Loading Spinner

François-Auguste Biard Sold at Auction Prices

Painter, b. 1799 - d. 1882

See Artist Details

0 Lots

Sort By:

Categories

        Auction Date

        Seller

        Seller Location

        Price Range

        to
        • François-Auguste BIARD Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Jeune femme au narguilé - Portrait de la princesse Quintilia Cavalcanti Huil...
          Nov. 22, 2023

          François-Auguste BIARD Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Jeune femme au narguilé - Portrait de la princesse Quintilia Cavalcanti Huil...

          Est: €20,000 - €30,000

          François-Auguste BIARD Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Jeune femme au narguilé - Portrait de la princesse Quintilia Cavalcanti Huile sur toile Signée 'Biard' en bas à gauche Young woman with hookah, portrait of the princess Quintilia Cavalcanti, oil on canvas, signed, by F. Biard h: 40,50 w: 32,50 cm Provenance : Vente anonyme ; Paris, Coutau-Begarie & Associés, 25 février 2022, n° 220 ; Acquis lors de cette vente par l'actuel propriétaire ; Collection particulière, Paris Commentaire : Cette œuvre de François-Auguste Biard a sans doute été réalisée en réaction à la publication du roman 'Quintilia Cavalcanti' écrit par la romancière George Sand (1804-1876). Paru en 1834, ce texte, également titré 'Le Secrétaire intime', narre la vie tumultueuse de l'héroïne romantique Quintilia tirée de l'imaginaire de l'auteur. C'est par le biais de Louis de Saint-Julien, qui devient au début de l'ouvrage son secrétaire, que le lecteur apprend peu à peu à connaître la princesse de Cavalcanti. Le texte de Sand la décrit ainsi : "elle paraissait bien avoir trente ans, mais elle n'en avait peut-être que vingt-cinq ; c'était une femme un peu fatiguée, mais sa pâleur, ses joues minces et le demi-cercle bleuâtre creusé sous ses grands yeux noirs, donnaient une expression de volonté pensive, d'intelligence saisissante et de fermeté mélancolique, à toute cette tête dont la beauté linéaire pouvait d'ailleurs supporter la comparaison avec les camées antiques les plus parfaits"1. Le caractère mélancolique de cette femme qui aimait à vivre pour un temps retirée est bien rendu par l'artiste tout comme sa grande beauté qui est amplement décrite par la prose de George Sand : " elle était grande, élancée ; ses épaules étaient larges ; son cou blanc et dégagé avait des attitudes à la fois cavalières et majestueuses "2. L'auteur ajoute un peu plus loin : " avec sa tunique de damas jaune, brodée tout autour de laine rouge, sa jupe et son pantalon de mousseline blanche, sa ceinture en torsade de soie, liée autour des reins et tombant jusqu'à genoux ; avec ses babouches brodées, ses larges manches ouvertes et sa chevelure flottante, la riche Quintilia ressemblait à une princesse grecque. Ianthé, Haïdé n'eussent pas été des noms trop poétiques pour cette beauté orientale du type le plus pur "3. Dans les années 1830, l'Orient est mis à l'honneur par les peintres et les hommes et femmes de lettre. L'exotisme qu'il véhicule est l'objet de fantasmes et de curiosité et donne lieu à une production peinte riche et variée. La composition peinte a été gravée dans le sens de l'œuvre de Biard par Henry Robinson et figure dans l'ouvrage 'Galerie des Femmes de Georges Sand. Collection de 24 magnifiques portraits gravés sur acier' (Bruxelles, 1843) (fig.1). L'estampe accompagne des extraits du texte de George Sand ce qui nous permet de penser que Biard ait pu souhaiter représenter le portrait de la princesse Quintilia même si on ne peut écarter l'hypothèse que le rapprochement de ce texte de George Sand avec l'oeuvre de Biard ait pu être un choix du graveur. 1.George Sand, 'Le Secrétaire intime', Bruxelles, 1837, p. 9 2.Ibidem 3.Ibidem, p. 28 Nous remercions Baptiste Henriot de nous avoir confirmé l'authenticité de cette œuvre et pour son aide précieuse dans la rédaction de cette notice. L'oeuvre sera incluse dans son catalogue raisonné de l'œuvre de François-Auguste Biard actuellement en préparation. Fig. 1. Gravure d'Henry Robinson d'après François-Auguste Biard intitulée 'La Princesse', Galerie des femmes de George Sand. Collection de 24 magnifiques portraits gravés sur acier par H. Robinson (…) avec un texte par le bibliophile Jacob, Bruxelles, 1843. Estimation 20 000 - 30 000 €

          Artcurial
        • Francois-Auguste Biard Oil of Shipwreck Victims in Magdalena Bay, Spitzbergen
          Jan. 28, 2023

