Loading Spinner

Charles Le Brun Sold at Auction Prices

b. 1619 - d. 1690

See Artist Details

0 Lots

Sort By:

Categories

        Auction Date

        Seller

        Seller Location

        Price Range

        to
        • Ensemble de deux pièces encadrées d'après Charles Le Brun (1619 - 1690)
          Oct. 05, 2023

          Ensemble de deux pièces encadrées d'après Charles Le Brun (1619 - 1690)

          Est: €200 - €250

          Ensemble de deux pièces encadrées d'après Charles Le Brun (1619 - 1690) L'été, L'hiver Gravure d'après un carton de Charles Le Brun pour la Tenture des Saisons 58 x 69 x 3,5 cm Two framed pieces after Charles Le Brun (1619-1690) Engraving 22,8 x 27,1 in. Estimation 200 - 250 €

          Artcurial
        • CIRCLE OF CHARLES LE BRUN (PARIS 1619-1690) Portrait of David Renouard (163
          Jul. 07, 2023

          CIRCLE OF CHARLES LE BRUN (PARIS 1619-1690) Portrait of David Renouard (163

          Est: £4,000 - £6,000

          CIRCLE OF CHARLES LE BRUN (PARIS 1619-1690) Portrait of David Renouard (1630-1699), half-length, in a russet and... oil on canvas, oval 34 3/4 x 27 1/2 in. (88.3 x 69.8 cm.)

          Christie's
        • ATTRIBUÉ À CHARLES LE BRUN (FRANÇAIS, 1619-1690) DESCENTE DE CROIX TOILE ET CHÂSSIS D'ORIGINE. IN
          Jun. 04, 2023

          ATTRIBUÉ À CHARLES LE BRUN (FRANÇAIS, 1619-1690) DESCENTE DE CROIX TOILE ET CHÂSSIS D'ORIGINE. IN

          Est: €5,000 - €7,000

          Attribué à Charles Le Brun (Français, 1619-1690) Descente de croix Toile et châssis d'origine. Inscription au revers de la toile: " Sis Louis dor " et un paraphe. Haut. 61 Larg. 47 cm. Sans cadre. A painting attributed to Charles Le Brun depicting the Descent from the Cross. Frameless. Notre tableau est une très belle version d'une composition créée par Charles Le Brun vers 1650, connue par la gravure de Claude Duflos (notre toile est dans le même sens). On note plusieurs variantes, la différence majeure concernant la tête du Christ ; ici de profil, le visage est représenté de face sur l'estampe, tourné vers le spectateur. Sur celle-ci, les deux croix des larrons, à droite et sur la colline, sont absentes. Les couleurs, avec leur gamme primaire rouge, bleu, jaune, sont caractéristiques de cette phase poussinesque de l'artiste. Le linceul qui flotte en haut de la croix est un détail iconographique qu'on trouve aussi, à la même époque, dans la "Déposition de croix" de Nicolas de Platemontagne : la croix s'apparente à l'Etendard de la Croix, auquel saint François de Sales a consacré un traité (Défense de l'Estendart de la saincte Croix de notre Sauveur Jésus-Christ, Lyon, 1600). Les écrits de ce théologien ont eu un impact profond sur la spiritualité du XVIIe siècle ; dans son chapitre intitulé 'De la façon de peindre les croix', il note " la croix comporte un traversier... auquel pendoit un voile, comme on fait maintenant en nos gonfanons, pour montrer que c'estoit l'estendart de Jesus-Christ "(F. Lanoë, dans le catalogue d'exposition A l'Ecole de Philippe de Champaigne, Evreux, 2007, p. 164).

          Rouillac
        • LE BRUN Charles (1619 - 1690) Tableaux Huile sur toile marouflée sur toile
          Apr. 18, 2023

          LE BRUN Charles (1619 - 1690) Tableaux Huile sur toile marouflée sur toile

          Est: €1,500 - €2,000

          LE BRUN Charles (1619 - 1690) Tableaux Huile sur toile marouflée sur toile "Le passage du Granique". D'après Charles Le Brun. Epoque: XVIIème. Portant au dos sur le châssis une ancienne attribution Cornelis de Wael. Dim.:+/-101x126,5cm.

          Vanderkindere
        • LE BRUN Charles (1619 - 1690). D'après. Tableaux
          Feb. 14, 2023

          LE BRUN Charles (1619 - 1690). D'après. Tableaux

          Est: €3,000 - €4,000

          Tableaux LE BRUN Charles (1619 - 1690). D'après. Huile sur toile marouflée sur toile "Le passage du Granique". D'après Charles Le Brun. Epoque: XVIIème. Portant au dos sur le châssis une ancienne attribution Cornelis de Wael. Dim.:+/-101x126,5cm.

          Vanderkindere
        • 18th/19th Century French Antique Engraving 8pc LOT
          Nov. 30, 2022

          18th/19th Century French Antique Engraving 8pc LOT

          Est: $100 - $1,000

          An estate collection with eight (8) antique historic French figural engravings. Various engravers. Subjects include: Eustache Le Sueur, founder of the French Academy des Beaux Arts (1617-1655); Guillaume de Brisacier, Secretary to the Queen of France (died 1676); Charles Le Brun, French court painter to Louis XIV (1619-1690); Nicolas de Largilliere, French painter (1656-1746); Guillaume Coustou the Elder, French Baroque sculptor (1677-1746) (3 individual works); and Jean Rodolphe Perronet, French architect and engineer (1708-1794). Largest work measures approximately 20" x 15" x .1". Condition: Good overall condition having normal age related surface wear, some having foxing and toning, and wear to edges and corners. Estate fresh to the market. Shipping: Hill Auction Gallery offers in-house ground contiguous USA domestic shipping, excluding New Mexico, for $95 plus insurance. Gallery will refer third party shippers for international buyers. Purchaser pick up available upon request. Got something to sell? Contact us at HillAuctionGallery.com

          Hill Auction Gallery
        • CHARLES LE BRUN (PARIGI 1619 - 1690) CERCHIA/SEGUACE DI
          Nov. 29, 2022

          CHARLES LE BRUN (PARIGI 1619 - 1690) CERCHIA/SEGUACE DI

          Est: €1,800 - €2,500

          Charles Le Brun (Parigi 1619 - 1690) cerchia/seguace di Clemenza di Alessandro Magno o La famiglia di Dario davanti a Alessandro Magno Olio su tela 63,5 x 91,5 cm L’opera riprende il dipinto di Charles Le Brun conservato presso il castello di Versailles. Charles Le Brun (Paris 1619 - 1690) circle/follower of Clemence of Alexander the Great or The family of Darius in front of Alexander the Great Oil on canvas 63,5 x 91,5 cm The artwork is based on the painting by Charles Le Brun kept at the Castle of Versailles.

