The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
WE'VE CHANGED OUR NAME
is now
 
To celebrate, we’ve enhanced our site with
larger images and browsing by category to help
you easily find what you’re passionate about.
Remember to update your bookmarks.
Get Started »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options
Auction Description for Osenat: Automobiles de Collection, Motos et Canots
Viewing Notes:
Espace Automobiles 107, avenue Georges Clemenceau 77250 MORET-SUR-LOING Jeudi 6 décembre de 10 h à 19 h Vendredi 7 décembre de 10 h à 19h
Samedi 8 décembre de 10 h à 19 h
Dimanche 9 décembre de 9h à 12h
Tél. +33 (0)1 80 81 90 10
Sale Notes:
DIMANCHE 9 DÉC. 2012 À 14H30

5 RUE ROYALE 77300 FONTAINEBLEAU

AUTOMOBILES DE COLLECTIONS, MOTOS ET CANOTS

OSENAT
EMAIL : CONTACT@OSENAT.COM
TÉL. : GÉNÉRAL 01 64 22 27 62

Expert
Mario MONTANARO
Expert pour tous les lots d'Automobilia ainsi que 301, 302, 303 à 312, 325, 327, 335, 338, 351. +33 (0)6 71 27 36 01
montanaro.osenat@orange.fr
Spécialistes
Automobiles
Patrice MOREAU
+33 (0)6 80 72 72 75
moreau.osenat@orange.fr
Canots Automobiles
Patrick DEVILLARS
+33 (0)6 13 33 33 47

CONTACT
+33 (0)1 80 81 90 10
Jean-Pierre OSENAT
Président
Commissaire-Priseur
Stéphane PAVOT
Directeur du Département
Automobiles de Collection
+33 (0)1 80 81 90 10
+33 (0)6 81 59 85 65
s.pavot.@osenat.com

Automobiles de Collection, Motos et Canots

by Osenat

Platinum House

229 lots | 228 with images

December 9, 2012

Live Auction

Hôtel des ventes de Fontainebleau

5, rue Royale

Fontainebleau, 77300 France

Phone: +33 (0)1 64 22 27 62

Fax: +33 (0)1 64 22 38 94

Email: contact@osenat.com

229 Lots
Sort by:
Lots with images first
« Prev
Next »
Per page:
Le lièvre et la tortue, jolie représentation de la fable de la Fontaine« rien ne sert de courir, il faut partir à point », signé G. Bailly, montaged'origine sur un bouchon de Citroën 5HP, c1923, hauteur totale110 mm.

Lot 152: Le lièvre et la tortue, jolie représentation de la fable de la Fontaine« rien ne sert de courir, il faut partir à point », signé G. Bailly, montaged'origine sur un bouchon de Citroën 5HP, c1923, hauteur totale110 mm.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Le lièvre et la tortue, jolie représentation de la fable de la Fontaine« rien ne sert de courir, il faut partir à point », signé G. Bailly, montaged'origine sur un bouchon de Citroën 5HP, c1923, hauteur totale110 mm. The tortoise and the Hare, beautiful representation of the fable of La Fontaine signed g. Bailly, mounting of origin on a plug of Citroen 5HP, c1923, overall height 110 mm.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Cavalier Romain (Saint-Maurice), rare et beau sujet en bronze nickelé, édition Marcel Granger, signé J. Perraud, c1925, hauteur 210 mm, représentation au n°163 du livre Mascotte Passion, M. Legrand.

Lot 153: Cavalier Romain (Saint-Maurice), rare et beau sujet en bronze nickelé, édition Marcel Granger, signé J. Perraud, c1925, hauteur 210 mm, représentation au n°163 du livre Mascotte Passion, M. Legrand.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Cavalier Romain (Saint-Maurice), rare et beau sujet en bronze nickelé, édition Marcel Granger, signé J. Perraud, c1925, hauteur 210 mm, représentation au n°163 du livre Mascotte Passion, M. Legrand.Romain (Saint-Maurice), rare and beautiful subject in nickel plated bronze, edition Marcel Granger, signed j. Perraud, c1925, height 210 mm, representation at no. 163 of the mascot Passion, M. Legrand book.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Le Mécano, sujet débonnaire en habit de travail avec une clef anglaise,signé R. Sartorius, hauteur 105 mm, bronze argenté, c1925,représentation au n°201 du livre Mascotte Passion, M. Legrand.

Lot 154: Le Mécano, sujet débonnaire en habit de travail avec une clef anglaise,signé R. Sartorius, hauteur 105 mm, bronze argenté, c1925,représentation au n°201 du livre Mascotte Passion, M. Legrand.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Le Mécano, sujet débonnaire en habit de travail avec une clef anglaise,signé R. Sartorius, hauteur 105 mm, bronze argenté, c1925,représentation au n°201 du livre Mascotte Passion, M. Legrand.The Mecano, in working with English wrench garb, signed r. Sartorius, height 105 mm, bronze silver, c1925, representation at no. 201 of the mascot Passion, M. Legrand book.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Jeune athlète, le lanceur de poids, signé J. Dunache, c1925, bronzeargenté, hauteur 160 mm.

Lot 155: Jeune athlète, le lanceur de poids, signé J. Dunache, c1925, bronzeargenté, hauteur 160 mm.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Jeune athlète, le lanceur de poids, signé J. Dunache, c1925, bronzeargenté, hauteur 160 mm. Young athlete, weight thrower, signed j. Dunache, c1925 bronze silver, height 160 mm.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
La Volupté, très belle femme nue, signée par J. Garnier, c1915, hauteur160 mm.

Lot 156: La Volupté, très belle femme nue, signée par J. Garnier, c1915, hauteur160 mm.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: La Volupté, très belle femme nue, signée par J. Garnier, c1915, hauteur160 mm. The voluptuous, beautiful naked woman, signed by j. Garnier, c1915, height 160 mm.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Autruche, très belle sculpture en bronze argenté, estampillée éditionAEL, c1925, hauteur 120 mm.

Lot 157: Autruche, très belle sculpture en bronze argenté, estampillée éditionAEL, c1925, hauteur 120 mm.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Autruche, très belle sculpture en bronze argenté, estampillée éditionAEL, c1925, hauteur 120 mm. Ostrich, very nice sculpture in bronze silver, stamped edition AEL, c1925, height 120 mm.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Archer, très beau sujet signé M. Guiraud Rivière, 1919, bronze, hauteur145 mm. Cette sculpture fut choisie par les automobiles Grégoirepour équiper le bouchon de radiateur.

Lot 158: Archer, très beau sujet signé M. Guiraud Rivière, 1919, bronze, hauteur145 mm. Cette sculpture fut choisie par les automobiles Grégoirepour équiper le bouchon de radiateur.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Archer, très beau sujet signé M. Guiraud Rivière, 1919, bronze, hauteur145 mm. Cette sculpture fut choisie par les automobiles Grégoirepour équiper le bouchon de radiateur. Archer, beautiful subject signed Mr. Guiraud River, 1919, bronze, height 145 mm. This sculpture was chosen by Gregoire automobiles to equip the radiator Cap.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
La Femme au voile, très belle mascotte décorative, estampillée AEL,c1921, hauteur 180 mm.

Lot 159: La Femme au voile, très belle mascotte décorative, estampillée AEL,c1921, hauteur 180 mm.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: La Femme au voile, très belle mascotte décorative, estampillée AEL,c1921, hauteur 180 mm. The woman to the veil, beautiful decorative mascot stamped AEL, c1921, height 180 mm.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Tête de chef indien, bronze patine polychrome, rarissime et trèsbeau sujet attribué aux éditions Bona-Fizel, c1913.

Lot 160: Tête de chef indien, bronze patine polychrome, rarissime et trèsbeau sujet attribué aux éditions Bona-Fizel, c1913.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Tête de chef indien, bronze patine polychrome, rarissime et trèsbeau sujet attribué aux éditions Bona-Fizel, c1913. Indian Chief head, bronze patina, polychrome, very rare and very beautiful attributed to Bona-Fizel, c1913 editions.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
MICHELIN, très belle Mascotte représentant le Bibendum qui arrêtel'obstacle appelé à tort « le boxeur », métal au bronze nickelé,1920/1925, hauteur 100 mm.

Lot 161: MICHELIN, très belle Mascotte représentant le Bibendum qui arrêtel'obstacle appelé à tort « le boxeur », métal au bronze nickelé,1920/1925, hauteur 100 mm.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: MICHELIN, très belle Mascotte représentant le Bibendum qui arrêtel'obstacle appelé à tort « le boxeur », métal au bronze nickelé,1920/1925, hauteur 100 mm. MICHELIN, very nice mascot representing the Bibendum that stops the obstacle danger and wrongly called "the Boxer", metal in nickel plated bronze, 1920/1925, height 100 mm.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
La renommée, estampillée R/D-AEL, en bronze patine naturel, hauteur160 mm.

Lot 162: La renommée, estampillée R/D-AEL, en bronze patine naturel, hauteur160 mm.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: La renommée, estampillée R/D-AEL, en bronze patine naturel, hauteur160 mm. Fame, stamped R/D-AEL, natural-coloured, height 160 mm bronze.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Belle montre AT 8 jours avec son support pour tableau de bord, remontoirà 12h, manque la clé, diamètre 85 mm (verre).

Lot 163: Belle montre AT 8 jours avec son support pour tableau de bord, remontoirà 12h, manque la clé, diamètre 85 mm (verre).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Belle montre AT 8 jours avec son support pour tableau de bord, remontoirà 12h, manque la clé, diamètre 85 mm (verre). Beautiful watch AT 8 days with his support for dashboard, winding to noon, missing key, diameter 85 mm (glass).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Lot de 2 plaques décoratives Bugatti (32 x 52,5 cm) et Buick(43 x 30 cm).

Lot 164: Lot de 2 plaques décoratives Bugatti (32 x 52,5 cm) et Buick(43 x 30 cm).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Lot de 2 plaques décoratives Bugatti (32 x 52,5 cm) et Buick(43 x 30 cm). Set of 2 plates decorative Bugatti (32 x 52.5 cm) and Buick (43 x 30 cm).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Lot de 2 Plaques décoratives Ferrari (65 x 54,5 cm) et Maserati(54 x 30 cm).

Lot 165: Lot de 2 Plaques décoratives Ferrari (65 x 54,5 cm) et Maserati(54 x 30 cm).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Lot de 2 Plaques décoratives Ferrari (65 x 54,5 cm) et Maserati(54 x 30 cm). Set of 2 plates (65 x 54.5 cm) decorative Ferrari and Maserati (54 x 30 cm).

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Lot de 2 plaques décoratives Bentley (29 x 60 cm) et Aston Martin(25 x 74,5 cm).

Lot 166: Lot de 2 plaques décoratives Bentley (29 x 60 cm) et Aston Martin(25 x 74,5 cm).

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Lot de 2 plaques décoratives Bentley (29 x 60 cm) et Aston Martin(25 x 74,5 cm). Set of 2 plates (29 x 60 cm) decorative Bentley and Aston Martin (25 x 74.5 cm)

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Lot de 2 plaques décoratives Porsche (48,5 x 35 cm) et Lamborghini(51 x 47,5 cm)

Lot 167: Lot de 2 plaques décoratives Porsche (48,5 x 35 cm) et Lamborghini(51 x 47,5 cm)

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Lot de 2 plaques décoratives Porsche (48,5 x 35 cm) et Lamborghini(51 x 47,5 cm) Set of 2 plates decorative Porsche (48.5 x 35 cm), and Lamborghini (51 x 47.5 cm)

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Spoiler de Porsche 930.

Lot 168: Spoiler de Porsche 930.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: Spoiler de Porsche 930.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
MERCEDES BENZ W196 Architecte de formation passionné par le

Lot 169: MERCEDES BENZ W196 Architecte de formation passionné par le "futurisme", petit neveu deJacques Dufilho, célèbre acteur, lui même peintre, sculpteur, esthète etamoureux de Bugatti, Antoine est également un Sculpteur imprégné depuismon plus jeune âge

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: MERCEDES BENZ W196 Architecte de formation passionné par le "futurisme", petit neveu deJacques Dufilho, célèbre acteur, lui même peintre, sculpteur, esthète etamoureux de Bugatti, Antoine est également un Sculpteur imprégné depuismon plus jeune âge de l'amour de l'automobile et de la beauté mécanique.Il a commencé son art de sculpteur il y a un an et demi enautodidacte par la création d'une Bugatti 59 pour l'anniversaire de sonpère. Son choix est de travailler sur l'épuration de différents modèles automobilesmythiques et exclusifs et d'en décliner pour chacun une «série»de réalisations différentes.La première série de modèles au nombre de 3 que j'ai réalisée fut baséesur la Bugatti type 59 présentées à Rétromobile 2011 à Paris. Ces modèles,confectionnés en plaques d'aluminium martelées et soudées, habilléesde peintures personnalisées, sont dévolues à la vitesse, avec desroues ovalisées comparables à l'effet généré par un obturateur photographiqueancien (retrouvé dans quelques merveilleux clichés de Robert Doisneau).La deuxième série fut basée sur la mythique monoplace Mercedes w196,basé sur les thèmes de la déconstruction ou de la mise en valeur de lastructure Une première représente une épuration du modèle légèrementallongé accentuant l'aérodynamisme, aux roues tournées dans des blocsd'aluminium massif. La deuxième est représentée par une série de plaqueset de vides intermittents, aux roues tournées dans des blocs de bronzemassif. Cette représentation visant à alléger le modèles tout en conservantla morphologie globale de l'automobile complexifie sa vision d'une multitudede courbes nouvelles. Ce mode de représentation rappelant l'artmécanique d'un moteur ou d'une calandre automobile offre une perceptiondifférente du modèle en fonction de son point d'observation. Il a ensuiteréalisé un autre modèle inspiré de la Ferrari 250 GTO, exposé etvendu mi-avril à l'exposition Lille ARTFAIR dont s'en suivra une série deréalisations basées sur la déconstruction. Dans ses créations artistiques, ilcherche à intégrer tous les aspects de la modernité et notamment dans lechoix des matériaux.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
MERCEDES-BENZ W196 Structure

Lot 170: MERCEDES-BENZ W196 Structure

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: MERCEDES-BENZ W196 Structure

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
C1875 VÉLOCIPÈDE Superbe et rare exemplaire de vélocipède en bois et fer forgé depetite taille pour enfant. L'engin se conduit par unguidon avec direction directe sur la roue avant,la fourche est droite et on se déplace par lespédales fixées

Lot 200: C1875 VÉLOCIPÈDE Superbe et rare exemplaire de vélocipède en bois et fer forgé depetite taille pour enfant. L'engin se conduit par unguidon avec direction directe sur la roue avant,la fourche est droite et on se déplace par lespédales fixées

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: C1875 VÉLOCIPÈDE Superbe et rare exemplaire de vélocipède en bois et fer forgé depetite taille pour enfant. L'engin se conduit par unguidon avec direction directe sur la roue avant,la fourche est droite et on se déplace par lespédales fixées directement sur l'axe de laroue avant.La selle repose sur un fer plat servantd'amortisseur.Diamètre roue avant 735 mm, hauteur total1 050 mm.Superb and rare model of velocipede in wood and wrought iron small size for children. The gear is driven by a handlebar with direct management on the front wheel, the fork is right and move by pedals attached directly on the axis of the front wheel. The saddle is based on a shock absorber serving flat iron. Front 735 mm, wheel diameter height total 1,050 mm.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
c1935 TRICYCLE-VOITURETTEde marque POIRIER de Type F2Numéro de matricule 1366 DD 1253.Voiturette entièrement fabriquée à la main.

Lot 201: c1935 TRICYCLE-VOITURETTEde marque POIRIER de Type F2Numéro de matricule 1366 DD 1253.Voiturette entièrement fabriquée à la main.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: c1935 TRICYCLE-VOITURETTEde marque POIRIER de Type F2Numéro de matricule 1366 DD 1253.Voiturette entièrement fabriquée à la main.Cart entirely made by hand.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1972 SUZUKI T350 RebelCadre n° 36920Carte grise françaisede collectionLes Suzuki de la série T ont écrit une grande page de l'histoire de la marque.Fabriquées de 1963 à 1977, les cylindrées variaient de 90 à 500 cc. Le moteurétait un bicylindre à

Lot 202: 1972 SUZUKI T350 RebelCadre n° 36920Carte grise françaisede collectionLes Suzuki de la série T ont écrit une grande page de l'histoire de la marque.Fabriquées de 1963 à 1977, les cylindrées variaient de 90 à 500 cc. Le moteurétait un bicylindre à

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1972 SUZUKI T350 RebelCadre n° 36920Carte grise françaisede collectionLes Suzuki de la série T ont écrit une grande page de l'histoire de la marque.Fabriquées de 1963 à 1977, les cylindrées variaient de 90 à 500 cc. Le moteurétait un bicylindre à deux temps. A partir de 1973, les modèles supérieursà 250cc ont le frein avant qui passe du tambour au disque. Très belleroutière, la T350 Rebel est équipée d'un moteur de 315 cm3 développant39 CV à 7 500 tr/mn. La boîte de vitesses est à 6 rapports, une première surune moto de route à grande diffusion. Son poids contenu la rendait maniable.Sa ligne est élégante et sombre.Le modèle présenté est complet et est à restaurer.The series Suzuki T wrote a great page of the history of Suzuki. Manufactured from 1963 to 1977, sizes ranged from 90 to 500 cc. The engine was a two-cylinder two-stroke. From 1973, than 250cc models have the front brake that goes from the drum to the disk. Very nice road, T350 Rebel is equipped with a 315 cc engine developing 39 HP to 7 500 rpm. Transmission 6-speed is a first on a mass-market street bike. Its contained weight made it easy to handle. Its line is elegant and dark. The model presented is complete and is to be restored.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
c1939 MOTO GUZZI 500 Type AlceCadre n° 18864Moteur n° AL 66522Carte grise françaiseLe moteur monocylindre à plat est l'une des particularités des Moto Guzzid'entre les deux guerres. La Moto Guzzi Alce est une 500 développée dès1938 pour les forces

Lot 203: c1939 MOTO GUZZI 500 Type AlceCadre n° 18864Moteur n° AL 66522Carte grise françaiseLe moteur monocylindre à plat est l'une des particularités des Moto Guzzid'entre les deux guerres. La Moto Guzzi Alce est une 500 développée dès1938 pour les forces

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: c1939 MOTO GUZZI 500 Type AlceCadre n° 18864Moteur n° AL 66522Carte grise françaiseLe moteur monocylindre à plat est l'une des particularités des Moto Guzzid'entre les deux guerres. La Moto Guzzi Alce est une 500 développée dès1938 pour les forces armées à partir des modèles GT 17 et GT 20. Le moteurde la 500 Alce propose une cylindrée de 498,4 cm3 et une distributiontrès originale avec une soupape d'échappement en tête et une soupaped'admission latérale.Elle rencontrera un beau succès en raison de son extrême fiabilité et de sa robustesselégendaire. La suspension arrière est très intéressante et relativementmoderne. Développée à la fin des années 20' par la marque, elleconsiste en un bras oscillant avec ressorts placés sous le moteur dans uneboite. L'amortissement est assuré par un système à friction.Moto typiquement militaire, la 500 Alce a tout même participé à des compétitions,comme en 1939 où pilotée par le grand Alberto Ascari et quelquesautres, elle remporta 4 médailles d'or lors des 6 jours internationaux de régularitéen Autriche. La production s'est établie à 6 390 exemplaires jusqu'en1945.La Moto Guzzi 500 Alce de la vente a été entièrement et remarquablementrestaurée. Comme la plupart des Alce elle se trouve aujourd'hui en versioncivile et ne présente plus les équipements typiquement militaires. Avec songros monocylindre à plat et sa suspension spéciale, c'est une machine originale,rare et très intéressante. Immatriculée en France dans le départementde l'Oise depuis 1950, elle a fait partie d'une belle collection pendant prèsde trente ans. C'est sans doute la plus célèbre des motos italiennes de la findes années 30'.The single cylinder engine flat is one of the peculiarities of the Moto Guzzi of the two world wars. The Moto Guzzi Alce is a 500 developed as early as 1938 for the military from 17 GT and GT 20 models. The Alce 500 engine offers a 498.4 CC displacement and a very original cast with a valve at the top and side intake valve. She will meet a great success due to its reliability and its legendary strength. The rear suspension is very interesting and relatively modern. Developed at the end of the 20' by the mark, it consists of a swing arm with springs under the engine in a box. Depreciation is provided by a system friction. Typically military motorcycle the 500 IPO has everything even participated in competitions, as in 1939 where driven by the great Alberto Ascari and a few others, she won 4 gold medals in 6 international day of regularity in Austria. The production is set at 6 390 copies until 1945. Moto Guzzi 500 Alce presented was fully and remarkably restored. Like most of the Alce it is now in civilian version and is more typically military equipment. With its large single-cylinder flat and its special suspension, it is an original, rare and very interesting machine. Registered in France in the Department of the Oise since 1950, it is part of a beautiful collection for nearly thirty years. It is probably the most famous Italian motorcycles by the end of the 1930s '.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1972 SUZUKI GT 380Cadre n° 36464Moteur n° 38848Cylindrée : 371 cm3Poids 171 kgCarte grise françaiseLa Suzuki GT 380 est née en 1972, et avait pour but de remplacer les 350bicylindres qui étaient dépassées par la concurrence. Ce 3 cylindres deuxtemps

Lot 204: 1972 SUZUKI GT 380Cadre n° 36464Moteur n° 38848Cylindrée : 371 cm3Poids 171 kgCarte grise françaiseLa Suzuki GT 380 est née en 1972, et avait pour but de remplacer les 350bicylindres qui étaient dépassées par la concurrence. Ce 3 cylindres deuxtemps

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1972 SUZUKI GT 380Cadre n° 36464Moteur n° 38848Cylindrée : 371 cm3Poids 171 kgCarte grise françaiseLa Suzuki GT 380 est née en 1972, et avait pour but de remplacer les 350bicylindres qui étaient dépassées par la concurrence. Ce 3 cylindres deuxtemps était en fait la demi cylindrée de la 750 GT. La GT380 sera un succèscommercial jusqu'en 1979. Elle a été un compromis de puissance et de couplepour être en fait une vraie GT capable d'atteindre le 170 km/h. Très fiable,faible consommation pour un deux temps, cette moto (qui a étéimmatriculée en 1973) est pourvue de nombreux chromes, et d'équipementstrès complets. L'essai effectué a été très concluant. Ce modèle J innovait égalementpar un système de refroidissement de la culasse du cylindre central,le « Ram Air System ».Suzuki GT 380 was born in 1972, and was designed to replace the 350 twin that were overwhelmed by the competition. This 3-cylinder two-stroke was actually a half cylinder capacity 750 GT. The GT380 will be a commercial success until 1979. It was a compromise of power and torque to actually be a real GT capable of reaching the 170 km/h. highly reliable, low power consumption for a two-stroke, this bike (which was registered in 1973) is equipped with numerous chrome, and very complete equipment. Testing has been very successful. This J model broke new ground by a cooling system of the head of the central cylinder, "Ram Air System".