          Francois-Auguste Biard Oil of Shipwreck Victims in Magdalena Bay, Spitzbergen

          Est: $70,000 - $125,000

          BIARD, François-Auguste (French, 1798-1882). Shipwreck Victims On Icefloe [The Castaways of the Lucie-Marguerite, View taken in Magdalena-Bay (Spitzbergen)]. Oil on canvas. Signed and dated lower right Biard 1876 - 1877. Inscription on the verso: “Les Naufragés du Spitzberg”. 49" x 77 3/8" canvas, 56 3/4" x 83 3/4" framed. Comparables: Sotheby’s, 1995 [Sinking in the Polar Seas], $129,000; Butterfields, 1990 [The Pirate Ship] - $44,000 Provenance: Private collection, France. Purchased by the current owner’s father in the 1930s; Sotheby's, 2017 - 35,000 Euros. Exhibitions: Probably, Salon, Paris, 1877 titled Les Naufragés de la Lucie-Marguerite, Vue prise à Magdalena-Bay (Spitzberg), par le 80e degré de latitude Nord (Souvenir du voyage de l’auteur au Pôle Nord en 1839 à bord de la corvette La Recherche). A monumental canvas of Magdalena Bay, with its chain of white mountains, by French genre painter François Auguste Biard. This is an exceptional example of Biard’s ability to portray both the dramatic landscape and beauty of meteorological events in the Arctic. The artist first exhibited this work at the 1877 Salon as Les Naufragés de la Lucie-Marguerite, Vue prise à Magdalena-Bay (Spitzberg) [The Castaways of the Lucie-Marguerite, View taken in MagdalenaBay (Spitzbergen)]. It is a very fine example of the artist’s lasting passion for Arctic, as well as the public’s continued interest for these romantic scenes untouched by mankind. François-Auguste Biard painted several compositions of the Arctic following an expedition there in 1843. Our painting, executed in 1876-77, illustrates an event that took place in 1843, as indicated in the title at the Salon. The left portion of the composition shows a beautiful aurora borealis. This phenomenon captures the spectator’s entire attention at first, before they discover the shipwreck on the right of the composition. On the right, the castaways on a rocky precipice try desperately to gain the attention of a boat in the background. The wreck seems a result of a failed sealing expedition, indicated by the iron hooked sealing gaff strewn alongside lifeless seals on the icy shore in the lower right corner of the composition. The situation is clearly dire, a kneeling man raises his arms like child begging to be lifted, several passengers are injured and carried by fellow crew members, one has died and is mourned by a man sitting and covering his head with his hands in despair, those that are able bodied try to keep the fire burning, while others wave flares, hats, and wreckage to grab the attention of the passing ship. Biard’s fascination for grand landscapes goes back to the journeys he made in Switzerland and Scotland in the 1830s. His first painting with and Arctic theme: Embarcation attaquée par des ours blancs, was completed in 1839, before his trip to the High North. The painting was admired by Louis-Philippe at the 1839 Salon, he suggested the artist go with the scientific mission soon leaving for Spitzberg. Biard happily accepted the invitation which indulged his ardor for risk and for long journeys, he took his future wife, Léonie d’Aunet. After 14 days at sea on the ship La Recherche, the mission finally arrived in Magdalena Bay. The crew spent 13 days there, after which Biard and Léonie continued their voyage to Lapland. Biard was amazed by the variety and the splendor of the landscape and skies, as well as the impressive aurora borealis and other meteorological manifestations. Upon his return in Paris, Biard painted a series of 18 studies showing Magdalena Bay and its aurora borealis. His vivid memories along with these studies inspired a dozen of paintings which he presented at the Salon between 1841 and 1880. The first paintings, more romantic, emphasized human frailty before the immense ice desert. The most famous being Magdalena Bay, vue prise de la presqu’île des Tombeaux au nord du Spitzberg, presented in 1841 and now kept at the Musée du Louvre, Paris. The Louvre composition is similar to our own in that it concentrates on a shipwreck lost in a large landscape surrounded by snow and mountains, under an exquisite aurora borealis. He continued this theme for his painted decoration in the Galerie de minéralogie in the Museum of Natural History, Paris: a 360° panorama showing Magdalena Bay, open to the public in 1864.

          Arader Galleries
        • Antique Pair of Francois-Auguste Biard Color Etchings
          Jul. 28, 2022

          Antique Pair of Francois-Auguste Biard Color Etchings

          Est: $100 - $300

          Antique Pair of Francois-Auguste Biard Color Etchings Titled Les Honneurs Partages and Les Plaisirs Partages. Approx. size (frame) 9 inches tall x 12 wide (art) 5 tall x 8 wide. Approx. weight 14. oz each. IMPORTANT: NO In-House Shipping, Please read our shipping terms for provider.

          Absolute Auction Gallery
        • François-Auguste BIARD Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Deux Indiens emportés dans les chutes du Niagara Huile sur panneau, une plan...
          May. 17, 2022

          François-Auguste BIARD Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Deux Indiens emportés dans les chutes du Niagara Huile sur panneau, une plan...

