Loading Spinner

Jeanne Lemerle Soyer (1879 - 1967)

Lot 24: JEANNE NE LEMERLE - Soyer (1879-1967)

Aguttes

March 20, 2015
Paris , France

More About this Item


Description

JEANNE NE LEMERLE - Soyer (1879-1967)
«Diane chasseresse»
Plaque rectangulaire en cuivre émaillé polychrome figurant Diane nue en pied s'appuyant sur un rocher. Elle tient son arc de la main gauche, porte un croissant de lune dans sa coiffure, et est accompagnée d'un de ses chiens.
Signée «Jeanne Lemerle» et datée 1909.
Dimensions : 28 x 16 cm
A polychrome enamelled copper plate representing a bare foot Diane leaning against a rock. She is holding her arc in her left hand, in her hair she is wearing a crescent moon and she is accompanied by one of her dogs.
Signed «Jeanne Lemerle» and dated 1909.
Dimensions : 11 x 6 ¼ in

Notes

Jeanne Lemerle choisit pour son tableau le moment du repos de la déesse, dans un paysage traversé par un ruisseau serpentant au milieu de grands rochers. L'eau qui s'écoule à ses pieds indique la présence d'une source et donne à penser, tout comme sa nudité, que l'instant représenté est celui qui précède ou qui suit directement le bain. C'est pourquoi le titre donné à l'oeuvre étonne quelque peu : peu d'éléments viennent en effet rappeler le thème de la chasse, mis à part le chien et l'arc. Comme dans Daphnis et Chloé, Jeanne Lemerle se livre ici à une réinterprétation personnelle d'un thème traditionnel.
Présentée au Salon des Beaux-Arts de 1909, ainsi qu'un portrait sur émail, cette oeuvre témoigne de la participation de Jeanne Lemerle à la vie artistique de son époque, trois années après son mariage, alors même qu'elle avait quitté l'atelier paternel.

Jeanne Lemerle chose the moment when the goddess was resting in a landscape crossed over by a stream winding amongst large rocks. The water flowing at her feet indicates the presence of a spring and probably shows that she has either already bathed or is preparing to bathe. This is why the title seems strange as there are no items representing the hunting theme apart from the dog and the arc. As in Daphnis and Chloé, Jeanne Lemerle interprets the story in her own personal way.
This piece was presented in the Salon des Beaux-Arts of 1909 along with a portrait on enamel and is the evidence of Jeanne Lemerle's participation in the artistic life of the period three years after her marriage and leaving her father's workshop.

Request more information