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1924 CITROËN 5HP Type C CabrioletChâssis n° 20.912 Carte grise françaiseC'est à l'excellent Edmond Moyet que l'on doit la réalisation de la Citroën 5HP. Il fut aussi le père du premier cyclecar Amilcar et c'est la raison pour laquelle la 5HP lui

Lot 301: 1924 CITROËN 5HP Type C CabrioletChâssis n° 20.912 Carte grise françaiseC'est à l'excellent Edmond Moyet que l'on doit la réalisation de la Citroën 5HP. Il fut aussi le père du premier cyclecar Amilcar et c'est la raison pour laquelle la 5HP lui

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1924 CITROËN 5HP Type C CabrioletChâssis n° 20.912 Carte grise françaiseC'est à l'excellent Edmond Moyet que l'on doit la réalisation de la Citroën 5HP. Il fut aussi le père du premier cyclecar Amilcar et c'est la raison pour laquelle la 5HP lui ressemble dans sa conception. Deux ans après la sortie du type A, la première Citroën, remplacée en juin 1921 par le type B, la 5HP est officiellement présentée lors du Salon de l'Auto de Paris en octobre 1921, son vrai nom est tout logiquement le type C. Ce modèle est réceptionné par le service des mines le 29 novembre et la production débute en série en juin 1922. Après près de 80 000 exemplaires, la commercialisation de ce modèle est arrêtée en mai 1926. C'est dans une nouvelle usine de 7 hectares et si- tuée à Levallois que la plupart des 5HP sont sorties, cette construction nécessita 6 mois d'où le décalage entre la production et la présentation. En effet les installations du quai de Javel ne suffisaient pas pour la production de tous les modèles. En 1925, il y avait 5 000 agents Citroën en France, ce réseau était redoutablement efficace. Le succès commercial fut énorme, cette voiture souvent jaune était surnommée la « Citron ». La gamme « usine » des carrosseries disponibles étaient : la torpédo 2 places « cul de poule », la torpédo 3 places décalées en « faux trèfle » ou 3 places en « trèfle », le cabriolet 2 places appelé « coupé docteur » et enfin la version utilitaire pour livraison sur- nommée la « boulangère ». Les consommations d'essence et d'huile étaient faibles, le coût d'entretien réduit à sa plus simple expression, l'équipement général était complet avec notamment une roue de secours avec pneu, phares et avertisseur électriques. La fiabilité et la robustesse de sa mécanique permirent à cet emblématique modèle de rouler et d'être encore régulièrement utilisé jusque dans les années 60 ! Les femmes appréciaient particulièrement sa petite taille et sa facilité de conduite et rien n'a changé aujourd'hui !Le modèle présenté est un cabriolet, c'est la version luxe de la gamme. La finition comportait des boiseries intérieures, une capote étanche et des vitres latérales descendantes. Il n'y a qu'une seule porte, du côté passager, de l'autre se trouve la roue de secours. Esthétiquement le pare-brise est positionné plus loin du radiateur ce qui allonge l'auvent et donne beaucoup d'allure comparativement aux versions torpédos. Onéreuse, c'est une version bien plus confortable et beaucoup plus rare que les petites torpédos. Avec les ailes plates, il s'agit d'un exemplaire de la première version qui est à remettre en route. Le numéro de série positionne sa date de sortie d'usine en janvier 1924. L'état général de cet exemplaire est très satisfaisant, la plupart des boiseries de la caisse ont été changées. Le pare brise est d'une seule pièce, ce qui est une modification. Seuls trois propriétaires se sont partagés son volant depuis 1968. La voiture a subi une grande révision très récemment. Son fonctionnement est agréable et le moteur tourne parfaitement bien, il démarre aussi facilement au démarreur qu'à la manivelle. Elle est facile à conduire et se manie comme un « vélo ». La 5HP est une des icônes de l automobile française, le cabriolet est sa version « Luxe ».It is the excellent Edmond Moyet to be the realization of the Citroen 5HP. He was also the father of the first cyclecard Amilcar and this is the reason why the 5HP similar in its design. Two years after the release of the type A, the first Citroën, replaced in June 1921 by the type B, the 5HP is officially presented at the Salon of the car in Paris in October 1921, his real name is all logically type C. This model is received by the service of circulation on 29 November and the production begins in series in June 1922. After nearly 80,000 copies, the marketing of this model stopped in May 1926. In a new plant of 7 hectares and si - killed at Levallois most the 5HP came out, this construction necessitated 6 months where the difference between the production and the presentation. Indeed the bleach dock facilities were not sufficient for the production of all models. In 1925, there were 5,000 agents Citroen in France, this network was extremely efficient. The commercial success was enormous, often yellow car was nicknamed the "lemon". The range 'factory' available bodies were: the torpedo 2 seater "cul de poule", the torpedo 3 seats staggered in "Faux Trefle" or 3 seater "Trefle", 2 convertible seats called "coupe doctor" and finally the utility version for delivery - named the "boulangere". Consumption of gasoline and oil were low, the cost of maintenance reduced to its simplest expression, general equipment was complete with including a spare tire with wheel, lights and electric alarm. The reliability and robustness of its mechanics allowed this emblematic ride and still regularly be used into the 1960s model! Women particularly appreciate its small size and ease of driving and nothing has changed today! This model is a convertible; this is the version the end luxury. The finish featured interior trim, a waterproof hood and top-down side Windows. There's that one gate, the passenger side, the other is the spare wheel. Aesthetically the windshield is positioned over away from the radiator that along the canopy and gives a lot of comparative allure torpedos versions. Expensive, it is a version much more comfortable and much rarer than small torpedoes. With flat wings, it is a copy of the first version that is back on the road. Serial number positions date of factory in January 1924. The overall condition of this copy is very good, most of the woodwork have been changed. The windshield is one piece, which is a change. Only three owners shared his driving since 1968. The car has undergone a major overhaul recently. Operation is pleasant and the engine runs perfectly well, it starts as easily to the starter to crank. It is easy to drive and handles like a 'bike' The 5HP is one of the icons of French automotive l, the convertible is its "Luxury" version.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
c1930 CHENARD & WALCKER 10 CVChâssis n° 86365Cette Chenard & Walcker est équipée d'une carrosserie de conduite intérieure type « commerciale », fiscalement c'est donc un utilitaire. A l'arrière, pour faciliter le chargement des marchandises,

Lot 302: c1930 CHENARD & WALCKER 10 CVChâssis n° 86365Cette Chenard & Walcker est équipée d'une carrosserie de conduite intérieure type « commerciale », fiscalement c'est donc un utilitaire. A l'arrière, pour faciliter le chargement des marchandises,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: c1930 CHENARD & WALCKER 10 CVChâssis n° 86365Cette Chenard & Walcker est équipée d'une carrosserie de conduite intérieure type « commerciale », fiscalement c'est donc un utilitaire. A l'arrière, pour faciliter le chargement des marchandises, l'ouverture se fait par un hayon en deux parties. Ces véhicules étaient très demandés par les artisans et commerçants car ils servaient pour le travail de la semaine et pour les promenades familiales du dimanche. La concurrence était rude sur ce marché important et toutes les principales marques telles que Citroën, Berliet, Licorne, Renault ou Peugeot, proposaient des véhicules du même type. C'est pourquoi les marques Chenard, Delahaye et Rosengart forment ensemble un consortium, une sorte d'association qui propose une gamme commune avec des publicités qui vante cette entente. Celle ci comprend aussi d'autres marques automobiles et permet aux agents des différentes marques de représenter officiellement toutes ces marques. D'ailleurs au salon 1929, une calandre fine, comme cellesur l'exemplaire proposé ici, commune aux trois marques principales apparaît pour uniformiser l'aspect des modèles proposés. La Chenard 10 cv a été réceptionnée par le service des mines en 1927. Mais apparemment ce n'est que pour l'année- modèle 1930, salon 1929, qu'apparaît la Conduite Intérieur Commerciale comme celle présentée. Cet exemplaire est donc très rare, en effet excessivement peu de ces « commerciales » ont survécu. Il a été amoureusement restauré avec séparation de la carrosserie du châssis. La peinture est récente, les boiseries sont d'époque et très saines. A l'arrière, on trouve deux sièges d'appoint et une seule porte latérale. Les cinq pneus sont comme neufs. La carte grise indique que cette Chenard est immatriculée en Gironde depuis 1955. Stationnée durant quelques années dans un beau musée, cette Chenard & Walcker a récemment subi une révision mécanique. Elle raviraun amateur du genre ou de la marque.This Chenard & Walcker is equipped with a sedan body type "commercial", this tax is a utility. At the rear, to facilitate loading of the goods, the opening is made by a two-part tailgate. These vehicles were in great demand by artisans and merchants because they used to work for the week and Sunday family outings. The competition was fierce in this important market and all major brands such as Citroën, Berliet, Licorne, Renault and Peugeot offered vehicles of the same type. This is why Chenard, Delahaye and Rosengart together a consortium, a kind of association that offers a common range with advertisements boasting this agreement. This one also includes other automotive marque and allows agents of different brands to officially represent all these marque. Besides motorshow in 1929, a fine grille, like on the model presented, common to the three main marque is to standardize the appearance of the proposed models. The 10 hp Chenard has been received by the Circulation Department in 1927. But apparently this is only for model year 1930, motorshow in 1929, appears the Commercial Interior Conduct as the one shown. This model is very rare indeed exceedingly few of these "commercial" survived. It has been lovingly restored with separation of the body from the chassis. The paint is fresh, the woodwork are original and very healthy. At the rear, there are two booster seats and one side door. All five tires are like new. The logbook indicates that Chenard is registered in Bordeaux since 1955. Stationed for several years in a beautiful museum, this Chenard & Walcker has recently undergone a revision mechanism. It will delight a fan of the model.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1926 TALBOT 10 CV Type DCChâssis n° 55 539Carte grise française18 000 / 23 000 €La Talbot type DC est présentée au salon de Paris 1923 en remplacement du type B lancé deux ans auparavant. Les améliorations sont : un allumage par magnéto en

Lot 303: 1926 TALBOT 10 CV Type DCChâssis n° 55 539Carte grise française18 000 / 23 000 €La Talbot type DC est présentée au salon de Paris 1923 en remplacement du type B lancé deux ans auparavant. Les améliorations sont : un allumage par magnéto en

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1926 TALBOT 10 CV Type DCChâssis n° 55 539Carte grise française18 000 / 23 000 €La Talbot type DC est présentée au salon de Paris 1923 en remplacement du type B lancé deux ans auparavant. Les améliorations sont : un allumage par magnéto en remplacement de l'allumeur Delco, le freinage complet sur les quatre roues avec les réputés freins Perrot à l'avant, le réservoir placé à l'arrière, l'alimentation au carburateur se faisant par un élévateurd'essence ; la voie est augmentée et passe de 1,25 m à 1,35 m, l'empattement reste à 3,00 m. La boîte de vitesses est à trois rapports avant et le moteur est distribué par des soupapes en tête. La Talbot DC est très bien née, elle est proposée avec les meilleurs atouts techniques de son époque. Elle a tout ce qu'il faut pour réussir face à ses concurrentes. En fait, elle deviendra avec près de 6800 exemplaires, le plus grand succès commercial de la marque de Suresnes. D'après son titre de circulation, notre superbe Talbot DC n'a connu que deux propriétaires depuis 1970. Sur la plaque d'immatriculation arrière on découvre un numéro qui remonte à 1955 dans le département de l'Aube. Il est donc probable que l'historique concernant cette Talbot ne soit pas très difficile à remonter. Son numéro de série positionne cette DC comme l'une des dernières fabriquées dans le premier tiers de l'année 1926. Le faisceau électrique de notre DC a été récemment refait avec des fils coton conformes à l'époque. Les pneus sont des 14x50 en bon état. Pour parfaire le confort, chaque ressort de suspension est secondé par un amortisseur à friction. Côté mécanique, le carburateur est un rare Solex en bronze à boisseau. Le moteur semble très moderne pour le début des années 20.La carrosserie qui équipe ce châssis est un très joli torpédo dans un émouvant état d'origine. La peinture est certainement très ancienne mais d'après guerre. La sellerie en moleskine dans un très bel état de conservation. Il faudrait ici et là procéder à quelques soins légers pour continuer sa conservation. La capote a été refaite récemment. Le pare brise provient des excellents établissements Duvivier. Le tableau de bord est complet avec la plaque de châssis, le niveau d'essence Nivex et sa pompe, une montre, la pression d'huile et un compteur de vitesse sans oublier le tableau de commande des feux avec un ampèremètre. Tous les instruments sont assortis entre eux sur fond blanc. Le plus étonnant est de voir ce tableau de bord recouvert de moleskine, ce qui lui confère un côté sport qui sied bien à cette voiture. En accessoire, on trouve à l'arrière des supports de marque Nerva pour soutenir des valises ou une malle comme celle installée. Il est important de noter l'usure excessivement peu prononcée des pédales qui montre que le kilométrage total de ce châssis doit être très faible. Notre Talbot DC est une superbe voiture dans la catégorie reine des 10 CV des années 20-25. Avec une splendide carrosserie torpédo et sa sellerie d'origine, le passionné ne peut être que subjugué par son charme inimitable.Talbot DC type is presented at the Paris Motorshow in 1923 to replace the type B launched two years ago. The improvements are: a magneto ignition to replace the igniter Delco, the full braking on all four wheels with brakes deemed Perrot front, the tank on the rear, feeding by a carburetor elevator gasoline, and the channel is increased from 1.25 m to 1.35 m, wheelbase is 3.00 m. The transmission has three forward gears and the motor is distributed via OHV. Talbot DC is well born, it is offered with the best technical strengths of his age. She has everything it takes to succeed against its competitors. In fact, it will become with nearly 6800 copies, the biggest commercial success of the brand Suresnes. According to its title traffic, our superb Talbot DC has had only two owners since 1970. On the back plate we find a number that dates back to 1955 in the department of Aube. It is therefore likely that the history about this Talbot is not very difficult to trace. Serial number that position DC as one of the last built in the first third of 1926. The harness our DC was recently renovated with cotton conform son at the time. 14x50 tires are in good condition. To improve comfort, each spring suspension is assisted by a friction damper. Mechanical side, carburetor Solex is a rare bronze ball. The engine looks very modern for the early 20s.The body that this team is a very nice frame in a moving torpedo original state. The painting is very old but certainly after the war. Moleskin upholstery in a beautiful state of preservation. Here and there should make some slight care to continue its conservation. The roof was redone. The windshield comes from excellent facilities Duvivier. The dashboard is complete with chassis plate, fuel level and pump Nivex, watch, oil pressure and tachometer not to mention the control panel lights with an ammeter. All instruments come with them on white background. The most amazing thing is to see the dashboard covered with imitation leather, which gives it a side sport that is well suited to this car. Accessory, is located at the rear of the media to support brand Nerva suitcases and a trunk like that installed. It is important to note some wear excessively pronounced pedals that shows the total mileage of the chassis must be very low. Our Talbot DC is a great car in the premier class of 10 HP 20-25 years. Roadster with a splendid body and upholstery original, passionate can only be subdued by his inimitable charm.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1933 HOTCHKISS Type 614Châssis n° 38500Carte grise françaiseC'est à partir de 1929 que la marque aux canons croisés développe son premier moteur six cylindres soupapes en tête avec la 3 litres AM80 en complément des quatre cylindres type AM2. Une

Lot 304: 1933 HOTCHKISS Type 614Châssis n° 38500Carte grise françaiseC'est à partir de 1929 que la marque aux canons croisés développe son premier moteur six cylindres soupapes en tête avec la 3 litres AM80 en complément des quatre cylindres type AM2. Une

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1933 HOTCHKISS Type 614Châssis n° 38500Carte grise françaiseC'est à partir de 1929 que la marque aux canons croisés développe son premier moteur six cylindres soupapes en tête avec la 3 litres AM80 en complément des quatre cylindres type AM2. Une version poussée à 3,5 litres fera son apparition en 1931, c'est l'AM80S. La gamme des six cylindres est reconduite en 1932 avec deux empattements 3,16 et 3,30 m. Au catalogue Hotchkiss en 1933, tous les types AM ont laissé la place aux types pris dans les séries 400 et 600 suivis de la puissance fiscale. En fait les 400 sont les quatre cylindres et les 600 représentent les modèles avec un moteur six cylindres. La 614 est donc la 6 cylindres 14 cv de 2511 cc. Le type moteur et le type mine de la voiture sont AM73, 73 étant la cote d'alésage du moteur en mm. Un seul empattement est disponible, c'est le 3,16 m. Notre berline Hotchkiss 6 cylindres est équipée d'une très belle carrosserie usine comme l'indique la plaque fixée sur le coté gauche « Carrosserie HOTCHKISS n°20357 ». Cette berline ne manque pas d'allure avec son pare brise légèrement incliné, à noter qu'il s'entrebâille pour aérer l'habitacle. Très classique dans son dessin, un coté sportif se dégage par son surbaissement et sa largeur. La roue de secours reléguée à l'arrière allège le profil en l'allongeant. Les couleurs vert foncé et noir sont d'une grande élégance. A l'intérieur lasellerie en drap beige-marron a été refaite et se trouve en très bon état. Son moteur porte le numéro 503, il est bien du type AM 73 comme le châssis. Historiquement, on sent bien que c'est une voiture qui est appréciée puisque on ne dénombre que deux amateurs qui en ont été propriétaires sur les trente dernières années. Il survit quelques exemplaires de ces berlines« Usine » qui sortent régulièrement et comme à l'époque, on ne trouve que des propriétaires qui vantent les mérites de ce modèle du « juste milieu ». C'est un bel exemplaire de ces dernières voitures dont la ligne n'avait pas encore subi la mode « aérodynamique » avec l'inclinaison des calandres. Restaurée il y a quelques années, cette conduite intérieure Hotchkiss est prête pour faire plaisir à son prochain propriétaire.It is from 1929 that the model with the crossed cannons developed its first six-cylinder OHV with 3 liters AM80 in addition to four-cylinder Type AM2. Thrust version to 3.5 liters will appear in 1931, is the AM80S. The range of six-cylinder was renewed in 1932 with two wheelbases 3.16 and 3.30 m. Hotchkiss catalog in 1933, all kinds AM gave way to the supported types in the 400 and 600 series followed the fiscal power. In fact, the four-cylinder 400 and 600 represent models with a six-cylinder engine. The 614 is the 6-cylinder 14 hp of 2511 cc. The engine type and the type of the car is mine AM73, 73 being the bore size in mm motor. One wheelbase is available, it is 3.16 m. Our Hotchkiss sedan 6 cylinder is equipped with a beautiful body plant as shown in plate attached to the left side "Body HOTCHKISS No 20357". This sedan does not lack pace with its gently sloping windscreen, note that it ajar to ventilate the cabin. Classic in its design, a sporty side emerges by lowering and width. The spare wheel relegated to the back profile eases the lengthening. The dark green and black are very elegant. Inside the cloth upholstery beige-brown has been redone and is in very good condition. Its engine has the number 503, it is the type AM 73 as the frame. Historically, we feel that this is a car which is appreciated since there are only two amateurs who have owned over the past thirty years. He survived a few copies of these sedans "Factory" coming out regularly and at the time, there are only owners who extol the virtues of this model of "middle ground". This is a fine example of these cars that line had not yet been fashion "aerodynamic" with the inclination of calenders. Restored a few years ago, this sedan Hotchkiss is ready to please its next owner.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1951 HOTCHKISS 2050 GS

Lot 305: 1951 HOTCHKISS 2050 GS "Rallye"Châssis n° 95 257Carte grise françaiseLes toutes nouvelles berlines Hotchkiss quatre cylindres 13 CV et les six cylindres 3,5 litres 20 CV sont présentées au salon de Paris 1950. Elles prennent les noms de 1350 et 2050,

