The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
WE'VE CHANGED OUR NAME
is now
 
To celebrate, we’ve enhanced our site with
larger images and browsing by category to help
you easily find what you’re passionate about.
Remember to update your bookmarks.
Get Started »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Succession Lally-Tollendal et à divers amateurs

by Le Brech & Associés


230 lots with images

December 18, 2012

Live Auction

3,rue Rossini

Paris, 75009 France

Phone: +33 (0)1 47 70 04 88

Email: lebrech.associes@neuf.fr

230 Lots
« Prev
Next »
[Famille de BEAUVAU]. Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL. MANUSCRITS et NOTES autographes (un signé de ses initiales), [1811] ; 30 pages formats divers, la plupart in-fol.

Lot 101: [Famille de BEAUVAU]. Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL. MANUSCRITS et NOTES autographes (un signé de ses initiales), [1811] ; 30 pages formats divers, la plupart in-fol.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: [Famille de BEAUVAU]. Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL. Manuscrits et notes autographes (un signé de ses initiales), [1811] ; 30 pages formats divers, la plupart in-fol. Notices biographiques sur la famille de Beauvau pour la Biographie universelle, ancienne et moderne de Michaud. Notes généalogiques, chronologiques et historiques, et notices, parfois en plusieurs versions, consacrées à René baron de Beauvau (†1266), Louis seigneur de Beauvau (†1462), Louis de Beauvau (†1596), Henri baron de Beauvau (1580-1630), René-François de Beauvau (1664-1739), Marc de Beauvau prince de Craon (1679-1754), Charles-Juste prince de Beauvau (1720-1793). Citons quelques lignes d'un long article consacré à ce dernier, que Lally connut personnellement, et dont la veuve et la fille ont veillé sur sa propre fille pendant son émigration : « VI. Beauvau (Charles Juste de) Prince du St Empire, maréchal de France, grand d'Espagne &c. et l'un des 40 de l'Académie française [...] naquit à Lunéville en 1720. En 1742, pendant que les Français étaient assiégés dans Prague, tous les grenadiers de la garnison, joints aux carabiniers, rentraient d'une sortie qui avait été pour eux la plus brillante victoire, et cependant avaient la tristesse sur leurs fronts. On leur en demande la cause. Le jeune brave est blessé, s'écrient-ils, et ils s'ouvrent pour le montrer au milieu d'eux sur un brancard ensanglanté. Ce jeune brave, qu'ils avaient ainsi surnommé, était Charles de Beauvau, qui, dès l'age de 13 ans, avait voulu suivre son oncle Ligniville, partant pour aller trouver la mort la plus glorieuse sur les remparts de Colorno ; qui, à vingt ans, colonel des gardes du Roi Stanislas, était venu seul servir comme volontaire dans l'armée française, et qui, aide de camp du Mal de Belleisle, "s'était fait (dit le cher de Boufflers) aide de camp de tout ce qui marchait à l'ennemi, toujours en avant du front, fixant tous les regards & valant un drapeau" »... On joint l'épreuve corrigée avec une longue addition de la notice sur Marc de Beauvau.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jean de Dieu-Raymond de BOISGELIN de CUCÉ (1732-1804) archevêque d'Aix, député du clergé aux États Généraux, il émigra et devint après la Révolution archevêque de Tours et cardinal (de l'Académie française). 3 L.A.S. et 1 L.A., 1801-1804 et s.d., au

Lot 102: Jean de Dieu-Raymond de BOISGELIN de CUCÉ (1732-1804) archevêque d'Aix, député du clergé aux États Généraux, il émigra et devint après la Révolution archevêque de Tours et cardinal (de l'Académie française). 3 L.A.S. et 1 L.A., 1801-1804 et s.d., au

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jean de Dieu-Raymond de BOISGELIN de CUCÉ (1732-1804) archevêque d'Aix, député du clergé aux États Généraux, il émigra et devint après la Révolution archevêque de Tours et cardinal (de l'Académie française). 3 L.A.S. et 1 L.A., 1801-1804 et s.d., au comte de Lally-Tolendal ; 10 pages in-4, 2 adresses. Intéressante correspondance du prélat. 11 novembre [1801]. Désirant raisonner avec lui « sur cette cause qui nous devient commune », il le prie de lui fixer un jour et une heure à Richmond. « Pourquoi n'etes vous pas monté l'autre jour au lieu de remettre un billet à l'Arch. de Bordeaux - c'etoit l'ev. du dehors à qui meme nous aurions cedé la présidence comme dans un concile »... Paris 8 février 1802. Il a donné sa « superbe quatrième » [Lettre sur les affaires ecclésiastiques de France], incomplète, à des ecclésiastiques instruits, qui en sont enthousiastes : « Ils pensent qu'il est essentiel de prévenir l'exécution du Concordat. Cette exécution peut eprouver encore quelque retardement, et peut aussi se terminer très promptement. Le card. légat m'a dit que tout etoit prêt de son côté. Le terme dépend d'un mot du 1er consul »... Portalis et le gouvernement souhaitent la publication et Boisgelin propose de prendre un exemplaire complet chez Mme d'Hénin. « Je vous parle comme à un de mes collegues. Vous êtes comme un roi catholique, l'eveque du dehors »... 3 février 1804. L'évêque du dedans attend avec plaisir une visite de l'évêque du dehors, mais non dans son palais, inhabitable par l'« outrage des devastations »... Il se réjouit de la guérison de Malouet et de son succès dans l'administration, « et vous, sans place et sans emploi, vous n'en avez pas moins d'utiles et de celebres occupations. L'existence de Mr de Lally-Tollendal est par elle-même une des premières places dans la nation »... 3 mars 1804. Renseignements et souvenirs sur la réunion du Clergé au Tiers-État, aux États Généraux de 1789 : « ce fut le 24 juin qu'il y eut une deliberation en forme dans la chambre du clergé. Il est très sûr que la majorité fut constatée et la deliberation en fut prise contre la réunion. Mr Bertrand dit que ce fut de 143 contre cent quarante deux. Il restoit neuf voix qui ouvrirent un troisieme avis [...] Les votans pour la réunion restèrent disant que l'assemblée n'etoit pas regulierement séparée. Ce fut alors que les neuf voix séparées par un avis particulier se réunirent à la minorité, et dans cette séance continuée contre les formes, la majorité fut acquise pour la réunion. C'est cette majorité qui se rendit le même jour dans la salle du tiers »... Il parle ensuite de la réception par le Roi le 27 des députations du Clergé et de la Noblesse, et envoie fièrement le discours fait « par le simplement effet du mouvement dont j'etois animé. On vint me proposer le Te Deum en actions de graces de la tranquillité retablie »... On joint une note autogr. de Lally-Tollendal : « Opinions des notables sur le doublement du Tiers », avec détail des votes dans les six bureaux.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN (1752-1822) lectrice de Mesdames filles de Louis XV, secrétaire et confidente de Marie-Antoinette, institutrice et pédagogue, elle dirigea la Maison d'éducation de la Légion d'Honneur d'Écouen. L.A., 29 décembre

Lot 103: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN (1752-1822) lectrice de Mesdames filles de Louis XV, secrétaire et confidente de Marie-Antoinette, institutrice et pédagogue, elle dirigea la Maison d'éducation de la Légion d'Honneur d'Écouen. L.A., 29 décembre

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN (1752-1822) lectrice de Mesdames filles de Louis XV, secrétaire et confidente de Marie-Antoinette, institutrice et pédagogue, elle dirigea la Maison d'éducation de la Légion d'Honneur d'Écouen. L.A., 29 décembre 1795, [au comte Trophime-Gérard de Lally-Tolendal] ; 3 pages et demie in-4. Belle lettre des débuts de sa maison d'éducation, pleine d'affection pour son élève, la fille de l'émigré, Élisabeth de Lally-Tolendal, âgée de neuf ans. « La sensibilité et la reconnoissance du papa de la belle et bonne Eliza, sont une récompense bien douce pour l'Institutrice qui n'a trouvé de consolation dans le monde que celle de s'environner de l'innocence et de la former à la vertu et aux lumieres nécessaires au bonheur de son sexe, il lui a fallu bien du courage pour se livrer à tous les détails d'une entreprise que son caeur lui a fait trouver douce et honnorable à la fois, mais qui n'en est pas moins environnée de détails bien pénibles, une de ses plus grandes jouissances est de devoir à la confiance et à l'amitié de personnes respectables qui ont veillé à l'existance de l'intéressante Eliza le soin de la rendre digne de son père »... Elle prouvera son estime pour le père en rendant sa fille sincère, polie, « bien formée aux usages et au maintien décent qui caractérisent la bonne éducation ; en développant ses idées en formant son caeur, et en ajoutant à tout cela le vernis intéressant des talens agréables »... Elle relève le talent de l'enfant pour la musique et la lecture, son goût de la propreté et son éloignement du mensonge, sa taciturnité liée à une extrême timidité... « La lettre intéressante du papa d'Eliza finit par un tableau bien consolant : mais est-il bien permis de se livrer à cette douce espérance ? Quel est le caeur sensible qui ne chérit pas l'idée de la paix, en pensant et en supportant les fléaux de la guerre. Si jamais nous voyons cet heureux moment combien il seroit encore embelli par le plaisir de remettre une fille chérie dans les bras de son vertueux père »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A., Saint-Germain 23 avril 1796, [au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 3 pages in-4.

Lot 104: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A., Saint-Germain 23 avril 1796, [au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 3 pages in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A., Saint-Germain 23 avril 1796, [au comte Trophime-Gérard de Lally-Tolendal] ; 3 pages in-4. Elle lui avait parlé sincèrement des qualités de sa chère Eliza, et aussi de son regret de trouver en elle « un peu de pesanteur, et de disposition à concentrer ses idées, ses sensations, et même ses desirs ». Mais ces petits défauts ont fait place à la franche gaieté, à la sincérité, à la volonté et à la facilité d'exprimer ce qu'elle souhaite. « Je l'ai souvent chapitrée avec douceur sur cette petite sauvagerie, mais le changement est si subit que je ne puis malgré mes soins m'empêcher de l'attribuer à un changement dans sa manière de vivre »... Elle a chargé le bon père Anselin et sa femme de veiller sur elle, comme par le passé, et leur a donné le logement du portier, mais estimant qu'Eliza avait dépassé l'âge de prendre ses repas avec eux, « je la fais manger à tous ses repas avec moi. En cela j'ai eu la satisfaction de prévenir le desir de vos amies qui devoient me le demander. - Depuis ce moment la petite est tout à fait changée. - Que s'est-il passé dans cette jeune tête ? - Je ne puis le définir ; rien cependant qui tienne à la hauteur ni au manque de sensibilité pour sa bonne qu'elle aime tendrement, mais elle est plus à son aise, elle se sent mieux placée. [...] Tous ses exercices vont on ne peut pas mieux, sa figure plus animée la fait trouver beaucoup plus jolie. - Vous trouverez du changement dans son écriture, il y en a autant dans tous ses autres devoirs, le piano va très bien, elle lit également bien l'anglois et le françois, danse très bien enfin je puis vous assurer que vous aurez en cette chere enfant une societé aussi aimable que satisfaisante pour votre caeur »... Ses sentiments d'estime et d'amitié pour Lally seront prouvés par les soins qu'elle donnera à « l'être prétieux qu'un enchaînement de circonstances a remis en mes mains »... Elle se félicite du succès de son plan d'éducation, et des progrès de ses élèves : « une occupation active et satisfaisante pour mon caeur m'est devenue en quelque sorte nécessaire et me distrait de tous mes malheurs »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A. et P.A.S. « G.C. », 19 juin v.s. et 1er messidor IV [19 juin 1796, au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 1 page et demie in-4 avec adresse « Au papa d'Eliza », et 1 page in-4 en partie imprimée à

Lot 105: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A. et P.A.S. « G.C. », 19 juin v.s. et 1er messidor IV [19 juin 1796, au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 1 page et demie in-4 avec adresse « Au papa d'Eliza », et 1 page in-4 en partie imprimée à

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A. et P.A.S. « G.C. », 19 juin v.s. et 1er messidor IV [19 juin 1796, au comte Trophime-Gérard de Lally-Tolendal] ; 1 page et demie in-4 avec adresse « Au papa d'Eliza », et 1 page in-4 en partie imprimée à en-tête Maison d'Éducation de la Citoyenne Campan. Bulletin mensuel d'Élisabeth de Lally-Tolendal, à l'âge de neuf ans et demi. Eliza fait jouir Mme Campan du plaisir de veiller à son éducation. « Elle vous feroit déjà plaisir à entendre sur le piano. Ses petis airs sont très correctement exécutés, elle danse avec légereté et précision, ses cahiers d'écriture sont parfaitement bien, je suis même fachée que la maîtresse ait cru nécessaire de lui faire des lignes dans la lettre que je vous adresse et dans la quelle vous remarquerez d'excellentes lettres, il est vrai que j'ai attaché à ma maison le meilleur maître d'écriture que nous ayons en France. - Les succès dans mon établissement passent ce que j'osois en attendre, il me vient tous les jours des demandes pour des places, nos malheurs ont forcé tant de parens à négliger l'éducation de leurs enfans, qu'au moment où on commence à pouvoir s'en occuper tout le monde en paroît altéré »... Bulletin mensuel : « Douceur, Soumission, très douce, et très soumise. Exactitude aux devoirs, fort exacte. Propreté, Ordre, assés rangée. Écriture, Lecture & Orthographe, parfaitement bien. Dessein, assés bien. Géographie, Calculs & Sphère, le maître en est content. Anglois, Italien, l'anglois fort bien. Harpe, Piano-Forte, le piano très bien, beaucoup de progrès. Ouvrages à l'aiguille, pas mal. Danse, très bien »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. 2 L.A., [Saint-Germain-en-Laye vers 1798-1799 ?, à Louise de BEAUVAU, princesse de POIX, et à une dame (la maréchale de BEAUVAU ?)] ; 10 pages et demie in-4 ou in-8, une adresse (qqs noms biffés).

Lot 106: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. 2 L.A., [Saint-Germain-en-Laye vers 1798-1799 ?, à Louise de BEAUVAU, princesse de POIX, et à une dame (la maréchale de BEAUVAU ?)] ; 10 pages et demie in-4 ou in-8, une adresse (qqs noms biffés).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. 2 L.A., [Saint-Germain-en-Laye vers 1798-1799 ?, à Louise de Beauvau, princesse de Poix, et à une dame (la maréchale de Beauvau ?)] ; 10 pages et demie in-4 ou in-8, une adresse (qqs noms biffés). Reproches sur la conduite de la fille de leur ami, le comte de Lally-Tolendal. Mme de Saint-Cyran est une dame créole très honnête et jouissant d'une belle existence, « mais Eliza sait très bien que je l'avois priée de ne point former de liaison qui la mit dans le cas de sortir sans moi à moins que ce ne fut pour aller chez Madame la Maréchale de Beauveau. Décadi dernier j'ai refusé cette même sortie, aujourd'hui on a eu la verve de vous la demander, vous y avez consenti et ma séverité me compromet vis-à-vis de Made de St Cyran [...]. - Je ne veux pas aggraver les torts d'Eliza, mais vous voyez combien je suis peu pour elle, vous ne sauriez croire à quel point mon caeur en souffre, faut-il qu'avec tant de soins je manque cette conquête »... La chère petite « réunit à des qualités faites pour plaire les principes funestes des défauts que je remarque dans sa malheureuse mère par la lettre même que M. de T[olendal] m'a fait l'honneur de m'écrire. - Eliza aura des talens le desir et les moyens de plaire, mais elle est extrêmement sujette à mentir mais elle desire avec une ardeur étonnante, et la vivacité de ce sentiment l'a même portée dernierement à prendre dans l'écritoire d'Hortense Beauharnois huit à dix feuilles de papier à vignettes des coquilles de couleur et d'autres petites choses de ce genre [...] Mes remontrances et mes pénitences pour ce fait et pour un autre dont j'ai pris la liberté d'entretenir Madame de Poix ont été si graves, qu'elle en a été malade un jour et en a même eu un petit accès de fièvre »... Malgré de touchants serments de ne pas recommencer, « Eliza paroît trop promptement tranquilisée sur ses torts graves par l'accueil que vous avez daigné lui faire, [...] elle a dit à Miss Nancy, "Je suis pardonnée ces dames me meneront à Paris »... Il faut déraciner des commencements aussi affligeants. « Si vous saviez combien elle est fine, vous seriez encore plus effrayée des reponses qu'elle aura dans l'avenir pour servir ses idées peut être malheureusement ses passions »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A.S. « G.C. », [vers 1798-1799, au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 3 pages et demie in-4.