          Lucas Aste
        • Charles Le Brun (Parigi 1619 - 1690) cerchia/seguace di
          Sep. 20, 2022

          Charles Le Brun (Parigi 1619 - 1690) cerchia/seguace di

          Est: €2,800 - €3,500

          Charles Le Brun (Parigi 1619 - 1690) cerchia/seguace di Clemenza di Alessandro Magno o La famiglia di Dario davanti a Alessandro Magno Olio su tela 63,5 x 91,5 cm L’opera riprende il dipinto di Charles Le Brun conservato presso il castello di Versailles. Charles Le Brun (Paris 1619 - 1690) circle/follower of Clemence of Alexander the Great or The family of Darius in front of Alexander the Great Oil on canvas 63,5 x 91,5 cm The artwork is based on the painting by Charles Le Brun kept at the Castle of Versailles.

          Lucas Aste
        • Maler des 18. Jahrhunderts in der Nachfolge von Charles Le Brun (1619 – 1690)
          Jun. 30, 2022

          Maler des 18. Jahrhunderts in der Nachfolge von Charles Le Brun (1619 – 1690)

          Est: €6,000 - €8,000

          Gemäldepaar MARIA BESUCHT IHRE BASE ELISABETH sowie DIE FLUCHT NACH ÄGYPTEN Öl auf Leinwand. Je 41 x 32,5 cm. In vergoldeten Prunkrahmen des 19. Jahrhunderts. Im Zentrum die schwangere Maria in rötlichem Gewand und hellblauem Mantel, weißem Schleier auf ihrem Haupt und einem gelben Nimbus. Hinter ihr geht Josef mit langem Bart, rotem Hemd und in einem braunen Obergewand, ein weißes Bündel tragend. Maria besucht ihre ebenfalls schwangere ältere Verwandte, die ihr auf den Stufen des Hauseinganges entgegenkommt. Vor dem Eingang stehen zwei weitere Angehörige, die den Ankommenden zuwinken. Das zweite Gemälde zeigt die Heilige Familie auf ihrer Flucht in hügeliger Berglandschaft. Maria hält das neugeborene Kind fest in ihrem linken Arm, während Josef den Esel an einer Leine führt. Im Himmel beobachten drei Puttiköpfe mit kleinen Flügeln das Geschehen. Harmonische Darstellungen in weichen, sanften Farbtönen. (1270714) (2) (18)

          Hampel Fine Art Auctions
        • [CHARLES LE BRUN (1619-1690)] La grande Galerie de Versailles, les deux s
          Jun. 23, 2022

          [CHARLES LE BRUN (1619-1690)] La grande Galerie de Versailles, les deux s

          Est: €1,500 - €2,000

          [CHARLES LE BRUN (1619-1690)] La grande Galerie de Versailles, les deux salons qui l'accompagnent, peints... Grand in-folio (64,5 x 47,8 cm/25,4 x 18,8 in).

          Christie's
        • Circle of CHARLES LE BRUN (Paris, 1619-1690); Saint Genevieve patron saint of Paris. Oil on canvas. Keep your original fabric. It presents overpainting and restorations. It has an 18th century frame.
          Apr. 27, 2022

          Circle of CHARLES LE BRUN (Paris, 1619-1690); Saint Genevieve patron saint of Paris. Oil on canvas. Keep your original fabric. It presents overpainting and restorations. It has an 18th century frame.

          Est: €17,000 - €18,000

          Circle of CHARLES LE BRUN (Paris, 1619-1690). "Saint Geneviève, patron saint of Paris. Oil on canvas. Preserves its original canvas. It has repainting and restorations. It has an 18th century frame. Measurements: 234 x 170 cm; 247 x 184 cm (frame). In this work the artist harmonises two different themes, firstly, he configures a religious image, dominated by the presence of a saint in genuflection, accompanied by an angel and a cherub, while the back area shows a landscape in which a war is taking place. This shows the decisive role of the saint in the resolution of the conflict, in fact, one of the most notable characteristics is to be found in the small head of the cherub, who is blowing, thus indicating a new course in the war, caused by the presence of Saint Geneviève. In the lower middle section, a small still life consisting of a book, some keys and a skein of thread, serve to identify the protagonist, as these are the iconographic attributes of Saint Geneviève, who in addition always carries a large candle, as in this specific case. Saint Genevieve (c. 419/422 AD - 502/512 AD) is the patron saint of Paris according to Roman Catholic and Orthodox tradition. Genevieve (as she is known in France) was born in Nanterre and moved to Paris. After meeting Germanus of Auxerre and Lupus of Troyes, she devoted herself to Christian life. In 451 she led a "prayer marathon" that is said to have saved Paris by routing Attila's Huns from the city. When the Germanic king Childeric I besieged the city in 464, Genevieve acted as an intermediary between the city and its besiegers, collecting food and convincing Childeric to release his prisoners. Her following and her status as patron saint of Paris were promoted by Clotilde, who may have commissioned the writing of her life. This was probably written in Tours, where Clotilde retired after the death of her husband, as is also shown by the importance of Martin of Tours as a saintly model. The technical characteristics bring this work close to the production of Charles Le Brun, who was a French painter and important art theorist. He trained in Simon Vouet's studio as a child, receiving commissions from Cardinal Richeliu at the age of fifteen. Between 1642 and 1646 he was in Rome, where he came into contact with works by Raphael, Guido Reni, the Bolognese school, etc., and where he was also a pupil of Poussin. He returned to Paris and continued with an important body of work, reaching his stylistic maturity towards the middle of the century (classicist and elegant painting). He was ennobled by Louis XIV, who appointed him Premier Peintre du Roi in 1664. His work is preserved in the Louvre in Paris, Versailles, the Los Angeles County Museum of Art, the J. Paul Getty Museum (Los Angeles, USA), the Metropolitan Museum in New York, the Musée des Beaux-Arts in Lyon (France), the Hermitage in Saint Petersburg (Russia), the National Gallery of Art in Washington D.C. (USA), the Rijksmuseum in St. Petersburg (Russia), the National Gallery of Art in Washington D.C. (USA), the Rijksmuseum in Paris (France), and the Rijksmuseum in Paris (France). (United States), the Rijksmuseum in Amsterdam, etc.

