The world’s premier auctions
 
 
WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
WE'VE CHANGED OUR NAME
is now
 
To celebrate, we’ve enhanced our site with
larger images and browsing by category to help
you easily find what you’re passionate about.
Remember to update your bookmarks.
Get Started »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 19: François, comte de BULKELEY (1686-1756) lieutenant général au service de France. L.A., au camp de Spire 11 juin 1735, au Président de MONTESQUIEU à Paris ; 2 pages et demie in-4, adresse avec cachet cire rouge aux armes. [CM 424]

Succession Lally-Tollendal et à divers amateurs

by Le Brech & Associés

December 18, 2012

Paris, France

Live Auction
Sold
Looking for the realized and estimated price?

Description: François, comte de BULKELEY (1686-1756) lieutenant général au service de France. L.A., au camp de Spire 11 juin 1735, au Président de Montesquieu à Paris ; 2 pages et demie in-4, adresse avec cachet cire rouge aux armes. [CM 424]
Sur la situation militaire, et la visite de Montesquieu à Saint-Simon.
« Vos lettres, mon cher president, vallent mieux que tous les discours de votre Académie hors le votre, ainsy je vous suplie de continuer à m'honorer d'une correspondance qui m'est infiniment precieuse ». Il donne des nouvelles de la campagne militaire : « Mr le maréchal [de Coigny] a fait descendre deux ponts de batteaux du coté de Worms. [...] malgré ces preparatifs je ne sçaurois croire qu'on puisse tenter le passage du Rhin vû la position des ennemis, nous les trouverons partout mais Mr le P[rince] Eugène ne quittera point son Brukshall si je ne me trompe. On me mande de l'armée [...] que le marechal y est adoré, quil fait tout ce qui faut pour l'être, et que la discipline y est parfaitement bien etablie [...] quant à l'armée d'Italie je ne veux pas y penser ». Il parle du voyage en France du duc de Richmond, avec lady Hervey : « Que je suis faché que my Lady Hervey ne voye pas Mr de Richelieu, je le lui dis hier, il etoit à sa toilette qui avoit tout l'air de celle d'une beauté bien délabrée ; mais les graces et la gentilesse durent encore »... Puis il évoque la prochaine visite de Montesquieu au duc de Saint-Simon : « Vous allez donc à la Ferté, et vous avez raison de conter sur les bons propos du maître de la maison, je le trouve charmant ; et je voudrois l'avoir pour maître icy au lieu du Prince qui me commande, qui est pourtant un bon homme »...

Title
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)