Lot 107: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A.S. « G.C. », [vers 1798-1799, au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 3 pages et demie in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A.S. « G.C. », [vers 1798-1799, au comte Trophime-Gérard de Lally-Tolendal] ; 3 pages et demie in-4. Elle lui adresse une lettre de sa chère Eliza, une autre de l'élève Virginie Churchill ; son mari propose de faire le portrait d'Eliza, et a fait « un croquis qui a les avantages suivans, l'attitude qui est parfaite ainsi que l'expression des yeux. Le visage est un peu trop long, et en tout Eliza est infiniment plus belle »... Ses études vont bien, et Mme Campan cherche à corriger ses petits défauts : « j'ai soin de l'en punir exactement mais avec une douce séverité, elle m'aime et me craint beaucoup. Si elle étoit gâtée et négligée, elle seroit disposée à une coquetterie extrême, à beaucoup de vanité, et quelquefois à faire de très vilains mensonges, ce dernier cas bien plus grave que les autres, vient de la priver pour cette année de faire sa premiere communion, j'ai saisi ce moyen de la punir essentiellement parce que je la trouvois trop jeune pour cet acte important, et que je n'étois pas sur ce point de l'avis de la Douce Religieuse que j'ai particulièrement chargée des soins religieux dans ma maison, la pénitence me convenoit donc et a produit un très grand effet sur Eliza. [...] on a versé tant de larmes touchantes, que j'ai donné ma parole de ne vous en point faire part ; et vous jugez que pour faire respecter les engagemens sacrés, il faut qu'une institution soit bien fidele aux siens »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A., [Saint-Germain-en-Laye] 2 août [vers 1798-1799 ?], à Mme Louise de BEAUVAU (princesse de POIX) à Paris ; 7 pages in-4, adresse (nom de la destinataire biffé).

Lot 108: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A., [Saint-Germain-en-Laye] 2 août [vers 1798-1799 ?], à Mme Louise de BEAUVAU (princesse de POIX) à Paris ; 7 pages in-4, adresse (nom de la destinataire biffé).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A., [Saint-Germain-en-Laye] 2 août [vers 1798-1799 ?], à Mme Louise de Beauvau (princesse de Poix) à Paris ; 7 pages in-4, adresse (nom de la destinataire biffé). Punition de son élève Élisabeth de Lally-Tolendal. Elle a eu du plaisir à annoncer la « nomination à la Rose » de la chère enfant, mais doit révéler qu'elle est « gravement punie dans ce moment et qu'elle le mérite ». Déjà plusieurs mensonges assez graves avaient décidé Mme Campan à remettre sa première communion à l'an prochain, et Miss Nancy Tucker a vu Eliza griffonner des lettres pendant la leçon, occupation défendue. La maîtresse voulut s'en emparer : « Eliza avec une adresse étonnante les saisit pour les chiffonner, et quoique Miss Nanci en eut bien remarqué trois elle ne put en prendre que deux, la troisieme fut glissé par la poche sous la pointe du corps. On me conduisoit Eliza »... La première lettre était une plaisanterie à une amie, la deuxième demandait au bonhomme Asselin de lui acheter une écritoire rouge avec du papier à vignette et parlait d'une autre lettre à remettre hôtel de Beauvau à Mme Schuller. Eliza prétendit avoir détruit cette troisième lettre : « elle continua à donner sa parole d'honneur qu'elle n'existoit plus que l'on pouvoit la fouiller, ce que nous fîmes à la verité sans la trouver, Miss Nancy eut la premiere l'idée de passer sa main dans le haut de son corps, elle ne se troubla point et soutint son mensonge, enfin elle glissa la main sous la pointe du corps, et la lettre se trouva »... La peine qu'éprouva Mme Campan à la découverte d'un mensonge « aussi hardiment soutenu » lui fit verser des larmes ; la lettre était « d'autant plus blâmable qu'elle prioit Me Schuller de vous demander une robe de linon et un jupon blanc », alors que Mme Campan avait décidé de garder celui de l'an dernier : « il ne faut nullement alimenter sa coquetterie »... Ces petites supercheries l'effraient « d'autant plus que M. de L... lui-même m'a mandé que la maman de la petite étoit peu sincere, d'ailleurs cette tête qui travaille aujourd'hui pour un fourreau de linon, et qui apelle au secours de son projet les moyens les plus vils, et la dissimulation la plus profonde, trouvera par la suite bien d'autres passions à servir »... Par conséquent Mme Campan lui a infligé la pénitence la plus forte de sa maison : « Elle porte une grande écharpe noire, un bonnet de saeur grise en toile jaune, avec deux écriteaux sur la longueur du bonnet : Deuil de toutes les vertus. Remplacement de la Rose. Ce qu'il y a d'abominable, c'est qu'elle est charmante sous ce déguisement affreux [...] Je dois ajouter encore à ce triste récit qu'il faut bien s'observer sur les conversations que l'on peut avoir en sa présence ; elle a dit à plusieurs maîtresses et à des pensionnaires que les amies de son papa lui avoient appris que si elle étoit pauvre actuellement, elle seroit riche un jour à venir, qu'elle avoit un oncle maternel qui s'occupoit d'elle-même dans ce moment, et qu'elle seroit bien aise d'être en Angleterre parce que son papa étoit un homme de grande qualité et qu'elle auroit dans ce païs là, le rang d'une Princesse »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A.S. « C... », 27 floréal (27 mai 1800), au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL ; 4 pages in-4.

Lot 109: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A.S. « C... », 27 floréal (27 mai 1800), au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL ; 4 pages in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A.S. « C... », 27 floréal (27 mai 1800), au comte Trophime-Gérard de Lally-Tolendal ; 4 pages in-4. « La méchanceté ne respecte rien de ce qui est respectable. Le bas et trop commun esprit de Caquet, vient fletrir ce qui a été dit de simple et de naturel, voilà ce qu'on peut répondre »... Eliza, pendant l'absence de son tendre père, « ne couroit que la chance d'etre un objet de rivalité pour les soins qu'on se plaisoit à lui rendre, elle n'auroit pas éprouvé le sort affreux des enfans dont le bien a été confisqué, et vous auriez joui de la plus grande fortune, qu'il auroit été impossible qu'elle fut plus heureuse et mieux traitée par tout le monde »... D'ailleurs il a souvent fait parvenir à sa fille des choses « beaucoup trop belles pour l'usage habituel de ma maison ; il est vrai que je n'ai point caché que j'avois refusé toute espece de pension pour la fille unique d'un père tel que celui d'Eliza, mais elle a été plusieurs fois offerte »... Elle trouve tout naturel de vouloir réparer le malheur d'une victime du sort, et d'ailleurs, privé de fortune et de communication avec la France, le père ne pouvait veiller en entier à l'existence de sa fille. « Pouvoit on rien esperer de sa mere ? Et vos amies entierement ruinées par les évenemens de la révolution pouvoient elles la soutenir quant à la pension anuelle dans ma maison ? Je ne l'aurois pas souffert »... Les dépenses pour la petite ou ses vieux domestiques ont été acquittées par les amies du père ; « Eliza a fondé chez moi la place qu'elle y a occupée, et lorsque j'aurai à la fois le bonheur et le malheur de m'en séparer, elle appartiendra à une autre. [...] Voilà la vérité bien simple et voilà le cannevas qui a servi aux mensonges et à la méchanceté »... Elle est contente d'elle : « ses déffauts ont disparus, ses talens se sont perfectionnés, son maintien est celui de la meilleure compagnie, sa taille s'est allongée, elle est très belle et surtout très agréable »... Elle termine en assurant le comte de « la profonde vénération que je vous ai vouée pour la vie ».

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A., 28 décembre 1800, [au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 8 pages petit in-4.

Lot 110: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A., 28 décembre 1800, [au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 8 pages petit in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A., 28 décembre 1800, [au comte Trophime-Gérard de Lally-Tolendal] ; 8 pages petit in-4. Ayant été dans une grande incertitude, elle est ravie de savoir qu'elle gardera Eliza encore plusieurs mois : « cette enfant qui a toujours dénotté de l'intelligence, et une parfaite organisation, qui ne s'est trouvée un peu retardée que par une sorte d'indolence, de non émulation qui tient à la paresse n'a besoin souvent que d'un moment décisif pour employer tout ce qu'elle sait ; faire usage de ce qu'elle doit à la nature et prendre en quelque sorte un élan qui en peu de temps lui fait franchir un grand espace »... Elle fait le portrait de l'enfant, petite, gracieuse, aux mains et bras charmants, soigneuse de son apparence... « Elle danse à merveille non pas cependant comme à Paris où depuis quelques années on danse beaucoup trop bien puisqu'un nombre infini de jeunes personnes rivalisent avec nos meilleurs figurantes de l'Opéra. En soignant beaucoup la danse chez moi j'ai mis un soin persévérant à en éloigner ce mauvais goût »... On applaudit ses élèves dans les assemblées les plus brillantes, pour leur talent et leur maintien : « Mlle de Beauharnais qui ne se borne pas à ce seul avantage possédant tous les genres de talens unis au meilleur ton, à la plus constante modestie est une de celles qui me fait le plus d'honneur »... Eliza parle français aussi bien que l'anglais, mais « silentieuse lorsqu'il faut converser, et jabotteuse tout bas avec ses compagnes elle employe peu ce qu'elle sait »... Mme Campan passe en revue son jeu de piano, son chant, son italien, ses connaissances de l'histoire ancienne et moderne, de la mythologie e de la géographie. Elle lui reproche une certaine indolence ; il est « essentiel » qu'Eliza passe directement de ses mains, à celles de son père...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A., 19 novembre 1801, [au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 4 pages petit in-4 (lég. mouill.).

Lot 111: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A., 19 novembre 1801, [au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 4 pages petit in-4 (lég. mouill.).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. L.A., 19 novembre 1801, [au comte Trophime-Gérard de Lally-Tolendal] ; 4 pages petit in-4 (lég. mouill.). Sur le prochain retour en France de l'émigré. Elle a différé d'écrire, croyant à chaque instant le voir ouvrir la porte d'un petit cabinet de retraite qui fait ses délices, et où ses amies sont souvent venues s'entretenir avec elle du « moment heureux qui nous vaudroit le Père d'Eliza », mais il tient rigueur à elles et à la France, « si charmée de voir rentrer dans son sein les hommes dont elle se glorifioit avant ses malheurs »... Elle a passé la soirée avant-hier avec de très grandes dames dans une très petite maison rue de Noailles, « et il a été convenu unanimement que vous fesiez la Coquette avec la France. Le ministre des Relations Extérieures [Talleyrand] m'a adressé une lettre charmante pour m'annoncer l'envoi de votre passeport, la vanité quelquefois peut s'allier au sentiment et j'ai été honorée je vous l'avoue qu'il me rangeat au nombre des réclamantes en première ligne. Le Per Consul et Mde Bonaparte l'un et l'autre à quelques jours de distance ont rendu justice au desir bien vif que j'ai de vous revoir ici, car ils m'ont appris votre retour prochain, comme une des choses qui pouvoit me faire le plus de plaisir »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. 2 L.A.S., 1802 et s.d., au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL ; 10 pages et demie in-4, une adresse.

Lot 112: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. 2 L.A.S., 1802 et s.d., au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL ; 10 pages et demie in-4, une adresse.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN. 2 L.A.S., 1802 et s.d., au comte Trophime-Gérard de Lally-Tolendal ; 10 pages et demie in-4, une adresse. Évocation de ses souvenirs sur Marie-Antoinette. 15 janvier 1802. Le projet du bon M. Weber [frère de lait de Marie-Antoinette : Mémoires concernant Marie-Antoinette, 3 vol., Londres, 1804-1809] l'attendrit. « Il se rencontre avec celui que mon caeur a formé depuis longtemps. Moi aussi, je déposerai sur la palette de l'histoire des couleurs vraies et pures, et dont une main plus habile que la mienne viendra par la suite se servir pour peindre le caractère noble, touchant et généreux, de l'infortunée et illustre Marie-Antoinette », mais elle veut se consacrer à « l'instruction de la jeunesse », et ces mémoires paraîtront après sa mort ; on connaîtra alors l'importance des services qu'elle eut le bonheur de rendre à sa maîtresse et bienfaitrice. « M. Weber étoit presque tous les jours dans les appartemens de la Reine. Il connoissoit ses habitudes intérieures   : travaux d'aiguille, soins maternels, promenades solitaires... « L'inconcevable histoire du Collier, doit aussi lui être connue, il sait comme moi que la Reine n'a jamais parlé à Mde La Motte, n'a pas même vu cette intrigante célebre par la nature de l'intrigue qu'elle avoit ourdie »... Elle souhaite que Weber rende justice aux serviteurs de la chambre, gens qui « sans orgueil, sans espoir, même par le sacrifice de leurs jours de trouver un nom dans l'avenir, ont été capables du plus grand dévouement »... Le mariage de son élève Hortense de Beauharnais lui fit voir le Premier Consul : « Il m'a parlé comme à l'ordinaire d'Eliza et de votre retour, je lui ai demandé s'il avoit lu votre dernier ouvrage, il m'a répondu qu'il n'en avoit pas eu le temps »... Elle cite au père d'Eliza des remarques de sa fille témoignant de sa préférence pour la littérature et la lecture d'agrément ; elle espère la voir « mieux placer ses gouts quand elle consultera sa raison »... Les « livres d'école » anglais qu'il lui a envoyés pour ses petites filles sont charmants (dans ce genre, « nous n'en sommes encore qu'à l'imitation »), et la jeune Miss Pavie est attachante, quoique « plutôt une écoliere qu'une maîtresse de classe expérimentée ». Elle voudrait trouver en Angleterre une sous-maîtresse expérimentée, « bien remplie des maximes d'ordre, de tenue, de maintien décent des petites angloises. - Je ne crains point le stif que l'on reproche aux jeunes filles de ce pays. Mylord Chesterfield crioit à son fils jusqu'à l'étourdir et même à en fatiguer les autres graces, boy, graces et encore graces. Hélas graces abandon, légereté tout cela se trouve ici je crois dans la barcelonette, aussi suis-je bien plus occupée qu'elle fut douce, imposante très recherchée en propreté, et qu'elle ne sut pas un mot de françois, pour l'age vingt cinq ans »... [Vers 1802 ?, chez Mme d'Hénin, à Paris]. Elle demande encore quelques prospectus pour Spa, et prie Lally de faire venir de Londres un ouvrage sur l'éducation décrit comme comportant les réflexions de tous ceux qui ont écrit sur ce sujet depuis Montaigne jusqu'à ce jour. « Tout ce qui touche une partie aussi essentielle que celle à laquelle je me livre de tout mon caeur, m'interesse vivement, et il me semble que ce recueil me sauvera des recherches que je n'aurois pas le loisir de faire »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN (1752-1822). L.A., mardi 29 germinal [19 avril 1803], à Eliza de LALLY-TOLENDAL ; 8 pages in-4.