          Est: €4,000 - €6,000

          François-Auguste BIARD Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Deux Indiens emportés dans les chutes du Niagara Huile sur panneau, une planche Signé 'Biard' en bas à gauche Marque du marchand de couleurs Colin au verso h: 21,50 w: 33 cm Expositions : 'François Auguste Biard, peintre voyageur', Paris, Maison de Victor Hugo, 5 novembre 2020 - 11 avril 2021, et Trosmsø, Nordnorsk Kunstmuseum, 1er mai - 29 août 2021, n°36, repr. p. 100 Commentaire : " La personnalité de François-Auguste Biard est des plus originales. Fréquentant dans sa jeunesse les ateliers de Révoil et de Richard à Lyon, il s'embarqua en Méditerranée sur une corvette en 1827 comme professeur de dessin. Son goût pour les voyages s'affirma dès lors et il parcourut l'Europe de l'Ecosse à la Russie, de Gibraltar au Cap Nord. Il se rendit dans les régions glaciales de l'Arctique, et plusieurs de ses tableaux découleront de son voyage au Spitzberg. En 1860, il traversa l'Atlantique et arriva à Rio de Janeiro où il fut reçu par l'Empereur Dom Pedro II et fonda une académie des Beaux-Arts. Il participa à une expédition dans la forêt amazonienne qui donna naissance à son ouvrage publié à Paris en 1862, 'Deux années au Brésil', illustré de 180 vignettes dessinées par E. Riou d'après les croquis de l'artiste voyageur. Sur le chemin du retour vers l'Europe notre artiste s'est arrêté aux Etats-Unis pour une période d'un an environ. Les registres d'immigration de New York mentionnent le 7 janvier 1860 l'entrée sur le territoire d'un " François Biard, artiste " sur un bateau en provenance de " Bara " (ancien nom de Bélem) au Brésil. A la fin de sa vie, l'artiste exposa au Salon de 1880 diverses œuvres sous un titre commun : " Souvenirs de voyage ". Parmi elles figurait le sujet suivant : " Chutes du Niagara ". Cela atteste que l'artiste s'y rendit très probablement et permet de suggérer que notre tableau pourrait être celui du Salon de 1880. " Nous arrivâmes bientôt au bord de la cataracte, qui s'annonçait par d'affreux mugissements. Elle est formée par la rivière Niagara, qui sort du lac Érié, et se jette dans le lac Ontario ; sa hauteur perpendiculaire est de cent quarante-quatre pieds. Depuis le lac Érié jusqu'au Saut, le fleuve accourt, par une pente rapide, et au moment de la chute, c'est moins un fleuve qu'une mer, dont les torrents se pressent à la bouche béate d'un gouffre. La cataracte se divise en deux branches, et se courbe en fer à cheval. Entre les deux chutes s'avance une île creusée en dessous, qui pend avec tous ses arbres sur le chaos des ondes. La masse du fleuve qui se précipite au midi, s'arrondit en un vaste cylindre, puis se déroule en nappe de neige, et brille au soleil de toutes les couleurs. Celle qui tombe au levant descend dans une ombre effrayante ; on dirait une colonne d'eau du déluge. Mille arcs-en-ciel se courbent et se croisent sur l'abîme. Frappant le roc ébranlé, l'eau rejaillit en tourbillons d'écume, qui s'élèvent au-dessus des forêts, comme les fumées d'un vaste embrasement. " Chateaubriand, Atala L'artiste français saisit le prétexte d'un fait divers, le chavirage du canoë d'un couple d'indiens emportés par le courant implacable de Chutes pour suggérer symboliquement, sous un ciel menaçant, que c'est tout le peuple des Natives, leurs cultures et leurs civilisations, qui est pris inexorablement dans un tourbillon qui dépasse ses forces. Cette vision dramatique est à l'opposé du sentiment rousseauiste qui animait l'artiste quand il peignit le tableau représentant un couple d'amérindiens du Brésil descendant paisiblement un fleuve sur leur pirogue, laquelle œuvre servit d'affiche à l'exposition du Musée du Quai Branly - Jacques Chirac : " Les peintres des lointains ", mai 2017 - octobre 2018. Plus anecdotique, durant que notre peintre anthropologue entreprenait ses lointains et longs voyages, son ex-épouse entretenait une liaison passionnelle avec Victor Hugo qui valut aux amants un scandaleux constat d'adultère. Estimation 4 000 - 6 000 €

          Artcurial
        • FRANÇOIS-AUGUSTE BIARD (1798-1882) JEUNE GREC REGARDANT L'HORIZON GREEK MAN LOOKING AT THE HORIZON Aquarelle sur papier, sign...
          Nov. 17, 2021

          FRANÇOIS-AUGUSTE BIARD (1798-1882) JEUNE GREC REGARDANT L'HORIZON GREEK MAN LOOKING AT THE HORIZON Aquarelle sur papier, sign...

          Est: €500 - €700

          FRANÇOIS-AUGUSTE BIARD (1798-1882) JEUNE GREC REGARDANT L'HORIZON GREEK MAN LOOKING AT THE HORIZON Aquarelle sur papier, signée en bas à gauche. (Traces de pilures et rousseurs). 16,5 X 23 CM (6 1/2 X 9 1/16 IN.)

          Tajan
        • François-Auguste BIARD Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 L’hôpital des fous à Lyon Huile sur toile
          Nov. 09, 2021

          François-Auguste BIARD Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 L’hôpital des fous à Lyon Huile sur toile

