The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
WE'VE CHANGED OUR NAME
is now
 
To celebrate, we’ve enhanced our site with
larger images and browsing by category to help
you easily find what you’re passionate about.
Remember to update your bookmarks.
Get Started »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Tableaux anciens, Bijoux, Mobilier & Objets d'art, Art Déco

by Europ Auction

Platinum House

214 lots | 211 with images

December 12, 2012

Live Auction

9, rue Drouot

Paris, 75009 France

Phone: 00 33 (0)1 42 46 43 94

Email: info@europauction.fr

214 Lots
Sort by:
Lots with images first
« Prev
Next »
Per page:
MIROIR en bois doré et mouluré de fleurettes et rinceaux sur fond de treilles. Glace ancienne au mercure. XVIII° siècle H 66,5, L 54 cm

Lot 151: MIROIR en bois doré et mouluré de fleurettes et rinceaux sur fond de treilles. Glace ancienne au mercure. XVIII° siècle H 66,5, L 54 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: MIROIR en bois doré et mouluré de fleurettes et rinceauxsur fond de treilles. Glace ancienne au mercure.XVIII° siècleH 66,5, L 54 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
TABLE DE SALON de forme tambour en placage de bois de rose marqueté en feuilles dans des filets d'encadrements de bois clairs et foncés formant damier. Elle ouvre par trois tiroirs et repose sur des pieds galbés reliés par une tablette d'entrejambe

Lot 152: TABLE DE SALON de forme tambour en placage de bois de rose marqueté en feuilles dans des filets d'encadrements de bois clairs et foncés formant damier. Elle ouvre par trois tiroirs et repose sur des pieds galbés reliés par une tablette d'entrejambe

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: TABLE DE SALON de forme tambour enplacage de bois de rose marqueté enfeuilles dans des filets d'encadrements debois clairs et foncés formant damier. Elleouvre par trois tiroirs et repose sur des piedsgalbés reliés par une tablette d'entrejambede forme rognon.Dessus de marbre blanc veiné gris ceintd'une galerie ajourée.Époque Transition Louis XV- Louis XVIH 79, L 47,5, P 37 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
TABLE BOUILLOTTE en acajou et placage d'acajou. Elle ouvre à deux tiroirs et une tablette écritoire gainée d'un maroquin vert à vignettes dorées. Elle repose sur des pieds gaines à cannelures. Dessus de marbre blanc veiné gris. Fin XVIII° siècle H

Lot 153: TABLE BOUILLOTTE en acajou et placage d'acajou. Elle ouvre à deux tiroirs et une tablette écritoire gainée d'un maroquin vert à vignettes dorées. Elle repose sur des pieds gaines à cannelures. Dessus de marbre blanc veiné gris. Fin XVIII° siècle H

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: TABLE BOUILLOTTE en acajou et placaged'acajou. Elle ouvre à deux tiroirs et unetablette écritoire gainée d'un maroquin vertà vignettes dorées. Elle repose sur des piedsgaines à cannelures.Dessus de marbre blanc veiné gris.Fin XVIII° siècleH 78, Diam 60 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
MIROIR en bois mouluré et doré à décor de rinceaux sur fond de treilles. Le fronton ajouré à décor de fleurs et coquilles stylisées. XVIII° siècle H 70, L 39 cm

Lot 154: MIROIR en bois mouluré et doré à décor de rinceaux sur fond de treilles. Le fronton ajouré à décor de fleurs et coquilles stylisées. XVIII° siècle H 70, L 39 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: MIROIR en bois mouluré et doré à décorde rinceaux sur fond de treilles. Le frontonajouré à décor de fleurs et coquillesstylisées.XVIII° siècleH 70, L 39 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
COMMODE en bois de placage à décor de rinceaux et vase en bois clair. Elle ouvre par trois tiroirs dont deux séparés par une traverse. Elle repose sur des pieds droits. Italie, fin XVIII° siècle H 91, L 117, P 51 cm

Lot 155: COMMODE en bois de placage à décor de rinceaux et vase en bois clair. Elle ouvre par trois tiroirs dont deux séparés par une traverse. Elle repose sur des pieds droits. Italie, fin XVIII° siècle H 91, L 117, P 51 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: COMMODE en bois de placage à décor derinceaux et vase en bois clair. Elle ouvrepar trois tiroirs dont deux séparés par unetraverse. Elle repose sur des pieds droits.Italie, fin XVIII° siècleH 91, L 117, P 51 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BONHEUR DU JOUR en bois de placage à décor d'une marqueterie « d'ustensiles », en façade et sur les côtés, de fleurs, vases, aiguières dans des bassins, oiseaux dans des médaillons, enveloppe, plume et encrier. Il ouvre, en partie haute, par un

Lot 156: BONHEUR DU JOUR en bois de placage à décor d'une marqueterie « d'ustensiles », en façade et sur les côtés, de fleurs, vases, aiguières dans des bassins, oiseaux dans des médaillons, enveloppe, plume et encrier. Il ouvre, en partie haute, par un

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BONHEUR DU JOUR en bois de placage à décor d'une marqueterie « d'ustensiles », en façade et sur les côtés, de fleurs, vases, aiguières dans des bassins,oiseaux dans des médaillons, enveloppe, plume et encrier. Il ouvre, en partie haute, par un tiroir, deux portes découvrant quatre petits tiroirs. Il ouvre, en partiebasse, par un tiroir découvrant deux caissons, une tablette écritoire, mobile, gainée d'un maroquin havane à vignettes dorées présentant au revers un miroiret dissimulant un secret. Il repose sur des pieds légèrement galbés réunis par une tablette d'entrejambe marquetée de rinceaux, ceint d'une galerie ajourée.Fine ornementation de bronzes ciselés et dorés tels qu'entrées de serrure, bouton de préhension, galerie ajourée, chutes d'angles et sabots.Estampillé C. TOPINO, Charles Topino (vers 1742-1803) reçu maître le 17 novembre 1773.Époque Transition Louis XV-Louis XVIH 102,5, L 70, P 48,5 cmMentionné comme « compagnon ébéniste » le 14 mai 1770 sur son acte de mariage, Charles Topino est reçu maître le 17 novembre 1773.Cette réception lui ouvre les portes de la prestigieuse et rigoureuse communauté des menuisiers-ébénistes. En 1782, il est nommé par sespairs, député de sa corporation. Il gère ses différentes fonctions de main de maître, comme en témoigne son précieux livre-journal conservé auxArchives de la Ville de Paris. À la fois ébéniste, marchand-mercier et expert, Charles Topino a une productivité abondante jusqu'en 1789, date dedéclaration de faillite, conséquence des difficultés économiques et de la fragilité politique qui lui firent perdre un grand nombre de sa clientèle,principalement privée.Les curieuses marqueteries représentant des vases, des théières et tous ustensiles de cuisine, livres ou encore cartes à jouer constituent l'élémentle plus caractéristique de la marqueterie de Topino. Elle s'inspire probablement des bordures des paravents chinois en laque de Coromandel oùl'on rencontre des motifs similaires.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
TABLE DE SALON en bois de placage et bois teinté vert décoré d'une marqueterie d'entrelacs et rosettes. Elle ouvre par un tiroir en ceinture. Elle repose sur des pieds à pans légèrement cambrés réunis par une tablette d'entrejambe de forme rognon

Lot 157: TABLE DE SALON en bois de placage et bois teinté vert décoré d'une marqueterie d'entrelacs et rosettes. Elle ouvre par un tiroir en ceinture. Elle repose sur des pieds à pans légèrement cambrés réunis par une tablette d'entrejambe de forme rognon

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: TABLE DE SALON en bois de placage etbois teinté vert décoré d'une marqueteried'entrelacs et rosettes. Elle ouvre par untiroir en ceinture. Elle repose sur des piedsà pans légèrement cambrés réunis par unetablette d'entrejambe de forme rognonornée d'un marbre blanc ceint d'une galerieajourée, terminés par des sabots.Dessus de marbre blanc ceint d'une galerieajourée.Estampillée JL COSSON, Jacques-LaurentCosson (1737-1812), reçu maître le 4septembre 1765.Époque Transition Louis XV-Louis XVIH 74, L 45, P 34 cmJacques Laurent Cosson, ébéniste réputés'établit rue de Charonne dans un immeubleà l'enseigne du « Grand Monarque ».Il fournit certains de ses confrères, Migeonet Moreau en particulier, ainsi que destapissiers. Il a frappé de son estampille auxcaractères menus, de nombreux meubles,de lignes sobres, mais de conceptioningénieuse comme des bureaux platsLouis XV, Louis XVI, petites tables de salon,bureaux à cylindre, secrétaires. Il excellaitdans la fabrication de petits meubles,exécutés avec maîtrise et qui en font debibelots charmants.On trouve certaines de ses créationsconservées au Louvre et aux Arts décoratifs

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
SECRÉTAIRE À GUILLOTINE à pans coupés en acajou et placage d'acajou. Il ouvre à une porte à miroir (ancien mécanisme à poids), un tiroir et un abattant découvrant un « castin ». La partie basse ouvre à deux vantaux. Les montants arrondis en ressaut

Lot 158: SECRÉTAIRE À GUILLOTINE à pans coupés en acajou et placage d'acajou. Il ouvre à une porte à miroir (ancien mécanisme à poids), un tiroir et un abattant découvrant un « castin ». La partie basse ouvre à deux vantaux. Les montants arrondis en ressaut