Lot 113: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN (1752-1822). L.A., mardi 29 germinal [19 avril 1803], à Eliza de LALLY-TOLENDAL ; 8 pages in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN (1752-1822). L.A., mardi 29 germinal [19 avril 1803], à Eliza de Lally-Tolendal ; 8 pages in-4. Belle lettre à son ancienne élève au sujet du poème de Jacques Delille, La Pitié, et de ses souvenirs de la Révolution. Elle avait lu La Pitié : « j'avois été charmée de l'épisode touchante qui traite de la vertu et de la sagesse de vos aimables parens. - Ce poëme intéressant paroit trop près de la grande crise de notre révolution pour ne pas retrouver toutes les passions encore en mouvement, ce qui lui attire beaucoup de détracteurs, et fera même refluer sur l'auteur l'inimitié de tous les Patriotes qui ont usurpé ce titre en victimant et leur vertueux Roi et leur Patrie, cependant je suis charmée qu'il ait tracé en vers si touchans l'histoire bien fidèle de mes infortunés maîtres, rien n'est plus exact que ce qu'il dit et jamais sujet tragique n'a pu être plus déchirant ». Il commet cependant une erreur « en donnant l'épithète de coupable à la ville de Versailles relativement aux massacres des prisonniers d'Orléans ». Elle évoque ses souvenirs personnels du 10 septembre 1792 à Versailles : elle affirme « que la garde nationalle étoit sortie de la ville et attendoit les prisonniers à la Messagerie pour y protéger leur installation, que le massacre a été commis par une horde de jeunes paysans sauvages que la levée en masse réunissoit à Versailles en ce moment, qu'il a été ordonné par des monstres venus de Paris, qu'une de mes saeurs a été condamnée par le peuple à se montrer à un balcon de son appartement au dessus de la scène de sang qui se passa sous yeux ». Elle a vu le maire Richaud « s'élancer sur la charette couvrir de son corps l'infortuné Duc de Brissac résister longtemps aux coups et à la violence qui lui étoit faite avant d'abandonner cette intéressante victime »... Elle ajoute que, le lendemain, « quelques uns des monstres [...] vinrent changer le nom de la rue de l'orangerie pour y placer celui de la rue de la Vengeance que le maire fit effacer dans la journée »... Voilà pourquoi elle se fait le défenseur de cette ville. Puis elle donne des nouvelles de sa maison d'éducation, notamment de la visite d'Eliza Monroe, venue revoir sa pension alors que son père James Monroe est « venu à Paris chargé d'une mission particulière des Etats unis d'Amérique », du mariage de Constance Dubayet avec le général Charpentier, etc. Elle termine par un reproche : « Écrivez donc mieux Eliza. En vérité vous n'êtes pas lisible »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN (1752-1822). 2 L.A.S., 1818-1821, au marquis de LALLY-TOLENDAL ; 2 et 1 pages in-4.

Lot 114: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN (1752-1822). 2 L.A.S., 1818-1821, au marquis de LALLY-TOLENDAL ; 2 et 1 pages in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeanne Louise Genet, Madame CAMPAN (1752-1822). 2 L.A.S., 1818-1821, au marquis de Lally-Tolendal ; 2 et 1 pages in-4. 26 décembre 1818. Elle souhaitait faire un détour par Paris en allant à Mantes « pour vous voir au moins une fois l'an et pour présenter mon tendre et reconnaissant respect à l'Excellente Princesse », mais elle a un « gros rhume » et s'est blessée à la jambe en montant dans un fiacre ; elle en est désolée. « Puisse cette année Monsieur être entièrement conforme à tous vos vaeux, ceux que je forme pour la prospérité de ma chère patrie s'y trouvent compris »... Mantes 9 janvier 1821. Elle lui souhaite du « succès dans vos travaux d'homme d'Etat et de Philanthrope - gloire et honneur ne sont point à vous souhaiter - L'un et l'autre sont votre légitime possession »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Giovanni Battista CAPRARA (1733-1810) cardinal italien, légat auprès du gouvernement français ; il conclut avec le Premier Consul le Concordat. 4 L.S., Paris 1804-1805, au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL, avec MINUTE de 2 lettres de

Lot 115: Giovanni Battista CAPRARA (1733-1810) cardinal italien, légat auprès du gouvernement français ; il conclut avec le Premier Consul le Concordat. 4 L.S., Paris 1804-1805, au comte Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL, avec MINUTE de 2 lettres de

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Giovanni Battista CAPRARA (1733-1810) cardinal italien, légat auprès du gouvernement français ; il conclut avec le Premier Consul le Concordat. 4 L.S., Paris 1804-1805, au comte Trophime-Gérard de Lally-Tolendal, avec minute de 2 lettres de Lally-Tolendal à Caprara ; 4 pages et demie in-4, une adresse avec cachet cire rouge aux armes, et cahier de 8 pages grand in-fol. Septembre 1804. Lally intervient en faveur de Ricasoli, l'instituteur employé par sa cousine, Mme de La Tour du Pin, née Henriette Dillon : il a confié à Lally, qui relate longuement son histoire, qu'il est prêtre, et religieux dans l'ordre des Serviteurs de Marie ; professeur au collège épiscopal d'Arezzo, il fut réquisitionné par les Français lors de l'occupation de la Toscane ; à leur départ, il fut arrêté et persécuté par le pouvoir politique puis par le « Fanatisme monacal [...], suspendu même de ses fonctions sacerdotales » ; l'infortuné chercha en vain à obtenir sa sécularisation, mais sa requête fut plusieurs fois refusée... 28 septembre 1804. Caprara promet de faire tout ce qui dépendra de lui pour être utile au religieux Rigasoli, « et pour mettre en repos sa conscience » ; il sollicitera l'indulgence du Pape, et lui envoie un bref « qui lui offre les moyens d'obtenir l'absolution des censures et de se mettre en règle »... 13 octobre 1804. Dès qu'il aura la réponse définitive de Rome, le cardinal l'en instruira... 26 décembre 1804. « Les vaeux de M. Rigasoli sont accomplis. Sa Steté a bien voulu lui accorder définitivement ce que je n'avais pu faire que provisoirement ; et d'après son autorisation j'ai donné un nouveau décret »... 23 février 1805. « J'ai déposé aux pieds du Souverain Pontife l'hommage respectueux que vous lui avez adressé [...] Sa Sainteté l'a accueillie avec bonté et avec distinction »... On joint une L.A.S. du cardinal Consalvi, 15 août.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Charles-Eugène-Gabriel de La Croix, marquis de CASTRIES (1727-1801) maréchal de France, ministre de la Marine. L.A. et L.A.S., et une pièce jointe, 1793-1797, au comte de LALLY-TOLENDAL ; 3 pages et demie in-4, une adresse avec cachet cire noire aux

Lot 116: Charles-Eugène-Gabriel de La Croix, marquis de CASTRIES (1727-1801) maréchal de France, ministre de la Marine. L.A. et L.A.S., et une pièce jointe, 1793-1797, au comte de LALLY-TOLENDAL ; 3 pages et demie in-4, une adresse avec cachet cire noire aux

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Charles-Eugène-Gabriel de La Croix, marquis de CASTRIES (1727-1801) maréchal de France, ministre de la Marine. L.A. et L.A.S., et une pièce jointe, 1793-1797, au comte de Lally-Tolendal ; 3 pages et demie in-4, une adresse avec cachet cire noire aux armes, et 4 pages in-4. Intéressante correspondance d'émigration. Nimègue 2 mars 1793. Il promet de taire les confidences du marquis au sujet d'une « conversation particulière [...] sur la régence de France, avec une personne considérable, et considérée », et comme il met du prix à suivre son opinion, il lui communique « les motifs qui avoit fixé mon sentiment sur le titre dont Monsieur s'est investy », pour en faire l'usage qu'il voudra. « J'espere que les injustices multipliées, comme les atrocités qui se commettent qui ont devellopé la noblesse, et la génerosité de la nation angloise envers les françois fideles à leurs devoirs seront partagés par son gouvernement. Nous devons etre jaloux de meriter l'estime et l'approbation d'une nation contre laquelle nous avons sans cesse combattu sans avoir cessé de lui rendre la justice qui lui appartient. Elle doit avoir une grande influence dans les dispositions qui termineront la guerre, ainsi que dans les dispositions qui la precéderont [...], il ne sera pas difficile de lui persuader que nous aurons toute confiance à elle. Mais cest à la puissance qui a les forces dans ses mains à s'ouvrir, et à faire connoitre ses moyens et ses intentions »... Il évoque « la deffense que vous avés préparée » [Plaidoyer pour Louis XVI, 1793], éloquente pour dénoncer l'injustice, « mais rien n'auroit pu empecher la consommation du crime abominable qu'on méditoit »... Il joint le manuscrit d'une « Notte, sur les motifs qui ont dû déterminer Monsieur, à s'investir de la Régence », faisant valoir que sans régence, la dynastie mourait, et que pour constater avec force « l'existence politique de son neveu » Louis XVII, Monsieur [Louis XVIII] devait se donner le titre de régent... Wolfenbüttel avril 1797, à propos de la Défense des émigrés français, adressée au peuple français de Lally-Tolendal. Dans les ouvrages anciens et modernes, « je n'ai lu aucun plaidoyer qui presentat plus de force, de logique et d'esprit que celui que vous venes d'ecrire pour la cause des émigrés. En me concentrant dans leurs interets privé et present je n'aurois que de la reconnaissance et de l'admiration à offrir à vos talents et aux sentiments d'humanité à leur plus grande élévation. Mais il faut vous le dire, cet ouvrage laisse un grand regret, celui que les circonstances vous ayent engagé [...] à changer la marche que vous aves projetté de suivre. L'epoque si rapprochée sans doute d'une paix gale eut été plus convenable à choisir. Il resulte de cette anticipation, un prejugement, sur la grande question qui interesse l'Europe, dont la solution n'est point encore resolüe, par lui vous aves séparé l'interest de l'emigration de celui de la monarchie par lui vous aves paru adopter si ce n'est préférer un genre de gouvernement qui aux lumieres de votre raison, ne scauroit présenter, ni sureté ni tranquillité. [...] adopter prématurément des bases, dont le dévelopement est d'un genre à devoir servir à la subversion de tous les gouvernements, c'est appuyer de toute la force de votre éloquence les germes dangereux qui ébranlent toute Europe »... On joint 3 minutes autographes de lettres de Lally-Tolendal au maréchal de Castries, 1795-1797, plus le manuscrit autographe d'un « Projet de manifeste » envoyé au maréchal le 21 juin 1795 à Vérone (8 p. in-fol.), projet de manifeste de Louis XVIII après la mort de Louis XVII : « Louis XVII n'est plus ; et dans le même moment où il a cessé d'exister, nous nous sommes trouvés investis de son héritage » ; il appelle le peuple français à se réunir autour de son Roi pour établir « le nouveau pacte nécessaire entre la Nation et son chef »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CAYENNE. André-Aimé PARISET (1795-1872) administrateur colonial. 2 MANUSCRITS signés et 3 L.A.S., Cayenne 1828-1829, au marquis de LALLY-TOLENDAL ; 52 pages in-fol. ou in-4, une adresse (qqs mouill.).

Lot 117: CAYENNE. André-Aimé PARISET (1795-1872) administrateur colonial. 2 MANUSCRITS signés et 3 L.A.S., Cayenne 1828-1829, au marquis de LALLY-TOLENDAL ; 52 pages in-fol. ou in-4, une adresse (qqs mouill.).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: cayenne. André-Aimé PARISET (1795-1872) administrateur colonial. 2 manuscrits signés et 3 L.A.S., Cayenne 1828-1829, au marquis de Lally-Tolendal ; 52 pages in-fol. ou in-4, une adresse (qqs mouill.). Intéressant dossier du commissaire contrôleur et futur gouverneur de la Guyane française. 20 août 1828. Long plaidoyer pour l'émancipation des hommes de couleur dans les colonies : la « classe intermédiaire » proposée par les législateurs froisserait l'homme de couleur libre et en ferait un ennemi. Des particularités démographiques ont permis à Cayenne les rapprochements entre les races, et promettent « un nouvel ordre des choses auquel tient dans l'avenir le salut de la colonie »... (Copie jointe d'une lettre d'Hyde de Neuville). Cayenne 12 septembre 1828. Manuscrit d'une proposition de prononcer pour Cayenne « l'émancipation civile & politique de la classe de couleur (quand je propose tous les droits j'entends parler des libres de naissance seulement) afin de la relever à ses propres yeux et de l'attacher davantage à la France & à la colonie »... 1er mai 1829. Projet pour la formation à la Guiane française de grands établissemens de culture au moyen d'associations de familles libres. Exposé d'une alternative à la concentration actuelle de la culture profitable dans de grands domaines, à l'exclusion d'individus libres et d'immigrés. Pariset donne l'exemple d'une sucrerie, passant en revue les besoins en main-d'aeuvre, administration, police, investissement, frais d'outillage et de bouche, traitement du directeur, écoles, etc. ; il envisage la construction d'une grande ville, la transmission de la fortune créée par le travail, des travaux de desséchement et de défrichement en avançant vers les plateaux de l'intérieur, la possibilité d'y attirer des immigrés blancs... 19 mai 1829. Lettre d'envoi du Projet, avec proposition de nommer la grande ville Erin, et de consacrer les deux premières communes avoisinantes à la mémoire de « ce noble pair, fidèle à son roi comme ses ayeux, qui premier citoyen sous Louis XVI venait se réunir, sans croire déroger, à la représentation nationale » et « gentilhomme Irlandais réfugié », etc. (long commentaire critique en marge de Lally-Tolendal sur son retour en France sous le Consulat, et son entrevue avec Louis XVIII à Gand). 19 juin 1829. Les dernières mutations administratives en Martinique et en Guyane lui font espérer le poste d'inspecteur (autrefois « contrôleur »)... On joint une L.A.S. de Letourneur, à propos de deux barriques de café envoyées à Lally par son beau-frère Pariset.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CENT-JOURS. 35 lettres ou pièces autographes ou manuscrites, et 13 imprimés, la plupart de ou adressées au marquis Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL, 1815 (mouillures).