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1951 HOTCHKISS 2050 GS "Rallye"Châssis n° 95 257Carte grise françaiseLes toutes nouvelles berlines Hotchkiss quatre cylindres 13 CV et les six cylindres 3,5 litres 20 CV sont présentées au salon de Paris 1950. Elles prennent les noms de 1350 et 2050, ces noms reprenant simplement la puissance fiscale et l'année de présentation. En plus d'un tout nouvel avant, la principale nouveauté est la suspension avant à roues indépendantes. Le modèle 2050 Grand Sport est caractérisé par un moteur développant 130 CV avec ses deux carburateurs et un empattement très raccourci par rapport à la berline qui transfigure totalement cette 20 CV. Il passe de 3,09 à 2,80 m et cela se voit bien au niveau de la porte quiaffleure l'aile arrière. En comparaison avec ses concurrentes comme Talbot, Delage et Delahaye, elle est plus vive, plus maniable et plus légère. Les Hotchkiss 2050 GS sont des voitures extrêmement rares, Marc Antoine Colin dans son livre Hotchkiss 1935-1955. L'âge classique, éditions E.T.A.I., mentionne une production comprise entre 35 et 40 exemplaires en ce qui concerne le nombre de châssis mais on ne sait pas exactement combien seront terminées et vendues. Il en resterait seulement une petite quinzaine. La conduite d'une 2050 GS est un vrai régal. C'est une voiture très agile avec son empattement de 2 800 mm. Sur les routes sinueuses, elle est facile à inscrire dans les virages, mieux elle les avale sans problème.Grimpé le Mont Ventoux ou se "faire" les Gorges de l'Ardèche avec une 2050 GS en "attaquant" un peu sont des moments inoubliables D'autant plus que la voiture possède un confort de bonne qualité avec ses roues avant indépendantes et une suspension améliorée par l'ingénieur Grégoire à l'arrière. Il faut aussi noter que les grands freins sont à commandehydraulique et s'acquittent parfaitement bien de leur tache. L'exemplaire proposé a été immatriculé la première fois le 25 juillet 1951. Cette "Grand Sport" porte le numéro de série 95257 et n'a connu que deux propriétaires au cours des vingt dernières années. Elle a été entièrement restaurée il y a quelques années. La sellerie en cuir bordeaux avec moquettes rouge est splendide. Les places arrière bien que présentes sont plutôt symboliques. C'est plus un emplacement qui agrandit le coffre avec ses dossiers rabattus et ses ceintures de maintien pour des valises. Notre 2050 GS est équipée de l'option boîte Cotal comme la plupart des quelques autres exemplaires survivants. Cette boîte, montée d'origine sur les Delage et Delahaye contemporaines, est d'un maniement très agréable et facilite grandement la conduite. Son très long capot et son empattement court lui donne beaucoup allure et un caractère sportif affirmé. Attachant et très agréable à utiliser, ce modèle ne se retrouve que rarement sur le marché. Cette voiture a participé au très beau Rallye des Clubs de Marques qui se déroulait dans le Cotentin. Elle y fut bien sûr très admirée. Pour mémoire, ce rallye est exclusivement réservé aux voitures appartenant à l'une des onze marques françaises éligibles qui sont Bugatti, Delage, Delahaye, Hotchkiss, Facel Vega, Hispano Suiza, Lorraine Dietrich,Panhard et Levassor, Salmson, Talbot et Voisin. Très bien organisé, la participation moyenne s'élève autour des 80 voitures. La 2050 GS « Rallye » est la dernière Hotchkiss sportive, issue d'une prestigieuse lignée. Pour beaucoup d'amateurs, elle représente ce qui se faisait de mieux à l'époque dans sa catégorie. Avec son moteur puissant et sa maniabilité extraordinaire, c'est réellement une voiture envoûtante. On ne s'étonnera donc pas que la marque ait remporté 6 fois le Rallye de Monte Carlo...All-new four-cylinder sedans Hotchkiss 13 hp and 3.5-liter six-cylinder 20 hp are presented at the Paris Motorshow in 1950. They take the names of 1350 and 2050, these names simply repeating the fiscal power and year of presentation. In addition to a brand new front, the main novelty is the independent front suspension. The 2050 Grand Sport model is characterized by an engine developing 130 hp with two carburetors and a very wheelbase shortened compared to the sedan that completely transforms the 20 hp. It goes from 3.09 to 2.80 m and it shows well at the door flush with the rear fender. Compared with its competitors such as Talbot, Delage and Delahaye, it is more lively, more manageable and lighter. Hotchkiss 2050 GS cars are extremely rare, Marc Antoine Colin in his book Hotchkiss 1935-1955. The classical age, ETAI editions, mentions a production of between 35 and 40 copies in regard to the number of frames but it is not known exactly how many have been completed and sold. It would only a small fifteen. Driving a 2050 GS is a real treat. This is a very agile car with a wheelbase of 2800 mm. On winding roads, it is easy to fit into corners, better she swallows without problem. Climbed Mont Ventoux or "do" the Gorges de l'Ardèche with a 2050 GS "attacking" a few are unforgettable moments, especially as the car has a good comfort with independent front suspension and a Gregoire improved by the engineer at the rear. It should also be noted that the large brakes are controlledhydraulic and perform their task perfectly. The proposed model was registered the first time on 25 July 1951. This "Grand Sport" bears the serial number 95257 and has had only two owners in the past twenty years. It was fully restored a few years ago. Leather upholstery with burgundy red carpets is splendid. The rear seats although these are rather symbolic. This is a site that expands the chest with his record and folded belts for holding suitcases. Our 2050 GS is equipped with the optional box Cotal like most some other survivingmodels. This box is mounted on the original Delage and Delahaye contemporary handle is a very nice and much easier driving. Its long hood and short wheelbase gives it much sporty look and said. Endearing and very pleasant to use, this model is found only rarely on the market. This car has participated in beautiful « Rally Club des Marques" that took place in the Cotentin. She was obviously very admired. For the record, this rally is exclusively reserved for cars belonging to one of the eleven French model that are eligible Bugatti, Delage, Delahaye, Hotchkiss, Facel Vega, Hispano Suiza, Lorraine Dietrich, Panhard et Levassor, Salmson, Talbot and Voisin. Very well organized, participation average is around 80 cars. The 2050 GS "Rally" is the latest sporting Hotchkiss, from a prestigious lineage. For many fans, it represents what was best at the time in its class. With its powerful engine and amazing maneuverability, this is actually a car mesmerizing. It is not surprising, therefore, that the brand has won 6 times the Monte Carlo Rally ...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1927 ROCHET SCHNEIDER Type 15000Numéro de série 16348Carte grise françaiseA l'origine de la marque, on trouve Edouard Rochet et Théodore Schneider qui s'associent pour débuter une grande aventure automobile. Mais en fait, il est inutile de présenter

Lot 306: 1927 ROCHET SCHNEIDER Type 15000Numéro de série 16348Carte grise françaiseA l'origine de la marque, on trouve Edouard Rochet et Théodore Schneider qui s'associent pour débuter une grande aventure automobile. Mais en fait, il est inutile de présenter

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1927 ROCHET SCHNEIDER Type 15000Numéro de série 16348Carte grise françaiseA l'origine de la marque, on trouve Edouard Rochet et Théodore Schneider qui s'associent pour débuter une grande aventure automobile. Mais en fait, il est inutile de présenter la grande marque lyonnaise Rochet Schneider établie dès 1892/1894. L'un de ces premiers exemplaires est conservé dans la Collection du Musée de Rochetaillée et participa en 1963 au Londres-Brighton conduite par Henri Malartre. Cette voiture arriva dans les temps impartis. Près de 70 ans après sa naissance, cette voiture est encore capable d'exploits. Après plusieurs déménagements, la marque construit tranquillement sa réputation en mettant en avant non pas la quantité mais toujours la qualité de fabrication et s'oblige à construire robuste pour durer. L'histoire a montré que Rochet Schneider a réellement respecté ces préceptes. En 1921, dans la Vie Automobile, un journaliste écrivait : « le nom de Rochet Schneider est l'un des plus avantageusement connus de l'industrie automobile, car il est synonyme d'une haute qualité de fabrication et d'une construction particulièrement soignée ». La marque, elle même, le disait aussi : «la construction en grande série ne permet pas d'apporter à chaque châssis tous les soins qui sont nécessaires à sa construction parfaite ». Quoi dire de plus ? La Rochet Schneider de la vente est un modèle 15000, une robuste et très sérieuse voiture cataloguée pour 12 CV. Le châssis classique et très solide présente un empattement de 3,05 m. Il comporte une suspension arrière par ressorts cantilever supportant un très solide pont. A l'avant, la suspension s'effectue par deux ressorts semi elliptiques qui supportent un essieufreiné. Cet essieu est signé par la très sérieuse maison Lemoine, les freins étant de la marque Hersot connue pour leur qualité. Le confort de cette suspension est assuré par quatre amortisseurs américains Gabriel Snubbers, réputés comme étant parmi les meilleurs au monde. Les roues à raies bois sont amovibles et équipées de pneus en 15 x 50, une dimensiontrès confortable sur la route. Le moteur, impressionnant par sa taille, est un très solide modèle 15000. Ses cotes d'alésage x course sont 80 x 130 mm. Le bloc est borgne et l'admission est du coté opposé à l'échappement. Le réservoir à essence, d'une grande capacité, est situé à l'arrière du châssis. L'alimentation se fait par un « Exhausteur » et un carburateur Zénith sortant de la même usine que la voiture. L'allumage se fait par une magnéto et le système électrique est complet avec démarreur, dynamo et une belle paire de phares à fourches de marque Ideal-Lyon. Il y a aussi lieu de noter une paire de phares additionnels ainsi qu'un fouilleur, le feu latéral commandé par le conducteur et qui permet de lire les indications routières de nuit. Notre superbe et rarissime Rochet Schneider a été magistralement carrosséepar les établissements V. Camdelaresi. Ce carrossier était établi à Lyon au 76 rue Neuve de la Villardière et profitait d'une excellente réputation. D'ailleurs, il survit quelques très belles voitures ayant été carrossées par ce faiseur certainement d'origine italienne. Cette carrosserie a beaucoup d'allure par ses dimensions qui s'apparentent plus à une 20 cv. Spacieuse, elle propose 6 à 7 places avec ses deux strapontins dans le sens de la route. Le pare brise principal provient de la maison Barciet de Lyon alors que les places arrière sont protégées par un pare brise amovible « le Telescopique », accessoire de chez Eyquem-Paris. La sellerie en cuir d'origine est assez bien conservée même si elle nécessite des soins. Au tableau de bord on trouve une pression d'huile Rochet Schneider, un tachymètre A.T, un appareillage électrique SEV et une montre Jaeger provenant d'une Delage qui sera facile à remplacer si nécessaire.Il apparaît clairement que l'arrière fut ouvert de façon à transformer le type de « voiture particulière » en « commercial ». Cette modification, assez fréquente, permettait de pouvoir rouler durant la seconde guerre mondiale. Classiquement, le dossier arrière a été démonté et une porte basculante a été fabriquée avec l'arrière d'origine. Cela obligeait le carrossier-modificateur à créer un dossier amovible pour les places arrière, ce dossier est bien sûr toujours présent. Rien n'a été remodifié et toute cette histoire reste visible derrière la grande malle amovible. Pour l'anecdote, il faut savoir que l'actuelle famille propriétaire a été récemment contactée, après bien des recherches, par la famille qui avait vendu la voiture en 1962. Cette dernière avait été propriétaire de cette Rochet Schneider de 1955 à sa vente. Elle a retrouvé par hasard le capotage des côtés de cette torpédo et souhaitait que cela revienne à la voiture et c'est ce qui a été fait. Il aura fallu pour cela des gens très sérieux et conser vateurs, ne serait-ce pas là une des définitions des lyonnais ? De 1962 à nos jours, la voiture a réellement été utilisée, mais n'a jamais failli à sa mission lorsqu'elle était sollicitée. Elle futrepeinte il y a une vingtaine d'années, passant pour l'occasion du vert au blanc selon le désir de son propriétaire aujourd'hui décédé. Elle fut toujours démarrée à la manivelle, c'est dire sile démarreur a pu se reposer pendant le demi-siècle qui vient de s'écouler. D'ailleurs, cette « 15000 » vient de subir une révision mécanique par le spécialiste reconnu Sinclair d'Aubarèdeet roule de nouveau correctement. Bien que l'historique de notre châssis soit connu pour les deux tiers, il manque le premier tiers qu'il serait très intéressant de retrouver, il s'agit peut être une seule autre famille ! Dans tous les cas, avec son numéro de série, il est à peu près certain qu'il s'agit d'une des toutes dernières voitures de la série 15000. Les Rochet Schneidersont des voitures d'une grande qualité de fabrication, faites pour durer. Tous les exemplaires qui ont survécu peuvent en témoigner. La robustesse de la mécanique permet de voir l'avenir sereinement lorsque l'on roule en Rochet. Les quelques propriétaires chanceux ne sont que très rarement vendeurs, il s'installe entre eux et leur Rochet Schneider une relation qui ne s'explique pas vraiment. Ici en ce qui concerne notre très belle torpédo « Candelaresi » il aura fallu cinquante ans pour la voir de nouveau en vente. Qu'un hommage soit ici rendu à la famille qui se sépare de ce monument après l'avoir bien conservé et maintenu en vie. Il est certain que les vrais amateurs de la marque ne laisseront pas passer cette chance unique qui s'offre à eux...At the origin of the marque, there are Edouard Rochet and Theodore Schneider that combine to begin a great adventure automobile. But in fact, there is no need to present the leading brand Lyon Rochet Schneider established from 1892/1894. One of the first model is retained in the Collection of the Museum of Rochetaillée and participated at the 1963 London-Brighton led by Henri Malartre. The car arrived on time. Nearly 70 years after its birth, the car is still capable of feats. After several moves, the brand quietly built its reputation by emphasizing not the amount but still the quality of workmanship and undertakes to build robust to last. History has shown that Rochet Schneider actually followed these precepts. In 1921, in the La Vie Automobile, a journalist wrote: "The name Rochet Schneider is one of the most favorably known in the automotive industry, because it is synonymous with high quality manufacturing and construction particularly well ". The brand itself, also said the "building mass does not provide each frame all the care necessary to perfect its construction." What can I say? The Rochet Schneider sale is a Model 15000, a robust and serious car cataloged for 12 hp. The classic and very solid chassis has a wheelbase of 3.05 m. It includes a cantilever rear suspension springs supporting a very strong bridge. At the front, the suspension is performed by two semi elliptic springs that support an axlebraked. This axle is signed by the very serious home Lemoine, the brakes being Hersot brand known for their quality. The comfort of the suspension damping is provided by four American Gabriel Snubbers, renowned as being among the best in the world. The wheels are removable timber lines and equipped with tires 15 x 50, a dimensionVery comfortable on the road. The engine, impressive by its size, is a very strong model 15000. Its ratings are bore x stroke 80 x 130 mm. The block is blind and the inlet is on the opposite side to the exhaust. The fuel tank of a large capacity, is located at the rear of the chassis. Power is supplied by an "enhancer" and a Zenith carburetor out of the same factory as the car. Ignition is by magneto and the electrical system is complete with starter, dynamo and a nice pair of headlights forks brand Ideal Lyon. It is also worth noting a pair of headlights and an additional excavator, fire side controlled by the driver and can read road signs at night. Our beautiful and rare Rochet Schneider was masterfully bodiedby institutions V. Camdelaresi. This bodybuilder was established in Lyon 76 rue Neuve de la Villardière and enjoyed a good reputation. Moreover, it survives some beautiful cars were bodied by this maker certainly of Italian origin. This body has a lot of speed for its size which is more akin to a 20 hp. Spacious, it offers places 6-7 with two folding seats in the direction of the road. The windshield is from the main house Barciet Lyon while the rear seats are protected by a removable windshield "the Telescopic" accessory Eyquem in Paris. The original leather upholstery is fairly well preserved even if it requires care. On the dashboard there is an oil pressure Rochet Schneider, tachometer AT, electrical equipment and a Jaeger SEV from a Delage to be easily replaced if necessary.It is clear that the back was open so as to transform the type of "car" in "commercial". This change fairly frequently, allowed to ride during the Second World War. Conventionally, the rear seat has been removed and a garage door was made with the original rear. This required the bodybuilder modifier to create a folder for removable rear seats, this issue is of course always present. Nothing was amended again and the whole thing remains visible behind the removable large trunk. For the record, it should be noted that the present owner family was contacted recently, after much research, the family had sold the car in 1962. The latter had owned this Rochet Schneider from 1955 to its sale. It was found by accident rollover sides of the torpedo and wanted it back to the car and this is what was done. It took people to this very serious and conservative observers, would this not one of the definitions of Lyon people? From 1962 to today, the car was actually used, but has never failed in its mission when it was requested. It was painted some twenty years, from the opportunity to green to white depending on the desire of the owner now deceased. She was always started at the crank is whether the starter was able to rest during the half-century that has elapsed. Moreover, this "15000" comes from an overhaul mechanical recognized specialist Sinclair of Aubarède and runs properly again. Although the history of our chassis is known for two thirds, the first third is missing it would be very interesting to find, this may be one other family! In all cases, with the serial number, it is almost certain that this is one of the latest cars from the 15000 series. The Rochet Schneider cars are of high quality manufacturing built to last. All models that have survived can testify. The robustness of the mechanics can see the future with confidence when driving in Rochet. The few lucky owners are rarely sellers, he moved between them and Rochet Schneider a relationship that does not really explain. Here regarding our beautiful roadster "Candelaresi" it took fifty years to see it on sale again. Here is a tribute made to the family that separates the monument after well preserved and kept alive. It is certain that the true fans of the brand will not let this chance pass one that is offered to them ...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
c1908 DORIOT FLANDRIN 8HP Type EChâssis n°182Document FFVELudovic Flandrin quitta Peugeot et Auguste Doriot se libéra de Clément Bayard pour fonder la marque automobile « Doriot Flandrin et Compagnie » en 1906. Ils débutèrent au 169 bdSaint Denis à

Lot 307: c1908 DORIOT FLANDRIN 8HP Type EChâssis n°182Document FFVELudovic Flandrin quitta Peugeot et Auguste Doriot se libéra de Clément Bayard pour fonder la marque automobile « Doriot Flandrin et Compagnie » en 1906. Ils débutèrent au 169 bdSaint Denis à

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: c1908 DORIOT FLANDRIN 8HP Type EChâssis n°182Document FFVELudovic Flandrin quitta Peugeot et Auguste Doriot se libéra de Clément Bayard pour fonder la marque automobile « Doriot Flandrin et Compagnie » en 1906. Ils débutèrent au 169 bdSaint Denis à Courbevoie pas très loin de la maison Delage. Le premier modèle est une 6 HP, équipée d'un châssis droit et de 5 ressorts. C'est une belle réussite et dès 1908, deux nouveauxmodèles viennent compléter la gamme : une monocylindre 8 HP et une bicylindre 10 HP. Un troisième associé dénommé Parant, se joindra en 1910 et la marque deviendra alors DFP, Doriot Flandrin et Parant. Le modèle présenté vient d'être entièrement restauré à partirdu châssis. Tous les axes et roulements ont été changés. Pour faciliter les démarrages une couronne de dentée et un démarreur électrique ont été installés. Le moteur, la boite et le pont ont été simplement révisés. La magnéto a été modifiée avec adjonction d'une bobine. Le carburateur est un Solex en bronze à boisseau. Toute la carrosserie, un petit tonneau 4 places, a été reconstruite à neuf ainsi que le capot et les ailes. La sellerie, en simili cuir beige a aussi été refaite. Elle se présente aujourd'hui comme sortant de sa récente restauration. On se souvient avoir vendu il y a quelques années un exemplaire de Doriot 8 HP qui avait roulé très longtemps avec une fiabilité extraordinaire, puisqu'elle « ne tombait jamais en panne ».Si les DFP sont des voitures très connues, les DF sont de vraies raretés. Nous ne savons d'ailleurs pas s'il en existe beaucoup d'autres. En tout cas, cette Doriot Flandrin, se trouve aujourd'hui disponible pour un amateur qui souhaite passer du bon temps. Il ressort de façon constante que les rallyes de voitures d'avant 1914 sont parmi les plus sympathiques qui se pratiquent. L'esprit n'est pas à la compétition mais plutôt à l'entraide et à la promenade bon enfant accompagnée de bons repas...Ludovic Flandrin left Peugeot and Augustus Doriot freed Clement Bayard found the car brand "Doriot Flandrin and Company" in 1906. They started at 169 bd Saint Denis in Courbevoie not far from the house Delage. The first model is a 6 HP, equipped with a straight frame and springs 5. This is a great success and in 1908, two new models complete the range: a cylinder 8 HP and 10 HP twin. Parant called a third partner, will join in 1910 and the brand will become DFP, Doriot Flandrin and Parant. The model presented has been completely restored from chassis. All shafts and bearings have been changed. To facilitate the start of a crown gear and electric starter were installed. The engine, gearbox and the bridge were simply revised. Magneto has been modified with the addition of a coil. Solex carburetor is a bronze ball. Throughout the body, a small barrel 4 places, was rebuilt nine and the hood and fenders. Upholstery in beige leather has also been redone. It presents itself as out of its recent restoration. We remember having sold a few years ago a model of Doriot 8 HP, which had rolled a long time with extraordinary reliability, since "never fell down." If DFP cars are well known, the DF are real rarities. We do not know also if there are many others. In any case, this Doriot Flandrin, is available today for an amateur who wants to have a good time. It appears that consistently rally cars before 1914 are among the most sympathetic is practiced. The mind is not competition but rather to support and walk right child accompanied by good french food ...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
c1929 CHENARD & WALCKER 1500 Grand Sport « TORPILLE » Type Y7Châssis n° 75531.Ex-collection Serge Pozzoli.Chenard & Walcker, la marque de Gennevilliers qui arbore l'aigle comme emblème, présente au salon de Paris 1927 deux nouveaux modèles sport à

