The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lots related to Mascotte%20Chef%20Indien for sale at auction

(13 lots returned )

Scope: Upcoming Auctions

Refine by:
Category: All
All Categories
Decorative Art (7)
  Ethnographic & Indigenous Artifacts (7)
Automobiles, Boats & Airplanes (2)
  Automobiles (2)
Collectibles (2)
  Books, Maps & Manuscripts (2)
Fine Art (1)
  Prints (1)
Location: All
All Locations
France (13)
Auction House: All
clear selection
Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan (13)
Sort by:
Show Lots:    
Per page:
Joël DUCORROY Né en 1955 CHEF-D'OEUVRE - Circa 2000 Sérigraphie en couleurs, signée et numérotée 2/30

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

June 3, 2015, 2:30 PM CET

Paris, France

Estimated Price: €400 - €500

Description: Joël DUCORROY Né en 1955 CHEF-D'OEUVRE - Circa 2000 Sérigraphie en couleurs, signée et numérotée 2/30 33 x 46 cm - encadrée Très bon état Conformément à la législation en vigueur, nous informons le public que l'oeuvre, proposée à titre exceptionnel, appartient à un membre de la maison de vente aux enchères

View additional info » Platinum House Live Auction

Live Auction: 4 days 5 hours

Starting bid: €400 (0 bids)

Leave Bid
Register to bid
DELTA Indios, stylo plume série limitée de la collection peuple indigènes sortie en 2006 à 1500 exemplaires (n° 402) en hommage au p...

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

2015

France

Estimated Price: Log in or create account to view price data

Description: DELTA Indios, stylo plume série limitée de la collection peuple indigènes sortie en 2006 à 1500 exemplaires (n° 402) en hommage au peuple indien d'Amazonie. En résine noire et embouts plats de couleur brune, bague et clip en argent. L'agrafe représente un Kayabi, bâton en bois utilisé comme arme pour la chasse. Plume en or 18 carats large, gravée d'une représentation d'assiette en terracotta, artisanat de l'ethnie indienne du Brésil, appelée Kadiwèu. Son remplissage se fait à cartouches ou convertor. Dans son écrin spécifique.

View additional info » Platinum House
PENDENTIF HEI-TIKI, PEUPLE MAORI, NOUVELLE-ZELANDE

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

June 22, 2015, 7:00 PM CET

Paris, France

Estimated Price: €10,000 - €15,000

Description: PENDENTIF HEI-TIKI, PEUPLE MAORI, NOUVELLE-ZELANDE Taillé dans une belle néphrite translucide où figure de façon caractéristique, un personnage aux proportions imposantes où la tête est penchée vers la droite, la bouche en forme de coeur est grande ouverte et grimaçante. Le bras gauche est campé sur une des cuisses et la main droite vient s'appuyer sur le torse; Les jambes sont repliées et se rejoignent au niveau du sexe. Un percement de fixation au sommet pour l'attachement et à la base. Ce pendentif hei-tiki à la langue fourchue ce qui indique qu'il représente une personne réelle ayant droit à la parole, certainement un chef. Ces pendentifs en néphrite étaient autrefois portés-suspendus au cou-indifférement par les hommes et les femmes et étaient reservés à l'usage exclusif des personnages de haut rang. Leur pouvoir (mana) se renforçait à chaque transmission de génération. h: 12 cm Provenance : Collection particulière, Allemagne Commentaire : MAORI NEPHRITE FIGURE NECK PENDANT, HEI-TIKI, NEW ZEALAND; height: 4,72 in

View additional info » Platinum House Live Auction

Live Auction: 23 days 9 hours

Starting bid: €10,000 (0 bids)