          Setdart Auction House
        • LE BRUN, Charles (*1619 +1690),/ AUDRAN, I., 4 Kupferstiche,
          Aug. 21, 2021

          LE BRUN, Charles (*1619 +1690),/ AUDRAN, I., 4 Kupferstiche,

          Est: -

          LE BRUN, Charles (*1619 +1690),/ AUDRAN, I., 4 Kupferstiche, Szenen aus den Feldzüge Alexander des Großen, 2x ca. 29 x 36 bzw. 2x 29 x 61 cm, je hG, Holzleiste

          zeitGenossen Antiquitäten - Kunst - Design
        • Maler des 18. Jahrhunderts in der Nachfolge von Charles Le Brun (1619 - 1690)
          Jun. 24, 2021

          Maler des 18. Jahrhunderts in der Nachfolge von Charles Le Brun (1619 - 1690)

          Est: €8,000 - €12,000

          Gemäldepaar MARIA BESUCHT IHRE BASE ELISABETH sowie DIE FLUCHT NACH ÄGYPTEN Öl auf Leinwand. Je 41 x 32,5 cm. In vergoldeten Prunkrahmen des 19. Jahrhunderts. Im Zentrum die schwangere Maria in rötlichem Gewand und hellblauem Mantel, weißem Schleier auf ihrem Haupt und einem gelben Nimbus. Hinter ihr geht Josef mit langem Bart, rotem Hemd und in einem braunen Obergewand, ein weißes Bündel tragend. Maria besucht ihre ebenfalls schwangere ältere Verwandte, die ihr auf den Stufen des Hauseinganges entgegenkommt. Vor dem Eingang stehen zwei weitere Angehörige, die den Ankommenden zuwinken. Das zweite Gemälde zeigt die Heilige Familie auf ihrer Flucht in hügeliger Berglandschaft. Maria hält das neugeborene Kind fest in ihrem linken Arm, während Josef den Esel an einer Leine führt. Im Himmel beobachten drei Puttiköpfe mit kleinen Flügeln das Geschehen. Harmonische Darstellungen in weichen, sanften Farbtönen. (1270714) (2) (18)

          Hampel Fine Art Auctions
        • Charles LE BRUN (1619-1690) (attr) lot of 2 red chalk"admiration and challenge"
          Jun. 06, 2021

          Charles LE BRUN (1619-1690) (attr) lot of 2 red chalk"admiration and challenge"

          Est: €1,000 - €2,000

          Charles LE BRUN (1619-1690) (attr) lot of 2 red chalk"admiration and challenge" Sizes: H=510mm L=410mm Weight (K): 2,9kg Condition: at first glance - good condition - no restoration - no repair Author / artist: Charles LE BRUN (1619-1690) (attr)

          Goldfield Auction
        • [LE BRUN, d'après Charles (1619-1690) - Louis MOREL D'ARLEUX (1755-1827)] Dissertation sur un
          May. 10, 2021

          [LE BRUN, d'après Charles (1619-1690) - Louis MOREL D'ARLEUX (1755-1827)] Dissertation sur un

          Est: €2,000 - €3,000

          [LE BRUN, d'après Charles (1619-1690) - Louis MOREL D'ARLEUX (1755-1827)] Dissertation sur un traité de Charles Le Brun concernant le rapport de la Physionomie humaine avec celle des animaux. Paris : Chalcographie du Musée Napoléon, 1806

          Christie's
        • C. Le Brun (1619-1690) French, A collection of biblical topography, engravings, inscribed in pencil, around 15
          Mar. 24, 2021

          C. Le Brun (1619-1690) French, A collection of biblical topography, engravings, inscribed in pencil, around 15

          Est: £80 - £120

          C. Le Brun (1619-1690) French, A collection of biblical topography, engravings, inscribed in pencil, around 15" x 9.5", (5).

          John Nicholson's Fine Art Auctioneers & Valuers
        • LE BRUN, CHARLES, Kopie: Die Familie des Darius vor Alexander dem Grossen.
          Nov. 06, 2020

          LE BRUN, CHARLES, Kopie: Die Familie des Darius vor Alexander dem Grossen.

          Est: CHF2,400 - CHF3,600

          LE BRUN, CHARLES (1619 Paris 1690); Kopie : Die Familie des Darius vor Alexander dem Grossen; Öl auf Leinwand, doubliert; 50,5x71 cm

          Dobiaschofsky Auktionen AG
        • Charles Le Brun (1619-1690). Le retour glorieux d’…
          Nov. 01, 2020

          Charles Le Brun (1619-1690). Le retour glorieux d’…

          Est: €9,000 - €11,000

          Charles Le Brun (1619-1690). Le retour glorieux d’Alexandre Le Grand à Babylone Panneau de tapisserie d’Aubusson (France) du début du XVIIIe siècle. Laine et soie. 262 x 471 cm (restaurations d’entretien, galons postérieurs) L’entrée triomphale d’Alexandre dans Babylone fait partie d’un ensemble de quatre toiles monumentales peintes par Le Brun (1619†1690) entre 1661 et 1665. Des quatre scènes, la plus célèbre est connue sous les deux titres de Triomphe d’Alexandre et d’Entrée d’Alexandre dans Babylone. Héritier du droit médiéval et de la mode antique, le Grand Siècle connaît les deux termes, celui de triomphe directement lié à la victoire qui fonde la souveraineté (l’armée fait l’empereur), d’autre part, en coutume féodale, la joyeuse entrée dans une ville concrétise la prise de potestas par le Prince. Dans les deux cas, que ce soit l’Entrée médiévale et le Triomphe antique, il existe une dimension de royauté universelle, représentée par le parasol. Sur ce tableau, le Brun place Alexandre au centre de la composition. Exposé à la vénération, comme le Christ le jour des Rameaux parcourant la voie triomphale, il incarne le fameux cantique des acclamations carolingiennes Christus Vincit, Christus régnât, Christus imperat, sur un char attelé à l’éléphant du butin pris aux Perses vaincus. Alexandre s’affranchit de l’étroite fonction de roi macédonien, quitte le rang de Primus interparès des guerriers balkaniques et domine le cortège autant que la ville de Babylone. Orné d’une scène de combat, le char sert d’ex-voto à la victoire. Alexandre tient à la main le sceptre de souverain surmonté d’une Victoire qui légitime à la fois la potestas et l’auctoritas (le pouvoir temporel et l’autorité spirituelle) parce qu’il est à la fois roi, prêtre et prophète. L’officier à cheval est l’un des généraux, Héphaistion, qui a fait ouvrir les portes à deux battants comme le veulent les honneurs royaux et donné l’ordre de brûler de l’encens dans les trépieds et de répandre des fleurs sur le sol : l’encens représente au sens fort la présence divine, tout en dégageant la fameuse « odeur de sainteté », tandis que les fleurs comme le lys de l’Annonciation, les rameaux, le rosaire expriment tout ce que l’iconographie chrétienne véhicule. Alexandre conduit son armée sur la voie glorieuse, assumant la responsabilité de la conduire dans l’histoire impérissable. Au sommet de son génie, Charles Le Brun avait été reconnu comme le seul artiste capable de créer l’image du palais céleste de la royauté universelle, le décor de la galerie des Glaces de Versailles. En ce sens, ce tableau de l’Entrée d’Alexandre dans Babylone couronne autant l’artiste que le Roi-Soleil. Il précède les oeuvres de Gaspard Diziani et Francesco Fontebasso, auteurs chacun d’une interprétation de l’entrée d’Alexandre à Babylone.