          Est: €50,000 - €70,000

          François-Auguste BIARD Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 L'hôpital des fous à Lyon Huile sur toile (Restaurations, toile agrandie d'une bande d'environ 2 cm en partie supérieure) The fool's hospital in Lyon, oil on canvas, by F. A. Biard h: 158,50 w: 219 cm Provenance : Vente après-décès de l'artiste, Paris, Hôtel Drouot, Me Couturier, 22-23 janvier 1883, n° 3 : "L'hospice des folles" Expositions : Salon de 1833, Paris, n°165 : "L'hôpital des fous. Une jeune fille ne reconnaît pas ses parens" 'François Auguste Biard peintre voyageur', Paris, Maison de Victor Hugo, 5 novembre 2020 - 7 mars 2021, Tromso, Nordnorsk Kunstmuseum, 17 avril - 29 août 2021, p. 138-139 et p. 159, cat. 3, repr. p. 139 Bibliographie : C. P. Landon, 'Annales du musée et de l'école moderne des Beaux Arts. Salon de 1833', Paris, 1833, p. 173 Alfred Annet et Henry Trianon, 'Examen critique du Salon de 1833', Paris, 1833, p. 67-68 Augustin Jal, 'Salon de 1833. Les causeries du Louvre', Paris, 1833, p. 9 Louis Boivin, 'Notice sur M. Biard ; ses aventures ; son voyage en Laponie, avec Madame Biard ; examen critique de ses tableaux', Paris, 1842, p. 47 Antony Rénal, 'Coup d'oeil sur le mouvement littéraire et artistique au midi de la France', Paris, 1853, p. 19 Commentaire : François-Auguste Biard se forma dans l'atelier du peintre troubadour Pierre Révoil, lui aussi originaire de Lyon. Particulièrement reconnu pour ses paysages inspirés de ses voyages en Amérique, il entre rapidement au vu de ses contemporains dans la catégorie des peintres fantaisistes, difficilement classables. Il est de ceux qui aiment faire évoluer leur art selon plusieurs directions, mais sans jamais renier véritablement leur style, prenant la forme d'un certain académisme pictural. Poussé par cette constante soif d'excentricité, l'artiste propose au Salon de 1833 un tableau au sujet insolite : la folie. Le thème n'est pas totalement inédit et plusieurs artistes, parmi lesquels Géricault et sa célèbre série des monomanes, s'y sont alors déjà risqué. Biard dans une approche tout à fait personnelle propose une vision plutôt académique de ce sujet. Il doit son inspiration à ses visites répétées à l'hospice de l'Antiquaille de Lyon, cet ancien couvent sur la colline de Fourvière dédié à l'accueil des aliénés et au traitement des maladies vénériennes. La composition est ambitieuse, et les détails foisonnent sur la toile. Toutes les différentes formes de folies sont représentées. Mais le véritable sujet du tableau prend une place centrale et ressemble presque à une scène de genre. Une jeune fille à qui l'on vient de détacher les liens de sa camisole et qui en profite pour se manger les doigts se tient assise au premier plan. Elle ne semble pas être en mesure de reconnaitre sa mère qui lui tient le bras et semble l'implorer de revenir à la raison. La sœur à gauche ne peut retenir ses larmes à la vue de ce triste spectacle, alors que le père à l'arrière, debout, reste digne comme son statut de chef de famille le lui impose, mais ses traits trahissent une naturelle et profonde douleur. Preuve de l'importance de la scène, François-Auguste Biard en réalisa une réplique réduite, actuellement conservée au musée des Beaux-Arts de Rouen. Estimation 50 000 - 70 000 €

          Artcurial
        • François-Auguste BIARD Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Etude d'homme en buste Huile sur papier marouflé sur toile
          Nov. 09, 2021

          François-Auguste BIARD Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Etude d'homme en buste Huile sur papier marouflé sur toile

          Est: €50,000 - €70,000

          François-Auguste BIARD Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Etude d'homme en buste Huile sur papier marouflé sur toile Study of a man's face, oil on paper laid down on canvas, by Fr. A. Biard h: 51 w: 47 cm Provenance : Peut-être collection du comte de Houdetot ; Peut-être sa vente, Paris, Hôtel Drouot, 9-10 mai 1859, n°58 ; Collection Renaud Icard ; Collection Pierre Dubaut et Jacqueline Bellonte, Paris, son cachet à la cire rouge au verso (comme Théodore Géricault) Expositions : 'La lumière au siècle des Lumières', Nancy, 1959 (comme Géricault) 'La famille du portrait', Paris, musée des Arts décoratifs, 1979 - 1980, n°71 'Goya. Das Zeitalter der Revolutionen', Hambourg, Kunsthalle, 1980 - 1981, n°527 Bibliographie : Philippe Grunchec, 'Tout l'oeuvre peint de Géricault', Paris, 1978, n°165, repr. (comme Géricault) Lorentz Eitner, "The Literature of Art", in 'The Burlington Magazine', mars 1980, p. 209 Germain Bazin, 'Théodore Géricault. Etude critique, documents et catalogue raisonné', t. V, Paris, 1992, p. 310, n°1918, repr. (auteur inconnu) Commentaire : Anciennement attribué à Théodore Géricault, ce portrait fut longtemps considéré comme étant une étude pour sa célèbre toile représentant le naufrage de la Méduse ; mais des recherches récentes nous ont permis de rendre cette œuvre aux pinceaux d'un autre peintre voyageur : François-Auguste Biard. En 1827, Biard s'engage en tant que professeur de peinture à bord de la corvette la 'Bayadère'. Il navigue alors pendant une année dans tout le bassin méditerranéen à la découverte de terres baignées d'imaginaires. À la fin de ce périple, il accoste sur les côtes africaines et assiste pour la toute première fois au commerce d'êtres humains. L'esclavage et la traite des Noirs seront des thématiques récurrentes dans son œuvre, car, de 1835 jusqu'à son retour du Brésil en 1860, Biard présente au Salon de Paris de nombreux tableaux dénonçant cette pratique. Nous ne connaissons pas réellement la position de l'artiste face à la question de l'esclavage car ses témoignages le placent souvent dans le rôle de simple observateur. Néanmoins, la fuite ou la liberté de ces hommes lui inspirent plusieurs œuvres majestueuses. Sa toile la plus marquante à ce sujet reste sans nul doute celle illustrant l'Abolition de l'esclavage dans les colonies françaises le 27 avril 1848'1. Notre 'Etude d'homme en buste' en est d'ailleurs très probablement une esquisse préparatoire. Une seconde étude - datée et conservée dans une collection privée - nous montre ce même modèle assis dans un décor neutre, habillé d'une chemise blanche, avec à ses côtés une paire de menottes symboliquement ouvertes (fig.1). Ces deux œuvres sont assez proches de l'Esclave captif' peint par John Simpson quelques années auparavant². Ethnologue dans l'âme, Biard ne triche pas et nous présente la réalité d'un visage marqué par la vie. La barbe hirsute, le regard lointain et le dos voûté sont quelques séquelles laissées par un passé empreint de fatigues. Un espoir est malgré tout possible car nous pouvons distinguer le reflet d'une fenêtre d'atelier qui illumine l'œil de notre modèle. L'extérieur est là, juste devant lui. Cette mise en abyme est une façon discrète et sensible de représenter une envie d'évasion vers un avenir épris de liberté. Nous remercions Monsieur Baptiste Henriot de nous avoir aimablement confirmé l'authenticité de cette œuvre et pour la rédaction de cette notice. Elle sera incluse dans son catalogue raisonné de l'œuvre de François-Auguste Biard actuellement en préparation. 1. 'Proclamation de la liberté des noirs aux colonies', huile sur toile, 260 x 392 cm, collection du musée du château de Versailles (MV 7382), Salon de Paris de 1849, n°167. 2. J.P. Simpson, 'Esclave captif', huile sur toile, 127 x 101,40 cm, 1827, collection de l'Art Institute of Chicago (2008.188). Estimation 50 000 - 70 000 €