Lot 308: c1929 CHENARD & WALCKER 1500 Grand Sport « TORPILLE » Type Y7Châssis n° 75531.Ex-collection Serge Pozzoli.Chenard & Walcker, la marque de Gennevilliers qui arbore l'aigle comme emblème, présente au salon de Paris 1927 deux nouveaux modèles sport à

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: c1929 CHENARD & WALCKER 1500 Grand Sport « TORPILLE » Type Y7Châssis n° 75531.Ex-collection Serge Pozzoli.Chenard & Walcker, la marque de Gennevilliers qui arbore l'aigle comme emblème, présente au salon de Paris 1927 deux nouveaux modèles sport à moteur 1500 cm3. Dénommée Y8, la 1500 surbaissée est équipée d'une carrosserie « tank » alors que la version semi surbaisséequi prend le type Y7 est habillée d'une carrosserie Grand Sport fuselée appelée « Torpille ». Il faut aussi noter la possibilité de commander le châssis Y7 avec une carrosserie conduite intérieure deux portes en bois contreplaqué. Le moteur était commun aux deux versions. Il s'agissait d'un tout nouveau quatre cylindres avec culasse à turbulence Ricardo. Les cotes sont de 69 mm d'alésage et de 100 mm de course. L'ingénieur Toutée a dessiné un moteur très court avec graissage sous pression et radiateur d'huile, soupapes d'admission en tête et soupapes d'échappement latérales. Un gros carburateur Solex assure l'alimentation. Il faut noter la présence d'un petit tuyau qui vient du collecteur d'échappement pour réchauffer le collecteur d'admission. Le régime atteint facilement les 4 000 tr/mn. La boîte de vitesses comprend quatre rapports et la M.A. Les freins, point fort de la marque, présentent un diamètre de 320 mm. L'empattement s'établit dans la moyenne des voitures « sport » à 2,55 m. Les suspensions sont assurées par quatre couples ressorts semi elliptiques et amortisseurs à friction. La vitesse maximale est annoncée pour 135 km/h comme le souligne le catalogue :« Les nombreux mais cependant sévères essais auxquels cette merveille de mécanique a été soumise depuis plusieurs mois, ont prouvé, au chronomètre, qu'une vitesse de 135 kilomètres-heure peut être atteinte aisément sans aucune vibration et avec une tenue de route parfaite. »Côté compétition, les 1500 Tank et Torpille s'illustrent aussi bien en courses de côte (Gaillon, Mont Ventoux, Gometz-le-Châtel, ...) qu'en courses de vitesse ou d'endurance (24H de Belgique, 6H de Tunisie, G.P. d'Alger, G.P du Maroc, Paris-Nice...). C'est Madame Michel DORE qui, finissant 9ème au général, remporte la Coupe des Dames lors de l'édition1930 du Rallye de Monte Carlo. On retrouve aussi ces Chenard & Walcker 1500 Sport lors de certains concours d'élégance comme celui de Montlhéry en 1930. La « Torpille » participante y était présentée comme carrossée par Geneix et Pinel ; sur la photo elle pose à côté d'une Auburn. La Torpille était proposée au tarif de 27 700 francs, elle était livrée complète avec sa carrosserie fuselée à deux places avant et une arrière, une peinture bleu France, une sellerie en simili-cuir rouge, ailes avant enveloppantes et pivotantes. La pointe arrière s'ouvre pour découvrir la roue de secours. La forme générale de la « torpille » est originale, elle est reconnaissable entre toutes les voitures très facilement. L'historique de notre Chenard &Walcker Y7 « Torpille » est bien connu depuis sa découverte dans les années 60'. C'est à ce moment que l'historien de l'automobile et collectionneur au goût très sûr Serge Pozzoli découvre cette voiture. Il la conservera dans son fabuleux musée du Gérier jusqu'à sa mort en 1992. Une vente aux enchères est organisée à Paris en février 1994 pour disperser une grande partie de cette extraordinaire collection. C'est alors que l'actuelle famille propriétaire s'en porte acquéreur. La voiture rejoint alors un garage de Gennevilliers à quelques hectomètresde son lieu de naissance. La voiture se présente dans un état totalement d'origine et apparaîtcomme n'ayant jamais été mis en route lors de son long séjour au Gérier. Le moteur se trouve en très mauvais état, et c'est à une véritable résurrection que Monsieur P. son heureux propriétaire va s'atteler. Il me dit à plusieurs reprises que le sauvetage du moteur lui avait coûté « une vraie fortune, tellement c'était abîmé ». Carrossier de métier, le reste de la restauration ne présentait pas de réelles difficultés. Resplendissante, cette « Torpille » reprend du service et va participer à bon nombre de rallyes et d'expositions pour la plus grande joie de la famille, sans oublier les passionnés de la marque à l'aigle et toutes les personnes qui l'ont vu rouler ou exposée. Aujourd'hui, la Chenard Y7 « Torpille » ex- Pozzoli, ex-Monsieur P. setrouve dans un état général très satisfaisant. Le fonctionnement est tout à fait normal, le moteur démarre facilement et tourne bien, prenant ses tours facilement. Les suspensions sont confortables, le maniement et la conduite sont aisés. La carrosserie, la peinture et la sellerie semblent encore tout droit sorties de restauration. Les pneus avant sont comme neufs.En 1974, dans l'album du fanatique de l'automobile n°73, S. Pozzoli écrivait qu'il connaissait deux autres « Torpille » soit un total de trois. De plus, sur la couverture de ce numéro il mit sa Chenard &Walcker « 1500 Grand Sport Torpille » en couverture de la revue. Pièce de collection rarissime et hautement désirable, cette authentique « Torpille » est une digne représentante des « 1500 Sport ». Ce n'est pas du tout un cyclecar, c'est une « vraie » voiture qui rentre dans la catégorie où l'on trouve les Bugatti 37 par exemple. Celle-ci est aujourd'hui disponible et ira certainement rejoindre une belle collection. Comme le disait Serge Pozzoli : « les voitures intéressantes finissent toujours chez ceux qui les méritent »...Chenard & Walcker, cars of Gennevilliers which features the eagle emblem, present at the Paris Motorshow in 1927 two new models sport engine 1500 cm3. Y8 called, the 1500 is equipped with a lowered body "tank" while the version lowloader which takes the type Y7 is wearing a tapered body Grand Sport called "Torpedo". Also note the possibility of controlling the Y7 chassis with a body sedan two door plywood. The engine was common to both versions. It was a brand new four-cylinder with cylinder head Ricardo turbulence. The dimensions are 69 mm bore and 100 mm stroke. The engineer Toutée drew a very short engine with pressure lubrication and oil cooler, intake valves and exhaust valves head side. A big Solex provides power. Note the presence of a small pipe coming from the exhaust manifold to warm the inlet manifold. The scheme can easily reach 4000 r / min. The gearbox has four reports and MA brakes, strength of the brand, have a diameter of 320 mm. The wheelbase is established in the average car "sport" to 2.55 m. The suspensions were performed by four couples semi elliptic springs and friction dampers. The maximum speed was announced for 135 km / h as outlined in the catalog:"The many severe tests yet but that this mechanical marvel was submitted several months have proven, a stopwatch, a speed of 135 kilometers per hour can be achieved easily without any vibration and with perfect handling. 'Side competition, the 1500 Torpedo Tank and distinguished themselves both in uphill races (Gaillon, Mont Ventoux, Gometz-le-Châtel, ...) in sprints or endurance (24H Belgium, 6H Tunisia Algiers GP, GP Morocco, Paris-Nice ...). It was Madame Michel Dore, who ended 9th overall, won the Ladies Cup when editing 1930 Monte Carlo Rally. There are also those Chenard & Walcker 1500 Sport at some concours d'elegance like the Montlhery in 1930. The "Torpedo" There participant was presented as bodied by Geneix and Pinel, the photo she poses next to an Auburn. The torpedo was priced at 27 700 francs, it was delivered complete with tapered body with two front seats and rear, France blue paint, upholstery leatherette red, front fenders and wraparound swing. The rear tip opens to discover the spare wheel. The general form of the "torpedo" is original, it is recognizable cars very easily. The history of our Chenard & Walcker Y7 "Torpedo" is well known since its discovery in the 60s'. It is at this point that the historian and collector car in very good taste Serge Pozzoli discover this car. He kept it in his fabulous museum Gérier until his death in 1992. An auction was held in Paris in February 1994 to disperse a large part of this extraordinary collection. It was then that the current family owner acquired it. The car then joined a garage a few hundred meters in Gennevilliers his place of birth. The car comes in a totally original condition and appearsas never having been started during his long stay in Gérier. The motor is in very bad condition, and it is a veritable resurrection that Mr. P. its lucky owner will be addressed. He told me repeatedly that the rescue engine had cost him "a fortune, it was so damaged." Bodybuilder business, the rest of the restoration showed no real difficulties. Shining, the "Torpedo" resumed service and will attend many rallies and exhibitions to the delight of the family, not to mention fans of the brand to the eagle and all who saw roll or exposed. Today, Chenard Y7 "Torpedo" ex-Pozzoli, former Mr. P. themselves in a very satisfactory condition. Operation is quite normal, the engine starts easily and runs well, taking towers easily. The suspensions are comfortable handling and driving is easy. The body, paint and upholstery still seem straight out of restoration. The front tires are like new.In 1974, the album automobile fanatic No. 73, S. Pozzoli wrote that he knew two other "Torpedo" is a total of three. In addition, on the cover of this issue he put his Chenard & Walcker "1500 Grand Sport Torpedo" on the cover of the magazine. Collectible rare and highly desirable, this authentic "Torpedo" is a worthy representative of the "1500 Sport." It is not at all a cyclecar is a "real" car that falls into the category where you can find the Bugatti 37 for example. It is available today and will certainly reach a beautiful collection. As stated Serge Pozzoli "interesting cars always end up among those who deserve it" ...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1929 TALBOT 11 Six - M67 Tourer Sport 4 places par Saoutchikn° série 72.027.Carte grise française.C'est au Salon de 1927 que la nouvelle Talbot M 67 est présentée. Avec son 6 cylindres à soupapes en tête, elle a marqué de son empreinte la période et

Lot 309: 1929 TALBOT 11 Six - M67 Tourer Sport 4 places par Saoutchikn° série 72.027.Carte grise française.C'est au Salon de 1927 que la nouvelle Talbot M 67 est présentée. Avec son 6 cylindres à soupapes en tête, elle a marqué de son empreinte la période et

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1929 TALBOT 11 Six - M67 Tourer Sport 4 places par Saoutchikn° série 72.027.Carte grise française.C'est au Salon de 1927 que la nouvelle Talbot M 67 est présentée. Avec son 6 cylindres à soupapes en tête, elle a marqué de son empreinte la période et est devenue un jalon dans l'histoire de la marque de Suresnes. En effet avec sa présentation, c'est la fin des 4 cylindres pour la marque. C'est exactement ce que souhaitait O. Clegg, le patron anglais, convaincu, dès 1924, que les moteurs d'au moins 6 cylindres étaient l'avenir pour les belles voitures de tourisme. Dès son lancement, la M 67 connaît un grand succès. En deux ans, ce sont près de trois mille trois cents exemplaires qui seront vendus. C'est un chiffre très important pour une voiture de cette catégorie. Aussi à l'aise sur la route que dans les concours d'élégance, on retrouve aussi la M67 dans les rallyes automobiles comme le célèbre Rallye de Monte Carlo. Au Salon de Paris 1929, le châssis fait l'objet de quelques modifications, notamment l'empattement est légèrement réduit à 3.13 m, le modèle prend la désignation M67C, le châssis de 3,23 m devient le M67L. La carrière du modèle s'achèvera avec le salon 1932.Notre Talbot M67 présente un empattement de 3,23 m et avec son numéro de série on peut la dater de la fin 1929 juste avant la réduction de l'empattement. Elle est équipée d'une très jolie carrosserie Torpédo 4 places mais avec deux portes. Ce type de carrosserie est extrêmement rare en France. Les anglais appellent ce genre de caisse un « Sport Tourer 4 Seater », c'est plus fréquent outre manche mais avec des portières échancrées. Notre carrosserie est plutôt à rapprocher de la très belle Delage D8 équipée d'une caisse du même type réalisée par Chapron provenant de la belle collection Milligen et dispersée aux enchères il y a quelques années. La fiche du club Talbot concernant cette voiture indique que la carrosserie de cette M67 a été réalisée par l'excellent maître Jacques Saoutchik. Avec son pare-brise à fins montants chromés et son absence de vitres dans les portes, cette carrosserie apparaît très fineet très légère. Les pare-chocs formés de deux tubes superposés n'alourdissent absolument pas la voiture. La ligne générale file du radiateur au pare-chocs arrière selon un trait de crayonunique, simple et précis. Avec sa capote qui disparaît presque entièrement, on est bien en présence d'une carrosserie élégante, fine et réussie. Historiquement nous savons que la famille actuelle détient cette belle Talbot depuis 1964 soit près de cinquante ans. Sonimmatriculation précédente remonte au tout début de 1951 dans le département de la Seine et comporte au moins deux propriétaires. Une plaque au tableau de bord indique que Monsieur Louis PLATET a été propriétaire de cette voiture. L'intérieur est d'origine en cuir noir. Les immenses portes s'ouvrent largement permettant un accès facile. Bien que jamais restaurée, notre tourer Talbot se présente dans un bon état d'origine. Il nécessite bien sûrs quelques soins, mais il est évident que ce châssis et cette carrosserie les mérite amplement. En premier lieu c'est une Talbot six cylindres, gage de qualité et de souplesse. Si la M67 a remporté un grand succès commercial c'est surtout parce qu'elle excellait dans sa catégorie. Un beau châssis ne suffit pas, il faut aussi une belle carrosserie et celle de notre Talbot est à la fois d'une grande légèreté visuelle et d'une pureté de ligne comme seuls les grands stylistessavent le faire. Cette Talbot représente un très beau projet pour un amateur de la marque ou un passionné de carrosserie sans oublié les amoureux de la période classique 1925/1933.It is at the Paris Motorshow of 1927 that the new Talbot M 67 is presented. With its 6-cylinder OHV has left its mark on the period and became a milestone in the history of the brand of Suresnes. Indeed, with its presentation, this is the end of the 4-cylinder for the brand. This is exactly what wanted O. Clegg, English boss convinced, in 1924, the engines were at least 6 cylinders future for beautiful cars. Since its launch, the M 67 was a great success. In two years, nearly three thousand three hundred models to be sold. This is a very important figure for a car of this category. Equally at home on the road in concours d'elegance, there is also the M67 in rallies like the famous Monte Carlo Rally. At the Paris Salon in 1929, the chassis undergone some changes, including the wheelbase is slightly reduced to 3.13 m, the model designation M67C, the frame becomes 3.23 m M67L. Model's career will end with the 1932 show.Our Talbot M67 has a wheelbase of 3.23 m and the serial number can be dated to the end of 1929 just before the reduction in wheelbase. It is equipped with a very nice body Torpedo 4 places but with two doors. This body type is extremely rare in France. The French call this kind of case a "Sport Tourer 4 Seater" is more frequent but also handle with scalloped doors. Our body is more akin to the beautiful Delage D8 equipped with a box of the same type made by Chapron from the beautiful collection Milligen and dispersed auction a few years ago. The plug on this car club Talbot says that the body of M67 that was made by the great master Jacques Saoutchik. With windshield and chrome amounts for its lack of windows in the doors, the bodywork is fine and very light. Bumpers made of two superimposed tubes do not weigh down the car completely. The general line of the file radiator rear bumper on a pencilunique, simple and accurate. With its top which disappears almost entirely, one is in the presence of a body elegant, fine and successful. Historically we know that the current family acquired this beautiful Talbot since 1964 nearly fifty years. Its previous registration dates at the beginning of 1951 in the department of Seine and includes at least two owners. Plate to the dashboard indicates that Mr. Louis Platet has owned this car. The interior is original black leather. The huge doors open wide for easy access. Although never restored our tourer Talbot comes in a good original condition. It requires some care quite sure, but it is obvious that the chassis and the bodywork deserves. In the first place it is a six-cylinder Talbot guarantee of quality and flexibility. If the M67 was a great commercial success is mainly because it excelled in its class. A beautiful frame is not enough, it is also a beautiful body and that of our Talbot is both a great visual lightness and purity of line as only great designerscan do. The Talbot is a great project for an amateur enthusiast brand or body without forgetting lovers of the classical period 1925/1933.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1923 ROLLAND-PILAIN Type RPChâssis n° 4260Carte grise française.C'est à François Rolland, le financier, et à Emile Pilain, le technicien que l'on doit la création de la marque qui unit leurs deux noms dès 1905 à Tours. La construction des

Lot 310: 1923 ROLLAND-PILAIN Type RPChâssis n° 4260Carte grise française.C'est à François Rolland, le financier, et à Emile Pilain, le technicien que l'on doit la création de la marque qui unit leurs deux noms dès 1905 à Tours. La construction des

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1923 ROLLAND-PILAIN Type RPChâssis n° 4260Carte grise française.C'est à François Rolland, le financier, et à Emile Pilain, le technicien que l'on doit la création de la marque qui unit leurs deux noms dès 1905 à Tours. La construction des automobilesdébuta en 1906. La marque participa à de très nombreuses compétitions et se battit un beau palmarès. Les innovations n'étaient pas en reste avec notamment dès 1914 l'apparitionau grand prix de Lyon de freins à commande hydraulique ! Le type RP (la fameuse 10HP) fut fabriqué de 1913 à 1927 et une telle longévité n'est pas un hasard. La beauté de la voiture,la qualité de fabrication, le confort et la fiabilité sont les ingrédients du grand succès commercial remporté par le modèle RP. Le moteur de 1913 avait une cylindrée de 1847 cm3qui passa en 1914 à 1925 cm3 pour ne plus bouger. En 1923, pour la première édition des 24 Heures du Mans, Rolland Pilain participa avec 4 voitures dont 2 types RP. Toutes les voituresterminèrent, les 2 RP à la 23 et 24e place. Durant cette période, des raids furent effectués pour montrer la robustesse et la fiabilité des voitures RP comme en 1921 le raid de la Nationale 10 « Paris-Tours-Bordeaux-Biarritz » une 10 HP accomplit les 1.100 km en 18 heures, sans problème. En 1923 une 10HP quitte Bordeaux pour un raid de 3700 km à travers la France à 55 km/h de moyenne. Mais le plus impressionnant est le raid de 14700 km réalisé entre fin 1924 et début 1925 avec 2 voitures 10HP rigoureusement de série et sans préparation, à travers l'Afrique pour rallier l'atlantique et la mer rouge ! C'est la démonstration la plus éclatante des qualités de robustesse et de fiabilité de ce modèle. Avec un magasin sur les Champs Elysées et le Tout-Paris qui roule en Rolland Pilain, la réputation de la marque se résumait parfaitement bien dans le slogan : « la voitures des As, l'As des voitures ! »La Rolland Pilain de la vente a la particularité non seulement d'être en bon état mais surtout celle d'avoir une très jolie carrosserie torpédo dite « Tulipée ». En effet le haut de la carrosserie s'évase légèrement ce qui donne une très belle allure générale et assez peu commune. Modèle emblématique de la marque, cette RP a subi une belle restauration, avec un moteur adapté au sans plomb. Avec le beau radiateur typique des RP et sa carrosserie, cette torpédo sera une voiture agréable aussi bien en promenade personnelle qu'en rallye.It is François Rolland, financial and Emile Pilain the technician that we owe the creation of the brand that unites both their names in 1905 in Tours. The construction of automobilesbegan in 1906. The brand participated in numerous competitions and fought a good list. Innovations were not left in 1914 including the appearance Grand Prize of Lyon hydraulic brakes! The type RP (the famous 10HP) was manufactured from 1913 to 1927 and such longevity is not a coincidence. The beauty of the car, manufacturing quality, comfort and reliability are the ingredients of great commercial success model RP. The engine had a displacement of 1913 cm3 from 1847 which passed in 1914 to 1925 cm3 not move. In 1923, the first edition of the 24 Hours of Le Mans, Rolland Pilain participated with 4 cars with 2 types RP. All cars ended, 2 PR 23 and the 24th place. During this period, raids were conducted to show the robustness and reliability of cars in 1921 as the RP raid N10 "Paris-Tours-Bordeaux-Biarritz" a 10 HP carries the 1100 km in 18 hours, no problem. In 1923 a 10HP left Bordeaux for a raid of 3700 miles through France at 55 km / h average. But most impressive is the raid of 14700 km done between late 1924 and early 1925 with 2 cars 10HP strictly serial and unprepared through Africa to join the Atlantic and the Red Sea! This is the most striking demonstration of the robustness and reliability of this model. With a store on the Champs Elysées and the All-Paris rolls Pilain Rolland, the reputation of the brand perfectly summed up in the slogan: "The cars Ace, Ace of cars! ' The Rolland Pilain the sale is unique not only in good condition but also that of having a beautiful body roadster called "tulip". Indeed the top of the body tapers slightly which gives a beautiful overall appearance and fairly uncommon. Emblematic model of the brand, this RP has undergone a beautiful restoration with an engine adapted to unleaded. With typical RP beautiful radiator and bodywork, this roadster is a nice car both in personal walk rally.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1922 DE DION-BOUTON Type IDChâssis n° 2101Carte grise française.Le Comte De Dion fait la rencontre de Georges Bouton un hiver, grâce à une machine à vapeur. Ensemble ils vont fonder la marque qui allait devenir l'une des plus célèbres de l'histoire

Lot 311: 1922 DE DION-BOUTON Type IDChâssis n° 2101Carte grise française.Le Comte De Dion fait la rencontre de Georges Bouton un hiver, grâce à une machine à vapeur. Ensemble ils vont fonder la marque qui allait devenir l'une des plus célèbres de l'histoire