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: SECRÉTAIRE À GUILLOTINE à pans coupésen acajou et placage d'acajou. Il ouvre àune porte à miroir (ancien mécanisme àpoids), un tiroir et un abattant découvrantun « castin ». La partie basse ouvre à deuxvantaux. Les montants arrondis en ressauten partie basse à cannelures rudentées.Il repose sur des pieds fuselés.Ornementation de bronzes ciselés et doréstels que cassolettes, asperges, anneaux àpastilles et sabots.Serrures à trèfle.Estampillé de OHNEBERG, Martin Ohnebergreçu maître le 7 juillet 1773.Époque Louis XVIH 198,8, L 100,2, P 42 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LUSTRE en bois doré et sculpté à six lumières. Le fût balustre orné sur quatre rangs de branches sculptées ornées de pompons. XVIII° siècle

Lot 159: LUSTRE en bois doré et sculpté à six lumières. Le fût balustre orné sur quatre rangs de branches sculptées ornées de pompons. XVIII° siècle

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LUSTRE en bois doré et sculpté à sixlumières. Le fût balustre orné sur quatrerangs de branches sculptées ornéesde pompons.XVIII° siècle

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
DEUX LAMPES BOUILLOTTES à trois lumières en bronze ciselé et doré, les abatjours en tôle, l'un peint en vert à décor de rinceaux, l'autre laqué rouge à décor sinisant. Époque Louis XVI H 65 cm

Lot 160: DEUX LAMPES BOUILLOTTES à trois lumières en bronze ciselé et doré, les abatjours en tôle, l'un peint en vert à décor de rinceaux, l'autre laqué rouge à décor sinisant. Époque Louis XVI H 65 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: DEUX LAMPES BOUILLOTTES à troislumières en bronze ciselé et doré, les abatjoursen tôle, l'un peint en vert à décorde rinceaux, l'autre laqué rouge à décorsinisant.Époque Louis XVIH 65 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Claude RAMEY (1754 - 1838) Portrait de jeune femme Médaillon en terre cuite Diam. 36 cm Signé Ramey et daté An V ( 1796/1797 ) Claude Ramey, originaire de Dijon où il fréquenta son contemporain Prud'hon, entre à Paris dans l'atelier de Gois en 1780.

Lot 161: Claude RAMEY (1754 - 1838) Portrait de jeune femme Médaillon en terre cuite Diam. 36 cm Signé Ramey et daté An V ( 1796/1797 ) Claude Ramey, originaire de Dijon où il fréquenta son contemporain Prud'hon, entre à Paris dans l'atelier de Gois en 1780.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Claude RAMEY (1754 - 1838)Portrait de jeune femmeMédaillon en terre cuiteDiam. 36 cmSigné Ramey et daté An V ( 1796/1797 )Claude Ramey, originaire de Dijon où ilfréquenta son contemporain Prud'hon,entre à Paris dans l'atelier de Gois en1780. Premier prix de sculpture en 1782,pensionnaire à l'Académie de France à Romejusqu'en 1786, on lui doit d'importants basreliefsau Louvre, au Panthéon, au Palaisdu Luxembourg et à l'Arc de triomphe duCarrousel. Il est en outre l'auteur de lagrande statue de Napoléon 1er en costumede sacre conservée au musée du Louvre.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE CHÉRUBINS en bois naturel mouluré et sculpté, ornés de guirlandes de fleurs et reposant sur un entablement à décor de coquilles. Début XIX° siècle H 60 cm

Lot 162: PAIRE DE CHÉRUBINS en bois naturel mouluré et sculpté, ornés de guirlandes de fleurs et reposant sur un entablement à décor de coquilles. Début XIX° siècle H 60 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE CHÉRUBINS en bois naturel mouluré etsculpté, ornés de guirlandes de fleurs et reposant surun entablement à décor de coquilles.Début XIX° siècleH 60 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BUFFET en noyer mouluré. Il ouvre en façade par deux petits tiroirs et deux portes découvrant une étagère. Il repose sur une plinthe. Dessus de pierre de Petry mouluré d'un cavet. XVIII° siècle H 106,5, L 160, P 70 cm

Lot 163: BUFFET en noyer mouluré. Il ouvre en façade par deux petits tiroirs et deux portes découvrant une étagère. Il repose sur une plinthe. Dessus de pierre de Petry mouluré d'un cavet. XVIII° siècle H 106,5, L 160, P 70 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BUFFET en noyer mouluré. Il ouvre enfaçade par deux petits tiroirs et deux portesdécouvrant une étagère. Il repose sur uneplinthe.Dessus de pierre de Petry mouluré d'uncavet.XVIII° siècleH 106,5, L 160, P 70 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE D'APPLIQUES en bronze ciselé et doré à trois bras de lumière. Le fût cannelé orné de feuilles, fleurs et guirlande de houx en applique, il présente un masque de satyre en applique à la naissance des bras de lumière qui reprennent le même décor

Lot 164: PAIRE D'APPLIQUES en bronze ciselé et doré à trois bras de lumière. Le fût cannelé orné de feuilles, fleurs et guirlande de houx en applique, il présente un masque de satyre en applique à la naissance des bras de lumière qui reprennent le même décor

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE D'APPLIQUES en bronze ciselé et doré à trois bras de lumière.Le fût cannelé orné de feuilles, fleurs et guirlande de houx enapplique, il présente un masque de satyre en applique à la naissancedes bras de lumière qui reprennent le même décor que le fût. Ils sontsommés d'un vase à l'antique cannelé orné de houx.Époque Louis XVIH 54 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
GUÉRIDON À PLATEAU BASCULANT en acajou et placage d'acajou flammé. Il repose sur un fût balustre à côtes torses prolongés par trois pieds cambrés terminés par des roulettes. Travail anglais, fin XVIII° siècle H 74, Diam. 105 cm

Lot 165: GUÉRIDON À PLATEAU BASCULANT en acajou et placage d'acajou flammé. Il repose sur un fût balustre à côtes torses prolongés par trois pieds cambrés terminés par des roulettes. Travail anglais, fin XVIII° siècle H 74, Diam. 105 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: GUÉRIDON À PLATEAU BASCULANT en acajou et placage d'acajouflammé. Il repose sur un fût balustre à côtes torses prolongés partrois pieds cambrés terminés par des roulettes.Travail anglais, fin XVIII° siècleH 74, Diam. 105 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CHRIST

Lot 166: CHRIST " JANSÉNISTE " en ivoire dans un cadre à parecloses en bois mouluré et doré à décor de feuillages, surmonté de fleurs en aplats. XVIII° siècle H 67, L 39 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CHRIST " JANSÉNISTE " en ivoire dans uncadre à parecloses en bois mouluré et doréà décor de feuillages, surmonté de fleursen aplats.XVIII° siècleH 67, L 39 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LIT DE REPOS TOUTES FACES en bois peint blanc rechampi doré. Les dossiers renversés à décor de rosaces. La ceinture à décor de guirlandes de fleurs, les dés de raccordements à décor de marguerites. Il repose sur des pieds figurant des colonnes. Fin

Lot 167: LIT DE REPOS TOUTES FACES en bois peint blanc rechampi doré. Les dossiers renversés à décor de rosaces. La ceinture à décor de guirlandes de fleurs, les dés de raccordements à décor de marguerites. Il repose sur des pieds figurant des colonnes. Fin

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LIT DE REPOS TOUTES FACES en bois peint blanc rechampi doré. Les dossiersrenversés à décor de rosaces. La ceinture à décor de guirlandes de fleurs, les dés deraccordements à décor de marguerites. Il repose sur des pieds figurant des colonnes.Fin XVIII° siècleH 68, L 182, P 68 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BUREAU PLAT de forme rectangulaire en placage de bois rose et amarante ouvrant à trois tiroirs en ceinture. Il repose sur des pieds gainés à décor de réserves. Dessus gainé dans un encadrement. Fine ornementation de bronzes ciselés et dorés tels que

Lot 168: BUREAU PLAT de forme rectangulaire en placage de bois rose et amarante ouvrant à trois tiroirs en ceinture. Il repose sur des pieds gainés à décor de réserves. Dessus gainé dans un encadrement. Fine ornementation de bronzes ciselés et dorés tels que

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BUREAU PLAT de forme rectangulaire en placage de bois rose et amarante ouvrant à troistiroirs en ceinture. Il repose sur des pieds gainés à décor de réserves. Dessus gainé dans unencadrement.Fine ornementation de bronzes ciselés et dorés tels que lingotière sur trois faces, drapés,bagues en triglyphe, entrées de serrure et sabots.Estampillé SCHEY, Fidélis Schey (mort en 1788) reçu maître le 5 février 1777.Époque Louis XVI.H 75, L 114,4, P 65,5 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE NUBIENS PORTE TORCHÈRES en bois peint polychrome et or reposant sur une base traitée au naturel. Italie XVIII° siècle H 177 cm

Lot 169: PAIRE DE NUBIENS PORTE TORCHÈRES en bois peint polychrome et or reposant sur une base traitée au naturel. Italie XVIII° siècle H 177 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE NUBIENS PORTE TORCHÈRESen bois peint polychrome et or reposant surune base traitée au naturel.Italie XVIII° siècleH 177 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BUREAU PLAT TOUTE FACES en acajou et placage d'acajou. Il ouvre par trois tiroirs en ceinture et deux tirettes latérales. Le plateau est gainé d'un maroquin vert à vignettes dorées. Il repose sur des pieds fuselés cannelés et terminés par des

Lot 170: BUREAU PLAT TOUTE FACES en acajou et placage d'acajou. Il ouvre par trois tiroirs en ceinture et deux tirettes latérales. Le plateau est gainé d'un maroquin vert à vignettes dorées. Il repose sur des pieds fuselés cannelés et terminés par des