Leave Bid
Register to bid
STATUETTE BAOULE, COTE D'IVOIRE

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

June 22, 2015, 7:00 PM CET

Paris, France

Estimated Price: €15,000 - €20,000

Description: STATUETTE BAOULE, COTE D'IVOIRE Figure masculine assise sur un tabouret typiquement baoulé, les jambes pliées, les mains délicatement sculptées et posées sur les rotules des genoux, le torse puissant, la tête de forme élancée, la bouche souriante, une barbe composée d'une projection cylindrique entourée de fibres délicatement tréssées représentant la barbe, la coiffure faite de deux tresses asymétriques décorée de nombreuses fines stries parallèles. Belle patine d'usage rouge foncée. h: 49 cm Provenance : Ancienne collection Dieter Heirichs, Münich Lucien Van de Velde, Anvers Acquis auprès de ce dernier par l'actuel propriétaire Collection particulière, Belgique Expositions : Vienne, Neue Hofburg, "Gotter Geiser Ahnen", 1994 Bibliographie : Gotter Geiser Ahnen, "Afrikanische skulpturen in deutsche privatsammlungen", Münich, 1992, n°226 p.9 Commentaire : BAULE FIGURE, IVORY COAST; height: 19,29 in Moins fréquentes que les statuettes de personnes debout, celles qui représentent un homme assis concernent toujours les "asiè usu". La position assise sur un tabouret de chef (ici un sese bia qui dérive du tabouret classique des Akan) confère à cet esprit, volage dans la brousse, l'évidence de la stabilité. Elle l'assujétit par la rigueur de la composition, soulignée par les bras presque parallèles, les mains posées sur chaque genou, la rectitude du torse. Marque d'un statut éminent dans la communauté des génies, la barbe, ici faite de fibres et non sculptée, assure prestige de l'âge, souveraineté et autorité.

View additional info » Platinum House Live Auction

Live Auction: 23 days 9 hours

Starting bid: €15,000 (0 bids)

Leave Bid
Register to bid
MATERNITE BEMBE, REPUBLIQUE DU CONGO

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

June 22, 2015, 7:00 PM CET

Paris, France

Estimated Price: €5,000 - €7,000

Description: MATERNITE BEMBE, REPUBLIQUE DU CONGO Le personnage féminin debout sur des jambes courtes et ramassées, le ventre rebondie décoré de scarifications caractéristiques, les bras repliés et détachés du corps, la tête sculptée de manière puissante, des fragments de porcelaine insérés dans les yeux, un enfant à califourchon sur le dos de sa mère, ses bras posés sur sa tête, et la tête tournée vers la droite. Patine naturelle du bois sur le bas du corps et patine foncée légèrement croûteuse sur tout le haut. h: 17 cm Provenance : Collection particulière, Paris Commentaire : BEMBE MATERNITY, REPUBLIC OF THE CONGO; height: 6,69 in L'image de la femme à l'enfant, si répandue dans la statuaire du Bas-Congo, se retrouve aussi chez les Babembé. On peut supposer qu'il s'agit d'une mère qui donne parfois le sein à son nouveau-né quand elle ne le porte pas à califourchon sur l'épaule (comme notre figure ci-après) ou dans le dos. Ces figures d'ancêtres détiennent toujours une forme pouvoir social, magique, politique ou religieux. Il se peut que cette femme soit entourée d'enfants qu'elle n'a pas mis au monde, mais qui sont quand même "ses " enfants puisqu'elle peut représenter la femme d'un détenteur do pouvoir, l'épouse d'un chef d'une grande famille. Les figurines incarnant une femme se tenant debout la paume des mains tournée vers le ciel, les seins généreusement proéminents, évoquent ces bonnes épouses et bonnes mères de famille qui n'ont rien à dissimuler, surtout pas les conséquences d'une magie pernicieuse dont la gent féminine est souvent soupçonnée en Afrique noire. in R.Lehuard, A.Lecomte, Statuaire BABEMBE sculpture p.171

View additional info » Platinum House Live Auction

Live Auction: 23 days 9 hours

Starting bid: €5,000 (0 bids)