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1922 DE DION-BOUTON Type IDChâssis n° 2101Carte grise française.Le Comte De Dion fait la rencontre de Georges Bouton un hiver, grâce à une machine à vapeur. Ensemble ils vont fonder la marque qui allait devenir l'une des plus célèbres de l'histoire de l'automobile. Dès lamise au point du fabuleux petitmoteurmonocylindre, en 1895, la marque va prendre son essor et devenir une des références de la période fin XIXème / début XXème. La première voiturette à pétrole voit le jour mi 1899, ensuite les modèles vont s'enchaîner allant même jusqu'à un énorme moteur v8 qui sera repris par les américains. Après la Grande Guerre, la reprise se fait avec une gamme assez complète de 10 à 18 CV. En ce début des années 20', les de Dion se distinguent par un radiateur en coupe-vent et une grande qualité dans la construction. Les performances sont dans la norme de l'époque.La série des ID a débuté en 1919 pour se terminer vers 1923. C'est une 10 CV de bonnes dimensions avec un moteur 4 cylindres borgne à soupapes latérales. L'équipement électrique est complet avec phares, dynamo et démarreur. Les roues sont des jantes amovibles Michelin en 760x90. Le tarif des de Dion était supérieur à celui des voitures de très grande série. Les carrosseries étaient classiques et élégantes, la réputation de la marque attirait les familles bourgeoises, les notaires, les docteurs, etc...Notre De Dion Bouton torpédo est l'une de ces fameuses 10 CV des années 20'. En 1983, c'est un amateur de la Garenne-Colombes qui achète, à Bar le Duc chez les frères Colas, ce qui n'était encore qu'une « ruine ». Cette De Dion Bouton était en fait une épave mais elle était complète et authentique. Elégante et bien proportionnée, ce classique torpédo « usine » méritait d'être une belle restauration. Notre amateur, voisin et ami, le Docteur X, est du genre survolté qui veut que tout soit fini avant d'être commencé. Mais avec la De Dion Bouton il dut prendre son temps pour procéder à une restauration d'une grande qualité. Il avait fait sa première expérience en restauration avec très un rare cyclecar Alcyon-Sima Violet en 1981. Cette dernière est d'ailleurs toujours aussi belle, les restaurations de qualité ont la vie dure.En ce qui concerne la de Dion Bouton, un démontage absolument total a été fait et une restauration en profondeur à partir du châssis a été commencée. Tout a été refait, révisé ou reconstruit conformément à l'origine. L'électricité en fil coton, les pièces nickelées, les roulements, les axes, les ressorts, toute la mécanique, moteur, boite, pont y compris un couple conique neuf, les freins,...rien n'a été laissé au hasard ni oublié. Même les roues d'origine ont été conservées malgré le prix des pneus à talons à l'époque. La sellerie est d'une grande qualité, cuir moquette et capote ont été refait par Antoine, le sellier qui travaillait pour lacarrosserie Lecoq. Extrêmement conforme, une seule entorse a été faite quelques temps après la fin de la restauration, le remplacement de l'essieu avant sans frein par un essieu freiné pouraméliorer la sécurité et le freinage, cette amélioration aurait pu être faite à l'époque.Flambant neuve, la voiture fut régulièrement utilisée en promenade et en rallye. Très fiable, il n'y a pas eu de problème de roulage, et même, je me rappelle que vers 1986/1987 nous avonsfait une grande promenade de Paris en Normandie par la route pour visiter le musée du Bec Hellouin en présence de Madame Colette Chassaing de Borrédon. Une anecdote qui m'a marqué était lorsque revenant de nuit d'un rallye nous sommes tombés en panne dans une sortie d'autoroute avec une Citroën DS qui tirait la remorque avec la de Dion. Nous avons déchargé la De Dion, tiré l'attelage pour le sortir de l'autoroute et après avoir tout abandonné sur le bord de la route, nous sommes rentrés avec la de Dion pour faire les 30 derniers km !Elle transportamême le grand historien de l'Automobile Jacques Rousseau, ami de Lucien Loreille, le temps d'un ou deux tours de circuit lors d'une manifestation à Pont Authou (27).Entretenue, choyé, adulée, notre ami le Docteur se séparera de sa De Dion ID en 1991 pour acquérir un autre projet De Dion mais plus ancien une 8cv de 1903. Chacun des propriétaires n'a eu qu'à se louer des qualités de cette voiture. Il est étonnant de voir que presque trente ans après sa restauration, cette De Dion ID est toujours aussi belle. Le prochain propriétaire pourra lui aussi profiter pleinement de cette merveilleuse et très élégante voiture. C'est, pour moi, une voiture très émouvante à présenter, car elle correspond àma jeunesse qui n'est plus qu'un lointain souvenir...The Comte De Dion encounter Georges Bouton one winter, with a steam engine. Together they founded the brand that would become one of the most famous in the history of the automobile. From the point of lamise fabulous petitmoteurmonocylindre in 1895, the brand will take off and become a reference period late nineteenth / early twentieth. The first cart kerosene born mid 1899, then models will be linked up even a huge V8 engine that will be taken by the Americans. After the Great War, the recovery is fairly complete with a range of 10 to 18 HP. In the early 20 ', the Dion distinguished by a windproof radiator and high quality construction. Performance is in standard time.ID series began in 1919 and ended around 1923. It is a good sized 10 hp 4-cylinder engine with a blind side valve. The equipment is complete with electric lights, dynamo and starter. The wheels are removable wheels Michelin 760X90. The rate of Dion was higher than cars great series. The bodies were classic and elegant, the brand reputation attracted middle-class families, notaries, doctors, etc ...Our De Dion Bouton torpedo is one of the famous 10 hp 20s'. In 1983, is an amateur Garenne-Colombes who purchases, which was still a "ruin". This De Dion Bouton was actually a wreck but it was full and authentic. Elegant and well proportioned, this classic roadster "factory" deserved a beautiful restoration. Our amateur, neighbor and friend, Dr. X, is the kind that boosted wants everything to be finished before it started. But with De Dion Bouton he had to take his time to make a high quality restoration. He had his first experience with restoration very rare cyclecar Alcyon-Sima Violet in 1981. The latter is also still beautiful, quality restorations have a hard life.Regarding the de Dion Bouton, a total dismantling absolutely was made and a restoration from the frame depth was started. Everything has been redone, revised or reconstructed according to its origin. Electricity in cotton thread, nickel plated parts, bearings, pins, springs, all mechanical, engine, gearbox, including a bridge bevel nine, brakes ... nothing was left to chance or forgotten. Even the original wheels were retained despite the price of tires heels at the time. The upholstery is a high quality leather carpets and hood have been redone by Antoine, who worked for the saddle Body Lecoq. Extremely consistent, one sprain was made some time after the end of the restoration, replacement of the front axle without brake axle braked to improve safety and braking, this improvement could be made at the time.Brand new, the car was used regularly walk and rally. Very reliable, there is no problem running, and even I remember that towards 1986/1987 we took a long walk from Paris to Normandy by road to visit the museum of Bec Hellouin in the presence of Madame Colette Chassaing de Borredon. One story that struck me was when returning from a rally night we broke down in a motorway with a Citroën DS that pulled the trailer with Dion. We unloaded the De Dion, pulled the team to leave the motorway and after up everything on the side of the road, we came back with Dion for the last 30 miles! It transportamême the great historian of the Automobile Jacques Rousseau, a friend of Lucien Loreille the time one or two laps during a demonstration at Pont Authou (27). Maintained, cherished, adored, our friend the Doctor will separate from his De Dion ID in 1991 to acquire another project but De Dion oldest one 8hp 1903. Each of the owners has had nothing but praise the qualities of this car. It is amazing to see that almost thirty years after its restoration, the De Dion ID is still beautiful. The next owner will also enjoy this wonderful and elegant car. It is, for me, a very important car because it corresponds my young period of life, this is a distant memory ...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1925 LORRAINE-DIETRICH B3/6 - CLMNuméro de série : 122.901,Carte grise de collection.C'est à Moissac dans le Tarn et Garonne que naquit Marius Barbarou. Il passa chez Clément-Bayard puis chez Mercedes Benz et enfin après Delaunay Belleville, il

Lot 312: 1925 LORRAINE-DIETRICH B3/6 - CLMNuméro de série : 122.901,Carte grise de collection.C'est à Moissac dans le Tarn et Garonne que naquit Marius Barbarou. Il passa chez Clément-Bayard puis chez Mercedes Benz et enfin après Delaunay Belleville, il

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1925 LORRAINE-DIETRICH B3/6 - CLMNuméro de série : 122.901,Carte grise de collection.C'est à Moissac dans le Tarn et Garonne que naquit Marius Barbarou. Il passa chez Clément-Bayard puis chez Mercedes Benz et enfin après Delaunay Belleville, il intègre, en 1915,Lorraine-Dietrich pour la fabrication de moteurs d'avion. Après les hostilités, il est à l'origine du fantastique 6 cylindres de la B3/6, un moteur de 3.5 litres qui terminera 2 fois première àla distance lors de la plus terrible des épreuves sportives : les 24 heures du Mans en 1925 et 1926. Destinées à une clientèle bourgeoise mais sportive, les 15 CV Lorraine-Dietrich sont fiables, dotées d'un freinage efficace et de performances de premier plan. Un inconnu de 22 ans, qui fera parler de lui plus tard, termina second du rallye de Monte Carlo en 1931 sur une lorraine B3/6. Il s'agit de Jean-Pierre Wimille. Les moteurs C.L.M sont des moteurs construits à Lille par la Compagnie Lilloise des Moteurs sous licence allemande Junkers. Ils carburent à l'huile lourde (gaz oil) alimenté par une injection mécanique, ils sont à 2 temps et fonctionnent selon le cycle Diesel. Leur construction est caractérisée par l'absence de culasse et l'emploi de deux pistons opposés par cylindre. Cette disposition permet d'obtenir une grande puissance massique et un équilibrage parfait. En se rapprochant, les pistons compriment fortement le volume d'air qui atteint une température élevée. Le combustible finement pulvérisé par l'injecteur est projeté dans le cylindre et s'enflamme instantanément. Dans les moteurs à deux cylindres les explosions se font alternativement. Les moteurs CLM étaient livrables dans les versions suivantes : industriel, marin ou pour la locomotion (tracteurs, camionnettes...). Pour l'anecdote plusieurs de ces moteurs étaient en service dans la ligne Maginot pour entrainer des groupes électrogènes. Notre Lorraine-Dietrich B 3/6 se présente dans un superbe état d'origine avec sa très jolie carrosserie plateau-ridelles dans uneversion bâchée avec une cabine fermée. Sur les portes, l'emblème CLM est toujours bien visible. Le compteur et certains instruments sont de l'origine du châssis, les autres sont CLM.L'équipement du châssis a certainement été modifié par la C.L.M. et a consisté principalement dans le changement des roues à moyeux Rudge par des jantes type Michelin à 6 tocs et voile plein et le remplacement du très beau moteur 6 cylindres de 3,5 litres le moteur C.L.M n°4557 type 2PJ65. Les caractéristiques de ce moteur 2 temps / 2 cylindres / 4 pistonssont un alésage de 65 mm pour une course totale de 210 mm et développant environ 24 cv à 1 450 tr/mn. Une plaque indique ces modifications. La plaque de propriétaire est au nom d'un vigneron de Tassin (Rhône). L'immatriculation remonte à 1955. Il est intéressant de voir que dans la notice du moteur, un tableau indique la vitesse maximale du véhicule en fonction dela charge. Dans une documentation, un châssis de Lorraine est cité en exemple et reproduit avec les mêmes modifications que celui-ci, il apparaît avoir un empattement plus long. Il estdonc probable que plusieurs châssis Lorraine aient été modifiés avec moteur C.L.M mais celui-ci est semble être le seul connu pour l'heure. Notre châssis Lorraine-Dietrich est très intéressant par son empattement court de 3,04 m et la présence de freins sur les quatreroues. A part le moteur, le reste de la mécanique, direction, essieu avant pont arrière, freins, boite de vitesses et radiateur nids d'abeille sont ceux du châssis. Quelques travaux récentsont été effectués et notamment une révision du pont arrière et les freins entièrement refaits à neuf. Utilisable, le démarreur est neuf et le moteur est tournant. Rarissime exemplaire entièrement d'origine de la modification professionnelle d'une très belle voiture de sport/luxe en une camionnette « grand luxe » destinée à être lourdement sollicité. C'est le plus bel exemple pour montrer les qualités de robustesse des châssis B3/6. Emouvant, ce morceau d'histoire ne laissera personne insensible.It is Moissac in the Tarn et Garonne Barbarou Marius was born. He went to Clément-Bayard then at Mercedes Benz Delaunay Belleville and finally after he joined in 1915,Lorraine-Dietrich for the manufacture of aircraft engines. After the war, it is the origin of the fantastic 6 cylinder B3 / 6, a 3.5-liter engine which will complete the first two times todistance when the most terrible of sporting events: the 24 Hours of Le Mans in 1925 and 1926. For a bourgeois clientele but sporting the 15 hp Lorraine-Dietrich are reliable, with an effective braking performance and leading. A stranger 22 years, who will talk about it later, finished second in the Monte Carlo Rally in 1931 on Lorraine B3 / 6. This is Jean-Pierre Wimille. CLM engines are engines built by the Company Lille Lille Motors licensed German Junkers. They thrive on heavy oil (gas oil) powered by a mechanical injection, they are 2-stroke and work on the diesel cycle. Their construction is characterized by the absence of cylinder head and the use of two opposed pistons per cylinder. This arrangement provides a high power density and a perfect balance. While approaching the pistons compress strongly the volume of air reaches a high temperature. Finely pulverized fuel is sprayed by the injector into the cylinder and ignites instantly. In engines with two cylinders are alternately explosions. CLM engines were available in the following versions: industrial, marine or locomotion (tractors, trucks ...). For the record several of these engines were in service in the Maginot Line to drive generators. Our Lorraine-Dietrich B 3/6 comes in a superb original condition with his beautiful body in tray boardsVersion tarpaulin with a closed cab. On the doors, the emblem CLM is always visible. The counter and some instruments are the origin of the frame, the others are CLM.The equipment frame has certainly been changed by the CLM and consisted mainly changing wheels hubs by Rudge wheels Michelin type 6 tocs and sailing full replacement of the beautiful 6-cylinder 3.5-liter engine CLM No. 4557 2PJ65 kind. The characteristics of this 2-stroke / 2 cylinders / pistons 4are a bore of 65 mm and a stroke of 210 mm and develops about 24 hp at 1450 rev / min. Plate indicates these changes. Plate owner is the name of a winemaker Tassin (Rhone). The registration dates back to 1955. It is interesting to see that in the manual for the engine, a table shows the maximum speed of the vehicle based onload. In documentation, Lorraine chassis is cited and reproduced with the same modifications as the latter, it appears to have a longer wheelbase. There istherefore likely that several frames have been modified with Lorraine CLM engine but it is seems to be the only known time. Lorraine-Dietrich our chassis is very interesting short wheelbase of 3.04 m and the presence of the four brakeswheels. Besides the engine, the rest of the mechanical steering, front axle rear axle, brakes, gearbox and radiator honeycombs are the chassis. Some recent workwere made, including a revised rear axle and brakes completely redone. Usable, the starter is new and the engine is turning. Rare completely original copy editing career with a beautiful sports car / luxury a van "luxury" to be heavily loaded. This is the best example to show the qualities of robustness chassis B3 / 6. Touching this piece of history will leave no one indifferent.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1962 ROLLS-ROYCE Silver Cloud IIChâssis n° LSXC627Titre de circulation américain, Dédouanée, et à immatriculer en collection.D'une grande élégance, ses lignes fluides font de la Silver Cloud la plus belle de toutes les Rolls-Royce à carrosserie

Lot 313: 1962 ROLLS-ROYCE Silver Cloud IIChâssis n° LSXC627Titre de circulation américain, Dédouanée, et à immatriculer en collection.D'une grande élégance, ses lignes fluides font de la Silver Cloud la plus belle de toutes les Rolls-Royce à carrosserie

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1962 ROLLS-ROYCE Silver Cloud IIChâssis n° LSXC627Titre de circulation américain, Dédouanée, et à immatriculer en collection.D'une grande élégance, ses lignes fluides font de la Silver Cloud la plus belle de toutes les Rolls-Royce à carrosserie usine.Malgré des proportions imposantes, aucune lourdeur. Que de lamajesté et de la distinction. Les créations spéciales des carrossiers n'égaleront que rarement la parfaite réussite de la voiture d'usine. La Silver Cloud succède à la Silver Dawn en 1955. Elle est toujours construite sur un châssis séparé, une technique archaïque qui permet toutefois aux clients qui le souhaitent de faire réaliser une autre carrosserie. Mais dans leur grande majorité, les Silver Cloud seront dotées d'une carrosserie usine. Deux versionsd'empattement sont disponibles, 3,12 mètres et 3,22 mètres. Le moteur dérive de celui de la Silver Wraith, un six cylindres en ligne à soupapes opposées - en tête à l'admission, latérales à l'échappement. D'origine fort ancienne, ce 4,9 litres bénéficie sur la Cloud d'une nouvelle culasse en alliage léger. Deux carburateurs SU remplacent l'unique carburateur des Wraith etDawn. La voiture atteint ainsi les 160 km/h et court le 0 à 100 km/h en 13 secondes, un chiffre flatteur pour une limousine de grand luxe de l'époque. Le tout dans un silence de cathédrale.Construite sous licence par Rolls-Royce, la transmission automatique General Motors Hydramatic à quatre vitesses est désormais montée en série. Le reste relève de la dotationtraditionnelle avec une suspension arrière à pont rigide (ressorts à lames) et quatre freins à tambours. S'il a beaucoup évolué au fil des décennies, le six cylindres Rolls-Royce en fonte arrive en bout de développement-sa conception remonte à 1922 avec le lancement de la Twenty. La Silver Cloud I sera la dernière six cylindres de Crewe. Lemodèle connaît en 1959 sa première évolution en recevant un tout nouveau groupe. Ainsi naît la Silver Cloud II, qui consacre le passage de Rolls-Royce au V8. L'imposant V8 de 6,2 litres à course courte et vilebrequin monté sur cinq paliers est réalisé en aluminium, bloc et culasses (interchangeables). Il est également équipé de poussoirs de soupapes hydrauliques. On évalue sa puissance à une valeur proche de 200 ch à 4500 tr/mn.Malgré ses 1820 kilos, la vitesse approche les 180 km/h. La direction reçoit une assistance en série. Nouveauté, la caisse est montée sur des silentblocs qui l'isolent du châssis. Ceci a pour effet d'améliorer encore le silence proverbial de la Rolls. De l'extérieur, la voiture est strictement identique à sa devancière. Par contre, l'habitacle est gratifié d'un tableau de bord entièrement nouveau, dont les instruments sont groupés derrière le volant. Le modèle présenté a été livrée neuve aux Etats-Unis dans l'état de Californie. Elle fut ensuite achetée par un agent Rolls Royce en 1982 pour sa collection personnelle. Ce dernier s'en sépara 30 ans après au profit du propriétaire actuel. Cette automobile n'a pas pu être présentée lors de notre précédente vente car la boite de vitesses patinait à froid et son actuel propriétaire a préféré procéder à cette réparation pour livrer une automobile prête à repartir par la route. La boite de vitesses vient donc d'être complètement restaurée par le spécialiste Americo, ainsi que la climatisation. L'essai a été très concluant, et elle est aujourd'hui « la » Rolls-Royce aux yeux des collectionneurs.In very elegant, flowing lines make the Silver Cloud the most beautiful of all Rolls-Royce body usine, imposing proportions, no heaviness. Special creations will match that bodybuilders are rarely perfect success of the factory car. The Silver Cloud Silver Dawn succeeds in 1955. It is always built on a separate chassis, archaic technique, however, allows customers who wish to perform another body. But the vast majority Silver Cloud will have a factory body. Two versions wheelbase are available, 3.12 meters and 3.22 meters. The engine is derived from that of the Silver Wraith, a six-cylinder in-line valves opposite - leading to admission to the exhaust side. From very ancient origin, it has 4.9 liters on a new Cloud alloy cylinder head. Twin SU carburettors replaced the single carburettor and the Wraith Dawn. Thus the car reaches 160 km / h and runs from 0 to 100 km / h in 13 seconds, a figure flattering for limousine luxury of time. All in a silent. Built under license by Rolls-Royce, General Motors Hydramatic automatic transmission with four speeds is now connected in series. The rest is staffing Traditional with a rigid axle rear suspension (leaf springs) and four drum brakes. It has evolved over the decades, six-cylinder Rolls-Royce iron reaches the end of its development-design dates back to 1922 with the launch of the Twenty. The Silver Cloud I will be the last six cylinders Crewe. This model experiencing its first development in 1959 receiving a new group. Thus was born the Silver Cloud II, which provides for the passage of Rolls-Royce V8. The impressive 6.2-liter V8 and short-stroke crankshaft is mounted on five bearings made of aluminum block and heads (interchangeable). It is also equipped with hydraulic valve lifters. It evaluates its power to a value close to 200 hp at 4,500 rpm / mn. Its 1820 pounds, speed approaching 180 km / h. Management receives assistance series. Novelty, the body is mounted on rubber mounts that isolate the chassis. This has the effect of further improving the proverbial silence Rolls. From the outside, the car is identical to its predecessor. For cons, the cabin is rewarded with a completely new dashboard, instruments which are grouped behind the wheel. The model presented was delivered new to the United States in the state of California. It was then bought by an agent Rolls Royce in 1982 for his personal collection. It parted after 30 years in favor of the current owner. This car has not been presented in our previous sale because the gearbox skated cold and its current owner chose to make this repair to deliver a car ready to leave by road. The gearbox has therefore been completely restored by the specialist Americo, as well as air conditioning. The test was very successful, and is now "the" Rolls-Royce in the eyes of collectors.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1964 JAGUAR Type E 3,8 L Cabriolet Châssis n° 880869 100 000 / 120 000 € C'est lors du salon de Genève 1961 que la Jaguar Type E fut présentée. « L'excitation des médias était à son comble, nous rappelle la marque, la courte balade offerte aux