          Artcurial
        • BIARD, François-Auguste, 1798-1882. Ἕλληνας ναυτικός.
          Jun. 09, 2021

          BIARD, François-Auguste, 1798-1882. Ἕλληνας ναυτικός.

          Est: €300 - €400

          BIARD, François-Auguste, 1798-1882. Ἕλληνας ναυτικός. ~Υδατογραφία σε χαρτί, 143 x 100 mm. Με τη σφραγίδα της πώλησης του εργαστηρίου του καλλιτέχνη: «VENTE BIARD / 1883».

          Vergos Auctions P.C.
        • FRANÇOIS-AUGUSTE BIARD (1798-1882) JEUNE GREC REGARDANT L'HORIZON GREEK MAN LOOKING AT THE HORIZON Aquarelle sur papier, sign...
          Sep. 24, 2020

          FRANÇOIS-AUGUSTE BIARD (1798-1882) JEUNE GREC REGARDANT L'HORIZON GREEK MAN LOOKING AT THE HORIZON Aquarelle sur papier, sign...

          Est: €500 - €700

          FRANÇOIS-AUGUSTE BIARD (1798-1882) JEUNE GREC REGARDANT L'HORIZON GREEK MAN LOOKING AT THE HORIZON Aquarelle sur papier, signée en bas à gauche. (Traces de pilures et rousseurs). 16,5 X 23 CM (6 1/2 X 9 1/16 IN.) €500-700

          Tajan
        • François-Auguste Biard (French, 1798-1882) Le baptême sous la ligne
          Jun. 17, 2020

          François-Auguste Biard (French, 1798-1882) Le baptême sous la ligne

          Est: $60,000 - $80,000

          François-Auguste Biard (French, 1798-1882) Le baptême sous la ligne signed 'Biard' (lower left) oil on canvas 503⁄4 x 631⁄2 in. (128.9 x 161.3 cm.) Painted circa 1834.

          Christie's
        • François-Auguste Biard (French, 1798-1882) L'atelier de l'artiste oil on canvas 18 ¼ x 24 ¼ in. (46.4 x 61.6 cm.)
          Oct. 28, 2019

          François-Auguste Biard (French, 1798-1882) L'atelier de l'artiste oil on canvas 18 ¼ x 24 ¼ in. (46.4 x 61.6 cm.)

          Est: $10,000 - $15,000

          François-Auguste Biard (French, 1798-1882) L'atelier de l'artiste signed 'Biard' (lower right) oil on canvas 18 ¼ x 24 ¼ in. (46.4 x 61.6 cm.)

          Christie's
        • François-Auguste Biard (French, 1798-1882) Le baptême sous la ligne oil on canvas 50 ¾ x 63 ½ in. (128.9 x 161.3 cm.)
          Oct. 28, 2019

          François-Auguste Biard (French, 1798-1882) Le baptême sous la ligne oil on canvas 50 ¾ x 63 ½ in. (128.9 x 161.3 cm.)

          Est: $80,000 - $120,000

          François-Auguste Biard (French, 1798-1882) Le baptême sous la ligne signed 'Biard' (lower left) oil on canvas 50 ¾ x 63 ½ in. (128.9 x 161.3 cm.) Painted circa 1834.

          Christie's
        • FRANÇOIS-AUGUSTE BIARD | Explorers in Novaya Zemlya, the Arctic
          Dec. 13, 2018

          FRANÇOIS-AUGUSTE BIARD | Explorers in Novaya Zemlya, the Arctic

          Est: £15,000 - £20,000

          oil on canvas

          Sotheby's
        • François-Auguste Biard Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Deux Indiens emportés dans les chutes du Niagara Huile sur panneau, une plan...
          Mar. 21, 2018

          François-Auguste Biard Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Deux Indiens emportés dans les chutes du Niagara Huile sur panneau, une plan...

          Est: €4,000 - €6,000

          François-Auguste Biard Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Deux Indiens emportés dans les chutes du Niagara Huile sur panneau, une planche Signé 'Biard' en bas à gauche Marque du marchand de couleurs Colin au verso Two Indians carried away in the Niagara falls, oil on panel, signed, by F.-A. Biard h: 21,50 w: 33 cm Commentaire : La personnalité de François-Auguste Biard est des plus originales. Fréquentant dans sa jeunesse les ateliers de Révoil et de Richard à Lyon, il s'embarque en Méditerranée sur une corvette en 1827 comme professeur de dessin. Son goût pour les voyages s'affirme dès lors et il parcourt l'Europe de l'Ecosse à la Russie, de Gibraltar au Cap Nord. Il se rendit dans les régions glaciales de l'Arctique, et plusieurs de ses tableaux découleront de son voyage au Spitzberg. En 1860, il traverse l'Atlantique et arrive à Rio de Janeiro où il fut reçu par l'Empereur Dom Pedro II et fonda une académie des Beaux-Arts. Il participa à une expédition dans la forêt amazonienne qui donna naissance à son ouvrage 'Deux années au Brésil', illustré de 180 vignettes dessinées par E. Riou d'après les croquis de l'artiste voyageur 1. Sur le chemin du retour vers l'Europe notre artiste s'est arrêté aux Etats-Unis pour une période d'un an environ. Les registres d'immigration de New York mentionnent le 7 janvier 1860 l'entrée sur le territoire d'un " François Biard, artiste " sur un bateau en provenance de " Bara " (ancien nom de Bélem) au Brésil. A la fin de sa vie, l'artiste exposa au Salon de 1880 diverses œuvres sous un titre commun : " Souvenirs de voyage ". Parmi elles figurait le sujet suivant : " Chutes du Niagara ". Cela atteste que l'artiste s'y rendit très probablement et permet de suggérer que notre tableau pourrait être celui du Salon de 1880. 1. Publié à Paris en 1862. Estimation 4 000 - 6 000 €