Lot 118: CENT-JOURS. 35 lettres ou pièces autographes ou manuscrites, et 13 imprimés, la plupart de ou adressées au marquis Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL, 1815 (mouillures).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CENT-JOURS. 35 lettres ou pièces autographes ou manuscrites, et 13 imprimés, la plupart de ou adressées au marquis Trophime-Gérard de Lally-Tolendal, 1815 (mouillures). Affiche sur la visite du duc et de la duchesse d'Angoulême (février). Affiche bilingue d'une proclamation du préfet du Bas-Rhin, le comte de Kergariou, après le débarquement de Bonaparte, [mars]. Passeport de Lally, « gentilhomme anglais, voyageant sur le continent », délivré par Lord Fitz-Roy Somerset, ministre plénipotentiaire de S.M. britannique, Paris 17 mars, visé par le marquis de Jaucourt, et recouvert de visas jusqu'au 30 juin (Amiens, Arras, Tournai, Gand, Bruxelles, etc.). « Note remise à S.E. Mr le Cte de Jaucourt », [début avril, par Gaëtan de La Rochefoucauld], analysant les forces et les faiblesses de Bonaparte. Manuscrit autogr. très corrigé par Lally d'un Projet d'un premier Manifeste du Roi, adressé au Peuple français avant la déclaration que S.M. se propose de faire en entrant sur son territoire (lu et arrêté au Conseil d'État du Roi, Gand 24 avril). Copie d'échanges de lettres entre Louis XVIII et le duc d'Angoulême (avril-mai) : intéressants conseils donnés par le neveu en Angleterre. Brouillons de communiqués par Lally. Texte d'une harangue en anglais aux soldats français pour les exhorter à quitter le service du tyran corse, du parjure Ney, etc. Brouillon d'un « Apperçu des principales bases sur lesquelles le Roi peut proposer ou accepter de traiter », envoyé d'Angleterre par Lally au maréchal de Castries (en 16 articles) ; et rédaction d'une version plus formelle (6 articles). Copies d'instructions donnés par le comte Roger de Damas au comte Gaëtan de La Rochefoucauld, chargé de mission sur les frontières de la Suisse, et de lettres de La Rochefoucauld à Talleyrand et à Gouvion Saint-Cyr, avec l. d'envoi de La Rochefoucauld à Lally (juin-juillet). Note du colonel Dauxion Lavaysse au comte de Jaucourt, avec l. d'envoi à Lally (juillet). Brouillon par Lally d'une ordonnance de Louis XVIII revenant sur son ordonnance du 24 juillet sur le châtiment des personnalités qui ont servi Napoléon pendant les Cent-Jours, après avoir prêté serment au roi (avec notes préparatoires). Laissez-passer pour Lally, « ministre d'État, Pair de France », délivré par le maire de Coulommiers (21 août). Lettres ou minutes de lettres de Lally à Louis XVIII, Blacas d'Aulps et au prince de Poix (2), et notes diverses... Numéros de la Gazette officielle, du Moniteur, du Journal de Gand, du Courier et du Times ; La Patrie à quelques-uns de ses enfans égarés, etc. On joint une L.A.S. (minute) de Lally-Tolendal au préfet de la Gironde (1er avril 1813) ; brouillons de la réponse du Roi et de Madame à la députation des Volontaires royaux de Bordeaux (1814), avec l'Hymne des Bordelais impr.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CHAMBRE DES PAIRS. Plus de 110 manuscrits, lettres ou pièces, la plupart autographes (ou en partie autographes) de Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL, 1815-1829 ; environ 350 pages in-fol. ou in-4.

Lot 119: CHAMBRE DES PAIRS. Plus de 110 manuscrits, lettres ou pièces, la plupart autographes (ou en partie autographes) de Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL, 1815-1829 ; environ 350 pages in-fol. ou in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: chambre des pairs. Plus de 110 manuscrits, lettres ou pièces, la plupart autographes (ou en partie autographes) de Trophime-Gérard de Lally-Tolendal, 1815-1829 ; environ 350 pages in-fol. ou in-4. Important dossier sur les travaux de la Chambre des Pairs. Projet d'ordonnance royale reconnaissant à Lally, ministre et pair, le droit de requérir mention de ses devises, avec notes explicatives (« Services de ma famille signifie Services de mon père »). Projet d'ordonnance royale réformant la pairie (vers 1817-1819). Rapport de Lally. Notes sur les pairies ecclésiastiques, l'érection ou l'origine des marquisats du « banc actuel des marquis », et sur ces marquis. Opinions ou interventions manuscrites sur la liberté de la presse, la responsabilité et l'accusation des ministres, les crimes que la Chambre peut juger, le projet de loi relatif aux crédits extraordinaires pour l'exercice 1828. Notes sur des témoignages devant la Cour des Pairs. Étude des articles 13, 55 et 56 de la Charte, portant sur le pouvoir exécutif, le droit de la Chambre des Députés d'accuser les ministres et la responsabilité de la Chambre des Pairs de les juger (3 versions avec d'abondantes et importantes corrections). Résolution prise par la Chambre des Pairs relative aux établissements ecclésiastiques (1816). Copies de brevets, suppliques et ordonnances royales. Adresse au Roi au nom des Pairs de France (1816). Budgets de la Chambre des Pairs (1817, 1819). Notes sur les soulèvements du 8 juin 1817 dans le département du Rhône. États des condamnés à la déportation (1816-1818). Dossier de notes et ébauches sur les délits de la presse. Dossier de notes et procès-verbaux d'interrogatoire du colonel Fabvier, devant la Cour des Pairs, dans l'affaire de la conspiration de 1819. Procès-verbaux d'interrogatoire du lieutenant de La Verderie, impliqué dans le complot du 19 août 1820, et analyses. « Marche des faits » résumant le soulèvement de l'armée au Piémont et l'abdication de Victor-Emmanuel (1821). Dossiers relatif au canal de l'Ourcq et au contentieux entre le préfet Chabrol et le duc d'Orléans (1822), le procès Ouvrard (marchés de Bayonne) en 1826, la dotation de la Chambre des Pairs (1829). Ordonnance royale nommant Lally-Tolendal ministre d'État (Gand 2 mai 1815, ampliation signée par Guizot). Lettres à lui adressées par le vicomte Lainé (2). Minutes de lettres de Lally à ses collègues, au Moniteur... Quelques imprimés : La Charte, la liste civile et les majorats par le comte Lanjuinais (1819) ; factums pour divers accusés dans l'affaire d'août 1820 ; Du droit d'aînesse... par le marquis de Goimpy, et Note sur la loi du droit d'aînesse de Léopold de Bellaing (1826) ; Note du munitionnaire général de l'Armée d'Espagne, par Victor Ouvrard [1826] ; Opinion de M. le marquis de Lally-Tolendal sur les pétitions adressées à la Chambre par des propriétaires de vignobles dans les départemens du Midi (1828). Etc.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CHARLES X (1757-1836). P.S., Paris 22 janvier 1825 ; contresignée par le garde des Sceaux, le comte de PEYRONNET, et par le président du Conseil des ministres, Jean-Baptiste-Joseph de VILLELE ; vélin in-plano (50,5 x 67 cm) avec ARMOIRIES PEINTES,

Lot 120: CHARLES X (1757-1836). P.S., Paris 22 janvier 1825 ; contresignée par le garde des Sceaux, le comte de PEYRONNET, et par le président du Conseil des ministres, Jean-Baptiste-Joseph de VILLELE ; vélin in-plano (50,5 x 67 cm) avec ARMOIRIES PEINTES,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CHARLES X (1757-1836). P.S., Paris 22 janvier 1825 ; contresignée par le garde des Sceaux, le comte de Peyronnet, et par le président du Conseil des ministres, Jean-Baptiste-Joseph de Villèle ; vélin in-plano (50,5 x 67 cm) avec armoiries peintes, grand sceau pendant de cire verte sur cordelettes rouges et vertes, dans son étui métallique d'origine (manque le bouchon du tube). Très belles lettres de noblesse de marquis-pair héréditaire en faveur de Trophime-Gérard de Lally-Tolendal, avec armoiries peintes et règlement d'armoiries : « D'argent à trois Aigles éployées de gueules, la tête tournée à sénestre, tenant dans leur bec une Branche de Laurier de sinople, posées deux en chef et une en pointe, accompagnées de trois Croissants d'azur entouré de la couronne de Marquis, et surmonté d'une houppe d'or »... Suivant l'autorisation accordée « par le Roi notre auguste frère et prédécesseur le jour du baptême de notre cher et bien aimé petit-fils le Duc de Bordeaux » au comte de Lally-Tolendal pour institution de sa Pairie sous le titre de Marquis, et « afin de lui donner une preuve irrécusable de notre affection et honorer à la fois, la noblesse, les services et les malheurs de sa famille, lui permettons de joindre aux armoiries susénoncées la Devise Irlandaise Usagur aboo qui signifie le cri du Juste et Vaillant ; et la Devise Latine Intaminatis fulget honoribus »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CHARLES X (1757-1836). P.S. (griffe), contresignée par le marquis de CLERMONT-TONNERRE, ministre de la Guerre, et le comte de PEYRONNET, garde des Sceaux, Paris 28 novembre 1825 ; vélin oblong in-fol. en partie impr. avec vignette aux armes, sceau

Lot 121: CHARLES X (1757-1836). P.S. (griffe), contresignée par le marquis de CLERMONT-TONNERRE, ministre de la Guerre, et le comte de PEYRONNET, garde des Sceaux, Paris 28 novembre 1825 ; vélin oblong in-fol. en partie impr. avec vignette aux armes, sceau

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: charles x (1757-1836). P.S. (griffe), contresignée par le marquis de Clermont-Tonnerre, ministre de la Guerre, et le comte de Peyronnet, garde des Sceaux, Paris 28 novembre 1825 ; vélin oblong in-fol. en partie impr. avec vignette aux armes, sceau sous papier, sceau pendant de cire rouge pendant dans son boîtier sur lacet rouge. Lettres de chevalier de l'ordre de Saint-Louis en faveur du marquis de Lally-Tolendal, pair de France, « ancien capitaine ». « Ledit Sr Mis de Lally-Tolendal ayant été fait et reçu Chevalier dudit Ordre en vertu des pouvoirs que nous avons délégués à S.A.R. le Duc d'Orléans, est autorisé à porter sur l'estomac une croix d'or émaillée, suspendue à un petit ruban couleur de feu, et sur laquelle il y aura l'image de Saint-Louis »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
François-René de CHATEAUBRIAND (1768-1848). L.A.S., Val-de-loup 31 octobre 1811, à M. de LALLY-TOLENDAL ; 1 page in-4, adresse.

Lot 122: François-René de CHATEAUBRIAND (1768-1848). L.A.S., Val-de-loup 31 octobre 1811, à M. de LALLY-TOLENDAL ; 1 page in-4, adresse.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: François-René de CHATEAUBRIAND (1768-1848). L.A.S., Val-de-loup 31 octobre 1811, à M. de Lally-Tolendal ; 1 page in-4, adresse. « Comme je ne lis plus les journaux, Monsieur, j'avais ignoré ce qui s'était passé au Journal de l'empire » (après la publication d'une lettre de Mme Du Deffand au sujet de l'exécution de Lally-Tolendal [voir n° 162]). Il a reçu sa lettre dans laquelle il retrouve « votre éloquence ordinaire et les sentimens élevés qui sont la base de votre talent. Votre seul tort, Monsieur, est de vous être donné la peine de répondre à une femme sans caeur, et à ses dignes interprètes. Tout ce qu'on dit, tout ce qu'on fait aujourd'hui dans cette noble France ne mérite que votre mépris »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
François-René de CHATEAUBRIAND (1768-1848). MANUSCRIT (copie de la main de Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL), Discours de Mr de Chateaubriant pour sa réception à l'Académie ; cahier de 12 pages in-4.

Lot 123: François-René de CHATEAUBRIAND (1768-1848). MANUSCRIT (copie de la main de Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL), Discours de Mr de Chateaubriant pour sa réception à l'Académie ; cahier de 12 pages in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: François-René de CHATEAUBRIAND (1768-1848). Manuscrit (copie de la main de Trophime-Gérard de Lally-Tolendal), Discours de Mr de Chateaubriant pour sa réception à l'Académie ; cahier de 12 pages in-4. Copie du célèbre discours de Chateaubriand, élu à l'Académie le 20 février 1811 en remplacement de Chénier. Sa critique de son prédécesseur régicide, son exaltation de la liberté et ses attaques contre le pouvoir, en firent interdire la lecture, par ordre de Napoléon, et Chateaubriand ne fut jamais reçu, formellement, sous la Coupole. Lally a ajouté en marge les noms des personnages désignés par allusion.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Thomas CLARKSON (1760-1846) abolitionniste anglais quaker ; il fut proclamé citoyen français en 1792 par l'Assemblée nationale législative. L.A.S., Paris 11 septembre 1814, [au comte de LALLY-TOLENDAL] ; 1 page in-4 ; en anglais.

Lot 124: Thomas CLARKSON (1760-1846) abolitionniste anglais quaker ; il fut proclamé citoyen français en 1792 par l'Assemblée nationale législative. L.A.S., Paris 11 septembre 1814, [au comte de LALLY-TOLENDAL] ; 1 page in-4 ; en anglais.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Thomas clarkson (1760-1846) abolitionniste anglais quaker ; il fut proclamé citoyen français en 1792 par l'Assemblée nationale législative. L.A.S., Paris 11 septembre 1814, [au comte de Lally-Tolendal] ; 1 page in-4 ; en anglais. Contre la traite. Il lui adresse deux exemplaires d'un opuscule qui relate les souffrances des malheureux indigènes d'Afrique. Très jeune, il a fait sienne leur cause en Angleterre, et après beaucoup d'années de travail il a obtenu, avec Wilberforce et d'autres, que le Parlement anglais abolît ce trafic barbare et inique appelé la traite des esclaves. Étant à Paris, il ne voudrait pas laisser passer l'occasion de servir la même cause sacrée, et se permet donc de lui envoyer les exemplaires ci-inclus : car à qui s'adresser, sinon aux estimables personnes qui ont donné des preuves de leur intégrité et de leur sagesse...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CLERGE. 15 lettres ou pièces, la plupart L.A.S., 1817-1830, à Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL.

Lot 125: CLERGE. 15 lettres ou pièces, la plupart L.A.S., 1817-1830, à Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: clergé. 15 lettres ou pièces, la plupart L.A.S., 1817-1830, à Trophime-Gérard de Lally-Tolendal. Charles-François d'Auviau du Bois de Sanzay archevêque de Bordeaux (4, 1818-1819), le cardinal Louis-François de Bausset (réponse aux félicitations sur son cardinalat), Étienne Borderies évêque de Versailles (éloge de feu le marquis de Lalonde et recommandation de son fils, 1830), Charles-Marie de Feletz (observations sur la Notice que Lally a consacrée à J.-J. Mounier, 1822, avec minute de lettre de Lally à Feletz), Denis Frayssinous évêque d'Hermopolis (2, à propos d'un protégé grec et d'un élève boursier), l'abbé de Granval (anecdote sur le comte de Précy, « homme digne des tems héroïques », au siège de Lyon), Marie-Nicolas-Silvestre Guillon (3, intéressantes, sur son aeuvre, les opinions politiques qu'on lui prête, et une éventuelle candidature académique), cardinal de La Fare (souscription en faveur de Constantin Sévastopulo, 1825), Antoine-Eustache d'Osmond évêque de Comminges. On joint un dossier de notes et copies autographes de Lally-Tolendal relatives au Concordat.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
COLLÈGE HENRI IV. J.-A. AUVRAY, proviseur du Collège royal de Henri IV, auteur de lexiques latins. L.A.S., Paris 5-6 mars 1824, au marquis Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL ; 4 pages in-4 à en-tête Collège royal de Henri IV. Le Proviseur, et 1 page

Lot 126: COLLÈGE HENRI IV. J.-A. AUVRAY, proviseur du Collège royal de Henri IV, auteur de lexiques latins. L.A.S., Paris 5-6 mars 1824, au marquis Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL ; 4 pages in-4 à en-tête Collège royal de Henri IV. Le Proviseur, et 1 page

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: COLLÈGE HENRI IV. J.-A. AUVRAY, proviseur du Collège royal de Henri IV, auteur de lexiques latins. L.A.S., Paris 5-6 mars 1824, au marquis Trophime-Gérard de Lally-Tolendal ; 4 pages in-4 à en-tête Collège royal de Henri IV. Le Proviseur, et 1 page in-12. Révolte lycéenne sous la Restauration avant l'élection de la nouvelle Chambre (6 mars 1824). Il n'a point admis le jeune de Sainte-Ville et aurait préféré ne pas recevoir d'élèves exclus de Louis-le-Grand où « il y a eu révolte pendant plus d'un mois ; [...] les élèves de ce collège manifestaient hautement leur mépris pour l'ordre établi ; depuis un mois, ils donnaient, à la chapelle, le scandale de cesser le chant religieux au milieu d'un verset, et quel verset ? celui de l'exaudiat, celui qui est chanté par tous les bons français avec enthousiasme, le domine salvum fac regem. Ces messieurs s'arrêtaient, tout court, au mot fac... Quelques uns marmottaient même un imperatorem, pour remplacer regem. Enfin tous, par haine pour un chef qui avait pourtant changé en régime très doux le régime de fer qui avait précédé, refusèrent de boire à la santé du roi, porté dans un banquet de 150 couverts [...] et le banquet ressemblait fort au banquet des Taciturnes du Cirque de Franconi, qui précéda de cinq jours l'assassinat du Duc de Berri ! »... Il y a eu voies de fait... Le proviseur a décidé de ne réadmettre que 15 élèves, et sur ordre de l'autorité. Il attend minuit « sans crainte, mais non sans quelqu'anxiété, car des avis de plusieurs endroits, nous menacent d'un mouvement pour cette nuit »... Le 6 au matin, il envoie un bref bulletin : « Tout a été parfaitement tranquille ; mais toutes ces menées ne laissent pas d'agiter les têtes »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
COLONIES. 14 imprimés, 1799-1820 ; in-4 ou in-8.