          Osenat
        • French Art.- Parker (K.T.) & J.Mathey. Antoine Watteau: Catalogue Complet de son Oeuvre Dessiné, 2 vol., Paris, 1957 & others on French art (c.35)
          Oct. 22, 2020

          French Art.- Parker (K.T.) & J.Mathey. Antoine Watteau: Catalogue Complet de son Oeuvre Dessiné, 2 vol., Paris, 1957 & others on French art (c.35)

          Est: £150 - £200

          NO RESERVE French Art.- Parker (K.T.) & J.Mathey. Antoine Watteau: Catalogue Complet de son Oeuvre Dessiné, 2 vol. [&] Antoine Watteau: Peintures Réapparues..., together 3 vol., Paris, 1957-59 § Gady (B.) & Nicolas Milovanovic. Charles Le Brun (1619-1690), Lens, 2016 § Rosenberg (P.) & others. Chardin, original wrappers, 2000 § Rothlisberger (M.) Claude Lorrain: The Wildenstein Album, Paris, 1962; The Claude Lorrain Album in the Norton Simon, Inc. Museum of Art, Los Angeles, 1971 § Châtelet (Albert) Jean Prévost Le Maître de Moulins, Paris, 2001, illustrations, some colour, all but the third original cloth or boards, one or two a little rubbed, the last two with dust-jackets; and c.30 others on French art, v.s. (c.35)

          Forum Auctions - UK
        • PITTORE DEL XVII SECOLO
          Sep. 24, 2020

          PITTORE DEL XVII SECOLO

          Est: €800 - €1,200

          Ritratto di M.me de la Valière come Maddalena Olio su tela ovale, cm 82X65,5 La tela trova confronto con il dipinto di Charles Le Brun (Parigi, 1619 - 1690) originariamente conservato nella Chiesa del Convento dei Carmelitani di Leis a Parigi, dove venne trafugato durante la Rivoluzione. Tale quadro è attualmente esposto al Louvre.

          Wannenes Art Auctions
        • Gérard Edelinck, 1640 Antwerpen - 1707 Paris
          Jul. 25, 2020

          Gérard Edelinck, 1640 Antwerpen - 1707 Paris

          Est: -

          Kupferstich/Papier. Jesus am Kreuz, nach einem Gemälde von Charles Le Brun (1619 - 1690). Blatt mittig geschnitten. Gute Erhaltung. Frankreich, 17. Jh. H x B ca. 95 x 68 cm, ger., u. Gl.

          Kunst & Auktionshaus Walter Ginhart
        • Le Brun, Charles - (1619 Paris 1690) zugeschr. Aphrodite und Hephaistos
          May. 13, 2020

          Le Brun, Charles - (1619 Paris 1690) zugeschr. Aphrodite und Hephaistos

          Est: €160 - €240

          Le Brun, Charles (1619 Paris 1690) zugeschr. Aphrodite und Hephaistos in Begleitung von Eros. Kohlestiftzeichnung auf Hadernpapier. Blgr. 24 x 30 cm. WZ mit drei nebeneinander angeordneten Mondsicheln, je mit antropomorphen Profile, verm. ital. Papiermühle. Mit Geheimschrift im Papier. Verso mit alten Inv.-Nr. Unt. Passep. mont. - Geglätteter Mittelfalz. Tls. etw. stockfl. u. lichtrandig.

          Kiefer Buch- und Kunstauktionen
        • CHARLES LE BRUNE (PARIGI 1619 - 1690) CERCHIA DI FRENCH SCHOOL
          Nov. 11, 2019

          CHARLES LE BRUNE (PARIGI 1619 - 1690) CERCHIA DI FRENCH SCHOOL

          Est: €13,000 - €15,000

          ”Scena dalle storie di Alessandro Magno” Olio su tela 118x166 cm Nel 1660, Charles Le Brun, primo pittore del re, realizza a Fontainebleau un grande dipinto raffigurante le Regina di Persia ai piedi di Alessandro, oggi conservato nella Reggia di Versailles. Alessandro è rappresentato dopo la sua vittoria su Dario nella battaglia di Isso e offre la sua protezione alla famiglia del sovrano vinto, esaltando, in questo modo, le virtù del grande condottiero. Il successo di questa composizione spinge il pittore a intraprendere un ciclo monumentale sulla vita di Alessandro. In quattro tele raffigura: Alessandro entra in Babilonia, Battaglia di Granico, Battaglia di Idaspe e Alessandro e Poro. I quattro dipinti, di formato monumentale, sono presentati al Salon del 1673 e entrano nelle le collezioni di Luigi XIV. Successivamente, le composizioni saranno riprodotte in arazzi presso la Manufacture des Gobelins. La monumentale e splendida opera, giunta nella collezione attuale come opera di bottega di Charles Le Brun, espone una rappresentazione che integra le famose tele che il Maestro francese ha realizzato per Luigi XIV.

          Lucas Aste
        • French Royal Marriage Antique Print
          Oct. 26, 2019

          French Royal Marriage Antique Print

          Est: $50 - $75

          Charles Le Brun (1619-1690). Ceremonie du mariage de Louis XIV. Old master print engraved by Edme Jeaurat (1688-1738). Paris: 1731. .

          Copake Auction Inc.
        • CHARLES LE BRUN pinxit, PIERRE PICAULT sculpit - Ainsi par la vertu seleveni les héros sic virtus evehit ardena, Il est d'un roi de se vaincre...
          Sep. 18, 2019

          CHARLES LE BRUN pinxit, PIERRE PICAULT sculpit - Ainsi par la vertu seleveni les héros sic virtus evehit ardena, Il est d'un roi de se vaincre...

          Est: -

          757 CHARLES LE BRUN pinxit Paris 1619 - 1690 PIERRE PICAULT sculpit Blois 1680 - Paris 1711 Ainsi par la vertu seleveni les héros sic virtus evehit ardena Il est d'un roi de se vaincre... Engravings (two) Signed and titled. Measurements 37.5 x 54 cm sheet 38 x 43.5 cm

          Subastas Segre
        • Charles Le Brun Attrib Portrait Man Oil on Canvas
          Jan. 20, 2019

          Charles Le Brun Attrib Portrait Man Oil on Canvas

          Est: -

          Attributed to Charles Le Brun (French, 1619-1690) "Portrait of a Man," possibly a self-portrait at 33 years old from the inscription on reverse, "C. Le Brun ft / 1652 / 1619 / 33 yrs old. Oval: 16.5" x 13.5" W; oval frame: 19.75" H x 17.25" W x 1.25" D. Overall craquelure and paint loss.