Leave Bid
Register to bid
¤ Jean Gabriel DARAGNÈS  Toreros

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

June 22, 2015, 2:30 PM CET

Paris, France

Estimated Price: €1,500 - €2,000

Description: Jean Gabriel DARAGNÈS Toreros Aux dépens des Cinq-Vingt, 1934. In-folio, en feuilles. Édition originale de cette suite de 15 eaux-fortes de Daragnès, montées sous passe-partout libre, chaque eau-forte numérotée et signée à la mine de plomb par Daragnès, tirées à 26 exemplaires uniquement, signé et numéroté par Daragnès, celui-ci le n° 10 pour Charles Stern. Chemise, étui. Joint : - Jean Gabriel DARAGNÈS, Terres Chaudes. Société du Livre d'Art, 1940. In-folio, demi-maroquin havane à bandes, filets horizontaux or sur les bandes de maroquin, dans la partie supérieure, continuant sur le dos et le second plat. Dos lisse, titre mosaïqué en grande capitale de maroquin brique, tête or. Doublures et gardes de papier faux bois acajou. Couvertures et dos conservés (Marot-Rodde). Tableaux de l'Océan Indien et de l'Indochine, écrits et peints par Daragnès, avec une introduction de Léon-Paul Fargue. Édition illustrée de 15 gravures sur bois en couleurs par Daragnès, tirée à 129 exemplaires tous sur vélin de Vidalon, celui-ci le n° 25, enrichi du manuscrit autographe de 4 p. correspondant au chapitre : "Hué" [ p. 95 à 100], et une gouache originale [25,8 x 20,8 cm] signée, se rapportant au même chapitre. - Jean Gabriel DARAGNÈS, Jeux. Aux dépens des Cinq-Vingt, 1935. In-folio, en feuilles. Édition originale de cette suite de 14 eaux-fortes de Daragnès, dont 10 à la manière noire, montées sous passe-partout libre, chaque eau-forte numérotée et signée à la mine de plomb par Daragnès, tirée à 26 exemplaires uniquement, chacun signé et numéroté par Daragnès, celui-ci le n° 19 pour le Docteur G. Stodel. Chemise, étui. Provenance : Bibliothèque Jan Van der Marck

View additional info » Platinum House Live Auction

Live Auction: 23 days 5 hours

Starting bid: €1,500 (0 bids)

Leave Bid
Register to bid
SCULPTURE MANGBETU, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

June 22, 2015, 7:00 PM CET

Paris, France

Estimated Price: €8,000 - €12,000

Description: SCULPTURE MANGBETU, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO région de Uele représentant une figure féminine en bois pyrogravé et pigments caractéristique des arts corporels Mangbetu, en particulier l'allongement de la tête et l'arrangement capillaire sophistiqué en éventail propre aux femmes de l'aristocratie, signe de beauté autant que de pouvoir. h: 62 cm Provenance : Eugénia de Galbert, circa 1930 Transmis par descendance à l'actuel propriétaire Commentaire : MANGBETU FIGURE, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO; height: 24,41 in Omniprésente dans les arts Mangbetu, la femme figure en pied,la plupart du temps et cet objet anthropomorphe était considéré comme un signe de richesse et de position sociale, et était commandité par les dirigents pour leur propre usage et comme cadeau pour les visiteurs. La statuette en bois clair dont le décor curvilinéaire pyrogravé représente les peintures corporelles à base de sève de gardenia comme celle que nous présentons ici et qui est à rapprocher de la statuette féminine du Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren (Inv.n°EO.1955.128.2) nous sont plus familières. La femme arbore généralement la coiffure en éventail, à la mode à la fin du XIXe siècle, qui accentue la déformation crânienne typique des membre de la classe aristocratique. Cette statuette "Beli" serait similaire à celle d'esprit utilisé dans les rituels de la société secrète "nebeli". Enid Schildkrout et Curtis Keim y voient des oeuvres de prestige commanditées par les dirigeants à des artisans renommés. Après en avoir joui personnellement quelque temps, les chefs les échangeaient contre des marchandises européennes souvent convoitées ou les offraient à des notables d'origine tant africaine qu'européenne. Produites seulement pendant trois décennies environ, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, ces figures sont peu nombreuses. N'ayant pas servi dans un contexte rituel, elles ne présentent guère de patine d'usage. Par ailleurs, concernant les ornements graphiques, en présence d'étrangers, en visite ou recevant des invités, les femmes Mangbetu portaient une petite jupe en écorce battue, "nogetwe". Ouverte derrière, elle laisse apparaître un cache-fesses, "negbe", tandis que devant, sur le pagne, comme sur la statuette que nous présentons ici, elles ajoutaient un petit cache-sexe assorti, "nogimwu". En feuille de bananier, ces parures comportent des motifs appliqués et teints, généralement géométriques. in Femmes dans les arts d'Afrique, Musée Dapper, 2009

View additional info » Platinum House Live Auction

Live Auction: 23 days 9 hours

Starting bid: €8,000 (0 bids)

Leave Bid
Register to bid
DEUX SIEGES LUBA, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