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BUREAU PLAT TOUTE FACES en acajou et placage d'acajou. Il ouvre par trois tiroirs en ceintureet deux tirettes latérales. Le plateau est gainé d'un maroquin vert à vignettes dorées. Il reposesur des pieds fuselés cannelés et terminés par des roulettes.Époque Louis XVI.H 73, L 140, P 72 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
SUITE DE DOUZE FAUTEUILS à dossier plat cannés en bois mouluré et sculpté laqués gris, les accotoirs à manchettes et leurs supports à cannelures rudentées. Les dés de raccordement sculptés de rosace. Ils reposent sur des pieds cannelés fuselés et

Lot 171: SUITE DE DOUZE FAUTEUILS à dossier plat cannés en bois mouluré et sculpté laqués gris, les accotoirs à manchettes et leurs supports à cannelures rudentées. Les dés de raccordement sculptés de rosace. Ils reposent sur des pieds cannelés fuselés et

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: SUITE DE DOUZE FAUTEUILS à dossier plat cannés en bois mouluré et sculpté laqués gris,les accotoirs à manchettes et leurs supports à cannelures rudentées. Les dés de raccordementsculptés de rosace. Ils reposent sur des pieds cannelés fuselés et rudentés.Epoque Louis XVIIls sont garnis de coussins à lacets.H 95, L 60, P 48 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
RÉGULATEUR DE PARQUET de forme mouvementée et galbée en placage de bois de rose et bois de violette. Le mouvement est monté dans un boitier dit « tête de poupée ». Le corps ouvre à une porte vitrée sur une base évasée, à plinthe. Ornementation de

Lot 172: RÉGULATEUR DE PARQUET de forme mouvementée et galbée en placage de bois de rose et bois de violette. Le mouvement est monté dans un boitier dit « tête de poupée ». Le corps ouvre à une porte vitrée sur une base évasée, à plinthe. Ornementation de

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: RÉGULATEUR DE PARQUET de forme mouvementée et galbéeen placage de bois de rose et bois de violette. Le mouvementest monté dans un boitier dit « tête de poupée ». Le corps ouvreà une porte vitrée sur une base évasée, à plinthe.Ornementation de bronzes ciselés et dorés, poinçons au « C »couronné : coquille ajourée, chutes, agrafes et cadre.Le mouvement en émail, aux chiffres romains pour les heureset aux chiffres arabes pour les minutes, signé J B DUTERTREà Paris - reçu maître en 1735.Estampillé de LIEUTAUD, Balthazar Lieutaud reçu maîtrele 20 mars 1749.Époque Louis XV.H 206, L 64,5, P 30 cm(restaurations d'usage)

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE D'ENCOIGNURES en laque de Chine à décor de scènes animées de personnages dans des paysages lacustres dans des villages. Elles ouvrent à une porte bombée, encadrée de montants à cannelures. Fine ornementation de bronzes ciselés et dorés. Dessus

Lot 173: PAIRE D'ENCOIGNURES en laque de Chine à décor de scènes animées de personnages dans des paysages lacustres dans des villages. Elles ouvrent à une porte bombée, encadrée de montants à cannelures. Fine ornementation de bronzes ciselés et dorés. Dessus

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE D'ENCOIGNURES en laque de Chine à décor de scènes animées de personnages dansdes paysages lacustres dans des villages. Elles ouvrent à une porte bombée, encadrée demontants à cannelures.Fine ornementation de bronzes ciselés et dorés. Dessus marbre gris Sainte Anne mouluréd'un cavet.Estampillées MACRET, Pierre Macret (1727-1796) est pourvu en 1756 d'un brevet d'ébénistesuivant la cour.Fin XVIII°siècle.H 87,5, L 67,5, P 46 cm(petits accidents et restaurations)

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
GRANDE COMMODE en marqueterie à fond de cubes. Elle repose sur quatre pieds légèrement cambrés et ouvre à deux tiroirs sans traverse en façade. Son ressaut central est bordé de deux panneaux concaves. Les côtés, droits, en retrait à l'arrière des

Lot 174: GRANDE COMMODE en marqueterie à fond de cubes. Elle repose sur quatre pieds légèrement cambrés et ouvre à deux tiroirs sans traverse en façade. Son ressaut central est bordé de deux panneaux concaves. Les côtés, droits, en retrait à l'arrière des

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: GRANDE COMMODE en marqueterie à fond de cubes. Elle repose sur quatre pieds légèrement cambrés et ouvre à deux tiroirs sans traverse enfaçade. Son ressaut central est bordé de deux panneaux concaves. Les côtés, droits, en retrait à l'arrière des pieds avants, s'incurvent avantde redevenir droits au dessus des pieds arrières. La marqueterie de cubes est soulignée de filets avec des décrochements à chaque angle.Des bronzes dorés en forme de griffes de lion terminent les pieds, et des feuillages fleuris l'amortissement du tablier.Poignées de tirage à anneaux et entrées des serrures ovales à noeuds et rubans.Dessus marbre blanc.Estampillée S OEBEN, Simon Oeben (mort en 1786), reçu maître en 1769 et D.L. PELLETIER Denis Louis Pelletier, maître en 1760.Époque Transition Louis XV-Louis XVIH 84, L 131, P 60 cmLa présence de deux estampilles sur un même meuble ne signifie pas une collaboration mais que l'un des deux artisans a, soit restauréou modifié le travail de l'autre, ou comme dans notre cas, commercialisé ce travail. L'estampille vaut en effet certificat de responsabilité,et en cas de malfaçon, le client peut donc se retourner contre le vendeur. Ici, Pelletier, ébéniste, est surtout connu pour avoir tenu magasinoù il était marchand d'oeuvres de ses confrères, dont Topino. Sa production personnelle, difficile à cerner, correspond à quelques piècesd'esprit Louis XV ou Transition.Comme beaucoup d'ébénistes parisiens, les Oeben, Simon et Jean-François (et peut-être Joseph ?), sont des étrangers : nés aux marchesde l'Allemagne, ils épousent chacun une soeur du fameux Roger Van der Cruse (RVLC), qui aurait été leur premier maître, et leur propresoeur sera l'épouse de Martin Carlin. Jean-François fait son apprentissage chez le fils Boulle (peut-être passe-t'il aussi chez Latz), etSimon suit son frère comme compagnon aux Gobelins quand ce dernier est nommé ébéniste du Roi (1754), avant d'obtenir à son tour lebrevet d'ébéniste du Roi.La personnalité, le talent, voire le génie de Jean-François marqua la carrière de son jeune frère, qui fût un temps son principal collaborateur.L'aîné, installé à l'Arsenal, joint à son brevet d'ébéniste celui de " mécanicien " et travaille à des meubles " à transformations ". Il reçoitcommande de fabriquer pour Louis XV un bureau mécanique, dont une seule clef commande toutes les ouvertures et qui se refermeen dissimulant tous les papiers sans les déranger, meuble terminé après sa mort par Riesener. Simon n'y participe pas directement,mais l'intimité familiale resserre les liens et les échanges entre les ateliers. Ainsi, le type de commode inventé par Jean-François pourmadame de Pompadour -la marquise en commandera bon nombre pour ses résidences, notamment Ménars- constitue un morceau debravoure, comme cette marqueterie de " cubes ". En fait ce frisage -simple opposition dans le placement des feuilles de bois- composéde trois losanges formant un cube en perspective sous la forme d'un hexagone est d'une complexité absolue : " la difficulté réside dans lemouvement géométrique répétitif qui fait ressortir n'importe quel petit décalage ". Les frères Oeben sont sans aucun doute les ébénistesqui surent le mieux maîtriser cette technique. Ils apposent tous les deux leur estampille sur une commode de ce genre, vers 1761-1762,à décor de marqueterie de cubes (aujourd'hui au Musée des Arts décoratifs de Lyon).Ébéniste privilégié, Simon n'a pas été astreint à la maîtrise (qu'il ne prendra qu'en 1769) pour pouvoir produire et commercialiser desmeubles frappés de son estampille. Il l'utilisa sans doute dès la fin des années 1750 : c'est de cette époque qu'il faut dater notre commode.L'estampille de Pelletier a pu être apposée plus tard, puisqu'elle ne peut pas être antérieure à 1760, année de son accession à la maîtrise.Notre meuble doit être considéré comme un jalon dans l'élaboration du type des " commodes à la grecque ", dont A. Pradère a donné la définition,qui marqua les débuts du néo-classicisme. Plusieurs points l'en distinguent cependant.Commode estampillée S Oeben et JF Oeben,Musée des Arts décoratifs de Lyon.Quand l'esthétique néo-classique choisit des lignes droites ou courbes, elle les mélange peu. Certes Oeben s'adapte et adoucit lescanons du bureau de Lalive de Jully, en conservant sur ses commodes un piétement galbé en ressaut, sur lequel est posée une caisserectiligne, bientôt " cassée " par un ressaut central. Là, notre commode joint sur la ligne de sa façade une alternance très soulignéede courbes opposées et de droites, exactement inverses de ce qu'on rencontre sur des commodes dites " en arbalète ", en voguesous la Régence... En outre, habituellement, le décor marqueté présente une opposition dans son dessin : des courbes (feuillages,quintefeuilles, amandes...) enserrent un réseau de lignes droites (filets polychromes et de grecques), ou inversement, ou encore descourbes s'affrontent. Ici, il est exclusivement exécuté à partir d'une géométrie angulaire : le fond est une marqueterie de cubes inséréedans des lignes droites de filets, jouant simplement sur les nuances de tonalités des bois. Enfin, l'absence de tiroir étroit dans sapartie supérieure habituellement décorée d'une frise de marqueterie ou de bronze doré rapproche notre commode des productions del'époque Louis XV.De fait, le style de Simon Oeben est plus strict que celui de son frère et d'une grande sobriété qui n'exclut pas l'élégance.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
RARE PAIRE D'APPLIQUES en bronze doré et finement ciselé à trois bras de lumière naissant de feuillages détachés figurant des cornes cannelées et stylisées. Le fût est orné d'une guirlande de feuilles de vignes et pampres enroulée de haut en bas et