Lot 314: 1964 JAGUAR Type E 3,8 L Cabriolet Châssis n° 880869 100 000 / 120 000 € C'est lors du salon de Genève 1961 que la Jaguar Type E fut présentée. « L'excitation des médias était à son comble, nous rappelle la marque, la courte balade offerte aux

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1964 JAGUAR Type E 3,8 L Cabriolet Châssis n° 880869 100 000 / 120 000 € C'est lors du salon de Genève 1961 que la Jaguar Type E fut présentée. « L'excitation des médias était à son comble, nous rappelle la marque, la courte balade offerte aux journalistes faisait tellement fureur que le fondateur de Jaguar, Sir Williams Lyons, s'est rendu compte qu'une seule voiture ne suffisait pas. Il a ordonné à un pilote d'essai de partir immédiatement vers les ateliers de Jaguar à Coventry et de revenir en Suisse, de nuit, au volant d'une autre Type E ».La légende veut également qu'Enzo Ferrari, découvrant la Jaguar Type E pour la première fois, ait déclaré « c'est la plus belle voiture au monde ». La sublime anglaise est ainsi : un objet de mythe, de légendes, d'histoires et de souvenirs. La première rencontre avec un tel engin a laissé chez beaucoup un souvenir impérissable. Ses lignes sensuelles et racées lui ont d'ailleurs valu d'être sanctifiée comme un véritable objet d'art : la Type E a une place permanente au MOMA de New-York ! Parce qu'elle est la plus pure, la plus authentique, la plus sauvage également, la Type E de première série en version 3,8 litres est la plus recherchée des collectionneurs. Ce tout premier modèle échappe aux avatars que connaîtra par la suite une génération riche de multiples variantes. La plupart du temps, hélas, les voitures connaissant une longue carrière sont victimes de diverses reprises et ajouts. La Type E est synonyme de rêve d'enfant. Elle est l'aeuvre de l'ingénieur W.M. HEYNES, sa parenté sportive avec les Types D est indiscutable. La Type E était destinée à remplacer les XK mais traduisant en version tourisme l'expérience sportive acquise par JAGUAR, et le succès de CUNNINGHAM aux 24 Heures du Mans 1960, débuts des « E2A ». On ne peut qu'apprécier ses lignes fluides, son museau agressif et son arrière fuyant créant un profil félin et viril : 7 827 exemplaires furent construits. Pour beaucoup, la série 1 3.8 construite de mars 1961 à octobre 1964 demeure le meilleur modèle. Les formes sont pures et le moteur est très vivant. La célèbre console centrale en aluminium et les sièges baquets la différencie des autres modèles. Cette Jaguar type E S I 3'8, est un roadster de 1963 « opalescent blue », cuirs gris, tapis bleus, capote bleue. Cette voiture d'origine californienne a fait l'objet d'une restauration absolument parfaite tant cosmétique que mécanique. Le moteur a été refait à l'identique, les arbres à cames spéciaux et un équilibrage soigné. Le résultat est un comportement magnifique et un régal pour les oreilles. Cette restauration a nécessité plus de 1 500 heures de travail par des mécaniciens, carrossiers, tapissiers de grande qualité. La voiture a été entièrement mise à nu, la coque décapée, etc. Bref, cette Type E a été refaite à neuf, dans le strict respect de l'origine.It was at the Geneva Motor Show 1961, the Jaguar E-Type was presented. "The media excitement was at its height, we remember the brand, short ride offered to journalists was so furious that Jaguar's founder, Sir William Lyons realized one car was not enough. He ordered a test pilot to leave immediately workshops Jaguar Coventry and back to Switzerland at night, driving another type E ".The legend also Enzo Ferrari, discovering the Jaguar E-Type for the first time, has said "this is the most beautiful car in the world."The sublime English is as follows: an object of myth, legends, stories and memories. The first encounter with such a device has left a lasting memory for many. Its sleek and sensual lines have earned him be sanctified as a true piece of art: the E-type has a permanent place at the MOMA in New York!Because it is the purest, truest, wildest also the first series E Type 3.8 liter version is the most sought after by collectors. This first model escapes avatars know later generation rich multiple variants. Most of the time, alas, cars experiencing long career are victims of various occasions and additions. The E-Type is synonymous with childhood dream. It is the work of the engineer WM Heynes, his relationship with the sport Types D is indisputable. The E-Type was designed to replace the XK but translating version sports tourism experience acquired by Jaguar, and success CUNNINGHAM 24 Hours of Le Mans in 1960, beginning the "E2A". One can not appreciate its sleek, aggressive snout and fleeing back creating a profile and manly cat: 7827 units were built. For many, the series 1 3.8 built from March 1961 to October 1964 is the best model. Forms are pure and the engine is very much alive. The famous aluminum center console and bucket seats set it apart from other models.This Jaguar type 3'8 E is a roadster 1963 "opalescent blue" leather gray, blue carpets, blue hood. This original California car has been restored as absolutely perfect cosmetic and mechanical. The engine was rebuilt identically, the special camshafts and a careful balancing. The result is a magnificent performance and a feast for the ears. This restoration took more than 1500 hours by mechanics, body shops, upholsterers high quality. The car was completely stripped bare, stripped shell, etc.. In short, the E-Type was redone in strict adherence to the original.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1957 MERCEDES BENZ 190 SLChâssis n°1210427502079Dédouanée, attestation FFVE fournie.Présentée en 1954 à New York, la Mercedes 190 SL est conçue pour être une petite 300 SL. Dérivée du mythique modèle à l'étoile, ce petit Roadster est conçu en

Lot 315: 1957 MERCEDES BENZ 190 SLChâssis n°1210427502079Dédouanée, attestation FFVE fournie.Présentée en 1954 à New York, la Mercedes 190 SL est conçue pour être une petite 300 SL. Dérivée du mythique modèle à l'étoile, ce petit Roadster est conçu en

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1957 MERCEDES BENZ 190 SLChâssis n°1210427502079Dédouanée, attestation FFVE fournie.Présentée en 1954 à New York, la Mercedes 190 SL est conçue pour être une petite 300 SL. Dérivée du mythique modèle à l'étoile, ce petit Roadster est conçu en collaboration avec Max Hoffman, l'importateur Mercedes aux États- Unis. Cette Mercedes-Benz 190 SL Roadster est équipée d'un moteur 4 cylindres en ligne, de 1897 cm3 développant 105 CV grâce à deux carburateurs. Le moteur est couplé à une boîte manuelle à 4 vitesses. Le châssis repose surune suspension avant indépendante et des demi-axes oscillants arrière avec ressorts hélicoïdaux et 4 freins à tambours à commande hydraulique. Elle est l'oeuvre des designers maison Karl Wilfert et Walter Hackert, qui reçoivent le mandat de créer une automobile ressemblant à la 300SL mais plus petite de 30 cm. Dérivée du châssis plate-forme de la modeste berline 180, qui est raccourci de 25 cm. La carrosserie est en acier mais les quatre ouvrants (portières, coffre arrière et capot moteur) sont en aluminium. La 190 SL terminera sa carrière avec une production totale de 25881 unités. Pour remplacer la 300 SL « papillon », le salon de Genève 1957 sera la rampe de lancement de la grande soeur de la 190 SL : le roadster 300 SL. Ce dernier ressemble beaucoup au cabriolet 190 mais les dimensionsne sont pas les mêmes. Ces deux cabriolets seront remplacés en 1963 par une nouveauté qui se positionnera dans une gamme intermédiaire, la 230 SL « pagode ». Le modèle présenté a été entièrement restauré dans les règles de l'art. C'est ce que l'on peut appeler une restauration « concours ». Les formes sensuelles de la 190 SL, sa qualité de constructionet sa solidité sont ses points forts. C'est une voiture extrêmement robuste, destinée à une clientèle plus intéressée par une voiture élégante que performante. Dans la tradition de chezMercedes Benz, cette voiture est très bien construite et permet un usage quotidien.Presented in 1954 in New York, the Mercedes 190 SL is designed to be a small 300 SL. Model derived from the mythical to the star, this little roadster is designed in collaboration with Max Hoffman Mercedes importer in the United States. This Mercedes-Benz 190 SL Roadster is powered by a 4 cylinder, 1897 cm3 developing 105 hp with two carburetors. The engine is mated to a 4 speed manual. The frame rests on independent front suspension and semi-trailing rear axles with coil springs and 4 drum brakes with hydraulic control. It is the work of Karl Wilfert house designers and Walter Hackert, who receive the mandate to create a car like the 300SL but smaller than 30 cm. Derived from the chassis platform of the small sedan 180, which is shortened by 25 cm. The body is made of steel but the four openings (doors, hood and trunk) are aluminum. The 190 SL ended his career with a total production of 25,881 units. To replace the 300 SL "butterfly", the Geneva Motor Show 1957 will be the launch pad for the big sister of the 190 SL: the 300 SL roadster. It looks like a lot but the dimensions 190 cabriolet are not the same. Both convertibles will be replaced in 1963 by a novelty that will be positioned in an intermediate range, the 230 SL "Pagoda". The model presented was completely restored in the rules of art. This is what we can call a restaurant "contest". The sensual forms of the 190 SL, quality construction and its strength are its strengths. This is an extremely rugged car, designed for a clientele more interested in a car that elegant performance. In the tradition of home Mercedes Benz, this car is very well built and allows for everyday use.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1965 TRIUMPH TR4 A IRSChâssis n° CTC50713LDédouanée, attestation FFVE fournie.La TR 4 s'analyse comme l'évolution modernisée d'un archétype anglais. Originale et attachante, la TR4, synthèse de la tradition sportive britannique et du génie artistique

Lot 316: 1965 TRIUMPH TR4 A IRSChâssis n° CTC50713LDédouanée, attestation FFVE fournie.La TR 4 s'analyse comme l'évolution modernisée d'un archétype anglais. Originale et attachante, la TR4, synthèse de la tradition sportive britannique et du génie artistique

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1965 TRIUMPH TR4 A IRSChâssis n° CTC50713LDédouanée, attestation FFVE fournie.La TR 4 s'analyse comme l'évolution modernisée d'un archétype anglais. Originale et attachante, la TR4, synthèse de la tradition sportive britannique et du génie artistique italien, apparaît comme une grande réussite esthétique. La Triumph TR 4 a bénéficié d'un prix de vente et d'un coût d'entretien tels qu'un grand nombre d'amateurs puissent profiter de ses qualités. Elle s'est fait remarquer par un rapport performances-prix d'achat auquel bien peu de ses concurrentes pouvaient prétendre. Les roadsters TR vont atteindre, avec la deuxième génération qui s'ouvre avec la TR4, leur pleinematurité.Moins typiquement anglaise, la TR 4 s'approche d'une définition plus internationale de la voiture de sport. Devenue cabriolet, elle représente un concept plus universel tout en restant très représentative de la culture britannique. Car l'esprit du roadster a été préservé. Pour lancer la TR4 en août 1961, Triumph a naturellement utilisé le maximum de composants mécaniques issus de la TR3. La nouvellevoiture reprend donc à sa devancière son classique et robuste châssis séparé, dont les voies ont été élargies (mais l'empattement reste lemême), tout comme sonmoteur. La véritable nouveauté se trouve ailleurs et touche avant tout l'esthétique et le confort de la voiture. A l'aube des années 60', il est clair qu'aux yeux des clients, l'archaïsme des lignes de la TR 3 l'emportait sur le charme que pouvait dégager leur caractère suranné. Confié à Michelotti, le rajeunissement du design évoque le style des voitures duMans de 1960.Mais le jeune styliste a créé un superbe ensemble baroque, dont l'originalité confère à la voiture beaucoup de caractère. En un mot, un petit chef d'oeuvre ! Le profil frappe par ses flancs massifs et ses lignes droites à l'image des arches de roues carrées. Cette silhouette fait de la TR4 une voiturevirile. La face avant très expressive est dominée par la force du regard soulignée par la taille des phares et les fameux sourcils. Le confort de l'habitacle s'avère en net progrès grâce à dessièges mieux rembourrés et à des garnitures intérieures à la finition plus soignée. L'habitabilité a été sensiblement améliorée. La présence de vitres latérales consacre l'abandon des écrans latéraux de la TR 3. Une vraie révolution culturelle ! La planche de bord en tôle peinte et la stricte symétrie de ses deux grands cadrans circulaires (compte-tours et tachymètre) contribue à l'ambiance virile de l'ensemble. La position de conduite basse et lechant du moteur donnent l'impression flatteuse d'une vitesse supérieure à la réalité. Un coffre à bagages plus logeable et une capote au maniement plus rapide complètent les progrès del'équipement. La tenue de route de la TR4, affectée des tressautements et des changements de cap brutaux caractéristiques de l'essieu arrière rigide hérité de la TR3, appelait l'adaptation d'une suspension arrière indépendante. Cette modernisation, qui représente une étape importante dans l'évolution des Triumph TR, apparaît sur la TR4 A, lancée en janvier 1965. D'où son appellation de IRS (Independant Rear Suspension). Grâce à cette nouvelle suspension, la TR 4A bénéficie de qualités routières plus dignes de sa puissance. La voiture jouit dès lors d'une homogénéité dont était dépourvu le modèle originel. Outre le lettrage IRS placé à l'arrière de la voiture, la TR 4A se reconnaît extérieurement à sa grille de calandre légèrement modifiée, qui perd deux barrettes verticales, ainsi qu'aux clignotants à la forme baroque disposés sur les ailes. Son habitacle se voit également doté d'une superbe planche de bord en bois verni. Le modèle présenté est donc la version TR4 A IRS. Au moment de la rédaction de ces lignes, aucun essai routier n'a pu être effectué. Cet essai sera fait pour la vente.The TR 4 is analyzed as an English archetype roadster. Original and engaging, the TR4 synthesis of British sporting tradition and Italian artistic genius, appears as a great success. Triumph TR 4 has received a purchase price and maintenance costs of such a large number of fans to enjoy its features. It is pointed out by a performance ratio of purchase price that few of its competitors can claim. TR will reach roadsters, with the second generation which opens with the TR4. Typically English, the TR 4 approaches a definition of international sports car. Become convertible, it represents a more universal concept while remaining representative of British culture. Because the spirit of the roadster has been preserved. TR4 to start in August 1961, Triumph has naturally used the maximum mechanical components from the TR3. The new car thus takes its predecessor's classic and rugged separate chassis, which channels have been expanded (but the wheelbase remains thesame), as engine. The real novelty lies elsewhere and primarily affects the aesthetics and comfort of the car. At the dawn of the 60s', it is clear that in the eyes of customers, outdated lines of the TR 3 outweighed the charm that could generate them is outdated. Michelotti told, the new of design evokes the style of Le Mans cars 1960. But the young designer has created a beautiful baroque ensemble, whose originality gives the car a lot of character. In a word, a little masterpiece! Profile massive strikes by its sides and straight lines in the image of the square wheel arches. This figure is the TR4 car for men. The front is dominated by very expressive force of the gaze emphasized by the size of the headlights and the famous eyebrows. The comfort of the cabin is clearly improved through Upholstered seats and better interior trim to fit and finish. Habitability was improved significantly. The presence of the side windows establishes the abandonment of the side shields TR 3. A real cultural revolution! The dashboard painted metal and the strict symmetry of its two main circular dials (speedometer and tachometer) contributes to the atmosphere of the whole manly. The low driving position and singing engine flattering give the impression of a higher speed than the reality. A more roomy trunk and hood to complete the operation faster progress equipment. Handling of the TR4, affected the bouncing and abrupt changes of direction characteristics of the rear axle inherited from the TR3, called adaptation of an independent rear suspension. This modernization, which represents an important step in the evolution of the Triumph TR appears on the TR4 A, launched in January 1965. Hence its name from IRS (Independent Rear Suspension). With this new suspension, TR 4A enjoys driving qualities more worthy of its power. The car has since homogeneity which lacked the original model. Furthermore IRS lettering on the rear of the car, the TR 4A recognizes its outwardly slightly modified grille, which loses two vertical webs, and the flashing to form baroque arranged on the wings. Its interior is also seen with a beautiful dashboard varnished wood. The model presented is the version TR4 A IRS. At the time of writing these lines, no road test could not be performed. This test will be made for sale.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1989 JAGUAR XJ-S HE CabrioletChâssis n° SAJJNVDW4DB159014Carte grise française.Williams Lyons, fondateur de Jaguar présenta sa dernière «Grand Tourisme», le 10 septembre 1975. Ce coupé devait succéder à la très mythique Type E. La voiture, baptisée

Lot 317: 1989 JAGUAR XJ-S HE CabrioletChâssis n° SAJJNVDW4DB159014Carte grise française.Williams Lyons, fondateur de Jaguar présenta sa dernière «Grand Tourisme», le 10 septembre 1975. Ce coupé devait succéder à la très mythique Type E. La voiture, baptisée

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1989 JAGUAR XJ-S HE CabrioletChâssis n° SAJJNVDW4DB159014Carte grise française.Williams Lyons, fondateur de Jaguar présenta sa dernière «Grand Tourisme», le 10 septembre 1975. Ce coupé devait succéder à la très mythique Type E. La voiture, baptisée XJ-S, est très réussie sur le plan du style. A la fois basse et élancée, moderne et élégante, elle apportait quelque chose de nouveau et de personnel dans la gamme des sportives de luxe en 2+2. De sa devancière, elle hérita de la très noble mécanique V12. Lamborghini et Ferrari étaient les seules autres marques au monde à proposer des moteurs équivalents. Sa longue carrière a été une totale réussite. De 1975 à 1996 la Jaguar XJ-S a continuellement évolué au fil du temps. Le moteur V12 de 5,3 litres est amélioré dans deux directions. Il est plus puissant tout en consommant mois. Cette nouvelle version prend le nom de XJ-S HE. Une carrière aussi longue est exceptionnelle et ne se rencontre pratiquement jamais sur une Grand Tourisme.Ce n'est pas anodin. En 1983, la XJ-S est proposée dans une nouvelle version cabriolet mais avec arceau de sécurité qui vient se positionner à coté du coupé. Cette Targa est remplacéepar un vrai cabriolet en 1988. Notre cabriolet XJ-S HE est donc équipé du V12 économiqueet de la boîte automatique. Il se présente en excellent état avec seulement 56 000 km et l'essai effectué a été très concluant. Un dossier de factures d'entretien sera remis à l'acquéreur. La dernière révision a été effectuée en janvier 2012. Williams Lyons, founder of Jaguar introduced its latest "Grand Touring", September 10, 1975. This coach was the successor to the legendary E-Type. This car, named XJ-S, is very successful in terms of style. Both low and sleek, modern and elegant, she brought something new and personnel within the range of sporting luxury 2 +2. Its predecessor, it inherited the noble mechanical V12. Lamborghini and Ferrari were the only other models in the world to propose equivalent engines. His long career has been a total success. 1975 to 1996 Jaguar XJ-S has continually evolved over time. The 5.3-liter V12 engine is improved in two directions. It is more powerful while consuming months. This new version is named XJ-S HE. A career as long is exceptional and occurs almost never a Grand Touring. This is not trivial. In 1983, the XJ-S is available in a new convertible version but with ROPS which is positioned next to the cut. The Targa is replaced a true cabriolet in 1988. Our convertible XJ-S HE is equipped with V12 economic and the automatic transmission. It is presented in excellent condition with only 56,000 km and the test was conducted very successful. A record of maintenance bills will be issued to the purchaser. The last review was conducted in January 2012.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1963 MGB CabrioletChâssis n° GHN3L12957Dédouanée, attestation FFVE fournie.C'est au salon de Londres en septembre 1962 que MG lance la remplaçante de la MGA qui s'appelle tout logiquement la MGB. Plus moderne de ligne, le dessin de la voiture est

Lot 318: 1963 MGB CabrioletChâssis n° GHN3L12957Dédouanée, attestation FFVE fournie.C'est au salon de Londres en septembre 1962 que MG lance la remplaçante de la MGA qui s'appelle tout logiquement la MGB. Plus moderne de ligne, le dessin de la voiture est

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1963 MGB CabrioletChâssis n° GHN3L12957Dédouanée, attestation FFVE fournie.C'est au salon de Londres en septembre 1962 que MG lance la remplaçante de la MGA qui s'appelle tout logiquement la MGB. Plus moderne de ligne, le dessin de la voiture est plustendu et plus anguleux. Avec des vitres dans les portes, ce n'est plus un roadster mais un cabriolet. La MGB est finalement beaucoup moins spartiate que la MGA. L'habitacle estaussi plus grand. Stricte deux places, son caractère reste guidé par un esprit sportif. Elégante à la ville comme à la campagne, la MGB est à l'aise quelque soit le milieu où elle évolue. Lemoteur est aussi d'une cylindrée plus importante puisqu'elle passe de 1600 à 1800 cm3. En octobre 1964 le moteur évolue et passe de 3 à 5 paliers pour maintenir le vilebrequin. C'est en mars 1965, que les poignées extérieures des portes deviennent fixes avec un bouton poussoir.Le modèle présenté est rouge. La disponibilité des pièces et la simplicité des interventions mécaniques permettent d'envisager sereinement une utilisation intensive. La robustesse de laMGB a fait de ce modèle une des sportives décapotables les plus appréciées au monde. Le succès commercial est là pour le confirmer, la production a été stoppée en 1980 après undemi million d'exemplaires, un record ! C'est connu, c'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe. A l'image d'un potage Bio, la MGB permet de redécouvrir les saveursauthentiques de la conduite au volant d'une automobile, dans sa plus simple expression. Plus que des performances pures, elle offre avant tout des sensations. Et finalement, si le bonheur c'était ça ?...This is the London Motor Show in September 1962 that MG launches the successor to the MGA quite logically called the MGB. Most modern line drawing of the car is tense and more angular. With windows in the doors, it is not a roadster but a convertible. The MGB is ltimately much less spartan than the MGA. The interior is also greater. Strict two-seater, its character is guided by a spirit of sportsmanship. Elegant in the city as in the countryside, the MGB is comfortable whatever the environment in which it operates. The engine of a cylinder is more important since it goes from 1600 to 1800 cm3. In October 1964 the engine and changing from 3 to 5 steps to maintain the crankshaft. In March 1965, the exterior door handles become fixed with a push button. The model presented is red. Parts availability and simplicity of mechanical interventions can calmly consider intensive use. The robustness of the MGB has made this model one of the most popular sports convertibles in the world. Commercial success is to confirm the production was halted in 1980 after a half a million models, a record! The MGB can rediscover the flavors authentic driving driving a car, in its simplest expression. More than pure performance, it offers above all sensations. And finally, if happiness was that? ...