          Artcurial
        • François-Auguste Biard (1798-1882), ...
          Jun. 15, 2016

          François-Auguste Biard (1798-1882), ...

          Est: CHF2,000 - CHF3,000

          François-Auguste Biard (1798-1882), La garde nationale de campagne défilant devant le maire, huile sur toile, signée, 69x97,5 cm

          Piguet Hôtel des Ventes | Genève
        • François-Auguste Biard (1798-1882) The Bear Hunters, Oil on canvas,
          Jun. 15, 2016

          François-Auguste Biard (1798-1882) The Bear Hunters, Oil on canvas,

          Est: $10,000 - $15,000

          François-Auguste Biard (1798-1882) The Bear Hunters, Oil on canvas, Signed and dated 1852 lower left. H: 25 1/4 W: 32 in.

          Gray's Auctioneers
        • François-Auguste Biard (1798-1882) The Bear Hunters, Oil on canvas,
          Apr. 06, 2016

          François-Auguste Biard (1798-1882) The Bear Hunters, Oil on canvas,

          Est: $13,000 - $15,000

          François-Auguste Biard (1798-1882) The Bear Hunters, Oil on canvas, Signed and dated lower left. H: 25 1/4 W: 32 in.

          Gray's Auctioneers
        • After François Auguste Biard (French, 1798-1882), Pirates Decoying a Merchantman, Unsigned, titled beneath the image l.r., Condition: G
          Oct. 11, 2014

          After François Auguste Biard (French, 1798-1882), Pirates Decoying a Merchantman, Unsigned, titled beneath the image l.r., Condition: G

          Est: $1,000 - $1,500

          After François Auguste Biard (French, 1798-1882) Pirates Decoying a Merchantman Unsigned, titled beneath the image l.r. Hand-colored stipple engraving, 22 3/8 x 30 1/2 in. (56.7 x 77.2 cm), framed. Condition: Gentle toning, not examined out of frame.

          Skinner
        • François-Auguste Biard (1798-1882) The Bear Hunters, Oil on canvas,
          Oct. 08, 2014

          François-Auguste Biard (1798-1882) The Bear Hunters, Oil on canvas,

          Est: $16,000 - $18,000

          François-Auguste Biard (1798-1882) The Bear Hunters, Oil on canvas, Signed and dated lower left. Dimensions: h: 25 1/4 x w: 32 in.

          Gray's Auctioneers
        • François-Auguste Biard (1798-1882) The Bear Hunters, Oil on canvas,
          Jun. 25, 2014

          François-Auguste Biard (1798-1882) The Bear Hunters, Oil on canvas,

          Est: $20,000 - $40,000

          François-Auguste Biard (1798-1882) The Bear Hunters, Oil on canvas, Signed and dated lower left. Dimensions: h: 25 1/4 x w: 32 in.

          Gray's Auctioneers
        • CORNELIUS KRIEGHOFF, "STROLLING ACTORS" AFTER FRANCOIS-AUGUSTE BIARD (1799-1882), oil on canvas, 28.5 ins x 36 ins; 72.4 cms x 91.4 cms
          Nov. 27, 2013

          CORNELIUS KRIEGHOFF, "STROLLING ACTORS" AFTER FRANCOIS-AUGUSTE BIARD (1799-1882), oil on canvas, 28.5 ins x 36 ins; 72.4 cms x 91.4 cms

          Est: $30,000 - $40,000

          CORNELIUS KRIEGHOFF"STROLLING ACTORS" AFTER FRANCOIS-AUGUSTE BIARD (1799-1882), oil on canvas; signed, titled and dated 28.5 ins x 36 ins; 72.4 cms x 91.4 cms Note: Research has identified this work as being listed in a draft of Russell Harper's unpublished catalogue raisonne of the artist. Harper lists it under "Copies of European Paintings Executed in Paris." Harper believes it was executed during the artist's first trip (1844-45) when Krieghoff registered to make copies at the Louvre and Luxembourg. The painting by Biard, on which this work is based, is said to be in the Luxembourg collection (but not confirmed) and is described as a group clustered around a small platform with an actress looking in a mirror held by a man, various actors in costume and an open doorway with soldiers and a building in mid-distance.

          Waddington's
        • François-Auguste BIARD (1798-1882) La couturière. Huile sur toile. 41 x 33 cm.
          Apr. 13, 2013

          François-Auguste BIARD (1798-1882) La couturière. Huile sur toile. 41 x 33 cm.

          Est: €400 - €600

          François-Auguste BIARD (1798-1882) La couturière. Huile sur toile. 41 x 33 cm.