Lot 175: RARE PAIRE D'APPLIQUES en bronze doré et finement ciselé à trois bras de lumière naissant de feuillages détachés figurant des cornes cannelées et stylisées. Le fût est orné d'une guirlande de feuilles de vignes et pampres enroulée de haut en bas et

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: RARE PAIRE D'APPLIQUES en bronze doré et finement ciselé àtrois bras de lumière naissant de feuillages détachés figurant descornes cannelées et stylisées. Le fût est orné d'une guirlande defeuilles de vignes et pampres enroulée de haut en bas et somméd'une pomme de pin et agrémenté d'un noeud de passementerieen partie basse, terminé par des pompons.Attribuée à Louis-Gabriel Feloix (1729-1812), reçu maitre en 1754.Epoque Louis XVI.H 57, 5 cmUne suite de quatre d'un modèle similaire, également attribuéeà Louis-Gabriel Feloix provenant du Cabinet intérieur de la ReineMarie-Antoinette à Versailles, a été vendue 1 815 500 $ chezChristie's New York lors de la dispersion de la collection Alexanderle 30 avril 1999 sous le numéro 15, aujourd'hui conservées auJohn-Paul Getty Museum à Los-Angeles.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE CHENETS AUX SPHINGES COUCHÉES en bronze ciselé et doré, elles reposent sur des bases rectangulaires à décor de coquilles et médaillons entourés de laurier figurant des profils d'empereurs. Vers 1800 H 33, L 36, 19 cm

Lot 176: PAIRE DE CHENETS AUX SPHINGES COUCHÉES en bronze ciselé et doré, elles reposent sur des bases rectangulaires à décor de coquilles et médaillons entourés de laurier figurant des profils d'empereurs. Vers 1800 H 33, L 36, 19 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE CHENETS AUX SPHINGESCOUCHÉES en bronze ciselé et doré, ellesreposent sur des bases rectangulaires àdécor de coquilles et médaillons entourésde laurier figurant des profils d'empereurs.Vers 1800H 33, L 36, 19 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
TABLE A JEUX, elle repose sur quatre pieds cambrés. La ceinture ouvre à deux tiroirs. Légèrement convexe sur sa hauteur, elle est décorée d'une marqueterie de cubes. Le premier plateau amovible est en cabaret. Il découvre plusieurs autres plateaux

Lot 177: TABLE A JEUX, elle repose sur quatre pieds cambrés. La ceinture ouvre à deux tiroirs. Légèrement convexe sur sa hauteur, elle est décorée d'une marqueterie de cubes. Le premier plateau amovible est en cabaret. Il découvre plusieurs autres plateaux

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: TABLE A JEUX, elle repose sur quatre pieds cambrés. La ceinture ouvre à deux tiroirs. Légèrement convexe sur sa hauteur, elle est décorée d'unemarqueterie de cubes.Le premier plateau amovible est en cabaret. Il découvre plusieurs autres plateaux gigognes présentant chacun un jeu différent, jusqu'aux casiersd'un tric-trac. Sur l'un d'eux des figures de cartes à jouer entourent l'étiquette du marchand Vaugeois, " Au singe verd ".Le premier plateau propose sur une face un damier (100 cases) dans lequel un filet vert ceinture un échiquier (64 cases) d'ébène et d'ivoire.Sur les bordures latérales sont représentés des pièces, des cartes, des jetons, en bois teintés... Au revers des cases se succèdent en colimaçon(loterie, autre jeu de l'oie ?), avec au centre une roulette, et un jeu en croix du " renard et de la poule ".Le deuxième plateau présente un jeu de l'oie (63 cases), et au milieu un jeu de solitaire. L'autre face (avec des cercles à rayons décalés) est un" jeu de la chouette " (paris sur tableaux).Les autres plateaux servent au " nain jaune " (ou " lindor ", avec des figures imprimées et l'étiquette Vaugeois), à des jeux de loto (plateauentièrement divisé en cases rectangulaires), de " courses de chevaux " (plus tard dit " steeple-chase ", un ovale figurant un hippodrome ?), et de" chat et souris ".Époque fin XVIII° siècleH 72, L 77,5, P 61 cm(Petits accidents au placage, manque ses sabots à roulettes, avec ses pions et des marques d'ivoire et d'os)Adam Vaugeois s'établit dès avant 1778 à Paris comme marchand-tabletier où il succède à N... Auxerre, fournisseur de pommeaux de cannes,d'écrans, de boîtes, etc. Sans qu'on sache s'il fabrique ou fait fabriquer les meubles qu'il vend " Au singe verd ", rue des Arcis, Vaugeois s'estfait une spécialité de commercialiser des tables à jeux à combinaisons. Il invente un nouveau jeu de loto, baptisé après la naissance du Dauphin(1781) " loto-Dauphin ", qui fait fureur auprès de l'aristocratie. Son fils reprend la boutique en 1794, devient maire de Choisy-sur-Seine, et continuesous l'Empire. Notons que Biennais, lui aussi marchand-tabletier à ses débuts (1788), vendait à l'enseigne " Au singe violet ".Des tables aux formes adaptées à chaque jeu existent depuis la fin du XVII° : rondes ou à cinq pans avec une cavité centrale pour la cavagnoleou le brelan (les fameuses tables " bouillottes "), triangulaires pour le tri ou l'hombre, carrées ou rectangulaires avec des ressauts aux anglespour le piquet ou le quadrille, etc. C'est sous Louis XV, avec les premiers meubles à système, que la production de tables à plusieurs jeux sembleavoir commencé: on connaît une table assez proche de la nôtre avec des jeux datés de 1753, portant l'estampille de Brice Peridiez, vers 1760,elle-aussi à marqueterie de cubes. La forme de la ceinture, nécessairement ventrue pour accueillir les multiples plateaux, évolue sous Louis XVI :on remplace le classique plateau (damier d'un coté, feutre ou maroquin de l'autre) par un caisson amovible renfermant les jeux supplémentaires.Ces tables sont fabriquées selon les goûts et les fortunes en simple noyer, en acajou ou en marqueterie.Le jeu de société s'oppose ainsi au " jeu " -tout court-, qu'il soit de hasard (les dés, populaires et sentant le soufre : les soldats romains y jouèrentles reliques du Christ) et/ou de cartes, mais toujours associé à l'argent ou au gain. Il est certes parfois aristocratique, voire royal, mais malmaîtrisé il déchaîne des passions et devient démoniaque. Pourtant la nécessité d'un délassement est reconnue par les textes, et peut même êtreutilisé à des fins éducatives : des ensembles de cartes (géographiques, héraldiques, ou pour apprendre le latin !) servent ainsi ad usum Delphini.Le jeu devient ainsi un passe-temps acceptable et de " jeu de société ", se transforme en " jeu de bonne société "Sa place s'affirme dans la seconde moitié du XVIII°. Elle s'étend d'une part, dans les " cafés ", ou les cabinets de lecture, où une sociabilité nouvelles'instaure, dont quelques années plus tard Boilly rendra compte dans ses tableaux ou ses gravures; et d'autre part, dans le cercle familial ouintime, pour égayer des soirées (celles des Chateaubriand à Combourg !), ou à la campagne, comme dans les aquarelles de Carmontelle.Le jeu de l'oie se pratique en Europe depuis le XVI° siècle. Il s'agit d'un jeu de hasard, avec des dés qui permettent de se déplacer sur un plateau. A chaquecase correspond une « image », ce qui offre la possibilité d'adaptations sans nombre en phase avec l'actualité (plus de 10 000 variantes connues...).Le tric-trac demeure le jeu à la mode, combinant hasard (dés) et stratégie : on y joue encore aujourd'hui dans des versions édulcorées que sontle jacquet ou le backgammon.L'absence du jeu-phare de Vaugeois, le " loto-Dauphin ", permet de penser à une datation antérieure à sa création en 1781 que confirme le stylede notre meuble.Une table à jeu en bois naturel à pieds-gaine Louis XVI passée en vente en 1989 (est. : 200 000/250 000 F) présentait sur un plateau la mêmecomposition encadrant l'étiquette de Vaugeois...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BANQUETTE en acajou et placage d'acajou. Le dossier droit à décor de rosaces et palmettes. Les consoles d'accotoirs figurant des cygnes en ronde bosse. Elle repose sur des pieds toupies. Époque Empire H 84, L 162, P 60 cm

Lot 178: BANQUETTE en acajou et placage d'acajou. Le dossier droit à décor de rosaces et palmettes. Les consoles d'accotoirs figurant des cygnes en ronde bosse. Elle repose sur des pieds toupies. Époque Empire H 84, L 162, P 60 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BANQUETTE en acajou et placage d'acajou.Le dossier droit à décor de rosaces etpalmettes. Les consoles d'accotoirs figurantdes cygnes en ronde bosse. Elle repose surdes pieds toupies.Époque EmpireH 84, L 162, P 60 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BUREAU CYLINDRE en acajou flammé et placage d 'acajou, il ouvre à un volet coulissant découvrant trois tiroirs et un castin divisé en trois parties. il ouvre à trois tiroirs surmontant le cylindre et cinq tiroirs en ceinture, quatre en caisson