          Auctions at Showplace
        • École de Charles LE BRUN (Paris 1619-1690)
          Nov. 16, 2018

          École de Charles LE BRUN (Paris 1619-1690)

          Est: €300 - €500

          École de Charles LE BRUN (Paris 1619-1690) Recto: Tête de femme de profil Verso: Étude de pied Sanguine et rehauts de blanc Taches School of Charles Le Brun, recto: a three-quarter head of a woman, verso: study of a foot, sanguine and white highlights. 19 x 16cm - 7 1/2 X 6 1/4 IN. €300-500

          Tajan
        • Charles Le Brun et collaborateurs Paris, 1619 - 1690 Portrait de Charles Perrault Huile sur toile
          Nov. 13, 2018

          Charles Le Brun et collaborateurs Paris, 1619 - 1690 Portrait de Charles Perrault Huile sur toile

          Est: €150,000 - €200,000

          Charles Le Brun et collaborateurs Paris, 1619 - 1690 Portrait de Charles Perrault Huile sur toile (Restaurations) Portrait of Charles Perrault, oil on canvas, by Ch. Le Brun and coworkers h: 135,50 w: 97,50 cm Provenance : Mentionné dans l'inventaire de Charles Perrault du 26 avril 1672 : " Mon portrait peint par Monsieur Le Brun de la hauteur de cinq piedz avec bordure dorée " ; Collection de la comtesse Yves de Rasilly, Bergerac, jusqu'en 1995 ; Acquis auprès de cette dernière par l'actuel propriétaire ; Collection particulière, Dordogne Bibliographie : Jacques Barchilon, " Charles Perrault à travers les documents du Minutier Central des Archives Nationales : l'inventaire de ses meubles en 1672 ", in 'XVIIe siècle', Paris, 1964, p. 12 Charles Perrault, 'La Peinture', ed. de J.-L. Gautier-Gentès, Paris, 1992, p. 16-17, note 18 Bénédicte Gady, 'L'ascension de Charles Le Brun : liens sociaux et production artistique', Paris, 2010, p. 500, mentionné dans la note 1405 Patricia Bouchenot-Déchin, 'Charles Perrault', Paris, Fayard, 2018, p. 107 et 109 Commentaire : En janvier 2018, nous découvrions dans un hôtel particulier parisien un beau portrait d'homme au pastel que nous pûmes identifier rapidement comme étant celui de Charles Perrault par Charles Le Brun, décrit par Perrault lui-même dans l'inventaire de ses biens réalisé au moment de son mariage en 1672 (fig. 1)1. Passé entre les mains de plusieurs collectionneurs avertis, puis resté dans la même famille depuis le début du XXe siècle, ce pastel a depuis rejoint les collections du musée du château de Versailles. Au sein de l'inventaire de 1672, quelques lignes après la description du pastel, se trouve cette autre mention : " Mon portrait peint par Monsieur Le Brun ". Prisé 500 livres, il s'agit, et de loin, du tableau estimé le plus cher de l'inventaire. Si sa trace avait été perdue, deux importants témoignages visuels avaient permis d'en conserver le souvenir jusqu'à sa récente redécouverte. D'une part, la gravure d'Etienne Baudet de 1675, reproduisant dans un ovale le buste de Perrault par Le Brun (fig. 2), et d'autre part, événement bien plus rare, une copie de ce portrait contemporaine de l'original : le morceau de réception à l'Académie royale du peintre Philippe Lallemand, remis en 1672 et aujourd'hui conservé au château de Versailles². estampe d'Etienne Baudet mentionne la date de 1665 pour notre portrait, qui fut certainement réalisé quelques années plus tard. La décennie 1660 correspond pour Charles Perrault à une période d'apogée dans sa carrière auprès du roi et de son principal ministre, Colbert. En 1662 était créée à l'initiative de ce dernier la Petite Académie, conseil restreint rassemblant à ses débuts quatre hommes de lettres autour du ministre, et qui était chargé de la conception de l'image royale sous toutes ces formes, des écrits aux médailles, en passant par les devises, les cycles décoratifs, et enfin tous les arts. Ses membres avaient été choisis pour leurs compétences littéraires et leur culture classique, les rendant capables de choisir dans les sources anciennes des sujets propres à souligner les multiples vertus du roi. Ils devinrent ainsi les concepteurs d'une partie des grands décors royaux, dont ceux que nous pouvons encore admirer aujourd'hui à Versailles. Nommé secrétaire de cette académie dès sa création, Charles Perrault put compter dans cette tâche sur l'aide de son frère, l'architecte Claude Perrault, associant ainsi à sa plume et à ses idées un habile crayon permettant de les matérialiser3. Quelques années plus tard, en 1668, Perrault fut nommé Premier Commis des Bâtiments du roi. Ce rôle amena l'écrivain à collaborer étroitement avec Charles Le Brun, premier peintre de Louis XIV, et les deux hommes nouèrent une relation d'amitié et d'estime dont l'histoire a gardé la trace

          Artcurial
        • CHARLES LE BRUN (FRENCH 1619-1690) PASTEL PORTRAIT
          Oct. 28, 2018

          CHARLES LE BRUN (FRENCH 1619-1690) PASTEL PORTRAIT

          Est: $2,500 - $3,500

          In fine frame. Gallery labels for Gallerie Charpentier and Alessandro Durini Di Monza NYC. With old hand written note attached to backing board. Dimensions: (Frame) H 29.5" x W 25.5", (Pastel) 18.5" x W 15" Condition: Some rubbing and spotting to pastel. Frame with losses.

          Westport Auction
        • AFTER CHARLES LE BRUN, (FRENCH 1616-1690), "LA VERTU SURMONTE TOUT OBSTACLE"; TOGETHER WITH THREE COMPANIONS FROM THE SERIES OF ALEX...
          Oct. 16, 2018

          AFTER CHARLES LE BRUN, (FRENCH 1616-1690), "LA VERTU SURMONTE TOUT OBSTACLE"; TOGETHER WITH THREE COMPANIONS FROM THE SERIES OF ALEX...

          Est: $500 - $700

          AFTER CHARLES LE BRUN (french 1616-1690) "LA VERTU SURMONTE TOUT OBSTACLE"; TOGETHER WITH THREE COMPANIONS FROM THE SERIES OF ALEXANDER THE GREAT'S BATTLES 1672. Etching and engraving by Gérard Audran (FRENCH 1640-1703) Image size: 9 7/8 x 20 3/8 in. (25.1 x 51.8cm) together with three companion prints: "LA VERTU PLAIST QUOIQUE VAINCUE"" "LA VERTU EST DIGNE DE L'EMPIRE DU MONDE" "LA VRAIE VALEUR EST TOUJOURS INVINCIBLE" (4) provenance: Property of a Virginia Gentleman.