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1970 JAGUAR 420 GChâssis n° 78054BWCarte grise française.L'un des derniers changements sur laMark X se produira en octobre 1966 à l'occasion du Salon d'Earl's Court. Dans le cadre de la rationalisation de sa gamme, Jaguar rebaptise ses modèles en

Lot 319: 1970 JAGUAR 420 GChâssis n° 78054BWCarte grise française.L'un des derniers changements sur laMark X se produira en octobre 1966 à l'occasion du Salon d'Earl's Court. Dans le cadre de la rationalisation de sa gamme, Jaguar rebaptise ses modèles en

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1970 JAGUAR 420 GChâssis n° 78054BWCarte grise française.L'un des derniers changements sur laMark X se produira en octobre 1966 à l'occasion du Salon d'Earl's Court. Dans le cadre de la rationalisation de sa gamme, Jaguar rebaptise ses modèles en prenant les deux premiers chiffres de la cylindrée en rajoutant un zéro. La 2,4 litres deviendra la 240, la 3,4 litres, la 340, la 4,2 litres, la 420 et la Mark X 4,2 litres devient la 420 G pour la distinguer de la 420. Jaguar n'a jamais révélé la signification de la lettre G.Navire amiral de la flotte de Sir William Lyons, la 420G est un pullman de la route. Ce somptueux vaisseau capable de 200 km/h est la Jaguar la plus longue (5,03 mètres) et la plus large (1,93 mètres) de l'histoire de la marque. Avec sa silhouette aussi moderne que majestueuse, la 420 G est célèbre pour la ligne bulbeuse qu'elle doit à ses flancs arrondis. Elle est aussi très basse, une impression renforcée par les roues de 14 pouces. Elle est encore la première Jaguar à afficher une face avant à quatre phares et à être dépourvue de « spats » sur les roues arrière. L'intérieur recèle ce que la tradition britannique peut offrir de meilleur. Cuir Connoly, moquettes épaisses, la planche de bord est un chef-d'oeuvre d'essences rares et vernies. Aux places arrière, des tablettes escamotables en ronce de noyer vernie avec miroir prennent place dans les dossiers des sièges avant. Quelques spécificités cosmétiques permettent de reconnaître le modèle 420 G de la Mark X : une longue baguette chromée en parcourt les flancs et une barre centrale orne la calandre. La bichromie est également offerte en option. A l'intérieur, les normes de sécurité américaines ont imposé le rembourrage de la partie supérieure de la planche de bord. La Mark X (3,8 litres et 4,2 l) a été construite à 17 279 exemplaires. La 420 G est beaucoup plus rare puisque seuls 6 088 exemplaires ont vu le jour. Le modèle présenté est encore plus rare puisqu'il est français d'origine (seulement 107 exemplaires !). Un autre gage de qualité : aucune trace de sintofer ni de mastique quelconque sur cette carrosserie ! Un dossier de factures accompagne la voiture. La 420 G est le symbole d'une époque où l'opulence régnait. Cette conception peut se résumer en quelques mots : le faste ne peut s'épanouir que dans l'ampleur. Ces fabuleuses voitures d'exception, qui damaient le pion à la quasi-totalité des autres véhicules de leur époque ont la grandeur compassée des vieux aristocrates indifférents à l'agitation du siècle !One of the latest changes on Mark X occur in October 1966 at the Earl's Court Exhibition. As part of the streamlining of its range, Jaguar renamed its models by the first two digits of the engine by adding a zero. The 2.4-liter will be the 240, the 3.4-liter, the 340, the 4.2-liter 420 and the Mark X became the 4.2 liter 420 G to distinguish it from the 420. Jaguar has never revealed the meaning of the letter G.Flagship of the fleet of Sir William Lyons, the 420G is a pullman road. This magnificent vessel capable of 200 km / h is the longest Jaguar (5.03 meters) and wider (1.93 meters) in the history of the model. With its silhouette is modern and majestic, the 420 G line is famous for its bulbous she has rounded edges. It is also very low, an impression reinforced by the 14-inch wheels. It is still the first Jaguar displaying a front four headlights and be without any "spats" on the rear wheels. The interior holds that the British tradition can offer best. Connoly leather, thick carpets, the dashboard is a masterpiece of rare species and varnished. The rear seats, retractable shelves in varnished walnut mirror take place in the front seatbacks. Some specific cosmetics can recognize the pattern of the G 420 X Mark: a long chrome strip runs in the sides and a central bar adorns the grille. The duotone is also optional. Inside, the U.S. safety standards imposed padding the upper part of the dashboard. The Mark X (3.8 liter and 4.2 l) was built in 17,279 copies. The 420 G is much more rare since only 6088 copies have emerged. The model presented is even more rare because it is of French origin (only 107 copies!). Another guarantee of quality: no trace of any sintofer or chews on this body! A bill file accompanies the car. The 420 G is the symbol of a time when opulence reigned. This design can be summarized in a few words: the pomp can flourish only in magnitude. These fabulous cars exception, damaient the pawn almost all other vehicles in their time have greatness stuffy old aristocrats indifferent to the bustle of the century!

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1959 FORD Fairlane 500 Galaxie Châssis n° B9RC179325 Dédouanée, attestation FFVE fournie.En 1955, suivant la mode des lignes droites, des ceintures de caisse rectilignes et des ailerons naissants, Ford présente une gamme totalement refondue. Les

Lot 320: 1959 FORD Fairlane 500 Galaxie Châssis n° B9RC179325 Dédouanée, attestation FFVE fournie.En 1955, suivant la mode des lignes droites, des ceintures de caisse rectilignes et des ailerons naissants, Ford présente une gamme totalement refondue. Les

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1959 FORD Fairlane 500 Galaxie Châssis n° B9RC179325 Dédouanée, attestation FFVE fournie.En 1955, suivant la mode des lignes droites, des ceintures de caisse rectilignes et des ailerons naissants, Ford présente une gamme totalement refondue. Les calandres sont larges et basses. Les voitures sont désormais munies du pare-brise panoramique. Sa surface présentait une vision extérieure parfaite. En 1957, les lignes de la Failane sont moins rigides, les phares portent une sorte de casquette, et les feux arrière, ronds, sont surmontés d'un aileron pointu prenant corps sur les côtés. La Fairlane s'enrichit de la finition supérieure « Fairlane 500 » avec plus de chromes. Le mérite de Ford est de suivre la mode des « fins » sans verser dans l'extravagance la plus totale. La sobriété de ces lignes caractérisait ce modèle. En 1958 sur la base du modèle précédent, il y a quelques petits changements très visibles comme la calandre bien sûr, les double phares, les baguettes de côté. Apparaissent également, une suspension à air qui ne sera pas renouvelée, le V8 de base qui devient celui de la Thunderbird (292cid/205cv) et une boîte automatique 3 vitesses Cruise-O-Matic. En 1959 : Médailled'or au salon de Bruxelles, la Ford n'a jamais été considérée aussi belle qu'en 1959, il faut dire que dans cette année de tous les excès, elle est particulièrement bien équilibrée. Le modèle présenté est un modèle de 1959. A l'heure où nous écrivons ces lignes, l'essai n'a pas pu être effectué mais le sera pour la présentation à la vente.In 1955, following the fashion of straight lines, straight body belts and fins emerging, Ford has completely redesigned range. Calenders are wide and low. Cars are now equipped with the panoramic windscreen. Its surface had a perfect outside view. In 1957, the lines are less rigid Failane, headlights are a kind of cap, and rear lights, round, are surmounted by a sharp fin body taking sides. The Fairlane is enriched by superior finish "Fairlane 500" with more chrome. Ford is the merit of following fashion "purposes" without falling into the utter extravagance. The simplicity of the lines characteristic of this model. In 1958 based on the previous model, there are a few striking changes like the grille of course, dual headlights, side rods. Also appear, air suspension that will not be renewed, the V8 which becomes the base of the Thunderbird (292cid/205cv) and automatic 3-speed Cruise-O-Matic. 1959: Medalgold Brussel, motorshow, Ford has never been considered as beautiful as in 1959, it must be said that in this year of all excesses, it is particularly well balanced. The model presented is a 1959 model. At the time of this writing, the test could not be done but to be offered for auction.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1984 FERARI 308 GTSi Châssis n° ZFFUA13A3E0051817 Carte grise française30 000 / 35 000 €Avec l'arrêt des Dino 246 GT, Ferrari ne disposait plus comme

Lot 321: 1984 FERARI 308 GTSi Châssis n° ZFFUA13A3E0051817 Carte grise française30 000 / 35 000 €Avec l'arrêt des Dino 246 GT, Ferrari ne disposait plus comme " entrée de gamme " que de la Dino 308 GT4, dessinée par Bertone et si décriée. Au début des

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1984 FERARI 308 GTSi Châssis n° ZFFUA13A3E0051817 Carte grise française30 000 / 35 000 €Avec l'arrêt des Dino 246 GT, Ferrari ne disposait plus comme " entrée de gamme " que de la Dino 308 GT4, dessinée par Bertone et si décriée. Au début des seventies, pour sa nouvelle berlinette, Ferrari refait appel à Pininfarina qui dessinera une des Ferrari les plus populaires et les plus produites : la 308. Et désormais, l'entrée de gamme chez Ferrari, et non plus Dino, sera équipée d'un V8 ! La 308 GTB n'a pas déçu ses géniteurs. Elle offrira son essor industriel à Ferrari, qui, grâce à elle, triplera ses chiffres annuels de fabrication. En 1981, la production des V8 dépassera à Maranello celle de tous les V12 fabriqués depuis la naissance de la marque ! Contrairement à la Dino, dont elle est indirectement l'héritière, la 308 GTB reçoit le badge Ferrari. Elle sera construite parallèlement à la Dino 308 GT4. La 308 GTB reprend l'architecture de la Dino : moteur monté transversalement au centre de la voiture et faisant bloc avec la boîte de vitesses et le différentiel. La nouvelle Ferrari hérite du V8 de trois litres à quatre arbres à cames en tête (entraînés par courroie crantée) inauguré par la Dino 308 GT4. La principale différence avec le moteur de cette dernière tient à son carter sec - cette lubrification permet d'accroître le volume d'huile en circulation et d'abaisser la température. Les modèles destinés au marché américain reçoivent cependant, comme la 308 GT4, un carter humide. D'autres caractéristiques les distinguent encore des 308 GTB européennes : présence de deux distributeurs d'allumage et de quatre sorties d'échappement au lieu de deux... Il est accouplé à une boîte de vitesses à cinq rapports - aux commandes fermes à l'image de toutes les voitures frappées du cheval cabré ! Le séduisant design de Pininfarina propose un subtil cocktail de classicisme et de modernité, où l'on retrouve une continuité de style avec la 365 GT4 BB combinée à quelques zestes de Dino. A la berlinette Boxer, la voiture doit son profil cunéiforme, ainsi que le sillon de ses flancs, qui divise visuellement le ponton - mais que l'on retrouve sur plusieurs modèles de Maranello. A la Dino, elle emprunte sa lunette arrière concave inversée et ses fortes prises d'air latérales. L'avant plongeant a nécessité l'installation de phares rétractables. C'est sur le stand de Charles Pozzi au salon de Paris de 1975, où trône également la 312 T de Niki Lauda qui vient de remporter le championnat du monde de Formule 1, que la 308 GTB fait son entrée dans le monde. Les premiers clients de la 308 GTB apprécient la souplesse et la douceur de son moteur, qui ne rechigne pas aux tâches urbaines. Equilibrée et homogène, la nouveau-née jouit d'une excellente tenue de route. Elle manifeste une grande docilité. Lancé en 1977 au salon de Francfort, le cabriolet 308 GTS comble le vide laissé par le retrait de la Dino 246 GTS. Pininfarina a repris à cette dernière le principe du toit amovible, que l'on range derrière les sièges. La 308 GTS est mécaniquement identique au coupé, à l'exception du carter humide qui équipe son moteur. La première évolution de la 308 intervient à la fin de 1980 avec l'adoption de l'injection mécanique. Comme sur la 400 i et la Mondial, il s'agit du système indirect Bosch K-Jetronic, associé à l'allumage électronique Marelli. Sensiblement au même moment, le carter sec disparaît sur la 308 GTB européenne.Bien qu'elle n'ait pas été conçue à cette fin, la 308 GTBi va s'illustrer en compétition pendant deux ans. Portée à 300 ch par le préparateur Giovanni Michelotto et engagée par Charles Pozzi, la voiture, pilotée par Jean-Claude Andruet, remporte la Targa Florio de 1981. Suivront d'autres victoires, dont deux enregistrées dans le Tour de France et une au Critérium des Cévennes (en 1982). Le modèle présenté date de 1984, il appartient au même propriétaire depuis 19 ans. Les dernières révisions ont été faites.With the end of Dino 246 GT, Ferrari had no more as "middle class" as the Dino 308 GT4, designed by Bertone and so disparaged. In the early seventies, for his new berlinetta, the Ferrari Pininfarina again appeal to draw a Ferrari the most popular and most produced: 308. And now the entry level Ferrari, not Dino will be equipped with a V8! The 308 GTB did not disappoint. It will offer its industrial Ferrari, who, with her triple its annual production figures. In 1981, the production V8 Maranello to exceed that of all V12 manufactured since the birth of the car! Unlike Dino, it is indirectly the heir receives the 308 GTB Ferrari badge. It will be built alongside the Dino 308 GT4. The 308 GTB shows the architecture of the Dino engine mounted transversely at the center of the car and making unit with the gearbox and differential. The new Ferrari V8 inherits the three-liter four-camshaft head (driven by toothed belt) inaugurated by Dino 308 GT4. The main difference with the latter engine is its dry sump - this lubrication can increase the amount of circulating oil and lower the temperature. Models for the U.S. market are however, as the 308 GT4, a wet sump. Other features distinguish European still 308 GTB: presence of two ignition distributors and four tailpipes instead of two ... It is mated to a five-speed transmission - firm orders in the image all cars hit the Prancing Horse! The attractive design of Pininfarina offers a subtle mix of classicism and modernity, where we find a continuity of style with the 365 GT4 BB combined with some zest Dino. At the Berlinetta Boxer, the car has a wedge shape and the groove flanks, visually dividing the dock - but that can be found on several models of Maranello. At Dino, it borrows its rear concave reverse and strong side vents. The sloping front required the installation of retractable headlights. It's on the Charles Pozzi stand at the Paris Motorshow of 1975, where also the throne 312 T Niki Lauda who has won the world championship of Formula 1, the 308 GTB made its debut in the world. The first customers of the 308 GTB appreciate the flexibility and smoothness of its engine, which does not balk urban tasks. Balanced and homogeneous, the newborn has an excellent road holding. It shows great docility. Launched in 1977 at the Frankfurt Motor Show, the 308 GTS cabriolet fills the gap left by the withdrawal of the Dino 246 GTS. Pininfarina resumed to the principle of the latter removable roof, which stands behind the seats. The GTS 308 is mechanically identical to the cut, with the exception of that team wet sump engine. The first evolution of the 308 comes at the end of 1980 with the adoption of mechanical fuel injection. I like the 400 and the World, it is the indirect system Bosch K-Jetronic, coupled with Marelli electronic ignition. Substantially the same time, the dry sump disappears on the European 308 GTB.Although it was not designed for this purpose, the 308 will illustrate GTBi competition for two years. Increased to 300 hp by the preparer Giovanni Michelotto and engaged by Charles Pozzi, the car driven by Jean-Claude Andruet wins the Targa Florio in 1981. Followed by other victories, including two recorded in the Tour de France and the Criterium des Cevennes (1982). The model presented in 1984, it belongs to the same owner for 19 years. The latest revisions were made.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1981 PONCIN VP2000 Châssis n° 139 Carte grise françaisePoncin est une entreprise crée en 1974 et située dans le nord de la France, à Tournes (08), spécialisée dans les véhicules passe partout (ATV). Son créateur, Gilles Poncin est un ingénieur des

Lot 322: 1981 PONCIN VP2000 Châssis n° 139 Carte grise françaisePoncin est une entreprise crée en 1974 et située dans le nord de la France, à Tournes (08), spécialisée dans les véhicules passe partout (ATV). Son créateur, Gilles Poncin est un ingénieur des

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1981 PONCIN VP2000 Châssis n° 139 Carte grise françaisePoncin est une entreprise crée en 1974 et située dans le nord de la France, à Tournes (08), spécialisée dans les véhicules passe partout (ATV). Son créateur, Gilles Poncin est un ingénieur des Ponts et Chaussées. Loin d'un simple " Géo Trouvetou " local, l'industriel réussit à commercialiser un véhicule aux allures de jeep lunaire : le VP 2000 est né. La société Ardenn Equipement fabrique des équipements pour engins de chantier (godets, grappins, pinces et bennes) prospère rapidement et emploie dès 1980, plus d'une centaine d'employés. C'est alors que l'entrepreneur, passionné d'automobiles à l'idée de créer un engin léger susceptible de se déplacer sur n' importe quel chantier ... En moins d'un an il met au point le VP (Véhicule-Poncin) qu'il essaie lui-même à proximité immédiate de son usine de Tournessous les regards des curieux, un peu à la manière d' un autre Ardennais, Sommer, faisant essayer son avion aux enfants de Mouzon dans les années 1900. Mais le V. P malgré ses 2,20 m n'est pas un jouet et dès 1982, il est commercialisé ! S'en suit une épopée d'une dizaine d'années pour le constructeur ardennais à qui tout réussit. Le V.P 2000 et ses variantes3000 se vendent dans le monde entier. On le croise dans toutes les stations de ski à la mode et même en Amérique ! G. Poncin " voit grand " mais reste un Ardennais. Son hélicoptère privé se pose régulièrement sur les hauteurs de Prix les Mézières. Au début des années 90', la conjoncture change, les marchés se tarissent et malgré de nouveaux produits 100 % Françaiscomme sa jeep MUT en 86, (6x6 unique en France), Gilles Poncin se voit contraint d'abandonner l'aventure et de recentrer ses projets technologiques sur son activité première. En 1991, il s'associe avec J-P Dorguin (Sum - Tech) caressant le rêve de reprendre la célèbre marque d'engins de travaux publics RICHIER, absorbée puis remise en vente par FORD. Ardenn Equipement existe toujours, elle est passée sous contrôle de J-P Dorguin en 2007. Le groupe Ardenn Equipement - Sum -Tech emploie 250 employés. L'entreprise est actuellement le principal fabricant de matériels pour engins de travaux publics à l'échelle mondiale. Le modèle présenté est le VP 2000, 1er de la lignée : Coque plastique, 6 roues motrices, chenillables, amphibie, moteur Citroën (Dyane 29 CV, vitesse 30 km. Il se conduit comme un char (palonnier à 2 manettes). Il possède une boite à 4 vitesses et une marche arrière. Un plein de 25 litres lui permet de tenir de 6 à 8 heures. Ces véhicules sont idéals sur le sable et étaientutilisés par les sauveteurs dans la région du Sud-Ouest.Poncin is a company founded in 1974 and located in the north of France, Tournes (08) specialized in vehicles passe partout (ATV). Its creator, Gilles Poncin is an engineer of Bridges and Roads. Industrial successfully commercialize a jeep-like vehicle lunar VP 2000 was born. The company Ardenn Equipment manufactures equipment for construction equipment (buckets, grabs, grips and tip) quickly and prosperous working since 1980, more than one hundred employees. It was then that the contractor, car enthusiast to the idea of creating a vehicle capable of moving light on any convenient construction ... In less than a year he developed the VP (Vehicle Poncin) he tries himself in the immediate vicinity of the plant Tournes under the gaze of curious, somewhat in the manner of another Ardennes, Sommer, try making his plane to children in the 1900s. But V. P its 2,20 m is not a toy and in 1982, it is sold! What follows is an epic decade for the manufacturer who succeed all Ardennes. The 2000 and its variants V.P 3000 sold worldwide. You could see in all ski resorts to fashion and even in America! G. Poncin thinking big ideas but still a Ardennais. His private helicopter arises regularly on the Mézières. In the early 90s, the conditions change, markets dry up and even new products 100% French as his jeep in MUT 86 (6x6 in France), Gilles Poncin was forced to abandon the adventure and refocus its activities on technology projects first. In 1991, he teamed up with JP Dorguin (Sum - Tech) caressing the dream to take the famous brand of construction machinery RICHIER, absorbed and resale by FORD. Ardenn equipment still exists, it came under control of JP Dorguin in 2007. The group Ardenn Equipment - Sum-Tech employs 250 employees. The company is currently the leading manufacturer of equipment for construction equipment worldwide. The model presented is the VP 2000, 1st line: Plastic shell, 6 wheel drive chenillables, amphibious motor Citroën (Dyane 29 hp, speed 30 km. It behaves like a char (2 joysticks rudder). It has a box with 4 speeds and reverse. A full 25 liters it can hold 6 to 8 hours. These vehicles are perfect on the sand and were used by rescuers in theFrance south west.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1959 AUSTIN HEALEY 3000 MKI Châssis n° HBT7 L / 882 Carte grise française.L'histoire de l'AUSTIN HEALEY 100/4 débute en 1954 avec son moteur 4 cylindres de 100 chevaux.

