808, in-12, épais carton vernissé, plats peints sur fond vert, au centre des plats, muses assises sur fond bucolique, l'ensemble serti d'une large guirlande de roses peintes à l'or

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: GRESSET (J.-B.). Œuvres choisies. Paris, Imprimerie des Frères Mame, 1808, in-12, épais carton vernissé, plats peints sur fond vert, au centre des plats, muses assises sur fond bucolique, l'ensemble serti d'une large guirlande de roses peintes à l'or sur fond pailleté, dos lisse orné en long d'un décor peint sur fond or, tranches dorées (reliure de l'époque). Édition imprimée selon le procédé stéréotype d'Herhan. Intéressant spécimen de reliure au vernis sans odeur, au décor peint, ici particulièrement travaillé et abouti, figurant une scène pastorale. Les marques d'atelier sont bien présentes, timbre sec rond et étiquette de brevet d'invention. Elles manquent parfois. Elle est dans son ensemble bien conservée malgré une petite usure au deuxième plat. L'exemplaire est conservé dans une boîte à rabats doublée de feutrine. Dimensions : 136 x 81 mm. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°191, avec reproduction.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
VOLTAIRE. La Henriade. Paris, Imprimerie des Frères Mame, 1808, in-8°, épais carton vernissé, plats peints et ornés d'une gravure sur fond brun sertie d'une grecque sur fond noir, dos lisse orné d'une fleur peinte sur fond doré, titre peint en noir,

Lot 50: VOLTAIRE. La Henriade. Paris, Imprimerie des Frères Mame, 1808, in-8°, épais carton vernissé, plats peints et ornés d'une gravure sur fond brun sertie d'une grecque sur fond noir, dos lisse orné d'une fleur peinte sur fond doré, titre peint en noir,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: VOLTAIRE. La Henriade. Paris, Imprimerie des Frères Mame, 1808, in-8°, épais carton vernissé, plats peints et ornés d'une gravure sur fond brun sertie d'une grecque sur fond noir, dos lisse orné d'une fleur peinte sur fond doré, titre peint en noir, l'ensemble verni, tranches dorées (reliure de l'époque). Édition imprimée selon le procédé stéréotype d'Herhan. Un portrait de Henri IV gravé par Aug. Saint-Aubin et 10 figures d'après Moreau ont été insérés au moment de la reliure. Rare modèle de reliure au vernis sans odeur, celui-ci décoré par la gravure est d'un format inhabituel. En général, on les rencontre sur des ouvrages de plus petites dimensions, in-12 ou in-18. Les marques d'atelier sont bien présentes, timbre sec rond et étiquette de brevet d'invention. Elles manquent parfois. Mors très légèrement usés. Contrecollé au recto du premier feuillet de garde : Un prospectus, Reliûres (sic) brevetées d'invention, établies au Grand-Chatelet, en face du Pont-au-Change. C'est un petit manuel d'instructions pour conserver tout leur éclat à ces reliures « au vernis Martin ». L'exemplaire est conservé dans une boîte à rabats doublée de feutrine. Dimensions : 210 x 125 mm. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°192, avec reproduction.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Per page:
1
2
3
Next »