          Freeman's
        • Charles Le Brun Paris, 1619 - 1690 Portrait de Charles Perrault (1628 - 1703) Pastel sur papier
          Mar. 21, 2018

          Charles Le Brun Paris, 1619 - 1690 Portrait de Charles Perrault (1628 - 1703) Pastel sur papier

          Est: €70,000 - €100,000

          Charles Le Brun Paris, 1619 - 1690 Portrait de Charles Perrault (1628 - 1703) Pastel sur papier (Mouillure à droite et en bas) Portrait of Charles Perrault, pastel, by Ch. Le Brun h: 53 w: 41 cm Provenance : Mentionné dans l''inventaire de Charles Perrault de 1672 : " mon portrait en pastel faict par Monsieur le Brun avec sa glace de cristal, sa bordure taillée et dorée de deux piedz de haut " ; Collection Defer-Dumesnil, son cachet (L. 739) en bas à droite ; Sa vente, Paris, Hôtel Drouot, 10-12 mai 1900, Me Boudin et Foucault, n° 176 ; Collection de la comtesse Boselli ; Sa vente, Paris, galerie Georges Petit, 26-28 juin 1919, n° 32 ; Famille Pourtalès, depuis le début du XXe siècle ; Puis par descendance ; Collection particulière, Paris Bibliographie : Jacques Barchilon, " Charles Perrault à travers les documents du Minutier Central des Archives Nationales : l''inventaire de ses meubles en 1672 ", in ''XVIIe siècle'', Paris, 1964, p. 11 Charles Perrault, ''La Peinture'', ed. de J.-L. Gautier-Gentès, Paris, 1992, p. 16-17, note 18 Patricia Bouchenot-Déchin, ''Charles Perrault'', Paris, Fayard, 2018, repr. en p.1 du cahier hors-texte Commentaire : ''Le Chat botté, Barbe bleue, Le petit chaperon rouge, La belle au bois dormant, Peau d''âne''… tous ces personnages aux aventures romanesques émerveillent aujourd''hui encore tous les lecteurs de contes, des plus jeunes aux plus âgés. Issues de diverses sources et traditions, ces histoires qui ont éveillé l''imaginaire de milliers d''enfants doivent en grande partie leur immense popularité et leur large diffusion à la plume de Charles Perrault, qui les réunit au sein des ''Contes de la Mère l''Oye'' publiés à Paris en 1697. Or, si chacun connait aujourd''hui " Les contes de Perrault ", le grand public ignore bien souvent le rôle important que joua l''écrivain dans l''élaboration de la politique artistique de Louis XIV. La redécouverte de son portrait au pastel par Charles Le Brun, nous donne ici l''occasion de raconter une autre histoire, non fictive cette fois-ci : celle de l''homme de lettre, du premier peintre du Roi Soleil, du ministre Colbert et des décors de la plus grande demeure princière d''Europe : le château de Versailles. En 1662 était créée à l''initiative de Colbert la Petite Académie. Rassemblant à ses débuts quatre lettrés autour du ministre, ce petit conseil était chargé de la conception de l''image royale sous toutes ces formes, des écrits aux médailles, en passant par les devises, le décors des bâtiments, et enfin tous les arts. Les compétences de ses membres étaient propres à discerner dans les sources anciennes des sujets propres à souligner les multiples vertus du roi et ils devinrent ainsi les concepteurs d''une partie des grands décors royaux, dont ceux que nous pouvons encore admirer aujourd''hui à Versailles. Nommé secrétaire de cette académie dès sa création, Charles Perrault put compter dans cette tâche sur l''aide de son frère, l''architecte Claude Perrault, associant ainsi à sa plume et à ses idées un habile crayon permettant de les matérialiser1. Ce rôle amena l''écrivain à collaborer étroitement avec Charles Le Brun, premier peintre de Louis XIV, et les deux hommes nouèrent une relation d''amitié et d''estime dont l''histoire a gardé les traces. Charles Perrault célèbre l''artiste dans ses écrits, notamment dans la notice qu''il lui consacre dans les ''Hommes illustres'' : " Outre le don de peindre, qu''il avoit dans un très-haut degré, il avoit l''esprit net & penetrant, capable de reussir en tout ce qu''il auroit voulu entreprendre² ". Le peintre utilisa quant à lui son talent pour illustrer les traits de l''écrivain qu''il représenta au moins à deux reprises : l''inventaire établi par Perrault lui-même au moment de son mariage en 1672 signale en effet deux portraits de lui par Le Brun, l''un sur toile et le second, qui n''est autre que celui que nous présentons, au pastel. Une gravure d''Etienne Baudet (fig. 1), datée de 1675 mais dont la lettre mentionne la date de 1665, reproduit le portrait peint aujourd''hui disparu. En 1672, le morceau de réception soumis à l''Académie royale par le peintre Philippe Lallemant, un savant portrait de Charles Perrault, s''inspire également des œuvres de Le Brun (fig. 2)3. Les portraits au pastel de Le Brun sont relativement rares. Il put se familiariser avec la technique lors de son apprentissage auprès de Simon Vouet (voir lots 1, 2 et 3 de ce catalogue) et devait par la suite privilégier ce procédé plus rapide que la peinture à l''huile. Olivier d''Ormesson écrit ainsi en 1665 " [M. Le Brun] me témoigna vouloir faire mon portrait au pastel (…) et me fit dire qu''il n''osoit le faire en huile, l''ayant refusé mesme à M. Colbert4 " : c''est dire le traitement de faveur dont bénéficia Charles Perrault cette même année ! Les autres portraits au pastel que nous conservons de Le Brun sont principalement des effigies du roi dont plusieurs exemples magnifiques provenant de l''atelier de l''artiste sont conservés au musée du Louvre5. Le portrait au pastel de Charles Perrault par Charles Le Brun permet d''illustrer l''habileté de l''artiste tant dans la maîtrise de cette technique délicate que dans l''art du portrait à proprement parler, celui de rendre avec vérité les traits et la psychologie du modèle. Le peintre s''est ici concentré sur le visage de Perrault, représenté en buste, laissant la feuille vierge à l''arrière-plan. Le médium employé et cette absence d''attributs excluent ce portrait de la sphère officielle et peuvent être un indice du statut et de la destination de ce pastel : il pourrait constituer une étape préparatoire au portrait peint sur toile aujourd''hui disparu que le peintre aurait offert à son commanditaire au lieu de le conserver dans ses cartons, ou bien avoir été exécuté pour lui-même, son apparente simplicité et sa spontanéité étant le meilleur témoignage de la proximité entre le peintre et son modèle, en marge des commandes de Colbert et des fastes versaillais. 1. Voir à ce sujet M. Cojannot-Le Blanc, " Les artistes privés de l''invention ? Réflexions sur les " desseins " de Charles et Claude Perrault pour les Bâtiments du roi dans les années 1660 ", in XVIIe siècle, 2014/3, n° 264, p. 467-479. 2. Ch. Perrault, ''Les Hommes illustres…'', Paris, 1698, p. 251 3. Huile sur toile, 134 x 100 cm, Versailles, musée du château, inv. M.V. 3577 4. Cité dans le cat. exp. ''Charles Le Brun, peintre et dessinateur'', Versailles, 1963, p. 405 5. Inv. 29874, 29873 et 29872.

          Artcurial
        • CIRCLE OF CHARLES LE BRUN (FRENCH 1619-1691). "La Conquête de la Franche-Comté". Detail of Louis XIV as a victorious hero. pen and ink with wash. signed 'C. Le Brun 1675' to lower right. mounted and framed.
          Jun. 13, 2017

          CIRCLE OF CHARLES LE BRUN (FRENCH 1619-1691). "La Conquête de la Franche-Comté". Detail of Louis XIV as a victorious hero. pen and ink with wash. signed 'C. Le Brun 1675' to lower right. mounted and framed.