Lot 179: BUREAU CYLINDRE en acajou flammé et placage d 'acajou, il ouvre à un volet coulissant découvrant trois tiroirs et un castin divisé en trois parties. il ouvre à trois tiroirs surmontant le cylindre et cinq tiroirs en ceinture, quatre en caisson

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BUREAU CYLINDRE en acajou flammé et placage d 'acajou, il ouvre à un volet coulissant découvrant trois tiroirs etun castin divisé en trois parties. il ouvre à trois tiroirs surmontant le cylindre et cinq tiroirs en ceinture, quatre encaisson encadrant deux à deux un tiroir central en ceinture.Il repose sur des pieds en gaine de section carrée terminés par des sabots de bronze doré et surmontés dechapiteaux en bronze doré.Exceptionnelle ornementation de bronzes dorés et ciselés telle que: couple de sphynges encadrant une lyre surle cylindre, frise de feuilles sur les montants, flèches aux dés de raccordement des pieds, entrées de serruresDessus de marbre grisXIX° siècle

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
SUITE DE QUATRE GRANDES APPLIQUES en bronze ciselé et doré à décor cynégétique. Estampillées VIAN, Henri Vian (Mort en 1905) XIX° siècle H 107,5 cm Henri Vian, bronzier d'art installé dans l'Hôtel Salé à Paris, participa aux Expositions Universelles

Lot 180: SUITE DE QUATRE GRANDES APPLIQUES en bronze ciselé et doré à décor cynégétique. Estampillées VIAN, Henri Vian (Mort en 1905) XIX° siècle H 107,5 cm Henri Vian, bronzier d'art installé dans l'Hôtel Salé à Paris, participa aux Expositions Universelles

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: SUITE DE QUATRE GRANDES APPLIQUES en bronze ciseléet doré à décor cynégétique.Estampillées VIAN, Henri Vian (Mort en 1905)XIX° siècleH 107,5 cmHenri Vian, bronzier d'art installé dans l'Hôtel Salé à Paris,participa aux Expositions Universelles dès 1878. Il réalisade nombreuses ornementations d'intérieur d'une très bellequalité telles des cheminées, vases à montures de bronze,lustres, balustrades, appliques notamment les lustres dela Cour des Comptes et ceux de l'hôtel Ritz à Londres.Il participa à de nombreuses expositions, notamment àl'Exposition Universelle de 1900. En 1905 Madame Vian,reprit la succession de son époux et exerça au 5 de la ruede Thorigny à Paris

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
IMPORTANT BUREAU PLAT en bois peint sculpté de moulurés et coquilles sur la ceinture. Il ouvre en ceinture par trois tiroirs dont le central en retrait. Il repose sur quatre pieds cambrés ornés de feuilles d'acanthe et d'enroulement, terminés par des

Lot 181: IMPORTANT BUREAU PLAT en bois peint sculpté de moulurés et coquilles sur la ceinture. Il ouvre en ceinture par trois tiroirs dont le central en retrait. Il repose sur quatre pieds cambrés ornés de feuilles d'acanthe et d'enroulement, terminés par des

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: IMPORTANT BUREAU PLAT en bois peint sculpté de moulurés et coquilles sur la ceinture.Il ouvre en ceinture par trois tiroirs dont le central en retrait. Il repose sur quatre pieds cambrésornés de feuilles d'acanthe et d'enroulement, terminés par des griffes de lion.Ancien travail étranger de style RégenceH 80, L 192, P 93 cmCe bureau se rapproche des grands modèles de l'empire austro-hongrois que l'on retrouvedans le palais de Schönbrunn.François-Joseph Ier d'Autriche remeuble le palais jusqu'à sa mort en 1916. Plusieurs piècesgardent le souvenir de l'Impératrice Elisabeth dite « Sissi ». Le cinéma la représente souventderrière un bureau approchant du nôtre.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CONSOLE D'APPLIQUE de forme chantournée, en fer forgé, patiné, poli et doré. La ceinture ajourée à décor de volutes, de courbes et contrecourbes et centrée d'une large fleurette. Elle est soutenue par deux pieds en enroulement à décor de branchage,

Lot 182: CONSOLE D'APPLIQUE de forme chantournée, en fer forgé, patiné, poli et doré. La ceinture ajourée à décor de volutes, de courbes et contrecourbes et centrée d'une large fleurette. Elle est soutenue par deux pieds en enroulement à décor de branchage,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CONSOLE D'APPLIQUE de forme chantournée, en fer forgé, patiné, poli et doré. La ceinture ajourée à décor de volutes, de courbes et contrecourbeset centrée d'une large fleurette. Elle est soutenue par deux pieds en enroulement à décor de branchage, réunis par une entretoise enmarbre Portor.Dessus de marbre Portor.Vers 1800H 86, L 81, P 37 cmApparu dès l'Antiquité, le mobilier de métal traversa les siècles, passant par les ployants de l'époque romaine, au fauteuil de Dagobert du VII°siècle, pour trouver son apogée sous l'Empire notamment à travers tout le mobilier dit « de campagne ». Au XVIII° siècle, ce sont les consoles quiconnurent les faveurs des artistes, leurs formes et leurs fonctions permettant la réalisation de décor surprenant dans le goût de l'époque. Inspiréepar les techniques de la serrurerie, cette console témoigne de la difficulté de la réalisation d'un tel meuble, dont le matériau est beaucoup plusardu à travailler que le bois. Ainsi, Pierre Deumier écrira dans l'Avant Coureur de 1763 à ce propos: « (...) mais sous une main habile ce métalobéit comme de la cire, et reçoit les formes les mieux dessinées et les plus agréables... » Par son décor ciselé, ses ornements et la qualité desa dorure, cette console rivalise aussi de raffinement avec la grande production des menuisiers de l'époque. L'engouement rencontré par cescréations très techniques poussa même certains ornemanistes comme Jacques Gabriel Huquier ou Wally vers 1760 à créer des modèles, souventd'apparat, spécifiques aux consoles en fer.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
TABLE DE SALON en placage de bois de rose et bois de violette à décor d'une marqueterie de croisillons et fleurettes. Le plateau également marqueté recule et le tiroir en ceinture découvre une tablette écritoire gainée d'un maroquin rouge et un

Lot 183: TABLE DE SALON en placage de bois de rose et bois de violette à décor d'une marqueterie de croisillons et fleurettes. Le plateau également marqueté recule et le tiroir en ceinture découvre une tablette écritoire gainée d'un maroquin rouge et un

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: TABLE DE SALON en placage de bois de rose et bois de violette à décor d'une marqueterie decroisillons et fleurettes. Le plateau également marqueté recule et le tiroir en ceinture découvreune tablette écritoire gainée d'un maroquin rouge et un encrier. Elle repose sur des pieds à panslégèrement galbés terminés par des sabots.Fine ornementation de bronzes ciselés et dorés tels qu'entrée de serrure, lingotière, chutes d'angles,filets et sabots.Estampillée RVLC, Roger Vandercruse dit Lacroix (1727-1799), reçu maître le 6 février 1755 et JMEÉpoque Louis XVH 71, L 59, P 43 cmCe type de petite table à écrire mécanique dite "à deux fins" dont le plateau coulisse permettant dedécouvrir pupitre et compartiments nécessaires à l'écriture semble avoir été mise au point à Paris versle milieu du XVIII° siècle par le beau-frère de Roger Vandercruse, Jean-François Oeben (1721-1763).En effet, l'on connaît de ce dernier un certain nombre de tables de ce modèle avec des mécanismesplus ou moins perfectionnés et des décors marquetés souvent particulièrement travaillés. Le modèleque nous présentons porte lui l'estampille de Roger Vandercruse, l'un des plus importants ébénistesparisiens de la seconde moitié du XVIII° siècle et dont l'oeuvre reflète parfois l'influence plus oumarquée de son célèbre confrère et parent.Considérant son décor marqueté, l'ébéniste s'est également inspiré plus ou moins librement descréations d'Oeben, notamment dans le type de motifs dits géométriques qui contrastent grâce àl'emploi de deux types d'essences de bois différents, l'un clair, l'autre foncé, ce qui parvient à créerparfois un véritable effet de trompe-l'oeil.Roger Vandercruse fut reçu maître ébéniste à Paris le 6 février 1755. Il se distingue de ses confrèrespar le rôle primordial qu'il joua dans le développement des créations de mobilier de la Transition versle néoclassicisme. D'origine flamande, il naquit à Paris dans le quartier du Faubourg Saint-Antoine,lieu privilégié par les artisans du temps. Cette proximité géographique lui permit de se lier avecquelques-uns des artisans en meubles les plus renommés, notamment Jean-François Oeben avecqui l'une de ses soeurs se maria, puis devenue veuve se remaria avec l'ébéniste de la Couronne Jean-Henri Riesener ; enfin trois autres de ses soeurs épousèrent les ébénistes Simon Oeben et SimonGuillaume, et le ciseleur André Ravrio. Après son accession à la maîtrise, RVLC reprit l'atelier paternelet acquit rapidement une grande notoriété qui lui permit notamment de livrer par l'intermédiaire deGilles Joubert quelques meubles importants pour le Garde-Meuble de la Couronne, particulièrementdes commodes destinées à Madame Victoire et à la comtesse de Provence. Faute de successeur, sonfils étant mort en 1789, il se retira des affaires au moment des troubles révolutionnaires, mais sembleavoir continué l'ébénisterie comme loisir jusqu'à sa mort en 1799.De nos jours de nombreux musées français et internationaux possèdent des meubles de l'ébéniste,notamment les musées Cognacq-Jay, du Louvre et Nissim de Camondo à Paris, le musée national duchâteau de Versailles, la Wallace Collection à Londres, le Getty Museum de Malibu, le MetropolitanMuseum of Art et la Frick Collection à New York et les anciennes collections Rothschild à WaddesdonManor près de Londres.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
COMMODE DEMI-LUNE en marqueterie ouvrant à trois tiroirs en ceinture, à deux tiroirs dissimulant la traverse en façade et à deux vantaux sur les côtés. Décor géométrique de bois de rose et de bois de violette dans des encadrements d'amarante sur les