Lot 127: COLONIES. 14 imprimés, 1799-1820 ; in-4 ou in-8.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: colonies. 14 imprimés, 1799-1820 ; in-4 ou in-8. Lois, arrêtés ou décrets du Conseil des Anciens, des Consuls de la République, de l'Empereur, du Roi, etc., relatifs aux secours accordés aux réfugiés et déportés des Colonies, aux créances sur les colons de Saint-Domingue, et aux sursis accordés aux colons et à leurs cautions. On joint un extrait du registre des délibérations du Conseil d'État (comité du contentieux, concernant le S. Demazelières).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Louis-Henri-Joseph de Bourbon, prince de CONDÉ (1756-1830) lieutenant-général, il se battit dans l'émigration ; père du duc d'Enghien. L.A.S., Saint-Leu 28 juillet 1822, [à Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 1 page in-4.

Lot 128: Louis-Henri-Joseph de Bourbon, prince de CONDÉ (1756-1830) lieutenant-général, il se battit dans l'émigration ; père du duc d'Enghien. L.A.S., Saint-Leu 28 juillet 1822, [à Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 1 page in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Louis-Henri-Joseph de Bourbon, prince de CONDÉ (1756-1830) lieutenant-général, il se battit dans l'émigration ; père du duc d'Enghien. L.A.S., Saint-Leu 28 juillet 1822, [à Trophime-Gérard de Lally-Tolendal] ; 1 page in-4. Au sujet de l'inauguration du monument de Lucerne à la mémoire des Suisses tués le Dix Août : « Certes, Monsieur, je serois bien fâché de perdre une occasion de rendre hommage à la fidélité et au dévouement des braves Suisses qui ont péri à leur poste d'honneur dans la fatale journée du 10 aoûst. Je vous remercie d'avoir pensé à moi en cette circonstance »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
François- Félix de Berton des Balbes, duc de CRILLON (1748-1820) lieutenant général, député de la Noblesse aux États Généraux, pair de France. 3 L.A. et 1 L.A.S., Paris et Crillon 1807-1818, au comte puis marquis de LALLY-TOLENDAL ; 6 pages in-4 ou

Lot 129: François- Félix de Berton des Balbes, duc de CRILLON (1748-1820) lieutenant général, député de la Noblesse aux États Généraux, pair de France. 3 L.A. et 1 L.A.S., Paris et Crillon 1807-1818, au comte puis marquis de LALLY-TOLENDAL ; 6 pages in-4 ou

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: François- Félix de Berton des Balbes, duc de CRILLON (1748-1820) lieutenant général, député de la Noblesse aux États Généraux, pair de France. 3 L.A. et 1 L.A.S., Paris et Crillon 1807-1818, au comte puis marquis de Lally-Tolendal ; 6 pages in-4 ou in-8, 3 adresses. Paris 21 février 1807. Félicitations sur le mariage de sa fille Élisabeth (avec Henri d'Aux de Lescout) : « vous alles etre aussi heureux père que vous etes fils respectable ». Mais le projet des futurs mariés de vivre sur leurs terres et à Bordeaux fait craindre que Paris ne soit plus pour Lally « qu'un interest bien secondaire. Vous n'oublieres pas cependant qu'il renferme plusieurs personnes qui vous aiment tendrement, et j'espere bien que vous me placeres à la tete de cette liste d'élus »... Crillon 31 juillet [1817]. Ils ont perdu un excellent ami avec Jean-Baptiste Suard : « Vous aures éprouvé de la peine par la mort de Made de Staël et de la douleur par celle de Mr Suard »... Il l'entretient aussi des titres des Crillon, et de sa décision de ne pas réclamer l'ancienneté de la nomination de son père : « Je ne tournerais pas la main pour etre le premier duc plutôt que le dernier, tout cela me paraît égal. Au surplus quoique mon père eut les honneurs de duc, ce n'était que comme grand d'Espagne, et je prefere beaucoup etre duc français »... Il joint la copie des lettres de duc données par Louis XVIII (12 juillet 1817). Dimanche 25 [janvier 1818]. Il lui envoie la copie de lettres patentes confirmant son duché-pairie, « ouvrage où votre caeur et votre esprit ne sont pas étrangers »... Dimanche 3 [1818] : « si votre proposition pour le duc de Richelieu est combattue, je serai un de vos soldats. Ce ne sera pas votre parole éloquente, mais un homme de bien de plus qui n'a jamais loué que ce qui était digne de l'etre »... On joint une proclamation imprimée (30 mai 1789) et son faire-part de décès (27 janvier 1820) ; 2 L.A.S de son fils Félix : 8 février [1820], sur la mort et l'éloge de son père, et [1830], au marquis d'Aux-Lally, après le legs par le marquis de Lally d'un portrait d'Henri IV ; plus une L.A.S. de Cuvillier relative aux lettres de pairie du duc de Crillon (1825) ; et 2 imprimés relatives au père, 1789-1820.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Georges CUVIER (1769-1832) zoologiste et paléontologiste. L.A.S., [3 novembre 1821], au marquis de LALLY-TOLENDAL ; 1 page in-4, adresse.

Lot 130: Georges CUVIER (1769-1832) zoologiste et paléontologiste. L.A.S., [3 novembre 1821], au marquis de LALLY-TOLENDAL ; 1 page in-4, adresse.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Georges CUVIER (1769-1832) zoologiste et paléontologiste. L.A.S., [3 novembre 1821], au marquis de Lally-Tolendal ; 1 page in-4, adresse. Il regrette de n'avoir pu donner suite à sa recommandation pour M. de Penières : « la place qu'il demande avait été donnée quelques jours auparavant ». Il ajoute : «  Le sermon du curé de St Philippe a aussi tiré des larmes à ceux à qui je l'ai lu, mais des larmes de rire. Je vous remercie bien de cette communication pieuse que je mettrai pour supplément à mon Massillon »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
DANEMARK. CHRISTIAN VIII (1786-1848) Roi du Danemark de 1839 à sa mort. 5 L.A.S. « Christian-Frédéric », 1824-1828, au marquis de LALLY-TOLENDAL ; 21 pages et demie in-4, une enveloppe avec cachet cire rouge aux armes.

Lot 131: DANEMARK. CHRISTIAN VIII (1786-1848) Roi du Danemark de 1839 à sa mort. 5 L.A.S. « Christian-Frédéric », 1824-1828, au marquis de LALLY-TOLENDAL ; 21 pages et demie in-4, une enveloppe avec cachet cire rouge aux armes.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: danemark. christian viii (1786-1848) Roi du Danemark de 1839 à sa mort. 5 L.A.S. « Christian-Frédéric », 1824-1828, au marquis de Lally-Tolendal ; 21 pages et demie in-4, une enveloppe avec cachet cire rouge aux armes. Belle correspondance du prince royal Christian-Frédéric, futur souverain de Danemark. Sorgenfri 16-20 juin [1824]. Le Roi son cousin lui sait gré de son « procédé si noble » dans la défense de la juste réclamation du Danemark. Le refus de Chateaubriand, ministre des Affaires étrangères, paraît presque une boutade ; ils attendent les résultats de l'entrevue avec le président du Conseil Villèle, avant de faire une démarche auprès du Roi de France... 24 août 1824. Il apprend le renvoi de l'affaire moyennant une lettre du Roi au Roi de France que M. de Juel remettra ; deux commissaires liquidateurs et conseillers d'État, le chevalier de Rogier et le consul général Hoppe, auront pleins pouvoirs pour terminer l'affaire avec des commissaires liquidateurs français. Le comte de Villèle a « pleinement désavoué » Chateaubriand... - Il lui confie une lettre pour le duc Decazes... Copenhague 11 octobre 1824. Hommage à Louis XVIII, « bienfaiteur de son peuple », et satisfaction à l'avènement de Charles X ; il se félicite des « procédés amicals envers la famille d'Orléans », de la participation du Dauphin au Conseil, et de l'absence de Chateaubriand du gouvernement... 21 décembre 1825. Chateaubriand est défenseur de la juste cause des Grecs, pourquoi ne l'était-il pas comme ministre ? Le Prince s'interroge sur les répercussions qu'aura la mort du Tsar Alexandre sur « les plans qu'il avait conçu pour terminer enfin l'horrible lutte entre l'humanité et ses bourreaux entre le christianisme et l'islamisme »... Il gémit de voir les secours que la France apporte aux « forces du croissant » d'Ibrahim Pacha... 9 décembre 1828. Présentation du comte de Luckner, petit-fils du maréchal, qui part pour Paris comme attaché de la légation danoise... On joint une L.A.S. de Peder de Juel, ministre du Danemark à Paris, à Lally, pour la souscription du Pince royal à une aeuvre soutenue par le marquis (Paris 26 septembre 1825).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Élie, duc DECAZES (1780-1860) ministre et homme politique. 27 L.A.S., 1817-1822, au marquis de LALLY-TOLENDAL (avec 3 minutes de ce dernier) ; 53 pages in-4 ou in-8, quelques adresses avec cachets aux armes (qqs lignes déécoupées à la fin d'une

Lot 132: Élie, duc DECAZES (1780-1860) ministre et homme politique. 27 L.A.S., 1817-1822, au marquis de LALLY-TOLENDAL (avec 3 minutes de ce dernier) ; 53 pages in-4 ou in-8, quelques adresses avec cachets aux armes (qqs lignes déécoupées à la fin d'une

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Élie, duc DECAZES (1780-1860) ministre et homme politique. 27 L.A.S., 1817-1822, au marquis de Lally-Tolendal (avec 3 minutes de ce dernier) ; 53 pages in-4 ou in-8, quelques adresses avec cachets aux armes (qqs lignes déécoupées à la fin d'une lettre). Belle correspondance amicale et politique « au meilleur des hommes, des amis, des français et des royalistes ». 20 février 1817, au sujet d'un sous-préfet auquel on a « reproché de n'avoir pas déployé assez de fermeté »... 31 [décembre 1818]. Réponse à la proposition de Lally (minute jointe) que la Chambre des Pairs supplie le Roi d'accorder une récompense héréditaire, « honorifique et utile », au duc de Richelieu, « premier auteur, après le Roi, de la libération du sol français »... Decazes trouve que « le mot utile est facheux », et recommande de remplacer cette proposition par celle déposée à la Chambre des Députés par Benjamin Delessert... - Lally réplique (minute jointe) : « pourquoi donc le mot utile est-il facheux, quand c'est un hommage de plus au désintéressement, au dévouement, quand précisément on ne se souvient de la fortune de Mr de Richelieu que parce qu'il l'oublie toujours lui-même ? [...] Racheter Richelieu faire reconstruire Richelieu y joindre des domaines [...] voilà qui serait royal, national aussi beau et aussi grand que les services rendus »... 17 octobre 1819, Decazes pense que M. de Bonnechose « n'est pas capable d'être un bon Préfet », mais il promet de plaider la cause de Mme d'Arblay auprès du Roi... 1er novembre, pour remettre l'honneur que le duc d'Orléans veut bien lui faire : dimanche, il a le cardinal de Périgord et 32 évêques... 21 novembre : « Je vous laisse le plaisir d'annoncer au D. de Bassano [Hugues Maret] que le Roi autorise sa rentrée »... 7 février 1820. Bonnes nouvelles de Madrid, « & du 27 de Cadix qui n'étoit pas au pouvoir des rebelles. Ceux-ci désertoient & alloient être attaqués par le gal Freire »... 14 février, assassinat du duc de Berry : « vous savez quel crime horrible vient de nous frapper. Les amis du Roi ont besoin de se voir et déplorer ensemble un tel malheur. Tâchez de venir avant midi chez moi où les Mres sont réunis »... [Copie jointe par Lally-Tolendal d'une lettre anonyme du 18 février, transmise à Decazes, sur la défaveur de ce dernier près de Louis XVIII et de la « malheureuse Princesse ».] 3 [mars], disant « ma tendre & inviolable amité & ma reconnaissance pour tout l'att[achemen]t dont vous m'avez donné tant de preuves pendant ma carrière politique »... Le Gibaud-Figeac 30 mars, expression de fidèle amitié du ministre déchu : « Vous aurez attiré sur vous bien des haines, mais votre belle âme trouvera en elle-même un dédomagement et une consolation. J'ai été heureux de celles que le Roi vous a données d'avance & ce m'a été la plus douce récompense de ma fidélité & de mon dév[ouemen]t à sa personne »... Londres 14 septembre. Remarques sur la situation politique critique avant les élections : « Jamais le Roi & le pays n'eurent tant besoin d'hommes qui sachent allier la sagesse & la force, la fermeté des principes & les ménagemens que commandent les circonstances et les hommes. Vous êtes depuis la restauration celui qui avoit le moins compris & le plus franchement suivi cette ligne qui est la seule pour le salut »... La politique française suscite l'incompréhension chez les Anglais de tout parti ; Decazes s'indigne devant « le nouveau tour qu'a pris le procès de la Reine » Caroline... 14 novembre. Longue lettre politique de conseils de modération jusqu'au baptême [du duc de Bordeaux] ; il parle également du duc d'Orléans : « Combien j'aurois voulu qu'on eut saisi celle de cette naissance innesperée pour rappeller que cet auguste rejetton [le duc de Bordeaux] n'est point isolé et que ce n'est pas sur lui seul que reposent les esperances de la France et la durée de la dinastie »... 24 novembre, sur la politique anglaise, un entretien avec Canning, la vie mondaine à Londres... 9 janvier 1821, relation d'une fête à Londres en l'honneur de Sir David Dundas, pour lui remettre son vase [voir n° 136] et le portrait « donné par le Roi »... 12 janvier. Longues réflexions sur la question de compétence, à propos de l'arrêt rendu par la Cour des Pairs contre les conjugés de 1820 : il est de l'intérêt de la Chambre des Pairs « de ne pas rejetter loin d'elle l'importance et le pouvoir que lui donneront à l'avenir la connoissance des grands crimes d'état [...] et de ne pas déjuger le Mal Ney & Louvel »... Sans « se suicider », elle ne peut permettre à une autre autorité à se prononcer sur sa compétence ; et d'évoquer l'affaire de Vauversin, « la honte des espions », les conspirations, et le texte « formel » de la Charte... La Grave 1er octobre, sur un séjour de Villemain chez lui, et leur visite à Montaigne, où la librairie est dans un triste état... 30 octobre, nouvelles familiales. 6 janvier 1822. Craintes sur les conséquences d'une guerre, et félicitations à Lally pour son discours sur le budget, et surtout ses notes : « Il y en a une qu'on citera dans 10 ans, comme la condamnation du sistême actuel & l'indication prophétique de la nécessité de revenir à celui auquel on sera certainement revenu alors »... 9 octobre, il se réjouit à l'idée d'une visite de Lally à son château dans la Gironde ; au début de la semaine, avec son beau-père, « nous aurions fait ensemble un pèlerinage à Montaigne & au tombeau du grand Talbot, que le vandalisme a renversé ou laissé détruire et que je me propose de faire réparer »... 7 décembre, sur la prochaine guerre d'Espagne : « Où la mène-t-on cette chère France avec cette guerre insensée ? & quelle ne sera pas notre position, nous autres serviteurs loyaux du Roi, qui comprendrons que tout en déplorant cette guerre, nous devrons éviter que des jacobins ne s'en fassent un moyen de destruction et que notre devoir sera, d'abord d'éviter qu'une fois déclarée elle ne soit trop impopulaire, ensuite de fournir au gouvernement tous les moyens de la faire avec avantage de quelque blame que nous accablions les Ministres pour une aussi inconcevable conduite ! »... Etc. On joint la minute autographe d'une note de Lally-Tolendal (juin 1821), vibrante défense de son vieil ami Madier de Montjau, et de son fils Paulin [auteur d'une pétition à la Chambre des Députés dénonçant la violence de la réaction royaliste dans le Midi, mais refusant de nommer les coupables], transmise par Decazes au Roi.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Dominique-Vivant DENON (1747-1825) écrivain et directeur des musées. L.A.S., [1820], au comte de LALLY-TOLENDAL ; 2 pages et demie in-8.