          Leclere - Maison de ventes
        • François Auguste BIARD (Lyon 1798- Fontainebleau 1882) Lapon dans la neige
          Dec. 12, 2012

          François Auguste BIARD (Lyon 1798- Fontainebleau 1882) Lapon dans la neige

          Est: €3,000 - €4,000

          François Auguste BIARD (Lyon 1798- Fontainebleau 1882) Lapon dans la neige Papier marouflé sur toile 38,5 x 30 cm

          Piasa
        • François-Auguste Biard Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Vue du Brésil : le grand lit de l'Amazone Huile sur papier
          Jun. 19, 2012

          François-Auguste Biard Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Vue du Brésil : le grand lit de l'Amazone Huile sur papier

          Est: €4,000 - €6,000

          François-Auguste Biard Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 Vue du Brésil : le grand lit de l'Amazone Huile sur papier Signé 'Biard' en bas à droite 'BRAZIL, THE AMAZON RIVER', OIL ON PAPER, SIGNED, BY FRANCOIS-AUGUSTE BIARD h: 25 w: 40 cm Provenance : Acquis par le grand-père de l'actuelle propriétaire autour de 1900, le dernier avait alors fait un voyage au Brésil qui l'avait beaucoup marqué ; Collection particulière, Paris

          Artcurial
        • François-Auguste Biard Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 La baie de Rio de Janeiro Huile sur papier
          Jun. 19, 2012

          François-Auguste Biard Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 La baie de Rio de Janeiro Huile sur papier

          Est: €4,000 - €6,000

          François-Auguste Biard Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882 La baie de Rio de Janeiro Huile sur papier Signé 'Biard' en bas à droite 'THE BAY OF RIO DE JANEIRO', OIL ON PAPER, SIGNED, BY FRANCOIS-AUGUSTE BIARD h: 26,50 w: 43,50 cm Provenance : Acquis par le grand-père de l'actuelle propriétaire autour de 1900, le dernier avait alors fait un voyage au Brésil qui l'avait beaucoup marqué ; Collection particulière, Paris Commentaire : La personnalité de François-Auguste Biard est des plus originales. Fréquentant dans sa jeunesse les ateliers de Révoil et de Richard à Lyon il s'embarque en Méditerranée sur une corvette en 1827 comme professeur de dessin. Son goût pour les voyages s'affirme dès lors et il parcourt l'Europe de l'Ecosse à la Russie, de Gibraltar au Cap Nord. Il se rendit dans les régions glaciales de l'Arctique, et plusieurs de ses tableaux découleront de son voyage au Spitzberg. En 1860, il traverse l'Atlantique et arrive à Rio de Janeiro où il fut reçu par l'Empereur Dom Pedro II et fonda une académie des Beaux-Arts. Il participa enfin à une expédition dans la forêt amazonienne. Nos deux huiles sur papiers sont préparatoires aux illustrations de Deux années au Brésil1, ouvrage de François-Auguste Biard, illustré de 180 vignettes dessinées par E. Riou d'après les croquis de l'artiste voyageur. « Le grand lit de l'Amazone » y est gravé par Riou à la page 311. L'estampe (Fig. 1) est réalisée d'après notre huile sur papier avec quelques variantes ; la composition y est plus ouverte, le soleil plus rayonnant et la présence du bateau à gauche de l'îlot renforce la nature narrative du récit de voyage. L'entrée de l'Amazone a aussi été peinte par Biard, un crocodile y attaque deux indiens sur une barque (huile sur panneau, 27 x 35,3 cm, coll. Nicolas et Alexis Kugel en 1990), la composition y est cette-fois -ci très proche de notre feuille bien que les couleurs rougeoyantes soient celle d'un coucher de soleil (Fig. 2) Biard raconte ainsi l'entrée de l'Amazone : « Enfin le 9 juillet nous entrâmes dans les eaux de l'Amazone : à notre gauche s'étendait la terre du Para ; bien loin devant nous et à droite, la grande île de Marajo. Tous les passagers étaient ou paraissaient contents. Nous passions alternativement d'une chaleur insupportable à une averse qui faisaient fuir tout le monde sur le pont, où, malgré le bruit, j'entendais croasser mon officier mélomane. Je préférais l'averse2. » 1 - François Biard, Deux années au Brésil, Paris, 1862 2 – Op. cit., p. 310

          Artcurial
        • François-Auguste BIARD (Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882) Au Sérail (dans le harem)
          Jun. 05, 2012

          François-Auguste BIARD (Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882) Au Sérail (dans le harem)

          Est: €15,000 - €20,000

          François-Auguste BIARD (Lyon, 1799 - Fontainebleau, 1882) Au Sérail (dans le harem) Huile sur toile Signée "Biard" en bas à gauche. h: 33,60 w: 44,10 cm

          Artcurial
        • François Auguste BIARD (1799-1882)
          Dec. 04, 2011

          François Auguste BIARD (1799-1882)

          Est: $30,000 - $40,000

          François Auguste BIARD (1799-1882)Le compartiment de dames seules ou la fumeuseimportuneOil on canvas, signed lower right23 5/8 x 28 ¾ in. - 60 x 73 cm

          Fine Art Auctions Miami
        • Francois Auguste Biard (1798-1882), ODALISQUE FANNED BY HER SLAVES, Oil on canvas; bears signature lower left, 8.5" x 10.5" - 21.6 x 26.7 cm.
          Dec. 08, 2009

          Francois Auguste Biard (1798-1882), ODALISQUE FANNED BY HER SLAVES, Oil on canvas; bears signature lower left, 8.5" x 10.5" - 21.6 x 26.7 cm.