Lot 184: COMMODE DEMI-LUNE en marqueterie ouvrant à trois tiroirs en ceinture, à deux tiroirs dissimulant la traverse en façade et à deux vantaux sur les côtés. Décor géométrique de bois de rose et de bois de violette dans des encadrements d'amarante sur les

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: COMMODE DEMI-LUNE en marqueterie ouvrant à trois tiroirs en ceinture, à deux tiroirsdissimulant la traverse en façade et à deux vantaux sur les côtés. Décor géométrique de boisde rose et de bois de violette dans des encadrements d'amarante sur les côtés. Décor d'unescène à l'antique en façade représentant Neptune sur une fontaine animée de conques avecen arrière-plan la pyramide de Calius Cestius à Ostie - port de Rome. Montants en ressautreposant sur des pieds fuselés à cannelures en laiton.Ornementation de bronzes ciselés et dorés : rosettes dans des entrelacs, alternés de chutesd'acanthes, cadres, anneaux aux lauriers à pastilles,rudentures à asperges, bagues à triglypheset sabots sur des boules.Marbre blanc mouluré d'un cavet.Estampillée RVLC. Roger Vandercruse dit Lacroix (1727-1799) reçu maître le 6 février 1755.Deux marques au fer chaud d'un « C » couronné, une marque effacée (numéro d'inventaire ?) etd'une étiquette papier en dessous « Krongrut ».Epoque Louis XVI.H 87,2 , L145,2, P 59,5 cmRéf. : Ancienne collection SICHEL - Trois vacations successives dont la première date de1886 - dont un semainier en placage estampillé de Riesener est conservé au musée des ArtsDécoratif à Paris (visible dans la dernière salle consacrée au mobilier XVIII°).Roger Vandercruse fait partie des plus célèbres ébénistes parisiens du XVIII° siècle. Il est lebeau-frère de Jean François Oeben et contemporain de J. F. Leleu et de Riesener. Il fournit lesmêmes clients de la Cour, et de l' aristocratie parisienne. Entre 1769 et 1774, il livre au GardeMeuble de la couronne de nombreux meubles.Les chef d'oeuvres de RVLC sont bien représentés dans les musées : Musée du Louvre, Muséedes Arts et Décoratifs, Musée Carnavalet à Paris Victoria and Albert Museum à Londres, FrickCollection à New York et au Musée Paul Getty à Malibu.Deux commodes royales sont à rapprocher de celle que nous présentons. La commodeTransition de Gilles Joubert livrée en 1769, conservée au Musée Paul Getty et la commodelivrée pour la chambre de Madame Victoire au Château de Compiègne, livrée aussi en 1769présentant des éléments décoratifs en bronze comparables à ceux de notre commode : il s'agitparticulièrement de la frise d'entrelacs. Les rosettes sont une spécificité de RVLC. Le bronze dutablier « d'homme barbu » se retrouve sur d'autres meubles de RVLC comme sur la commodeestampillée de RVLC livrée à la Comtesse de Provence à Fontainebleau en 1771.Les meubles à décor de marqueterie de scènes à l'antique sont très rares. Il faut se rendreau musée de Waddesdon Manor situé à Aylesbury en Angleterre pour trouver une oeuvrecomparable. On remarquera, le bureau cylindre réalisé pour Pierre Augustin Caron deBeaumarchais exécuté par Riesener ou Leleu. L'influence des gravures de Jean-Laurent Legay(vers 1710-1786_) et de la fontaine des Quatre Rivières à Rome de la place Navona est peutêtreà l'origine de l'inspiration de RVLC ou de la commande du marchand-mercier, pour laréalisation de la commode que nous présentons.Le « C » couronné nous conduit probablement vers une commande royale française et un inventaire de résidence royale en Allemagne.Cette marque non référencée, ressemble aux marques royales françaises connues. Nous connaissons deux commodes dont la marque estsimilaire : une commode en acajou qui porte la marque du Garde-Meuble Royal sous la Restauration et une commode de J. F. Oeben portantégalement un numéro d'inventaire du Garde-Meuble de la Couronne. A ce jour, seules deux commodes portent cette lettre au fer chaud et sontidentifiables au Garde-Meuble de la Couronne par les numéros d'inventaires. La commode que nous présentons ici, pourrait être la troisièmeappartenant au Garde-Meuble de la Couronne, si le numéro n'avait pas été effacé.Nous devons aussi noter que ce fer « C » couronné est très proche de la marque du château d'Eu, marque appliquée sur le mobilier ayantappartenu au Roi Louis-Philippe. Par analogie, il serait tentant de voir un lien avec ce fer au « C » couronné et la marque des meubles inventoriés auchâteau de Compiègne. Hypothèse d'autant plus plausible que RVLC a livré autour des années 1770 des meubles à Compiègne par l'intermédiairede son confrère Joubert.KRONGUT est une référence allemande, désignant toutes les propriétés utilisées par le Roi et la Reine après chaque accession au trône.Le Krongut était inventorié tous les cinq ans. L'hypothèse que cette commode ait appartenu à des collections des Rois de Würtemberg au XIX°siècle est probable

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
EXCEPTIONNEL BUREAU PLAT en bois laqué et vernis européen. Il repose sur quatre pieds cambrés garnis de bronzes. La ceinture, droite sur trois côtés, est découpée et s'ouvre à trois tiroirs sur la face moulurée en arbalète. Le plateau garni d'un

Lot 185: EXCEPTIONNEL BUREAU PLAT en bois laqué et vernis européen. Il repose sur quatre pieds cambrés garnis de bronzes. La ceinture, droite sur trois côtés, est découpée et s'ouvre à trois tiroirs sur la face moulurée en arbalète. Le plateau garni d'un