June 22, 2015, 7:00 PM CET

Paris, France

Estimated Price: €8,000 - €12,000

Description: DEUX SIEGES LUBA, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO On y joint une statuette Luba, République démocratique du Congo Femmes caryatides dont l'une agenouillée de façon caractéristique et l'autre dont les larges pieds campent le sol, chacune portant le plateau du siège, les corps aux formes arrondies, les bras pliés, les mains touchant les bords extérieurs du plateau, chaque visage aux traits stylisés et expressifs, un petit nez et des yeux en amandes, l'une des caryatides féminine est décorée à l'arrière du crâne d'une coiffure typique en forme de croix, l'autre figure féminine, plus allongée, dont le torse est dessiné de plusieurs scarifications entremêlées, arbore une coiffure de style "cascade" lui conférant un aspect plus raffiné et une allure plus royale. Patines brune et noire brillante. La statuette Luba en pied fait partie des objets Luba les plus courant. On notera un visage expressif ainsi qu'une ligne d'implantation des cheveux avec le motif cruciforme caractéristique, mettant en évidence la courbe et la patine du front. Jolies scarifications sur l'abdomen, petits seins coniques reposant sur un corps solide, debout, les jambes dynamiques. Patine laquée noire. Hauteur: 31 cm Hauteur: 35 cm Hauteur: 43 cm Provenance : Collection de Monsieur X, antérieure à 1960 Commentaire : TWO LUBA CHAIRS AND A LUBA FIGURE, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO; heights: 12,20 in; 13,78 in; 16,93 in Beaucoup d'objets figuratifs anciens des Luba ont une expression contemplative, tout intériorisée et une allure à la fois humble et royale. Les tabourets à caryatide appartiennent aux plus importants insignes royaux luba, en tant que sièges du pouvoir politique et de l'autorité spirituelle. Lorsqu'un chef luba mourait, sa résidence royale devenait un lieu de mémoire où son esprit pouvait séjourner tandis que son successeur devait trouver un nouvel établissement. Ces sièges royaux représentent ici un tel "kitenta" et sa figure féminine révèle la façon dont une femme pouvait devenir le réceptacle spirituel d'un souverain défunt. La figure féminine en pied représente un objet de pouvoir "nkishi". Elle pouvait contenir des charges médicinales actives dans les domaines liés à la politique et à la guérison.

View additional info » Platinum House Live Auction

Live Auction: 23 days 9 hours

Starting bid: €8,000 (0 bids)

Leave Bid
Register to bid
1971 Dino 246 GT Série E

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

June 22, 2015, 6:00 PM CET

Paris, France

Estimated Price: €250,000 - €300,000

Description: 1971 Dino 246 GT Série E Carte grise française Châssis n° 02244 - Entre les mêmes mains depuis 1978 - Voiture française d'origine - Chef-d'œuvre esthétique Lorsqu'il s'installe au mois d'avril 1972 à l'hôtel Georges V, à Paris, la Dino 246 GT de couleur 'rosso chiaro' attend son nouveau propriétaire, Juan Antonio Victorica E Yillera, un aristocrate espagnol, chez l'importateur Ch.Pozzi depuis le mois de décembre 1971 ! Ce dernier en avait passé commande au New York Garage d'Antibes, lors d'un séjour sur la côte d'Azur. Un mois plus tard, le 18 mai 1972, il quitte Paris et la Dino est reprise par l'importateur Pozzi. Elle est alors achetée par un chirurgien de la région d'Amiens qui en confie régulièrement l'entretien à Pozzi : une première grosse révision est réalisée en avril 1973, alors que la voiture totalise 18 000 km. Elle y revient un an plus tard avec 32 000 km, la boite de vitesse sera remplacée gracieusement en échange standard. Puis, cette Dino va de nouveau changer de mains à quatre reprises entre septembre 1974 et octobre 1978, date à laquelle son actuel propriétaire en fait l'acquisition. Nous sommes en présence d'un exemplaire sorti d'usine en Juillet 1971 et français d'origine, entre les mains du même propriétaire depuis plus de 35 ans ! A ce titre, elle a été régulièrement entretenue, la mécanique étant confiée au même mécanicien depuis de nombreuses années. Le radiateur a été remplacé en 2010, parallèlement à la remise en état du circuit de refroidissement, l'embrayage a été remplacé en 2014. La carrosserie a bénéficié d'une peinture neuve il y a une quinzaine d'années. Aujourd'hui, la carrosserie est bien alignée, saine et offre une patine sympathique. La voiture dispose de phares profilés sous Plexiglas, équipement dont elle bénéficiait déjà en 1978. La sellerie en cuir noir et les moquettes rouges ont été refaits en 1991. L'habitacle est équipé de son autoradio Radiomobile Stéréo 8 d'origine et d'un volant accessoire. Par ailleurs, la voiture est dotée d'une housse, de son cric et de son manuel d'utilisation d'origine. La Dino 246 GT reste un chef-d'œuvre esthétique reconnu. Avec son V6 compact en position centrale, c'est une voiture vive et agile, d'un tempérament résolument sportif. En complément des sensations qu'elle procure au volant, elle offre une satisfaction esthétique de tous les instants. Elle en est d'autant plus désirable quand elle offre une provenance telle que celle que nous proposons, et un historique aussi limpide. French title Chassis n° 02244 - In the same hands since 1978 - Original French car - Aesthetic masterpiece In April 1972, when Juan Antonio Victorica E Yillera, a Spanish aristocrat and the new owner of the Dino 246 GT 'rosso chiaro', moved to the Georges V Hotel in Paris, the car had been waiting for him since December 1971 at the Ferrari dealership Ch.Pozzi's ! The car had actually been ordered at the New York Garage of Antibes while he was staying on the French Riviera. A month after his arrival in Paris, on 18 May 1972, he left town and Pozzi took back the car. It was then purchased by a surgeon of Amiens region who regularly entrusted the maintenance to Pozzi. A first important service was done in April 1973, when the car had 18,000 km. It returned to Pozzi a year later with 32,000 km and the gearbox was graciously replaced with a standard exchange part. The Dino then changed hands four times between September 1974 and October 1978, when its current owner acquired it. This car leaved the factory in July 1971, has a French origin and has been in the hands of the same owner for more than 35 years! As such it has been regularly maintained, with work carried out by the same mechanic for many years. The radiator was replaced in 2010, at whi