          Est: £350 - £450

          CIRCLE OF CHARLES LE BRUN (FRENCH 1619-1691). "La Conquête de la Franche-Comté". Detail of Louis XIV as a victorious hero. pen and ink with wash. signed 'C. Le Brun 1675' to lower right. mounted and framed.

          Chiswick Auctions
        • LE BRUN, CHARLES (CIRCLE OF)
          Mar. 29, 2017

          LE BRUN, CHARLES (CIRCLE OF)

          Est: CHF4,000 - CHF6,000

          LE BRUN, CHARLES (CIRCLE OF) (1619 Paris 1690) The Battle of Arbelles. Circa 1674. Oil on paper on canvas. 98 x 243 cm. Provenance: - Swiss private collection. This painting references a monumental composition by Charles Lebrun which is currently located in the Musée du Louvre in Paris (Inv. No. 2895, 1669, oil on canvas, 4.70 x 12.65 m). --------------- LE BRUN, CHARLES (UMKREIS) (1619 Paris 1690) Die Schlacht von Arbelles. Um 1674. Öl auf Papier auf Leinwand. 98 x 243 cm. Provenienz: Schweizer Privatsammlung. Das Gemälde greift die monumentale Komposition von Charles Lebrun auf, welche sich heute im Musée du Louvre in Paris befindet (Inv. Nr. 2895, 1669, Öl auf Leinwand, 4,70 x 12,65 m).

          Koller Auctions
        • CHARLES LE BRUN (PARIS 1619-1690) Étude pour une muse : Euterpe avec numéro
          Mar. 22, 2017

          CHARLES LE BRUN (PARIS 1619-1690) Étude pour une muse : Euterpe avec numéro

          Est: €30,000 - €50,000

          CHARLES LE BRUN (PARIS 1619-1690) Étude pour une muse : Euterpe avec numérotation ‘no 8’ pierre noire, craie blanche sur papier brun, traits d’encadrement à la pierre noire 24,8 x 19,8 cm.

          Christie's
        • After Charles le Brun (FRENCH, 1619-1690) Engraving
          Mar. 21, 2016

          After Charles le Brun (FRENCH, 1619-1690) Engraving

          Est: $500 - $700

          Titled Aurora, engraved by Pierre Mariette, 17th century.

          Locati LLC
        • After Charles Le Brun, French (1619-1690), Mythological scene, engraving, 14 1/4 x 20 1/2 inches
          Feb. 21, 2015

          After Charles Le Brun, French (1619-1690), Mythological scene, engraving, 14 1/4 x 20 1/2 inches

          Est: $300 - $500

          After Charles Le Brun French (1619-1690) Mythological scene, engraving, framed. 14 1/4 x 20 1/2 inches

          Link Auction Galleries
        • Prints, Greco-Roman Dramatic Scenes
          Dec. 13, 2014

          Prints, Greco-Roman Dramatic Scenes

          Est: $100 - $200

          (lot of 4) Continental School (late17th/early18th century), Greco-Roman Dramatic Scenes, engravings, each signed within plate indistinctly, one possibly engraved by Charles le Brun (French, 1619-1690), overall (each framed/largest): 23.5"h x 20"w

          Clars Auctions
        • After Charles Le Brun (French 1619-1690) Oil on wood panel
          Nov. 19, 2014

          After Charles Le Brun (French 1619-1690) Oil on wood panel

          Est: $2,000 - $3,000

          After CHARLES LE BRUN(French 1619-1690) Atalanta and Meleager Oil on wood panel 14.5 inches x 18.5 inches (37 x 47 cm)

          Jackson's International
        • Follower of Charles le Brun
          Sep. 21, 2013

          Follower of Charles le Brun

          Est: $1,200 - $1,800

          (French, 1619-1690)Israelites Gathering Manna in the Desert, 18th century or earlier, signed, oil on canvas, 21 x 12-1/2 in.; carved, painted and parcel gilt wood frame, probably Heydenryk, lined early 20th century with paste and linen, crackle, flaking, areas of overcleaning, old retouch in sky; losses to frame. Provenance: Private Collection

          Brunk Auctions
        • Etchings, After Charles Le Brun, ''der Vier Elemente'' suite
          Sep. 07, 2013

          Etchings, After Charles Le Brun, ''der Vier Elemente'' suite

          Est: $300 - $500

          (lot of 3) After Charles Le Brun (French, 1619-1690), Water, Wind and Earth, from ''der Vier Elemente (The Four Elements)'' suite, circa 1685, etchings, sights: 15.5"h x 22.25"w, overalls (with frames): 22.875"h x 30.25"w. Note: A founding member of the Royal Academy of Painting and Sculpture in 1638, Charles Le Brun is recognized as a leading figure in 17th-century French art

          Clars Auctions
        • Etchings, After Charles Le Brun, from ''der Vier Elemente'' suite
          Aug. 11, 2013

          Etchings, After Charles Le Brun, from ''der Vier Elemente'' suite

          Est: $1,000 - $2,000

          (lot of 3) After Charles Le Brun (French, 1619-1690), Water, Wind and Earth, from ''der Vier Elemente (The Four Elements)'' suite, circa 1685, etchings, sights: 15.5"h x 22.25"w, overalls (with frames): 22.875"h x 30.25"w. Note: A founding member of the Royal Academy of Painting and Sculpture in 1638, Charles Le Brun is recognized as a leading figure in 17th-century French art

          Clars Auctions
        • LE BRUN, Charles (1619 - 1690) after, by Sébastien LE CLERC, the Elder (1637 - 1714)
          Jun. 20, 2013

          LE BRUN, Charles (1619 - 1690) after, by Sébastien LE CLERC, the Elder (1637 - 1714)

          Est: -

          LE BRUN, Charles (1619 - 1690) after, by Sébastien LE CLERC, the Elder (1637 - 1714) Caracteres des Passions the set of 20 engravings including title, good impressions, with margins, together with Divers Dessins de Figures, 22 engravings including title, including ten by Della Bella, (De Vesme 300-303, 305-6, 315, 317-8, 354), together with Divers Desseins de Figures et de Paysages pour apprendre a dessiner a la plume, 19 engravings including title by Le Clerc, together with Varie Figure(L. 201-213, 403-405) by Jacques Callot, 17 etchings including title (final states), together with Veües de plusiers petits endroits des Faubourgs de Paris, 32 engraved plates including title, by Le Clerc and others, all suites but the one by Callot published by Chereau, Paris, second quarter 17th century, in a 17th century sprinkled calf binding, gilt spine, the front cover detached. Plates: 3 x 6 in. (75 x 155 mm.) Sheets: 4 1/8 x 7½ in. (110 x 190 mm.) Provenance: Acquired from De Nobele, 1982.