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: EXCEPTIONNEL BUREAU PLAT en bois laqué et vernis européen. Il repose sur quatre pieds cambrés garnis de bronzes. La ceinture, droite surtrois côtés, est découpée et s'ouvre à trois tiroirs sur la face moulurée en arbalète. Le plateau garni d'un maroquin est entouré d'une lingotière debronze. L'ensemble est décoré de laques européens à motifs extrême-orientaux et de bois vernis noir.Estampillé de P. FLECHY, Pierre Fléchy (1715-1769), reçu maître en 1756.Époque Louis XVH 77, L 165, P 82 cmProvenance : Château d'Anet, pour le duc de Penthièvre (1725-1793).Bibliographie : J. Duma, « Les Bourbon Penthièvre (1678- 1793) », Publication de la Sorbonne, Paris, 1995. - X. Salmon, sous la direction de,« Madame de Pompadour et les Arts », édition Réunion des Musées Nationaux, Paris, 2002. - T. Wolvesperges, « Le meuble français en laque auXVIIII° siècle », édition de l'Amateur, Paris, 2000.La mode du mobilier "chinois" est restée très présente tout au long du XVIII° siècle. Si magots et pagodes se rencontrent fréquemment, assortisà des pendules, des candélabres ou des bras de lumière, composer des meubles avec eux s'est révélé plus difficile. On découpe des coffres oudes paravents, et on les adapte...Au laque japonais on préfére, sous Louis XV, le goût chinois, jugé plus coloré et plus gai. La splendide commode par Desforges illustre avec sonfond rouge la magnificence à laquelle les ébénistes parisiens atteignent. Mais la technique reste aléatoire et onéreuse, et rapporte de largesbénéfices surtout aux grandes Compagnies des Indes, anglaise ou hollandaise, importatrices principales du matériau. On tente donc en Francede pallier ce problème en imitant ces laques précieux : parmi les nombreuses tentatives, celle des frères Martin connait le succès. Il s'agit en faitdavantage de vernis que de laque, mais celui-ci offre une plasticité très supérieure, pouvant se fondre aux contours sinueux du style Louis XV etdonner au bois noirci l'éclat de l'ébène.Là encore le marchand-mercier joue un rôle central; il est le pivot entre l'ébéniste, le laqueur et le client, les deux premiers restant anonymes (saufà estampiller) au troisième (renversement des choses : aujourd'hui, bien souvent le client est méconnu au profit de l'artisan !). La Cour se fournitprincipalement chez les merciers (Guillaume Martin, l'un des frères " inventeurs " du vernis du même nom, ne vend directement que trois meubles!), comme Hébert, qui livre à Mlle de Mailly pour son appartement de Choisy l'extraordinaire ensemble bleu à bronzes argentés. Si la valeur desmeubles en laque dépend de leur qualité, les prix demeurent importants : " une boeste de pendulle avec des figures couchées a costé du cadrand'après Michel-Ange et d'une commode de marqueterie garnie de bronze dorez d'or moulu, laquelle commode doit être pareille à celle du Roi àTrianon ", oeuvres connues d'A. Boulle, sont facturées seulement le double d'une paire de bas d'armoire "à deux battans chacun d'ancien la Chineposez sur leurs pieds de bois noircy garnis de bronze doré d'or moulu".On trouve peu de bureaux en laque Louis XV. Jacques Dubois (1694-1763) semble s'en être fait une spécialité même si Desforges, Roussel, ouBVRB peuvent en avoir fait d'aussi beaux. Les surfaces sont étroites et allongées, et les panneaux se lisent plus aisément sur des encoignuresou des commodes. Toutefois le seul meuble en laque livré à Versailles pour le Roi est un bureau plat par Joubert (aujourd'hui au Metropolitanmuseum), et placé dès 1759 dans son cabinet de travail. Remplacé dix ans plus tard que par celui d'Oeben et Riesener, Louis XV le conserva et ilresta en place jusqu'en 1786. Décrit dans les inventaires comme de " laque rouge ", il est en fait de vernis Martin " sans aucun relief ".La marquise de Pompadour, avant le néo-classicisme, avait apprécié le goût rocaille, comme les livraisons effectuées par le marchand-mercierLazare Duvaux le laissent voir. Elle fut collectionneuse, avant Marie-Antoinette, de meubles en laque du Japon, sortis des ateliers des grandsfaiseurs (comme le secrétaire en pente, ou le secrétaire en armoire de BVRB, coll. Riahi). B. Rondot se demande même si ce n'est pas cette" passion (...) qui poussa Oeben à adopter, conjointement au décor de fleurs, des décors de mosaïque de marqueterie directement inspirés deces laques ". Elle avait pour fournisseurs les meilleurs marchands de Paris, parmi lesquels il faut faire une large place à Lazare Duvaux : le nomde la marquise revient continuellement dans son " livre-journal " pour toutes sortes d'achats ou de services. Mais dans ces dix années d'activiténe sont mentionnées que vingt et une ventes de bureaux plats, dont un seul, et d'ailleurs assez simple, " en vernis de la Chine, garni de quarts derond et ornements dorés d'or moulu " à M. Portail en 1752 (Jean-Louis Portail, sg de Vaudreuil, Conseiller au Parlement de Paris, fils du PremierPrésident). Il n'en demeure pas moins que d'autres fournisseurs font travailler les ébénistes et les laqueurs (chez Machart, en 1753, un bureaude " lachine " se démarque du lot, pour plus de 300 L dans un inventaire, quand chez Darnaud, un bureau plat à pieds de biche, couvert d'unmaroquin noir, orné et garni de bronzes dorés d'or moulu "très bien finis" est prisé plus de 1 000 L...).Rare sans doute, le bureau plat, surtout de grandes dimensions, reste un meuble appartenant à l'univers masculin. Sa présence chez madame dePompadour ne s'explique que pour un intendant, ou un secrétaire, mais la richesse du meuble exclut cette hypothèse. Pour son frère, marquis deMarigny ? Pour le Roi ? En juin 1752, la marquise achète à Duvaux, pour le " Cabinet du Roy " à Crécy " une grande table à écrire... ". La marquiserevend en 1757 le château de Crécy, tout meublé, au duc de Penthièvre.Ce petit-fils de Louis XIV et de madame de Montespan hérite de son cousin, le comte d'Eu, fils du duc du Maine, et joint à une fortune considérableune autre fortune considérable, dont le château d'Anet, proche comme Crécy, de ses domaines de Châteauneuf et de Rambouillet. Le mobilier deCrécy sert en partie à meubler Anet lorsqu'en 1775 Crécy est recédé. Si le duc n'est pas personnellement inquiété sous la Révolution, à sa morten 1793, Anet est confisqué, le mobilier et les oeuvres d'art vendus, et les deux-tiers du bâtiment détruits.L'oeuvre produit par Fléchy se compose principalement de mobilier Louis XV, de marqueterie, à fleurs, ou de laque. Il sut trouver un équilibreentre des bâtis solides et bien architecturés et des finitions plus légères, sans tomber dans le mièvre. La qualité de son travail le rapproche desplus grands.Le bâti du meuble est recouvert d'un placage de " poirier noirci ", un bois fruitier au grain très serré rappelant l'ébène et teinté à la fumée avantd'être verni. Les décors en couleurs sont obtenus par adjonction de couches de gomme et séchés...Il est probable, et en tout cas vraisemblable que ce bureau, très typique des années 1755-1760 soit une commande ou un achat de la marquisede Pompadour, passé ensuite au duc de Penthièvre.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
COMMODE À PORTES de forme galbée, le bâti en chêne, placage de bois noirci et vernis européen. Elle ouvre par deux portes découvrant quatre tiroirs et coffre. La façade et les côtés en vernis européen à l'imitation des laques de Chine et du Japon à

Lot 186: COMMODE À PORTES de forme galbée, le bâti en chêne, placage de bois noirci et vernis européen. Elle ouvre par deux portes découvrant quatre tiroirs et coffre. La façade et les côtés en vernis européen à l'imitation des laques de Chine et du Japon à

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: COMMODE À PORTES de forme galbée, le bâti en chêne, placage de bois noirci et vernis européen. Elle ouvre pardeux portes découvrant quatre tiroirs et coffre. La façade et les côtés en vernis européen à l'imitation des laques deChine et du Japon à décor de fleurs, pagodes, personnages travaillant aux champs et couple d'oiseaux dans desencadrements de bronzes ciselés et dorés. Les montants pincés sont ornés de chutes d'angles rocaille finementciselés et prolongés par des pieds galbés terminés par des sabots en enroulement.Riche ornementation de bronzes ciselés et dorés tels qu'entrées de serrure, baguettes encadrant les vernis, chutesd'angles à décor de coquilles stylisées, culot ajouré et sabots ajourés.Dessus de marbre rouge griotte veiné blanc mouluré.Marque au fer d'une ancre marine entourée des lettres A et T. Cette marque est celle du château d'Anet propriété duduc de Penthièvre, Grand Amiral de France.Estampillée L BOUDIN, Léonard Boudin (1735-1807), reçu maître le 4 mars 1761Époque Louis XVH 90, L 122, P 61 cmAu milieu du XVIII° siècle, devant le succès remporté par les premiers meubles en laque commandés par la Cour,les grands ébénistes emploient des artistes peintres-laqueurs qui créent des décors de goût chinois et japonais quipeuvent remplacer ou égaler les laques extrême-orientales.Les cabinets japonais trop demandés sont à un moment introuvables et à des prix extravagants ainsi que lesparavents et les coffres. Les décors en vernis inventés par les frères Martin viennent suppléer les panneaux en laque.Ce meuble illustre parfaitement un moment décisif de l'histoire de l'art du mobilier. Il est de part sa facture, l'un destout premiers meubles connus illustrant les recherches techniques des grands marchands-merciers et ébénistesde l'époque.Leonard Boudin « Le sieur Boudin, ébéniste et tapissier, cloitre saint Germain l'Auxerrois, d'un magasin très bien fournide meubles de toutes espèces dans le nouveau gout, savoir commodes, secrétaires et autres ouvrages d'ébénisterie,feux, bras et pendules dores d'or moulu, pendules a bases de marbre blanc, glaces, lustres et ouvrages de la Chine,en vaisseaux et châteaux de nacre de perle ».Telle était la publicité de Leonard Boudin rédigée en 1777 dans le Journal des Petites Affiches. L'AlmanachDauphin de la même année nous donne quelques précisions supplémentaires « Boudin, rue Traversière, FaubourgSaint-Antoine, tient un des plus fameux magasin d'ébénisterie et fait des envois en province et chez l'étranger ».Reçu maître le 4 mars 1761, il développe remarquablement ses affaires. À la mort de son épouse en 1777, il faitdresser l'état des marchandises de son magasin par Nicolas Hericourt et Pierre Roussel.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PAIRE DE SELLETTES en bois sculpté et doré à décor d'enroulements, palmes, chutes de fleurs et blasons. Style XVIII° siècle. H 78 cm

Lot 187: PAIRE DE SELLETTES en bois sculpté et doré à décor d'enroulements, palmes, chutes de fleurs et blasons. Style XVIII° siècle. H 78 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PAIRE DE SELLETTES en bois sculpté et doré à décord'enroulements, palmes, chutes de fleurs et blasons.Style XVIII° siècle.H 78 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LUSTRE CAGE, le haut en forme de couronne agrémentée en son centre d'une poire en cristal taillé. Le fût en fer forgé cuivré et doré à décoration de perles taillées, rosaces et boules. Italie, Gênes, XIX° siècle, s'inspirant du Barochetto. H 60 cm

Lot 188: LUSTRE CAGE, le haut en forme de couronne agrémentée en son centre d'une poire en cristal taillé. Le fût en fer forgé cuivré et doré à décoration de perles taillées, rosaces et boules. Italie, Gênes, XIX° siècle, s'inspirant du Barochetto. H 60 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LUSTRE CAGE, le haut en forme de couronne agrémentée en son centre d'unepoire en cristal taillé. Le fût en fer forgé cuivré et doré à décoration de perlestaillées, rosaces et boules.Italie, Gênes, XIX° siècle, s'inspirant du Barochetto.H 60 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BUREAU PLAT TOUTES FACES en acajou et placage d'acajou flammé. Il ouvre par quatre tiroirs en simulant cinq dont un dissimule un coffre. Il simule cinq tiroirs sur la face opposée. Il présente deux tirettes sur les côtés gainées d'un maroquin bru à

Lot 189: BUREAU PLAT TOUTES FACES en acajou et placage d'acajou flammé. Il ouvre par quatre tiroirs en simulant cinq dont un dissimule un coffre. Il simule cinq tiroirs sur la face opposée. Il présente deux tirettes sur les côtés gainées d'un maroquin bru à