View additional info » Platinum House Live Auction

Live Auction: 23 days 8 hours

Starting bid: €250,000 (0 bids)

Leave Bid
Register to bid
1958 Facel Véga Excellence

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

June 22, 2015, 6:00 PM CET

Paris, France

Estimated Price: €160,000 - €200,000

Description: 1958 Facel Véga Excellence Titre de circulation allemand Châssis n° EX1 B014 Moteur n° TY7 32190 - Restauration poussée - Modèle exclusif et rare - Marque prestigieuse Dans l'histoire de l'automobile, la Facel Excellence occupe une place à part. D'abord par sa marque : Jean Daninos, a réussi à lancer en 1954 une marque française d'automobiles de luxe, à une époque où le pays a perdu ses constructeurs les plus prestigieux. Par sa carrosserie, ensuite : une berline basse, racée, aussi luxueuse qu'une Bentley et aussi rapide qu'une Jaguar, grâce à une mécanique américaine puissante et fiable. Par sa rareté, enfin : entre 1958 et 1964, 145 exemplaires d'Excellence série 1 et huit de série 2 ont été produits. Présentée en 1956 mais disponible à partir de 1958, l'Excellence se distingue par une finition qui mêle subtilement le luxe à l'exclusivité : son tableau de bord peint et couvert de cadrans affiche une connotation sportive qui vient en écho à son puissant moteur Chrysler qui lui permet de rivaliser avec des sportives de brillante réputation. La Facel Excellence que nous présentons, une des premières produites, a été vendue neuve à la Compagnie Générale de Fabrication, avenue d'Iéna, à Paris, avant d'être achetée en 1959 par le baron Dominique de Dietrich, domicilié dans le Bas-Rhin. En 1960, elle était immatriculée au nom des Établissements Guitton, avenue de la Grande Armée à Paris et restait apparemment parquée dans un garage en attendant un nouvel acquéreur, qui se présentait sous la personne d'Olivier Delafon, propriétaire du musée des voitures de chefs d'État, qui la gardait de 1988 à 1993. Elle passait ensuite entre les mains d'un collectionneur dans la région d'Auxerre de 1993 à 2006, date à laquelle elle était achetée par son actuel propriétaire, qui la confiait pour une restauration de haut niveau à Castels Automobile Restauration Alain Delavaux, spécialiste de la marque en France, à Cadouin (Dordogne). La voiture était alors complètement démontée, avec dépose de la carrosserie pour qu'elle puisse être sablée et repeinte, alors que la mécanique bénéficiait d'une remise en état complète. La sellerie était elle aussi complètement restaurée par l'atelier Merle, de Terrasson, pour plus de 12 000 €. Un dossier de nombreuses factures et de nombreuses photos documente cette restauration poussée. En 2011, quelques améliorations techniques ont été effectuées en Allemagne (direction, carburateur, etc…). Depuis la restauration, la voiture n'a pas parcouru plus de 3 000 km entre les mains de son propriétaire allemand, qui est d'ailleurs membre de la très dynamique Amicale Facel. De teinte bleu foncé avec sellerie en cuir beige, cette voiture est équipée d'un V8 Chrysler de 5 907 cm3 développant 355 ch, d'une boîte trois rapports automatique, de vitres électriques et d'une assistance de direction. Elle est accompagnée d'une carte d'identité FIVA. En plus de l'intérêt propre de ce modèle rare, exclusif et racé, sa restauration de haut niveau en fait un exemplaire particulièrement attractif. German title Chassis n° EX1 B014 Engine n° TY7 32190 - High quality restoration - Rare and exclusive model - Prestigious marque The Facel Excellence occupies a special place in the history of the automobile. Firstly for the marque itself: Jean Daninos launched the luxury French automobile marque in 1954, at a time when the country had lost its most prestigious manufacturers. Secondly for its body: a low, elegantly styled saloon that was as luxurious as a Bentley and as fast as a Jaguar, thanks to its powerful and reliable American engine. Finally for its rarity: between 1958 and 1964, just 145 examples of the Excellence series 1 and eight series 2 were produced. Presented in 1956 and available from 1958, the Excellence was di