          Christie's
        • Apr. 15, 2013

          Est: -

          CHARLES LE BRUN (PARIS 1619-1690) Le sacrifice de Polyxène monogrammé et daté 'C.L.B.F./1647' (en bas à gauche) huile sur toile 179 x 131 cm.

          Christie's
        • Apr. 10, 2013

          Est: -

          Charles LE BRUN (Paris 1619-1690) Figure féminine les bras levés avec inscriptions 'Lebrun fecit' sanguine, craie blanche, sur papier beige, filigrane grappe de raisins 379 x 265 mm.

          Christie's
        • Carl Le Brun (attributed) XVIII-XIX Flemish School - Oil on oak panel ( basketed )
          Feb. 09, 2013

          Carl Le Brun (attributed) XVIII-XIX Flemish School - Oil on oak panel ( basketed )

          Est: £400 - £600

          Carl Le Brun (attributed) XVIII-XIX Flemish School Oil on oak panel ( basketed ) Figures on a country path with village and church with steeple to distance 16 1/2 x 22" (Son of Charles Le Brun 1619-1690 )

          Claydon Auctioneers
        • Carl Le Brun (attributed) XVIII-XIX Flemish School
          Nov. 30, 2012

          Carl Le Brun (attributed) XVIII-XIX Flemish School

          Est: £400 - £600

          Carl Le Brun (attributed) XVIII-XIX Flemish School Oil on oak panel (basketed) Figures on a country path with village and church with steeple to distance 16 1/2 x 22" (Son of Charles Le Brun 1619-1690 )

          Claydon Auctioneers
        • *Attributed to Charles Le Brun, (French, 1619-1690), Fighting Warrior
          May. 02, 2012

          *Attributed to Charles Le Brun, (French, 1619-1690), Fighting Warrior

          Est: $4,000 - $6,000

          Attributed to Charles Le Brun (French, 1619-1690) Fighting Warrior sanguine on paper 10 x 8 inches.

          Hindman
        • Charles Le Brun Paris, 1619 - 1690 Le Christ en croix Huile sur toile
          Mar. 28, 2012

          Charles Le Brun Paris, 1619 - 1690 Le Christ en croix Huile sur toile

          Est: €40,000 - €60,000

          Charles Le Brun Paris, 1619 - 1690 Le Christ en croix Huile sur toile 'CHRIST ON THE CROSS', OIL ON CANVAS, BY CHARLES LE BRUN h: 81 w: 65 cm Provenance : Collection Jacques Thuillier, Paris Bibliographie : Catherine Bourdieu-Weiss, Jean-Pierre Cuzin, Gabriel Diss, 'Catalogue des peintures, Musée départemental Georges de La Tour. Vic-sur-Seille', Metz, 2003, mentionné dans la notice du n°11. Commentaire : Notre Christ en croix est une des œuvres les plus précoces de l'artiste. Peu d'œuvres de Le Brun avant son départ pour Rome où il accompagna Poussin en 1642 sont en effet connues. La plus célèbre mérite néanmoins quelques rapprochements avec notre 'Christ en croix'. A peine âgé de 20 ans et sortant des ateliers de François Perrier puis de Simon Vouet, Le Brun démontre de façon précoce son immense talent dans 'Le martyre de Jean l'Evangéliste' (Fig. 1) peint pour le maître-autel de la chapelle de la communauté des Peintres et Sculpteurs à l'église du Saint-Sépulcre, rue Saint-Denis à Paris. Le modèle pour saint Jean et celui de notre Christ semble être le même, les groupes de deux angelots sont très proches, à la fois dans leur traitement et dans la place qu'ils tiennent dans la composition. Notre tableau a probablement été réalisé simultanément à une autre version donnée par Jacques Thuillier au Musée de Vic-sur-Seille en 1998 [1]. La composition a été gravée par François Poilly du vivant de Lebrun avec l'inscription 'Le Brun invenit et pinxit / Poilly fecit' [2]. L'estampe reproduit tous les détails du tableau, mais il manque le groupe des deux angelots. Comme le remarque la notice du catalogue de Vic-sur-Seille, " à regarder attentivement il semblerait que le graveur ait soigneusement effacé le groupe d'angelots et l'ait remplacé par de simples nuées. Le pied de l'enfant qui était placé le plus bas apparaît en effet encore. Peut-être Poilly a-t-il apporté cette modification sur le conseil de Le Brun lui-même, qui devait voir dans ce motif une maladresse de jeunesse[3]. " Le Brun choisit de représenter le moment narré aussi bien par Matthieu, Luc que Marc, celui où " à midi, l'obscurité se fit sur tout le pays, et dura jusqu'à trois heures de l'après midi. Vers trois heures, Jésus cria d'une voix forte : " Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné[4] ? "" Saint Jean supporte la Vierge évanouie. Un soldat semble se joindre à cette scène de compassion ; il pourrait s'agir de saint Longin mais l'on ne comprendrait alors pas pourquoi le flan du Christ n'est pas encore percé de la lance de ce soldat converti sitôt son acte commis à l'encontre du corps du Christ. La réponse réside dans le tableau de Vic-sur-Seille où le percement du flanc droit du Christ apparaît très clairement. Dans notre version, Le Brun aurait-il souhaité présenter une version "magnifiée" du Christ mourant ? L'on ne distingue en effet aucune blessure et le sang est à peine suggéré par de légers bruns aux pieds du Christ alors que la version de Vic-sur-Seille est elle très démonstrative des blessures et saignements. Notre tableau était il l'objet d'une commande particulière avec des instructions précises données à l'artiste ? La simplicité de la composition et la subtilité de l'harmonie de tons concentrent notre attention sur la figure expirante du Christ sacrifié. Par son traitement proche des idées jansénistes, il n'est pas à exclure que notre toile ai pu être l'objet d'une commande d'un des premiers suiveurs des idées de Port-Royal. Lorsque Philippe de Champaigne réalise ses grands Christ vers 1650-1655, il adoptera les solutions retenues plus de quinze ans auparavant par Le Brun, pourtant de 20 ans son cadet. 1 - Huile sur bois, 67 x 48 cm., les seules différences notables avec notre tableau résident dans le support utilisé, dans la taille légèrement plus réduite, dans un traitement moins onctueux mais aussi dans le texte du titulus qui se limite dans la version de Vic-sur-Seille à l'abréviation 'INRI.' 2 - Daniel Wildenstein, " Les oeuvres de Charles Le Brun d'après les gravures de son temps ", in 'La Gazette des Beaux-Arts', Paris, 1965, n°71 3 - Catherine Bourdieu-Weiss, Jean-Pierre Cuzin, Gabriel Diss, 'Catalogue des peintures du musée départemental Georges de La Tour', Metz, 2003, notice du n°11. 4 - Matthieu, 27, 45-46

          Artcurial
        Lots Per Page:

        Auction Houses Selling Works by Charles Le Brun