Lot 133: Dominique-Vivant DENON (1747-1825) écrivain et directeur des musées. L.A.S., [1820], au comte de LALLY-TOLENDAL ; 2 pages et demie in-8.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Dominique-Vivant DENON (1747-1825) écrivain et directeur des musées. L.A.S., [1820], au comte de Lally-Tolendal ; 2 pages et demie in-8. Sur un projet de vase pour David Dundas [voir n° 136]. « Il y a des choses qu'on ne peut pas payer, il y a des gens qui ne veulent pas l'être, pour ne pas troubler la jouissance des bienfaiteurs et soulager la reconnoissance des obligés », le comte a trouvé la bonne idée, mais surabonde « en expression de reconnaissance » ; pour le « vieux routier » de Denon, « en matière d'inscription [...] il n'y a qu'un mot qui serve ». Il propose donc : « D'un côté du vase une figure de femme ouvrant le bras, tendant les mains, au pied de la figure le bâton d'Esculape, au bas pour toute inscription hospitalité. De l'autre côté du vase une autre figure de femme appuyant ses deux mains sur son caeur comme pour en concentrer les affections, à ses pieds le serpent de la Déesse Higie et pour inscription Reconnaissance. Sur un troisième côté du vase seulement ciselé sur une partie lisse le cercle emblème de l'Eternité et au-dedans A Sir David les Princesses de Poix de Chalais &c &c ». Il ajoute en post-scriptum : « Guérissons nous bien vite pour jouir bientôt de la vie qui est déjà si courte ».

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Henri-Évrard, marquis de DREUX-BRÉZÉ (1766-1829) Grand Maître des Cérémonies. 9 L.S. ou P.S., Paris 1815-1822, au comte, puis marquis de LALLY-TOLENDAL, ministre d'État, et une L.A.S. (minute) de réponse ; 11 pages in-fol. ou in-4 dont une impr.

Lot 134: Henri-Évrard, marquis de DREUX-BRÉZÉ (1766-1829) Grand Maître des Cérémonies. 9 L.S. ou P.S., Paris 1815-1822, au comte, puis marquis de LALLY-TOLENDAL, ministre d'État, et une L.A.S. (minute) de réponse ; 11 pages in-fol. ou in-4 dont une impr.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Henri-Évrard, marquis de DREUX-BRÉZÉ (1766-1829) Grand Maître des Cérémonies. 9 L.S. ou P.S., Paris 1815-1822, au comte, puis marquis de Lally-Tolendal, ministre d'État, et une L.A.S. (minute) de réponse ; 11 pages in-fol. ou in-4 dont une impr. Invitations ou convocations à se rendre à des séances d'ouverture de la Chambre des Députés auxquelles assistera le Roi ; à être du cortège du Roi et « l'accompagner dans l'un de ses carosses » à la messe du Saint-Esprit à Notre-Dame (1818) ; à assister au baptême du duc de Bordeaux où il prendra place sur les bancs destinés aux ministres d'État (1821)... Lally exprime sa reconnaissance « pour la faveur que S.M. a daigné lui accorder, en le nommant un des témoins pour être présent aux couches de S.A.R. Madame la Duchesse d'Orléans » (1821).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Mathieu, comte DUMAS (1753-1837) général et homme politique. MANUSCRIT autographe, [1830 ?] ; 3 pages in-4.

Lot 135: Mathieu, comte DUMAS (1753-1837) général et homme politique. MANUSCRIT autographe, [1830 ?] ; 3 pages in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Mathieu, comte DUMAS (1753-1837) général et homme politique. Manuscrit autographe, [1830 ?] ; 3 pages in-4. Rapport sur la Garde. Il rappelle les débuts de la vieille Garde, « véritable élite » à l'époque de la paix de Lunéville, « époque où la France eut le plus de soldats aguerris »... L'Empereur, « pour que les coups décisifs ne fussent frappés que là seulement où il se trouverait en personne, dédoubla les régimens de la Garde et la porta à 10,000 hommes. C'est la force qu'elle avait à Austerlitz ; ce fut le maximum »... Dumas évoque les mutations subies au fil des ans et démontre l'impossibilité de former pareille armée privilégiée dans l'état actuel des corps de la ligne, « pâles ombres de ce qu'ils étaient avant le licentiement [...]. Ce luxe militaire n'est pas raisonable. Il faut en tout et principalement dans les institutions militaires assurer le nécessaire avant de songer à s'accorder des superfluités. - Quand les compagnies de grenadiers seront repeuplées, quand le vieil esprit y aura été rétabli par les actions par les glorieux souvenirs, quand on aura relevé ces remparts vivants, alors on pourra former cette belle réserve ; encore faudra-t-il le faire avec parcimonie, car il vaut mieux avoir une armée sans élite privilégiée, qu'une telle élite sans armée »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
David DUNDAS (1749-1826) chirurgien, sergeant-surgeon de George III. 2 L.A.S. au marquis de LALLY-TOLENDAL (en anglais), et 12 lettres ou pièces le concernant, 1819-1821 ; 6 pages in-4 ou in-fol., 24 pages in-4 ou in-fol. et un cahier de 11 pages

Lot 136: David DUNDAS (1749-1826) chirurgien, sergeant-surgeon de George III. 2 L.A.S. au marquis de LALLY-TOLENDAL (en anglais), et 12 lettres ou pièces le concernant, 1819-1821 ; 6 pages in-4 ou in-fol., 24 pages in-4 ou in-fol. et un cahier de 11 pages

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: David DUNDAS (1749-1826) chirurgien, sergeant-surgeon de George III. 2 L.A.S. au marquis de Lally-Tolendal (en anglais), et 12 lettres ou pièces le concernant, 1819-1821 ; 6 pages in-4 ou in-fol., 24 pages in-4 ou in-fol. et un cahier de 11 pages in-fol. à propos d'un vase de vermeil d'Odiot offert en reconnaissance par d'anciens émigrés français à l'éminent chirurgien britannique. [Cette belle aeuvre d'orfèvrerie fut vendue à New-York, chez Christie's, le 19 octobre 2004, pour 109.940 $.] Richmond 9 septembre 1819. Le portrait gravé de son vieil et estimable ami fait espérer à Dundas que Lally vivra assez longtemps pour voir se réaliser son espoir d'un gouvernement monarchique et représentatif, avec une bonne part de liberté raisonnable et durable... Richmond 14 janvier 1821. Dundas remercie tous ses amis bienveillants : son seul regret est que le peu d'attention qu'il ait pu leur prêter fût si peu en rapport avec leurs mérites. Il s'est souvent rappelé le courage et la résignation, mêlés à la gaieté dont ils ont fait preuve... « Ma postérité, quand ils liront les noms distingués gravés sur cette monument durable de leur amitié, seront orgueilleux que leur père a possédé l'estime de tant de personnes illustres »... - Dans un post-scriptum écrit sur un feuillet séparé, il partage l'opinion de Lally sur la famille d'Orléans : aimable, excellente, princière, vraiment adorable et vertueuse... 21 août [1820]. Le chevalier de Thuisy fait le compte des souscriptions recueillies... [Novembre 1820]. Manuscrits autographes de Lally-Tolendal : « Souscription pour le vase destiné à Sir David Dundas baronet » : liste des souscripteurs (princesses de Poix, d'Hénin, de Chalais, marquises de Thuisy, de Sommery, de Montagu, duc de Grammont, marquis de Lally, de La Tour du Pin, de Chabannes, de Suffren) avec le montant, et comptes ; « Sujet » : Sir David Dundas n'a cessé de répandre aux émigrés français « les soins de l'hospitalité la plus généreuse et la plus délicate, leur apportant jour et nuit non seulement tous les secours de sa profession et de ses lumières sans aucune rétribution, mais tous les remèdes », etc. ; « Description du vase » : description détaillée de ce chef-d'aeuvre d'Odiot, orné d'emblèmes de l'hospitalité, de la médecine et de la Grande-Bretagne, d'inscriptions, et des noms des donateurs... ; plus la copie d'un article du 5 décembre 1820 sur ce vase visible chez Odiot. [19 décembre 1820]. Brouillon de la lettre de Lally présentant à Dundas ce projet collectif consacré « à votre vertu personnelle & aux vertus publiques de votre pays »... Plus des copies et minutes de lettres (1820-1821) : Lally à Decazes, ambassadeur à Londres, exposant le projet (6 septembre) ; réponse de Decazes (24 novembre) ; lettre de Decazes relatant la fête de la remise du vase (9 janvier 1821) ; et un cahier, Actes de la reconnaissance française qui vient de se manifester envers une hospitalité généreuse..., belle copie des textes de Lally-Tolendal sur le vase, et des lettres.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Amédée, duc de DURAS (1771-1838) général et homme politique. 5 L.A.S., 1 L.S. et une lettre écrite en son nom, 1818 et s.d., la plupart à Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL ; 10 pages in-4.

Lot 137: Amédée, duc de DURAS (1771-1838) général et homme politique. 5 L.A.S., 1 L.S. et une lettre écrite en son nom, 1818 et s.d., la plupart à Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL ; 10 pages in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Amédée, duc de DURAS (1771-1838) général et homme politique. 5 L.A.S., 1 L.S. et une lettre écrite en son nom, 1818 et s.d., la plupart à Trophime-Gérard de Lally-Tolendal ; 10 pages in-4. Addington (Middlesex) 24 septembre [vers 1800 ?], ausujet des conditions sévères exigées pour obtenir la radiation de son oncle (de la liste des émigrés), de sa situation financière, de l'intervention de Mme de Poix et de Mr Boyd... Tuileries 16 décembre 1818, rendez-vous à la Chambre des Pairs... 20 décembre 1818. Il a offert au Roi ses remerciements « pour la complète extension que Sa Majesté a bien voulu donner à la faveur qu'elle vous avait accordée »... 1er janvier 1827, il a remis au Roi sa correspondance relative à l'abbé Guillon : « il m'a paru savoir qui s'étoit opposé a sa nomination »... 21 mars [1817 ?], à Lady Waterburn, à propos de la location de l'hôtel de Noailles, affaire dans laquelle Lally est intervenu... 15 février, rappelant « tout l'intérêt dont mes auteurs ont accompagné votre jeunesse illustrée par le succès du développement si énergique de votre piété filiale », et évoquant de lointains rapports de parenté des Duras avec les d'Aux. « Je serai fort aise de recevoir Mr votre petit-fils »... Saint-Cloud 9 juillet : « Le Roi n'accorde d'audience particulière à St Cloud que par exception, [...] il en a fait une pour vous. Vous ne douterez jamais du plaisir que j'aurai toujours à faire quelque chose qui vous soit agréable »... On joint une L.A.S. et une L.A. de sa première femme, Claire de Kersaint, duchesse de Duras ; et des L.A.S. de leurs filles, Claire-Louise comtesse de La Rochejaquelein (2), et Claire-Henriette de Chastellux.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
EMIGRATION. Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL. 12 manuscrits, lettres ou pièces, la plupart autographes ou à lui adressés, 1793-1797.