View additional info » Platinum House Live Auction

Live Auction: 23 days 8 hours

Starting bid: €160,000 (0 bids)

Leave Bid
Register to bid
MASQUE PUNU, TSANGUI, GABON

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

June 22, 2015, 7:00 PM CET

Paris, France

Estimated Price: €30,000 - €40,000

Description: MASQUE PUNU, TSANGUI, GABON Ce masque de la danse " okuyi" est caractéristique de la facture adoptée par les "Ndzèbi" et les "Tsengi" de la zone orientale de l'aire punu-bayaka. Il présente un visage très convexe sous une coiffe haute et arrondie, un front bombé, une face creuse, un nez très court et aplati, une bouche aux lèvres proéminentes. On notera des scarifications linéaires "en bande", sur le front, les tempes, les joues, traitées en contraste chromatique avec le fond blanc au kaolin mais également une bande horizontale traversant la coiffe. h: 29 cm Provenance : Ancienne collection René Butheaud, Bordeaux Collection particulière, Anvers Expositions : Paris, Galerie Le Corneur Roudillon, "Collection d'un amateur d'art nègre, 1920-1950", mai-juin 1968 Bibliographie : Galerie Le Corneur Roudillon, "Collection d'un amateur d'art nègre, 1920-1950", Paris, mai-juin 1968, mentionné sous le n°1, non illustré Kamer & Cie, Paris, "Qualité", 1976, reproduit Karl-Ferdinand Schädler, "Masken der Welt", Paris, Heyne, 1999, reproduit p.37 Karl-Ferdinand Schädler, "Encyclopedia of African Art and culture", Munïch, Panterra, 2009, reproduit p.515 Commentaire : PUNU MASK, TSENGI, GABON; height: 11,42 in Ce type de masque représente 9% du corpus- ce qui en fait un regroupement de pertinence stylistique convenable-,comporte des masques à petit visage triangulaire, front caréné fortement bombé et projeté vers l'avant, avec un modelé contrasté de la partie faciale; les yeux larges et mi-clos à paupières globuleuses; le nez réduit mais finement sculpté; la bouche aux grosses lèvres tendues délicatement ourlées (mais pas ouvertes); le menton étroit sur une fine collerette; la coiffe en dôme, à grosse coque rembourée centrale (parfois dédoublée). Le visage, très expressif, est décoré de scarifications linéaires en "bande" (traitées souvent en léger creux), colorés d'ocre, de noir ou de blanc. ces bandes sont le plus souvent disposées selon un motif en croix à trois branches sur le front, avec des retours à angles droits verticaux sur les tempes en avant des oreilles et un motif horizontal, coupant transversalement les joues et le nez d'une oreille à l'autre. Ces masques comme le modèle que nous présentons ici, étaient utilisés aussi par les Nzebi et les Tsengi, voisins directs des Kuta-Ndasa vers l'ouest, ils servaient lors de rituels de deuil avec des "danses sur échasses", le masque représentant des "morts" et spécialement des "êtres féminins", jeunes femmes ou veuves de chefs. On peut raisonnablement penser que ces représentations symboliques à visage fardé de kaolin ont eu une origine commune "bayaka-punu" et que leur usage s'est propagé dans les autres groupes de la région ouest-congolaise à l'occasion du passage de la migration bayaka-punu-lumbo aux XVIIe et XVIIIe siècles. in Visions d'Afrique PUNU, Editions des 5 continents, 2008