          Est: $15,000 - $20,000

          Francois Auguste Biard (1798-1882), French ODALISQUE FANNED BY HER SLAVES; Oil on canvas; bears signature lower left 8.5" x 10.5" - 21.6 x 26.7 cm. Provenance: Emperor Wilhelm Ist, Wilhem inventory Blatt 38 inscribed on a label verso; acquired by Dr. Flick, Berlin from Wilhelm 1st; Dr. Theegarten, Berlin, acquired from Dr. Flick; By descent to the present owner, Oakville, Ontario

          Waddington's
        • - François-Auguste Biard , French 1798-1882 Triomphe d'un ténor dans une matinée musicale oil on canvas
          Oct. 28, 2008

          - François-Auguste Biard , French 1798-1882 Triomphe d'un ténor dans une matinée musicale oil on canvas

          Est: £5,000 - £7,000

          signed l.r.: Biard. oil on canvas

          Sotheby's
        • La poste restante: At the post office
          Jul. 02, 2008

          La poste restante: At the post office

          Est: £30,000 - £40,000

          François Auguste Biard (French, 1798-1882) La poste restante: At the post office signed 'Biard' (lower right) oil on canvas 33¼ x 45 5/8 in. (84.5 x 115.9 cm.)

          Christie's
        • FRANCOIS-AUGUSTE BIARD 1798/99 Lyon - 1882
          Mar. 13, 2008

          FRANCOIS-AUGUSTE BIARD 1798/99 Lyon - 1882

          Est: -

          FRANCOIS-AUGUSTE BIARD 1798/99 Lyon - 1882 Fontainebleau PICKNICK IM FREIEN. Signiert unten rechts: Biard. Öl auf Leinwand (doubliert). 46 x 60,5 cm.

          Kunsthaus Lempertz KG
        • François Auguste Biard (French, 1798-1882), "A
          Dec. 01, 2007

          François Auguste Biard (French, 1798-1882), "A

          Est: $12,000 - $18,000

          François Auguste Biard (French, 1798-1882), "A Carnival Scene", oil on canvas, signed lower left, 36 in. x 47 in., in a period giltwood frame.

          Neal Auction Company
        • François-Auguste Biard Lyon 1798- Les Plâtreries 1882 , Scène de rue François Auguste Biard ; scene street ; oil on canvas ; signed lower right Huile sur toile
          Oct. 24, 2007

          François-Auguste Biard Lyon 1798- Les Plâtreries 1882 , Scène de rue François Auguste Biard ; scene street ; oil on canvas ; signed lower right Huile sur toile

          Est: €5,000 - €7,000

          Signé en bas à droite Biard. Inscrit indistinctement et daté en bas à gauche 1828 Huile sur toile

          Sotheby's
        • Deux indiens en pirogue
          Jun. 20, 2007

          Deux indiens en pirogue

          Est: €25,000 - €35,000

          FRANCOIS-AUGUSTE BIARD (LYON 1798/99 - 1882 PRES DE FONTAINEBLEAU) Deux indiens en pirogue signé 'Biard' (en bas à droite) Huile sur toile 50,2 x 61 cm. (19¾ x 24 in.)

          Christie's
        • FRANÇOIS-AUGUSTE BIARD LYON 1798- LES PLÂTRERIES 1882
          Jun. 19, 2006

          FRANÇOIS-AUGUSTE BIARD LYON 1798- LES PLÂTRERIES 1882

          Est: €2,000 - €3,000

          LE REPOS PRÈS DE L'ÂTRE [ FRANÇOIS- AUGUSTE BIARD; BY THE HEARTH; OIL ON PAPER LAID DOWN ON CANVAS; SIGNED LOWER RIGHT BIARD; POSSIBLY A VIEW OF A NORWEGIAN INTERIOR ] FRANÇOIS- AUGUSTE BIARD; BY THE HEARTH; OIL ON PAPER LAID DOWN ON CANVAS; SIGNED LOWER RIGHT BIARD; POSSIBLY A VIEW OF A NORWEGIAN INTERIOR 31,5 x 37,5 cm; 12 1/2 by 14 3/4 in. Signé en bas à droite Biard Huile sur papier marouflé sur toile NOTE Il pourrait s' agir d' un souvenir de Norvège ou de Laponie, où l' artiste a effectué plusieurs voyages.

          Sotheby's
        • Francois Auguste Biard (French 1798-1882)
          Mar. 21, 2006

          Francois Auguste Biard (French 1798-1882)

          Est: -

          The morning post signed 'Biard' (lower right) oil on canvas 88 x 114 cm. (34 1/2 x 45 in.)

          Bonhams
        • Francois Auguste Biard (French 1798-1882)
          Jun. 28, 2005

          Francois Auguste Biard (French 1798-1882)

          Est: -

          The morning post signed 'Biard' (lower right) oil on canvas 88 x 114 cm. (34 1/2 x 45 in.)

          Bonhams
        • FRANÇOIS-AUGUSTE BIARD
          Oct. 26, 2004

          FRANÇOIS-AUGUSTE BIARD

          Est: $60,000 - $80,000

          signed Biard (lower right) oil on canvas

          Sotheby's
        • Francois-Auguste Biard (1799-1882)
          Sep. 25, 2001

          Francois-Auguste Biard (1799-1882)

          Est: $3,650 - $5,110

          Polar Bear Hunt oil on canvas 12 7/8 x 16 1/8in. (32.8 x 41cm.) Born and trained in Lyon, Biard travelled throughout his career, to Egypt and Syria on the corvette La BayadŠre in 1827-28, to the Arctic regions, visiting Greenland, Lapland, Spitszbergen and the Arctic along the Siberian coast in the late 1830s and early 1840s. As court painter, he used his Arctic landscapes as backdrops to illustrate the Arctic travels of the King, when the Duc d'Orleans, in Lapland in 1795.

          Christie's
        Lots Per Page: