Loading Spinner

Eugène Delacroix Sold at Auction Prices

Painter, Engraver, Lithographer, b. 1798 - d. 1863

See Artist Details

0 Lots

Sort By:

Categories

                  Auction Date

                  Seller

                  Seller Location

                  Price Range

                  to
                  • Attribué à Eugène DELACROIX (1798-1863) Etudes pour le plafond d’Apollon
                    Apr. 07, 2024

                    Attribué à Eugène DELACROIX (1798-1863) Etudes pour le plafond d’Apollon

                    Est: €400 - €600

                    Attribué à Eugène DELACROIX (1798-1863) Etudes pour le plafond d’Apollon Crayon noir 22,7 x 36,4 cm Provenance : Faux cachet de l’atelier Delacroix (cachet dit d’Andrieu) en bas (Lugt n°838) Insolé pencil, 8.6 x 14.1 in

                    Osenat
                  • FRENCH SCHOOL, MONOGRAMMED E.D., ATTRIB. TO EUGENE DELACROIX (1798-1863): RIDER AT DUSK, OIL ON CANVAS MAROUFLATED ON PANEL
                    Mar. 28, 2024

                    FRENCH SCHOOL, MONOGRAMMED E.D., ATTRIB. TO EUGENE DELACROIX (1798-1863): RIDER AT DUSK, OIL ON CANVAS MAROUFLATED ON PANEL

                    Est: €500 - €1,000

                    Work: ca. 29 x 24 cm Frame: 42 x 36,5 cm

                    Coronari Auctions
                  • Attribué à Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - 1863, Paris Faust dans son cabinet
                    Mar. 21, 2024

                    Attribué à Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - 1863, Paris Faust dans son cabinet

                    Est: €8,000 - €12,000

                    Attribué à Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - 1863, Paris Faust dans son cabinet Plume, encre brune et lavis brun sur papier 22,8 x 17,3 cm - 9 x 6 13/16 in. Faust in his study Pen, brown ink and brown wash on paper

                    Aguttes
                  • Eugène DELACROIX Charenton-St-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Saint Sébastien soigné par les saintes Femmes Huile sur toile
                    Mar. 20, 2024

                    Eugène DELACROIX Charenton-St-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Saint Sébastien soigné par les saintes Femmes Huile sur toile

                    Est: €25,000 - €35,000

                    Eugène DELACROIX Charenton-St-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Saint Sébastien soigné par les saintes Femmes Huile sur toile Signée 'Eug. Delacroix' dans le bas (Restaurations) Sans cadre Saint Sebastian and the holy women, oil on canvas, signed, by E. Delacroix h: 33 w: 41 cm Provenance : Probablement Louise Vaucorbeil Rang-Babut (1805-1884) ; Galerie Brame & Lorenceau, Paris, 1993 ; Vente anonyme ; Londres, Sotheby's, 24 juin 1998, n° 22 ; Vente anonyme ; Londres, Sotheby's, 23 novembre 2000, n° 25 ; Acquis lors de cette vente par l'actuel propriétaire Expositions : Probablement Galerie Martinet, Boulevard des Italiens, Paris, 1864, n° 293 Bibliographie : Lee Johnson, 'Delacroix Pastels', Londres, 1995, mentionné p. 134, repr. p. 135. Lee Johnson, 'The Paintings of Eugène Delacroix: A Critical Catalogue. Fourth supplement and reprint of third supplement', Oxford, 2002, p. 19, n° 450a, pl. 20 Commentaire : Sébastien vient de recevoir les flèches envoyées par ses bourreaux diligentés par Dioclétien et Maximien Hercule, ces derniers ayant découvert la conversion de celui qu'ils avaient pourtant nommé centurion, alors qu'Irène retire de ses blessures les flèches qui le transpercent. Grand martyr chrétien, Sébastien fut une importante source d'inspiration pour nombre de maîtres anciens. Delacroix n'échappa pas à la règle et proposa plusieurs œuvres reprenant cette iconographie. La plus importante fut présentée par l'artiste au Salon de 1836 (fig. 1). Cette impressionnante toile (213 par 278 centimètres) fut achetée par l'Etat et mise en dépôt à l'église Saint-Michel de Nantua où elle se trouve toujours. Entre 1836 et 1858, Delacroix ne réalisa pas moins de sept œuvres reprenant ce thème. Trois d'entre elles reprennent précisément la composition du tableau de 1836. C'est le cas de notre petite toile, réalisée selon Lee Johnson, vers 1852. Nous retrouvons dans notre tableau toute l'esthétique du peintre romantique, à un moment clé de sa carrière, sûr de son art et de sa matière que l'on admire ici particulièrement rapide et libre. Estimation 25 000 - 35 000 €

                    Artcurial
                  • Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Vieille femme et grotesques, d'après les planches 44, 45 et 46 des Capr..
                    Mar. 20, 2024

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Vieille femme et grotesques, d'après les planches 44, 45 et 46 des Capr..

                    Est: €10,000 - €15,000

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Vieille femme et grotesques, d'après les planches 44, 45 et 46 des Caprices de Goya Plume, encre brune et lavis brun Old woman after The Caprices of Goya, pen, brown ink and grey wash, by E. Delacroix h: 17,50 w: 22 cm Provenance : Collection Paul-Arthur Chéramy ; Collection Jean Masson ; Collection Georges Aubry, Prunay-le-Temple ; Collection Claude Aubry, Paris, selon une indication au verso ; Galerie Normand, Paris ; Acquis auprès de cette dernière en 2011 par l'actuel propriétaire ; Collection particulière, New York Expositions : 'Bosch, Goya et le fantastique', Bordeaux, Galerie des Beaux-Arts, 20 mai-31 juillet 1957, p. 84, n° 233 'Delacroix : ses maîtres, ses amis, ses élèves', Bordeaux, Galerie des Beaux-Arts, 17 mai-30 septembre 1963, p. 37, n° 81 Commentaire : Publiée en Espagne en 1799, la série gravée des Caprices de Goya connut un rapide succès auprès des artistes français. Les premières séries furent introduites en France dès le début du XIXe siècle. Dominique Vivant Denon en possédait ainsi un exemplaire qui fut acquis par la Bibliothèque nationale après sa mort en 1827. Mais le premier à détenir la série fut peut-être Ferdinand Guillemardet, qui, ambassadeur en Espagne en 1798, avait fait réaliser son portrait par Goya. Il rapporta la suite gravée lors de son retour en France en 1800. C'est sans doute chez Ferdinand Guillemardet que Delacroix, qui alors très jeune artiste et proche de ses deux fils Félix et Louis, découvrit les Caprices qu'il se mit à copier vers 1817-18191. Sa fascination pour le peintre espagnol le poussa à constituer sa propre collection comme l'indiquent les treize estampes et six planches de Goya qui se trouvent listées dans l'inventaire de ses biens dressé à la mort de l'artiste en 1864. L'ensemble de feuilles que nous présentons propose une libre variation à partir de figures empruntées à différentes planches de la série de Goya. Delacroix n'a pas vingt ans et sa carrière n'a pas encore commencé quand il étudie ici, humblement, d'après le grand maître espagnol encore vivant mais très en retrait de la vie officielle espagnole depuis le retour de Ferdinand VII. Certaines gravures semblent avoir été particulièrement appréciées telle que la planche 2 intitulée El sí pronuncian y la mano alargan al primero que llega à laquelle Delacroix consacre une feuille de notre série2. Les autres dessins proposent une combinaison de motifs réalisés à partir de différentes planches. L'ensemble offre un vibrant témoignage du plaisir que prend le jeune peintre français à esquisser les visages grotesques et les corps décharnés imaginés par Goya. Cette pratique est attestée par d'autres dessins de Delacroix conservés dans diverses institutions publiques telles que le musée du Louvre, le British Museum ou encore the Fogg Art Museum. Si l'usage de l'encre brune, de la plume et du lavis est ici privilégié, Delacroix a également recours au crayon noir dans d'autres feuilles exécutées d'après Goya. 1. Sur la série des dessins produits par Eugène Delacroix d'après Goya, nous renvoyons à Paula Fayos-Perez, " Delacroix after Goya's 'Caprichos' : a new sheet of drawings ", The Burlington Magazine, 161 (1395), juin 2019, p. 474-481. Voir aussi la thèse de doctorat du même auteur en cours de publication : The Politics of the Grotesque : Goya's " Caprichos " and French Literature and Graphic Art in the Nineteenth Century (c.1799-1868), 2018, sous la direction de Jean Michel Massing. 2. Ibid., p. 477 : l'auteur précise que la planche 2 donne lieu à quatre autres dessins connus de la main de Delacroix. La vieille femme et le borgne s'inspirent de la planche 44 des 'Caprices' intitulée 'Hilan delgado'. Sur la gauche du dessin, on reconnaît trois personnages figurant sur la planche 45 'Mucho hay que chupar'. Le vieil homme lisant à gauche est tiré de la planche 46 intitulée 'Correccion'. Estimation 10 000 - 15 000 €

                    Artcurial
                  • Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Vieille femme nue, têtes et bras, d'après la série des Caprices de Goya..
                    Mar. 20, 2024

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Vieille femme nue, têtes et bras, d'après la série des Caprices de Goya..

                    Est: €10,000 - €15,000

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Vieille femme nue, têtes et bras, d'après la série des Caprices de Goya Plume et encre brune Old naked woman after The Caprices of Goya, pen and brown ink, E. Delacroix h: 17 w: 21,50 cm Provenance : Collection Paul-Arthur Chéramy ; Collection Jean Masson ; Collection Georges Aubry, Prunay-le-Temple ; Collection Claude Aubry, Paris, selon une étiquette au verso ; Galerie Normand, Paris ; Acquis auprès de cette dernière en 2011 par l'actuel propriétaire ; Collection particulière, New York Expositions : 'Bosch, Goya et le fantastique', Bordeaux, Galerie des Beaux-Arts, 20 mai-31 juillet 1957, p. 84, n° 230 Bibliographie : Marcel Brion, "Hommage au fantastique", in 'Le Jardin des Arts', août 1957, p. 583, repr. Commentaire : Publiée en Espagne en 1799, la série gravée des Caprices de Goya connut un rapide succès auprès des artistes français. Les premières séries furent introduites en France dès le début du XIXe siècle. Dominique Vivant Denon en possédait ainsi un exemplaire qui fut acquis par la Bibliothèque nationale après sa mort en 1827. Mais le premier à détenir la série fut peut-être Ferdinand Guillemardet, qui, ambassadeur en Espagne en 1798, avait fait réaliser son portrait par Goya. Il rapporta la suite gravée lors de son retour en France en 1800. C'est sans doute chez Ferdinand Guillemardet que Delacroix, qui alors très jeune artiste et proche de ses deux fils Félix et Louis, découvrit les Caprices qu'il se mit à copier vers 1817-18191. Sa fascination pour le peintre espagnol le poussa à constituer sa propre collection comme l'indiquent les treize estampes et six planches de Goya qui se trouvent listées dans l'inventaire de ses biens dressé à la mort de l'artiste en 1864. L'ensemble de feuilles que nous présentons propose une libre variation à partir de figures empruntées à différentes planches de la série de Goya. Delacroix n'a pas vingt ans et sa carrière n'a pas encore commencé quand il étudie ici, humblement, d'après le grand maître espagnol encore vivant mais très en retrait de la vie officielle espagnole depuis le retour de Ferdinand VII. Certaines gravures semblent avoir été particulièrement appréciées telle que la planche 2 intitulée El sí pronuncian y la mano alargan al primero que llega à laquelle Delacroix consacre une feuille de notre série2. Les autres dessins proposent une combinaison de motifs réalisés à partir de différentes planches. L'ensemble offre un vibrant témoignage du plaisir que prend le jeune peintre français à esquisser les visages grotesques et les corps décharnés imaginés par Goya. Cette pratique est attestée par d'autres dessins de Delacroix conservés dans diverses institutions publiques telles que le musée du Louvre, le British Museum ou encore the Fogg Art Museum. Si l'usage de l'encre brune, de la plume et du lavis est ici privilégié, Delacroix a également recours au crayon noir dans d'autres feuilles exécutées d'après Goya. 1. Sur la série des dessins produits par Eugène Delacroix d'après Goya, nous renvoyons à Paula Fayos-Perez, " Delacroix after Goya's 'Caprichos' : a new sheet of drawings ", The Burlington Magazine, 161 (1395), juin 2019, p. 474-481. Voir aussi la thèse de doctorat du même auteur en cours de publication : The Politics of the Grotesque : Goya's " Caprichos " and French Literature and Graphic Art in the Nineteenth Century (c.1799-1868), 2018, sous la direction de Jean Michel Massing. 2. Ibid., p. 477 : l'auteur précise que la planche 2 donne lieu à quatre autres dessins connus de la main de Delacroix. Le personnage à gauche de la feuille s'inspire de la planche 59 de la série des Caprices intitulée 'Y aun no se van!' tandis que la figure nue reprend un motif figurant sur la planche 66 de la série intitulée 'Allá vá eso'. Enfin, l'étude de main en bas de la feuille reprend un détail de la planche 67 'Aguarda que te unten'. Estimation 10 000 - 15 000 €

                    Artcurial
                  • Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Etudes de vieilles femmes et grotesques, d'après la série des Caprices...
                    Mar. 20, 2024

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Etudes de vieilles femmes et grotesques, d'après la série des Caprices...

                    Est: €10,000 - €15,000

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Etudes de vieilles femmes et grotesques, d'après la série des Caprices de Goya Plume et encre brune Study of old women after The Caprices of Goya, pen and brown ink, by E. Delacroix h: 17,50 w: 21,50 cm Provenance : Collection Paul-Arthur Chéramy ; Collection Jean Masson ; Collection Georges Aubry, Prunay-le-Temple ; Collection Claude Aubry, selon une étiquette au verso ; Galerie Normand, Paris ; Acquis auprès de cette dernière en 2011 par l'actuel propriétaire ; Collection particulière, New York Expositions : 'Bosch, Goya et le fantastique', Bordeaux, Galerie des Beaux-Arts, 20 mai-31 juillet 1957, p. 84, n° 231, repr. pl. 43 'Delacroix : ses maîtres, ses amis, ses élèves', Bordeaux, Galerie des Beaux-Arts, 17 mai-30 septembre 1963, p. 37, n° 80 Commentaire : Publiée en Espagne en 1799, la série gravée des Caprices de Goya connut un rapide succès auprès des artistes français. Les premières séries furent introduites en France dès le début du XIXe siècle. Dominique Vivant Denon en possédait ainsi un exemplaire qui fut acquis par la Bibliothèque nationale après sa mort en 1827. Mais le premier à détenir la série fut peut-être Ferdinand Guillemardet, qui, ambassadeur en Espagne en 1798, avait fait réaliser son portrait par Goya. Il rapporta la suite gravée lors de son retour en France en 1800. C'est sans doute chez Ferdinand Guillemardet que Delacroix, qui alors très jeune artiste et proche de ses deux fils Félix et Louis, découvrit les Caprices qu'il se mit à copier vers 1817-18191. Sa fascination pour le peintre espagnol le poussa à constituer sa propre collection comme l'indiquent les treize estampes et six planches de Goya qui se trouvent listées dans l'inventaire de ses biens dressé à la mort de l'artiste en 1864. L'ensemble de feuilles que nous présentons propose une libre variation à partir de figures empruntées à différentes planches de la série de Goya. Delacroix n'a pas vingt ans et sa carrière n'a pas encore commencé quand il étudie ici, humblement, d'après le grand maître espagnol encore vivant mais très en retrait de la vie officielle espagnole depuis le retour de Ferdinand VII. Certaines gravures semblent avoir été particulièrement appréciées telle que la planche 2 intitulée El sí pronuncian y la mano alargan al primero que llega à laquelle Delacroix consacre une feuille de notre série2. Les autres dessins proposent une combinaison de motifs réalisés à partir de différentes planches. L'ensemble offre un vibrant témoignage du plaisir que prend le jeune peintre français à esquisser les visages grotesques et les corps décharnés imaginés par Goya. Cette pratique est attestée par d'autres dessins de Delacroix conservés dans diverses institutions publiques telles que le musée du Louvre, le British Museum ou encore the Fogg Art Museum. Si l'usage de l'encre brune, de la plume et du lavis est ici privilégié, Delacroix a également recours au crayon noir dans d'autres feuilles exécutées d'après Goya. 1. Sur la série des dessins produits par Eugène Delacroix d'après Goya, nous renvoyons à Paula Fayos-Perez, " Delacroix after Goya's 'Caprichos' : a new sheet of drawings ", The Burlington Magazine, 161 (1395), juin 2019, p. 474-481. Voir aussi la thèse de doctorat du même auteur en cours de publication : The Politics of the Grotesque : Goya's " Caprichos " and French Literature and Graphic Art in the Nineteenth Century (c.1799-1868), 2018, sous la direction de Jean Michel Massing. 2. Ibid., p. 477 : l'auteur précise que la planche 2 donne lieu à quatre autres dessins connus de la main de Delacroix. Cette feuille est composée de motifs tirés des planches 46 (Correccion), 47 (Obsequio á el maestro), 48 (Soplones), 49 (Duendecitos) et 51 (Se repulen) des 'Caprices' de Goya. Estimation 10 000 - 15 000 €

                    Artcurial
                  • Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 'El sí pronuncian y la mano alargan al primero que llega', étude d'aprè
                    Mar. 20, 2024

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 'El sí pronuncian y la mano alargan al primero que llega', étude d'aprè

                    Est: €10,000 - €15,000

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 'El sí pronuncian y la mano alargan al primero que llega', étude d'après la planche 2 de la série des Caprices de Goya Plume, encre brune et lavis brun Study after The Caprices of Goya, pen, brown ink and brown wash, by E. Delacroix h: 15 w: 17 cm Provenance : Collection Paul-Arthur Chéramy ; Collection Jean Masson ; Collection Georges Aubry, Prunay-le-Temple ; Collection Claude Aubry, Paris, selon une étiquette au verso ; Galerie Normand, Paris ; Acquis auprès de cette dernière en 2011 par l'actuel propriétaire ; Collection particulière, New York Expositions : 'Bosch, Goya et le fantastique', Bordeaux, Galerie des Beaux-Arts, 20 mai-31 juillet 1957, p. 84, n° 232 'Delacroix : ses maîtres, ses amis, ses élèves', Bordeaux, Galerie des Beaux-Arts, 17 mai-30 septembre 1963, p. 36, n° 78 Commentaire : Publiée en Espagne en 1799, la série gravée des Caprices de Goya connut un rapide succès auprès des artistes français. Les premières séries furent introduites en France dès le début du XIXe siècle. Dominique Vivant Denon en possédait ainsi un exemplaire qui fut acquis par la Bibliothèque nationale après sa mort en 1827. Mais le premier à détenir la série fut peut-être Ferdinand Guillemardet, qui, ambassadeur en Espagne en 1798, avait fait réaliser son portrait par Goya. Il rapporta la suite gravée lors de son retour en France en 1800. C'est sans doute chez Ferdinand Guillemardet que Delacroix, qui alors très jeune artiste et proche de ses deux fils Félix et Louis, découvrit les Caprices qu'il se mit à copier vers 1817-18191. Sa fascination pour le peintre espagnol le poussa à constituer sa propre collection comme l'indiquent les treize estampes et six planches de Goya qui se trouvent listées dans l'inventaire de ses biens dressé à la mort de l'artiste en 1864. L'ensemble de feuilles que nous présentons propose une libre variation à partir de figures empruntées à différentes planches de la série de Goya. Delacroix n'a pas vingt ans et sa carrière n'a pas encore commencé quand il étudie ici, humblement, d'après le grand maître espagnol encore vivant mais très en retrait de la vie officielle espagnole depuis le retour de Ferdinand VII. Certaines gravures semblent avoir été particulièrement appréciées telle que la planche 2 intitulée El sí pronuncian y la mano alargan al primero que llega à laquelle Delacroix consacre une feuille de notre série2. Les autres dessins proposent une combinaison de motifs réalisés à partir de différentes planches. L'ensemble offre un vibrant témoignage du plaisir que prend le jeune peintre français à esquisser les visages grotesques et les corps décharnés imaginés par Goya. Cette pratique est attestée par d'autres dessins de Delacroix conservés dans diverses institutions publiques telles que le musée du Louvre, le British Museum ou encore the Fogg Art Museum. Si l'usage de l'encre brune, de la plume et du lavis est ici privilégié, Delacroix a également recours au crayon noir dans d'autres feuilles exécutées d'après Goya. 1. Sur la série des dessins produits par Eugène Delacroix d'après Goya, nous renvoyons à Paula Fayos-Perez, " Delacroix after Goya's 'Caprichos' : a new sheet of drawings ", The Burlington Magazine, 161 (1395), juin 2019, p. 474-481. Voir aussi la thèse de doctorat du même auteur en cours de publication : The Politics of the Grotesque : Goya's " Caprichos " and French Literature and Graphic Art in the Nineteenth Century (c.1799-1868), 2018, sous la direction de Jean Michel Massing. 2. Ibid., p. 477 : l'auteur précise que la planche 2 donne lieu à quatre autres dessins connus de la main de Delacroix. Estimation 10 000 - 15 000 €

                    Artcurial
                  • Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Feuille d'études, d'après la série des Caprices de Goya Crayon noir, pl.
                    Mar. 20, 2024

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Feuille d'études, d'après la série des Caprices de Goya Crayon noir, pl.

                    Est: €10,000 - €15,000

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Feuille d'études, d'après la série des Caprices de Goya Crayon noir, plume et encre brune Study paper after The Caprices of Goya, black pencil, pen and brown ink, by E. Delacroix h: 17 w: 21,50 cm Provenance : Collection Paul-Arthur Chéramy, selon une indication au verso ; Collection Jean Masson, selon une indication au verso ; Collection Georges Aubry, selon une indication au verso ; Collection Claude Aubry, selon une étiquette au verso ; Galerie Normand, Paris ; Acquis auprès de cette dernière en 2011 par l'actuel propriétaire ; Collection particulière, New York Expositions : Peut-être 'Delacroix : ses maîtres, ses amis, ses élèves', Bordeaux, Galerie des Beaux-Arts, 17 mai-30 septembre 1963, p. 38, n° 84 Commentaire : Publiée en Espagne en 1799, la série gravée des Caprices de Goya connut un rapide succès auprès des artistes français. Les premières séries furent introduites en France dès le début du XIXe siècle. Dominique Vivant Denon en possédait ainsi un exemplaire qui fut acquis par la Bibliothèque nationale après sa mort en 1827. Mais le premier à détenir la série fut peut-être Ferdinand Guillemardet, qui, ambassadeur en Espagne en 1798, avait fait réaliser son portrait par Goya. Il rapporta la suite gravée lors de son retour en France en 1800. C'est sans doute chez Ferdinand Guillemardet que Delacroix, qui alors très jeune artiste et proche de ses deux fils Félix et Louis, découvrit les Caprices qu'il se mit à copier vers 1817-18191. Sa fascination pour le peintre espagnol le poussa à constituer sa propre collection comme l'indiquent les treize estampes et six planches de Goya qui se trouvent listées dans l'inventaire de ses biens dressé à la mort de l'artiste en 1864. L'ensemble de feuilles que nous présentons propose une libre variation à partir de figures empruntées à différentes planches de la série de Goya. Delacroix n'a pas vingt ans et sa carrière n'a pas encore commencé quand il étudie ici, humblement, d'après le grand maître espagnol encore vivant mais très en retrait de la vie officielle espagnole depuis le retour de Ferdinand VII. Certaines gravures semblent avoir été particulièrement appréciées telle que la planche 2 intitulée El sí pronuncian y la mano alargan al primero que llega à laquelle Delacroix consacre une feuille de notre série2. Les autres dessins proposent une combinaison de motifs réalisés à partir de différentes planches. L'ensemble offre un vibrant témoignage du plaisir que prend le jeune peintre français à esquisser les visages grotesques et les corps décharnés imaginés par Goya. Cette pratique est attestée par d'autres dessins de Delacroix conservés dans diverses institutions publiques telles que le musée du Louvre, le British Museum ou encore the Fogg Art Museum. Si l'usage de l'encre brune, de la plume et du lavis est ici privilégié, Delacroix a également recours au crayon noir dans d'autres feuilles exécutées d'après Goya. 1. Sur la série des dessins produits par Eugène Delacroix d'après Goya, nous renvoyons à Paula Fayos-Perez, " Delacroix after Goya's 'Caprichos' : a new sheet of drawings ", The Burlington Magazine, 161 (1395), juin 2019, p. 474-481. Voir aussi la thèse de doctorat du même auteur en cours de publication : The Politics of the Grotesque : Goya's " Caprichos " and French Literature and Graphic Art in the Nineteenth Century (c.1799-1868), 2018, sous la direction de Jean Michel Massing. 2. Ibid., p. 477 : l'auteur précise que la planche 2 donne lieu à quatre autres dessins connus de la main de Delacroix. Ce dessin s'inspire de plusieurs planches des Caprices de Goya : les planches 21 (¡Qual la descañonan!), 29 (Esto sí que es leer), 34 (Las rinde el sueño) et 43 (El sueño de la razon produce monstruos) Estimation 10 000 - 15 000 €

                    Artcurial
                  • FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON-SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS)
                    Mar. 20, 2024

                    FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON-SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS)

                    Est: €8,000 - €10,000

                    FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON-SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS) L’Annonciation graphite, pierre noire, plume et encre brune, lavis brun 31,5 x 45 cm (12 ½ x 17 ¾ in.)

                    Christie's
                  • Eugene Delacroix Original Oil On Canvas
                    Mar. 15, 2024

                    Eugene Delacroix Original Oil On Canvas

                    Est: $18,000 - $55,000

                    Original Eugene Delacroix (1798 - 1863) Oil On Canvas 17.5"H x 14.5"W frame measures 22.5" x 19.5"

                    Auction by Daum
                  • DELACROIX EUGENE: (1798-1863)
                    Mar. 14, 2024

                    DELACROIX EUGENE: (1798-1863)

                    Est: €400 - €500

                    DELACROIX EUGENE: (1798-1863) DELACROIX EUGENE: (1798-1863) French artist of the Romantic school. A.L.S., Eug. Delacroix, one page, 8vo, n.p., n.d., to Monsieur Varcollres (?), (‘Mon cher ami’), in French. Delacroix writes, in full, ‘J'etais passe pour vous demander si vous pourriez me procurer la faveur d'etre recu un moment par le prince pour lui offrir mes remerciments et aussi pour vous serrer la main pour la part que vous avez eue dans l'obtention du tableau: En attendant que je puisse avoir cet honneur, seriez vous assez bon pour lui exprimer ma reconaissance’ (Translation: ‘I had gone to ask you if you could do me the favour of being received for a moment by the Prince to offer him my thanks and also to shake your hand for the part you had in obtaining the painting: While waiting for me to have this honour, would you be good enough to express my gratitude to him’) and in a postscript remarks ‘Je viens de voir le Prince - Je vous remercie donc toujours’ (Translation: ‘I just saw the Prince – so thank you always’). With integral address leaf in Delacroix’s hand. VG Prince Napoleon-Jerome Bonaparte (1822-1891) Prince of Montfort, the de facto head of the House of Bonaparte from 1879. Second son of Jerome, King of Westphalia, youngest brother of Napoleon I.

                    International Autograph Auctions Europe, S.L.
                  • EUGÈNE DELACROIX (UMKREIS)
                    Mar. 08, 2024

                    EUGÈNE DELACROIX (UMKREIS)

                    Est: €400 - €800

                    EUGÈNE DELACROIX (CIRCLE) 1798 Charenton-St-Maurice - 1863 Paris Arabian horseman pursued by enemies Oil on paper (maroufl. on canvas). 29,5 x 41 cm (F. 36,5 x 47 cm). Monogrammed lower left 'C. V.'. Lightly soiled, min. dam. Frame. EUGÈNE DELACROIX (UMKREIS) 1798 Charenton-St-Maurice - 1863 Paris Von Feinden verfolgter arabischer Reiter Öl auf Papier (maroufl. auf Leinwand). 29,5 x 41 cm (R. 36,5 x 47 cm). Monogrammiert unten links 'C. V.'. Leicht verschm., min. besch. Rahmen.

                    Hargesheimer Kunstauktionen Düsseldorf
                  • Eugène Delacroix (French, 1798-1863) - Groupe des Romains Illustres (Study for the Library of Palais du Luxembourg)
                    Feb. 27, 2024

                    Eugène Delacroix (French, 1798-1863) - Groupe des Romains Illustres (Study for the Library of Palais du Luxembourg)

                    Est: $12,000 - $18,000

                    Eugène Delacroix (French, 1798-1863) - Groupe des Romains Illustres (Study for the Library of Palais du Luxembourg) Faintly inscribed ‘Esquisse d’un fragment de la décoration de la bibliothèque du Luxembourg' bottom right; also with the Artist's initialed wax Estate sale stamp on middle stretcher bar verso, and with preparer's stencil (Haro) verso (twice), gouache and ink on paper laid down to canvas 18 ½ x 23 in. (47 x 58.4cm) Provenance The Artist. His Estate. His Sale, Hôtel Drouot, Paris, sale of February 17-19, 1864, lot 8 (as Homère, avec les Poètes Ovide, Horace et Lucain, Reçoit, dans l'Élysée, le Dante, qui leur est Amené par Virgile, together with an ink study). Acquired directly from the above sale for 295 francs.  Collection of E. Arago. Salander-O'Reilly Galleries, New York, New York. The Collection of Sidney Rothberg, Philadelphia, Pennsylvania.  Exhibition “Constable, Delacroix, Rubens, Torres," Salander-O'Reilly Galleries, New York, New York, November 15-December 30, 1989, no. D26.  Literature Alfred Robaut, L’Œuvre Complet de Eugène Delacroix, Charavay Frères Editeurs, Paris, 1885, no. 958, p. 248 (as Groupe d'Homère, not illustrated).  Pierre Georgel and Luigina Rossi Bortolatto, Tout L’Œuvre Peint de Delacroix, Flammarion, Paris, 1975 and 1984 (translated from Italian by Simone Darses), p. 144, no. 440 (not illustrated).  Lot Essay Throughout the 19th century, with the French government experiencing several regime changes, state commissions were frequently tasked with identifying a national style to uphold the country’s enduring tradition of grand décor. Among the most important public projects were Hippolyte Flandrin’s cycle of paintings in the church of Saint-Germain-des-Prés, the round ceiling of the Opéra Garnier, commissioned by Napoleon III, and Puvis de Chavanne’s contributions to a pair of venerable Parisian institutions: the Sorbonne and the Pantheon. Eugène Delacroix played an important role in this trend. The present lot relates to one of the most important commissions he ever received: the decoration of the central cupola, pendentives and apse of the Library of the Palais du Luxembourg. For the monumental dome, Delacroix chose to depict a unified theme, as he explained in 1846: “In the Library’s cupola, we depicted Limbo, as described by Dante in the 4th Canto of his Inferno. It is a sort of Elysium, where great men who have not gathered the grace of Baptism are gathered.” Our work focuses on one of the lower parts of the cupola, and interestingly mixes two episodes. On the left is the Greek cycle, which focuses on Pyrrhus and Hannibal, while on the right begins the Roman cycle, marked by Cato the Younger, notable orator, Roman Senator and a follower of Stoicism. To his right are two bearded men, Marcus Aurelius and Trojan, both seated. Behind them, in the shadows, Julius Caesar and Cicero are shown in conversation. In between, acting as a soft transition, sit two nymphs by a stream. As a study, the work mainly relies on two color schemes as painting on such a large scale required Delacroix to paint in broad strokes and to emphasize the balance of his composition over details. The sketch is also important as it documents the artist’s preparatory process and highlights the modifications made to the final composition. This is what appealed to Mr. Rothberg who collected many drawings, as a way to seek artists’ minds. In this case, Trojan is replaced by Porcia, Cato’s daughter, in the final work. Delacroix’s decision to devote an entire section of the cupola to heroes of Ancient Greece and Rome is deliberate, as the moral and political virtues of such characters were actively invoked by the French government at the time, especially Adolphe Thiers, who approached Delacroix for this project, and who strove for a new ordre morale made of grandeur, severity and irreproachability. The larger reference to Dante’s Inferno is not incidental either, as it allowed Delacroix to draw a parallel between himself and the Italian poet; both recognized the strong influence that antiquity played on their work, and considered themselves to be direct heirs to the classical poets. Just as Dante gracefully joins Homer’s company in the Fourth Canto, Delacroix accepts the honor that is bestowed upon him to continue the great tradition of public decoration, linking himself to illustrious predecessors such as Michelangelo, who channeled the same literary references. The ending to Inferno’s Fourth Canto also echo the purpose of the specific location where Delacroix’s final work was meant to be displayed. As Dante sits with the poets, all look towards a blinding light and agree to remain silent since l tacere è bello quanto fa bello chiacchierare laggiù (“To remain silent is as good as to chat there”), a gentle reminder to all of those studying and working in the library of the French Senate to learn from past geniuses while respecting this rule: silence is golden.

                    Freeman's | Hindman
                  • Eugene Delacroix Original Oil On Canvas
                    Feb. 23, 2024

                    Eugene Delacroix Original Oil On Canvas

                    Est: $18,000 - $55,700

                    Original Eugene Delacroix (1798 - 1863) Oil On Canvas 17.5"H x 14.5"W frame measures 22.5" x 19.5"

                    Auction by Daum
                  • Eugène Delacroix (Charenton 1798-1863 Paris) Etude d'un ecclésiastique assis en costume Renaissance
                    Feb. 21, 2024

                    Eugène Delacroix (Charenton 1798-1863 Paris) Etude d'un ecclésiastique assis en costume Renaissance

                    Est: €3,000 - €5,000

                    Eugène Delacroix (Charenton 1798-1863 Paris) Etude d'un ecclésiastique assis en costume Renaissance cachet d'atelier (L.838a, en bas à droite) plume et encre brune, lavis brun sur papier beige with the artist's studio stamp (L.838a, lower right) pen and brown ink, brown wash on beige paper 23.4 x 17.4cm (9 3/16 x 6 7/8in).

                    Bonhams
                  • Eugène Delacroix (Charenton 1798-1863 Paris) Trois études de femmes
                    Feb. 21, 2024

                    Eugène Delacroix (Charenton 1798-1863 Paris) Trois études de femmes

                    Est: €3,000 - €5,000

                    Eugène Delacroix (Charenton 1798-1863 Paris) Trois études de femmes cachet d'atelier (L.838a, en bas à droite) pierre noire sur papier with the artist's studio stamp (L.838a, lower right) black chalk on paper 24.6 x 38.4cm (9 11/16 x 15 1/8in).

                    Bonhams
                  • Eugene Delacroix Study Offset Lithograph
                    Feb. 13, 2024

                    Eugene Delacroix Study Offset Lithograph

                    Est: $100 - $200

                    Eugene Delacroix (French, 1798-1863) Study Offset Lithograph, apparently unsigned, housed in a wood frame. Image: 11.75" H x 8.25" W; frame: 21" H x 16.5" W. Keywords: Prints, Multiples, Figural, Figures

                    Auctions at Showplace
                  • A. GUSMAND (19th) after CARJAT (*1828), Eugène Delacroix (*1798), Woodcut
                    Feb. 10, 2024

                    A. GUSMAND (19th) after CARJAT (*1828), Eugène Delacroix (*1798), Woodcut

                    Est: €45 - €75

                    A. Gusmand (19th century) after Étienne Carjat (1828 Fareins im Department Ain - 1906 Paris): Portrait of Eugène Delacroix (1798-1863), 19th century, Woodcut Technique: Woodcut on Paper Date: 19th century Description: After a photograph by Carjat. Signed in printing block at the lower margin of the image. On the reverse side there is a cut-out of a French text. Keywords: 19th century, Romanticism, Portraits, France,

                    Fichter Kunsthandel
                  • Eugène DELACROIX Charenton-St-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Etude pour un écoinçon, probablement pour l'Assemblée Nationale Crayon noi..
                    Feb. 06, 2024

                    Eugène DELACROIX Charenton-St-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Etude pour un écoinçon, probablement pour l'Assemblée Nationale Crayon noi..

                    Est: €600 - €800

                    Eugène DELACROIX Charenton-St-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Etude pour un écoinçon, probablement pour l'Assemblée Nationale Crayon noir Sans cadre h: 25 w: 18,50 cm Provenance : Collection Eugène Delacroix, son cachet (L.838a) en bas à gauche ; Collection particulière, Est de la France Commentaire : Rapport de condition : Feuille libre Papier légèrement insolé Bords irréguliers Altération du papier à l'angle inférieur gauche Piqûres, taches Estimation 600 - 800 €

                    Artcurial
                  • FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS) Studies
                    Feb. 01, 2024

                    FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS) Studies

                    Est: $3,000 - $5,000

                    FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS) Studies of seven Moroccans graphite on tracing paper 10 ¼ x 13 in. (25.6 x 33 cm)

                    Christie's
                  • FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON-SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS
                    Feb. 01, 2024

                    FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON-SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS

                    Est: $6,000 - $8,000

                    FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON-SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS) Studies of saddles and two heads of soldiers wearing helmets; Study of a... graphite 8 5⁄8 x 13 ½ in. (21.9 x 34.3 cm) approximately (each) (2)

                    Christie's
                  • EUGÈNE-VICTOR-FERDINAND DELACROIX (SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS) Studies
                    Feb. 01, 2024

                    EUGÈNE-VICTOR-FERDINAND DELACROIX (SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS) Studies

                    Est: $10,000 - $15,000

                    EUGÈNE-VICTOR-FERDINAND DELACROIX (SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS) Studies for Torquato Tasso in the madhouse and other figures pen and brown ink, watermark flower surmounted by a star 9 x 14 ½ in. (24.4 x 37 cm)

                    Christie's
                  • Eugene Delacroix Original Oil On Canvas
                    Jan. 12, 2024

                    Eugene Delacroix Original Oil On Canvas

                    Est: $28,000 - $55,700

                    Original Eugene Delacroix (1798 - 1863) Oil On Canvas 17.5"H x 14.5"W frame measures 22.5" x 19.5"

                    Auction by Daum
                  • “Frenchwomen in Algiers” 1988 Assemblage, Jean Roller (American, 1935--2020)
                    Dec. 17, 2023

                    “Frenchwomen in Algiers” 1988 Assemblage, Jean Roller (American, 1935--2020)

                    Est: $800 - $1,200

                    Original mixed media assemblage by Jean Roller (1935--2020). A two-dimensional scene with four figures of women from various famous paintings combining Édouard Manet’s (1832--1893) “Olympia” with Eugène Delacroix’s (1798-1863) “Women of Algiers in their Apartment”. Set in a deep gilt shadow frame. Folk art, avant garde, found art.

                    Appraisley
                  • Eugène Delacroix (1798-1863) Seven autograph letters (of which five signed,
                    Dec. 15, 2023

                    Eugène Delacroix (1798-1863) Seven autograph letters (of which five signed,

                    Est: £1,500 - £2,000

                    Eugène Delacroix (1798-1863) Seven autograph letters (of which five signed,‘Eug. Delacroix’,...

                    Christie's
                  • Eugene Delacroix Original Oil On Canvas
                    Dec. 14, 2023

                    Eugene Delacroix Original Oil On Canvas

                    Est: $18,000 - $55,700

                    Original Eugene Delacroix (1798 - 1863) Oil On Canvas 17.5"H x 14.5"W frame measures 22.5" x 19.5"

                    Auction by Daum
                  • EUGÈNE DELACROIX
                    Dec. 13, 2023

                    EUGÈNE DELACROIX

                    Est: €12,000 - €15,000

                    EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON SAINT-MAURICE 1798-PARIS 1863) VALMONT Aquarelle sur papier Cachet de l’atelier (L. 838a) en bas à gauche Annoté au crayon au revers : Cours d’eau traversant/une prairie Watercolor on paper, stamp of the studio (L. 838a) lower left, annotated with pencil on the back : "Cours d’eau traversant/une prairie" 10 x 18,5 CM - 3,9 x 7,3 in.

                    Tajan
                  • “Frenchwomen in Algiers” 1988 Assemblage, Jean Roller (American, 1935--2020)
                    Dec. 10, 2023

                    “Frenchwomen in Algiers” 1988 Assemblage, Jean Roller (American, 1935--2020)

                    Est: $800 - $1,200

                    Original mixed media assemblage by Jean Roller (1935--2020). A two-dimensional scene with four figures of women from various famous paintings combining Édouard Manet’s (1832--1893) “Olympia” with Eugène Delacroix’s (1798-1863) “Women of Algiers in their Apartment”. Set in a deep gilt shadow frame. Folk art, avant garde, found art.

                    Appraisley
                  • Eugène Delacroix (1798-1863) - Un seigneur du temps de François Ier. 1833.
                    Dec. 08, 2023

                    Eugène Delacroix (1798-1863) - Un seigneur du temps de François Ier. 1833.

                    Est: €100 - €150

                    Eugène Delacroix (1798-1863) - Un seigneur du temps de François Ier. 1833. Imprimeur Delâtre. Gravure originale à l'eau forte. La planche : 18x13cm ; la feuille : 54,5x36cm. L'extrémité de la marge droite empoussiérée.

                    Limoges Encheres
                  • FRENCH SCHOOL, MONOGRAMMED E.D., ATTRIB. TO EUGENE DELACROIX (1798-1863): RIDER AT DUSK, OIL ON CANVAS MAROUFLATED ON PANEL
                    Nov. 30, 2023

                    FRENCH SCHOOL, MONOGRAMMED E.D., ATTRIB. TO EUGENE DELACROIX (1798-1863): RIDER AT DUSK, OIL ON CANVAS MAROUFLATED ON PANEL

                    Est: €500 - €1,000

                    Work: ca. 29 x 24 cm Frame: 42 x 36,5 cm

                    Coronari Auctions
                  • Delacroix, Eugène (1789-1863). Feuille de quatre médailles antiques.
                    Nov. 24, 2023

                    Delacroix, Eugène (1789-1863). Feuille de quatre médailles antiques.

                    Est: €80 - €100

                    Delacroix, Eugène (1789-1863). Feuille de quatre médailles antiques. Lithograph on chine collé, 17x19,2 cm., signed and dated "1825" on the stone, published by L'Artiste. - Some foxing in blank margins. = Delteil 43, the third state of four.

                    Bubb > Kuyper: Auctioneers of Books, Fine Arts & Manuscripts
                  • Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 L'Agriculture, réplique réduite du décor du plafond du Salon du Roi, Pa..
                    Nov. 22, 2023

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 L'Agriculture, réplique réduite du décor du plafond du Salon du Roi, Pa..

                    Est: €15,000 - €20,000

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 L'Agriculture, réplique réduite du décor du plafond du Salon du Roi, Palais Bourbon, Paris Huile sur toile (Toile d'origine) Annotée 'L'Agriculture.' et une ancienne étiquette portant le numéro 264 sur le châssis au verso Agriculture, small scale replica of the ceiling decoration of the Salon du Roi, Palais Bourbon, Paris, oil on canvas, by E. Delacroix h: 17,50 w: 36 cm Provenance : Atelier de l'artiste ; Sa vente, Paris, Hôtel Drouot, 17-29 février 1864, n° 4, son cachet à la cire rouge sur le châssis au verso ; Collection Achille Piron, Paris ; Sa vente, Paris, Hôtel Drouot, 21 avril 1865, n° 14 ; Collection de M. Hulot, Paris ; Puis par descendance jusqu'au début du XXIe siècle Expositions : 'Exposition rétrospective de Tableaux et Dessins des Maîtres modernes', Paris, Galerie Durand-Ruel, 1878, n° 163 (prêt de M. Hulot) 'Exposition Eugène Delacroix au profit de la souscription destinée à élever à Paris un monument à sa mémoire', Paris, Ecole Nationale des Beaux-Arts, 6 mars -15 avril 1885, n° 117 (prêt de M. Hulot) Bibliographie : Alfred Robaut, 'L'oeuvre complet de Eugène Delacroix: Peintures, Dessins, Gravures, Lithographies', Paris, 1885, p. 424, cat. n° 1658 Lee Johnson, 'The Paintings of Eugène Delacroix', Oxford, 1989, vol. V, p. 9-10 Lee Johnson, "Three copies after Delacroix, by Delacroix", 'The Burlington Magazine', avril 1996, p. 246 Commentaire : Quelques années après l'achat auprès de l'héritier du prince de Condé du Palais Bourbon, l'Etat français mit en place un vaste programme de rénovation du bâtiment. De 1827 à 1832, l'édifice fut entièrement rénové, l'architecte Jules de Joly supervisant l'ensemble des travaux. En 1833, Delacroix reçut la commande de décorer le Salon du Roi récemment rénové. Il s'agit alors de sa première commande publique, qui en appellera beaucoup d'autres. Le programme entièrement conçu et imaginé par l'artiste se composait de panneaux de plafond et de quatre frises correspondantes dédiées au thème de ce que Delacroix appelait les " forces vitales " de l'État : la justice, l'agriculture, l'industrie et la guerre. Sous ces grandes frises se trouvaient huit piliers divisant la pièce qui étaient peints en grisaille avec des personnifications monumentales des fleuves et des mers de France. Notre tableau constitue une réplique réduite de 'L'Agriculture'. Réalisée vraisemblablement après la fin des tableaux définitifs, dans une démarche plus archiviste que créatrice, notre œuvre est une reprise fidèle de l'original, tant dans les proportions que dans la gamme chromatique. Malgré ce statut de réplique, elle présente toutes les merveilleuses qualités picturales de Delacroix avec cette touche sensible et résolument libre. Lee Johnson suggère que Delacroix réalisa ces répliques comme des souvenirs, surtout en raison du prestige de la commande qui constituait alors une étape importante dans sa carrière. C'est dans cette même logique que notre artiste réalisa une réplique réduite de la 'Mort de Sardanapale' en 1846, aujourd'hui au Philadelphia Museum of Art, lorsque la toile originale était sur le point d'être vendue. Estimation 15 000 - 20 000 €

                    Artcurial
                  • FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON-SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS)
                    Nov. 16, 2023

                    FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON-SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS)

                    Est: €6,000 - €8,000

                    FERDINAND-VICTOR-EUGÈNE DELACROIX (CHARENTON-SAINT-MAURICE 1798-1863 PARIS) Étude de trois hommes nus plume et encre brune 15,7 x 30,5 cm. (6 ¼ x 12 in.)

                    Christie's
                  • School of Eugène Delacroix (1798-1863)
                    Nov. 15, 2023

                    School of Eugène Delacroix (1798-1863)

                    Est: €1,000 - €1,500

                    Faust in prison, oil on canvas, mounted on hardboard, 23,5x31 cm,

                    Venduehuis der Notarissen
                  • Landscape near Ante (Meuse) | Paysage des environs d’Ante (Meuse)
                    Nov. 14, 2023

                    Landscape near Ante (Meuse) | Paysage des environs d’Ante (Meuse)

                    Est: €60,000 - €80,000

                    Property from the Collection of Mr. & Mrs. Robert Schmit Eugène Delacroix Saint-Maurice 1798 - 1863 Paris Landscape near Ante (Meuse) Oil on canvas 27,5 x 59,6 cm ; 10⅞ by 23½ in. ____________________________________________ Provenant de la Collection de Monsieur & Madame Robert Schmit Eugène Delacroix Saint-Maurice 1798 - 1863 Paris Paysage des environs d’Ante (Meuse) Huile sur toile 27,5 x 59,6 cm ; 10⅞ by 23½ in.

                    Sotheby's
                  • EUGÈNE DELACROIX (1798 - 1863) FOLLOWER OF
                    Nov. 13, 2023

                    EUGÈNE DELACROIX (1798 - 1863) FOLLOWER OF

                    Est: €300 - €400

                    Eugène DELACROIX (1798 - 1863) follower of Tiger oil on panel framed H : 16 cm W : 24 cm

                    Haynault
                  • EUGÈNE DELACROIX - HAMLET AND HIS FATHER'S GHOST
                    Oct. 24, 2023

                    EUGÈNE DELACROIX - HAMLET AND HIS FATHER'S GHOST

                    Est: $200 - $400

                    Lot 185 Eugène Delacroix French (1798-1863) Hamlet and His Father's Ghost (1835) lithograph one of thirteen prints published by Gihaut frères in 1843, with a second expanded edition of sixteen issued by Bertauts in 1864 signed and dated in plate plate: 10 x 8 inches frame dimensions: 18 x 15 1/4 x 3/4 inches Provenance: From the Estate of Peggy Weil label from Kleenann-Thorman Galleries Ltd. and F.A.R Gallery, affixed verso

                    Capsule Gallery Auction
                  • EUGENE DELACROIX (1798-1863), Entourage "Combat du Giaour et du Pacha"
                    Oct. 23, 2023

                    EUGENE DELACROIX (1798-1863), Entourage "Combat du Giaour et du Pacha"

                    Est: €300 - €600

                    EUGENE DELACROIX (1798-1863), Entourage "Combat du Giaour et du Pacha" Huile sur panneau cartonné. Esquisse avec différences de la composition du tableau de Delacroix se trouvant au Petit Palais à Paris. Dimensions : 22 x 15,5 cm

                    Accademia Fine Art
                  • Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Vieil homme assis sur un muret Aquarelle sur trait de crayon
                    Sep. 26, 2023

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Vieil homme assis sur un muret Aquarelle sur trait de crayon

                    Est: €4,000 - €6,000

                    Eugène DELACROIX Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863 Vieil homme assis sur un muret Aquarelle sur trait de crayon Un paysage au verso (Feuille découpée et remise au rectangle) h: 20 w: 26 cm Provenance : Vente anonyme ; Paris, Hôtel Drouot, Ader, 9 novembre 2018, n° 6 ; Collection particulière, Paris Commentaire : Notre séduisante feuille constitue un témoignage précieux du processus créatif d'Eugène Delacroix, artiste prolifique aux formes multiples, génial observateur du présent, aussi anecdotique soit-il. Ici, deux manières sur une même feuille. D'un côté, un trait de crayon nerveux, presque frénétique, rendant avec brio la silhouette d'un vieil homme assis, qui semble aussi fou que le coup de crayon, relevé par une aquarelle posée d'un pinceau sûr. De l'autre, le calme et la transparence d'une aquarelle si légère, autonome à la représentation de ce paysage montagneux et qui nous transporte presque dans une brise, suggérée ici par la technique si facile du peintre. Estimation 4 000 - 6 000 €

                    Artcurial
                  • A. GUSMAND (19th) after CARJAT (*1828), Eugène Delacroix (*1798), Woodcut
                    Sep. 23, 2023

                    A. GUSMAND (19th) after CARJAT (*1828), Eugène Delacroix (*1798), Woodcut

                    Est: €45 - €75

                    A. Gusmand (19th century) after Étienne Carjat (1828 Fareins im Department Ain - 1906 Paris): Portrait of Eugène Delacroix (1798-1863), 19th century, Woodcut Technique: Woodcut on Paper Date: 19th century Description: After a photograph by Carjat. Signed in printing block at the lower margin of the image. On the reverse side there is a cut-out of a French text. Keywords: 19th century, Romanticism, Portraits, France,

                    Fichter Kunsthandel
                  • EUGÈNE DELACROIX (UMKREIS) 1798 Charenton-St-Maurice - 1863
                    Sep. 08, 2023

                    EUGÈNE DELACROIX (UMKREIS) 1798 Charenton-St-Maurice - 1863

                    Est: €390 - €780

                    EUGÈNE DELACROIX (CIRCLE) 1798 Charenton-St-Maurice - 1863 Paris Arabian horseman pursued by enemies Oil on paper (maroufl. on canvas). 29,5 x 41 cm (F. 36,5 x 47 cm). Monogrammed lower left 'C. V.'. Lightly soiled, min. dam. Frame. EUGÈNE DELACROIX (UMKREIS) 1798 Charenton-St-Maurice - 1863 Paris Von Feinden verfolgter arabischer Reiter Öl auf Papier (maroufl. auf Leinwand). 29,5 x 41 cm (R. 36,5 x 47 cm). Monogrammiert unten links 'C. V.'. Leicht verschm., min. besch. Rahmen.

                    Hargesheimer Kunstauktionen Düsseldorf
                  • Eugene Delacroix etching
                    Aug. 05, 2023

                    Eugene Delacroix etching

                    Est: $150 - $250

                    Eugene Delacroix (French 1798-1863 Arabes d'Oran (Delteil 20 vi/VI) Etching, drypoint and roulette, 1833. publishe by Cadart and Luquet, Paris, for the Société des Aquafortistes.   6 x 8"

                    Rachel Davis Fine Arts
                  • Eugene Delacroix etching
                    Aug. 05, 2023

                    Eugene Delacroix etching

                    Est: $200 - $400

                    Eugene Delacroix (French 1798-1863) Juive d'Alger (Delteil 18 iv/IV) etching, 1833, published by Cadart and Luquet, Paris, for the Societe des Aquafortiste    8 1/2 x 6 7/8"

                    Rachel Davis Fine Arts
                  • DELACROIX EUGENE: (1798-1863)
                    Jul. 13, 2023

                    DELACROIX EUGENE: (1798-1863)

                    Est: €500 - €600

                    DELACROIX EUGENE: (1798-1863) French artist of the Romantic school. A.L.S., Eug. Delacroix, in the third person, one page, 8vo, n.p., 6th February 1852, to [Jean-Jacques Berger], in French. Delacroix states that he 'will not fail to accept with the greatest eagerness' the kind invitation which the Prefect of the Seine has honoured him with, and further asks for his respects to be paid to Madame Berger. With blank integral leaf. About EX Jean-Jacques Berger (1790-1859) French official who served as Prefect of the Seine 1848-53.

                    International Autograph Auctions Europe, S.L.
                  • DELACROIX EUGENE: (1798-1863)
                    Jul. 13, 2023

                    DELACROIX EUGENE: (1798-1863)

                    Est: €600 - €900

                    DELACROIX EUGENE: (1798-1863) French Romantic painter. A.L.S., Eug Delacroix, one page, 8vo, n.p., 17th January (1854), to a friend, in French. Delacroix announces 'Je desirerais bien que le prince Napoleon put voir mon travail avant le gros public: de lui en faire la demande directe cela me semble un peu hardi' (Translation: 'I would really like Prince Napoleon to be able to see my work before the general public: to make a direct request to him seems a bit bold to me') and continues 'Pouvez vous lui dire que je serais tres heureux de l'honneur qu'il me ferait dans cette circonstance? Dans ce cas vous serez assez bon pour lui dire aussi le peu de temps qui m'est laisse a cet egard' (Translation: 'Can you tell him that I would be very happy for the honour he would do me in this circumstance? In that case you will be good enough to tell him also the little time left to me in this regard'). With blank integral leaf. About EX Prince Napoleon-Jerome Bonaparte (1822-1891) Prince of Montfort, the de facto head of the House of Bonaparte from 1879. Second son of Jerome, King of Westphalia, youngest brother of Napoleon I.

                    International Autograph Auctions Europe, S.L.
                  • DELACROIX EUGENE: (1798-1863)
                    Jul. 13, 2023

                    DELACROIX EUGENE: (1798-1863)

                    Est: €400 - €600

                    DELACROIX EUGENE: (1798-1863) French Painter. Regarded as the leader of the French Romantic school, he is also considered one of the last old Masters of painting, and one of the few who was ever photographed. A.L.S., `Eug. Delacroix´, one page, 8vo, n.p., 7th March, n.y., to Monsieur de Mordar-Benoist, in French. Delacroix responds to his correspondent´s invitation and states `Je ne manquerai pas de me rendre , avec beaucoup de reconnaissance, à l´aimable invitation de Monsieur de Mordar-Benoist que je prie d´avance d´agréer mes remerciements et compliments bien empressés´ (Translation: `I will not fail to accept, with much gratitude, the kind invitation of Monsieur de Mordar-Benoist, whom I beg in advance to accept my sincere thanks and compliments´) Very small overall minor age wear, otherwise G

                    International Autograph Auctions Europe, S.L.
                  • ATTRIBUTED TO EUGENE DELACROIX (FRENCH 1798-1863)
                    Jul. 12, 2023

                    ATTRIBUTED TO EUGENE DELACROIX (FRENCH 1798-1863)

                    Est: £2,500 - £3,500

                    ATTRIBUTED TO EUGENE DELACROIX (FRENCH 1798-1863) ATTRIBUTED TO EUGENE DELACROIX (FRENCH 1798-1863) A Mosque In Algiers bears the artist's studio stamp (L. 838a) (lower left) pencil and watercolour 17 x 25 cm Provenance: Private Collection Delacroix's interest in Orientalism was sparked by his travels to North Africa in 1832, when he accompanied a diplomatic mission to Morocco. The experience had a profound impact on him and influenced his artistic style and subject matter. Upon his return, Delacroix created numerous paintings, capturing the vibrant colours, intricate patterns, and cultural nuances of the region. He often depicted scenes of harems, bazaars, battles, and religious ceremonies (such as the present work), combining his observations with his imagination to create visually captivating and evocative compositions. Some notable Orientalist works by Delacroix include "The Women of Algiers in Their Apartment" and "The Fanatics of Tangier." In these paintings, he portrayed the sensuousness of the Oriental setting and the allure of its inhabitants.

                    Chiswick Auctions
                  Lots Per Page:

                  Auction Houses Selling Works by Eugène Delacroix