View additional info » Platinum House Live Auction

Live Auction: 23 days 9 hours

Starting bid: €30,000 (0 bids)

Leave Bid
Register to bid
MASQUE SONGYE, KIFWEBE, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

June 22, 2015, 7:00 PM CET

Paris, France

Estimated Price: €15,000 - €20,000

Description: MASQUE SONGYE, KIFWEBE, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Représentant un visage anthropomorphe stylisé, de forme rectangulaire s'évasant vers le haut, la bouche ouverte et projettée vers l'avant, les yeux en amande feudus pour la vision du danseur, le front convexe et bombé, l'ensemble décoré de larges stries parrallèles souligné par du kaolin, de pigment rouge soulignant le sommet des arcades sourcillières, l'intérieur de la bouche, une longue strie centrale au sommet du crâne et deux stries sur les joues. Patine d'usage foncée. h: 36 cm Provenance : Récolté par Jean Marien-Frebutte in situ circa 1930 Transmis par descendance à l'actuel propriétaire Commentaire : KIFWEBE SONGYE MASK, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO; height: 14,17 in Les masques à la face géométrique et aux surfaces linéaires creusées sont connus sous le nom de "kifwebe" et étaient utilisées dans les sociétés d'initiation secrètes masculines des songye et des luba. On distingue en général deux types de "kifwebe" "classiques": le masque masculin, polychrome (rouge, noir et blanc) avec souvent une crête médiane plus ou moins prononcée et le masque féminin avec ou sans petite crête et à striures blanche avec des réhauts noirs au niveau des paupières, de l'arête du nez, de la crête médiane et des rebords de la bouche. Ce masque, en bois dense et dur et non en bois léger comme beaucoup d'autres plus récents, est masculin et non féminin de par sa couleur noir même s'il n'a pas de crête médiane. La couleur rouge souligne le contour des paupières, de l'intérieur de la bouche et de part et d'autre de la crête centrale. Par ailleurs, notons l'absence de trous sur le pourtour du masquen excepté pour deux trous sur son rebord dans l'axe de la crête médiane. Cette absence presque totale de trous d'attachement pour le costume en raphia ne signifie pas que ce masque n'avait pas de fonction rituelle. En effet, Willy Mestach dans son étude (J.W.Mestach, "Etudes Songye", Münich, Galerie Jahn, 1985, p.28-29) signale un autre type de masque qu'il désigne sous le vocable de "masque fétiche ou de masque de case". Ce type de "kifwebe" avec deux trous de suspension (comme celui que nous présentons ici) ou sans trous comme deux remarquables masques vendus par H.Pareyn au Musée d'Ethnographie d'Anvers en 1920 sont souvent aveugles et étaient utilisés comme masques "fétiches" au même titre qu'une statue Songye. Ce genre d'objet, pouvait même surmonter la statue en la masquant et porter son nom. Ils pouvaient, entre autre usages, être suspendus dans les murs de la case à masques. Un de ces masques, strié rouge, blanc et noir, a été décrit par Segaert (H.Segaert, "Un terme au Congo", 1916-1918) comme l'emblème d'un chef de société secrète et il était fixé sur une pointe en fer. Nous illustrons trois masques sans trous d'attache qui ont tous été rapportés avant 1935 du Congo et dont nous pouvons rapprocher de notre masque. Deux appartiennent aux collections du MAS, Antwerper, dont le fonds provient du musée d'ethnographie d'Anvers, lesquels ont été vendus par le célèbre marchand Henri Pareyn en 1922. Le troisième appartient aux collections du British Museum et provient des collections du Wellcome Institude de Londres avant 1936. Bernard de Grunne

View additional info » Platinum House Live Auction

Live Auction: 23 days 9 hours

Starting bid: €15,000 (0 bids)