Lot 138: EMIGRATION. Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL. 12 manuscrits, lettres ou pièces, la plupart autographes ou à lui adressés, 1793-1797.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: émigration. Trophime-Gérard de lally-tolendal. 12 manuscrits, lettres ou pièces, la plupart autographes ou à lui adressés, 1793-1797. Bel ensemble de mémoires, proclamations et manifestes de l'émigration française. Mémoire sur la restauration de la monarchie française, par Pierre-Victor Malouet, avril 1793 (130 p.), copie autographe par Lally-Tolendal avec additions et corrections, contenant un « Acte provisoire pour le rétablissement de la Monarchie, et de la paix publique en France » en 84 articles ; une copie en fut envoyée au comte de Mercy-Argenteau le 2 septembre 1793, avec une note transcrite en tête. Proclamation adressée à la Nation françoise par les Puissances alliées (12 p.), projet de manifeste envoyé à Mercy-Argenteau après les succès de 1793 ; cette « copie de la main du Prince de Poix » est corrigée et complétée par Lally-Tolendal : « Nous sommes sur votre territoire ; les chemins nous sont ouverts ; rien ne peut plus s'opposer à la marche de nos armées triomphantes »... Billet autographe du comte Charles de Damas, renvoyant à Lally cette Proclamation : « Pourquoi faut-il qu'un plaisir soit si souvent à côté d'un regret ? » Projet de constitution pour la France (71 p.), ms autographe de Lally-Tolendal avec ratures et corrections. Important projet d'une monarchie constitutionnelle, inspirée du modèle anglais, en chapitres : I Principes généraux de gouvernement ; II De la France, des Citoyens français, du gouvernement, de la souveraineté, de la distribution des pouvoirs, de la Religion de l'État ; III De la Royauté et de sa succession. Du Roi et de son caractère, de son titre, de son serment, de son inviolabilité, de sa garde, de son revenu, de sa famille ; IV De la Régence ; V De la vacance du trône ; VI Du Sénat ou Cour des Pairs ; VII Des Communes ou Représentans du Peuple ; VIII De l'exercice du Pouvoir législatif. ...Correspondance avec Florimond-Claude, comte de Mercy-Argenteau (1727-1794, ancien ambassadeur d'Autriche en France). Londres 14 août 1793, longue lettre de Lally (minute), inquiétudes sur le sort de Marie-Antoinette, et sur les royalistes de Vendée... Bruxelles 26 août, L.A.S. de réponse du comte, dans « une perplexité bien accablante », faisant allusion à un projet pour sauver la Reine. Twickenham 29 octobre, longue lettre de Lally (minute) après l'exécution de la Reine : « La fille de Marie-Thérèse a été traînée au supplice dans un tombereau, abandonnée par tout l'univers, quand peut-être le repos de tout l'univers tenait à son existence ! » ; il s'inquiète du sort de Madame Élisabeth et de Louis XVII : « n'y aurait-il pas moyen d'enlever un enfant de huit ans, dont on peut travestir le sexe et déguiser les traits ? »... Bruxelles 3 novembre, L.A.S. de réponse du comte, déplorant « un si grand malheur »... Londres 22 décembre 1793, longue lettre (minute) de Lally-Tolendal à la comtesse de Blot (9 p. in-fol.), retraçant dans le détail ses actions pour tenter de défendre et de sauver Louis XVI, la proclamation de la Régence et le plan de Dumouriez, les vaines tentatives pour délivrer Louis XVII et sa mère, la situation à Toulon et en Vendée, etc. Plus 2 minutes de lettres (une incomplète de la fin), juin-novembre 1797. Richmond 5 novembre 1797, lettre (minute) de Lally-Tolendal au marquis de Bouillé, au sujet de ses Mémoires sur la Révolution, évoquant notamment Lafayette, Necker et Gustave III. On joint un imprimé : Liste générale et complette des impies et sacrilèges régicides qui ont voté à la soi-disant Convention Nationale pour meurtre de Louis XVI..., 2e édition.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
EMIGRATION. Environ 80 lettres ou pièces, la plupart adressées au marquis Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL, et manuscrits ou minutes principalement autographes, plus quelques imprimés, 1822-1827.

Lot 139: EMIGRATION. Environ 80 lettres ou pièces, la plupart adressées au marquis Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL, et manuscrits ou minutes principalement autographes, plus quelques imprimés, 1822-1827.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: émigration. Environ 80 lettres ou pièces, la plupart adressées au marquis Trophime-Gérard de Lally-Tolendal, et manuscrits ou minutes principalement autographes, plus quelques imprimés, 1822-1827. Indemnisation des émigrés. Lally-Tolendal, président de la 1re section de la Commission de liquidation de l'indemnité (contentieux), fit rééditer, en 1825, sa Défense des émigrés français, adressée au peuple français de 1797. Projet de dédicace au Tsar Alexandre I et projets d'avant-propos pour la nouvelle édition en réponse à l'ouvrage de l'abbé de Pradt [La France, l'émigration et les colonies (1824)], et minute de texte polémique avec l'abbé de Pradt ; copies d'articles consacrés à sa Défense. Manuscrit d'un amendement touchant l'article 22. Lettres, dossiers et extraits du registre des délibérations du Conseil d'État ou de la Commission de liquidation, statuant sur des demandes d'indemnités, adressés à Lally-Tolendal par le secrétaire général de la commission, le vicomte Haimand d'Abancourt, ou son adjoint de Fortia ; on remarquera les décisions concernant le comte de Bizemont, le duc de Fitz-James, Louis-Philippe duc d'Orléans et sa saeur Adélaïde touchant le domaine de Bizy, etc. Mémoire signé par le marquis de Vienne, maréchal de camp honoraire. Réclamations des marquises de Montcalm et de Jumilhac, avec notes de Lally-Tolendal. Lettres particulières de la baronne d'Alton-Shée, Gaspard de Chabrol, le duc de Doudeauville, le comte Dupont, Charles baron d'Haussez, Charles de Lameth, le comte de Langeron (2), la marquise de Montagu née Noailles, la comtesse de Pisieux (2), Marie-Thérèse de Chambors comtesse de Polignac, Xavier de Schonberg, etc. Loi et ordonnances du Roi relatives à l'indemnité à accorder aux émigrés, aux condamnés et aux déportés (1825). 7 circulaires imprimées du ministre des Finances aux préfets, relatives à la mise en aeuvre de ces ordonnances (1825-1826). Pétition adressée à la Chambre des Pairs par MM. le Marquis et le Comte de La Chataigneraye, relativement à une violation de la loi d'indemnité.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
FACTURES. 10 mémoires acquittés, la plupart au nom du marquis de LALLY-TOLENDAL, Paris 1827-1828 ; avec en-tête et qqs VIGNETTES.

Lot 140: FACTURES. 10 mémoires acquittés, la plupart au nom du marquis de LALLY-TOLENDAL, Paris 1827-1828 ; avec en-tête et qqs VIGNETTES.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: factures. 10 mémoires acquittés, la plupart au nom du marquis de Lally-Tolendal, Paris 1827-1828 ; avec en-tête et qqs vignettes. Baudouin frères, éditeurs (Mémoires sur la Révolution), Bucher tailleur sur cristaux, Colson marchand de meubles et ébéniste Au Bazar, Ligier, passementier-boutonnier À la Couronne d'or, J.M. Meller, bijoutier Au Vase de Medicis (bagues gravées), Librairie de L.G. Michaud (3, pour la Biographie universelle, l'Essai sur l'homme), J.B.C. Odiot, orfèvre, Marc Schoelcher, manufacturier de porcelaine À l'épreuve du feu ; plus une note a.s. de Lally acquittée par Tesson (sacs « à la Dame blanche », portefeuille, boîte à ouvrage, jeu d'écarté, etc.).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
GENEALOGIE. P.S. par William Hankins ULSTER, héraut d'armes d'Irlande, Dublin 3 octobre 1777 ; long rouleau formé de 5 peaux de vélin collées bout à bout (62,5 x 270 cm), avec sceau sur cordonnet noir et blanc de soie tressée (détaché), dans son son

Lot 141: GENEALOGIE. P.S. par William Hankins ULSTER, héraut d'armes d'Irlande, Dublin 3 octobre 1777 ; long rouleau formé de 5 peaux de vélin collées bout à bout (62,5 x 270 cm), avec sceau sur cordonnet noir et blanc de soie tressée (détaché), dans son son

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: généalogie. P.S. par William Hankins Ulster, héraut d'armes d'Irlande, Dublin 3 octobre 1777 ; long rouleau formé de 5 peaux de vélin collées bout à bout (62,5 x 270 cm), avec sceau sur cordonnet noir et blanc de soie tressée (détaché), dans son son étui métallique d'origine ; en anglais. Superbe arbre généalogique avec armoiries et frise décorative peintes, donnant la filiation de Trophime-Gérard de Lally-Tolendal depuis le Xe siècle. Orné tout au long, à droite et à gauche, d'une bordure florale sur treillis doré, l'arbre généalogique est surmonté des armoiries et devise de Lally-Tolendal, Just and valiant, et illustré de plus de 20 écus et de nombreux emblèmes de la vie militaire et de la noblesse : couronnes, casques, médailles, etc. Les notices biographiques, parfois très détaillées, sont d'une grande précision ; quelques-unes renvoient à des documents d'archives ou à des travaux d'érudition imprimés. Celle du père de Trophime-Gérard est beaucoup plus brève que celle de sa mère, et ne fait pas état des circonstances de sa mort : Thomas-Arthur comte Lally de Tollendal, colonel du régiment irlandais de Lally, lieutenant général et inspecteur général des armées de France, grand' croix de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, commissaire du Roi et commandeur en chef de Sa Majesté Très Chrétienne en Inde... Celle de Trophime-Gérard lui-même est encore plus sommaire, et donne son grade de capitaine de cuirassiers. Le héraut d'armes certifie que Trophime-Gérard est légitimement descendu en ligne direct de Maolfalaidh, Maolfala ou Maolala, seigneur du territoire de Maonvoygh en l'an 970... Au dos, signature d'Abraham Ogier, notaire et tabellion royal et public, et légalisation par Emmanuel-Louis, marquis de Noailles, ambassadeur de S.M. Très Chrétienne près de Sa Majesté britannique. Parfait état de conservation.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
François GUIZOT (1787-1874) homme politique et historien. 7 L.A.S., 1812-1816 et s.d., à Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL ; 20 pages in-4 ou in-8, 3 adresses.

Lot 142: François GUIZOT (1787-1874) homme politique et historien. 7 L.A.S., 1812-1816 et s.d., à Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL ; 20 pages in-4 ou in-8, 3 adresses.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: François GUIZOT (1787-1874) homme politique et historien. 7 L.A.S., 1812-1816 et s.d., à Trophime-Gérard de Lally-Tolendal ; 20 pages in-4 ou in-8, 3 adresses. Jeudi 19 [1812], priant Lally de soutenir près de Fontanes sa candidature à la succession de Pierre-Charles Levesque, professeur d'histoire à l'École Normale, et lui envoyant le texte d'une amusante chanson... 12 novembre 1816, demandant copie du projet d'adresse... 13 novembre 1816, longue lettre examinant divers aspects de la responsabilité ministérielle, en vue d'une loi : la responsabilité des ministres par rapport aux institutions (notamment le Roi et la Charte) ; le risque de voir multiplier les accusations, ou éluder toute responsabilité ; le fait que la trahison et la concussion soient constituées par l'intention ; le choix d'un tribunal, etc. 28 novembre 1816, autre longue lettre poursuivant le débat : « Puisqu'on persiste à vouloir faire une loi sur la responsabilité des ministres, puisqu'on croit qu'il est possible de déterminer par une loi tous les cas dans lesquels la responsabilité pourra donner lieu à une accusation, il ne me reste plus qu'à entrer dans le plan que vous avez adopté [...] Je vous avoue que je suis entièrement convaincu que cette loi sera parfaitement illusoire, qu'elle n'épargnera aux ministres aucune accusation, qu'elle embarrassera souvent la Cour des Pairs sans la diriger jamais »... Suit un examen des trois chefs principaux de la responsabilité : la fortune publique, la liberté publique, la sûreté publique... 1er février, invitation avec ses amis Suard et Barante... 25 février (en-tête Ministère de l'Intérieur), à propos d'une demande de croix. Dimanche matin, éloge du buste de Lally père sculpté par M. Tacksi...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
HENRI, Prince de PRUSSE (1726-1802) fils de Frédéric-Guillaume Ier et frère de Frédéric II le Grand, il fut l'un des plus grands généraux de son temps. L.A.S., Rheinsberg 8 septembre 1795, [à Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 3 pages et quart in-4

Lot 143: HENRI, Prince de PRUSSE (1726-1802) fils de Frédéric-Guillaume Ier et frère de Frédéric II le Grand, il fut l'un des plus grands généraux de son temps. L.A.S., Rheinsberg 8 septembre 1795, [à Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL] ; 3 pages et quart in-4

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: HENRI, Prince de PRUSSE (1726-1802) fils de Frédéric-Guillaume Ier et frère de Frédéric II le Grand, il fut l'un des plus grands généraux de son temps. L.A.S., Rheinsberg 8 septembre 1795, [à Trophime-Gérard de Lally-Tolendal] ; 3 pages et quart in-4 (petites fentes aux plis, un bord un peu effrangé). Belle lettre sur Louis XVI et sur La Fayette, après la publication du Mémoire de Lally-Tolendal au roi de Prusse, pour réclamer la liberté de La Fayette, suivi d'une lettre de Lally-Tolendal à Louis XVI. « Celui qui emploia sa jeunesse à rehabiliter la mémoire de son père, qui joint les graces de l'esprit au tallent de l'orrateur, ne pouvait qu'interesser, [...] à cette epoque heureuse ou je vous vis à Paris personne pouvoit jamais croire que votre plume etoit reservé à la defense de l'infortuné Louis XVI, de ce Roi lequel, si on avoit expulsé tout les Roi de la tere, était le seul qui meritoit une Couronne. Tout ce qu'il a voulu faire pour le bonheur de ces peuple depuis le moment qu'il est monté sur le throne, a été déjoué d'abord par ces entour, ensuite par des factieux, ces amis lui reprochent de la foiblesse, ces ennemis de la tirannie et du despotisme ; les accusations de ces ennemi sont atroce et ne meritent plus aucune attention, mais etoit-il faible, oui il l'etoit pour ceux qui l'entouroit, pour ces sujet, il n'a pris aucune mesure rigoureuse, il ne voyoit en lui que l'homme, et son caeur respectoit le sang humain qui auroit couler pour lui, mais s'agissoit il de sa personne, d'un danger à lui personnel, il se montroit avec calme et courage, sa mort prouve infiniment combien il etoit au dessus des terreurs et des angoise qui accompagnent souvent la mort ; ce carractere, peut etre unique, qui montre un sentiment, dont je ne puis me rapeller aucun exemple, rend la mémoire de Louis XVI chere a mon caeur. Mon esprit en est souvent occupé », et il loue l'excellent plaidoyer de celui qui, après avoir servi les mânes de son père, après avoir plaidé pour « sauver du glaive le mellieur des Roi », écrit en faveur de La Fayette. Si le prince avait le moindre pouvoir, et si sa voix n'était étouffée depuis des années, « jamais Mr de La Fayette n'auroit eprouvé pas mesme le moindre des maux qui lui sont arrives en Prusse. J'avoue que dans ce bouleversement ou se trouve ces tems l'Europe, dans ce cahos de vollontes dont l'accord ne pourra jamais etre parfait, dans ce combat de l'ambition, de l'orgueuil, et de l'interet, je me trouve heureux de n'avoir aucune part »... Il n'en était pas ainsi il y a deux ans, quand l'esprit pouvait former des espérances et combiner des projets, croire en l'heureuse issue d'un plan bien formé, mais depuis, les ambitions, l'égoïsme et la vengeance se sont montrés en sens contraire. « J'ai prevu tout les malheurs de Louis XVI, et je prevois des maux à l'infini qui desoleront encore longtems le monde, votre pauvre ami victime du Conseil de Coblentz, devroit si l'equité a encore quelque droit, se retrouver en liberté ». Il donne au porteur de la lettre quelques conseils, sans en garantir le succès, et sollicite de Lally un récit de sa captivité enrichi « de toute les anecdote qui vous sont connu et qui ont un raport direct avec le malheureux Louis XVI »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Alexandre von HUMBOLDT (1769-1859) voyageur et naturaliste. L.A.S., ce vendredi [1825], au marquis de LALLY-TOLENDAL ; sur 1 page in-4.

Lot 144: Alexandre von HUMBOLDT (1769-1859) voyageur et naturaliste. L.A.S., ce vendredi [1825], au marquis de LALLY-TOLENDAL ; sur 1 page in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Alexandre von HUMBOLDT (1769-1859) voyageur et naturaliste. L.A.S., ce vendredi [1825], au marquis de Lally-Tolendal ; sur 1 page in-4. « Le bonheur d'être honoré d'une lettre de Monsieur le Marquis de Lally-Tolendal, de la personne dont dès ma jeunesse, j'ai le plus admiré le talent et le grand caractère, peut seul ajouter au plaisir de coopérer à un acte de bienfaisance sous vos auspices. Daignez agréer ma pauvre obole »...On joint la minute autogr. de la lettre de Lally-Tolendal à laquelle répond Humboldt, 22 septembre 1825.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
IRLANDE. MANUSCRIT, Proofs of the Ô Mullally Pedigree, 1778 ; cahier grand in-fol. de 14 pages plus qqs ff. blancs, cartonnage papier marbré (usagé).