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BUREAU PLAT TOUTES FACES en acajou et placage d'acajouflammé. Il ouvre par quatre tiroirs en simulant cinq dont un dissimuleun coffre. Il simule cinq tiroirs sur la face opposée. Il présente deuxtirettes sur les côtés gainées d'un maroquin bru à vignettes dorées.Le plateau est garni d'un maroquin brun à vignettes dorées. Il reposesur des pieds en gaine terminés par des sabots.Fine ornementation de bronzes ciselés et dorés tels qu'entrées deserrure, anneau de tirage et sabots.XIX° siècle.H 74, L 128, L 191 (avec tirettes), P 66 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
GRANDE PAIRE D'APPLIQUES en bronze ciselé et doré,à trois bras de lumière, le corps de forme chantournée à décor de feuilles d'acanthe et de guirlandes de fleurs en applique, les bobèches cannelées à décor de feuilles. Style Louis XV. H 68 cm

Lot 190: GRANDE PAIRE D'APPLIQUES en bronze ciselé et doré,à trois bras de lumière, le corps de forme chantournée à décor de feuilles d'acanthe et de guirlandes de fleurs en applique, les bobèches cannelées à décor de feuilles. Style Louis XV. H 68 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: GRANDE PAIRE D'APPLIQUES en bronze ciselé et doré,à trois bras delumière, le corps de forme chantournée à décor de feuilles d'acantheet de guirlandes de fleurs en applique, les bobèches cannelées à décorde feuilles.Style Louis XV.H 68 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
CHEVET en bois de placage marqueté en feuilles dans des encadrements. Il ouvre à un tiroir en ceinture surmontant deux portillons. Il repose sur des pieds cambrés terminés par des sabots, réunis par une tablette d'entrejambe à marbre blanc cerné

Lot 191: CHEVET en bois de placage marqueté en feuilles dans des encadrements. Il ouvre à un tiroir en ceinture surmontant deux portillons. Il repose sur des pieds cambrés terminés par des sabots, réunis par une tablette d'entrejambe à marbre blanc cerné

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: CHEVET en bois de placage marqueté en feuilles dans des encadrements.Il ouvre à un tiroir en ceinture surmontant deux portillons. Il repose surdes pieds cambrés terminés par des sabots, réunis par une tabletted'entrejambe à marbre blanc cerné d'une lingotière.Belles chutes de bronze ciselé et doré à décor ajouré de fruits et feuillesen enroulement, sabots en forme de pattes de lions et entrées de serrure.Dessus de marbre gris cerné d'une lingotière et d'une galerie ajourée.Style Transition, Louis XV Louis XVI.H 70, L 50, P 35 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
PENDULE en bronze ciselé et doré, le cadran figure Vénus sur son char entourée d'amours, il est retenu par la queue d'un dauphin et supporte un amour jouant de la lyre. Elle repose sur une base ovale à décor de palmettes terminée par des patins. Le

Lot 192: PENDULE en bronze ciselé et doré, le cadran figure Vénus sur son char entourée d'amours, il est retenu par la queue d'un dauphin et supporte un amour jouant de la lyre. Elle repose sur une base ovale à décor de palmettes terminée par des patins. Le

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: PENDULE en bronze ciselé et doré, le cadran figureVénus sur son char entourée d'amours, il est retenupar la queue d'un dauphin et supporte un amourjouant de la lyre. Elle repose sur une base ovale àdécor de palmettes terminée par des patins.Le cadran est signé COUDELOU À LAROCHELLE.Style Louis XV.H 40 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
TABLE DE SALLE À MANGER ronde en noyer. Elle repose sur six pieds fuselés terminés par des roulettes. Époque Directoire. H 76 cm (une allonge en noyer et deux allonges de service)

Lot 193: TABLE DE SALLE À MANGER ronde en noyer. Elle repose sur six pieds fuselés terminés par des roulettes. Époque Directoire. H 76 cm (une allonge en noyer et deux allonges de service)

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: TABLE DE SALLE À MANGER ronde en noyer. Ellerepose sur six pieds fuselés terminés par des roulettes.Époque Directoire.H 76 cm(une allonge en noyer et deux allonges de service)

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
MIROIR en bois sculpté et doré à décor de rinceaux, branchage et rosettes. Le fronton sommé d'un mascaron couronné sur fond de treille entouré d'oiseaux en haut relief. Style Régence, XIX° siècle H 176, L 94,5 cm

Lot 194: MIROIR en bois sculpté et doré à décor de rinceaux, branchage et rosettes. Le fronton sommé d'un mascaron couronné sur fond de treille entouré d'oiseaux en haut relief. Style Régence, XIX° siècle H 176, L 94,5 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: MIROIR en bois sculpté et doré à décor de rinceaux, branchageet rosettes. Le fronton sommé d'un mascaron couronné surfond de treille entouré d'oiseaux en haut relief.Style Régence, XIX° siècleH 176, L 94,5 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
MEUBLE DEUX-CORPS en bois noirci et marqueterie de laiton et écailles de tortue teintées rouge à décor de rinceaux feuillagés. La partie haute à doucine ouvre par une porte vitrée découvrant des étagères. Il ouvre, en partie basse, par deux portes

Lot 195: MEUBLE DEUX-CORPS en bois noirci et marqueterie de laiton et écailles de tortue teintées rouge à décor de rinceaux feuillagés. La partie haute à doucine ouvre par une porte vitrée découvrant des étagères. Il ouvre, en partie basse, par deux portes

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: MEUBLE DEUX-CORPS en bois noirci et marqueterie de laiton et écaillesde tortue teintées rouge à décor de rinceaux feuillagés. La partie hauteà doucine ouvre par une porte vitrée découvrant des étagères. Il ouvre,en partie basse, par deux portes décorées de médaillons surmontés denoeuds. Il repose sur une plinthe.Riche ornementation de bronzes ciselés et dorés tels qu'entrées deserrure, frises d'oves, chutes d'angles figurant des feuilles d'acantheen enroulement, chutes de fleurs, rosaces et tablier.Serrure signée « VEDDER À PARIS »Époque Napoléon IIIH 225, L 111, P 40 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
LANTERNE DE CHÂTEAU en cuivre à décor de portes de château, palmettes et fleurettes. 1880 H 52 cm (réélectrifiée)

Lot 196: LANTERNE DE CHÂTEAU en cuivre à décor de portes de château, palmettes et fleurettes. 1880 H 52 cm (réélectrifiée)

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: LANTERNE DE CHÂTEAU en cuivre à décor de portesde château, palmettes et fleurettes.1880H 52 cm(réélectrifiée)

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
ENCRIER en bronze ciselé et doré figurant un nautile, reposant sur une terrasse rectangulaire en marbre rouge. Dorure et godet d'origine Époque Charles X H 12, L 18,5, P 8 cm

Lot 197: ENCRIER en bronze ciselé et doré figurant un nautile, reposant sur une terrasse rectangulaire en marbre rouge. Dorure et godet d'origine Époque Charles X H 12, L 18,5, P 8 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: ENCRIER en bronze ciselé et doré figurantun nautile, reposant sur une terrasserectangulaire en marbre rouge.Dorure et godet d'origineÉpoque Charles XH 12, L 18,5, P 8 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BUSTE d'homme en terre cuite. aeuvre originale signée. H 56 cm

Lot 198: BUSTE d'homme en terre cuite. aeuvre originale signée. H 56 cm

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BUSTE d'homme en terre cuite.aeuvre originale signée.H 56 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
BUREAU PLAT TOUTES FACES de forme chantournée en bois de placage. Il ouvre par trois tiroirs en ceinture et en simule trois autres sur la face opposée. Le plateau est gainé d'un maroquin noir à vignettes dorées. Il est ceint d'une lingotière

Lot 199: BUREAU PLAT TOUTES FACES de forme chantournée en bois de placage. Il ouvre par trois tiroirs en ceinture et en simule trois autres sur la face opposée. Le plateau est gainé d'un maroquin noir à vignettes dorées. Il est ceint d'une lingotière

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: BUREAU PLAT TOUTES FACES de formechantournée en bois de placage. Il ouvrepar trois tiroirs en ceinture et en simule troisautres sur la face opposée. Le plateau estgainé d'un maroquin noir à vignettes dorées.Il est ceint d'une lingotière présentant descoquilles aux écoinçons Il repose sur despieds galbés terminés par des sabots.Fine ornementation de bronzes ciseléset dorés tels qu'entrées de serrure,enroulements encadrant les tiroirs, chutesd'angles ajourées se prolongeant sur lespieds et sabotsStyle Louis XVH 78, L 107, P 63 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Emile GALLE (1846-1904) TABLE À THÉ en bois naturel à piétement rainuré japonisant soutenant un plateau à bord découpé et mouluré à décor d'oiseaux dans les arbres en marqueterie et plateau d'entre jambe assorti. Signature dans la marqueterie Vers

Lot 200: Emile GALLE (1846-1904) TABLE À THÉ en bois naturel à piétement rainuré japonisant soutenant un plateau à bord découpé et mouluré à décor d'oiseaux dans les arbres en marqueterie et plateau d'entre jambe assorti. Signature dans la marqueterie Vers

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Emile GALLE (1846-1904)TABLE À THÉ en bois naturel à piétementrainuré japonisant soutenant un plateau àbord découpé et mouluré à décor d'oiseauxdans les arbres en marqueterie et plateaud'entre jambe assorti.Signature dans la marqueterieVers 1890H 74, L 56, P 37 cm

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Per page:
« Prev
1
2
3
4
5
Next »