Leave Bid
Register to bid
Max JACOB  CORRESPONDANCE : 154 LETTRES AUTOGRAPHES À ALAIN MESSIAEN (1933-1943)

by Artcurial - Briest - Poulain - F. Tajan

June 22, 2015, 2:30 PM CET

Paris, France

Estimated Price: €30,000 - €40,000

Description: Max JACOB CORRESPONDANCE : 154 LETTRES AUTOGRAPHES À ALAIN MESSIAEN (1933-1943) 268 p. la majorité sur papier in-4, qq. in-folio et in-12. Rue Nollet, Paris. Quimper, Saint-Benoît-sur-Loire. Sanatorium Kerpape par Lorient. 5 sont sur cartes-lettres de réponse au prisonnier Kriegsgefangenenpost, du Stalag VII B 13 a. 21 mai 1941 au 17 octobre 1941. JE NE PEUX PAS T'ENCOURAGER DANS LA CARRIÈRE DU MALHEUR Poète, frère du musicien et compositeur Olivier Messiaen, Alain Messiaen (1913 - 1990), est éprit de religion et de musique. Comme sa mère, la poétesse Cécile Sauvage, dont il subira l'influence, il va publier beaucoup de recueils dont : C'était toi le Démon !, Suppliques, tentation, poèmes et prières [Les Cahiers des jeunes, 1936] ; L'Âme dévorée, nouvelles suppliques, nouvelles prières… [Les Cahiers des jeunes, 1937] ; La petite Lampe : poèmes de captivité et autres textes inédits [Desclée de Brouwer, 1942 (Cahiers des poètes catholiques, 44)] ; La Prédelle du donateur : poèmes (1960 - 1978) [Rodez, Subervie, 1978] ; mais, aussi Le Cortège d'Euterpe, œuvre constituée de vingt-deux volumes de poésies analytiques, dites "analyses lyriques "sur les œuvres et parfois les interprètes entendus au concert. Le Cortège d'Euterpe est une œuvre constituée de 22 volumes, paraissant entre 1961 et 1986 : (Pour une) Bible en images sonores [Rodez, Subervie, 1983] (Le Cortège d'Euterpe, 20) ; Le Jugement dernier des musiques [Rodez, Subervie, 1986]. Magnifique et riche correspondance entre le poète reconnu et déjà sur le retrait, et un jeune homme pur et ambitieux. Près de 40 ans les séparent. Max Jacob va écrire pendant 10 ans à Alain Messiaen une correspondance rare, authentique, sans freins ni censure si ce n'est celle de Vichy. Il est à la fois le précepteur, le correcteur, le conseil, l'ami, le confident, le père, l'analyste, le critique, le frère, l'homme du monde, le mondain, mais aussi l'homme simple si près des âmes… Max Jacob écrivait beaucoup mais nous avons ici une telle liberté de ton, une vision si juste et si critique de ces 10 années, que cette correspondance en est devenue unique. Elle est pour ainsi dire inédite, connue de Marcel Béalu, mais réellement à découvrir pour la connaissance toujours nouvelle de Max Jacob. Inexorablement, elle nous entraîne vers sa fin, cette fin qu'il pressentait. "Douleurs", écrivait-il. La première lettre pourrait faire partie de conseils à un jeune poète, dont Max Jacob comprend qu'il a la sensibilité musicale : "Il faut chanter, chanter en beauté, faire le vers, le beau vers, la musique du mot, des mots harmonieux. La vérité des sentiments transparaitra et c'est tout ce qu'on lui demande". Il donne aussi des détails assez précis de l'époque après-crise financière de 1929 : "J'ai un ami ruiné par les progrès de la socialisation en Amérique. Charles de Noailles est ruiné par la banque Lazarus qui lui a mangé 100 millions. Sa femme est partie avec Igor Markevitch [Compositeur, chef d'orchestre né en 1912]. Châtiment céleste, cet homme ayant subventionné un film blasphématoire et scandaleux [L'Âge d'Or de Buñuel, scandale à sa sortie le 28 novembre 1930] Il était pourtant bon mécène et généreux. Prions pour lui". Il écrit beaucoup ! : "J'écris cinquante cartes et vingt lettres par jour". Il l'encourage : "Descend bien bas en toi-même. Cherche toi toi-même et quand tu te seras trouvé tu seras grand ". Le 7 août 33, il cite des écrivains comme exemples, ce qui touche, qui marque : "L'Idée-trouvaille : Dans Fantômas d'avoir fait chanter les fontaines de la place de la Concorde. Dans un poème d'Apollinaire d'avoir figuré les mannequins d'un magasin de confection comme des guillotinés. Idée d'un poème de moi d'avoir figuré sous forme d'oiseaux en migrations les âmes sorties de l'enfer par la mort de J.C. et d'en avoir fait tuer un par un chasseur". Il a été filmé et réagit

View additional info » Platinum House Live Auction

Live Auction: 23 days 5 hours

Starting bid: €30,000 (0 bids)

Leave Bid
Register to bid