Lot 145: IRLANDE. MANUSCRIT, Proofs of the Ô Mullally Pedigree, 1778 ; cahier grand in-fol. de 14 pages plus qqs ff. blancs, cartonnage papier marbré (usagé).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: IRLANDe. Manuscrit, Proofs of the Ô Mullally Pedigree, 1778 ; cahier grand in-fol. de 14 pages plus qqs ff. blancs, cartonnage papier marbré (usagé). Manuscrit transcrivant des tables généalogiques, lettres de noblesse et documents, concernant les familles O'Nagtin et O'Mulally ou Lally of Tallynadaly alias Tullymullaly ; avec certificats et sceaux de Charles O'Conor de Belanagar, du Lord Maire de Dublin, d'archivistes et notaires publics, du marquis de Noailles, ambassadeur près de S.M. britannique, etc., et traductions françaises par l'abbé Desfrançois, interprète du Roi, à Paris en 1778. On joint des lettres de noblesse sur vélin, signées par Jacques Tyrry Athlom, héraut des armes et garde armorial de Sa Majesté britannique Jacques III, constatant la noblesse de la famille d'Ô Carrole, avec armoiries peintes (Saint-Germain-en-Laye 24 mai 1714 ; parchemin 61 x 25 cm, un peu usagé) ; plus une brochure impr. extraite des Archives du Royaume consacrée à la noblesse de la famille Dillon (1819, avec envoi au marquis de Lally-Tolendal).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Camille JORDAN (1771-1821) homme politique. 3 L.A.S., 1810-1820, à Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL ; 4 pages in-4 ou in-8, adresses.

Lot 146: Camille JORDAN (1771-1821) homme politique. 3 L.A.S., 1810-1820, à Trophime-Gérard de LALLY-TOLENDAL ; 4 pages in-4 ou in-8, adresses.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Camille JORDAN (1771-1821) homme politique. 3 L.A.S., 1810-1820, à Trophime-Gérard de Lally-Tolendal ; 4 pages in-4 ou in-8, adresses. Lyon 16 juin 1810, à l'« ancien membre de l'Assemblée constituante », à Bruxelles. Mme de Staël a dû le prévenir qu'un libraire lyonnais [Ballanche], « ami particulier de Chateaubriand » et éditeur du Génie du Christianisme, médite une édition complète bilingue de Cicéron. « Au nom de Ciceron votre souvenir s'eveille naturellement. J'ai parlé à ce libraire qui est mon ami de vos travaux sur cet auteur, de vos traductions de ses oraisons que je ne connais pas, mais que j'ai entendu extremement vanter. Là-dessus il s'est enflammé d'un vif desir que vous voulussiez bien prendre interet à son entreprise, l'aider de vos conseils, disposer en sa faveur de vos traductions »... Ce 26 [1820]. Il a parlé avec Royer-Collard et Guizot de leur correspondance avec de Serre [Pierre-François, comte de Serre, garde des sceaux, qui a renvoyé du Conseil d'État les susnommés et Jordan], et ils sont d'avis de n'en laisser prendre aucune copie afin d'éviter toute publication, « peut-etre alterée », qu'on leur imputerait. Jourdan fait une exception à son engagement en adressant une copie à son ami, « sous la condition expresse imposée à votre loyauté qu'après l'avoir lue suivant votre desir à Madame d'Henin et à votre societé intime vous me la renverrez demain sans en avoir laissé prendre ni gardé de copie »... Samedi [1820]. Il redemande la copie de la lettre, s'estimant « obligé à suivre la resolution convenue avec mes collegues de disgrace »... On joint un exemplaire du discours prononcé sur la tombe de Camille Jordan par le comte de Sainte-Aulaire, avec L.A. d'envoi.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Marie-Joseph de LAFAYETTE (1757-1834) général et homme politique. L.A.S. « L.F. », La Grange 5 août 1811, au général Victor de LA TOUR-MAUBOURG, à l'Armée d'Espagne ; 3/4 page in-4, adresse.

Lot 147: Marie-Joseph de LAFAYETTE (1757-1834) général et homme politique. L.A.S. « L.F. », La Grange 5 août 1811, au général Victor de LA TOUR-MAUBOURG, à l'Armée d'Espagne ; 3/4 page in-4, adresse.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Marie-Joseph de LAFAYETTE (1757-1834) général et homme politique. L.A.S. « L.F. », La Grange 5 août 1811, au général Victor de La Tour-Maubourg, à l'Armée d'Espagne ; 3/4 page in-4, adresse. « Vous savés d'avance, mon cher Victor, combien je jouis de votre gloire militaire, de votre belle existence, et surtout de la noble reputation que vous devés aux qualités de votre caeur ». Il lui recommande Adolphe de Glymes, « un jeune Belge sous-lieutenant au 69eme regiment [...] né de parents très respectables, d'une famille distinguée en Brabant, notament par des services militaires dans l'armée autrichienne », à qui Mme d'Henin et Lally prennent beaucoup d'interêt »... Cependant il ne peut lui écrire sans parler des deux malheurs dont il vient d'être témoin : « Vous avés su les trop justes inquietudes que donnaient la poitrine de la pauvre Adele, et l'etat de santé de Roger ; c'est la semaine derniere que j'ai quitté leurs malheureux parents ; Marie a été adorable dans ses soins. Eleonor est avec sa mere. Mon caeur a besoin de s'affliger avec vous, mon cher Victor, mais la pensée que ces deux cruelles nouvelles peuvent vous arriver par moi m'est extremement penible »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Marie-Joseph de LAFAYETTE. L.A.S. « L.F. », La Grange 6 novembre 1819, [au marquis de LALLY-TOLENDAL] ; 4 pages in-4.

Lot 148: Marie-Joseph de LAFAYETTE. L.A.S. « L.F. », La Grange 6 novembre 1819, [au marquis de LALLY-TOLENDAL] ; 4 pages in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Marie-Joseph de LAFAYETTE. L.A.S. « L.F. », La Grange 6 novembre 1819, [au marquis de Lally-Tolendal] ; 4 pages in-4. Importante lettre politique sur le procès et la mort de Louis XVI et la Révolution, à propos de la polémique suscitée par l'élection de l'abbé Grégoire, nouveau député de l'Isère. [Les royalistes souhaitaient l'exclure comme indigne ; l'opposition libérale l'engagea à donner sa démission ; le 6 décembre, la Chambre prononcera l'annulation de l'élection, sans la motiver.] Il parle d'abord d'une veuve de leurs amies, des secours qu'on peut lui procurer, des promesses de Decazes... « Je haïs bien autant que vous le 21 janvier, et j'aime moins la prêtrise : mais quelqu'affreux torts qu'ait eu le nouveau deputé, il est, comme prêtre, plus croïant et plus pieux que la plupart de nos évêques d'autrefois, et dussiés vous trouver ses paroles pires que le vote de la mort du Roi, ce qui est assés fort, surtout pour les tems de delire et de peur, il n'est pas moins vrai qu'on n'est pas Regicide, lorsqu'on n'a pas voté la mort du Roi, et qu'on s'est declaré non seulement contre le Regicide mais contre tout homicide judiciaire. Je ne parle plus de Fouché ; mais les ministres du Roi ont-ils demandé à Talleyrand compte de ses fêtes du 21 janvier et de son avis sur le duc d'Enghien, à Pasquier, de ses engagements solemnels et de ses menées secretes, à M. Ferrand de l'ecrit le plus sanguinaire qu'on ait vu ; et si vous otiés de la chambre des pairs ceux de vos collegues qui ont fêté le 10 aoust, le 21 janvier juré haine à la Roïauté, signé sans reserve l'acte d'exclusion des Bourbons, sollicité pour un titre l'engagement personnel de defendre contre eux une autre dynastie, qui ont executé les ordres sanguinaires et incendiaires du terrorisme de 93, qui ont ecrit, currente calamo, des ordres imperiaux qui ne valaient gueres mieux, ou qui dans l'autre parti ont organisé de vilaines choses aussi, vous vous trouveriés assis plus à l'aise »... Il donne l'exemple de Canuel, puis parle de lui-même : « C'est à l'assemblée constituante et au Champ de Mars que j'ai repondu aux opinions de 91, exhumées aujourd'hui ; c'est à Sedan que j'ai repondu à celles du 10 aoust [...]. Il n'y a pas un français qui ait plus d'horreur que moi du jugement du malheureux Roi et de sa famille ; il y a beaucoup de Roïalistes qui en ont mieux pris leur parti. Mais quelques soient ces phrases, ou vraies, ou supposées, ou non dementies, j'espere etre assés connu de vous pour n'etre pas soupçonné d'indulgence à leur égard, parce que je ne pense pas avec vous qu'il y ait eu de l'hypocrisie à defendre au peril de sa vie le caractere de prêtre, et d'autres opinions religieuses, à voter contre l'empire et contre la guerre d'Espagne, à imprimer, dans l'apogée du pouvoir imperial, que les conquerants etaient des fleaux indignes d'estime, et à refuser le premier son adhesion à l'acte additionel, sans compter ce qu'il a fait pour les prêtres deportés et tant d'autres malheureux »... Il se désole de tout ce train, mais les deux questions soumises à un député ne peuvent être que celles-ci : « L'élection de l'Isere est-elle reguliere ? C'est un point de fait sur lequel chaque juré repond oui ou non, et s'il en était autrement, que deviendrait la conscience du sistème representatif ? Mais s'il est vrai qu'elle soit irreguliere, à quoi bon mettre la charte en question ? La majorité de la chambre a-t-elle le droit d'exclusion ? Des majorités anglaises l'ont quelquefois tenté et s'en sont toujours mal trouvées ; mais après trente ans de Revolution, il n'y a point de raison pour ne pas remonter à travers la reaction de 1815, les Cent jours, l'empire, le directoire et la terreur jusqu'à l'insurrection du 14 juillet et aux actes et discours qui l'ont preparée et sanctionnée. On augmente d'ailleurs l'existence de l'exclus presque toujours réélu. Je crois donc qu'en principe et en tactique, même malveillante, il n'y a de profit pour aucun parti au sistème d'elimination, le plus revolutionaire de tous »... Bien entendu ils parlent entre eux. « J'ai acquis cherement le droit, et vous aussi, d'avoir un avis sans qu'on puisse se meprendre du moins à ses motifs. Cinq ans de prison, trois ans de proscription, et quatorze ans de retraite pour n'avoir voulu condescendre ni au 10 aoust ni au 18 fructidor, ni au sisteme bonapartrite me disculpent du reproche de faiblesse envers les hommes de la Revolution : quant aux hommes de la Contre-Revolution, on ne m'accuse pas de trop de devouement envers eux »... Et il fait une mise au point à propos de son « opinion sur le procès du Roi »... Il se réjouit d'apprendre qu'on va jouer Strafford (tragédie de Lally-Tolendal), et termine en lui signalant dans la dernière Bibliothèque historique une lettre curieuse de Bonaparte à Fouché sur les demandes de places à sa cour. « À propos de ces tems là et de cette penible affaire du moment, je n'ai pas pu m'empêcher de sourire au souvenir de ce que je vous ai dit de M. de Cazes sur le changement de quartier. Lorsque j'ai su qu'il en avait changé à propos de la grande colere de Bonaparte contre Gregoire qui avait mal parlé d'Alexandre et Cesar : de quoi se mêle le prêtre de parler de nous autres dit l'empereur »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Marie-Joseph de LAFAYETTE. L.A.S. « L.F. », La Grange 28 novembre 1820, au marquis de LALLY-TOLENDAL ; 2 pages in-4, adresse.

Lot 149: Marie-Joseph de LAFAYETTE. L.A.S. « L.F. », La Grange 28 novembre 1820, au marquis de LALLY-TOLENDAL ; 2 pages in-4, adresse.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Marie-Joseph de LAFAYETTE. L.A.S. « L.F. », La Grange 28 novembre 1820, au marquis de Lally-Tolendal ; 2 pages in-4, adresse. Sur la défaite de son fils George, candidat libéral à la députation dans la Haute-Loire (4 novembre 1820). Il évoque d'abord une curieuse histoire de « piano ministériel », pour laquelle Lally peut compter sur lui... « J'ai fait part à Émilie [la femme de George] et à ses saeurs de votre aimable, tendre, et genereuse colere : elles en sont profondement touchées. Il me semble que jusqu'à present on ne se donnait gueres sa voix : dernierement encore pendant les Cent jours ou j'etais en concurrence avec M. de Plaisance, le gendre de Marbois, il me donna son suffrage et moi le mien à lui, ce qui annullait nos votes. Mais lors même que George aurait mis son nom sur son bulletin, on l'aurait evincé de quelque autre manière : dejà on avait mis à part un vote pour le declarer douteux en cas de besoin. Vous jugerés de l'importance exagerée qu'on mettait à son exclusion par la circulaire etrange du procureur du Roi aux electeurs du Puy qu'on envoïa chercher pour le ballotage. "La cause du Roi est en danger : George Lafayette a eu 145 voix, et Mr Chaballier 144. On reclame votre secours ; les relais sont preparés pour votre prompte arrivée". Cette circulaire n'est que ridicule, mais les moïens pris là et ailleurs, en addition à tous ceux de notre sistème electoral, tel surtout qu'il vient d'etre arrangé, n'ont pas prouvé une grande confiance dans les dispositions même de cette quintessence d'electeurs. Permettés moi cette observation en toute deference pour votre manière de penser. J'espere que nous serons plus d'accord sur le discours du president abbé de Montesquiou : ses idées du gouvernement representatif ne me paraissent pas conformes au contre seing de la charte : il est vrai que sa lettre oubliée dans le tiroir de M. de Blacas nous avait preparés à cette inconsequence. Je ne sais pas, mon cher ami, à quel point nos dissentiments politiques auront à se manifester : mais je sais bien qu'avec un côté droit de votre sorte le côté gauche serait confiant et modéré »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Marie-Joseph de LAFAYETTE. L.A.S. « L.F. », La Grange 10 octobre 1821, [au marquis de LALLY-TOLENDAL] ; 1 page et quart in-4.

Lot 150: Marie-Joseph de LAFAYETTE. L.A.S. « L.F. », La Grange 10 octobre 1821, [au marquis de LALLY-TOLENDAL] ; 1 page et quart in-4.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Marie-Joseph de LAFAYETTE. L.A.S. « L.F. », La Grange 10 octobre 1821, [au marquis de Lally-Tolendal] ; 1 page et quart in-4. Il l'entretient de Mme de Poix, qui se remet lentement de son opération de la cataracte, et de l'envoi d'un piano à une amie par les bons soins de M. Érard, et il évoque les hôtes à La Grange, dont M. et Mme de Ségur, et une protégée de M. Bentham. Puis il parle du renforcement de la majorité ultra à la Chambre : « Le ministère doit etre plus que content des elections ; il a voulu du côté droit, on lui en donne à plaisir : nous avons à la verité ratrappé nos cinq ou six deputés de la gauche : il y aura à peu près autant de nouveaux venus. Mais lorsqu'on en sera aux autres series, les bienfaits de la nouvelle loi se feront bien mieux sentir. En attendant, et peut-être pour hâter le moment nous allons etre convoqués de bonne heure. J'aurai neanmoins le tems d'achever mes blés par bien belle saison si elle dure comme elle a commencé. Nous sommes riches en blé, et en fromage ; mais pour la boisson, rien du tout »...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
« Prev
1
2
3
4
5
Next »