Lot 323: 1959 AUSTIN HEALEY 3000 MKI Châssis n° HBT7 L / 882 Carte grise française.L'histoire de l'AUSTIN HEALEY 100/4 débute en 1954 avec son moteur 4 cylindres de 100 chevaux.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1959 AUSTIN HEALEY 3000 MKI,Châssis n° HBT7 L / 882 Carte grise française.L'histoire de l'AUSTIN HEALEY 100/4 débute en 1954 avec son moteur 4 cylindres de 100 chevaux. Rapidement, le beau roadster anglais s'illustre lors de célèbres compétitions, dontles 24 Heures du Mans. A cette première version succède un modèle un peu décevant par ses performances: la HEALEY 100/6. Effectivement, son lourd moteur 6 cylindres ne développepas plus de 100 chevaux. Cette auto intermédiaire n'aura pas réellement de participations en compétition. Il faut attendre 1959 et l'apparition de la fameuse AUSTIN HEALEY 3000 MKI pour renouer avec le succès. Elle est dotée d'un 6 cylindres 3 litres beaucoup plus vif, plus puissant et plus souple. L'AUSTIN HEALEY est parvenue à sa pleine maturité. La conduite se fait sur le couple, dont l'excellente valeur de 23 mkg s'exprime à 3 000 tr/mn. Sur la route, la voiture exprime la générosité de sa mécanique qui, pour être dépourvue de toute sophistication, n'en témoigne pas moins de remarquables qualités. Toujours prêt à reprendre sans broncher, ce six cylindres tout en rondeur s'affirme comme un parangon de souplesse et de disponibilité. Autre nouveauté, les freins à disques à l'avant, ainsi cette nouvelle version est en mesure de lutter efficacement sur les circuits. La MKI est d'ailleurs la seule AUSTIN HEALEY 3000 éligible en compétition historique. Produite de 1959 à 61, elle représente l'apogée des AUSTIN HEALEY en tant que voiture de sport de rallyes et d'endurance et a su capter l'attention et l'imagination des passionnés des voitures de sport dans le monde entier D'ailleurs les nombreux succès glanés en coupe des Dames par la célèbre Pat Moss, lesmeilleurs résultats internationaux de la voiture sont deux victoires dans la Coupe des Alpes et autant dans le Marathon de la Route (Liège-Sofia-Liège). Dans cette épreuve courue engrande partie sur les terribles routes des Balkans, en particulier en Yougoslavie, la victoire historique de Pat Moss en 1960 prend un caractère symbolique très fort. La soeur du grandchampion britannique est alors la première femme à battre les hommes dans un rallye international. En 1964, Aaltonen offrira à Liège un second trophée à l'Austin Healey 3000.Le modèle proposé est une BT7 qui a été restaurée. Sa ligne intemporelle, en fait l'une des plus belles voitures britanniques de l'après-guerre.The history of AUSTIN HEALEY 100/4 begins in 1954 with its 4-cylinder engine 100 hp. Soon, the beautiful British roadster is illustrated in famous competitions, including 24 Hours of Le Mans. A first version of this model succeeded by his disappointing performance: HEALEY 100/6. Indeed, his heavy 6-cylinder engine does not develop no more than 100 horses. Through this self will not actually competing interests. It was not until 1959 and the emergence of the famous AUSTIN HEALEY 3000 MKI to reconnect with success. It has a 6 cylinder 3 liter much brighter, more powerful and more flexible. The AUSTIN HEALEY reached full maturity. Driving is on the couple, including the excellent value of 23 mkg expressed in 3000 r / min. On the road, the car expresses the generosity of its mechanical, to be devoid of any sophistication, does not reflect less remarkable qualities. Always ready to take without flinching, while the six-cylinder roundness itself as a paragon of flexibility and availability. Another new disc brakes at the front and this new version is able to compete effectively in the circuits. The MKI is also the only AUSTIN HEALEY 3000 eligible historic competition. Produced from 1959 to 61, it represents the culmination of AUSTIN HEALEY as a sports car rallies and endurance and has captured the attention and imagination of sports car enthusiasts worldwide Indeed many successes gleaned section of the famous Ladies Pat Moss, best international performance of the car are two victories in the Coupe des Alpes and in both the Marathon de la Route (Liège-Sofia-Liège). In this test run in largely on the terrible roads in the Balkans, especially in Yugoslavia, the historic victory of Pat Moss 1960 takes a very strong symbolic character. The sister of the great British champion is the first woman to beat men in an international rally. In 1964 at Liege Aaltonen offer a second trophy to Austin Healey 3000. The proposed model is a BT7 that was restored. Its timeless, in fact one of the most beautiful cars in the UK after the war.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1991 PORSCHE 944 S2 3.0 Cabriolet Châssis n° WPOZZZ94ZMN430423 Carte grise française.C'est au salon de Frankfurt que Porsche dévoile sa version

Lot 324: 1991 PORSCHE 944 S2 3.0 Cabriolet Châssis n° WPOZZZ94ZMN430423 Carte grise française.C'est au salon de Frankfurt que Porsche dévoile sa version "S" dans sa gamme 944. La nouveauté technique est évidemment située au niveau du moteur.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1991 PORSCHE 944 S2 3.0 Cabriolet Châssis n° WPOZZZ94ZMN430423 Carte grise française.C'est au salon de Frankfurt que Porsche dévoile sa version "S" dans sa gamme 944. La nouveauté technique est évidemment située au niveau du moteur. Car extérieurement, elle reprenait le look de la version de base, mais reprenait le châssis de la version Turbo avec les jantes de type "téléphone". Si les améliorations sur la version Turbo étaient mineures et peu visibles, il n'en était pas de même pour la S2. Cette fois-ci, la S2 reprenait intégralement les artifices aérodynamiques et esthétiques de la 944 Turbo avec pèle mêle le bouclier avant, ledéflecteur aérodynamique de la jupe arrière et les jantes alu au dessin nouveau. Le quatre cylindres voit sa cylindrée augmenter pour être portée à 3 litres ! Pour un quatre cylindres c'est tout simplement énorme, mais cela a été rendu possible grâce au talent des motoristes de Porsche. Il faut donc compter sur 211 CV et 280 Nm de couple dès 4 000 tr/mn. On peut réellement parler de nouvelle voiture et non plus de simple évolution. Ce moteur est tellement onctueux et performant, qu'il fait oublier nombre de concurrentes dotées d'un 6 cylindres.Et pour que la réussite de cette auto soit complète, Porsche sort la version cabriolet qui avait été présentée depuis très longtemps en salon. Dotée des mêmes caractéristiques techniquesque sa version couverte, la 944 S2 cabriolet offre une ligne à couper le souffle aussi bien capotée que découverte. Et comme toujours chez Porsche, c'est un cabriolet qui a conservé toute la rigidité du coupé préservant ainsi les qualités de tenue de route intactes. Le modèle présente totalise 96 000 km, et possède ses carnets d'origine.It is fair to Frankfurt Porsche unveils its "S" version in its line 944. The new technique is obviously located at the engine. As externally, she resumed the look of the basic version, but regained the chassis of the Turbo version with wheels type "phone". If the improvements on the Turbo version were minor and inconspicuous, it was not the same for S2. This time, the S2 resumed fully fireworks aerodynamic and aesthetic 944 Turbo pell-mell with the front bumper, the spoiler and rear skirt of aluminum wheels in new design. The four-cylinder engine sees its increase to be increased to 3 liters! For a four-cylinder is simply huge, but it was made possible thanks to the talent of the Porsche engine. We must therefore rely on 211 hp and 280 Nm of torque at 4 000 r / min. We can really speak of a new car and not a mere evolution. This engine is so smooth and powerful, it makes you forget the number of competing with a 6 cylinder. And that the success of this car is complete, Porsche released the convertible version that had been presented for a long time in the motorshow. With the same characteristics covered that his version, the 944 S2 Cabriolet offers a breathtaking line as well as hooded discovery. And as always with Porsche is a convertible that has retained all the rigidity of the coupe thus preserving the handling qualities intact. The model has total 96,000 km, and has its origin books.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1968 FORD Mustang GT Cabriolet Châssis n° 8T03S136292 Carte grise françaiseLa Ford mustang est née d'une idée de Lee Laccoca. Lancé au printemps 64, ce modèle eût un succès immédiat et important. C'est la « Pony car » par excellence et n'a pas de

Lot 325: 1968 FORD Mustang GT Cabriolet Châssis n° 8T03S136292 Carte grise françaiseLa Ford mustang est née d'une idée de Lee Laccoca. Lancé au printemps 64, ce modèle eût un succès immédiat et important. C'est la « Pony car » par excellence et n'a pas de

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1968 FORD Mustang GT Cabriolet Châssis n° 8T03S136292 Carte grise françaiseLa Ford mustang est née d'une idée de Lee Laccoca. Lancé au printemps 64, ce modèle eût un succès immédiat et important. C'est la « Pony car » par excellence et n'a pas de réelles concurrentes. C'est une des rares voitures américaines « grand public » élevée au rang de mythe. Il faut noter que laMustang est toujours fabriquée presque 50 ans après sa première présentation. Les Ford Mustang sont, à l'image des voitures américaines, disponibles dans une version de base à un prix très abordable et ensuite il y a un très grand nombre d'options disponibles (moteurs, finitions, accessoires...). En fait il y en a rarement 2 identiques. Deplus chaque année, lemillésime est différent dans le détail ou en profondeur. Les Mustang de la première génération sont celles fabriquées entre 1964 et 1973. Bien que de dimensions plutôt européennes, la Mustang s'avère spacieuse avec un coffre suffisant. C'est une voiture qui, encore aujourd'hui, est utilisable au quotidien. Toutes les pièces sont disponibles et ne sont pas onéreuses, c'est relativement important dans le cas d'une voiture de collection que l'on désire utiliser. L'exemplaire présenté est du millésime 1968. Il s'agit d'un cabrioletexceptionnellement rare à plus d'un titre et extrêmement désirable pour le collectionneur qui cherche un «bon modèle». Tout d'abord, il s'agit d'une voiture vendue neuve en France età ce titre elle est très bien «optionnée».Commercialement positionnée dans le haut de gamme à l'époque, les Mustang françaises, quand elles ont survécu, sont d'excellents exemplaires comparativement à ceux que l'on rencontre fréquemment en provenance d'importations récentes des USA. A l'époque, il n'y eu que 535 cabriolets dumillésime 1968 d'importés. NotreMustang avait une date de fabrication prévue pour le mois de décembre 1967. Sa première immatriculation en France est datée du 24 avril 1968. Elle est née WimbledonWhite, c'est le nom de la couleur des Mustang blanches. La capote possède une vitre à l'arrière et sa commande électrohydraulique fonctionne normalement. La direction est assistée. La montre et le compte tours sont présents au tableau de bord. Entre les sièges, nous trouvons la très pratique console centrale. L'intérieur est noir et du modèle luxe. Les freins sont assistés età disques à l'avant. Le pack GT est installé d'origine. Cette énumération correspond à des options rares ou très rares. Lemoteur d'origine est le 390 CI équivalent à 6 390 cm3 équipédu carburateur quadruple corps avec une puissance déclarée de 325 cv mais en réalité, il est plus puissant. Il est associé à une boite de vitesses manuelle à 4 rapports «close ratio - top loader », c'est la boîte «super sport» des Ford. Pour passer la puissance aux roues, le pont arrière est l'indestructible 9 pouces avec le rapport autobloquant 3,25:1, une option rare. En 1968, cette combinaison 390 / BM4 n'a concerné au total que 340 cabriolets sur les plus de 25 000 fabriqués. Si la boite et le pont d'origine sont toujours présents, notreMustang a perdu sonmoteur d'origine, remplacé par un classique 351 CI. Il est tout à fait possible de la remettre dans sa configuration d'origine. Notre Mustang est donc un authentique cabriolet GT françaisdepuis toujours, avec son compteur en Km/h. Nous savons que seuls trois amateurs se sont succédés derrière son volant sur les 40 dernières années. L'intérieur est d'origine et dans un état réellement splendide et étonnant. Le compteur indique 98000 km ce qui est peu mais est très certainement le kilométrage parcouru depuis 1968 vu l'usure générale. La tôlerie est très saine, la voiture n'ayant jamais couché dehors. Très récemment notre Mustang GT a reçu des soinsmécaniques ainsi que des pneus et des amortisseurs neufs. En considérant le modèle, les options et l'état général, si l'on doit conseiller une Mustang cabriolet, celle ci mérite fortementd'être regardée de très, très près..The Ford Mustang is the brainchild of Lee Laccoca. Launched in the spring of 64, this model had an immediate success and important. This is the "Pony car" and has no real competitors. This is one of the few American cars "mainstream" elevated to myth. Note that laMustang is still made almost 50 years after its first presentation. Ford Mustang are, like American cars, available in a basic version of a very affordable price and then there is a very large number of options (engines, finishes, accessories ...). In fact there are two rarely identical. Ofmore each year, lemillésime is different in detail or depth. The Mustang first generation are those manufactured between 1964 and 1973. Although European dimensions rather, the Mustang is spacious with a safe enough. This is a car that even today is used in daily life. All parts are available and are not expensive, it is relatively important in the case of a car collection that you want to use. The model presented is vintage 1968. It is a convertibleexceptionally rare for more than one and highly desirable for the collector looking for a "good model." Firstly, it is a new car sold in France and as such it is very "optioned." Commercially positioned in the premium at the time, the Mustang French, when they survive, are excellent copies compared to those that occur frequently coming from Recent U.S. imports. At the time, there were only 535 convertibles in 1968 imported. This Mustang had a manufacturing date scheduled for December 1967. Its first registration in France is dated 24 April 1968. She was born Wimbledon White is the name of the color white Mustang. The hood has a window at the rear and the electrohydraulic operating normally. Management is assisted. Clock and rev counter are present in the dashboard. Between the seats, we find the handy center console. The interior is black and the luxury model. The brakes are assisted andin front disc. The GT pack is installed by default. This list corresponds to options rare or very rare. Original engine 390 CI is equivalent to 6390 cm3 with Carburetor body quadruple with a power of 325 hp declared but in reality it is more powerful. It is associated with a manual transmission 4-speed "close ratio - top loader" is the box "super sport" of Ford. To switch the power to the wheels, the rear axle is indestructible 9-inch 3.25:1 ratio locking, a rare option. In 1968, this combination 390 / BM4 has involved a total of only 340 convertibles on more than 25,000 manufactured. If the box and the original bridge are still present, this engine Mustang lost original, replaced by a standard 351 CI. It is quite possible to put it back in its original configuration. Our Mustang is a real GT Convertible French always with his counter Km / h. We know that only three amateurs have succeeded behind the wheel over the past 40 years. The interior is original and in a state truly beautiful and amazing. The counter shows 98000 km which is low but is certainly mileage in 1968 saw the general wear. The plating is very good, the car has never slept outside. Very recently our Mustang GT received cosmetics and tires and new shocks. Considering the model, options and condition, whether to recommend a Mustang convertible, this one deserves strong be watched very, very closely ..

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
1983 BENTLEY Mulsanne Turbo Châssis n° SCBZS0706DCX07057 Carte grise française.Pendant de la Rolls-Royce Silver Spirit, la Bentley Mulsanne fait ses débuts au salon de Paris de 1980.

Lot 326: 1983 BENTLEY Mulsanne Turbo Châssis n° SCBZS0706DCX07057 Carte grise française.Pendant de la Rolls-Royce Silver Spirit, la Bentley Mulsanne fait ses débuts au salon de Paris de 1980.

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: 1983 BENTLEY Mulsanne Turbo Châssis n° SCBZS0706DCX07057 Carte grise française.Pendant de la Rolls-Royce Silver Spirit, la Bentley Mulsanne fait ses débuts au salon de Paris de 1980. Si elle porte le nom du célèbre virage manceau qui termine la ligne droite des Hunaudières-clin d'oeil aux nombreuses victoires des machines de W.O. Bentley dans les années trente-, cette limousine de 3,06 mètres d'empattement et de 5,30 mètres de longueurroule à 195 km/h. Son importance historique n'en est pas moins décisive pour Bentley, car elle inaugure la spectaculaire renaissance de la marque dans les années 80. La Bentley Mulsanne arbore une ligne modernisée. Par rapport à la T, la voiture apparaît plus basse et plus large, et la surface vitrée a été augmentée. L'événement majeur a lieu en 1982 au salon de Genève. En lançant la Mulsanne Turbo, Bentley redécouvre les vertus de la suralimentation un demi-siècle après la "Blower". L'explosive Turbo va faire beaucoup de bruit et métamorphoser la vénérable firme. Synthèse de luxe et de sportivité, cettelimousine à hautes performances marque en effet à Crewe la fin du "badge engineering", qui consistait à commercialiser des modèles identiques sous des marques différentes. A ce jeu, Bentley avait perdu son identité... et sa clientèle. La Bentley Mulsanne Turbo s'offre une cavalerie de 50% supérieure à la version atmosphérique. Ses 350 CV (environ, puisque Crewe reste fidèle à son habitude de ne pas dévoiler la puissance de ses moteurs) en font le plus puissant modèle jamais sorti des usines Rolls-Royce. Malgré son poids (plus de 2,2 tonnes), la voiture passe de 0 à 100 km/h en moins de 8 secondes et atteint de l'ordre de 220 km/h (selon les essais). Pour supporter le turbocompresseur, le V8 de 6 750 cm3 en alliage léger a été modifié (culasses, pistons et soupapes). De même, l'échappement est nouveau. Le turbo Garrett souffle gentiment à la pression de 0,5 bar dans un carburateur quadruple corps Solex, le système étant doté d'un clapet de décharge. La transmission automatique GM Hydramatic à trois rapports a reçu une démultiplication adaptée au couple très important à bas régime.Extérieurement, la Mulsanne Turbo est identifiable à sa calandre peinte dans la couleur de la carrosserie et à son double échappement. La voiture est vendue uniquement en Europe(surtout au Royaume-Uni et en Allemagne) et au Proche- Orient. Elle y connaîtra le succès et une centaine d'exemplaires sortira annuellement de Crewe jusqu'en 1985, soit un tiers de la production Bentley. En 18 ans de production, la Mulsanne et ses dérivés ont transforméBentley pour en faire la marque la plus dynamique de Crewe. Le modèle présenté est donc la version Mulsanne Turbo. Il a eu un propriétaire de 1983 à 1992, puis a été à un parisien quil'a conservé jusqu'en 1992. Ensuite la voiture est partie à Nantes et était entretenue par Royal Automobiles (dossier de factures, 45 000 km en 2000). Puis son propriétaire actuel depuis10 ans.For the Rolls-Royce Silver Spirit, the Bentley Mulsanne debuts at the Paris Motorshow 1980. If it bears the name of the famous Le Mans corner which ends the Mulsanne Straight-wink to many victories machines WO Bentley in thirty years, this limousine wheelbase of 3.06 meters and 5.30 meters in length moving at 195 km / h. Its historical importance is not less decisive for Bentley, as it ushers in the spectacular revival of the brand in the 80s. The Bentley Mulsanne features a modernized line. Relative to T, the car appears lower and wider, and the glass surface was increased. The major event in 1982 at the Geneva show. Launching the Mulsanne Turbo, Bentley rediscovered the virtues of overeating half a century after the "Blower". The explosive Turbo will make a lot of noise and transform the venerable firm. Synthesis of luxury and sportiness thatlimousine high performance brand Crewe effect the end of "badge engineering", which was identical models to market under different brand names. In this game, Bentley had lost its identity ... and its customers. The Bentley Mulsanne Turbo offers a cavalry 50% higher than the naturally aspirated version. Its 350 hp (around since Crewe remains faithful to his habit of not revealing the power of its engines) are the most powerful model ever released factories Rolls-Royce. Despite its weight (over 2.2 tonnes), the car accelerates from 0 to 100 km / h in less than 8 seconds and reaches the order of 220 km / h (depending on the test). To support the turbocharger, 6750 cm3 V8 alloy was changed (cylinder heads, pistons and valves). Similarly, the exhaust is new. Garrett turbo gently blowing pressure of 0.5 bar in a carburettor body Solex quadruple, the system being provided with a discharge valve. GM Hydramatic automatic transmission with three reports received ratio suitable for very high torque at low revs.Externally, the Mulsanne Turbo identifiable grille painted in body color and the double exhaust. The car is only sold in Europe(Especially in the UK and Germany) and the Middle East. She will succeed and come out a hundred copies annually Crewe until 1985, a third of the Bentley. In 18 years of production, the Mulsanne and its derivatives have transformed Bentley to make the brand more dynamic Crewe. The model presented is the version Mulsanne Turbo. He had one owner from 1983 to 1992 and was a Parisian people kept it until 1992. Then the car went to Nantes and was maintained by the Royal Automobile (specialist) (bill file, 45 000 km in 2000). Then current owner since 10 years.

View additional info »
Realized: Log in or create account to view price data
Per page:
« Prev
1
2
3
4
5
Next »